Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 08/02/2019 09h05 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   113 

Cher Stokes,

Je vous lis avec attention car vous semblez investir un peu partout.
J’ai quelques titres en commun avec vous dont Alimak. Continuez à défricher!

Sur Emperor, le type est pas clair d’où la valorisation basse.
Il y a aussi une histoire de licence de casino.

Dernière modification par kiwijuice (08/02/2019 09h06)

Hors ligne

 

#152 08/02/2019 09h21 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Banni
Réputation :   280 

L’intérêt de l’immobilier à Hong-Kong, c’est que le territoire est très exigu ; le parc ne peut s’accroître qu’en surélevant les immeubles, déjà très hauts, ou en construisant sur la mer.

Hors ligne

 

#153 08/02/2019 09h27 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   145 

Je suis sur emperor, ca fait un bout de temps que je suis l’action et le management est honnête et travaille pour les actionnaires. Le CEO a apparemment été lié au millieu de hongkong il y a plus de 20 ans. C’est déjà pas officiel et aussi c’est du passé lointain. Le management a une vision de gestion patrimoniale responsable et de construction ou acquisition de biens de qualité. L’activité casino est honnête, il y a une question de renouvellement de licence a venir, c’est plutôt une certaine clientèle du casino qui n’est apparemment pas honnête. L’activité foncière se développe bien.

Hors ligne

 

#154 08/02/2019 10h54 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Banni
Réputation :   280 

Ouverture également ce matin à 3,31€ d’une petite ligne de la foncière autrichienne Atrium qui possède un parc immobilier dans les pays de l’est, principalement en Pologne, Tchéquie et Slovaquie  ; cette société est discutée en détail sur le forum :

Atrium European Real Estate : foncière de centres commerciaux en Europe de l’Est…

Atrium European Real Estate

Les échanges à Amsterdam étant squelettiques, il s’agit pour l’instant d’une petite ligne restant à compléter.

Edit à 15h38 : mon ordre de 1000 titres a finalement été exécuté en 4 fois ce jour.

Dernière modification par stokes (08/02/2019 15h38)

Hors ligne

 

#155 19/02/2019 08h23 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Banni
Réputation :   280 

Nouvelle acquisition cette nuit à Sydney avec le producteur de picrate Treasury Wine Estates (TWE).

Après les pastis (Ricard) et la bière (Heineken, revendue depuis), j’investis dans le pinard et il n’est pas si facile que cela de trouver de purs pinardiers en bourse ; TWE en est.

TWE produit en Australie, en Californie et en Italie (Chianti) ; ses vins sont vendus en Australie, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis, Europe et en Chine, ce dernier segment étant celui à fort potentiel.

Je ne sais pas si en dehors du Chianti, les vins de TWE sont bien fameux, mais peu importe : l’essentiel est qu’il y ait des buveurs peu connaisseurs disposés à acheter des vins de qualité moyenne à des prix qui eux ne le sont pas…

De ce point de vue, la bourgeoisie chinoise est sans doute un client idéal : elle aime le pinard et ses moyens financiers en amélioration constante lui permettent d’en acheter de plus en plus sans être trop regardante sur le prix.

Le fort positionnement de TWE sur ce marché chinois est assurément un gage de croissance à venir.

TWE est une valeur chère avec un PER voisin  de 30, mais elle procure un dividende "fully franked" un peu supérieur à 2%, payable en deux fois.

Les résultats semestriels du 14 février sont pourtant bons, mais semblent avoir été peu appréciés par le marché, ce dont j’ai profité pour me placer cette nuit.

Cf la présentation de ces résultats :

www.tweglobal.com/-/media/Files/Global/ … ation.ashx

Dernière modification par stokes (19/02/2019 08h23)

Hors ligne

 

#156 19/02/2019 09h25 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   158 

Sur le plan financier, je n’ai pas d’avis sur TWE.

Par contre, vous achetez là un des plus joli PTF de marques de vin au monde. Ça va de Blossom Hill (Californie, genre entrée de gamme, énorme au Royaume-Uni) à Penfolds (très premium, positionnement très fort en Asie notamment), en passant par 19 Crimes (un des plus joli succès marketing aux États-Unis de ces dernières années). Et j’en passe.

TWE a racheté les grosses marques de Diageo pour $600M en 2015, avec notamment Blossom Hill (ibid) mais aussi Sterling et Chateau Beaulieu (plutôt haut de gamme aux Etats-Unis). Ce qui leur permettait de renforcer leurs positions sur le premium/super premium aux États-Unis.

Le genre de boite qui se tire la bourre dans le monde entier avec les poids lourds du secteur (Pernod Ricard, Gallo, Concha y Toro etc.).

Très actifs effectivement en Chine, comme l’ensemble des vins australiens, qui y concurrencent les vins français.

Hors ligne

 

#157 19/02/2019 17h48 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Banni
Réputation :   280 

En vérité, je n’y connais pas grand-chose en vins du nouveau-monde. De mes passages en Australie, je me souviens que les blancs étaient buvables, ce qui n’allait pas forcément de soi pour les rouges produits ailleurs qu’en Tasmanie. Bons comme mauvais, ils étaient toujours chers….

A vous lire, je comprends que TWE produit des vins meilleurs que je l’avais imaginé.

Ce qui m’a décidé à acquérir cette ligne, ce sont les perspectives sur le marché chinois dont j’estime qu’il offre un potentiel considérable. Bien sûr, TWE n’est pas tout seul sur ce marché, mais il ne doit pas non plus y avoir beaucoup d’acteurs présents. Par rapport aux vins latino-américains (Concha y toro), TWE possède un sérieux avantage comparatif sur les coûts de transport.

Pernod-Ricard, que je possède aussi, va même jusqu’à produire du vin en Chine, breuvage servi, trop parcimonieusement à mon goût, sur les lignes aériennes d’Air China.

Concha y toro semble être aussi cotée mais je n’y ai pas accès via Saxo ou Binck.

De façon générale, les valeurs  de "bibine" sont toujours chères, mais il est bien rare que l’on en sorte en moins-value.

Hors ligne

 

#158 19/02/2019 18h09 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   382 

Viser le marché chinois est sans doute un bon plan.
Mais inutile d’aller chercher une action au bout du monde.
Vous en avez déjà une très bien positionnée : LVMH avec son champagne (d’ailleurs le mnémonique est toujours MC), ses sacs à main, ses produits de beauté, ses montres et autres trucs dont raffolent les chinois(es).
A un prix raisonnable (PER de 23).


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#159 19/02/2019 18h20 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Banni
Réputation :   280 

Je suis aussi actionnaire de LVMH : vente de la maroquinerie et de la "bibine" c’est en effet le cocktail gagnant…le cognac et les sacs à main se vendent mieux que la joaillerie. En revanche, il ne me semble pas que LVMH soit pinardier ?

Des valeurs de pinard, il n’ y en n’a pas tant que cela en dehors de TWE et Concha y Toro, juste quelques petites valeurs italiennes et espagnoles sans envergure mondiale ; il y a aussi Schloss Wachenheim, une affaire allemande qui produit du mousseux bas de gamme, sans doute guère fameux, mais la valeur ne se paye pas cher.

Dernière modification par stokes (19/02/2019 18h26)

Hors ligne

 

[+1]    #160 19/02/2019 19h20 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   158 

stokes a écrit :

Ce qui m’a décidé à acquérir cette ligne, ce sont les perspectives sur le marché chinois dont j’estime qu’il offre un potentiel considérable. Bien sûr, TWE n’est pas tout seul sur ce marché, mais il ne doit pas non plus y avoir beaucoup d’acteurs présents. Par rapport aux vins latino-américains (Concha y toro), TWE possède un sérieux avantage comparatif sur les coûts de transport.

Il y a beauuuuucoup de monde en Chine dans le marché du vin. A peu près tout le monde y est et se tire la bourre. A mon sens, les australiens (TWE étant un mastodonte australien) y ont de très gros avantages comparatifs :

- Une approche très premium / super premium (ils essayent de ne pas rééditer leurs erreurs commises au RU)

- Une Interprofession (Wine Australia) très active sur le marché, qui fait par ex. à longueur de journée la tournée des popotes (bars, restaus, distributeurs, importateurs etc.)

- Des accords de distribution / logistique dans tous les sens. Par exemple il y a quelques années, la poste australienne avait développé un partenariat avec 1688.com (grossiste appartenant à Alibaba) pour la vente de vin en vrac. Plus récemment (en 2018), Wine Australia a développé un partenariat avec Alibaba pour accélérer les ventes de vins australiens sur Tmall.

Bref, plein d’outils collectifs et individuels pour exploser les vins européens sur ce marché.

stokes a écrit :

De façon générale, les valeurs  de "bibine" sont toujours chères, mais il est bien rare que l’on en sorte en moins-value.

Ben je sais pas. J’en reste à la maxime ’on a vu beaucoup de riches investir dans le vin, plus rarement quelqu’un devenir riche avec’.

Cela étant dit, je n’ai pas particulièrement gratté les aspects financiers de ces boites : j’aime en boire mais pas investir dedans en bourse (mes 40 ares de grenache en indivision me suffisent…)
Pour la Chine, je m’appuie plutôt sur l’Oréal ou Pernod, pour les spiritueux notamment. Une approche bien franchouillarde en somme.

Bon je m’arrête là, polluant votre file avec des considérations bien peu financières, avec beaucoup de PER ou autres ratios financiers sophistiqués…smile

Mais il fallait pas me lancer sur l’industrie du vin non plus…

Hors ligne

 

[+1]    #161 20/02/2019 09h55 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   76 

stokes a écrit :

En revanche, il ne me semble pas que LVMH soit pinardier ?

Si si, il y a quelques bonnes bouteilles.
Vins & Spiritueux - Champagnes, vins et spiritueux d?exception - LVMH

Hors ligne

 

#162 20/02/2019 10h12 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Banni
Réputation :   280 

Vous avez raison, il y a aussi du pinard chez LVMH, dans le vieux comme le nouveau monde ; je ne savais même pas que château Yquem leur appartenait.

Hors ligne

 

[+1]    #163 20/02/2019 11h10 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   98 

Louis Vuitton certes
mais Moët-Hennessy surtout !

Dernière modification par Job (20/02/2019 11h11)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#164 10/03/2019 10h01 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   900 

Bonjour Stokes,

Merci pour la revue de détail de portefeuille (dans cette liste, je m’intéresse particulièrement à Givaudan, Straumann et Wolters Kluwer), et de façon générale pour vos contributions sur les actions.

Depuis l’été 2018 (et probablement au moins jusqu’à la fin de l’année) j’investis principalement aux USA (afin de rééquilibrer géographiquement mon portefeuille) - peu d’intérêt pour vous. Mais je soumets à votre appréciation les sociétés en tête de ma liste européenne pour achats potentiels :

- Interroll (valeur dénichée sur la liste de Cyrille au JeuTheBull) : un spécialiste suisse de la transitique (rouleaux / accessoires de manutention, trieurs, manutention de palettes), avec une liste impressionnante de clients, par exemple Amazon. Certaines de leurs activités peuvent souffrir des évolutions de consommation (courriers postaux), mais d’autres sont en plein boom (centres logistiques pour e-commerce). Leurs activités semblent géographiquement et sectoriellement bien diversifiées (aéroportuaire, automobile, agroalimentaire…). L’évolution du cours sur longue période est impressionnante : x21 depuis 2002 (il y a eu un stock split par 10 en 2010). Le dividende est maigrichon (16,50 CHF en 2018, soit un rendement d’un peu moins 1% sur la base du cours actuel). Evidemment la valeur (capi 1,47 milliard CHF) se paie cher : PER 34, P/S 3. Le principal risque est une forte sensibilité au cycle économique mondial (division du cours par 3 entre 2007 et 2009), donc c’est à mon sens une valeur de fond de portefeuille à garder sur très longue période (plusieurs cycles), et peut-être de préférence en constituant la ligne très progressivement.

- Inficon (Instruments for Intelligent Control, valeur trouvée sur la même liste au JeuTheBull et déjà citée ici par PeterParker) : un fabricant suisse de capteurs et détecteurs de fuite de gaz, utilisés dans les industries des semi-conducteurs et du revêtement sous vide. Firme initialement créée aux USA, puis passée entre les mains des Allemands Degussa (actuellement Evonik), puis des Suisses Unaxis (actuellement OC Oerlikon), avant d’en être séparée pour être introduite en bourse en 2000. Le cours actuel est 20% sous les plus hauts atteints fin 2017, la valeur ayant souffert du cycle des semi-conducteurs. Cette sensibilité au cycle des semi-conducteurs est caractéristique du titre, donc il peut être intéressant d’utiliser les creux pour constituer la ligne progressivement. La performance du cours sur longue durée est très bonne (x10 depuis le point bas de 2003), et le dividende est généreux et en augmentation régulière : il sera cette année de 22 CHF, soit un rendement de 4,2% sur la base du cours actuel. La valeur (capi 1,27 milliard CHF) se paie à un PER de 19 et un P/S de 3.

- Aena (Aeropuertos Españoles y Navegación Aérea) : le premier opérateur mondial d’aéroports, détenu à 51% par l’Etat espagnol via ENAIRE. Aena gère 46 aéroports et 2 héliports en Espagne, ainsi que 17 aéroports en Europe (Luton à Londres) et en Amérique latine (12 au Mexique, Cali et Carthagène en Colombie). Le trafic de passagers augmente à un rythme de 4-6% par an. Forte exposition aux compagnies low-cost (Ryanair à 18% du total des passagers et Vueling à 15%, loin devant Iberia à 7%). Le cours a doublé depuis l’introduction en bourse en 2015. Le dividende payé en 2018 était de 6,50€, soit un rendement de 4,1% sur la base du cours actuel. Aena m’intéresse comme un pari sur le succès touristique de l’Espagne et du Mexique, le risque principal étant sans doute un risque politique lié à l’actionnaire majoritaire. La valeur semble néanmoins avoir bien résisté aux aléas politiques en Espagne ces dernières années.

Il est probable que j’entame une ligne Interroll ces prochains moins, et possible pour Inficon et Aena.

Mon portefeuille européen, initié en mars 2018 quasiment au plus haut, a bien souffert en 2018 (forte exposition au risque politique en Italie et au cycle économique global en Allemagne) et se rétablit progressivement. Mes meilleures performances jusqu’ici sont sur Marimekko (Finlande, design, +72%), Nemetschek (Allemagne, logiciels d’architecture, +55%), Vitrolife (Suède, fécondation in vitro, +46%), Borussia Dortmund (+42%), Tinexta (ex Tecnoinvestimenti, Italie, logiciels, +41%), Eolus Vind (Suède, énergie éolienne, +36%), Temenos (Suisse, applications informatiques pour banques, +27%), Lonza (Suisse, pharma, +22%), Diasorin (Italie, kits de diagnostic, +18%), Intrum Justitia (Suède, recouvrement de créances, +16%), Zignago Vetro (Italie, verre, +16%), Moncler (Italie, doudounes, +14%), BioGaia (Suède, probiotiques, +12%) et Amadeus (Espagne, services de voyages, +9%). Mes plus fortes convictions à long terme sont Nemetschek, Temenos, Lonza et Moncler. Finalement les valeurs européennes sélectionnées par W. Higgons (Intrum Justitia, Tinexta) ont bien performé, malgré des débuts difficiles.

En ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech