Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Victoria's Secret sur nos screeners actions.

#151 13/07/2018 17h11

Membre (2013)
Réputation :   26  

Les ventes de la société ne montrent aucune amélioration, et les perspectives sont assez "flat" en termes de croissance.

Ajoutons à cela la situation qui devient tendue par rapport au dividende…

Bref, le titre risque de végéter encore de nombreux mois aux niveaux actuels. Et, en cas de réduction du dividende, il faudra s’attendre à une nouvelle saignée !

Hors ligne Hors ligne

 

#152 28/07/2018 14h03

Membre (2014)
Réputation :   42  

Une vidéo avec l’analyse Fastgraphs de L Brands (7:22 minute).
On voit bien l’évolution des bénéfices, en baisse depuis 2016, et surtout l’évaluation, le prix échangé par les investisseurs. Si en 2015 l’action était surévaluée elle est peu valorisée actuellement.

25 Real-Life Examples: How High Valuation Can Hurt Investors, Let Me Count the Ways - YouTube

Dernière modification par Piksou (28/07/2018 14h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#153 29/07/2018 13h33

Membre (2013)
Réputation :   26  

Piksou a écrit :

Si en 2015 l’action était surévaluée elle est peu valorisée actuellement.

Effectivement, et pour toutes les raisons déclinées ici (croissance des ventes, affluence dans les malls, image de marque, endettement, etc).

Quant à la valorisation, le prix a été divisé par 2 depuis le 1er janvier, date à laquelle le titre cotait 60$.
Attention aux informations dans la vidéo : le PER de 10 aux cours actuels (30$) est à mettre au regard de la guidance de la société pour 2018, soit un BPA entre 2.70$ et 3$.

Je continue à regarder l’action, et un frémissement au niveau des ventes, qui pourrait sortir plus rapidement l’action de sa torpeur…
Mais pour le moment on peut faire un meilleur usage (ou non-usage) de ses liquidités, à mon avis.

Dernière modification par doug (29/07/2018 13h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#154 31/07/2018 15h28

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3442  

INTJ

Morningstar did it again!

Après avoir maintenu pendant des mois que L Brands était un wide moat, y compris dans la dernière analyse en date de fin mai :

Morningstar a écrit :

Economic Moat | by Jaime M. Katz Updated May 29, 2018

We are maintaining our wide moat rating for L Brands, as we still believe that the strong Victoria’s Secret and Bath & Body Works brands can command relatively sustainable market share.

Deux mois plus tard :

Morningstar a écrit :

Economic Moat | by Jaime M. Katz Updated Jul 27, 2018

We are changing our moat rating to narrow from wide for L Brands. While we still believe the strong brands of Victoria’s Secret and Bath & Body Works command relative pricing power, the evolving industry competitive dynamics do not give us confidence these returns can persist over the next 20 years.

[…]

We are lowering our fair value estimate to $43.50 from $60 per share.

La bonne nouvelle, c’est que quand Morningstar a revu sa copie sur Gap (voir mon message), le titre a vu son cours quasi doublé dans l’année qui a suivi (appuyé par un retournement de l’activité opérationnelle).

Espérons qu’il en sera de même pour L Brands…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#155 31/07/2018 16h11

Membre (2015)
Réputation :   119  

Oui, il ne faut pas trop s’attacher à la notation Morning Star. Cela ne présume en rien de l’avenir de la valeur (d’un autre côté, ce serait trop facile ! wink ).


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne Hors ligne

 

#156 31/07/2018 16h25

Membre (2013)
Réputation :   26  

C’est très cohérent avec leur publication de 2016 (30-stocks-to-buy-and-hold-until-2019) dans laquelle figurait L Brands…

L’action cotait alors 75$ au moment de leur recommandation.

Il faudrait donc un petit x2.5 sur les 18 prochains mois !

Dernière modification par doug (31/07/2018 16h26)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #157 31/07/2018 16h40

Membre (2012)
Réputation :   37  

Les gens qui écrivent les analises sont des… analystes financiers.
Sur une boite en période stable, ils doivent pouvoir décripter une dynamique et mettre des chiffres dessus.

Après, si ils étaient capables de voir les changements de tendance à l’avance, ils ne seraient pas analystes, mais patrons de Edge Fund, ou entrepreneur je ne sais pas, mais très riche pour sur.

J’ai pris une petite louche de LB hier.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par NicoZ (01/08/2018 14h03)

Hors ligne Hors ligne

 

#158 31/07/2018 19h59

Membre (2015)
Réputation :   237  

L’estimation des moats de narrow à wide par Morningstar m’a toujours paru plutôt arbitraire et peu pertinente. Leur notation sur le "stewardship" semble un peu meilleure mais pas totalement fiable quand même.

Hors ligne Hors ligne

 

#159 05/08/2018 16h57

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1398  

InvestisseurHeureux a écrit :

Morningstar did it again!

Est-ce ce document ?

Si je comprends bien en résumé des moins on peut dire :
- concurrence accrue dans l’industrie
- obligation de faire de la promotion/réduction pour générer du trafic (= quand on est obligé de baisser ses prix pour être attractif difficile d’y voir le moindre moat AMHA)
- environnement qui leur semble défavorable pour conserver les marges historiques sur les 20 prochaines années, condition pour être wide moat.
- "Recent trends focusing on comfort and body positivity" tendance captée par d’autres marques, manquée pour L Brands
- La dégradation de la marge brute (de 42,8% en 2015 à 39,3% en 2017) conforte cette thèse.

En plus :
- VS marque n°1 aux USA pour les sous-vêtements
- LB détient 4 des 10 parfums les plus importants aux USA
- les nouveaux avantages concurrentiels de VS seront basés sur le marketing de bouche à oreille, notamment autour du défilé VS diffusé dans 200 pays
- la performance de B&B North America ne faiblit pas, 1ère marque aux US pour les bougies à 3 mèches, les diffuseurs de parfum pour la maison, les hydratants, les parfums fins, les gels douche, les désinfectants et le savon liquide pour les mains, générant 130 millions de transactions en 2016.
- le plus dur pour la marque est derrière elle
- force = faibles dépenses comparées aux concurrents / meilleure visibilité
- budget pub 5% en 2009 contre 2.6% en 2016 (et les ventes ont poursuivis leur croissance)
- +4 points de marge brute versus 2009 (maintien des prix sur plusieurs cycles de mode, malgré le retrait des maillots de bain)

Projections :
- nouveau mix produit favorable à la marge brute
- retour des consommatrices sur les soutiens-gorges à plus forte marge
- ventes online plus efficaces
- stabilité accrue de la MOP
- investissements plus lourds en pub/promo
- 11% d’EBIT (comparable à Ralph Lauren/Hanebrands)

Les moats basés sur l’image de marque sont je pense les plus fragiles (et dont le retournement estdes plus difficiles à identifier), surtout pour des vêtements soumis à l’effet de mode.

Vous rappelez vous de ses arguments en faveur du wide moat ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#160 06/08/2018 08h21

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3442  

INTJ

bibike a écrit :

Vous rappelez vous de ses arguments en faveur du wide moat ?

Je les avais sauvegardés ! :-)

MorningStar a écrit :

Economic Moat | by Jaime M. Katz Updated May 29, 2018

We are maintaining our wide moat rating for L Brands, as we still believe that the strong Victoria’s Secret and Bath & Body Works brands can command relatively sustainable market share. There is a limited amount of direct competition of Victoria’s Secret’s scale in women’s lingerie retailing, with Gap and Aerie at a lower price point and brands like La Perla at a much higher price point. Similarly, Bath & Body Works has been able to maintain its lead over its nearest competitor, The Body Shop, and we don’t see this changing. We think new entrants would be at a pricing disadvantage, given Victoria’s Secret’s economy of scale advantages, the lower cost of marketing owing to word of mouth, the massive well-positioned store fleet, and social media strength as well as all of the press surrounding the Victoria’s Secret fashion show and the "Angels." Finally, research (as cited by Hanesbrands) shows that comfort, fit, and consistency are valued more than price by consumers in undergarments. We think this makes logical sense, as changing brands requires the switching cost of having to try on multiple other brands to find the right fit and size, a task most people consider unpleasant. Although overall average unit retail has fallen in recent quarters, we believe that this is more a result of mix shifts to lower-margin products than market share loss. As a result, we think returns on invested capital will outpace our 8% weighted average cost of capital over a significant period. Our explicit model forecasts an average adjusted ROIC of 16% during a five-year time horizon.

Victoria’s Secret and Bath & Body Works account for over 90% of total L Brands sales, and both brands meet our threshold for a competitively differentiated intangible asset. Victoria’s Secret is the number-one millennial brand and fashion brand worldwide on Facebook, Twitter, and Instagram, and the number-one lingerie brand. It has four of the top 20 fragrances in the U.S. in the form of Bombshell, Heavenly, Very Sexy, and Tease. Bath & Body Works is the number-one brand in North America for three-wick candles, fragrance diffusers for the home, moisturizers, fine fragrance mist, shower gel, hand sanitizer, and liquid hand soap. We estimate that about 70% of capital expenditure is invested in stores.

We view gross margin as one of the most important metrics reflecting brand strength, as this value conveys not only pricing strength, but also the ability to sell at full price. L Brands’ gross margin was 39% in 2017. Although this is below the 41% three-year historical average, we view this as mostly due to product mix shifts and the exit of swimwear and apparel. The company appears to be maintaining market share, with comparable-store sales growth averaging 1% over the past three years, in line with average clothing and accessories stores retail sales of 1% despite product exits (based on average retail sales growth reported by the U.S. Census Bureau from January 2015 through December 2017).

We believe the company has significant cost advantages versus its competitors. Investments in its supply chain have yielded impressive levels of inventory discipline. By the end of 2018, L Brands should hold about 55 days of inventory, down from 67 at the end of 2013. The company has also developed capabilities in open-to-buy with in-season agility, and test, read, react, and chase. For reference, L Brands had inventory days of 59 versus 174 at Hanesbrands in 2017. All of these achievements likely support sales growth and current margins through reduced markdowns. Over 2012-16, operating income grew 22% on 22% sales growth. During the same period, inventory grew slower than sales with the exception of only one year.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#161 06/08/2018 09h31

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1398  

Merci* IH, c’est instructif.

Argumentaire fortement basé sur la puissance de la marque, du pur intangible, difficilement mesurable.

"VS 1ère marque sur les réseaux sociaux" et 2 mois après cela n’aurait plus la même puissance ? Je me demande comment ils mesurent cela.

L’argument sur les coûts de changement élevés et désagréables est assez drôle, comme si cela pouvait freiner les shopping addict’s ;-)

Ils utilisent une moyenne "historique" à seulement 3 ans pour comparer la marge brute… Cela me semble faible comme période de comparaison, nous le faisons sur 5 ans avec nos moyens de petits porteurs mais une telle organisation a les moyens de regarder plus loin…

L’occasion de relire quelques newsletters.
Newsletter boursière #13 - Wide-moat et marges
Newsletter boursière #18 - Wide-moats américains
Newsletter boursière #40 - Coûts fixes, coûts variables et moat

Mon WACC à 8.5% n’est pas trop à la ramasse versus leur 8%.

Dernière modification par bibike (06/08/2018 09h31)


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#162 09/08/2018 14h26

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3442  

INTJ

Les ventes du mois de juillet ont été publiées, avec toujours les mêmes tendances :

- Hausse du CA non comparable et en tenant compte des ventes Internet
- Bath & Body Works cartonne [comme d’habitude]
- Victoria’s Secret dans les choux [comme d’habitude]

SeekingAlpha a écrit :

L Brands (NYSE:LB) reports sales increased 10.7% Y/Y to $849.7M in July.

Comparable sales were flat for the month. Comparable sales fell 2% if only the chain’s stores are tallied up.

Bath & Body Works saw a 10% increase in comparable sales, while Victoria’s Secret turned a -4% comp.

The company says it expects to report Q2 EPS toward the high end of its previous guidance range of $0.30 to $0.35 per share.

Et je suis sûr que si on écoute la conférence téléphonique on aura encore droit à l’inventaire VS qui est soldé avec des promotions perpétuelles. Après deux ans de recul, il serait peut-être temps de remettre les maillots de bain VS… Quand on peut lire dans un magazine féminin en ligne  en 2017 :

Last year, we were devastated when we learned that Victoria’s Secret would stop selling swimsuits. But it turns out the company never intended to get rid of the beloved bikinis from the PINK label. You can still shop the plunging one-pieces and colorful styles from the brand’s flirty line. And this year, they’ve upped the ante with tropical prints that will make you feel like you’re on a deserted island and cutout silhouettes that are perfect for your next getaway.

Source : There’s A Way To Still Purchase Swimsuits At Victoria’s Secret, And We’re Crying Tears Of Joy | SELF

Et sachant que Victoria’s Secret a arrêté les maillots de bain en 2016 (et Pink en 2018), avec les résultats désastreux qui ont suivi, il serait peut-être temps de faire machine arrière…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#163 23/08/2018 17h21

Membre (2017)
Réputation :   15  

Bonjour,

LBrands à communiqué ses résultats : L Brands - Investor Relations - Press Release

Bim, grosse chute du cours.

Quelques extraits :
Earnings per share for the second quarter ended Aug. 4, 2018, were $0.36 compared to $0.48 for the quarter ended July 29, 2017
Second quarter operating income was $228.1 million compared to $300.9 million last year, and net income was $99.0 million compared to $138.9 million last year.

Mais les ventes ont augmentées :
The company reported net sales of $2.984 billion for the quarter ended Aug. 4, 2018, compared to sales of $2.755 billion for the quarter ended July 29, 2017.  Comparable sales for the 13 weeks ended Aug. 4, 2018, increased 3 percent compared to the 13 weeks ended Aug. 5, 2017.

Denise Landman, PDG, se retire, remplacée par Amy Hauk.

A bientôt,

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#164 23/08/2018 22h09

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1398  

Bonsoir,

Un profit warning du coup :

La société a mis à jour ses prévisions concernant le bénéfice par action pour l’année 2018 à 2,45 $ à 2,70 $ contre 2,70 $ à 3,00 $ initialement



B&B refait le +10% du Q1 par contre VS qui était à +2% passe négatif. Rappel Q1.

Et en magasin uniquement cela se dégrade également (cause VS) puisqu’on était à : -2% / +7% / +1%

La marge brute passe de 37.3% au Q2-2017 à 35.5%.

Les FGA passent de 26.4% à 27.8%……

Sur le semestre :
Marge brute : de 37.2% à 35.7%
FGA : de 27.4% à 28.9%
EBIT : de 9.8% à 6.8%

A part la croissance de B&B il n’y a quand même pas grand chiffre positif auquel se raccrocher.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#165 15/09/2018 12h39

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1398  

L Brands prend des mesures pour accroître la valeur pour les actionnaires - annonce la fermeture en 2019 des magasins Henri Bendel et du commerce électronique Henri Bendel

L Brands a écrit :

Operating results for Henri Bendel are included in the company’s Other segment for financial reporting.  The company estimates that Henri Bendel 2018 revenues and operating loss, excluding closing costs, will be approximately $85 million and $45 million, respectively.  The company is in the process of estimating the costs associated with closing the business.

On ne va pas se réjouir de ces fermetures du fait des salariés, mais la société essaie au moins de rationaliser ce qui perd de l’argent.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#166 11/10/2018 16h11

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1398  

Les ventes de septembre de L Brands sont saluées par le marché avec un +11% à l’open.

B&B cartonne et VS s’en sort bien tous canaux confondus.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#167 08/11/2018 14h12

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1398  

Les ventes d’octobre de L Brands sont accueillies par le marché avec un +6% en pré-ouverture de Wall Street.



Bath & Body ralenti sa croissance versus septembre mais cela reste excellent.

Le trimestre est flat en comparable et en croissance de 4% au total donc plutôt bon (surtout versus le -1% du Q3-2017).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#168 15/11/2018 10h23

Membre (2013)
Réputation :   4  

Je ne suis pas actionnaire, mais une petite info trouvé ce matin!

Victoria’s Secret : la PDG, Jan Singer, démissionne


c’est quand la mer se retire que l’on voit ceux qui se baignent nus…

Hors ligne Hors ligne

 

#169 20/11/2018 08h44

Membre (2013)
Réputation :   86  

Bonjour, les nouvelles de la nuit:

SA a écrit :

L Brands -7% après la mise à jour des prévisions, réduction du dividende
19 novembre 2018 16h45 HE| À propos de: L Brands, Inc. (LB) | Par: Clark Schultz , SA News Editor
L Brands (NYSE: LB ) s’attend à un BPA du T4 de 1,90 USD à 2,10 USD contre un consensus de 1,99 USD et un BPA pour l’exercice complet de 2,60 USD à 2,80 USD de 2,45 USD à 2,70 USD auparavant.
La société prévoit également de réduire son dividende annuel de 2,40 $ à 1,20 USD, à compter du dividende trimestriel à verser en mars 2019.
LB  -6,55%  AH.

Pas folichon tout çà pour l’investisseur dans les dividendes "croissants"…

Hors ligne Hors ligne

 

#170 20/11/2018 08h58

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1398  

En complément, perte trimestrielle de 42 M$ ce trimestre contre un bénéfice de 86M$ l’an dernier.

Les pertes incluent des charges avant impôts de 101,2 millions de dollars (0,32 $ par action), dont :
20,3 millions $, principalement en espèces, liés à la fermeture de l’entreprise Henri Bendel; et
Une perte de valeur hors trésorerie de 80,9 M $ liée à certains actifs du magasin Victoria’s Secret.

En excluant ces charges, le bénéfice net par action ajusté du troisième trimestre s’élève à 0,16 USD contre 0,30 USD.

CA en hausse de 6% sur le trimestre, +4% en comparable.

La coupe de dividende servirait à désendetter la société.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#171 20/11/2018 12h01

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   485  

Presque deux ans avant de décider de couper le dividende, le board a des grosses œillères.
La capi serait aujourd’hui probablement 20-30% plus haute s’ils avaient été clairvoyants.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#172 20/11/2018 16h11

Membre (2017)
Réputation :   15  

Egalement un changement dans le management de Victoria’s secret, John Mehas, suite à la démission annoncée il y a quelques jours de Jan Singer.

Il vient de Tory Burch et club Monaco (Ralph Lauren).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #173 26/11/2018 16h08

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3442  

INTJ

Dans la conférence téléphonique du T3-2018, on apprend que Victoria’s Secret va se remettre aux maillots de bain et aux chaussures :

Stuart Burgdoerfer a écrit :

We’ll be back in the swim business in the spring of 2019. And as we shared in our circulated commentary, we’re going to be entering some other exited categories. We’ve already begun marketing and selling boots, for example, but also eyewear and other licensed businesses.

Comme rétrospectivement, l’arrêt des maillots de bain depuis 2016 s’est révélé calamiteux, c’est une bonne nouvelle.

Par contre, dans les mauvaises, un temps on pensait que les problèmes de Victoria’s Secret étaient limités aux USA et aux UK, mais il n’en est rien, et la réponse du management est plutôt sèche sur le sujet :

Stuart Burgdoerfer a écrit :

The short answer to your question is generally speaking we have seen the same challenges with respect to the intimates business in international markets as we’ve seen in the United States. So the challenges we’ve seen in the States have also played through in the UK and other parts of the world. Thanks.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#174 06/12/2018 13h47

Membre (2016)
Top 20 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Réputation :   1398  

Ventes de novembre



B&B toujours plus haut, le cumul gagne 1% en absolu versus octobre et en comparable on est à l’équilibre.

Pas de réaction en pré-market pour le moment mais il est peut-être un peu tôt.

Dernière modification par bibike (06/12/2018 13h50)


Parrain InteractiveBrokers Boursorama ETPL4810 Fortuneo 12470190 Degiro Linxea iGraal RedSFR BSDirect eBuyClub

Hors ligne Hors ligne

 

#175 06/12/2018 15h52

Membre (2017)
Réputation :   78  

Personnellement, le titre ne correspond plus à mes critères de sélection.
Après l’annonce de la coupe du dividende par 2 et avec les incertitudes qui ne se dissipent pas, j’ai revendu ma ligne aujourd’hui avec un +5,6% dividendes compris (ligne initiée il y a 6 mois).

Les liquidités dégagées seront réinvestis ce mois et cela tombe bien, il y a de petites soldes ces derniers jours smile


Feedback is a gift !   Parrain InteractiveBrokers / Bourse Direct / Linxea / AV.com / MesPlacements.com / AV Luxembourgeoise. Contactez moi par MP ;)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Victoria's Secret sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur