Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 11/03/2019 17h12 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   47 

Le B737 Max est exclusivement équipé de moteur Leap-1B moteur de nouvel génération de la famille Leap.

Le moteur Leap 1A équipe les familles Airbus
Le moteur Leap 1C équipera les avions chinois.

Le consortium CFM fabrique et commercialise ces moteurs (auparavant moteurs CFM)
Ce moteur est fabriqué par un consortium constitué à 50/50 par GE et SAFRAN.

Aucun jugement ou corrélation rapide ne doit être portée entre le moteur et le comportement de l’avion dans le cadre de l’incident.

Comme l’indique PiloteB777, il faut rester extrêmement réservé sur une enquête aéronautique.
Même si les conditions paraissent assez troublantes, seul le dépouillement des données par des experts peut amener des conclusions. Les systèmes de bords sont en effet extrêmement complexes et redondants.

Le principe de précaution pourrait être décidé par les autorités aéronautiques.

Boeing perd 8%
Safran perd 2%
GE gagne 2%

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par johntur (11/03/2019 17h18)

Hors ligne

 

#52 12/03/2019 09h01 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   41 

https://www.lesechos.fr/industrie-servi … 251312.php

«Le 737 est un avion crucial, non seulement pour Boeing, dont il représente 42 % des profits et les deux tiers des commandes futures»

«A fin janvier, Boeing avait livré 350 modèles du 737 MAX depuis sa mise en service en 2017 et a un carnet de commandes de 5.000 autres.»

Hors ligne

 

#53 12/03/2019 09h31 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   47 

L’annonce est tombée. L’EASA interdit de vol les B737 Max.
Ce n’est guère surprenant, il s’agit d’une mesure conservatoire.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par johntur (12/03/2019 22h27)

Hors ligne

 

#54 13/03/2019 21h09 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   

Et voilà, le Canada, suivi des Etats-Unis, ont cloué le MAX au sol.

Boeing a écrit :

March 13, 2019 – Boeing continues to have full confidence in the safety of the 737 MAX.  However, after consultation with the U.S. Federal Aviation Administration (FAA), the U.S. National Transportation Safety Board (NTSB), and aviation authorities and its customers around the world, Boeing has determined -- out of an abundance of caution and in order to reassure the flying public of the aircraft’s safety -- to recommend to the FAA the temporary suspension of operations of the entire global fleet of 371 737 MAX aircraft.

“On behalf of the entire Boeing team, we extend our deepest sympathies to the families and loved ones of those who have lost their lives in these two tragic accidents,” said Dennis Muilenburg, president, CEO, Chairman of The Boeing Company.

“We are supporting this proactive step out of an abundance of caution. Safety is a core value at Boeing for as long as we have been building airplanes; and it always will be. There is no greater priority for our company and our industry. We are doing everything we can to understand the cause of the accidents in partnership with the investigators, deploy safety enhancements and help ensure this does not happen again.”

Boeing makes this recommendation and supports the decision by the FA

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#55 15/03/2019 18h30 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   656 

Ces avions ne voleront plus avant plusieurs semaines, une mise à jour du système "anti décrochage" - qui a provoqué exactement l’inverse de ce pour quoi il a été installé - sera effectuée et testée afin que l’avion ne parte plus inopinément en piqué avec près de 200 passagers au moindre problème de capteur, ce qui est tout simplement criminel.
Boeing 737 MAX : pas de retour dans les airs avant mai ? | Air Journal
Boeing et les américains en prennent pour leur grade, ils ne sortiront pas grandis de cette histoire, le tout est qu’ils reprennent la situation en main et que cesse tout inquiétude sur l"utilisation de ces avions.

Hors ligne

 

#56 16/03/2019 13h57 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   

Je me permet de partager avec vous une vidéo de Radio Canada qui explique clairement les problèmes du centre de gravité du 737 MAX.

(Même si le rôle du C-Series est un peu exagéré à mon avis au début de la vidéo qui décrit la genèse des single aisle remotorisés chez Airbus et Boeing).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#57 16/03/2019 14h39 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   47 

Intéressante vidéo avec les mêmes remarques que dark sur le cséries qui n’est pas pour l’instant un avion très redoutable pour bien d’autres raisons et notamment pour sa DMC.

Un autre changement d’importance a été fait sur le B737 Max c’est au niveau de son train d’atterrissage à embiellage pour remonter la garde au son de l’avion.
Le nouveau train d?atterrissage du Boeing 737 MAX 10 - Aerobuzz

Pour l’instant Boeing et la FAA confirment qu’une solution software suffit à corriger le problème. A titre personnel, je reste confiant dans les équipes Boeing.

Dernière modification par johntur (16/03/2019 14h40)

Hors ligne

 

[+2]    #58 16/03/2019 14h55 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   17 

Fonctionnement du MCAS des 737 MAX :
MCAS

Hors ligne

 

#59 16/03/2019 20h14 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   85 

Voici une vidéo vidéo en anglais sur l’angle d’attaque et le décrochage vus depuis un cockpit de 737.

Dernière modification par Mi345 (16/03/2019 20h15)


Buy sheep, Sell deer.

Hors ligne

 

#60 17/03/2019 18h15 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   17 

]Ethiopian Airlines Black Boxes Showed ?Clear Similarities? With Lion Air Crash  - WSJ

*Analysis of Black Boxes of Crashed Ethiopian Airlines Flight Showed ‘Clear Similarities’ With Crashed Lion Air Flight —Ethiopian Transport Minister

Ca se confirme… Pas bon pour Boeing.

Hors ligne

 

#61 17/03/2019 18h45 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   

Bonjour

Je pense que c’est mieux pour le B737 si la cause est identique pour les 2 crashs . Cela permettra de le remettre en ligne de vol plus rapidement au travers de procédures temporaires dans l’attente de modification à venir (uniquement du soft ?).

Si la cause du second crash est différente, il faut attendre de savoir réellement pourquoi il y a eu le crash avant de ré-autoriser les vols… Et l’image serait plus désastreuse pour la machine, avec une impression que les tests de certifications aient été légers … et peut être y aurait-il d’autres défauts ?

Hors ligne

 

#62 17/03/2019 19h08 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   17 

rarahu a écrit :

Bonjour
Cela permettra de le remettre en ligne de vol plus rapidement au travers de procédures temporaires

Je ne pense pas que ce soit acceptable et que cela se fasse. C’est trop risqué. On ne peut pas transporter des vies humaines dans un avion dont le système peut défaillir à tout moment, en disant aux pilotes "Si ça se produit, c’est pas grave, il faut appliquer cette procédure".

AMHA, les 737 MAX sont cloués au sol pour de longs mois, le temps de trouver une correction, et qu’elle soit validée par les autorités compétentes.

Boeing a vraiment manqué de sérieux dans cette histoire.

Sinon une infographie qui résume le système :
https://static.seattletimes.com/wp-content/uploads/2019/03/MCAS-MAX-737-sensor-W.jpg

Dernière modification par FCP (17/03/2019 19h16)

Hors ligne

 

[+1]    #63 17/03/2019 19h19 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   656 

Je rejoins FCP, vous semblez ignorer l’importance à long terme que ces deux catastrophes auront pour Boeing. C’est un désaveu profond que vivent les américains et Boeing, du jamais vu dans l’ère de l’aviation moderne.

Le simple fait que des compagnies et pays aient interdit de survol cet avion leur espace aérien avant que d’autres ne suivent et en dernier les américains, c’est aussi et encore du jamais vu, c’est incroyable quand on connait l’indépendance des agences gouvernementales et l’exigence qu’on les américains en terme de sécurité.
Le sentiment qui reste c’est que l’on a lancé un nouvel avion trop vite, à l’économie car la concurrence avait dégainé plus tôt, on a bricolé un truc pour compenser des défauts structurels et s’éviter de perdre du temps inutile en conception d’un nouvel avion à cause de profonds déséquilibres.
Aujourd’hui il n’est pas dit que cet avion puisse transporter des passagers, une mise à jour logicielle ne suffira pas, le mal est bien plus profond.

2 crashs qui auraient pu et du être évités pour un problème d’automatisme se voulant plus intelligent que le pilote aux commandes, ça en dit long sur l’air du temps qui a aveuglé les ingénieurs et cela met un sacré coup dans l’aile au progrès de l’autonomie des appareils transportant des personnes.
Ca va avoir des conséquences durables et Boeing devra faire le ménage puis donner de sérieuses garanties avant de se remettre de cette double catastrophe humaine et cette catastrophe industrielle qui elle ne fait que commencer.
L’article en français concernant les similitudes :
Boeing 737 MAX : des similitudes entre les crashes Ethiopian Airlines et Lion Air | Air Journal
Ca saute tellement aux yeux que bon, il n’est pas utile d’attendre les conclusions d’une enquête qui forcément pointera aussi des erreurs humaines, à commencer par le pilote du vol précédent le premier crash.
Ca n’enlève rien à la responsabilité de Boeing et ses ingénieurs ainsi que de l’agence qui a certifié cet avion.

Hors ligne

 

#64 17/03/2019 19h38 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   

FCP a écrit :

Je ne pense pas que ce soit acceptable et que cela se fasse. C’est trop risqué. On ne peut pas transporter des vies humaines dans un avion dont le système peut défaillir à tout moment, en disant aux pilotes "Si ça se produit, c’est pas grave, il faut appliquer cette procédure".

AMHA, les 737 MAX sont cloués au sol pour de longs mois, le temps de trouver une correction, et qu’elle soit validée par les autorités compétentes.

Boeing a vraiment manqué de sérieux dans cette histoire.

Vous avez raison si la correction exige une longue étude et impose que le MCAS soit fonctionnel pour autoriser la machine à voler.
Je ne maitrise pas les conditions de navigabilité du 737, mais si il est confirmé que les deux crashs sont dus au MCAS et qu’une simple désactivation du MCAS associée à une modification du flight manual (approuvée par la FAA et l’EASA) suffit dans l’attente d’une modification de fonctionnement du MCAS, cela reste dans le domaine du possible…
Bien sur, si le MCAS est obligatoire pour le bon fonctionnement du vol et que le contrôle de la machine en mode purement manuel n’est pas autorisé, cela peut effectivement prendre des mois …
De toute façon, l’image du 737 MAX est écornée ainsi que celle de Boeing, mais il faut attendre les conclusions de l’enquête … et les décisions des agences de sécurité aérienne.

Hors ligne

 

#65 17/03/2019 19h56 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

Les questions que je pose sont:
- Pourquoi le systeme de control des infos capteurs par redondance n´est pas activé en mode manuel (Mode A/P off), je serais curieux d´en connaitre les analyses amdec.
- Quel le niveau de fiabilité du capteur en question, qui avait du etre remplacé sur l´appareil du LionAir?

D´autre part, d´après l´article du blog, le pilote a toujours la priorité sur le MCAS en ce qui concerne la commande des volets arrières. Il semble que les formations soient insuffisantes.

Dernière modification par JeanL (17/03/2019 19h57)

Hors ligne

 

#66 17/03/2019 21h10 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   656 

_Il reste des zones d’ombres sur les problèmes de capteurs, si tant est que ça vient de là. Sur le Lion Air un capteur défaillant a été changé et au vol suivant le même problème apparait. Problème de diagnostic, de lecture des données du capteur ? Il y a des points à éclaircir, un capteur défaillant ne doit pas envoyer au tapis un avion, c’est la base, on en revient au AF 447 (Rio-Paris 1er juin 2009).
Comme quoi en dix ans les progrès ne sont pas si évidents, pourtant on ne peut pas douter que l’énergie déployée pour les solutionner a été mise en œuvre.

_L’action pour contrer le MCAS semble basique, encore faut-il que les pilotes la connaissent. Dans le cas du 2ème crash, la formation était censée avoir été dispensée, maintenant en vol avec un avion fou contre lequel il faut lutter physiquement tant les commandes sont dures, il se peut qu’après coup on puisse se dire quel dommage, il aurait été si simple d’éviter cet accident. La lecture des enregistreurs donnera des éléments probants, on ne peut dans tous les cas nier que les pilotes ont tout donné, jusqu’au bout, pour sauver l’avion et ses passagers, même si on leur trouve des culpabilités, il fallait avant toute chose leur donner un avion compréhensible et domptable avec une certaine logique, là on doute avec les éléments que l’on a.

Hors ligne

 

#67 21/03/2019 17h26 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   17 

Un crash évité, une certification en question : les nouvelles révélations sur le Boeing 737 MAX

Un crash évité, une certification en question : les nouvelles révélations sur le Boeing 737 MAX

Selon le site d’information américain Bloomberg, le Boeing 737 MAX de Lion Air qui s’est crashé en octobre 2018 avait échappé de peu à un accident… lors du vol précédent ! C’est un pilote en repos, qui se trouvait dans le cockpit, qui aurait corrigé un dysfonctionnement, rapporte Bloomberg qui a rencontré deux experts indonésiens proches de l’enquête.

Selon trois sources anonymes ayant eu accès aux boîtes noires, le pilote, qui était aux commandes depuis le décollage, a demandé au co-pilote de chercher une solution dans un manuel listant les événements anormaux. Pendant les neuf minutes suivantes, le Boeing 737 MAX a piqué du nez. Sur les enregistrements, on entend, selon les sources citées par Reuters, le pilote tenter de faire remonter l’avion tandis que le co-pilote fouille frénétiquement le manuel. En vain. La compagnie Lion Air n’a pas souhaité commenter ces informations.

Boeing et la FAA avaient refusé la demande des compagnies que les pilotes se ré-entraînent avec ce système", assure auprès de l’AFP Bertrand Vilmer, du cabinet d’expertise aéronautique Icare. Selon lui, "pour des problèmes économiques". "S’il faut que le pilote fasse trois heures de simulateur, l’avion est plus cher

Le problème étant que la FAA a, de fait, externalisé en partie depuis une dizaine d’années la certification des avions, la confiant… aux constructeurs aéronautiques eux-mêmes. Des salariés de Boeing accrédités par la FAA ont notamment certifié le fameux système MCAS, selon des sources concordantes citées par l’AFP.

Hors ligne

 

#68 21/03/2019 17h45 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   20 

Il y aurait tout de même quelques données à préciser.
Piquer du nez est bien vague, on ne connaît pas le taux de descente, qui peut être au moins 500… 1000 pieds par minute ? Un logiciel de correction "croyant" à un décrochage ne programme pas un tout petit taux de descente.
Alors, si un tel piqué dure 9 minutes, comme écrit, c’est que l’appareil est déjà bien haut au début du problème ; tout cela est donc encore sujet à vérification.

Hors ligne

 

#69 21/03/2019 19h09 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   656 

Voici une vidéo qui explique bien le déroulé du "piqué", terme effectivement manquant de précision pour décrire l’action du MCAS :


Notamment à 6min20 il explique l’action du MCAS si les sondes détectent un angle trop élevé d’attaque de l’avion par rapport au flux d’air. Ensuite il parle de l’action de la gouverne de profondeur sur la mise en piqué. Je conseille vraiment de regarder les 12 premières minutes pour bien comprendre le cheminement et développement du B737 qui a conduit à ces catastrophes.

Le MCAS agit durant 10 secondes (déroulement du trim) puis s’arrête quelques secondes, l’action du pilote devient alors visible (cabrage), puis le MCAS reprend la main, d’où des trajectoires oscillantes sur les enregistrements, jusqu’au crash.

Hors ligne

 

#70 21/03/2019 20h37 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   47 

Si je m’éloigne du sujet (ou du moins très partiellement), il faut savoir que la certification du B737 Max a été faite en mode modification. Cela signifie que sa modification est obtenue à partir des éléments de certification du B737.

Ce qui peut être discuté, c’est que la modification de la motorisation de l’avion change le comportement de l’avion et son comportement aérodynamique. Pour compenser cette nouvelle aérodynamique, un système dont nous discutions ici le "MCAS" a été mis en place. Cela signifie que des instabilités existent aujourd’hui sur cet avion qui n’existait pas avant. Dans quelle mesure la certification du MCAS sera acceptée pour certification du B737 max. C’est aussi ce sujet qui pourrait revenir sur la table.

La proximité de Boeing et de la FAA peuvent être des éléments qui feront l’ojet de discussions avec la JAA et le CAC.

Washington lance un audit sur la certification du Boeing 737 MAX

Evidemment les embrouillaminis politiques peuvent ne pas simplifier la situation.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par johntur (22/03/2019 14h21)

Hors ligne

 

#71 22/03/2019 14h32 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   47 

Annulation de commande de B737 Max

Garuda annule une commande de 49 Boeing 737 MAX

Hors ligne

 

#72 22/03/2019 15h54 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   

Ca risque de n’être que le début … Du coup, vous semble t’il pertinent d’acheter Airbus ? Après tout, ils sont dans un duopole, et les compagnies qui ont besoin de renouveler leur flotte ou de soutenir leur croissance devront bien acheter des avions quelque part ? Comme on dit, "le malheur des uns fait le bonheur des autres" …

Hors ligne

 

#73 22/03/2019 16h01 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   61 

Ce n’est pas parce qu’il y annulation de commandes qu’Airbus va forcément en profiter.

Garuda a écrit :

En principe, ce n’est pas que nous voulons remplacer Boeing (par un autre constructeur, NDLR), mais nous remplacerons peut-être (ces appareils) par un autre modèle

Dernière modification par Evariste (22/03/2019 16h01)

Hors ligne

 

#74 22/03/2019 16h13 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   185 

Petit regard extérieur, d’un non actionnaire de cette boite (ni d’Airbus) :

- Sauf erreur de ma part, Boeing n’a perdu ’que’ 7% sur son cours de bourse. C’est un indice que cette valeur est rudement solide : étant donné le scandale planétaire, on pouvait s’attendre à plus, non?

- Boeing va sans doute morfler sur les plans financiers et commerciaux mais vu les montants en jeu pour les compagnies aériennes, je parierai plutôt sur un certain pragmatisme des acheteurs. Cet accident va t-il remettre en question la dynamique commerciale de Boeing à moyen terme? pas sûr. EDIT : Evariste et Garuda le disent mieux que moi, cf. message au dessus.

- Aujourd’hui c’est Boeing, demain ce sera Airbus…aucun de ces deux constructeurs n’est à l’abri d’accidents en série.

Donc acheter Airbus n’est sans doute pas plus idiot qu’autre chose mais l’acheter en réaction à cet accident, j’ai de sérieux doutes.

Dernière modification par carignan99 (22/03/2019 16h15)

Hors ligne

 

#75 22/03/2019 16h13 → Boeing : co-leader mondial de la construction aéronautique et aérospatiale avec Airbus (aéronautique, boeing, leader)

Membre
Réputation :   47 

Nemesis a écrit :

Ca risque de n’être que le début … Du coup, vous semble t’il pertinent d’acheter Airbus ? Après tout, ils sont dans un duopole, et les compagnies qui ont besoin de renouveler leur flotte ou de soutenir leur croissance devront bien acheter des avions quelque part ? Comme on dit, "le malheur des uns fait le bonheur des autres" …

Dans un proche avenir, AIRBUS ne peut physiquement pas augmenter ses cadences. Le carnet de commandes est plein. De plus la méfiance des voyageurs envers le monde aéronautique peut influer sur un tassement de la croissance très forte du traffic depuis plusieurs années. Nous sommes quasiment en économie de production sur le marché des "Single Aisles".

Dans ce contexte, AIRBUS ne voit pas forcément d’un très bon oeil cette erreur de Boeing. Les certifications d’avion vont être renforcées et le coût de développement sera plus cher. En tant que citoyen du monde, nous ne pouvons que nous en réjouir.

L’urgence de développement du B737 max a été poussée par le succès d’une gamme A320 bien plus moderne que celui du B737.

BOEING a une assise militaire qu’AIRBUS est bien loin de posséder.

Gérard,

Nota: Je ne suis pas qu’actionnaire de ces sociétés, et donc je me dois un devoir de réserve total.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par johntur (22/03/2019 16h18)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech