Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#26 17/11/2018 09h51

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Je poursuis l’analyse avec ces autres SCPI à capital fixe :

DELTAGER


Unidelta :

Marché secondaire fluide, les parts mises en vente trouvent preneur rapidement et le prix croît doucement mais régulièrement au gré des augmentations de capital, la 17ème étant en cours au prix de 1330€ soit -5,13% par rapport à la valeur de reconstitution.
TOF 94,34%, capitalisation 294,5M€, 306 parts à la vente au 30 septembre soit 0,14%, négligeable.

----------

SOFIDY


Immorente 2 :

Marché secondaire inexistant, la SCPI étant jeune et n’ayant aucune part à la vente. Elle est en augmentation de capital au prix de 290€ soit -2,53% par rapport à la valeur de reconstitution (SCPI ayant vocation à investir dans les commerces de centre ville localisés à Paris ainsi que dans le centre des grandes métropoles régionales françaises et ayant un profil de performance orienté vers l’appréciation du prix de la part à long terme, elle distribue autour de 3% dividende).
TOF 98,03%, capitalisation 71,2M€, pas de parts à la vente.

Sofiprime :

Marché secondaire inexistant, la SCPI étant jeune et n’ayant aucune part à la vente. Elle est en augmentation de capital au prix de 235€ soit +7,89% par rapport à la valeur de reconstitution (SCPI ayant vocation à investir dans l’immobilier résidentiel situé dans le centre de Paris et ayant un profil de performance orienté vers l’appréciation du prix de la part à long terme, elle ne distribue pas de dividende à ce jour).
TOF 100%, capitalisation 9,3M€, pas de parts à la vente.

* Ces trois SCPI Unidelta, Immorente 2 et Sofiprime se rapprochent de SCPI à capital variable tout comme Foncia Pierre Rendement et Placement Pierre de Foncia PG, en étant quasi constamment en augmentation de capital. *

----------

VOISIN


Foncière Remusat :

Marché secondaire relativement fluide, les parts partent au prix, dernier prix d’échange à -4,84% par rapport à la valeur de reconstitution.
TOF 92,23%, capitalisation 54M€, 342 parts à la vente au 30 septembre soit 0,64% correspondant à une vente en 2 ou 3 mois.

Immo Placement :

Marché secondaire fluide, les parts partent au prix, dernier prix d’échange à -6,27% par rapport à la valeur de reconstitution.
TOF 92,71%, capitalisation 210M€, pas de parts à la vente.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 17/11/2018 10h14

Membre
Réputation :   -2  

Sur les conseils de l’APPSCPI, j’ai acheté il y a quelques années des Cifocoma 1 et 2 et il semblerait que ces 2 scpi connaissent de gros problèmes.

Hors ligne Hors ligne

 

#28 17/11/2018 10h53

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Cifocoma vient de perdre 10% sur son taux d’occupation du simple fait d’une libération d’un local de 460m² (voir BT2). Le loyer de 125k€ annuels représente en effet environ 10% des revenus de la SCPI si tout son patrimoine est loué.

Si Paref Gestion retrouve un locataire sous 3 ou 6 mois, ça sera un moindre mal mais on voit là le problème que peut avoir une petite SCPI en cas de vacance locative.

Pour Cifocoma 2 la baisse du TOF est plus régulière mais on arrive dans les 2 cas à 82% avec peu d’espoir d’une remontée aussi pérenne que ne l’a été la chute. Le dividende annuel s’en ressentira dès cette année pour les 2, -10% pour Cifocoma 2, -25 ou 30% mini pour Cifocoma.

Le prix de part de Cifocoma vient de baisser de 10% ce qui fait qu’elle décote un poil plus de Cifocoma 2 qui perd de la valeur (30%) depuis 2 ou 3 ans mais devait surcoter davantage.

Celui qui achète aujourd’hui achète clairement le couteau qui tombe, le nombre de parts à la vente augmente à chaque trimestre, les ventes sont rares, l’attente pour les vendeurs est probablement supérieure à 2 ans. Une vague évocation de projet de fusion par Paref Gestion pourrait permettre une sortie de cette situation d’après eux mais il faut toujours préférer un vrai travail de fond à un simple maquillage bien que certaines SCPI ayant procédé de la sorte récemment s’en sortent très bien jusque là…
Ce n’est pas encore le moment d’acheter - patience, avec un risque potentiel de fermeture du marché secondaire si fusion - et encore moins le moment de vendre (trop tard !).

Hors ligne Hors ligne

 

#29 17/11/2018 11h03

Membre
Réputation :   -2  

A quoi sert donc l’APPSCPI pour donner à ses adhérents des conseils si mauvais?

Hors ligne Hors ligne

 

#30 17/11/2018 11h30

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Ce que vous décrivez ne correspond en rien au rôle de l’APPSCPI :
Présentation | APPSCPI
Ensuite ils n’ont pas vocation à donner du conseil financier et dans les mentions légales il est écrit :

mentions légales APPSCPI a écrit :

Les informations et/ou opinions contenues sur le site sont issues d’analyses fondées sur des sources réputées fiables.
Elles ne constituent en aucun cas un conseil financier.
Chaque usager du site est invité à se forger sa propre opinion de l’opportunité et de la pertinence des informations avant de procéder à tout investissement ou désinvestissement.

De plus, ces informations et/ou opinions sont l’expression d’un jugement ou d’une appréciation à une date donnée, susceptibles de modifications ultérieures sans préavis.
Vous êtes informés que malgré tous les soins apportés par appscpi.org dans la communication desdites informations, opinions ou analyses appscpi.org exclut toute garantie quant à leur éventuel usage.

l’APPSCPI ne pourra en aucun cas être tenue pour responsable de tout dommage de quelque nature qu’il soit résultant de l’interprétation et/ou de l’utilisation des informations disponibles sur ce serveur.

Clairement ceux qui ont investi dans ces SCPI depuis 2014-2015 sont perdants mais il leur faut assumer leur investissement, on ne peut pas reprocher à ceux qui donnent du conseil de se protéger via ce genre de mises en gardes très présentes un peu partout.

Hors ligne Hors ligne

 

#31 17/11/2018 14h14

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2329  

Pour ce qui concerne l’APPSCPI, je vous suggère de lire (2/2) APPSCPI : Association des Porteurs de Parts de SCPI


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#32 26/11/2018 15h56

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

A noter, une Assemblée Générale Extraordinaire est prévue le 12 décembre afin de voter sur le passage en capital variable de la SCPI PLACEMENT PIERRE, ça fera (encore) une SCPI à capital fixe en moins.
Ils auraient pu me prévenir, ça m’aurait évité une analyse peu utile il y a seulement 2 semaines.

PS : on ne sait pas à quel prix d’ailleurs, étrange.

Dernière modification par kc44 (27/11/2018 02h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#33 26/11/2018 16h19

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   123  

Cela fait environ 2 ans que l’on en parle … wink


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #34 19/02/2019 04h37

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Je fais un rapide point sur le nombre de parts restant en vente pour la première liste de SCPI à capital fixe que j’avais postée au message #24 en indiquant l’évolution en un trimestre :

AEW-Ciloger


Actipierre 1 :

454 parts à la vente au 31 décembre 2018 soit 0,30%, en hausse de 265% mais ça reste faible.

Actipierre 2 :

1578 parts à la vente au 31 décembre 2018 soit 0,48%, en hausse de 3,3%, ça reste à surveiller, prix en baisse.

Actipierre 3 :

5194 parts à la vente au 31 décembre 2018 soit 1,21%, en hausse de 22,9%, c’est toujours inquiétant.

Fructipierre :

1304 parts à la vente au 31 décembre 2018 soit 0,07%, en baisse de 37,3%, insignifiant, marché fluide.

Fructirégions Europe :

1304 parts à la vente au 31 décembre 2018 soit 0,14%, en hausse de 280%.
Avec une augmentation de capital au prix en baisse de 7,5% (du jamais vu), rien d’étonnant à cela.

----------

BNP Paribas Reim


Accès Valeur Pierre :

3984 parts à la vente au 31 décembre 2018 soit 0,17%, en baisse de 32%.
A noter, à ce jour ne restent que quelques centaines de parts à la vente, le marché est fluide, les vendeurs trouvent à vendre dans la semaine, prix orienté à la hausse.

France Investipierre :

1515 parts à la vente au 31 décembre 2018 soit 0,09%, en baisse de 46%.
Idem AVP, le marché est fluide, les vendeurs trouvent à vendre dans la semaine, prix orienté à la hausse.

----------

Paref Gestion


Atlantique Pierre 1 :

Le bulletin n’est pas sorti, actuellement il y a 2021 parts à la vente soit 2 fois plus qu’au 30 septembre mais pour plus de la moitié d’entre elles, le prix demandé est trop élevé donc on ne peut tirer de cela aucune conclusion, le marché reste stable à 210€ et fluide.

Capiforce Pierre :

En attente du bulletin.

Cifocoma :

564 parts à la vente au 31 décembre 2018 soit 3,14%, en hausse de 27,6%, ça reste inquiétant car il n’y a pas d’acheteurs. Prix en baisse.

Cifocoma 2 :

1535 parts à la vente au 31 décembre 2018 soit 3,45%, en hausse de 55,7%, ça reste inquiétant car il n’y a pas assez d’acheteurs pour compenser l’afflux d’ordres de vente. Prix en baisse.

Hors ligne Hors ligne

 

#35 19/05/2019 11h10

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Petit point sur le marché des parts au 31 mars 2019 :

AEW-Ciloger


Actipierre 1 :

141 parts à la vente soit 0,09%, en baisse de 69%, c’est fluide.

Actipierre 2 :

3751 parts à la vente soit 1,15%, en hausse de 138%, nette accélération des ordres à la vente, prix toujours en baisse.

Actipierre 3 :

776 parts à la vente soit 0,18%, en baisse de 85%, une gros ordre d’achat à 351€ a stabilisé le marché.

Fructipierre :

4136 parts à la vente soit 0,23%, en hausse de 218%, sacré hausse mais marché fluide.

Fructirégions Europe :

685 parts à la vente au soit 0,06% au 31 mars, en baisse de 28%.
Avec l’augmentation de capital au prix en baisse de 7,5%, ceux qui vendent à 230€ hors frais n’ont plus tellement d’espoir, le mystérieux acheteur providentiel ayant disparu du carnet d’ordres.
2775 parts à la vente à ce jour, ça s’accumule du coup.

----------

BNP Paribas Reim


Accès Valeur Pierre :

82 parts à la vente soit rien. Les vendeurs trouvent preneur dans la semaine.

France Investipierre :

200 parts à la vente soit 0,01%, insignifiant. Le marché est fluide, les vendeurs trouvent preneur dans la semaine, prix toujours orienté à la hausse (+35% en un an !).

----------

Paref Gestion


Atlantique Pierre 1 :

1290 parts à la vente au soit 0,56%, le marché reste stable à 210,90€ et fluide.

Capiforce Pierre :

564 parts à la vente au soit 0,94%, en hausse de 26,5%. Prix en baisse.

Cifocoma :

600 parts à la vente au soit 3,35%, en hausse de 6,4%, il n’y a pas d’acheteurs. Prix toujours en baisse.

Cifocoma 2 :

1944 parts à la vente au soit 4,37%, en hausse de 26,6%, l’hémorragie continue et ce n’est pas la coupe de 25% sans explication de la distribution trimestrielle qui va arranger les choses.

Hors ligne Hors ligne

 

#36 20/04/2020 15h19

Membre
Réputation :   75  

Surin, ce n’est peut pas le bon endroit pour vous interroger ici (modérateurs, n’hésitez pas), mais vous qui étudiez de près les SCPI à capital fixe, je m’interroge sur un point que je n’ai jamais vu être évoqué.
Quid de la pyramide des ages des associés dans les SCPI à capital fixe ?
Mon raisonnement, basique j’en conviens :
- peu de collecte nouvelle, parfois pas d’augmentation de capital depuis fort longtemps
- un taux de rotation que l’on sait généralement faible pour les SCPI
- donc très probablement un actionnariat assez âgé en moyenne (ceux ayant souscrit au primaire ne devaient pas avoir 20-25 ans en majorité)

Du coup, n’y a t-il pas là un fort risque de liquidité, sur un produit dont la liquidité est justement une faiblesse ?
Peut être une explication (supplémentaire) du passage en variable de certaines SCPI fixe - je pense à Buroboutic notamment pour laquelle j’ai remarqué un ratio collecte/retrait assez singulier ?

Si vous avez déjà eu à étudier le sujet, je serais très heureux de vous lire.

Dernière modification par cedREIM (20/04/2020 15h20)


Parrain ING : ASMYFZA

Hors ligne Hors ligne

 

#37 20/04/2020 16h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1017  

Je partage votre raisonnement mais ne dispose pas d’éléments concrets pour l’étayer.
Il faudrait par exemple disposer des feuilles de présence avec identité / âge des associés mais les sociétés de gestion refusent de les fournir, il faut saisir la justice pour obtenir quelque-chose, encore faut-il qu’elle donne suite à la requête …
Un indicateur à regarder serait le nombre d’associés. Certaines SCPI anciennes peuvent avoir un nombre d’associés en chute libre. Cela indiquerait une balance avec peu de nouveaux souscripteurs, donc essentiellement un marché d’acheteurs déjà associés. D’un autre côté ils seraient encore suffisamment "jeunes" pour être en mesure de souscrire à des part de SCPI.
Voyez que c’est subjectif.

Je confirme le risque d’illiquidité que l’on constate régulièrement, avant même que cette crise ne se déclenche et qui ne va pas entraîner les SCPI concernées dans la bonne pente.
Maintenant reconnaissez que le passage à capital variable (et mise sur starting-blocks du réseau de vente) agit comme un coup de baguette magique (ou comme du maquillage).

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur