Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #76 20/04/2018 11h16 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   608 

Contre 5,53% pour le TRI 5 ans de Corum d’après le dernier bulletin. Ce taux ne devrait que peu varier d’ici fin 2018.
Je pense que RAP tire profit de la comparaison en effet du fait de son parc immobilier de qualité et prenant de la valeur en effet mais ce critère sera d’autant plus important sur le long terme.
Autre paramètre qui me semble important si l’on compare ces 2 SCPI qui n’ont pas grand chose à voir: Corum a des frais de gestion 37,5% supérieurs à ceux de RAP et ses frais de souscription sont supérieurs de plus de 60% près de 50% (!).

Dernière modification par kc44 (20/04/2018 13h20)

En ligne

 

#77 20/04/2018 11h55 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Réputation :   37 

Et pour info sur 10 ans toujours avec le même processus et la même limite TRI à 8.37%

                       2009      2010       2011       2012     2013     2014    2015     2016     2017    2018
achat / vente    -215                                                                                                      +267.5
distribution       +9.75    +13       +12.73    +12.50  +12.50 +12.50 +12.50 +11.50 +11.18  +10.80

Hors ligne

 

#78 20/04/2018 12h00 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   382 

Pour comparer avec CORUM, une augmentation de la valeur de la part serait proche …


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#79 20/04/2018 14h45 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Réputation :   37 

Merci loulou75015.
Je n’aurais pas imaginé l’écart si grand.
@ArnvaldIngofson il est vrai que pour comparer des choses comparables il faudrait voir si Corum revalorise cette année.
Toutefois l’écart est de 0.61% ne serait pas compensé car cet écart est de 0.61% par an. Il faudrait une sacré revalorisation pour compenser.
@kc44 : tout à fait l’impact des frais de souscription n’est pas neutre sur le TRI surtout sur une durée si courte

En tout cas cela fait réfléchir sur le tout rendement, la création de valeur est bien la combinaison des 2 composantes, distribution et PV. Le rendement reste tout de même utile si acquisition à crédit par exemple.

Hors ligne

 

#80 28/05/2018 22h36 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Réputation :   37 

Balo de ce jour.

C’est officiel.

Rivoli Avenir Patrimoine rachète Gemmeo Commerce.

Parité une Gemmeo pour 0,65 RAP.

Il en résulte une décote de 5.4%

Si c’est dilutif pour les porteurs de Gemmeo, ceux de RAP mettent la main avec une décote sur le portefeuille de Gemmeo. En espérant qu’ils arrivent à se débarrasser du centre commercial du Havre qui est un échec depuis ses débuts et sur la vacances locatives de Annemasse… Pour le reste Gemmeo avait acquis dernièrement à Paris 2 commerces place de Clichy (Starbucks et buraliste) le Mauboussin de la rue du Commerce et un portefeuille correspond si je ne fait pas d’erreur à un centre commercial assez chic de la rue de Passy.

Nous allons surement voir des arbitrages et cessions de ce portefeuille par RAP pour ne garder que la crème de Gemmeo.

Les porteurs de Gemmeo auront été par contre les grands perdants.

Ceux de RAP sans être l’affaire du siècle ne font à mon sens (et si les cessions des actifs pourris est vite réalisé) pas une mauvaise opération.

Hors ligne

 

#81 29/05/2018 00h37 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   88 

loulou75015 a écrit :

Il en résulte une décote de 5.4%

Sur valeur d’expertise officielle. Reste à savoir si cette valeur est réaliste ou pas pour ce qui sera éventuellement liquidé.

Et, même les experts doute de la qualité des biens… Il n’y a qu’à prendre les valeurs d’expertise à fin 2015 et  le montant des investissements réalisés sur l’année 2016 pour se rendre compte que le total des 2 ne correspond pas au total de la valeur d’expertise à fin 2016.

Mais, cela n’a pas empêcher les frais de la SDG d’augmenter de presque 50% sur l’année. Le rendement est mauvais, mais on sait que ce n’est pas que le taux de vacance qui en est responsable.


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne

 

#82 29/05/2018 01h48 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1610 

Le traité de fusion est ici (106 pages, avec plein de détails, dont les justifications de la parité de fusion).

Au moins ici, GEMEO ayant été créé il n’y a pas bien longtemps (en 2012), on n’aura pas un des principaux inconvénient des fusions de SCPI : le fait que le compteur du nombre d’années de détention des immeubles de la SCPI absorbée soit remis à zéro (ce qui a des conséquence sur le calcul des plus-values, et de la fiscalité associée, lors de la cession de ces immeubles). 
Mais les associés de GEMEO qui y avaient investi pour détenir des murs de commerce vont se retrouver avec un patrimoine bien plus diversifié.
Et Amundi Immobilier n’aura pas à traîner pendant des années une SCPI avec de mauvais TRI.

Pour les associés de Rivoli Avenir Patrimoine, vu le ratio entre les capitalisations des 2 SCPI, ça ne devrait guère avoir d’impact.

Les AG du 29 juin (et 13 juillet si le quorum n’est pas atteint le 29 juin) devront confirmer la fusion, mais le résultat des votes ne fait guère de doute (la fusion aura lieu).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne

 

#83 29/05/2018 03h18 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Réputation :   47 

J’ai du Gemmeo (erreur sur mes premiers achats de SCPI). Content de ce changement, car la tendance est quand même vraiment mauvaise. Baisse des loyers au Havre, mais aussi a Angoulins et Annemasse. Il n’y a rien pour esperer un retournement de situation a court terme.

J’avais essayé de les vendre. Mais mes parts sont nanties et achetées à crédit. Donc ca a pris du temps et finalement, plus simple comme ca. Au final, en loyers perçus, je ne vais pas perdre beaucoup.

Comme le dit GBL, pour RAP, ca ne change pas grand chose. Gemmeo est bien plus petit: meme pas 100m de capitalisation. RAP vise essentiellement des bureaux a Paris. Donc, rien a voir avec le patrimoine de Gemmeo. Je pense que RAP se délestera de la plupart des biens au fil de l’eau.

Hors ligne

 

#84 29/05/2018 04h04 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   608 

loulou75015 a écrit :

Il en résulte une décote de 5.4%

Comment arrivez-vous à ce résultat ?

Puisqu’on est dans la discussion sur RAP et que j’en suis détenteur de parts, du point de vue de Rivoli, c’est du grand n’importe quoi. On veut se débarrasser d’une petite SCPI de commerce lancée sur la lubie saugrenue d’un matin de 2012 et comme la société de gestion ne l’assume pas, hop elle refourgue le bébé à la grande grande sœur:

Primaliance au sujet de Gemmeo commerce a écrit :

Créée en 2012 par le groupe Amundi, la SCPI Gemmeo Commerce a comme objectif de constituer un patrimoine immobilier mutualisé alliant potentiel de valorisation et de distribution régulière.

Gemmeo Commerce cible des commerces de centre ville, des centres commerciaux et des parcs d’activités commerciales. Dans une optique de diversification, Gemmeo Commerce pourra détenir des hôtels.

Pour le patrimoine au "potentiel de revalorisation" force est de constater que c’est un échec cuisant. Point d’hôtels non plus. En gros les SCPI concurrentes ont réussi et distribuent un dividende supérieur de 50%.

Faire reprendre à une SCPI de bureaux essentiellement investie à Paris une autre SCPI mais de commerces hors Paris ne ressemble à rien d’autre qu’une opération servant les intérêts de la société de gestion et - secondairement - les associés se trouvant dans la galère potentielle de Gemmeo commerce.

Maintenant mon propos est à relativiser entièrement car la SCPI absorbée représente 3,7% seulement du capital de Rivoli Avenir Patrimoine, il sera en effet aisé de revendre certains actifs mais bon rien ne dit qu’ils le feront d’autant plus qu’il y a plus de 20% de SCI détenues avec d’autres SCPI/OPCI gérés par Amundi dans le patrimoine de la SCPI absorbée.

En ligne

 

[+1]    #85 29/05/2018 09h10 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Réputation :   37 

kc44 a écrit :

loulou75015 a écrit :

Il en résulte une décote de 5.4%

Comment arrivez-vous à ce résultat ?

Valeur de retrait RAP : 267,50
Valeur de retrait Gemmeo : 183,80

Parité d’absorption : 1 Gemmeo = 0.65 RAP

0.65*267,50 = 173,875 €

(173.875 / 183.80) - 1 * 100 = -5.4%

Je me trompe peut être mais c’est le premier calcul qui m’est venu en tête pour estimer la décote.

Les avis contraire sont les bienvenus

Le Conseil de surveillance est lucide et fait son job.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1425_capture_958.jpg

En revanche, on s’aperçoit qu’il n’a aucun pouvoir face à la toute puissance d’Amundi !

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1425_capture_852.jpg

Dernière modification par loulou75015 (29/05/2018 09h56)

Hors ligne

 

#86 29/05/2018 10h37 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   88 

Pour ce calcul, mieux vaut considérer la valeur de réalisation, car la valeur de retrait inclus des frais qui peuvent être différents entre les 2 SCPI (et ne le seront plus après fusion).

Mais je chipote et je ne suis pas sûr que cela change grand chose.

Je partage aussi l’avis du conseil de surveillance.

Il y a une propension des grosses SCPI spécialisées à se diversifier. RAP qui achète des commerces… et Immorente qui achète des bureaux, hotels, campings, … On connait l’intérêt des SDG mais quel est l’intérêt des associés ?

Ces associés, qui ont souvent construits leur portefeuille basé sur une appréciation des biens et des spécialisations de chacune des SCPI détenues. Personnellement, j’ai construit mon PTF comme cela, en achetant une certaine qté de chacune des SCPI, entre autre chose, pour obtenir un certain ratio bureaux / commerces / autres.

1- J’aime que certaines SCPI soient "spécialisées": La spécialisation dans l’immobilier est aussi un critère permettant d’espérer une bonne (meilleure) performance par une connaissance plus pointue du marché que la moyenne.

2- Quel est l’intérêt pour une SCPI ayant déjà atteint la belle taille (disons plus de 500M€), et possédant déjà un beau patrimoine de qualité et diversifié en terme de nombre de locataires, de grossir encore plus ? Les frais de gestion sont facturés de manière proportionnelle au montant global. Les économies d’échelle (et plus la SCPI est grosse, plus ces économies sont importantes) ne sont qu’à l’avantage exclusif de la SDG.

Les biens de Gemmeo ne semble trés "éloignés" de la qualité des biens de RAP. La SDG s’est bien "servi sur la bête" ces dernières années. Et, il me que cette fusion sert plus à "cacher sous le tapis" l’incompétence des gestionnaires et la médiocrité des résultats de Gemmeo.


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne

 

[+2]    #87 07/01/2019 03h00 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   608 

Un peu de décryptage d’actualité :

Paris : plus de 200 SDF ont occupé un immeuble du 13e arrondissement pour dénoncer les 346 000 logements vacants
"L’immeuble vide depuis 2017 qui appartient au groupe AMUNDI" a été acquis mi-2013 pour le compte des SCPI Edissimmo et RAP - je ne sais pas quelle en est la répartition - et il était alors occupé depuis 30 ans. Manque de chance, l’administration (Préfecture de Police de Paris) est partie 4 ans après et depuis il est vide, on peut craindre que cette occupation nécessite une remise en état partielle + un grand ménage.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9144_rentiers.png
Source : Edissimmo / Guide des Investissements - Décembre 2016 page 32

Il est dommage de constater qu’en France des associations considèrent qu’occuper sans droit une propriété destinée à rémunérer notamment de modestes retraités ou investisseurs s’offusque de se faire déloger sans ménagement par la police. Heureusement que l’état de droit semble rester une valeur prise en compte, même si elle n’a pas bonne presse surtout que le nom de cette rue sonne comme une provocation.

Dernière modification par kc44 (07/01/2019 03h05)

En ligne

 

#88 09/01/2019 22h38 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Réputation :   29 

Tout est effrayant dans cette histoire :
- Que des gens pénètrent et squattent un bien privé: droit de propriété violé
- Que des gens soient dans une telle misère qu’ils soient poussés à faire cela: dignité humaine bafouée

Je suis associé très modestement dans les deux SCPIs concernées (Edissimo & RAP), et pourtant, j’ai du mal à leur en vouloir…

Hors ligne

 

[+1]    #89 09/01/2019 23h46 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   382 

Droit de propriété d’un coté, droit au logement de l’autre.
Lorsque le propriétaire laisse vides des milliers de m2 pendant des mois voire des années, on peut comprendre qu’une occupation sans droit finisse par arriver. Ce qui d’ailleurs ne change pas grand chose pour le propriétaire qui n’encaissait pas de loyer (admettons pour un grand ménage).

En bonne gestion, des locaux ne sont vides que parce qu’on y fait des travaux.
S’il y a un court délai entre 2 locataires, le minimum est d’assurer le gardiennage.
La protection par occupation est une alternative intelligente.

J’en déduis que Amundi qui gère les 2 SCPI Edissimmo et RAP est une société de mauvaise gestion.
D’ailleurs les 2 SCPI ont des Taux de distribution mauvais (RAP à moins de 4 %) et des Taux d’occupation financier faibles.
Surtout si on considère la Situation euphorique sur le marché des bureaux parisiens


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#90 11/01/2019 15h14 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   608 

Nous sommes allé faire le travail d’investigation que France Télévision n’a pas jugé utile de faire :

Service presse de Amundi a écrit :

Amundi Immobilier est propriétaire de cet immeuble via deux SCPI depuis 2013, elles-mêmes détenues par environ 100 000 clients particuliers (porteurs).

L’immeuble était loué jusqu’au 31 décembre 2018 par la Bridage Financière de la Préfecture de Police de Paris.

Cet immeuble, à usage de bureaux, ne dispose pas actuellement des infrastructures minimales nécessaires à un logement. Amundi Immobilier a le projet, dans le cadre de la gestion qui est lui confiée, de reconvertir ce bâtiment vers un immeuble résidentiel.

Les analyses et diagnostiques de l’immeuble sont actuellement en cours afin de pouvoir déposer prochainement le permis de construire nécessaire à sa reconversion en immeuble résidentiel.

Je ne sais pas s’il est exact d’écrire que Amundi est propriétaire, ce sont plutôt les 100 000 particuliers dont moi, dfranck, probablement bien des lecteurs du forum et autres retraités modestes entre autres.
Je ne suis pas du genre à défendre les sociétés de gestion mais le fait est que rien ne permet de reprocher quoique ce soit à Amundi en l’état actuel des choses.

J’ai passé en revue les 4 derniers bulletins des 2 SCPI concernées et aucun ne mentionne le congé de l’immeuble de la rue du Château des Rentiers. Au vu de ce qui m’a été communiqué, j’en déduis que ce congé sera mentionné dans le prochain bulletin, même si ce congé était connu de longue date car c’est ainsi que se fait la communication dans les bulletins chez Amundi (les congés annoncés sont toujours ceux du trimestre en cours).

Un propriétaire ne peut pas faire ce qu’il veut de son bien tant que le locataire a un bail, si la Préfecture de Police a décidé de quitter les locaux plus d’un an avant la fin du bail, elle est libre et ce n’est pas une raison pour que des associations s’emparent de ce qui nous appartient en tant qu’associés de SCPI.

Des actions de gestion sont en cours, on sait que cela prend du temps en France, il y a fort à parier que cet immeuble reste vacant encore de longs mois mais ainsi va la vie d’un immeuble de 40 ans probablement devenu obsolète et nécessitant une restructuration profonde pour laquelle la précipitation serait synonyme de possibles erreurs de gestion.

En ligne

 

#91 11/01/2019 16h28 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   382 

Le 13ème arrondissement n’est pas du tout un quartier d’affaires.
Sauf près de la Seine, depuis la Bibliothèque nationale de France (site François-Mitterrand) et depuis peu des travaux de couverture des voies de la gare d’Austerlitz.
C’est un quartier d’habitation, connu pour ses immeubles de grande hauteur vers la place d’Italie. Initialement peu appréciés, ils ont été habités par des réfugiés "boat people" fuyant la guerre du Vietnam (puis Cambodge et Laos). Depuis le quartier est improprement appelé "ChinaTown" pour faire comme à New-York (historiquement les chinois à Paris habitent rive droite le quartier du Temple et le quartier des Arts-et-Métiers, ainsi que Belleville).
Il y a aussi le charmant quartier historique de la Butte-aux-Cailles, dans la partie occidentale du 13e arrondissement.

Donc l’idée de reconversion en immeuble résidentiel est bonne.

Par contre, partant d’un immeuble de bureaux de 40 ans, il est certain que ce n’est plus aux normes (isolation, ascenseurs, accessibilité, etc.).
Construit à la fin des années 70, on risque des problèmes d’amiante.
Donc il faut effectivement faire un diagnostic, pour savoir s’il faut tout restructurer à l’intérieur, tout enlever en ne gardant que la structure en béton voire tout démolir.
Donc des travaux qui seront chers/très chers et longs/très longs. Facilement 1000 €/m2 (9 millions), peut-être 2000 voire plus.
Ca risque de nuire au rendement des SCPI de nombreuses années.

Idéalement, le locataire ne partant pas sans un long préavis, on anticipe les travaux pour les commencer très vite après son départ (date de départ effective 2017 ? pas incompatible avec le payement du loyer jusque 12/2018).
Et la moindre des choses est de prévoir de garder l’immeuble. Sur la photo il semble n’avoir qu’une entrée : 2 chiens et leur maître (en permanence) font l’affaire pour un coût dérisoire par rapport à celui des travaux.

Le rendement global de l’opération dépendra du prix d’achat.
Un vieil immeuble de bureaux, incongru dans un quartier résidentiel, ne devrait pas valoir cher. On peut immédiatement provisionner des travaux.
C’est là qu’on voit si Amundi Immobilier a été bon ou mauvais …


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#92 11/01/2019 16h44 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   608 

On est dans le quartier de la Place d’Italie, à 3 minutes à pied du métro Olympiades (ligne 14, top pour du bureau).
Ce ne sont pas les immeubles de bureau qui manquent surtout vers les métros Nationale et Chevaleret mais si Amundi a décidé de transformer cet immeuble en habitation, c’est qu’ils ont leurs raisons.

Pour le reste je serai plus prudent en me gardant bien de prendre position sur les actions possibles de la part de Amundi tant qu’un bail est en cours ou d’épiloguer sur ce que pourrait faire un vigile et son chien muselé face à des centaines d’envahisseurs déterminés. La police a fait évacuer, fin de l’incident.

Dernière modification par kc44 (11/01/2019 16h48)

En ligne

 

#93 29/01/2019 12h29 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   608 

Le bulletin est sorti : Rivoli Avenir Patrimoine - Amundi Immobilier

_Le dividende est en baisse de 3,4% par rapport à 2017, 6% par rapport à 2016 et 13,6% par rapport à la période 2012 à 2015 inclus.

_Le TOF 2018 est (encore) en baisse de même que celui du 4ème trimestre (87,26% au T4).

_ 5 cessions ont eu lieu en décembre pour 35 634k€ en tout alors que la valeur nette comptable (prix de revient hors frais ?) était de 41010,5k€, cela fait 13,1% en moins.

Je note que dans les bulletins T1, T3 et T4, dans le tableau des cessions, le prix de vente apparait en premier dans le tableau, avant la valeur nette comptable, quasi tout le temps supérieure (donc vente en MV).
Il n’y a que dans le T2 que le prix de vente - en nette plus-value (Av du Coq à Paris vendu 57,55 M€ - +208%) - apparait en fin de tableau.
Je pinaille, c’est une simple coïncidence.

_Il y a eu pas mal d’acquisitions, des beaux et grands immeubles, certaines acquisitions en VEFA, d’après eux la collecte est totalement investie avec les promesses signées en décembre.

_Sur le nombre de parts :
En page 1 on passe de 8 323 888 parts fin 2017 à 9 514 801 parts fin 2018 soit 1 190 913 parts en plus.
En page 4 "Marché des parts" je vois 1 085 966 parts souscrites et 187 375 parts retirées. Soit 898 591 parts en plus ?
On voit que le nombre de parts ne correspond pas, je n’ai pas compris la subtilité, sont-ce les parts en jouissance en page 1 ?

_Aucune mention de l’immeuble 126 rue du Château-des-Rentiers dans la liste des principales libérations, principaux travaux en cours ou manques à gagner locatifs. Idem Edissimmo …
Doit-on en déduire qu’il n’est pas comptabilisé dans les locaux vacants ?

En ligne

 

#94 17/03/2019 19h25 → SCPI Rivoli Avenir Patrimoine : analyse de cette SCPI de Amundi Immobilier (amundi, immobilier, location, rivoli avenir patrimoine, rivoli, scpi)

Membre
Réputation :   15 

La SCPI Rivoli Avenir Patrimoine revalorise son prix de part le 1er avril 2019

Le prix de la part de la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine va augmenter de 2,05%.
C’est la 2ème fois en moins d’un an que Amundi réajuste à la hausse, dans des proportions comparables, le prix de la part de sa SCPI emblématique : la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine.
Avec ses revalorisations et ses dividendes, la performance moyenne annuelle ressort à plus de 10% par an sur les 10 dernières années.

De mon côté, associé depuis un peu moins de 10 ans, j’ai revendu lors de la confrontation de février ….. Grrrr sad

En ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech