Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#176 28/02/2019 08h54

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

Je crois que c’est PolitiqueAnimal qui avait dit dans un message passé que le retail avait coûté très cher aux forums (Tesco, Sears, Orchestra-Premaman…).

J’ai peur qu’il ne faille ajouter L Brands à la liste.

Il n’y a pas d’amélioration pour Victoria’s Secret et la prévision de résultats 2019 est en baisse et très ample, preuve que le management ne maîtrise plus rien.

Ci-dessous le résultat opérationnel ajusté en 2018 :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_l-brands-2018.gif

A présent, Bath & Body Work rapporte plus que Victoria’s Secret !

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #177 28/02/2019 10h06

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   178  

Il y a trop de capital dans le secteur.
Historiquement, ces enseignes pouvaient atteindre 15% de marge op, et les nouveaux entrants arrivaient ponctuellement.

Maintenant, avec un site internet et un sous-traitant chinois, on peut ouvrir des multitudes d’enseignes avec des styles différents et bien segmenter son marché.

Par ailleurs, ces business online ont été lancés par des entrepreneurs ou soutenus par des gens de la tech.
Leur modèle est que les profits seront distribués inégalement, avec le leader qui captera 90% de la valeur de l’industrie (genre Microsoft avec Windows).
Donc tous ces Zalando, Asos et Cie sont agressifs en terme de publicité, de prix, pour capter de la part de marché.

On voit les résultats: les marges tendent vers celles des online retailers soit autour de 5%.
Ces online retailers sont piégés dans leur logique de parts de marché et ne peuvent augmenter leurs prix. Si vous étudiez chaque publication de Zalando, Asos, etc, la même chose revient: bon CA mais marges décevantes, nous guidons sur des marges stables voire en baisse car nous réinvestissons dans la croissance.

Tant qu’il y a trop de capital dans cette industrie, il sera impossible de gagner de l’argent durablement comme investisseur long. C’est du trading qu’il faut faire ou bien shorter les valeurs aux attentes trop hautes ou levier financier.

Il faut être patient, que ça saigne de partout. Je pense qu’il faille attendre une consolidation chez les online retailers pour signaler la fin du surinvestissement.
Pour l’instant, ce n’est pas encore cas.

Hors ligne Hors ligne

 

#178 05/03/2019 15h37

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

Et voilà, suivant l’exemple de Gap, une scission est dans l’air.

SeekingAlpha a écrit :

L Brands (NYSE:LB) is now up 3.55% in premarket action to $27.75 as investors digest Barington Capital’s suggestion for a Bath & Body Works IPO or Victoria’s Secret spinoff.

RBC Capital is already doing the math on a L Brands separation, saying a sum-of-the-parts valuation comes in at $44 per share (+50% upside). The 52-week high for L Brands is $45.54.

Pour le coup, "monsieur le marché" anticipe quand même parfois bien, car le jour de l’annonce de la scission d’Old Navy chez Gap, L Brands avait pris 4% par "mimétisme".

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#179 05/03/2019 15h48

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   128  

Je n’ai pas d’actions mais des obligations, je suis curieux de savoir comment cela se passe. A suivre si cela se confirme.


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne Hors ligne

 

#180 05/03/2019 15h54

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

A mon avis, c’est pas fait.

La situation est différente du groupe Gap. Seules, les marques Gap, Athleta, Banana republic valent quelque chose.

Au jour d’aujourd’hui, Victoria’s Secret ne vaut pas grand chose, tant qu’il n’y a pas une stabilisation du CA. A voir si le retour des maillots de bain redonne un peu de lustre cette année à la marque.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#181 18/04/2019 15h33

Membre
Réputation :   25  

Bonjour,

VS a présenté sa collection 2019 de maillots de bain, après 3 saisons d’abandon (depuis 2016).

UBS est plutôt optimiste sur ce lancement :

UBS a écrit :

Data reviewed by analysts at UBS indicates that Victoria’s Secret could be showing signs of “modest” progress, after a less-promotional March, the relaunch of its swim business, and other factors.

Un article "publicitaire" pour la France : PHOTOS. Les mannequins Victoria’s Secret en maillots de bain pour présenter la nouvelle collection - Closer

Je retiens surtout :
- maillots de bain + lunettes de soleil vont permettre d’augmenter le trafic
- critiques de mode plutôt positives sur cette collection été
- le profil des mannequins change (mise en avant de la diversité - couleur de peau et "formes"), ce qui était urgent pour l’image de marque.

Certains analystes ne partagent pas l’optimisme d’UBS (cf article en citation), et le consensus reste neutre.

Les résultats à CT devraient rester moyens voire dégradés, mais à 25$ l’action il me semble que le marché reste attentiste. Les chiffres printemps/été seront de bonnes indications sur le redressement de VS, en vue des cruciales ventes de fin d’année.

J’attends la prochaine publication pour y voir plus clair. De toute façon, le change EUR/USD n’est pas vraiment en notre faveur en ce moment.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#182 19/04/2019 11h09

Membre
Réputation :   68  

Ce que je ne comprend pas bien c’est qui d’autre fabrique et vend des sous vêtements sexy si ce n’est pas/plus VS ? A priori avec l’arrivée de la classe moyenne dans les émergents et l’occidentalisation des mœurs et la libération de la sexualité, ce genre de produit devrais avoir une demande en forte croissance.

Hors ligne Hors ligne

 

#183 19/04/2019 11h30

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   395  

VS est majoritairement installé aux USA et n’arrive dans le reste du monde qu’à petit pas. C’est donc le ralentissement US qui pèse fortement, les émergents se portent bien et le travel retail affiche une croissance à 2 chiffres.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#184 19/04/2019 11h31

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   116  

Oui mais la concurrence est forte. Il y a des tas de marques de lingerie féminine. Le MOAT de VS est trés faible.


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne Hors ligne

 

#185 23/05/2019 11h28

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

L Brands fait un peu mieux que prévu au T1-2019 :

L Brands a écrit :

The first quarter earnings per share result of $0.14 exceeded the company’s guidance of about breakeven, driven by record results at Bath & Body Works.

Mais la dynamique est strictement la même que les mois précédents, Victoria’s Secret n’est toujours pas stabilisé et Bath & Body Works continue son envolée :

L Brands a écrit :

First quarter comparable sales declined 5 percent at the Victoria’s Secret segment and increased 13 percent at Bath & Body Works.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#186 02/08/2019 14h40

Membre
Réputation :   12  

Après le célèbre défilé qui a été annulé c’est maintenant une class action qui se monte contre L Brands.
Je n’ai aucune expérience de ce genre de procédure ni si les non-US sont concernés. Si certains sont au courant, je suis preneur d’infos.

SHAREHOLDER ALERT: L Brands, Inc. (LB) Misled Shareholders According to a Recently Filed Lawsuit; The Law Offices of Timothy L. Miles Encourages L Brands Shareholders to Contact the Firm

Hors ligne Hors ligne

 

#187 02/08/2019 15h00

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

Eh bien, écrivez au mail indiqué dans le document que vous citez, et communiquez nous la réponse !

Ce qui est sûr, c’est que pour L Brands, ce n’est pas une bonne nouvelle, c’est une distraction supplémentaire et des futurs frais juridiques.

Hors ligne Hors ligne

 

#188 14/08/2019 16h00

Membre
Réputation :   25  

Bonjour,

LB est en chute libre ce jour, sous les 21$.

Le CEO Less Wexner, détenteur de 17% du capital, est pris dans l’affaire Epstein.

La question de sa succession et les incertitudes quant à l’issue judiciaire du dossier pèsent sur la société.

Les résultats du Q2 seront publiés dans une semaine, le 21 août.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#189 11/09/2019 20h29

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

Hier, le management a tenu un point sur la stratégie de L Brands : L Brands promises an ’evolution’ is ahead for Victoria’s Secret brand

Pas de mention d’une éventuelle scission de Bath & Body Work, seulement du blabla sur les changements en cours en terme d’assortiment chez Victoria’s Secret.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#190 12/09/2019 14h07

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

Puisque je suis en plein dans le sujet (Récupérer sa quote-part d’une class action sur une société cotée américaine).

Si vous avez acheté des titres de L Brands entre le 31/05/2018 et le 19/11/2018, vous pouvez tenter de participer explicitement à une class action : L Brands, Inc.: Rosen Law

Vous avez jusqu’au 23/09/2019 pour le faire.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#191 29/12/2019 00h14

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   395  

Tiens, j’avais manqué l’information, mais le fonds activiste Barington détient 1% du capital de L Brands, et a livré en mars 2019 une analyse intéressante de la société dans une lettre à Lex Wexner.

La lettre est disponible ici

En résumé, enrobé d’un blabla "poli", le fonds commence par préciser que l’action a perdu 73% sur ses plus hauts historisques de 2015 (je rappelle que la lettre date de mars 2019). Et que le "OPERATING INCOME" a fond sur la même période de 1,4 Milliards USD en 2015 à 500 millions USD en 2018. Ouch!
Dans le même temps Bath and Body Works fait  l’inverse avec un bénéfice d’exploitation qui passe de 850 millions à 1,08 milliards USD. Pas suffisant pour compenser les pertes de VS, mais ca éponge pas mal. Et donc les activistes se plaignent que la valeur de B&b est cachée par la déconvenue sur VS.

Le Board VS

A de multiples reprises les auteurs démontent le board , qui est tenu par des septuagénaires tous proches de L Wexner (y’a même sa femme). Il en résulte selon eux d’un manque de contestation possible et d’une absence d’objectivité. Pour preuve sont cités l’absence de réaction lors des récents changements d’attente des clients sur des sous vêtements de sport ou les gammes sans armatures. Également vives critiques sur la marque qui conserve des mannequins "trop parfaits" alors que beaucoup de marques communiquent sur des femmes "normales".
Enfin gros focus sur l’absence de prise en considération des transgenres et autres LGBT. J’avoue avoir du mal à comprendre que ce point paraisse si important pour l’image de la marque, mais en tout cas VS semble avoir pris en compte ce point là, donc ca doit l’être.

VALORISATION de l’action

Les activistes estiment que B&B rapportent 2USD/action et VS 0,8 USD/action en 2018, avec un PER des comparables à 15 pour B&B et à 10 pour les marques de lingerie, on retrouverait B&B à 30$ et VS à 8$ soit une valorisation estimée (cible?) de 38$/action. Pink et White warm candles doivent aussi valoir un petit quelque chose mais il n’en est pas fait mention.
Cette estimé de 38 USD est basé sur les résultats passés de 2018.

Si B&B était valorisé comme certains concurrents en forme comme lui et non comme la moyenne, on pourrait espérer (ces estimations n’engagent que ceux qui y croient) 48 USD/share. De même si VS redressait un peu la barre et améliorait ses marges les activistes proposent un objectif de cours à 70 USD pour l’action L Brands……

SPIN OFF

Les auteurs recommandent chaudement un spin off de B&B afin d’une part de laisser chaque marque voler de ses propres ailes, mais aussi pour désendetter drastiquement LB avec l’argent de l’IPO.
Cette séparation permettrait de valoriser tout de suite B&B puisque cette branche se porte au mieux, et le cash dégagé désengorgerait VS.

Virer le board

J’en ai déjà parlé plus haut. Ils n’aiment pas du tout le board de la société. Et du coup demandent de virer du monde, d’aller chercher des talents ailleurs et de la diversité. Ils recommandent à plusieurs reprises de prendre un financier pour la partie spin off, et ont proposé des administrateurs issus de Barington.
A noter que 4 directeurs (sur 12) voient leur mandat échoir en février 2020, on attend donc de voir si ils seront reconduits ou remplacés… et par qui.

Actuellement l’age moyen est de 70 ans, l’age médian 71 ans (!). 9 hommes/ 3 femmes. La plupart de ces directeurs son basés dans l’Ohio. Pour une marque de lingerie féminine internationale, visant les jeunes, à l’époque d’internet…

Depuis cette lettre donc, VS projette un plan d’évolution, a pris un mannequin transgenre, a annulé son défilé pour repenser sa forme, va avoir l’occasion de faire évoluer son board (peut être).
Dans le même temps le spin off a été refusé jusque là, ainsi que les candidats au board proposés par Barington. Les Wexner est mouillé avec Epstein le pédophile qui semblait connaître absolument tout le monde. Et le cours est ce soir à 18USD soit 31% plus bas.

La descente aux enfers continue, bien malin qui peut dire où ca ira, mais au moins il semble clair qu’il y a de la valeur "cachée" dans B&BW pour ceux qui sont restés accrochés à leurs titres dans cet effroyable toboggan.

A suivre les annonces de février donc.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#192 29/01/2020 16h26

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

Il y a un petit rebond aujourd’hui.

Le Conseil d’Administration fait enfin son boulot (et oui, ça arrive…) et le CEO devrait partir : Leslie Wexner avait très bien gérée la compagnie, mais à 82 ans, il y a longtemps qu’il aurait du passer la main.

Une cession de Victoria’s Secret est envisagée, mais encore faut-il trouver un acheteur…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#193 29/01/2020 22h34

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

InvestisseurHeureux a écrit :

Une cession de Victoria’s Secret est envisagée, mais encore faut-il trouver un acheteur…

Contre toute attente (?), il y en aurait un, Sycamore Partner, une société de capital-investissement :
Billionaire Behind Victoria?s Secret in Talks to Sell Stake - WSJ

Hors ligne Hors ligne

 

#194 10/02/2020 10h04

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

Cette semaine nous saurons combien Sycamore va payer pour Victoria’s Secret :

SeekingAlpha a écrit :

L Brands (NYSE:LB) is expected to announce sometimes this week a deal to unload its Victoria’s Secret brand to Sycamore Partners.

The Victoria’s Secret business generated $7.4B in sales last year, but is viewed by some consumers as out of date with its focus. A few months ago, Victoria’s Secret canceled its once-popular annual fashion show.

C’est bien (ironie), entre L Brands, SES Global et Intu Properties, j’ai trois dossiers qui reposent sur la "chance" :
- L Brands : combien va payer Sycamore.
- SES Global : combien seront vendues les fréquence 5G.
- Intu Properties : à combien se fera l’augmentation de capital, si elle a lieu.

Et très probablement, après le rachat de Victoria’s Secret, on aura une annonce de fermeture des magasins les moins rentables, dont on peut pronostiquer qu’au moins une partie sera dans les centres commerciaux de CBL Properties. Au moins je suis sûr de la fidélité de ma femme…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#195 20/02/2020 14h47

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

Nous avons le détail de la transaction concernant la cession de Victoria’s Secret.

Le montant récolté est chiche :

L Brands a écrit :

Majority 55% Interest in Victoria’s Secret Lingerie, Victoria’s Secret Beauty and Pink to be Acquired by Sycamore Partners, With L Brands Retaining 45% Minority Stake, at a Total Enterprise Value of $1.1 Billion

Pour quelques centaines de millions, Sycamore met la main sur 55% de VS, mais sans reprendre la dette.

Il faut cependant dire que les ventes de VS continuent à s’écrouler :

L Brands a écrit :

The company expects to report a fourth quarter comparable sales decline of 2 percent, consisting of a positive 10 percent comp at Bath & Body Works and a decline of 10 percent at Victoria’s Secret.

Une fois la transaction réalisée, L Brands ne détiendra plus que Bath & Body Work et donc une part minoritaire de 45% dans la société privée Victoria’s Secret.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#196 20/02/2020 17h43

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   157  

IH est-ce que cette information est de nature à remettre en cause votre conviction sur ce titre?
Je suis de loin mais j’ai l’impression que la mariée a été quand même pas mal dépossédée…


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#197 20/02/2020 18h01

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   856  

Personnellement je pense l’inverse.

Regardez #176 et les pages précédentes.

L Brands se débarrasse de VS qui souffre* depuis de nombreux trimestres maintenant, au contraire de B&B Works.

*marge opérationnelle et décroissance organique…

En vendant VS, les futures publications refléteront davantage la dynamique et la marge de B&B.

Le prix d’achat semble chiche mais il faut prendre en compte aussi la dégradation continuelle de l’activité de VS, sans redressement, pour l’acheteur ce pourrait être un "value trap".

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par bibike (20/02/2020 18h03)


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

#198 20/02/2020 18h06

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2518  

Dooffy a écrit :

IH est-ce que cette information est de nature à remettre en cause votre conviction sur ce titre?
Je suis de loin mais j’ai l’impression que la mariée a été quand même pas mal dépossédée…

Malheureux, il y a longtemps que la conviction n’est plus.

Là il s’agit de perdre le moins de plumes possible !

Bath & Body Work rapporte environ $800 M par an. Mettons une valorisation à 12 fois l’EBIT (ce qui est déjà une bonne valorisation), ça fait $9,6 Md. A cela s’ajoute la participation minoritaire dans Victoria’s Secret, valorisée donc $500 M, on arrive à environ $10 Md.

En face nous avons une capitalisation boursière de $6,8 Md + une dette long terme de $5,5 Md - $525 M de Sycamore - $330 M de trésorerie, soit environ $11 Md de Valeur d’Entreprise.

Donc la valorisation boursière actuelle est plus optimiste que ma valorisation au doigt mouillé.

Cependant, actuellement "monsieur le marché" offre une grosse prime aux entreprises en croissance, et pour l’heure Bath & Body Work est une locomotive à plein régime. Enfin, la participation minoritaire dans Victoria’s Secret pourrait finir par être gagnante avec un bon management (genre une femme jeune et non des vieux "croûtons", pour de la lingerie, ce serait pas mal).

Mais franchement, je ne m’attends pas à revenir à mon PRU, et je finirai sans doute par arbitrer sur une autre position, mais ce serait dommage de le faire maintenant alors que ça bouge.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#199 22/04/2020 17h49

Membre
Réputation :   36  

L Brands supendue suite retrait de Sycamore Partners de la transcation sur Victoria’s Secret

Sycamore Partners backs away from Victoria’s Secret deal

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur