Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#901 21/05/2020 10h57

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Comme vous, je suis inquiet pour l’avenir des foncières commerciales.

Il y a toujours en tendance de fond la concurrence du commerce en ligne.
Pour y répondre, les grands centres commerciaux ont entrepris de se diversifier : en plus des boutiques et hyper-marché, développer des activités nécessitant une présence physique (restaurants, cinémas, salles de sport, etc).
"Unibail-Rodamco-Westfield est le premier créateur et opérateur global de centres de shopping de destination."
Mais ce sont ces activités qui sont les plus concernées par la pandémie de coronavirus.
Qui cependant comme vous le soulignez devrait n’avoir que des effets à court terme (report voire perte de quelques mois de loyers, vacance locative).

D’un autre point de vue, les cours actuels sont exceptionnels si on considère :
. décote sur ANR
. rendement (obligation de distribution des SIIC)
. situation financière plutôt saine (endettement maîtrisé à des taux faibles).

Donc comme je ne sais pas "où nous allons", j’attends pour voir.
Il est trop tard pour vendre ce qui a peut-être un gros potentiel.
Je n’ai pas non plus massivement renforcé sur les plus bas.

A noter que les foncières commerciales font actuellement une rechute, URW a même enfoncé son plus bas de mars.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#902 22/05/2020 00h18

Membre
Réputation :   23  

Je ne sais pas si l’ANR est une variable à prendre en compte depuis quelques mois et dans les mois à venir.
Il me semble que les foncières cotées hors spécialisés (datacenters , logistiques, industriel…) vont mettre du temps à remonter.
Est-il intéressant de placer son cash dessus ?
Pour ma part j’ai liquidé mes positions sur Icade et plus récemment Cyrus One. J’ai préféré prendre ma PV et être cash.
J’ai fais le choix également de sortir d’unibail début mars quand j’ai senti la baisse car j’étais en levier 1.3 dessus… J’ai bien fais et ne suis pas intéressé de revenir dessus. En effet après recherches je me suis rendu compte que l’ANR était évalué au taquet comme les loyers , donc pas de marge de manœuvre d’où le massacre du titre en parti.

Effectivement après 2008-2009 les foncières ont bien repris mais la le contexte me semble différent et surtout pas terminé.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #903 22/05/2020 11h19

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Effectivement l’ANR est difficile à évaluer pour les foncières ayant de grands centres commerciaux.
C’est un marché où il y a très peu de transactions donc de comparaisons possibles.
Une autre approche est de l’évaluer par rapport aux loyers et un rendement attendu. Il est possible que les loyers baissent après la crise actuelle mais dans des proportions raisonnables (15 % par exemple). De même les investisseurs pourraient exiger un rendement supérieur.

Dans le cas d’Unibail-RW, même après une révision drastique de l’ANR (/2 à 100 €) on a encore une considérable décote.
Et 1 m² au centre de Paris (Forum des Halles) ou à La Défense vaudra toujours cher et se louera bien.
Par ailleurs, même avec un dividende divisé par 2 (5,40 €), le rendement est encore excellent (12,5 %).

Les foncières, en particulier de commerce, sont un pari sur une revalorisation qui pourrait prendre plusieurs années.
Mais à ce niveau de rendement je peux être patient.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#904 23/05/2020 13h31

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Peu d’activité, étant en attente d’un nouveau plus bas pour investir.
Les foncières sont en baisse, en particulier Klépierre : 1 semaine -14.93%.

La suite et fin du transfert de CBO Territoria du PEA et PEA PME.
C’est l’occasion de faire le point sur ce titre.

Le portefeuille vit sa vie :
. revenus encaissés sur Cominar
. opération sur titre (dividende réinvesti en actions) sur COVIVIO.

(PEA) foncière CBO Territoria : vente 1 815 à 3,58 €

Comme expliqué le 14/03, je voudrais faire du rangement entre PEA et PME.

Actuellement 2 lignes sur PEA et PEA PME.
Je la voudrais uniquement sur PEA PME.
Donc achat sur PEA PME, et plus tard vente sur PEA (si possible après une hausse) qui dégagera des liquidités.

Vendredi 15 à la fermeture, vente partielle de   300 à 3,58 €.
Lundi    18 à l’ouverture,  vente du solde de  1 815 à 3,58 €.
6 482,11 € avec les frais.

Le transfert PEA vers PEA PME est donc achevé en 3 opérations :
13/03 (PME) achat 2 200 à 3,4169 € pour 7 535,22 €
15/05 (PEA) vente   300 à 3,58   € pour 1 061,55 €
18/05 (PEA) vente 1 815 à 3,58   € pour 6 482,11 €
Le solde est positif de 85 titres (valeur environ 300 €) et 8,44 €.
La progression du cours a permis d’augmenter le nombre de titres de 4 % et de payer les frais.

L’historique de la valeur sur PEA est :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_cbo_pea.jpg
Le gain est donc de 860,35 € ou 11,3 % du montant de l’achat initial,
ce qui en plus de 2 ans n’est pas extraordinaire.
Mais pour une foncière dans le contexte actuel c’est exceptionnel.
C’est la seule foncière sur laquelle je gagne de l’argent,
les autres n’en font perdre 150 fois plus (en moins-value latente).

L’historique de la valeur sur PEA PME est :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_cbo_pme.jpg
Avec 4 200 actions pour un PAMP de 3,6032 € et 0,22 € de dividendes encaissés,
au cours actuel de 3,62 € ça se présente bien.

Foncière canadienne Cominar : dividende 4 300 * 0,06 CAD

Montant brut pour 4 300 actions x 0,06 CAD = 258,00 CAD.
Retenue à la source 15 %. Reste 219,30 CAD.

Convertis en EUR sur la base d’un taux de change de 1,5224 : 144,05 €.
Prélèvements sociaux et IR (PFU 30 %), reste 100,83 €.
"Currency exchange cost" 0,14 € : y a pas de petits profits …
Net 100,69 €

Foncière COVIVIO : dividende 461 * 4,80 €

Comme expliqué le 01/05, COVIVIO a détaché son dividende le 27/04
avec une option de paiement par actions à l’unité inférieure,
donnant la possibilité d’acquérir des actions à 47,80 € (livraison 22/05).
Au dernier cours de 49,70 €, on peut noter :
. le rendement est de 9,7 %
. l’option reste intéressante mais ce n’est pas une super affaire.

Pour 461 actions : 2 212,80 € brut ; 1 548,98 € net.

Foncière COVIVIO : achat 46 * 47,80 €

2 198,80 € net.

L’historique de la valeur sur ce compte est :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_covivio_eb.jpg
Position 507 titres pour un PAMP de 73,21 €.
Au dernier cours de 49,70 €, moins-value latente de 11 901 € (-32,1 %) et perte de 9 212 €.
C’est la moins mauvaise des foncières sur ce compte après ICADE,
les foncières de commerce font bien pire.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #905 30/05/2020 00h45

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Encore une semaine calme pour le portefeuille.

En revanche belle semaine pour les marchés actions,
les foncières se sont également bien repris.

La hausse de l’indice CAC40, à proximité de la borne haute du bonus cappé (4800),
rend nécessaire une optimisation du rendement :
. vendre ce bonus cappé
. acheter un autre bonus cappé sur l’indice EuroStoxx50 (émission récente, ils ont une faible prime).

Pour la Française des jeux, la hausse du cours permet de vendre,
terminant ainsi un 2ème acheté/vendu.
C’est une petite ligne,
acquise lors de la privatisation en novembre 2019 : 117 à 19,50 €. A ce prix c’était bradé.
Revendue en janvier à 30,44 €. A ce cours elle me semble chère.
J’estime sa juste valeur à environ 25 €.
Racheté en mars lors du krach : 141 à 23,82 €.
Revendu jeudi à 30,20 €.
Pas besoin d’acheter un jeu à gratter, c’est l’action qui est mon jeu …

bonus cappé CAC40 3000-4800 18/09/2020 BNPP : vente 500 à 47,08 €

Le 14/04 :

bonus cappé CAC40 3000-4800 18/09/2020 BNPP : achat 500 à 45,65 €
22 847,83 € avec les frais.

Le 27/05 :
bonus cappé CAC40 3000-4800 18/09/2020 BNPP : vente 500 à 47,08 €
23 516,46 € avec les frais.
Plus-value 668,63 € ou 2,9 %.

bonus cappé EUROSTOXX50 2000-3200 pts 18/12/2020 : achat 750 à 30,64 €

BNP Paribas a écrit :

Caractéristiques
MNÉMO    52K4B
ISIN    FRBNPP01O663
TYPE    BONUS CAPPÉ
PARITÉ    100,00
BORNE BASSE    2 000,00
DISTANCE À LA BORNE BASSE (%)    34,17%
NIVEAU BONUS    3 200,00
PERF. LIÉE AU BONUS (%)    4,58%
ÉCHÉANCE    18/12/2020
RENDEMENT ANNUALISÉ (%)    8,30%

23 002,98  € avec les frais.

Française des jeux : vente 141 à 30,20 €

Le 13/03 :

(PEA) action FDJ (Française des Jeux) : achat 141 à 23,82 €
3 371,07 € avec les frais.

+ TTF 10,08 €.

Le 28/05 :
(PEA) action FDJ (Française des Jeux) : vente 141 à 30,20 €
4 245,75 € avec les frais.
Plus-value 864,60 € ou 25,6 %.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#906 30/05/2020 18h07

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

RAPPORT DU MOIS DE MAI 2020

C’est le 48ème rapport du portefeuille présenté ici,
le précédent rapport (avril 2020) est le message #885.

J’ai distingué 4 classes d’actifs :
. certificats, essentiellement de type bonus cappés,
. actions, essentiellement européennes, de préférence en assurance-vie ou PEA,
. foncières européennes et canadiennes, nécessairement sur CTO, sauf si éligible PEA.
. SCPI.
On peut considérer que cette liste est classée par durée de détention des titres,
Du court terme pour les certificats « buy and sell » en quelques semaines
Au très long terme pour les SCPI « buy and hold » 10 ans ou plus.

J’indique également de façon précise les liquidités et les fonds euros en assurance-vie avec leurs apports ou leurs retraits.

Certificats (Bonus cappés, etc.)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200530_1_certificats.jpg
Les quantités en orange ont été modifiées par un achat ou une vente.
Les bonus cappés ayant touché la barrière basse ont leur nom en italique.

Les bonus cappés suivent globalement la tendance positive des sous-jacents actions ou indices.
Le dernier achat sur Unibail-R-W est judicieux.

Actions

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200530_2_actions.jpg
Bon mois pour les marchés actions en Europe (EuroStoxx50 +4,2 %),
et aux USA,
encore meilleur pour les technologiques (NasDaq +6,7 %).
En revanche médiocre sur les marchés émergents, certains étant très impactés par la pandémie (Brésil, Russie, Inde).

Globalement le portefeuille (essentiellement européen) gagne 2,9 %,
C’est en phase avec les indices.

On peut noter la forte hausse de Saint-Gobain, pour une raison expliquée ici.

Répartition :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200530_3_actions_repartition.jpg
Renforcement de l’Australie.

Foncières

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200530_4_foncieres.jpg
Situation contrastée.
Les foncières de commerce en baisse, en partculier Unibail-R-W.
De même les canadiennes.

En revanche les foncières/promoteurs vont bien : ALTAREA et CBO Territoria.

SCPI

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200530_5_scpi.jpg
Revenus trimestriel (en retard) ou mensuel.

Liquidités et fonds euro

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200530_6_liquidites.jpg
Fermeture du compte CTO #2 plus utilisé : banque traditionnelle ; tarifs peu avantageux.

BINCK annonce un changement de tarifs à partir du 1er juin 2020 :
"UNE TARIFICATION SIMPLE, TRANSPARENTE, MOINS CHÈRE"
En fait c’est plus intéressant sur les bourses NYSE, Nasdaq, Amex, OTC US et Toronto : 0,08% (min. 8€).
Par contre ENORME augmentation de Commission de change sur les devises : 0,50%.
Pour éviter ça et ayant l’intention d’acheter quelques valeurs US techno,
j’ai ouvert un compartiment USD.
Transfert de 30 000 EUR donnant 33 128 USD.

Totaux

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200530_7_totaux.jpg

Répartition :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200530_8_totaux_repartition.jpg
Pas de changement notable.

La performance mensuelle globale est de 5 754 €, se décomposant en :
+2 804 € : certificats
+8 452 € : actions
-6 242 € : foncières
+ 739 € : SCPI

La plus-value latente globale est de -142 403 €, se décomposant en :
- 12 315 € : certificats
+  9 445 € : actions
-139 532 € : foncières

A rapprocher des capitaux engagés :
Total : 1 023 962 €
Performance mensuelle : 0,6 %
Plus-values latentes : -13,9 %


Conclusion

Un bon mois (d’abord en baisse puis une belle reprise en dernière semaine) pour les actions et les certificats.
Un mauvais mois pour les foncières.
Les liquidités et les SCPI limitent l’impact global.
Finalement pas mal d’agitation pour peu de résultats.

Perspectives

Je crois moins probable qu’il y aura une 2ème vague de baisse :
après les banques centrales, les gouvernements font tout (plans de relance massifs) pour soutenir l’économie.
En l’absence d’opportunités d’ici le 3ème trimestre, j’investirai progressivement des liquidités.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #907 06/06/2020 00h52

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Petit point hebdomadaire.

Semaine euphorique sur les marchés.
En affichant des gains hebdomadaires de plus de 10 %, les places de Paris et Francfort ont signé une semaine de hausse spectaculaire :
. espoirs de sursaut de l’activité économique au fur et à mesure que les restrictions liées au confinement continuent de se relâcher (notamment réouverture des centres commerciaux)
. mesures supplémentaires de soutien annoncées par la Banque centrale européenne
. "énorme surprise" en apprenant qu’en mai 2,5 millions d’emplois ont été créés aux Etats-Unis, quand les analystes attendaient 8,5 millions d’emplois détruits.
Le transport aérien a bénéficié de la réouverture prochaine des frontières et de l’espoir d’un redémarrage du tourisme cet été. Air-France KLM a grimpé de 37 %.
Pour les foncières de commerce, c’est encore plus énorme. En particulier Unibail-R-W progresse de 48 % :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_urw.jpg

Mardi j’étais déjà satisfait de la progression au point de prendre les bénéfices sur le dernier achat spéculatif (bonus cappé Unibail-R-W 30,00),
et fermer une position en perte (bonus cappé Air France).
A posteriori j’aurais mieux fait d’attendre.
Mais je suis encore très investi sur Unibail-R-W, en distinguant un investissement long terme
(300 actions avec un objectif de 120 € correspondant à la taille maximale de la ligne souhaitée)
et des positions spéculatives :
.  40 bonus Cappé Unibail-R-W 105,00-150,00 EUR 18/12/2020 achetés le 14/02
.  96 actions achetées le 31/03 à 51,50 €
. 110 bonus cappé Unibail-R-W 30,00-80,00 18/12/2020 achetés le 15/05 à 53,85 €

bonus cappé Unibail-R-W 30,00-80,00 18/12/2020 : vente 110 à 65,40 €

7 186,99 € avec les frais.
Plus-value +1 255,49 € ou +21,2 %.

bonus cappé Air France 6,00-9,70 EUR 17/12/2020 City : vente 618 à 4,40 €

Acheté le 22/01.
2 713,20  € avec les frais.
Moins-value -2 739,38 € ou -50,2 %.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#908 06/06/2020 09h21

Membre
Réputation :   24  

C’est vrai que la semaine passée a connu une hausse historique, à la hauteur du crash historique de mars.

J’ai trouvé très amusant de voir le comportement des différents titres. Les valeurs défensives et les technos US chères ont stagné, alors que les valeurs financières et immobilières ont explosé. Effet de rattrapage.

En fait ça me fait un peu peur: je n’attendais pas un tel rallye dans un contexte économique dégradé. Je crains maintenant dans les semaines à venir une consolidation pour retrouver un niveau de marché plus "normal" en phase avec la réalité économique.

Hors ligne Hors ligne

 

#909 11/06/2020 13h59

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   131  

URW repart bien à la baisse, ce qui rend le bonus cappé de barrière 30 euros de nouveau très intéressant. Il offre actuellement un rendement de 25% à 6 mois.
Certes, c’est deux fois moins que lors de votre dernier achat mais en même temps, Unibail a été capable de bien rebondir sur les 40 euros, ce qui rend ce bonus d’autant plus "sécurisé".

Envisagez vous d’y revenir ? Moi oui, progressivement.

Hors ligne Hors ligne

 

#910 11/06/2020 14h26

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Justement, ce matin voyant que je pouvais racheter un peu moins cher ce que j’avais vendu la semaine dernière,
j’ai racheté la même quantité pour 100 € de moins.
A cet instant les caractéristiques étaient :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_boc_urw.png
"Rendement max" doit représenter le rendement annualisé.

bonus cappé Unibail-R-W 30,00-80,00 18/12/2020 : achat 110 à 64,25 €

7 085,16 € avec les frais.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (11/06/2020 14h27)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#911 11/06/2020 17h16

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   131  

Z’auriez mieux fait d’attendre cette après-midi smile

La nouvelle interface de la BNP est vraiment déplorable : le rendement d’un bonus ne s’affiche même plus sur la page de liste. Et quand on sélectionne un type de produit, la liste déroulante continue de contenir tous les produits possibles.
BNP = Bonne Nulle Part

Hors ligne Hors ligne

 

#912 11/06/2020 17h20

Membre
Réputation :   79  

Auriez vous l’ISIN d’un tel produit, j’avoue ne pas arriver à les retrouver…


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne Hors ligne

 

#913 11/06/2020 17h25

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   98  

Le voici : ISIN    FRBNPP01KK47

c’est un bonus intéressant pour jouer les aller / retour assez fréquent sur ce titre depuis 2 mois et surtout dernièrement : borne basse éloignée (30 € pour une cotation à 55 €), rendement important et date inférieure à un an.

Hors ligne Hors ligne

 

#914 11/06/2020 17h26

Membre
Réputation :   73  

Frbnpp01kk39
Trop rapide Starklash !

Dernière modification par toufou (11/06/2020 17h32)

Hors ligne Hors ligne

 

#915 12/06/2020 19h03

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Petit point hebdomadaire.

Semaine compliquée sur les marchés

Après la précédente semaine euphorique (+10 % à Paris et Francfort),
cette semaine était plus compliquée et globalement en baisse.

Lundi et mardi petite "respiration" technique en Europe
tandis qu’aux USA le Nasdaq a franchi le seuil symbolique des 10 000 points en séance.

Puis mercredi la Fed a douché les espoirs d’une reprise en « V » aux Etats-Unis.
Et la Fed a toujours raison, même quand elle a tort. "Don’t fight the Fed".
La foncière Unibail-Rodamco-Westfield chute de 7,28% et termine lanterne rouge du CAC 40.

Jeudi l’augmentation du nombre de cas de contaminations au Covid-19 dans certains états laisse craindre une résurgence de l’épidémie outre-Atlantique.
Fort repli du côté américain : Dow Jones -6,9%, sa plus forte baisse depuis trois mois. Nasdaq -5,27%.

Vendredi efface une partie des lourdes pertes subies la veille, même si le bilan de la semaine s’annonce comme le plus mauvais depuis trois mois.

Tout ça pour quoi ?
Un trou d’air ne remettant pas en cause une tendance à la hausse ?
Un premier avertissement dans la baisse ?
Je ne sais pas. On verra et on s’adaptera en fonction. Je garde une part significative de liquidités.

Semaine calme pour le portefeuille

Pas d’autre opération que celle décrite plus haut :
bonus cappé Unibail-R-W 30,00-80,00 18/12/2020 : achat 110 à 64,25 €.

Pas mal de revenus encaissés.

Assemblées générales

Période chargée pour les assemblées générales :
Axa, Saint-Gobain, Total, ALBIOMA (énergies renouvelables), CBo Territoria (foncière à La Réunion), Inventiva (biotech).
Avec la pandémie les AG ont souvent été repoussées et se tiennent en ligne.
Ca ma va bien, je n’y allais pas pour manger 3 petits fours.

J’aime bien participer aux AG.
Je prends le temps de lire les documents (en lecture rapide).
Je vote. Contre les résolutions que ne me plaisent pas :
. rémunération excessive des dirigeants
. contraires aux intérêts des actionnaires (par exemple augmentation de capital sans droit préférentiel) ; le site Investir les signale souvent
. irresponsables du point du vue écologique.
J’ai bien conscience que ça n’impressionne personne compte tenu de la part infime de capital que je détiens.
Mais si tous les investisseurs particuliers se comportaient en investisseurs responsables (pas en Michu), ça pourrait changer les choses …

Suite aux AG il faut suivre les dividendes.
Certains donnent lieu à des opérations sur titres.

Il y a aussi les AG des SCPI (par exemple CORUM Origin le 25).

A cette période de l’année c’est presque un travail en CDD d’être investisseur responsable.

Action Orange : dividende 960 * 0,20 €

192,00 € net (PEA).

Foncière canadienne RioCan : dividende 1 900 * 0,12 CAD

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_riocan_div06.jpg
On note avec la nouvelle tarification une très forte augmentation des frais de change.
88,58 € net.

Action Kaufman et Broad : dividende 270 * 1,75 €

472,50 € net (PEA PME).

SCPI Corum Origin : acompte mensuel 55 * 4,37 €

Pour   1 part  :   5,30 € brut ; 4,37 € net.
Pour 55 parts : 240,28 € net.

Sur les 5 premiers mois le total des revenus est de 22,27 €.
Si on extrapole sur 12 mois on obtient 53,45 €, ce qui est très proche du total 2019 (53,55 €).
Donc a priori peu d’impact de la pandémie.
Quoique, le prix de la part n’a pas augmenté cette année.

Foncière CBo Territoria : dividende à option

ma banque a écrit :

vous détenez :
4 200 action(s) CBO TERRITORIA (Code ISIN : FR0010193979)
Nous avons le plaisir de vous informer que la société CBO TERRITORIA procède à la mise en paiement du dividende au
titre de l’exercice 2019 pour un montant brut de 0,23 euro par action détenue au 5 juin 2020.
Le paiement interviendra à partir du 30 juin 2020, et sans indication de votre part, nous effectuerons le règlement de votre
dividende en espèces, cette lettre valant avis de crédit.
Vous avez aussi la possibilité jusqu’au 24 juin 2020, de réinvestir ce dividende en actions nouvelles, au prix d’émission de
3,02 euros par action.
A titre indicatif, l’action CBO TERRITORIA cotait 3,83 euros le 5 juin 2020

Intéressant ! J’ai choisi
Option 03 : OBTENIR 319 ACTION(S) NOUVELLE(S) ARRONDI A L’UNITE INFERIEURE ET DEBITER MON COMPTE DE 963,38 EUROS.

Action ALBIOMA : dividende à option

ma banque a écrit :

vous détenez :
370 action(s) ALBIOMA (Code ISIN : FR0000060402)
Nous avons le plaisir de vous informer que la société ALBIOMA procède à la mise en paiement du dividende au titre de
l’exercice 2019 pour un montant brut de 0,35 euro par action détenue au 10 juin 2020.
Le paiement interviendra à partir du 10 juillet 2020, et sans indication de votre part, nous effectuerons le règlement de
votre dividende en espèces, cette lettre valant avis de crédit.
Vous avez aussi la possibilité jusqu’au 6 juillet 2020, de réinvestir ce dividende en actions nouvelles, au prix d’émission de
27,77 euros par action.
A titre indicatif, l’action ALBIOMA cotait 32,90 euros le 9 juin 2020.

Intéressant ! J’ai choisi
Option 03 : OBTENIR 4 ACTION(S) NOUVELLE(S) ARRONDI A L’UNITE INFERIEURE ET DEBITER MON COMPTE DE 111,08 EUROS.

+ 0,35 euro par action versé en espèces qui devrait donner 129,50 € net.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (12/06/2020 19h14)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#916 19/06/2020 23h16

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Petit point hebdomadaire.

Semaine de hausse sur les marchés

Après une semaine de baisse,
précédée d’une semaine en forte hausse.
Les marchés ne semblent pas trop savoir où aller,
entre espoirs d’une reprise en « V » et craintes d’une « 2ème vague ».

Donc j’attends que ça se décide.

Mais un portefeuille avec des titres vifs est moins ennuyant qu’un portefeuille tout en ETF :
il peut se passer quelque chose d’intéressant sur une ligne en particulier.

C’est le cas cette semaine de la petite biotech Inventiva.
Mardi soir elle fait une annonce prometteuse.
En conséquence mercredi le cours fait plus que tripler (+220,1 % pour être précis).
Waouh !

Mais comme on part d’un cours inférieur à la moitié de mon PRU
(la précédente annonce avait fait -50 %),
on passe en plus-value latente sans être une affaire extraordinaire.

Par contre, le montant de la ligne devient important.
Si je veux bien prendre un risque sur quelques milliers d’euros,
perdre 10 000 euros serait de la négligence.
Mercredi je vends donc une grosse moitié de la ligne.

Ayant donc des liquidités supplémentaires sur le PEA PME,
j’en profite pour renforcer ma petite foncière préférée.

Action Inventiva : vente 460 à 11,94 €

Il en reste 400.
5 479,22 € avec les frais.
Plus-value 1 429,62 € ou 35,3 %.

Foncière CBo Territoria : achat 1 481 à 3,62 €

Pourqoui 1 481 ?
J’en ai 4 200 ; j’en attends 319 avec le dividende à option : on va arrondir à 6 000.
5 374,09 € avec les frais.

Foncière canadienne Cominar : dividende 4 300 * 0,06 CAD

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_cominar_div06.jpg
Grrr les frais de change ….


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #917 26/06/2020 23h14

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Petit point hebdomadaire.

Semaine de baisse sur les marchés

Après une semaine de hausse,
précédée d’une semaine en baisse,
précédée d’une semaine en forte hausse.
En résumé sur le mois ++  -  +  -
Les marchés ne semblent pas trop savoir où aller,
entre espoirs d’une reprise en « V » et craintes d’une « 2ème vague ».

Reuters a écrit :

L’aversion au risque a enfin été accentuée par un article du Wall Street Journal selon lequel, aux dires de responsables chinois, toute "ingérence" américaine au sujet de Hong Kong et de Taiwan pourrait amener la Chine à revenir sur ses engagements en matière d’achats de produits agricoles aux Etats-Unis, ce qui remettrait en cause l’accord commercial de phase 1 conclu entre les deux premières puissances économiques mondiales.

AFP a écrit :

En début de séance [vendredi], la place new-yorkaise a aussi réagi à des annonces de la Réserve fédérale jeudi soir, consécutives aux tests de résistance bancaire menés par l’institution.

Les 34 plus grandes banques des Etats-Unis vont devoir suspendre leurs programmes de rachats d’actions au troisième trimestre et limiter les versements de dividendes aux actionnaires, a décidé la Fed.

Les titres de JP Morgan Chase (-5,48%), Bank of America (-6,35%), Citigroup (-5,88%), Wells Fargo (-7,42%), Goldman Sachs (-8,65%) et Morgan Stanley (-3,57%) ont nettement baissé.

Donc j’attends que ça se décide.

Cependant jeudi, voyant KLEPIERRE bien bas,
j’ai un peu renforcé

Ca bouge pour certaines entreprises.

Wirecard dépose le bilan, "l’argent s’est envolé" (un trou de 1,9 milliard d’euros dans ses comptes).

Reuters a écrit :

Dernière victime en date de la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus et le confinement, le groupe britannique d’immobilier commercial Intu a demandé vendredi son placement sous administration judiciaire faute de pouvoir honorer une échéance sur sa dette.

Reuters a écrit :

Facebook a chuté de 8,32%. Il a souffert de la décision du géant de la grande consommation Unilever de se joindre à la liste des annonceurs ayant décidé de ne plus diffuser de publicités sur Facebook, Instagram et Twitter (-7,4%) jusqu’à la fin de l’année face aux "discours de division et de haine" propagés sur les réseaux sociaux en vue de l’élection présidentielle aux Etats-Unis en novembre.

Ce soir je trouve que ça sent le soufre…

foncière KLEPIERRE : achat 286 à 17,575 €

5 053,53 € avec les frais et la TTF.

En portefeuille 1 500 actions.
Sur la base d’un dividende de 2,20 € (rendement 12,5 %) produit 3 300 € de dividende,
dont la moitié (solde) est attendue le 9 juillet.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#918 30/06/2020 23h33

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Fin du mois (et aussi du trimestre et du semestre).
Avant le rapport mensuel je dois noter les dernières opérations

Foncière CBo Territoria : dividende à option

Voir modalités le 12.

Encaissement dividende : 4 200 * 0,23 €.
966,00 € net (PEA PME).

Achat : 319 * 3,02 €.
963,38 € net.

Action TOTAL : dividende à option

ma banque a écrit :

vous détenez :
440 action(s) TOTAL (Code ISIN : FR0000120271)
Nous avons le plaisir de vous informer que la société TOTAL procède à la mise en paiement du solde du dividende au
titre de l’exercice 2019 pour un montant brut de 0,68 euro par action détenue au 26 juin 2020.
Le paiement interviendra à partir du 16 juillet 2020, et sans indication de votre part, nous effectuerons le règlement de
votre dividende en espèces, cette lettre valant avis de crédit.
Vous avez aussi la possibilité jusqu’au 10 juillet 2020, de réinvestir ce dividende en actions nouvelles, au prix d’émission
de 28,80 euros par action.
A titre indicatif, l’action TOTAL cotait 35,21 euros le 25 juin 2020.

Intéressant ! J’ai choisi
Option 02 : D’OBTENIR 11 ACTION(S) NOUVELLE(S) ARRONDI A L’UNITE SUPERIEURE ET
DEBITER MON COMPTE DE 316,80 EUROS.

RAPPORT DU MOIS DE JUIN 2020

C’est le 49ème rapport du portefeuille présenté ici,
le précédent rapport (mai 2020) est le message #906.

J’ai distingué 4 classes d’actifs :
. certificats, essentiellement de type bonus cappés,
. actions, essentiellement européennes, de préférence en assurance-vie ou PEA,
. foncières européennes et canadiennes, nécessairement sur CTO, sauf si éligible PEA.
. SCPI.
On peut considérer que cette liste est classée par durée de détention des titres,
Du court terme pour les certificats « buy and sell » en quelques semaines
Au très long terme pour les SCPI « buy and hold » 10 ans ou plus.

J’indique également de façon précise les liquidités et les fonds euros en assurance-vie avec leurs apports ou leurs retraits.

Certificats (Bonus cappés, etc.)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200630_1_certificats.jpg
Les quantités en orange ont été modifiées par un achat ou une vente.
Les bonus cappés ayant touché la barrière basse ont leur nom en italique.

Les bonus cappés suivent globalement la tendance positive des sous-jacents actions ou indices.
La hausse de Cap Gemini profite au certificat.

Actions

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200630_2_actions.jpg
Bon mois pour les marchés actions en Europe (EuroStoxx50 +5,1 %),
petite hausse aux USA, plus forte pour les technologiques (NasDaq +5,3 % à plus de 10 000),
hausse également sur les marchés émergents, quoique certains sont très impactés par la pandémie (Brésil, Russie, Inde).

Globalement le portefeuille (essentiellement européen) gagne 7,5 %,
C’est nettement supérieur avec les indices.

Sur le PEA :
belle hausse de AXA.
Saint-Gobain continue de progresser.

Sur le PEA PME :
ALBIOMA profite de son entrée au SBF120.
Inventiva a triplé son cours : explications dans le message #916 du 19.

Répartition :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200630_3_actions_repartition.jpg
Pas de changement significatif.

Foncières

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200630_4_foncieres.jpg
Les foncières sont en hausse.
En particulier COVIVIO.

SCPI

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200630_5_scpi.jpg

Liquidités et fonds euro

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200630_6_liquidites.jpg

Totaux

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200630_7_totaux.jpg

Répartition:
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200630_8_totaux_repartition.jpg
Pas de changement significatif.

La performance mensuelle globale est de 37 621 €, se décomposant en :
2 868 € : certificats
22 416 € : actions
12 096 € : foncières
240 € : SCPI

La plus-value latente globale est de -106 786 €, se décomposant en :
-7 963 € : certificats
29 767 € : actions
-128 590 € : foncières

A rapprocher des capitaux engagés :
Total : 1 065 712 €
Performance mensuelle : 3,5 %
Plus-values latentes : -10,0 %


Conclusion

Un mois qui avait très bien démarré puis les marchés ont hésité, entre espoirs d’une reprise en « V » et craintes d’une « 2ème vague ».
Belle sur-performance des actions.
Les liquidités et les SCPI limitent l’impact global.

Perspectives

Je crois moins probable qu’il y aura une 2ème baisse importante des marchés :
après les banques centrales, les gouvernements font tout (plans de relance massifs) pour soutenir l’économie.
En l’absence d’opportunités d’ici le 3ème trimestre, j’investirai progressivement des liquidités.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (01/07/2020 00h24)


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#919 01/07/2020 23h31

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Un semestre exceptionnel

On vient de connaître un premier semestre intéressant, voire exceptionnel.
Il a été marqué par un krach lié à la pandémie de COVID-19.

Un krach n’est pas en soi exceptionnel.
C’est juste rare, mais un investisseur en connaîtra sans doute plusieurs dans sa vie.

Ce krach n’est pas exceptionnel par son ampleur.
On a connu pire (de 2000 à 2003 le CAC40 est passé de 6 900 à 2 600 points).

Par contre il est remarquable par sa brièveté : un mois de baisse, de mi février à mi mars.
Dans les précédents krachs, la baisse a duré des années, pour des causes multiples :
. 2000 éclatement de la bulle internet ; 2001 attentats WTC ; plus bas 2003
. 2007 crise des subprimes ; 2008 faillite Lehmnan Brothers ; plus bas 2009.

Le krach de 2020 est exceptionnel par la rapidité de la reprise.
En 3 mois les marchés ont repris l’essentiel de la baisse,
l’indice Nasdaq est même positif depuis le début de l’année.
Globalement, les marchés développés et émergents sont en baisse de 7 % depuis le début de l’année
(performance de l’ETF Lyxor MSCI All Country World).

Performances du portefeuille

Le semestre étant exceptionnel, il est intéressant d’observer les performances du portefeuille.
En € ça donne :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_20200701_perf_sem.jpg

La perte globale est donc de 129 k€ ou 11,1 % par rapport au capital en début de période.
C’est lourd mais pas fatal. Et ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort …

On peut relativiser en se souvenant que 2019 avait été une très bonne année avec un gain global de 159 k€.
Sur 18 mois la performance est positive.

Perte due aux foncières

La perte est entièrement due aux foncières.
Les foncières se sont très mal comportées ce semestre :
. en baisse dès janvier
. amplifiant la baisse en février et mars
. reprise molle en avril
. petite rechute en mai
. reprise molle en juin.

La fermeture des commerces, des faillites de commerçants, impactent lourdement les foncières de commerce.
Unibail-R-W se distingue par une baisse de 64 %.

Le développement du télé-travail pose question pour les foncières de bureau.

Performance positive des actions

La performance des actions est positive !
De très peu (1 k€ ou 0,5 %).

Il y a donc une nette sur-performance du compartiment actions du portefeuille par rapport aux marchés développés et émergents.
La différence est d’environ 7 %.

Je suis agréablement surpris par l’ampleur de cet écart.
Pas par le principe d’un écart positif, j’avais noté des mois (janvier, février, juin) où le portefeuille faisait mieux que les indices.
Certaines lignes se sont très bien comportées :
. Voltalia (énergies renouvelables)
. Valbiotis (biotech)
. Française de jeux
. en juin Inventiva (biotech) a triplé son cours.

Pour ce soir, je vais me contenter de cette analyse fort sommaire.
Mais dès que j’aurai le temps je ferai une analyse plus détaillée pour mieux comprendre,
voir comment la stratégie se comporte dans les périodes agitées, optimiser si nécessaire.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+6]    #920 05/07/2020 18h05

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Puisque je l’avais annoncé dans le message précédent
"je ferai une analyse plus détaillée pour mieux comprendre,
voir comment la stratégie se comporte dans les périodes agitées, optimiser si nécessaire"
voici cette analyse.

C’est aussi l’occasion de rappeler cette stratégie,
initialement décrite dans les premiers messages début 2016,
mais qui a été complétée au fil des 900 messages suivants.

2 piliers : actions et immobilier

Ce sont toujours les 2 piliers de la stratégie.
De toutes façons, comme disait Margaret T., "there is no alternative".

Les banques centrales en étant à faire des taux d’intérêt négatifs,
les obligations d’émetteurs de qualité et le monétaire ne rapportent presque rien, voire moins que rien.

Je n’investis pas directement sur les métaux précieux ou les matières premières,
mais je pourrais le faire via des actions (par exemple de sociétés minières ou compagnies pétrolières).
En fait je suis de très loin le cours de l’or, j’ai raté la hausse récente.

Je n’investis pas directement sur les devises, le FOREX me paraissant un marché spéculatif.
Mais pour mes achats et ventes hors zone Euro (EUR est ma devise de référence, habitant en France)
je tiens compte des parités des devises vs EUR.

Je n’investis pas sur les crypto monnaies, marché qui me paraît spéculatif et pas du tout transparent.

4 classes d’actifs : certificats, actions, foncières, SCPI

En plus des actions, j’utilise également des certificats :
produits dérivés basés sur un sous-jacent action ou indice action et permettant de mettre en oeuvre diverses stratégies
(hausse, baisse, stabilité, …)
Particulièrement les bonus cappés, adaptés pour une hausse modérée ou une baisse modérée du sous-jacent.

Pour l’immobilier, mon principal actif est ma résidence principale : un appartement à Paris.
Acheté il y a près de 30 ans, la plus-value latente est indécente.
En fait c’est le plus gros actif de mon patrimoine.
Mais c’est un actif d’usage. Je ne le vendrai pas en fonction du prix du marché mais d’un choix de vie - lieu de résidence.
Je ne le fait donc pas figurer dans ce portefeuille d’actifs gérés.

Je n’ai pas de résidence secondaire.

Je n’ai pas d’immobilier locatif.
Je n’ai aucune envie de gérer des locataires (trop de contraintes, de travail, de temps passé, etc.),
et ce n’est pas à mon âge que je vais me lancer dans des emprunts à long terme.

L’immobilier pour moi est donc nécessairement indirect.

J’investis dans des foncières cotées (le mauvais plan du semestre).

J’ai investi dans des SCPI (en partie héritage).
Compte tenu des frais à l’achat et de la durée de détention souhaitable (10 ans) ce sont des actifs que je n’ai pas l’intention de vendre à moyen terme.
Les SCPI produisent donc un revenu de presque 10 000 euros par an.

Des liquidités en proportion variable

Je ne suis jamais 100 % investi, ni 100 % liquide.
J’ai donc toujours un pourcentage variable de liquidités : toujours avoir du cash pour acheter après une baisse.

Je suis un investisseur qui essaye de suivre les grandes tendances du marché :
. vendre  quand qu’on arrive dans l’ « exubérance irrationnelle »
. acheter quand le marché me semble bas et prêt à rebondir.

Pour le 1er semestre 2020, c’était bien parti : j’avais un % élevé de liquidités et faible d’actions.
En fait, ça faisait plus de 6 mois que le portefeuille était dans cette situation donc il y a eu une perte d’opportunité sur l’année 2019
(excellente cependant).

Lors d’un krach il est difficile de déterminer le plus bas du marché,
on achète certainement un peu trop tôt ou trop tard.

Je n’ai pas investi autant de liquidités que prévu :
je pensais que les marchés iraient plus bas compte tenu de la situation économique (ça reste possible)
mais ils ont été soutenus par les banques centrales.

Une allocation géographique sans limite et opportuniste

Je peux investir dans les pays du monde entier, y compris émergents.
Ces pays ou régions du monde sont choisis en fonction des perspectives macro-économiques et des parités des devises vs EUR.

Actuellement le portefeuille est très éloigné d’une allocation standard comme celle de l’indice MSCI All Country World
(USA 60 % ; Japon 7 % ; Chine 5 % ; UK 4 % …) :
. sous-pondéré sur USA (compte tenu de la parité EUR/USD)
. sur-pondéré sur zone Euro (pas de risque de taux de change)
. presque absent de UK (pour cause de BrExit)
. absent du Japon (perspectives macro-économiques)
. sur-pondéré sur Canada
. sur-pondéré sur Australie.

Mais je ne suis que des grandes valeurs européennes, quelques valeurs technologiques US, une poignée de foncières canadiennes.
Pour tout le reste je dois donc passer par des ETF ou des fonds.

Une allocation sectorielle éthique et opportuniste

Il y a 3 secteurs sur lesquels je ne souhaite pas investir par choix éthique personnel :
armement, tabac, nucléaire.
Je n’achète donc pas d’actions d’entreprises très présentes dans ces secteurs.
Mais les ETF sur un indice large incluent certainement de telles entreprises. C’est un inconvénient des ETF.
Pas très convaincu par les produits d’investissement socialement responsables (ISR),
surtout ceux qui ont une approche « best in class ».
Le dilemme de l’investisseur responsable …

A contrario, je privilégie les secteurs :
. énergies renouvelables
. pour de petits montants, recherche dans le domaine de la santé avec les biotechs.

Du point de vue opportuniste, compte tenu de la politique des banques centrales j’évite le secteur bancaire.
La pandémie de COVID-19 aura des impacts durables sur des secteurs à éviter comme :
. le transport aérien
. la construction aéronautique.

En revanche, je suis favorable au secteur technologique.

Le compartiment actions pendant le 1er semestre 2020

Ce compartiment s’est bien comporté puisqu’il affiche une performance très légèrement positive de +1 k€ ou +0,5 % (par rapport au capital au 31/12/2019).

L’allocation géographique étant sans limite, une comparaison pourrait être faite avec l’ETF Lyxor MSCI All Country World.
Cet ETF affiche une performance de -7 %.

Il y a donc une nette sur-performance du compartiment actions du portefeuille par rapport aux marchés développés et émergents.
La différence est d’environ 7 %.

Le compartiment actions a été renforcé durant ce trimestre avec de nouvelles lignes :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_actions.jpg
Ces renforcements ont produit un gain global de 3 387 € ou  1,3 %.
C’est une performance assez décevante, en grande partie imputable au mauvais choix de TOTAL.

Les actions qui ont eu les meilleures performances sur le semestre sont :
. Inventiva +204 % ; gain 6 807 €
. Valbiotis +74 % ; gain 3 063 €
. Française de jeux +27 % ; gain 1 620 €
. Voltalia +23 % ; gain 6 593 €

On note l’excellente performance des secteurs :
. énergies renouvelables (Voltalia et ALBIOMA: gain 9 973 €)
. recherche dans le domaine de la santé avec les biotechs (Inventiva et Valbiotis : gain 9 870 €)

L’essentiel de la sur-performance provient donc de l’allocation sectorielle en faveur des énergies renouvelables et des biotechs.
Ont une contribution plus faible :
. l’investissement de liquidités
. l’allocation géographique (quand même favorable à l’Australie).

Le compartiment foncières pendant le 1er semestre 2020

Ce compartiment s’est très mal comporté puisqu’il affiche une performance de -131 k€ ou -46 % (par rapport au capital au 31/12/2019).

Une comparaison pourrait être faite avec l’ETF Lyxor PEA Immobilier Europe qui est la ligne la plus importante du compartiment.
Cet ETF affiche une performance de -22 %.

Il y a donc une considérable sous-performance du compartiment foncières du portefeuille par rapport à l’immobilier européen.
La différence est d’environ -24 %.

Le compartiment foncières a été renforcé durant ce trimestre, en général en complétant les lignes existantes :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_foncieres2.jpg
Ces renforcements ont été contre-productifs puisqu’ils ont globalement contribué à la perte, même en prenant en compte les dividendes.

Les foncières qui ont eu les plus mauvaises performances sur le semestre sont :
. Unibail-R-W -64 %
. KLEPIERRE -48 %
. RIOCAN -46 %
. COMINAR -45 %
. CARMILA -39 %
. COVIVIO -36 %
. ICADE -36 %
. MERCIALYS -36 %
Moins mauvaise performance : CBO Territoria -8 %.

La fermeture des commerces, des faillites de commerçants, impactent lourdement les foncières de commerce.

Je me suis demandé comment l’ETF faisait pour ne perdre "que" 22 %.
Sans doute parce que ses 2 premières lignes sont des foncières allemandes d’immobilier résidentiel :
Nom           Weight%
VONOVIA SE     13.41%
DEUTSCHE WOHNEN 6.72%
Ces 2 sociétés sont en hausse depuis le début de l’année.
Je n’ai jamais acheté de foncières allemandes à cause de leur rendement faible.
Erreur fatale !

Conclusion

La stratégie a plutôt bien fonctionné pour les actions,
et a été catastrophique pour les foncières.
Difficile d’en tirer une conclusion générale.

Globalement on aurait pu faire mieux avec une approche "lazy" avec 1 ou 2 ETF.
Mais pour une fois je ne suis pas "lazy".
Ca m’intéresse de suivre l’actualité économique, des marchés, de quelques entreprises.
Je ne prétends pas faire mieux que les indices, mais j’ai quand même envie d’essayer par divers moyens. « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »

C’est donc une stratégie personnelle.
Je ne conseille à personne de la suivre.
Mais si elle est publiée sur un forum, c’est "copyleft", on peut s’en inspirer …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#921 05/07/2020 20h16

Membre
Réputation :   11  

Bonjour ArnvaldIngofson,
Je suis votre portefeuille avec attention depuis relativement longtemps.
Pourquoi ne jamais avoir ouvert de ligne Argan alors que vous êtes très investi en foncières diverses et variées ?
La récente chute durant le confinement était une porte d’entrée idéale, au même titre que les renforcements que vous avez fait sur vos foncières déjà en portefeuille.
Je valide également votre regret sur les foncières allemandes. Argan ayant un rendement faible, c’est peut être aussi pour ça que vous ne l’évoquez pas.


Zenatitude

Hors ligne Hors ligne

 

#922 06/07/2020 10h09

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   593  

Oui, j’ai toujours trouvé ARGAN trop cher donc pas assez de rendement par rapport aux autres foncières.
Pourtant son positionnement "plateformes logistiques" est idéal.
Peut-être la reverra-t-on un jour dans les 60 euros …


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #923 06/07/2020 11h30

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   460  

Bonjour.

Le prix est élevé ?
effectivement si on regarde l’anr.
Mais l’ANR a augmenté de 30% en 1 ans.

Si on regarde le rendement et la surcote sur ANR ; effectivement on va aller la ou il y a une décote et un rendement élevé.

Pourtant celui qui aura investi sur argan serait beaucoup plus riche.

Je pense que argan a quand même une place dans un portefeuille diversifié et que le rendement n’est pas un critère important, je dirai même que de raisonner avec rendement est plutôt néfaste par rapport à une diversification avec un rendement moindre.

Et cela diversifiera encore plus votre PF .

Personnellement sur ma sci , le cash flow est investi progressivement sur des foncieres depuis 1 mois et argan sera sans doute le prochain achat.


Maintenant je profite !!!

Hors ligne Hors ligne

 

#924 06/07/2020 11h50

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   98  

J’ai subi le même sort sur les foncières (20% de mon PTF hors SCPI). j’ai renforcé à la baisse en avril en pariant sur une reprise dès 2021 de l’activité, un développement des activités hors magasins et même si les dividendes ne retrouvent pas le niveau d’avant crise, un rendement intéressant du fait de la baisse des PRU

Pour générer du rendement complémentaire et jouer le yoyo sans me dé-saisir de titres (rendement de 10% actuellement quand même - potentiel de hausse important si l’aspect dettes / augmentation de capital potentielle est résolu), j’ai pris un bonus cappé URW 71E4B 35 € / 85 €, échéance décembre. Borne basse à 34%, rendement 34%.

Hors ligne Hors ligne

 

#925 06/07/2020 14h14

Membre
Réputation :   1  

Bonjour Arnvald,
Merci pour vos réflexions toujours très éclairantes.
"Je n’ai jamais acheté de foncières allemandes à cause de leur rendement faible." : je comprends votre hésitation, la taxation des dividendes en provenance d’outre-Rhin est en effet un frein difficile à éluder, c’est d’ailleurs un peu comme pour les actions suisses de mon point de vue. L’approche lazy permettrait de s’affranchir de cet obstacle, certes au détriment de l’intérêt intellectuel - mais il me semble que votre surface financière pourrait vous permettre d’expérimenter les 2 modèles en parallèle ?

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur