Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Jacquet Metal Service sur nos screeners actions.

#51 28/03/2020 12h14

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   156  

Pour précisions, le PRU de ces 464 762 actions achetées entre le 26 février et le 24 mars est de 8,80€ pour un total de 4 090 318,54 €, soit 16% du RNPG 2019 publié le 11 mars, et environs 80% du RNPG du Q4. Cela représente également 24% du dividende versé en 2019.

Toujours heureux de l’allocation de capital. En espérant que ces rachats continuent !

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#52 28/03/2020 12h20

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   935  

Quelques précisions à propos de JCQ,

En juin 2019, Amiral Gestion (dans le reporting trimestriel de leur fonds Sextant PEA) déclarait :

JCQ est une ligne construite fin 2018 (le cours le plus bas, à l’époque, était de 15 €) après la chute de 60% sur les plus hauts de l’année. Le niveau de valorisation est très bas (jamais vu depuis plusieurs années). La valeur boursière actuelle (à +- 15 € par titre) est proche des actifs durs de l’entreprise (stocks et entrepôts).

Actuellement, le cours de JCQ est à 8,74 €.
Le plus bas touché a été 7,60 € le 16 mars 2020.

--

La valeur est tentante (j’ai failli l’acheter il y a quelques jours) mais :

1/ c’est une boite très cyclique
2/ c’est une small cap (dans un marché baissier, c’est risqué)

3/ le dernier communiqué est assez alarmiste

"Erosion de la demande notamment à partir du second semestre 2019"
" Janvier – février 2020 : conditions de marché du début d’exercice difficiles, pas d’amélioration de la conjoncture anticipée au 1er semestre 2020"

4/ les chiffres 2019 n’étaient déjà pas bons

- Marge brute : - 1% (23.2 au lieu de 24.2)
- Ebitda : - 29 M€ (marge en baisse de 5,9% à 4,5%)
- ROC : -45 M€ (marge en baisse de 5,0% à 2,7%)
- RN en forte baisse : de 61,6 M€ à 24,5 M€

Communiqué 12 mars 2020

5/ Les chiffres du S1 2020 risquent d’être encore plus mauvais…

Maxicool
 
PS : la valeur est en "watch-list" toutefois.

Dernière modification par maxicool (28/03/2020 12h22)


Parrain Linxea . Yomoni . Boursorama . Vattenfall . Fortuneo . Total (105579483) . Binck . Igraal . eBuyClub . BLOG

Hors ligne Hors ligne

 

#53 28/03/2020 21h25

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   497  

Le dossier est à approfondir car on fait souvent des affaires sur des cycliques en bas de cycle !
Les points à creuser :

1- quelle est la décôte sur fond propres tangibles et la comparer au dernier bas de cycle.

2- est ce que la dette est sous contrôle (covenant) et quelles sont les prochaines échéances.

3- quelle est la position concurrentielle de la société sur ses marchés ? Je sais qu’ils sont sur des niches sur certains marchés (creusabro) mais j’ai pas creusé.
En cyclique, j’ai actuellement du Derichebourg qui est leader sur la collecte de la féraille en France. Leur position dominante devrait leur permettre d’être suivie par les banques si besoin (on ne prête qu’au riche ou aux plus solides …).

J’ai lu le bouquin biographique du fondateur (gracieusement offert par la société sur simple demande par mail). Le dirigeant m’avait réellement impressionné. Son raid sur IMS était vraiment osé ! A l’époque, contrairement à son concurrent ( et cible) IMS, Jacquet comprenait vraiment bien son marché et avait pu prévoir la crise et réduire son stock au bon moment.
La question est de savoir comment il a abordé la crise actuelle. La situation était déja dégradée fin 2019. Ils devaient déja être préparés pour un mode plus défensif. Mais je pense qu’ils étaient encore bien loin d’imaginer la crise actuelle …


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

[+2 / -1]    #54 30/03/2020 10h09

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   497  

A noter le programme de rachat d’action qui a été mis en place de manière "accélérée" depuis les résultats annuels.
Sur les 3 dernieres semaines, la société à racheté environs 4M€ d’actions soit presque 2% du capital.
du 4 au 10 mars
du 11 au 17 mars
du 18 au 24 mars

edit : désolé, j’avais pas remonté la file, une partie de l’info avait déjà été donnée … mais c’est toujours apprciéable quand les infos sont actualisées avec les derniers rachats hebdo ET que les sources sont données, non ?

Dernière modification par oliv21 (30/03/2020 10h42)


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

#55 01/04/2020 13h43

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   497  

dlantoine @ Investir.fr a écrit :

Jacquet Metal Service voit lui aussi ses activités perturbées par le
L’épidémie de coronavirus contraint le distributeur d’aciers spéciaux à fermer tour à tour ses sites. Il prend les mesures nécessaires pour faire face à la situation, mais le premier semestre en portera les stigmates.

L’analyse (Investir)
Difficile pour un groupe industriel de passer au travers de l’épidémie de coronavirus. Jacquet Metal Service, distributeur d’aciers spéciaux, est en effet contraint de fermer certains de ses centres de distribution, même si l’activité a redémarré en Chine après plusieurs semaines d’interruption et qu’elle se rapproche maintenant d’un niveau normal. Il n’y réalise cependant que 1% de son chiffre d’affaires.

Depuis la mi-mars, les centres français, italiens et portugais (18% des facturations) ont en effet été progressivement arrêtés, conformément aux directives des autorités locales ou compte tenu des difficultés logistiques rencontrées. Pour ce qui est des autres sites, ils poursuivent leur activité, avec des taux d’utilisation compris entre 60 et 90%, précise la société. Et « compte tenu de la progression de la pandémie, le groupe s’attend à devoir fermer d’autres centres dans les jours et les semaines à venir, notamment en Espagne (7% du chiffre d’affaires) et en Amérique du Nord (6%).

Dans ce contexte de « pilotage pays par pays », Jacquet Metal Service a d’ores et déjà pris des mesures d’adaptation, en recourant notamment à du chômage partiel en Europe et en Amérique du Nord pour près de 25% de l’effectif total, en réduisant les dépenses non essentielles ou en reportant des engagements d’approvisionnement.

Situation financière solide
La situation financière n’est pour autant pas fragile. Le taux d’endettement est limité à 45% et le groupe dispose de 250 millions d’euros de trésorerie et d’importantes lignes de crédits (700 millions d’euros utilisés à 59%). Il indique ainsi pouvoir faire face à la situation actuelle.

Dès la mi-mars et la publication de ses résultats annuels, la direction du distributeur d’aciers avait déclaré ne pas s’attendre à une amélioration de la situation au cours de ce premier semestre 2020. L’année dernière, Jacquet Metal Service avait vu son chiffre d’affaires reculer de 7,5%, à 1,61 milliard d’euros, et de plus de 10% pour le seul quatrième trimestre. Le résultat opérationnel courant a été divisé par deux pour ne plus représenter que 2,7% du chiffre d’affaires. Même en bénéficiant de la plus-value sur la cession Abraservice, le résultat net part du groupe a été ramené de 62 millions d’euros à 25 millions en l’espace d’un an.

Le conseil
Le contexte est bien entendu difficile, comme le sera le premier semestre de l’année en cours. Nous ne voyons pas de catalyseur permettant aujourd’hui de revenir à l’achat. Nous sommes à l’écart.
Le cours au moment du conseil : 8.53 €

Source


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

#56 04/05/2020 15h25

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   497  

Boursier.Com a écrit :

Jacquet Metal Service (ex - IM : un exercice qui devrait être difficile

Position.
Il y a deux ans, nous allégions la position en Jacquet Metals alors que la valeur se situait sur les 30 Euros. Cette époque semble aujourd’hui bien lointaine avec un cours de bourse de l’entreprise d’Eric Jacquet revenu sous les 10 Euros… Le distributeur d’aciers spéciaux connaît des moments difficiles avec une conjoncture économique fragilisée par les conséquences du Covid-19. Heureusement, les clients de Jacquet appartiennent à de nombreux secteurs d’activité ce qui permet de bien répartir les risques… L’Allemagne assure à elle seule 38% des ventes de la société contre seulement 9% pour la France. Cette prédominance du nord du vieux continent est un atout car cette zone est plus solide que les pays bordant la Méditerranée. Mais la bonne santé des finances publiques ne permet pas d’éviter une contraction sans précédent du PIB…

Revenus. La situation financière de Jacquet est plus saine qu’auparavant alors que la firme a procédé de manière judicieuse à une belle cession juste avant que le temps ne se couvre… Spécialisée dans les aciers résistants à l’abrasion, la filiale Abraservice a été vendue au suédois ABB. Grâce à ce deal, la dette nette est revenue à 175 Millions d’Euros à fin 2019 contre 215 ME un an plus tôt. Dans ces conditions, l’effet de levier est de 2,4… Même si ce niveau peut sembler raisonnable, il est susceptible d’augmenter rapidement du fait de la dégradation attendue sur l’année en cours des résultats de Jacquet. Les mesures de chômage partiel et la baisse des dépenses non essentielles ne seront pas suffisantes pour compenser la faiblesse de la demande. Avec la levée du confinement, on peut tout de même estimer que le pire est derrière nous…

Bourse. En Bourse de Paris, Jacquet est valorisé 220 Millions d’Euros ce qui correspond à un PE de 9 sur la foi des chiffres 2019… Même si l’activité devrait reprendre bientôt une tournure plus conforme aux usages, nous ne sommes pas pressés de revenir à l’achat sur le dossier. Dans le sillage de la baisse des cours des commodités, les prix de l’acier ont pris une trajectoire similaire ce qui va peser sur les revenus de l’entreprise. Les crises précédentes ont laissé des traces pendant une période relativement longue sur le cours de bourse de Jacquet. Pour l’heure, le manque de catalyseurs haussiers risque de brider toutes velléités haussières sur le titre. Même si la baisse des cours s’élève à 40% depuis le début de l’année, nous préférons patienter avant de remplir à nouveau notre panier avec des actions Jacquet. Compte tenu de la conjoncture, nous ne sommes pas pressés de réinvestir sur Jacquet…

Source


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Jacquet Metal Service sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur