Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Synthèse des avis :

En 2021, recommanderiez-vous Degiro à un proche ?


Oui, complètement (avis positif)

66% - 89
Oui, avec des réserves (avis assez positif)

26% - 35
Je ne sais pas (avis neutre)

3% - 4
Non, probablement pas (avis assez négatif)

3% - 4
Non, certainement pas (avis négatif)

0% - 1
Nombre d’avis : 133   Avis moyen : 4,6/5 Avis positif ou avis plutôt positif

#726 03/06/2017 00h32

Banni
Réputation :   580  

Le texte d’Investir parle de  dividende d’actions françaises. Et là, sauf encore une fois pour les valeurs ne distribuant pas de dividende, l’économie de courtage (plus faible encore quand on compare Degiro à Bourse Direct plutôt qu’à Binck) est bien plus faible que la perte de 30% du dividende.

En revanche, pour abonder dans votre sens, si vous achetez uniquement des actions néerlandaises - cas peu probable sur ce forum, mais sait-on jamais - , la retenue à la source pratiquée par Degiro est la bonne (15%) et cet inconvénient de ce courtier disparait. Reste l’inconvénient de l’absence d’IFU.

Hors ligne Hors ligne

 

#727 03/06/2017 00h39

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   236  

Comme vous, je trouve choquant qu’Investir "recrache" cette argument "prémaché" sans esprit critique.

Mais au fond, je me dis qu’en étant un courtier Low cost, Degiro compte sans doute beaucoup de client avec un petit portefeuille de moins de 10000€. De plus, je pense que beaucoup utilise Degiro en appoint d’un autre courtier, notamment car ils ont un PEA quelque part. 

En tout cas, je me dis qu’il s’agit de leur "clientèle cible".

Me concernant, entre IB et mon PEA, j’utilise pas beaucoup mon compte DeGiro.

Ceci dit, si IFU + PEA + retenues correctes, DeGiro pourrait décoller en France.

Dernière modification par AleaJactaEst (03/06/2017 00h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#728 03/06/2017 01h47

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   253  

L’économie de frais de courtage se fait sur l’ensemble du portefeuille, donc il est logique de compter tous les frais et non pas de considérer action par action. Et bourse Direct étant plus cher sur le NYSE (8,50€ ! avec des frais de conservation !), le problème reste le même.

AleaJactaEst, on parle d’un portefeuille de plus de 100 k€ qui doit être représentatif de nombre de clients. Ce n’est certes la même chose pour un portefeuille de 1M€, mais dans ce cas je suis certain que le PEA et le PEA-PME sont au maxi pour les actions françaises versant du dividende. Auquel cas DeGiro reste intéressant pour les étrangères.

Il y a du retard certain sur le PEA et si DeGiro est visiblement désireux d’avancer (voir les différents courriers qu’ils ont envoyés à leur clients), il ne communiquent plus sur le délai parce que la balle n’est pas dans leur mains mais du côté de l’administration.

En fait, de mon point de vue, le plus gros problème de Degiro est l’absence de suivi en général des IPOs ainsi que les versements de dividendes en actions qui  ne sont pas proposés dans tous les cas existants.

Hors ligne Hors ligne

 

#729 03/06/2017 08h53

Membre
Réputation :   57  

gilou34 a écrit :

je penche plutot vers bourse direct. 
Avez vous un avis ou un conseil ou une suggestion?

Gilles,

Totalement d’accord avec votre analyse. En comparant les tarifs avec Binck, c’est Bourse Direct que j’ai choisi également. Il y a de nombreux avis sur chacun sur ce forum.

En étant parrainé, vos frais de transfert seront remboursés et vous aurez un bonus de 50€ en guise de bienvenue.

Ils proposent également un accès gratuit à un logiciel d’analyse graphique si vous ouvrez en parallèle un compte titres, je ne suis pas intéressé pour ma part.

Si vous souhaitez me faire bénéficier de votre parrainage, laissez-moi un message privé. Sinon, de nombreux autres membres du forum seront ravis de faire affaire avec vous.

Samuel

Hors ligne Hors ligne

 

#730 03/06/2017 11h06

Membre
Réputation :   2  

Bonjour,

En tout cas De Giro peut être le courtier idéal pour investir sur le marché US vu les frais largement plus compétitifs que ceux des autres courtiers français.

J’ai ouvert un CTO DeGiro et 24h après le virement était sur mon compte prêt à servir. De ce côté là l’ouverture est simplissime !

L’application mobile semble pas trop mal non plus.

À tester dans le temps maintenant.

Comme il a été dit, si le PEA et l’IFU débarquent un jour, la concurrence va souffrir… Ce qui pourrait les pousser à réagir ?!
DeGiro le FREE de la Bourse ? 😋

Hors ligne Hors ligne

 

#731 03/06/2017 11h57

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   998  

TheFamilyMan a écrit :

En tout cas De Giro peut être le courtier idéal pour investir sur le marché US vu les frais largement plus compétitifs que ceux des autres courtiers français.

Justement DeGiro n’est pas français mais Néerlandais et vous devrez déclarer un compte à l’étranger.

Depuis le temps qu’on entend parler du PEA et de l’IFU… 2014 il me semble ? La "concurrence" est tranquille.

Je trouve l’appli mobile très lente chez moi (iPhone 5S), notamment pour passer d’un onglet à un autre.

PS : ils avaient pré-lancé un site de courtage gratuit, je m’étais pré-inscrit il y a plus d’un an maintenant, j’attends toujours.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Bourse Direct Boursorama Degiro Fortuneo 12470190  eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

#732 03/06/2017 12h27

Membre
Réputation :   2  

Ça importe quoi qu’il faille déclarer le compte à l’étranger ?

Oui, depuis 2014 comme vous dites à chaque fois c’était annoncé pour les mois à venir et a chaque fois repoussé…

Pour le mobile je suis sous Android.

Le site de courtage gratuit c’est Deziro. La aussi, bcp d’annonce mais toujours de l’attente…

Vouloir créer le buzz c’est bien mais quand le timing n’est pas bon, celà devient handicapant et fait perdre en crédibilité !

Hors ligne Hors ligne

 

#733 03/06/2017 12h53

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   998  

Cela implique de la paperasse surtout.

Et oblige aussi à déclarer des revenus à l’étranger avec formulaires spécifiques + déclarer et payer soi même les prélèvements sociaux (il y a des files spécifiques à ce sujet sur le forum).

DeGiro c’est pas cher certes mais il faut bien avoir conscience de ses inconvénients.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Bourse Direct Boursorama Degiro Fortuneo 12470190  eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #734 03/06/2017 14h06

Membre
Réputation :   1  

Bonjour à tous,

Je suis le forum depuis plusieurs mois sans m’y être inscrit, chose faite maintenant pour pouvoir répondre à ce sujet concernant le pré-compte de 30% sur les dividendes des actions françaises chez Degiro.

Je ne comprends pas pourquoi (ou alors je me trompe dans ma déclaration d’impôt…) vous dîtes qu’une partie du précompte de 30% est perdue. En effet, dans le formulaire 2047 "Revenus de source étrangère et/ou encaissés à l’étranger perçus par un contribuable domicilié en France", j’utilise la sous-section 2.6 intitulé "Revenus des valeurs mobilières françaises et assimilés encaissés à l’étranger" qui permet de récupérer sous forme de crédit d’impôt le précompte de 30% sur les dividendes des actions françaises. Dans mon cas, par exemple :
- ligne "revenus ouvrant droit à abattement / revenus des actions et parts", j’ai déclaré 160€ (pays encaissement = Pays-Bas), renvoyé en 2DC sur la déclaration principale
- ligne "autres / crédit d’impôt égal au prélèvement forfaitaire non libératoire", j’ai déclaré 48€ (30% de 160€), renvoyé en 2CK sur la déclaration principale
Ainsi, je récupère dans un premier temps le précompte sur forme de crédit d’impôt et je suis ensuite imposé "normalement" sur ces revenus au même titre que mes autres dividendes.

Pour moi, quand :

Hebdo Investir, dans sa rubrique Questions/Réponses a écrit :

J’ai ouvert un compte chez le courtier Degiro aux Pays-Bas. Cela entraîne un prélèvement de 30 % sur mes dividendes de sociétés françaises. Que faire ?

INVESTIR ­ Les clients français de ce courtier néerlandais ne sont pas identifiés comme résidant fiscalement en France et se voient du coup appliquer le taux standard de prélèvement de 30 %. Cela risque d’être difficile de faire valoir ce paiement auprès du fisc français.

n’est pas une réponse recherchée/argumentée car une section spécifique du formulaire 2047 permet justement de récupérer le précompte de 30%…
Et donc, à condition que je ne me soit pas trompé dans ma déclaration, il n’y aurait pas de "perte" sur les revenus des actions françaises versées par Degiro.

Hors ligne Hors ligne

 

#735 09/06/2017 10h43

Membre
Réputation :   1  

Bonjour,

Si j’ai bien compris (source) la retenue à la source de 25% sur les dividendes canadiens n’est récupérable qu’à hauteur de 17,7%, sauf si on remplit le formulaire permettant de n’être prélevé que de 15% (comme pour les dividendes US).

Or degiro ne propose pas ce formulaire, comment éviter d’être prélevé de 25% sur les dividendes canadiens ?

Hors ligne Hors ligne

 

#736 09/06/2017 11h01

Membre
Réputation :   91  

Bonjour,
je voulais juste vous signaler que de mon côté DeGiro ne prélève aucun précompte sur les dividendes versés. S’agit-il d’une erreur ? dans ce cas je vais bien me garder de leur signaler…
Dividendes
Dividendes bruts perçus 99,58 EUR
Précompte appliqué à la source 0,00 EUR


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#737 09/06/2017 11h09

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   549  

rylorin a écrit :

DeGiro ne prélève aucun précompte sur les dividendes versés. S’agit-il d’une erreur ?

Ca dépend des actions. Sur BP, par ex, ils ne prélèvent rien (parce que UK, je suppose) mais sur la plupart de mes autres titres, si.

dans ce cas je vais bien me garder de leur signaler…

Etant donné que vous récupérez cette somme sur vos impôts, ça ne change pas grand chose que le précompte soit appliqué ou non (pour les pays où le précompte est entièrement compensé)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#738 09/06/2017 11h15

Membre
Réputation :   5  

@Rylorin :

Chez moi ça apparait comme ça :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11651_dividende.jpg

Dernière modification par limp13 (09/06/2017 11h16)

Hors ligne Hors ligne

 

#739 09/06/2017 11h18

Membre
Réputation :   91  

Faith a écrit :

Ca dépend des actions. Sur BP, par ex, ils ne prélèvent rien (parce que UK, je suppose) mais sur la plupart de mes autres titres, si.

Il s’agit d’ETF. En 2016 j’avais des lignes d’ETF hébergés en Irlande et au Luxembourg. Cette année je continue à ne pas payer de précompte.

Faith a écrit :

Etant donné que vous récupérez cette somme sur vos impôts, ça ne change pas grand chose que le précompte soit appliqué ou non (pour les pays où le précompte est entièrement compensé)

Certes mais certains membres avaient l’air de s’inquiéter sur la possibilité de les récupérer. En ne les payant pas c’est tout de suite plus facile…

limp13 a écrit :

@Rylorin :

Chez moi ça apparait comme ça :

[url]https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11651_dividende.jpg[/url]

Chez moi également… mais lorsque l’opération passe en compte le dividende m’est versé en intégralité et le "impôts sur dividende" n’est pas comptabilisé smile

Note : modification pour répondre @limp13 car le forum m’a demandé de compléter le message plutôt que poster une autre réponse

Dernière modification par rylorin (09/06/2017 11h23)


Parrain : Mintos, YomoniNalo Grisbee, N26, Revolut.

Hors ligne Hors ligne

 

#740 09/06/2017 11h54

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   190  

Concernant les dividendes US/Canadiens, DeGiro permet de remplir le formulaire W8-BEN permettant un prélèvement à la source de 15% uniquement.

Concernant le précompte et le prélèvement des PS, DeGiro ne l’effectue effectivement pas, n’étant pas un courtier français.
C’est à vous de déclarer, mensuellement, les dividendes perçus et de vous acquitter de votre dû à l’aide du formulaire 2778-DIV.

Hors ligne Hors ligne

 

#741 09/06/2017 12h24

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   998  

Non ce n’est pas le W8-BEN pour le canada mais ce document.

Le 22/03/2017 email DeGiro a écrit :

Par ailleurs, nous proposons bien le formulaire W8-BEN, permettant ainsi d’obtenir un taux de précompte à 15% sur les dividendes et coupons américains. Nous ne proposons toutefois pas ce formulaire pour les dividendes canadiens. Cela sera le cas d’ici quelques mois. Dans cette attente, les dividendes canadiens sont taxés à la source à 25%.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Bourse Direct Boursorama Degiro Fortuneo 12470190  eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne Hors ligne

 

#742 09/06/2017 12h28

Membre
Réputation :   1  

bibike a écrit :

Non ce n’est pas le W8-BEN pour le canada mais ce document.

Le 22/03/2017 email DeGiro a écrit :

Par ailleurs, nous proposons bien le formulaire W8-BEN, permettant ainsi d’obtenir un taux de précompte à 15% sur les dividendes et coupons américains. Nous ne proposons toutefois pas ce formulaire pour les dividendes canadiens. Cela sera le cas d’ici quelques mois. Dans cette attente, les dividendes canadiens sont taxés à la source à 25%.

Ok, donc il n’y a bien aucune solution pour éviter le prélèvement à la source canadien de 25% tant que degiro ne proposera pas ce formumaire ? ou peut-on le transmettre directement à… ?

Hors ligne Hors ligne

 

#743 09/06/2017 14h20

Membre
Réputation :   67  

J’avais posté toutes les explications sur un autre topic du forum pour récupérer ce trop perçu auprès du fisc canadien.
Le voici : (2/2) Déclaration à remplir pour les détenteurs français d’actions canadiennes…


Parrainage Yomoni - Parrainage WeSave : KL031F - Parrain pour plusieurs banques en ligne et assureurs (Linxea, Mes Placements, etc), MP pour infos.

Hors ligne Hors ligne

 

#744 09/06/2017 15h39

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   112  

Ca serait intéressant de résumer la marche à suivre pour les différents marchés, en listant les cas spéciaux sur un post.
Je viens d’ouvrir un CTO sur De Giro (en attente de mon premier versement validé); et en parcourant ce post, j’ai "perdu ma stratégie/motivation". Je vais reprendre la lecture en prenant des notes.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+4]    #745 13/06/2017 00h54

Membre
Réputation :   7  

Bonjour,
J’ai un compte chez Degiro depuis peu sur lequel j’ai bâti un portefeuille plutôt de long terme.
J’ai plusieurs autres intermédiaires financiers et ai ouvert ce compte pour diversifier et compte tenu des frais réduits.

Je dois vous préciser que je viens de lire attentivement ce week-end les 29 pages de cette file sur Degiro et que je suis plutôt "pas mauvais" en matière de fiscalité compte tenu de mes études et de mon passé professionnel  libéral et typé finances et droit.
Immanquablement, mon problème principal (comme beaucoup ici) est arrivé lorsque j’ai reçu mes premiers dividendes via ce courtier basé à l’étranger.
Etant d’un naturel consciencieux et aimant bien "comprendre" les choses, j’ai donc épluché mes relevés de comptes Degiro (dont la présentation et l’ordre peut varier). A ce stade, il faut savoir que pour quelqu’un ayant un compte chez BD et qui est habitué à avoir des relevés d’opération ET des relevés de compte, chez Degiro, tout cela est hyper simplifié ou plutôt hyper simpliste ce qui ne facilite pas la compréhension. Inutile de vous dire que si vous faites pas mal d’opérations et n’êtes pas habitué à faire des tableaux précis de suivi, votre déclaration d’impôts ne va pas être drôle du tout).
Je vais essayer de vous faire un topo aéré à lire puisque long :

Dividendes


- 1er dividende, un ETF US, parfait, une ligne "dividende" puis une ligne négative "impôts sur dividende" pour 15 %
- puis un div. français, là encore pas de problème, une ligne "dividende" puis une ligne négative "impôts sur dividende" de 30 % (je n’ai pas de problème de compréhension des 30 %)
- un div. français, là au lieu de toucher la bon montant (nombre titres x valeur div vérifiée), je touche une somme réduite et le service client me certifie par écrit que le div. versé n’est pas de la somme officielle mais de 0,018 € de moins ! mais je n’ai pas d’impôt de 30 % (qui a disparu après être pré-annoncé sur le site)
la différence est certes mineure mais je découvre 2 choses :
1/ on peut ne pas recevoir la bonne somme, pourquoi (sont-ce des frais vraiment cachés pour le coup?)
2/ j’ai un interlocuteur qui m’écrit noir sur blanc un montant de coupon réduit et qui donc n’a même pas vérifié le détachement réel, bref low cost


Dividendes sur CFD


Jusqu’à présent, je connaissais le principe de l’indemnité de compensation du dividende que l’on trouve sur le SRD et qui est soit versée en cas de position longue, soit déduite en cas de position courte. Cette indemnité n’est pas un revenu et se rajoute ou se retranche des PV de l’année.

En matière de cfd actions que je traite depuis peu pour éviter la TTF sur les grosses capitalisations françaises, je n’avais jamais eu de telles indemnités de compensation positives seulement des négatives.

Chez Degiro, j’ai donc reçu lesdites indemnités de compensation de div. sur 2 valeurs appelées "indemnité-compensation" et versées pour un montant net correspondant à 85 % du montant du dividende. Contacté, Degiro m’a répondu :

Degiro a écrit :

Les compensations sur dividendes relatives à des CFD font bien l’objet d’une taxation à la source de 15%. En effet, lorsque vous prenez une position sur un CFD, notre intermédiaire détient le sous-jacent. Cela implique que lors d’une distribution de dividendes, l’intermédiaire en question paye une taxe à la source sur le montant reçu et ce même montant est débité sur le compte de nos clients. Dans la mesure où notre intermédiaire est basé aux Etats-Unis, ce dernier bénéficie des conventions fiscales bilatérales permettant d’obtenir une taxation réduite de 30% à 15%.

Là, j’ai 2 questions pour les plus rompus qui me lisent :

- J’ai quand même bien l’impression que je me retrouve handicapé avec ces 15 % de prélèvement à la source sur des indemnités de compensation sur des cfd qui sont des produits dérivés et qui rentrent dans le champ des plus-values normalement ?
- Vais-je devoir les traiter en revenus pour ma déclaration d’impôts puisqu’ils ont fait l’objet de prélèvement à la source US ?


et une remarque sur l’ergonomie Degiro :

Lors de la présentation en bas du portefeuille desdites indemnités de compensation, on retrouve 2 lignes, la ligne du dividende brut puis une 2ème ligne correspondant au pvt de 15 %, mais sur le relevé de compte, il n’y a plus qu’une ligne pour le net reçu (et donc plus aucune référence au pvt de 15 %), là encore plus que minimaliste à mon sens

La 2047 et les dividendes français


J’aimerais bien qu’on rebondisse sur l’excellent post de cette même file #699 de notre ami Zakou qui m’a ouvert les yeux et m’a forcé à bien relire la déclaration 2047.
On a bien sur cette déclaration 2 paragraphes bien distincts :
20 / REVENUS DES VALEURS MOBILIÈRES ÉTRANGÈRES ET REVENUS ASSIMILÉS
26 /REVENUS DES VALEURS MOBILIÈRES FRANÇAISES ET ASSIMILÉS ENCAISSÉS À L’ÉTRANGER

Si on évite d’interpréter et qu’on se contente de lire (je sais c’est difficile tant on se prend la tête avec les formulaires fiscaux), on constate alors que le fisc connait très bien la différence entre les 2 types de revenus et PRÉVOIT CE CAS :

- en 20, il nous demande de séparer les revenus pays par pays avec un calcul prévoyant le taux applicable selon la notice
- en 26, rien de tout cela n’est demandé, il faut déclarer les dividendes reçus et noter le "crédit d’impôt égal au prélèvement forfaitaire non libératoire" (dont de toute façon le fisc connait le taux de 30 % qu’il a encaissé)


Ai-je bien compris tant on peut se fourvoyer (mais là je n’ai fait que lire) ?

La déclaration des moins-values ? ou le dilemme 2047/2074


Là je dois vous avouer que je n’ai pas finalisé car je lis des choses contradictoires, voilà ce que je suppute :
- la 2047 ne fonctionne que pour les plus-values et semblerait concerner des plus-values "spéciales" sur biens meubles et immeubles et plutôt de type professionnel hmm
- la 2074 n’a pas l’air d’exclure les plus et moins-values faites à l’étranger, d’ailleurs sur le récapitulatif des déclarations annexes en ligne, on voit bien :
- 2047 : déclaration des revenus encaissés à l’étranger
- 2074 : déclaration des plus ou moins-values (sans notion d’étranger ou France)

J’aurais tendance à en conclure que les moins-values (mais aussi les plus-values) sont bien à enregistrer sur la 2074 ou alors la 2074- CMV si on ne fait que les compenser pour les noter direct en 3VG ou 3VH.

Mon sentiment, là encore, est que les impôts veulent que ce soit rajouté dans ton revenu soumis à taux progressif, l’essentiel en cas de problème est de bien avoir toutes les PV sur le récapitulatif de déclaration, non ?

Et pour finir, Ceux qui ne payent pas d’impôt


Pour avoir fait plusieurs simulations cette année pour plusieurs personnes, je peux vous confirmer une chose que je savais (vous aussi) et une chose que je ne savais pas.

- le crédit d’impôt ordinaire de type transition énergétique ou autre est bien remboursé si on ne paye pas d’impôt, il est remboursé par virement
- Par contre, le crédit d’impôt concernant le remboursement des prélèvements à la source effectués sur les comptes étrangers comme Degiro ( les fameux 15 % pour les us et 30 % pour la France ) ne peut être remboursé que dans la limite de l’impôt français payé
- Autrement dit (et je l’ai vérifié sur déclaration faite en ligne), rien ne vous est remboursé dans ce cas.

Pour être encore plus clair car compte tenu du nombre de personnes qui ne paient pas d’impôt et du nombre de situations qui peuvent rendre non imposables des couples à revenus pas si faibles que cela, imaginez un portefeuille où vous auriez :
- 10 000 $ d’actions US avec un dividende de 6 % donc pvt à la source de 90 €
- 50 000 $ d’actions françaises avec un dividende de 3 % donc pvt à la source de 450 €

Eh bien, ces crédits d’impôt de 540 € ne vous seraient jamais remboursés.

Et pour être complet, il faut savoir que chez un courtier français, c’est exactement le même problème pour les titres US. Mais qu’il n’y a pas les 30 % de pvt sur les div. d’actions françaises.

Pour terminer, je suis obligé de reprendre une bonne partie des conclusions de parisien bien que je sois nettement plus humble que lui (je parle de portefeuille).

Dans mon cas et calcul fait, les gains sur les coûts de transaction sont compensés par les fameux 30 %, donc l’intérêt est fortement réduit.

Et je pourrais rajouter les frais suivants qui ne sont pas cachés mais bien sur la notice mais n’en demeurent pas moins rédhibitoires pour bien gérer un portefeuille :
- dividende optionnel en actions : 7.50 € par dividende
- souscription à une intro: mini 50 €

Par contre, pour une partie des opérations, les frais suivants sont soit très bas soit inexistants et c’est une belle offre :
- sélection d’ETF sans frais
- frais de financement à 1.25 % l’an
- vente à découvert à 1 % l’an

Quant à la réactivité financière, que dire, c’est au top avec des virements crédités sous 24 h et des retraits de fonds sous 24 h également, seul hic l’impossibilité d’approvisionner d’urgence par carte bleue mais l’envoi d’un mail prévoyant un versement est possible (mais c’est galère).

Vous m’excuserez d’avoir été long. Je crois tout de même savoir qu’il des gens comme moi qui seront contents de lire une remontée assez exhaustive et circonstanciée. Avoir lu les 29 pages de cette file m’a été bénéfique, il me semblait évident de faire profiter les autres de mon expérience et mes commentaires.

Cordialement, smile

Hors ligne Hors ligne

 

#746 13/06/2017 05h35

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

Pour les Dividendes sur CFD, ce n’est pas lié à votre courtier, c’est une nouvelle règle mise en place le 1er Janvier 2017 par le fisc Américain, c’est la règle 871(m) qui taxe les dividendes ou dividendes équivalents de la plupart des produits dérivés, y compris les CFD.

Livraison, exercice et opérations sur titre | Interactive Brokers
New 871(m) Regulations Finalize Dividend Equivalent Payment Withholding Rules for Equity Derivatives | Cadwalader

Hors ligne Hors ligne

 

#747 13/06/2017 13h26

Membre
Réputation :   7  

Bonjour ZeBonder et merci,

Comme quoi, votre forum est bien utile wink.

Si j’ai bien, compris, c’est sur le site d’IB qu’il va falloir que j’aille à la pêche aux infos que Degiro ne nous donne pas vraiment. Mais peut-on reprocher à un courtier low-cost de faire du low-cost ?

Mais pour en revenir à mes commentaires, étant donné qu’il y a désormais un prélèvement à la source sur ces dividendes (compensations-dividendes plus exactement), je pense qu’il y a lieu de les déclarer sur la 2047 comme revenus pour le brut et en crédit d’impôts pour le pvt.

Bon, de toute façon, tout cela est bien théorique car si j’encaisse 500 € par an en dividendes sur actions-cfd, cela fera un pvt de 75 € à récupérer en crédit d’impôt. C’est-à-dire pas grand chose en fait.

Cordialement smile

Hors ligne Hors ligne

 

#748 13/06/2017 15h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

Le problème des brokers low cost est que "tout va bien tant qu’il n’y a pas de problèmes".

Le broker reçoit le montant net de son agent payeur et ne peut parfois pas expliquer la différence de montant entre ce qui était prévu et ce qui a été reçu.
Un bon courtier ira contacter l’agent payeur et demandera des explications mais avoir du personnel en nombre et qualifié a un coût.

Hors ligne Hors ligne

 

#749 13/06/2017 15h34

Banni
Réputation :   580  

Bourse Direct arrive à:
-  être low cost sur Euronext (certes, un peu moins que Degiro),
-  tout en ayant une très bonne qualité de service en terme de fiscalité, dividendes, retenues à la source, pour les sociétés cotées des 3 pays d’Euronext (France, Belgique, Pays-Bas), ainsi que pour les quelques sociétés britanniques cotées sur Euronext.

Hors ligne Hors ligne

 

#750 13/06/2017 15h53

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415  

C’est peut être pour garder cette qualité de service qu’ils ne proposent pas tous les marchés et se limitent à ceux qu’ils connaissent bien.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur