Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#951 31/10/2020 17h18

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

Forte baisse sur les marchés

Les places européennes sont en forte baisse sur la semaine (EuroStoxx50 -7,5 %),
comme aux USA, même sur les valeurs technologiques (Nasdaq -5,5 %).

L’aggravation rapide de la pandémie en Europe et les mesures de confinement plus ou moins strictes prises pour tenter de l’enrayer ont tétanisé les investisseurs.
La Banque Centrale Européenne a bien tenté de les rassurer jeudi en promettant de nouvelles mesures de soutien, mais, lors de sa prochaine réunion de décembre.

Aux Etats-Unis, si les indicateurs économiques ont rassuré, il reste deux grandes inconnues de nature à rendre les investisseurs prudents :
. l’absence d’accord entre démocrates et républicains sur un nouveau plan de relance
. l’issue du scrutin présidentiel du 3 novembre.

Les publications trimestrielle n’ont pas été un grand soutien, malgré une majorité de bonnes surprises pour ces chiffres d’affaires ou résultats des trois mois d’été.
Du moins avant que les résultats d’Apple, Facebook et Twitter ne soient durement sanctionnés vendredi à Wall Street.

En fin de semaine, les marchés étaient revenus à un niveau où j’ai estimé devoir investir une petite partie des liquidités pour renforcer des lignes prometteuses :
. Orange : dépasse les attentes au troisième trimestre, augmente l’acompte sur dividende
. Saint-Gobain : après un bon T3, révise ses objectifs à la hausse ; bien placé pour la rénovation énergétique des bâtiments
. Inventiva : petite biotech, spéculatif.
Aussi ETF Lyxor Australia.

Des revenus trimestriels de SCPI (suite et fin).

Action Orange (ex France Télécom) : achat 1 040 * 9,5755 €

10 012,30 € avec les frais et la TTF.
Quantité en portefeuille 2 000.

ETF Lyxor Australia (S&P/ASX 200) UCITS - D-EUR | AU2 : achat 282 à 37,068 €

10 479,30 € avec les frais.
Quantité en portefeuille 830.

Action Inventiva : achat 400 * 10,16 €

4 076,45 € avec les frais.
Quantité en portefeuille 800.

Action Saint-Gobain : achat 300 * 33,37 €

10 035,03 € avec les frais (TTF à venir).
Quantité en portefeuille 600.

SCPI Ficommerce : revenus trimestriels

Pour 1   part  :  2,30 € net.
Pour 255 parts : 586,50 € net.

On note une tendance à un retour à la normale :
. en hausse par rapport au trimestre précédent (2,05 €)
. en baisse par rapport au même trimestre de 2019 (2,55 € ; -9,8 %).

SCPI Atout Pierre Diversification : revenus trimestriels

Pour 1  part  :  8,10 € net.
Pour 60 parts : 486,00 € net.

Idem trimestre précédent.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #952 31/10/2020 23h42

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

RAPPORT DU MOIS D’Octobre 2020

C’est le 53ème rapport du portefeuille présenté ici,
le précédent rapport (septembre 2020) est le message #947.

J’ai distingué 4 classes d’actifs :
. certificats, essentiellement de type bonus cappés,
. actions, essentiellement européennes, de préférence en assurance-vie ou PEA,
. foncières européennes et canadiennes, nécessairement sur CTO, sauf si éligible PEA.
. SCPI.
On peut considérer que cette liste est classée par durée de détention des titres,
Du court terme pour les certificats « buy and sell » en quelques semaines
Au très long terme pour les SCPI « buy and hold » 10 ans ou plus.

J’indique également de façon précise les liquidités et les fonds euros en assurance-vie avec leurs apports ou leurs retraits.

Certificats (Bonus cappés, etc.)


Les quantités en orange ont été modifiées par un achat ou une vente.
Le bonus cappé ayant touché la barrière basse (il n’y en a plus qu’un) a son nom en italique.

Les bonus cappés suivent globalement la tendance positive des sous-jacents actions ou indices.
Ca commence à être chaud sur ATOS Origin.

Actions


Mauvais mois pour les marchés actions.
En Europe baisse de 4 à 7 %.
Aux USA baisse également (NasDaq -2,3  %).
En revanche des hausses sur les marchés émergents.

Globalement le portefeuille (essentiellement européen) perd 1,4 %.
L’ETF All Country World (ACWI) perd 2,1 %.
Il y a donc une petite sur-performance du portefeuille

Pour les actions, baisses notables de :
. AXA
. TOTAL.
Pour les biotech, Valbiotis apporte sa modeste contribution : +25 % sur un mois.

Répartition :

Progression de l’Australie.

Foncières


Les foncières européennes de commerce en baisse encore en baisse.
Sauf Unibail-R-W grâce à une bataille d’actionnaires.

SCPI


Revenus trimestriels.

Liquidités et fonds euro



Totaux



Répartition :

Une petite partie des liquidités a été investie pour renforcer des actions.

La performance mensuelle globale est de -20 578 €, se décomposant en :
-2 716 € : certificats
-4 646 € : actions
-14 970 € : foncières
1 753 € : SCPI

La plus-value latente globale est de -166 971 €, se décomposant en :
-7 694 € : certificats
32 440 € : actions
-191 717 € : foncières

A rapprocher des capitaux engagés :
Total : 1 060 017 €
Performance mensuelle : -1,9 %
Plus-values latentes : -15,8 %


Conclusion

Octobre rouge (en hommage à Sean C.).
Un mauvais mois pour les actions (sauf émergentes).
Un mauvais mois pour les foncières de commerce.
Les liquidités et les SCPI limitent l’impact global.

Perspectives

Depuis 5 mois les marchés actions européens évoluaient dans des marges étroites.
On observe enfin une baisse significative.
Mais toujours beaucoup d’incertitudes, en particulier l’issue du scrutin présidentiel du 3 novembre aux USA.
Encore quelques semaines de patience et on y verra sans doute plus clair.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#953 07/11/2020 14h55

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

Les USA n’ont toujours pas de président, et pourtant la semaine a été euphorique en Bourse

Les places européennes ont gagné 8 % sur la semaine, meilleur score depuis le début du mois de juin.
A Wall Street, l’enthousiasme a été comparable, notamment sur le Nasdaq des valeurs technologiques.

On peut se demander pourquoi un tel appétit pour les actions, alors que le pire des scénarios à propos de l’élection présidentielle américaine est devenu réalité :
le scrutin est des plus serrés et le risque de contestation des plus élevés.

Tout cela ne justifie pas de changements dans le portefeuille.
Encore de nombreuses incertitudes qui ne me donnent pas envie d’investir.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #954 14/11/2020 12h26

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

Les USA ont un président, annonce d’un vaccin contre la Covid-19 : la semaine a été euphorique en Bourse

Déjà galvanisés par la victoire de Joe Biden avec la perspective d’une cohabitation parlementaire aux USA,
les marchés financiers ont exulté lundi quand, à 12 h 45 heure de Paris, le laboratoire pharmaceutique Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont annoncé l’efficacité à 90 % de leur candidat-vaccin contre la Covid-19.
Le Cac 40 fait un nouveau bond de 8,45 % en cinq jours.

Les secteurs impactés par la pandémie en ont le plus profité :
transport aérien (Air France +27 %)
hôtellerie (ACCOR +23 %)
aéronautique (AirBus +22 %)
et même banques (SG +19 %) et pétrole (Total +18 %).

Et surtout les foncières de commerce, dopées également par Unibail-Rodamco-Westfield qui perd la bataille face à Bressler et Niel :
les actionnaires ont non seulement rejeté le projet d’augmentation de capital de 3,5 milliards d’euros présenté en septembre,
mais ils ont aussi approuvé l’entrée au conseil de surveillance des deux hommes d’affaires devenus investisseurs activistes.
Unibail-Rodamco-Westfield + 45 %
Klépierre +63 %
MERCIALYS +37 %
CARMILA +49 %

Tout cela permet quelques ajustements dans le portefeuille.
Mais pas d’investissement à ce stade.
Une incertitude est levée mais il en reste. Jerome Powell de la FED a prévenu que les prochains mois pourraient être difficiles.
Le marché me semble maintenant un peu cher. Le soufflé pourrait retomber et offrir de meilleurs points d’entrée.

bonus cappé Carrefour 12,00-17,00 EUR 18/12/2020 : vente 630 à 16,31 €

Un miraculé du krach de mars.
Acheté le 3 mars alors que Carrefour était à plus de 16 €,
le 12 mars la borne basse de 12 est approchée de 0,01 €.


Ce centime l’a sauvé et a permis de faire jouer l’effet bonus :
alors que le sous-jacent est encore bien en dessous du cours au moment de l’achat,
à l’approche de l’échéance le bonus cappé se valorise et passe en plus-value.
Il est cependant risqué, encore assez proche de la borne basse et avec une forte prime.
Je préfère le vendre pour en acheter un autre plus dans mes critères habituels.
De plus, étant le dernier certificat à échéance 2020, ça sécurise le montant annuel de PV à déclarer.

10 265,02 € avec les frais.
Plus-value +225,39 € ou +2,2 %.

bonus cappé Carrefour 11,00-14,50 EUR 18/03/2021 : achat 727 à 13,80 €

Pour remplacer le précédent.

CitiBank a écrit :

ISIN    DE000KB60B68   
Mnémo    77MFC   
Type    Certificats Bonus Cappés   
Parité    1:1   

Borne Basse    11 EUR   
Distance Borne Basse    20,83%   

Niveau bonus    14,5 EUR   
Rendement Bonus    4,92%   

Échéance    18.03.2021   
Rendement max. (% annualisé)    14,56%   

Prime    -0,14 %

10 042,63 € avec les frais.

turbo call infini Mercialys : vente 19 000 à 0,47 €

Avec son effet de levier (initialement 3), le titre passe d’une moins-value potentielle de -40 % à une plus-value potentielle de +40 %.

Je profite de l’aubaine.

8 907,68 € avec les frais.
Plus-value +2 622,01 € ou +41,7 %.

bonus cappé Unibail-R-W 30,00-65,50 EUR 19/03/2021 SG : vente 115 à 51,59 €

Opportunité de vendre le dernier bonus cappé Unibail-R-W avec une petite moins-value, alors qu’il était la semaine précédente à -40 %.

5 915,05 € avec les frais.
Moins-value -139,85 € ou -2,3 %.

foncière MRM : vente 2 700 à 0,91 €

Et donc je me retrouve avec une plus-value inespérée, une moins-value beaucoup plus petite qu’anticipé.
Pas envie de payer des impôts (PFU) dessus.
C’est l’occasion de commencer à attaquer la montagne de moins-values potentielles sur les foncières. Elle a bien baissé mais reste haute.
Il y a une petite ligne incongrue dans le portefeuille : MRM. Un essai avec une petite valeur, pas concluant.

2 448,00 € avec les frais.
Moins-value -2 096,91 € ou 46,1 %.

SCPI Corum Origin : acompte mensuel 55 * 4,20 €

Pour  1 part  :   4,20 € net.
Pour 55 parts : 230,84 € net.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #955 21/11/2020 19h39

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

Surenchère dans les vaccins contre le Covid-19 : la semaine a été bonne pour les places européennes

Une semaine seulement après l’annonce de Pfizer et de BioNTech,
c’est au tour de la biotech Moderna d’annoncer une efficacité de son vaccin contre le Covid-19, à 94,5%.
Les places européennes gagnent encore 1 à 2 % sur la semaine, portant la hausse depuis le début du mois à près de 20 %.
Aux USA, après un record battu sur le Dow Jones lundi, l’absence d’avancées notables sur le dossier du nouveau plan de relance,
la décision du Trésor de ne pas prolonger certains des programmes d’aide d’urgence de la FED au-delà de la fin de l’année
et les incertitudes quant à la situation sanitaire
pèsent sur le moral des investisseurs.
Les places US varient peu sur la semaine.

Rien ne semble pouvoir arrêter Unibail-Rodamco-Westfield.
Lundi le titre gagne 17,6%, après la nouvelle victoire des opposants à la direction, qui prennent la tête du conseil de surveillance du géant des centres commerciaux.

Tout cela permet quelques ajustements dans le portefeuille.
Je pense qu’une hausse de 20 % en 3 semaines appelle une petite correction technique, qui devrait offrir de meilleurs points d’entrée.
2 allègements de valeurs renforcées fin octobre.

Action Inventiva : vente 340 à 12,02 €

4 074,35 € avec les frais.
Plus-value +845,26 € ou +26,2 % (sur PEA PME).
Reste 460 en portefeuille.

A rapprocher de l’opération de fin octobre :

Action Inventiva : achat 400 * 10,16 €
4 076,45 € avec les frais.

Les 2 opérations permettent d’acquérir 60 actions, d’une valeur d’environ 700 euros, pour la modique somme de 2,10 €.

Si la valeur continue de varier entre 10 et 12 euros, je pourrais continuer les achats/ventes.

ETF Lyxor Australia (S&P/ASX 200) UCITS - D-EUR | AU2 : vente 180 à 41,741 €

7 494,60 € avec les frais.
Plus-value +990,86 € ou 15,2 %.
Reste 650 en portefeuille.

A rapprocher de l’opération de fin octobre :

ETF Lyxor Australia (S&P/ASX 200) UCITS - D-EUR | AU2 : achat 282 à 37,068 €

Sur cette ligne, poursuite de la stratégie d’extraction de plus-values :
vente partielle puis achat un peu moins cher pour compenser les frais.

SCPI Corum Origin : distribution exceptionnelle (PV) 55 * 0,21 €

Pour  1 part  :  0,21 € net.
Pour 55 parts : 11,29 € net.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#956 28/11/2020 12h06

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

4ème semaine d’affilée de hausse, les valeurs technologiques en pointe

Une semaine calme avec des volumes assez faibles (fermeture des bourses US pour Thanksgiving). Elle se traduit par des gains d’environ 2 %.
Les "techs", qui avaient pâti ces derniers temps du mouvement de rotation sectorielle en faveur de secteurs comme l’industrie, les matières premières ou les banques, profitent ainsi de l’optimisme dominant lié aux progrès de la recherche de vaccins contre le coronavirus d’une part, à la situation politique américaine d’autre part.
A Wall Street, le Nasdaq Composite a atteint un nouveau record, tiré par Apple, Alphabet et Amazon.

Aucune opération sur le portefeuille.
Je pense qu’une hausse de plus de 20 % en 4 semaines appelle une petite correction technique, qui devrait offrir de meilleurs points d’entrée.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#957 01/12/2020 16h39

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

RAPPORT DU MOIS DE NOVEMBRE 2020

C’est le 54ème rapport du portefeuille présenté ici,
le précédent rapport (octobre 2020) est le message #952.

J’ai distingué 4 classes d’actifs :
. certificats, essentiellement de type bonus cappés,
. actions, essentiellement européennes, de préférence en assurance-vie ou PEA,
. foncières européennes et canadiennes, nécessairement sur CTO, sauf si éligible PEA.
. SCPI.
On peut considérer que cette liste est classée par durée de détention des titres,
Du court terme pour les certificats « buy and sell » en quelques semaines
Au très long terme pour les SCPI « buy and hold » 10 ans ou plus.

J’indique également de façon précise les liquidités et les fonds euros en assurance-vie avec leurs apports ou leurs retraits.

Certificats (Bonus cappés, etc.)


Les quantités en orange ont été modifiées par un achat ou une vente.
Le bonus cappé ayant touché la barrière basse (il n’y en a plus qu’un, vendu) a son nom en italique.

Les bonus cappés suivent globalement la tendance positive des sous-jacents actions (dont foncières), le turbo call l’amplifie (x3).
Les certificats sur les foncières de commerce Unibail-R.-W. et MERCIALYS se distinguent.
Celui sur ATOS Origin, qui flirtait il y a un mois avec la barrière basse, revient dans sa zone de confort.

Actions

Un mois exceptionnel pour les marchés actions après 2 bonnes nouvelles :
la défaite de Donald Trump et la disponibilité prochaine de plusieurs vaccins efficaces contre le COVID-19.
Il y a cependant des disparités géographiques et sectorielles.

En Europe des hausses jusqu’à 20 %. A Paris CAC40 +20,1 %, 2ème meilleure performance depuis sa création, la 1ère remontant à février 1998.
Aux USA fortes hausses également mais moindres, environ 11 %. Records battus. Cependant pour l’investisseur en zone Euro l’évolution de la parité EUR/USD fait perdre environ 3 %.
Les marchés émergents aussi en hausses, environ 7 %.
On peut synthétiser ces performances avec l’ETF All Country World (ACWI) en EUR qui gagne 9,0 %.

On a assisté à une rotation sectorielle,
en faveur des secteurs impactés par la pandémie,
alors que la tech a subi des dégagements.

Globalement le portefeuille (essentiellement européen) gagne 11,9 %.
Il y a donc une nette sur-performance du portefeuille.
Elle s’explique par la sur-pondération de l’Europe.
Egalement 2 actions ont bénéficié de la rotation sectorielle :
. AXA +43 %
. TOTAL +43 %.
(les mêmes qui ont le plus baissé en octobre).

Répartition :


Foncières


Les foncières de commerce sont aussi de grandes gagnantes de la rotation sectorielle.
Chez Unibail-R.-W. victoire totale des rebelles, l’augmentation de capital n’aura pas lieu.

Le portefeuille gagne 36,2 % avec des performances remarquables :
Unibail-R.-W. +70 %
Klépierre +70 %
MERCIALYS +61 %
CARMILA +78 %
Mais encore en moins-value.

SCPI



Liquidités et fonds euro



Totaux



Répartition :

Progression des foncières après des performances remarquables.

La performance mensuelle globale est de +129 926 €, se décomposant en :
+11 431 € : certificats
+38 504 € : actions
+79 749 € : foncières
+242 € : SCPI

La plus-value latente globale est de -39 216 €, se décomposant en :
+1 029 € : certificats
+69 762 € : actions
-110 007 € : foncières

A rapprocher des capitaux engagés :
Total : 1 188 392 €
Performance mensuelle : 10,9 %
Plus-values latentes : -3,3 %


Conclusion

Un mois exceptionnel pour les marchés actions, notamment les foncières.
Cependant il ne compense pas complètement le très mauvais mois de mars.

Perspectives

L’horizon se dégage après 2 bonnes nouvelles :
la défaite de Donald Trump et la disponibilité prochaine de plusieurs vaccins efficaces contre le COVID-19.
Même s’il reste des inquiétudes sanitaires et économiques, on pourrait avoir une phase de hausse. Il faudrait donc investir des liquidités.
Les prévisions relativement optimistes de l’OCDE pour l’économie mondiale : « Il y a l’espoir d’un futur meilleur »
Je pense aussi qu’à court terme une hausse de plus de 20 % en 4 semaines appelle une petite correction technique, qui devrait offrir de meilleurs points d’entrée. Je vais donc attendre un peu …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (01/12/2020 16h50)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#958 05/12/2020 12h03

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

Semaine calme en petite hausse, les valeurs technologiques US en pointe mais EUR/USD en hausse

Les bourses mondiales ont fini cette première semaine de décembre dans le vert, malgré un rapport sur l’emploi américain décevant.
A Wall Street, le Nasdaq a encore battu des records, gagnant 2 %. Mais EUR/USD à 1,21 est au plus haut depuis 2 ans.
Les foncières de commerce poursuivent leur reprise (par exemple KLEPIERRE +4,8 %).

Aucune opération sur le portefeuille.
Je pense qu’une hausse de plus de 20 % en 5 semaines appelle une petite correction technique, qui devrait offrir de meilleurs points d’entrée.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#959 12/12/2020 13h10

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

Pas de 6ème semaine de hausse, crainte d’un BrExit dur

Fin du rally haussier.
Les places européennes perdent environ 2 % :
. Les investisseurs se sont inquiétés de l’issue des négociations sur le Brexit
. L’annonce par Sanofi et GSK d’un retard dans le développement de leur vaccin contre la Covid-19 a également alimenté les dégagements
. Les annonces de politique monétaire de la BCE, très attendues jeudi, ont été si bien anticipées que les marchés n’ont guère réagi au renforcement et à la prolongation du programme de rachats d’actifs de la banque centrale.
Les places US, après avoir battu des records, cèdent environ 1 % sur la semaine. Les investisseurs se sont inquiétés du plan de relance américain. La Réserve fédérale saura-t-elle surprendre, la semaine prochaine ?

Pas de grands changements sur le portefeuille.
La petite baisse de cette semaine ne donne pas de points d’entrée satisfaisants.

action Inventiva : achat 400 à 10,14 €

4 068,45 € avec les frais.
C’est la suite de l’opération en novembre :

Action Inventiva : vente 340 à 12,02 €
4 074,35 € avec les frais.
Si la valeur continue de varier entre 10 et 12 euros, je pourrais continuer les achats/ventes.

action Orange (ex France Télécom) : dividende 2 000 * 0,40 €

800,00 € net (PEA)

SCPI Corum Origin : acompte mensuel 55 * 4,22 €

Pour  1 part  :   5,23 € brut ; 4,22 € net.
Pour 55 parts : 232,28 € net.

ETF Lyxor Australia : dividende 650 * 0,37 €

168,37 € net.

Foncière canadienne RioCan : dividende 1 900 * 0,12 CAD

SAXO l’annonce à 87,44 €

et verse 49,97 € sur le compte, en prélevant 2 fois le PFU (donc 60 % d’impôts français)

Après 48 heures réponse à ma demande : ça devrait être corrigé "prochainement" …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (12/12/2020 13h54)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #960 19/12/2020 13h58

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

Une semaine attentiste mais fructueuse

Les négociations sur un nouveau plan de relance aux USA et sur le BrExit restent au coeur des préoccupations des investisseurs.
L’Euro Stoxx 50 enregistre un gain hebdomadaire de près de 2 %.
A Wall Street, le Dow Jones et le Nasdaq gagnent respectivement 0,4 % et 3 %.

Saint-Gobain a cédé 4,6 %, pénalisé par son exposition à l’incendie de la Tour de Grenfell qui a fait 72 morts à Londres en 2017.

Pas de grands changements sur le portefeuille mais une optimisation fiscale.

A l’approche de la fin d’année, le compteur global de plus/moins-values est positif de plusieurs milliers d’euros.
Comme je n’ai pas envie de payer d’impôt dessus (PFU 30 %) et que les foncières de commerce sont en grosse moins-value latente,
une cession opportuniste permettrait de diminuer ce chiffre.

Je choisis Unibail-Rodamco-Westfield.
Mais en entrant cette opération dans ma feuille de calcul, je réalise que j’ai eu la main lourde :
j’ai vendu trop d’actions donc fait trop de moins-value.
Le compteur global de plus/moins-values passe alors négatif de près de mille euros.
J’ai tendance à faire des calculs approximatifs de tête, il faudrait que j’utilise une calculatrice …
Là il y a quand même une grosse erreur !

Je n’aime pas déclarer une moins-value. Pour le principe et parce que le formulaire de report est bien compliqué.
Mais l’année n’est pas terminée …

D’ailleurs une opportunité se présente jeudi avec Cap Gemini.

AOF•17/12/2020 à 16:10 a écrit :

Capgemini prend la tête de l’indice CAC 40 grâce à Accenture
A la faveur d’un gain de 4,10% à 120,70 euros, Capgemini affiche la plus forte progression de l’indice CAC 40. Il est soutenu par son concurrent américain et mètre étalon du secteur, Accenture, qui a nettement relevé ses objectifs annuels après un premier trimestre meilleur que prévu.

Au premier trimestre, clos fin novembre, le groupe de conseil en management, technologies et externalisation a réalisé un bénéfice net de 1,52 milliard de dollars, soit 2,32 dollars par action, à comparer avec 1,36 milliard de dollars, soit 2,09 dollars, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 2,17 dollars, soit 15 cents de mieux que le consensus FactSet.

Le chiffre d’affaires a augmenté de 4% à 11,76 milliards de dollars alors que le marché visait 11,28 milliards. Les ventes ont progressé de 2% hors impact des changes.

Ces bons résultats ont permis au groupe de relever ses objectifs annuels.

Sur l’exercice 2021, le groupe de conseil en management, technologies et externalisation vise un bénéfice par action ajusté compris entre 8,17 à 8,49 dollars contre 7,80 à 8,10 dollars précédemment. Le marché cible 8,05 dollars. La croissance des revenus est prévue entre 4% et 6% contre de 2% et 5% auparavant et les devises auront un impact positif de 3% contre 2% anticipé il y a trois mois.

Cette année, Capgemini table sur une croissance à taux de change constants comprise entre 12,5% et 14,0%, avec une contribution des acquisitions (Altran) estimée à 17%. Il prévoit aussi une contraction de la marge opérationnelle comprise entre 0,6 et 0,9 point par rapport aux 12,3% atteints en 2019.

Le cours de l’action dépasse la borne haute du certificat bonus cappé associé.
Il convient alors de rouler la position :
. vendre le certificat qui n’a plus beaucoup de potentiel
. acheter un certificat avec une borne haute plus élevée, généralement sur une échéance plus lointaine.

Pour ATOS, le certificat est encore adapté mais l’échéance étant assez proche, une démarche similaire permet d’augmenter le rendement annualisé.

Le compteur global de plus/moins-value repasse alors positif quelques dizaines d’euros.
C’est parfait !

Foncière Unibail-Rodamco-Westfield : vente 63 à 63,14 €

3 968,82 € avec les frais.
Moins-value -4 161,36 € ou -51,2 %.

Bonus cappé Cap Gemini 80,00-120,00 EUR 19/03/2021 SG : vente 90 à 118,06 €

10 614,77 € avec les frais.
Plus-value +551,72 € ou +5,6 %.

Bonus cappé Cap Gemini 80,00-128,00 EUR 17/09/2021 SG : achat 84 à 119,81 €

SG produits de bourse a écrit :

Code ISIN FRSGE001A086
Mnémo. 87D4S
Type de produit Bonus Cappés
Nom de l’actif Capgemini SE
Ratio 1:1

Barrière Basse 80,00 EUR
Distance barrière (%) 33,74%

Niveau Bonus 128,00 EUR
Perf. max (%) 7,02%

Date de calcul 17/09/2021
Perf. max annualisée (%) 9,12% p.a.

10 074,10 € avec les frais.

Bonus cappé ATOS Origin 55,00-80,00 EUR 19/03/2021 SG : vente 135 à 78,56 €

10 594,99 € avec les frais.
Plus-value +492,30 € ou +5,0 %.

Bonus cappé ATOS Origin 50,00-80,00 EUR 17/09/2021 BNPP : achat 135 à 74,15 €


On note que la barrière Basse est plus basse que celle du précédent, donc moins risqué,
et que la prime (vs cours du sous-jacent) est négative.

10 020,26 € avec les frais.

Foncière canadienne Cominar : dividende 4 300 * 0,03 CAD

Devrait être de 49,38 €.
Mais suite au BUG SAXO "IMPOT FONCIER" n’est que de 28,21 €.
Ils disaient la semaine dernière "ça devrait être corrigé prochainement" …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#961 27/12/2020 13h27

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

Une semaine écourtée pour rien au final

L’apparition, le week-end dernier, d’une nouvelle souche de la Covid-19, plus contagieuse, au Royaume-Uni, a provoqué une onde de choc lundi.
Puis les marchés se sont repris.
Aux USA, les indices ont poursuivi leur course aux records. Les investisseurs n’ont pas prêté beaucoup d’attention à la menace de Donald Trump de ne pas signer le plan de soutien économique voté au Congrès.
Après la fermeture anticipée des marchés européens, annonce d’un accord commercial entre l’Union Européenne et le Royaume-Unit "post-BrExit".

Pas de grands changements sur le portefeuille.
Le trou d’air lundi a permis de racheter dans de bonnes conditions les actions Unibail-Rodamco-Westfield vendues la semaine dernière.
Finalement la "grosse erreur" d’avoir trop vendu est lucrative !

Foncière Unibail-Rodamco-Westfield : achat 65 à 56,96 €

3 721,82 € avec les frais et la TTF.

Suite de l’opération de la semaine dernière

Foncière Unibail-Rodamco-Westfield : vente 63 à 63,14 €
3 968,82 € avec les frais.
Moins-value -4 161,36 € ou -51,2 %.

Outre l’économie d’impôt (PFU 30 %) sur les plus-values de 1 248 €, on a en bonus :
. 2 actions (valeur environ 131 €)
. 247 € de liquidités.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#962 31/12/2020 15h43

Membre
Réputation :   46  

Bonjour ArnvaldIngofson,

Merci pour ce partage d’informations et félicitations pour le dépassement du million d’actifs financiers !

"A rapprocher des capitaux engagés :
Total : 1 188 392 €
Performance mensuelle : 10,9 %
Plus-values latentes : -3,3 %"

Ce serait intéressant de connaitre le total cash apporté sur vos différents comptes. Cette vision afficherait peut-être voire certainement une plus value car prendrait compte des dividendes réinvestis, des plus-values et moins-values réalisées.

Une autre information intéressante serait le TRI, d’autant plus que vous semblez avoir commencé à investir il y a plusieurs années. Cela nécessite de suivre chaque année le flux de cash apporté sur les comptes.

Dernière modification par levovitch1988 (31/12/2020 15h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#963 01/01/2021 14h06

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

levovitch1988 a écrit :

Ce serait intéressant de connaitre le total cash apporté sur vos différents comptes. Cette vision afficherait peut-être voire certainement une plus value car prendrait compte des dividendes réinvestis, des plus-values et moins-values réalisées.

Oui.
Le suivi des +/-values est une contrainte fiscale : il faut les suivre pour les déclarer chaque année en vérifiant les IFU. Mais il ne détermine pas la gestion du portefeuille, les optimisations fiscales sont à la marge.

Je calcule aussi un "total cash".
Mais je le fais au niveau de chaque ligne de portefeuille sur l’ensemble des opérations (achat initial, dividendes, ventes partielles, achats complémentaires, etc.), pas du compte. Quoique PEA et PEA PME sont au plafond de versements donc pour ces 2 comptes c’est facile à calculer.
Ce calcul du total cash par ligne permet de calculer par différence avec la valorisation au dernier cours connu le gain ou la perte globale.
Je vais indiquer ces informations dans mes prochains rapports mensuels.

levovitch1988 a écrit :

Une autre information intéressante serait le TRI, d’autant plus que vous semblez avoir commencé à investir il y a plusieurs années. Cela nécessite de suivre chaque année le flux de cash apporté sur les comptes.

Pour la gestion du portefeuille je ne vois pas trop l’intérêt du TRI. Je pourrais être content de trouver 10 %, mais si les marchés ont gagné 15 % je serais en fait mauvais.
Et ça serait lourd à calculer (suivre le flux de cash apporté sur les comptes avec les dates).
Donc je ne le fais pas …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #964 01/01/2021 19h23

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

RAPPORT DU MOIS De Décembre 2020

C’est le 55ème rapport du portefeuille présenté ici,
le précédent rapport (novembre 2020) est le message #957.

J’ai distingué 4 classes d’actifs :
. certificats, essentiellement de type bonus cappés,
. actions, essentiellement européennes, de préférence en assurance-vie ou PEA,
. foncières européennes et canadiennes, nécessairement sur CTO, sauf si éligible PEA.
. SCPI.
On peut considérer que cette liste est classée par durée de détention des titres,
Du court terme pour les certificats « buy and sell » en quelques semaines
Au très long terme pour les SCPI « buy and hold » 10 ans ou plus.

J’indique également de façon précise les liquidités et les fonds euros en assurance-vie avec leurs apports ou leurs retraits.

2 nouvelles colonnes

Sur une suggestion de levovitch1988, j’ai ajouté 2 nouvelles colonnes représentant un indicateur plus complet que les +/-values latentes.
Au niveau de chaque ligne de portefeuille on prend en compte l’ensemble des opérations (achat initial, dividendes, ventes partielles, achats complémentaires, etc.).
On calcule un cumul des flux financiers (les achats sont des montants négatifs, les dividendes et ventes positifs).
Par comparaison avec la valorisation au dernier cours connu on obtient le gain ou la perte globale en montant, complété par un calcul en %.

Certificats (Bonus cappés, etc.)


Les quantités en orange ont été modifiées par un achat ou une vente.

Les bonus cappés suivent globalement la tendance positive des sous-jacents actions.

Actions


De petits gains sur les marchés européens (environ + 1 %).
Aux USA, les indices ont poursuivi leur course aux records, en particulier le Nasdaq +5,6 %. Mais l’investisseur européen est pénalisé par EUR/USD en hausse.

Globalement le portefeuille (essentiellement européen) gagne 3,8 %.
L’ETF All Country World (ACWI) gagne 2,2 %.
Il y a donc une sur-performance du portefeuille

Elle est pricipalement due à Voltalia s’envole de 31 %.
C’est tout le secteur des énergies favorables qui est porteur, ALBIOMA gagne 9 %.

Les autres actions sont plutôt décevantes.
Saint-Gobain en baisse, pénalisé par son exposition à l’incendie de la Tour de Grenfell qui a fait 72 morts à Londres en 2017.

Répartition :


Foncières


Les foncières sont généralement en progression, le portefeuille gagne 2,6 %.
Sauf les canadiennes, en particulier Cominar.

SCPI


Mise à jour du cours (dernier prix vendeur) pour ActiPierre3, en nette baisse.

Liquidités et fonds euro



Totaux



Répartition :


La performance mensuelle globale est de 21 158 €, se décomposant en :
457 € : certificats
13 272 € : actions
7 687 € : foncières
-258 € : SCPI

La plus-value latente globale est de -15 778 €, se décomposant en :
442 € : certificats
82 065 € : actions
-98 286 € : foncières

A rapprocher des capitaux engagés :
Total : 1 213 793 €
Performance mensuelle : 1,7 %
Plus-values latentes : -1,3 %


Conclusion

Un bon mois, avec une sur-performance des actions par rapport à l’ETF de référence.

Perspectives

Tous les feux semblent passer au vert :
. disponibilité de plusieurs vaccins efficaces contre le COVID-19
. défaite de Donald Trump
. plan de relance américain
. accord commercial entre l’Union Européenne et le Royaume-Unit "post-BrExit".
Il faudrait donc investir des liquidités. Si possible après une petite correction technique, qui devrait offrir de meilleurs points d’entrée.

A suivre : un petit bilan de l’année 2020 …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#965 01/01/2021 21h08

Membre
Réputation :   87  

Bonjour ArnvaldIngofson,

Très beau portefeuille avec une sérieuse diversification d’actifs et un bel encours global.

Concernant les foncières, vous êtes-vous posé la question d’un éventuel positionnement sur ARGAN ?
Sa valorisation vous semble t-elle tendue ? Attendez-vous un éventuel repli ou est-ce une foncière qui ne retient pas votre attention ?

Bonne année !


Primum non nocere

Hors ligne Hors ligne

 

#966 01/01/2021 22h47

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

ARGAN est une belle foncière, idéalement positionnée sur les plateformes logistiques.
Mais je l’ai toujours trouvé trop chère, avec un rendement trop faible.
Donc je ne l’ai jamais acheté. Dommage, si je l’avais fait en 2016 dans les 20 euros …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#967 01/01/2021 23h27

Membre
Réputation :   46  

Merci Arnvaldingofson

Si je comprends bien, vous avez 106 k€ de plus value sur vos actions par rapport au cash apporté (vs 82 k€ par rapport au cash investi) et -75 k€ (vs -96 k€) sur vos foncières. Donc + 45 k€ a ajouter à votre moins value globale que vous affichez à - 16 k€. Vous pourriez préciser en dessous du total capitaux investis le total cash apporté, cela donnerait une vision différente de votre performance aux lecteurs.

Concernant Argan, j’en ai la même lecture que vous sauf que je suis actionnaire. En plus de l’excellent trackrecord du titre et du management qui achète des titres pour des sommes qui se comptent en centaines de milliers d’euros depuis septembre, j’ai acheté la résilience du secteur face à la crise sanitaire (combien de foncières sont en croissance en 2020 ?), la forte visibilité des loyers sur un horizon supérieur à 10 ans et le potentiel de développement de nouveaux projets, là où je ne retrouvais pas ces qualités sur beaucoup de foncières qui sont secouées par la crise sanitaire et offrent peu de visibilité à mon sens. Après, je n’attends pas des étincelles sur le titre, je table sur une progression moyenne de 5% des loyers par an et du même ordre pour le dividende sur les 10 prochaines années. Et en cerise sur le gâteau, un petit rerating de l’ANR avec une baisse du taux de capitalisation entre 4,5% et 5% vs plus de 5% en 2019 de mémoire. Je regarde d’autres foncières logistiques et il y en a peu : j’ai repéré Catena en Scandinavie et Montea en Belgique. A creuser.

Dernière modification par levovitch1988 (01/01/2021 23h32)

Hors ligne Hors ligne

 

#968 02/01/2021 00h43

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

BILAN 2020

Après une année 2019 exceptionnelle sur les marchés financiers, la meilleure depuis 20 ans,
l’année 2020 a été redoutable.
Le 1er trimestre a été marqué par un krach lié à la pandémie de COVID-19 avec des baisses jusqu’à -40 %.
Après une reprise technique, une longue période attentiste de juin à octobre.
Puis en novembre une forte hausse après 2 bonnes nouvelles :
. disponibilité de plusieurs vaccins efficaces contre le COVID-19
. défaite de Donald Trump.

Au final ce n’est pas si terrible.
On peut l’illustrer par le palmarès des catégories Morningstar :

Les marchés français et européens en général sont en petite baisse.
Aux USA, les indices généraux ont battu des records. Mais l’investisseur européen est pénalisé par EUR/USD en hausse, donc il voit une petite baisse.
La zone géographique à privilégier cette année était les marchés émergents, en Asie en particulier, notamment la Chine qui devrait être le seul grand pays à être en croissance économique.
Pour résumer en un chiffre, l’ETF All Country World perd 1,3 %.

Beaucoup de mouvements en terme de secteurs, avec une rotation sectorielle en fin d’année.
Les secteurs liés à la pandémie de COVID-19 (tourisme, hôtellerie, transport aérien, industrie aéronautique et surtout foncières de commerce) ont été très impactés.
Le secteur technologique apparait comme le grand gagnant de l’année.
En fait, absent du palmarès car moins connu, le secteur des énergies renouvelables est le grand gagnant de l’année (l’indice "World Alternative Energy Total Return Index" gagne 48 %).

Historique des performances du portefeuille

On part d’un capital au 31/12/2019 de 1 156 k€ investi ainsi :
Certificats   25 k€
Actions      257 k€
Foncières    283 k€
SCPI         187 k€
Liquidités   403 k€
On peut noter l’importance des Liquidités, et le poids assez faible des Actions.

L’historique des performances 2020 du portefeuille est :


La perte au plus bas fin mars est de 205 k€ soit 17,8 % du capital en début d’année.
L’allocation assez prudente a limité la casse.

Au final la perte est de 34 k€ soit 3,0 % du capital en début d’année.
Au final le capital a augmenté parce qu’il y a eu des apports (réallocation de fonds euro notamment).

La perte globale n’est pas considérable.
Il est surtout intéressant de noter qu’elle se compose principalement :
. d’un  gain  de  64 k€ sur les actions   ou 24,8 % du capital alloué en début d’année
. d’une perte de 103 k€ sur les foncières ou 36,4 % du capital alloué en début d’année

Je suis très satisfait du gain sur les actions.
OK, je me contente de peu et suis ridicule par rapport aux 70 % de Scipion8 et d’autres …
Je n’ai pas quantifié les causes, mais clairement elles sont :
. des investissements en actions après le krach (et aussi un peu avant la fin)
. une part faite aux marchés émergents
. une légère surpondération du secteur technologique
. 2 actions dans le secteur des énergies renouvelables.
J’avais bien identifié les vents porteurs, mais j’aurais pu faire mieux en allant plus loin dans mes convictions. J’ai aussi eu tort de penser que le krach pourrait aller plus bas.

Je ne suis évidemment pas satisfait de la perte considérable sur les foncières.
Les foncières de commerce en sont la cause.

Meilleures performances 2020

Le grand gagnant est la petite bio-tech INVENTIVA avec un gain de 176 % :


En 2ème position l’autre bio-tech du portefeuille : Valbiotis avec un gain de 166 %.
Mais comme il s’agit de 2 petites lignes ça n’a pas un gros impact sur la performance globale du portefeuille.

En 3ème position le certificat "put flooré CAC40 5800-6000 20/03/20", qui risquait de terminer à 0 et a été sauvé par le krach, vendu à +103 %.

En 4ème position VOLTALIA du secteur des énergies renouvelables avec un gain de 97 %.

En 5ème position l’ETF Lyxor Nasdaq-100 qui gagne "seulement" 34 %.
Là il s’agit de 2 lignes importantes voire "essentielles", ça a un impact sur la performance globale du portefeuille.

Plus mauvaises performances 2020

Le grand perdant ne sera pas une surprise pour les connaisseurs avec -54 % :


Suivent ensuite d’autres foncières de commerce :
. COMINAR -46 %
. KLEPIERRE -46 %
. RIOCAN -42 %
. CARMILA -41 %.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (02/01/2021 00h55)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #969 03/01/2021 13h50

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Et maintenant que vais-je faire ?

En tous cas pas une prévision globale sur l’année 2021 !
Parmi tous ceux qui s’étaient risqué à l’exercice pour 2020, combien avaient prédit la pandémie COVID-19 et ses terribles impacts économiques ?

Je suis plutôt adepte de l’évolution progressive du portefeuille, son adaptation à l’environnement économique.
Continuer à suivre les tendances qui semblent porteuses à long terme.
Arrêter de suivre les tendances qui arrivent à une situation de "bulle" qui tôt ou tard explose.
Intégrer de nouvelles tendances qui émergent.
S’adapter suite à des événements exogènes pouvant provoquer des mouvements de marchés (COVID-19 par exemple).

D’un point de vue géographique, il est clair qu’en 2021 les pays qui s’en sortiront le mieux (croissance) sont ceux qui maîtrisent déjà la pandémie COVID-19, ou le feront grâce au vaccin.
De ce point de vue, le champion du mode est le Taïwan : à ce jour 7 morts pour une population de 24 millions d’habitants. Suivi du Vietnam : à ce jour 35 morts pour une population de 96 millions d’habitants ; mais on ne peut pas investir dans cet état communiste à parti unique.
La Thaïlande, la Chine (même si les chiffres officiels sont sans doute sous-estimés), la Corée du Sud s’en sortent bien également.
L’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon s’en sortent plutôt bien.
Par contre la France qui a des "lenteurs injustifiées" dans la vaccination est mal partie …
D’un point de vue géographique, il faut donc privilégier l’Asie émergente du Sud-Est, l’Océanie et le Japon.
Je pourrais donc renforcer la part d’actions émergentes, en mettant l’accent sur l’Asie. Et aussi l’Australie.
Pour l’Asie émergente, c’est possible en PEA avec AMUNDI ETF PEA MSCI EMERGING ASIA UCITS - ISIN : FR0013412012 - Code Mnémonique : PAASI.

L’autre tendance porteuse à long terme est sans toute la transition énergétique recourant principalement à des énergies renouvelables et s’appuyant sur une réduction de la consommation.
Déjà positionné avec des sociétés comme VOLTALIA et ALBIOMA (énergies renouvelables) voire TOTAL (qui investi dans les énergies renouvelables) ainsi que Saint-Gobain (produits de construction d’isolation), je pourrais augmenter la part de ce secteur.
Mais j’ai du mal à trouver d’autres sociétés pas trop chères (Tesla par exemple ce n’est pas raisonnable).
Pour une meilleure diversification avec un ETF. J’ai repéré Lyxor New Energy (DR) UCITS Dist - ISIN : FR0010524777.
Je n’ai pas trouvé d’ETF éligible au PEA. Ca existe ?

Le secteur technologique a été très porteur en 2020.
Les valorisations atteintes approchent d’une situation de "bulle".
Les grandes sociétés du secteur sont de plus en plus attaquées pour leurs abus de position dominante, les "optimisations" fiscales, le non-respect de la vie privée, les failles de sécurité ou des raisons politiques en Chine.
Je ne compte donc pas investir plus dans ce secteur technologique en 2021, et me tient prêt à désinvestir si la bulle se forme (pas nécessairement en 2021).

A suivre en 2021 : le Royaume-Uni. Ayant conclu in extremis un accord avec l’Union Européenne sur le BrExit, l’économie du pays et la parité EUR/GBP pourraient en bénéficier.
Peut-être des opportunités. A étudier …

Dernier point pour l’évolution du portefeuille en 2021 : je m’interroge sur les foncières canadiennes.
Ayant coupé leurs dividendes, le rendement et l’évolution du cours sont décevants.
Peut-être vendre des actions que je ne suis pas vraiement, même si EUR/CAD n’est pas favorable à une vente.

Voilà mes quelques idées aujourd’hui pour l’évolution prochaine du portefeuille …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 10   [+2]    #970 03/01/2021 16h55

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   564  

Pour les foncières canadiennes, vous pouvez simplement réallouer les montants sur d’autres de meilleure qualité et pour certaines un potentiel de hausse :
- Granite REIT, cours et dividende en hausse continue
- Summit Industrial, idem
- Dream office, qui cote maintenant sous sa NAV pour de l’immobilier ultra prime au cœur de Toronto et offre 5% de rendement au cours actuel
- Pro REIT, triple net qui a certes réduit son dividende cette année par prudence et pour baisser sa LTV mais encaisse 95% de ses loyers et procure un rendement toujours supérieur à 7%. Je parie sur une hausse du dividende mi 2021 quand le Covid sera derrière nous. Doit passer du TSX au TSE en 2021, ce qui lui donnera plus de visibilité et un accès aux institutionnels (c’était prévu pour cette année, mais bon, Covid tout ça…)
- Slate Office, qui encaisse 99% de ses loyers, a laissé son dividende inchangé tout en continuant de se déleverager (payout à 60%) et offre un rendement proche de 10%
- Inovalis, qui offre 9% pour des bureaux en région parisienne et allemagne
- Slate Grocery, immobilier de supermarchés investment grade aux US, qui encaisse 95% de ses loyers, n’a pas coupé son dividende et offre près de 10% de rendement - ils viennent de lever des fonds en placement privé donc vous bénéficiez d’une petite décote supplémentaire en ce moment.

Vous voyez, vous n’êtes pas condamné à continuer à perdre de l’argent avec Cominar et Riocan smile

Dernière modification par corran (04/01/2021 00h29)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 3    #971 04/01/2021 00h20

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   564  

Je fais un post séparé pour les allocations sectorielles et géographiques.

Pour l’Asie du sud-est : privilégiez la Thaïlande, qui est le seul pays de la région où le marché boursier est d’une part développé, d’autre part reflète l’économie du pays et comporte quelques géants régionaux.
L’Indonésie j’éviterais, c’est le marasme depuis des années ; la Malaisie, on a tendance à l’oublier, mais c’est une pétromonarchie, avec tout ce que cela comporte comme défauts (monnaie surévaluée, préférence aux importations par rapport au développement d’une industrie locale, mauvaise gouvernance politique) en plus d’avoir un marché intérieur riquiqui (30M d’habitants)

Le marché thaïlandais a pris cher cette année évidemment du fait de la disparition du tourisme et ses répercussions économiques, mais c’est temporaire, et le pays a les infrastructures et la gouvernance suffisante (même s’il y a évidemment beaucoup à dire sur le pouvoir en place) pour se relever rapidement.
En revanche n’y allez pas par ETF ; le Set 50 est farci de bancaires et dominé par PTT, le pétrolier local, qui est mal géré quel que soit le contexte. Un bon fonds (et l’un des rares à vrai dire depuis la disparition du Templeton) est le Fidelity Thailand, qui colle régulièrement 10 points au MSCI Thailand, simplement en évitant ce que je viens de citer ; il est assez accessible en AV (Avenir et Darjeeling), ou, le cas échéant, sur CTO.

Pour les énergies renouvelables, préférez ICLN d’Ishares au Lyxor, et pas seulement parce qu’il a réalisé le double de la performance cette année ; il réplique un indice qui est mieux construit. Même si le Lyxor était éligible PEA via une réplication synthétique, qui pourrait arriver si la collecte est importante, je vous conseillerais quand même ICLN sur CTO.

Pour le UK, vous pouvez vous y exposer spécifiquement (par opposition au FTSE qui n’est que peu impacté par le marché intérieur) simplement par l’excellent fonds small et mid cap Standard Life UK smaller companies. C’est un CEF qui cote en continu, vous pouvez l’acheter facilement chez degiro ou IB (mais pas Saxo, parce que, ben, vous savez pourquoi)

Dernière modification par corran (04/01/2021 00h26)

Hors ligne Hors ligne

 

#972 09/01/2021 21h26

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Petit point hebdomadaire.

Une semaine en hausse avec la victoire des démocrates aux 2 élections sénatoriales de Géorgie

Les grandes places boursières européennes et américaines ont gagné environ 2 %, plus encore pour les japonaises.
Les marchés saluent la victoire des démocrates aux 2 élections sénatoriales de Géorgie. Joe Biden aura les coudées franches pour lancer un 2ème programme de soutien pour la croissance.

Les marchés ont choisi d’ignorer les mauvaises nouvelles :
. la pandémie fait toujours des ravages et un nouveau variant de la Covid-19, beaucoup plus contagieux, a fait son apparition
. la prochaine régulation des grandes sociétés de la haute technologie et les hausses d’impôts promises par Joe Biden.
Les marchés ne feraient-ils pas preuve de trop d’exubérance ?

Saint-Gobain a créé la surprise mercredi soir en annonçant que ses ventes du quatrième trimestre seraient meilleures que prévu, +16 % sur la semaine.

Peu de mouvements en portefeuille.
Je continue à vendre / acheter Inventiva.

Action Inventiva : vente 400 à 12,32 €

4 915,55 € avec les frais.

Foncière canadienne RioCan : dividende 1 900 * 0,12 CAD

87,25 € net de retenue à la source (15 %) et PFU (30 %). Change 1 CAD / EUR : 0,643208.

SAXO crédite maintenant correctement les dividendes des foncières canadiennes.
Mais le "Rapport Dividendes d’actions" est faux. Inquiétude pour l’IFU …
Et la régularisation pour les 2 premiers dividendes surtaxés, j’attends encore !

Dernière modification par ArnvaldIngofson (09/01/2021 21h29)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#973 09/01/2021 21h30

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   564  

Vous ne vous êtes pas décidé quant à vos foncières canadiennes ?

Hors ligne Hors ligne

 

#974 09/01/2021 21h55

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   692  

Non, ce n’est pas urgent.
Mais j’ai regardé rapidement les sociétés que vous avez mentionné.

Granite Real Estate : Rend. div.    3,84 %
Summit Industrial Income REIT : Rend. div.    4,02 %
C’est peu.
Assez chères, revenues dans leurs plus haut.

Dream Office Real Estate Investment Trst : Rend. div.    5,09 %
C’est mieux.
Mais aucune tendance à la hausse.

PRO Real Estate Investment Trust : rendement et tendance (à la hausse mais potentiel d’aller plus haut) intéressants.

Slate Office : rendement et tendance (à la hausse mais potentiel d’aller plus haut) intéressants.

Inovalis, qui offre 9% pour des bureaux en région parisienne et allemagne : pourquoi passer par la Canada pour investir en Europe ?
Slate Grocery, immobilier de supermarchés investment grade aux US : pourquoi passer par la Canada pour investir aux USA ?

Finalement RioCan et Cominar ne sont pas si mal et le taux EUR/CAD n’incite pas à vendre.
Mais j’ai noté au moins 2 alternatives intéressantes …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#975 09/01/2021 22h57

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   564  

Les industrielles : il faut raisonner en total return, pas en rendement brut. Il y a une raison pour laquelle elles sont chères : elles affichent une forte croissance. Donc elles augmentent leur dividende régulièrement (ce qui mécaniquement augmentera votre rendement sur PRU) au lieu de le couper, et vous récupérez une partie de la valeur créée via l’augmentation du cours, sans fiscalité tant que vous ne vendez pas.

Sur Inovalis : les cap rates de bureaux en Europe sont bien plus compressés qu’au Canada, notamment du fait du différentiel de taux directeur.
On est assez significativement en-dessous de 5.5% sur du moyen, et on tombe vite en-dessous de 3.5% pour du prime. Au Canada, vous pouvez rajouter 1.5 à 2 points.

Gecina a des taux de rendement et capitalisation autour de 3% pour le coeur de Paris :


Dream Office à patrimoine équivalent (voire plus qualitatif) au coeur de Toronto, 4.5-6% :



Le "trick", c’est qu’Inovalis étant cotée au Canada, elle récupère les mêmes exigences de cap rate et la même prime de risque que les foncières canadiennes, sauf que son patrimoine et son endettement sont en Europe. C’est ce qui lui permet d’offrir 9% de rendement, ce qu’absolument aucune foncière de bureaux en Europe n’est capable d’offrir à patrimoine équivalent.

Pour Slate Grocery, c’est juste que ce sont des CAD que vous auriez à recycler, pas des USD wink (et, accessoirement, leur situation actuelle est meilleure que Kimco ou Federal Realty)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur