Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 10/01/2018 18h43 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   222 

Bonsoir,

La consolidation attendue est arrivée ce jour et ce n’est pas plus mal ainsi. On notera néanmoins la remontée fulgurante de Teixeira Duarte qui prend encore 6,44% ce jour.

Acquisition d’une ligne Payton Planar Magnetics : conseillée par notre éminent collègue Political Animal, cette petite affaire israélienne d’électronique de puissance est cotée à Bruxelles et produit des transformateurs basse tension utilisant la technologie des transistors à effet de champ magnétique ("planar"). Ces transformateurs convertissent le courant fort produit par le secteur ou les batteries en un courant faible seul acceptable par les équipements électroniques fonctionnant à haute fréquence. Bref, on transforme du courant fort en courant faible en utilisant une technologie que Payton semble parfaitement maîtriser.

C’est  vraiment une toute petite affaire avec seulement 32 M€ de CA, mais les débouchés sont nombreux : automobile, aéronautique, défense, matériel médical……Payton est clairement positionnée sur une niche qui ne semble pas trop susciter la concupiscence des concurrents et c’est tant mieux.

Au plan financier, l’affaire semble particulièrement bien gérée : peu de dettes et pas mal d’argent frais (du ’cash" comme on dit) en caisse. Payton Planar se paye 15 fois les bénéfices 2016 et sert un dividende de 3,5% pas ridicule.

Je ne suis pas certain que l’on puisse parler de "high tech", plutôt de la simple "tech", ce qui n’est pas plus mal car il y a moins de risques technologiques que sur des produits très innovants. De toute façon, la bourse c’est fait pour gagner des sous, pas pour faire avancer la science.

Cerise sur le gâteau, je comprends à peu près ce que fait cette entreprise, ce qui n’est pas toujours le cas avec les PME conseillées par Political Animal : Picanol et BESI ont rempli mes poches, mais je reste incapable d’expliquer ce qu’elles fabriquent.

Il est en revanche recommandé de se montrer patient : il m’a fallu 3 séances pour monter une ligne de 1000 titres, 1 seule action lundi, quelques centaines hier et le reliquat ce jour.

Payton Planar

Hors ligne

 

#102 15/01/2018 16h34 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   222 

Bonjour,

Le week-end ayant été propice à la réflexion, ce lundi a donné lieu à une activité intense sur le portefeuille avec 3 cessions et 8 acquisitions.

Voilà déjà pour les ventes :

- liquidation d’Unilever en PV de 30% : le titre pédale dans la semoule depuis l’opa ratée de février 2017, pas envie de laisser mon argent dans cette boîte de "capitalos" qui fait manger de la m….
- liquidation d’ERG en PV de 53%, cette petite boîte italienne produisant de l’électricité "verte" a bien monté et je ne suis pas sûr qu’elle puisse faire beaucoup mieux,
- liquidation de Nexans : la boîte est maintenant redressée et je me méfie comme la peste des frères Poupart-Lafarge, deux polytechniciens à l’égo surdimensionné dirigeant respectivement Nexans et Alstom. Le titre semble englué autour des 50€.

Les achats portent sur des petites et moyennes capitalisations européennes susceptibles de profiter au mieux du cycle de croissance toujours en phase ascendante. Ce sont des affaires qui ont le vent en poupe (le "momentum" comme disent les savants du forum), qu’il aurait été préférable d’acquérir il y a un an, et s’échangent à des niveaux de cours élevés ; je fais le pari qu’elles annonceront de bons résultats 2017 et feront état de perspectives encore meilleures pour 2018 ; dans le cas contraire, leurs cours pourraient chuter assez fortement. On ajoutera à cela qu’il s’agit surtout d’affaires industrielles, intervenant sur des produits de niche et des marchés sur lesquels elles occupent une position significative à défaut d’être dominante. Il ne s’agit en aucun cas d’investissement dans des affaires décotées, du "value" comme le disent d’autres savants parfois un peu pédants. On notera aussi un certain tropisme vers l’Europe du Nord, simplement car c’est là où l’on trouve ces grosses PME internationalisées leader sur leur petit marché. Contrairement au Président Macron, j’aime l’industrie ; je dois donc aller la chercher là où elle se trouve.

- Draegerwerk : affaire allemande d’équipements de protection  individuels, les EPI, et de matériel médical. A 17 fois les bénéfices, elle ne se paie finalement pas si cher que cela.
www.draeger.com/fr_fr/Home

- Stabilus : affaire allemande de vérins et d’amortisseurs à gaz, utilisés bien sûr dans l’automobile mais pas seulement. On cote 25 fois les bénéfices.
Home

- Kion : affaire allemande de véhicules pour la logistique et l’industrie, essentiellement des chariots élevateurs, connue en France sous la marque Fenwick, du Manitou en quelque sorte mais en bien plus gros et internationalisé On cote 27 fois les bénéfices.
KION GROUP AG | Homepage

- Wirecard : affaire allemande de logiciels de paiement électronique, l’un des leaders mondiaux du marché, à mon sens mieux placé que ses concurrents Ingénico ou Worldonline, avec un système de rémunération indexé sur le nombre et les volumes de transactions. A 60 fois les bénéfices, ce sera la "danseuse" de mon portefeuille. Pour l’instant, le cours ne cesse de grimper, mais attention au grain de sable qui peut percer la baudruche…..
WIRECARD France: fr.wirecard.com

- Datalogic Post Frazionamento : affaire italienne d’acquisition et de traitement automatique de données, en gros du lecteur de codes barres. A 38 fois les bénéfices, c’est cher pour ce que c’est , mais le marché en fait une de ses coqueluches.
Datalogic | Global Technology Leader in the Automatic Data Capture and Process Automation Markets

- VAT Group : affaire suisse de mécanique de haute précision, produit des valves industrielles utilisées par l’industrie, en particulier des fonderies de semi-conducteurs. Le marché est en croissance et les produits de VAT semblent appréciés pour leur grande fiabilité et il y a peu de concurrents. A 42 fois les bénéfices, la qualité suisse se paye…
VAT Group AG - Home

- Givaudan : affaire suisse de chimie fine, sous-traitant de l’industrie alimentaire et cosmétique pour la fourniture de parfums et d’arômes. A 32 fois les bénéfices, la valeur est chère, mais elle est très résiliente et ne craint guère la concurrence, sans doute la moins risquée dans mes achats un peu téméraires de ce jour.
www.givaudan.com/

- Lonza Group : autre affaire suisse de chimie fine, sous-traitante de l’industrie pharmaceutique et cosmétique. Je ne connaissais pas cette société conseillée par notre collègue Scipion8, mais elle semble sur une excellente tendance boursière. A 47 fois les bénéfices, tout cela reste fragile si la croissance n’est pas au rendez-vous.
www.lonza.com/

Voilà pour aujourd’hui, mais je mets en garde les "suivistes" : ces valeurs sont chères et peuvent se retourner à la moindre mauvaise nouvelles. Je souhaite en effet "surfer" sur la hausse des cours et donc je m’éloigne quelque peu de mon processus plus habituel d’achat de sociétés en bas de cycle ou décotées. Il faut bien voir qu’en dehors des para-pétrolières et des platinoïdes, il n’y a plus vraiment de secteur en bas de cycle ; quant à la décote sur actif, elle cache bien souvent un "loup".

Dernière modification par stokes (15/01/2018 16h35)

Hors ligne

 

#103 15/01/2018 18h10 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Banni
Réputation :   37 

Vous n’avez pas froid aux yeux….de belles societes  (surtout GIVAUDAN) mais des ratios stratospheriques!

Bonne chance à vous!

Hors ligne

 

#104 15/01/2018 19h08 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   222 

Bah, on verra bien : ces 8 lignes de valeurs "chères" représentent à peu près 5% du portefeuille ; même si elles font toutes faillite, je ne serai pas encore sur la paille.

A priori, pour une qui fait faillite, il y en aura au moins une autre dont le cours doublera.

Si on regarde un titre comme Givaudan, historiquement, la valeur a toujours été chère : attendre qu’elle soit bon marché pour l’acquérir revient à ne jamais l’avoir en portefeuille.

Dernière modification par stokes (15/01/2018 21h12)

Hors ligne

 

#105 Hier 17h16 → Portefeuille d'actions de Stokes (diversifié, google portfolio, minières, portefeuille, pétrolières)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   222 

Bonjour,

Calme plat sur le portefeuille qui perd ce jour -0,06% ; pour autant, il est traversé par des vents contraires : les minières sont attaquées, surtout SQM la reine du lithium qui perd 7% à l’instant. En revanche, la bonne surprise vient du côté des "mines d’électricité" : l’autrichienne Verbund vient d’annoncer une hausse substantielle de son dividende qui passera en 2018 de 29 à 40 centimes, cela grâce à d’excellentes conditions climatiques en 2017 qui ont permis aux barrages de tourner à plein régime. Le modèle économique de Verbund  n’est guère compliqué : le Danube coule paisiblement, faisant tourner les turbines de Verbund à l’intérieur d’un aimant, ce qui permet de produire de l’électricité in fine transformée en argent frais remplissant les poches des actionnaires ! Ah le beau Danube bleu……Verbund prend 8% à cet instant, cela quand bien même ses barrages prennent l’eau !

La ligne Heineken a été cédée ce jour avec une petite PV de 7,6% ; cela fait déjà quelques mois que le titre a cessé de "mousser"…..

Deux  nouvelles acquisitions ce jour de valeurs "chères" mais fortement exportatrices et n’étant pas débordées par la concurrence :

- Valmet : cette affaire finlandaise produit des machines pour l’industrie de la pâte et du papier, ainsi que plus marginalement pour le secteur de l’énergie. Les machines de Valmet sont livrées dans le monde entier et même en Chine ; son carnet de commandes dépasse les 2,5 Md€. Sa situation financière est très saine avec un endettement qui ne cesse de diminuer. Ce fleuron de l’industrie finlandaise est détenu par l’Etat à 25%. Un point noir néanmoins : à 28 fois les bénéfices, ça fait cher pour de la machine à papier.
Accueil

- Alimak : cette affaire suédoise fabrique des monte-charges, utilisés en milieu industriel ou sur les chantiers, de l’ascenseur non résidentiel en quelque sorte. Bon, même pour du non résidentiel, le fonctionnement doit rester fiable, ce qui nécessite des opérations de maintenance pour lesquelles les clients n’ont guère d’autre choix que de faire appel au fournisseur. La boite est sans doute un peu trop endettée, mais la récurrence de ses recettes doit lui permettre de faire face aux échéances. Cela se paye 27 fois les bénéfices, soit un PE du même ordre que Schindler, mais avec des perspectives un peu plus dynamiques à mon sens.
Alimak Hek Rack and Pinion construction and industrial elevators

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech