Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#176 20/07/2016 11h32 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   17 

Bonjour à tous,

Ma fille est arrivée plus vite que prévue et je vais lui ouvrir un PEL dans l’urgence puisque le taux baisse au 1er août…
Ce compte sera donc à son nom et aura une visibilité des 2 parents. Je précise ce point car l’AV que je veux lui ouvrir plus tard sera à mon nom, gérée par moi avec ce que je veux lui donner.

N’arrivant pas à joindre mon banquier dans l’immédiat, j’ai une question subsidiaire à poser. Puis-je effectuer le versement mensuel de 50 euros de mon compte courant ou devrais-je lui en ouvrir un à son nom ? (Peu intéressant puisque maintenant il y a des frais de gestion).

Je vous remercie d’avance pour votre éclairage.

Hors ligne

 

#177 20/07/2016 13h15 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   298 

Bonjour

Vous n’arrivez pas à joindre votre banquier? J’en déduis que vous êtes dans une banque physique.

Or:

ouvrir un PEL dans l’urgence puisque le taux baisse au 1er août…

Vous semblez vous soucier du rendement, et aussi:

(Peu intéressant puisque maintenant il y a des frais de gestion).

Vous semblez attentive aux frais….

J’en déduis que ce qu’il vous faut, c’est un contrat d’assurance vie en ligne.

1/ Même si le banquier est en vacances, vous pouvez tout gérer en ligne (ou presque)
2/ Les taux des contrats d’assurance vie récents sont globalement meilleurs sur les contrats en ligne (ce qui est plus lié à leur nouveauté qu’à la qualité de leur gestion) (confère ce tableau)
3/ Les frais sont beaucoup, beaucoup, beaucoup moindres que dans une banque traditionnelle, ce qui représente, cumulé sur quelques années, de bien meilleures performances.

BREF, je vous conseille vraiment un contrat en ligne.

pour choisir lequel il y a les excellentes files animées par Maxicool, ici


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne

 

#178 20/07/2016 19h29 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   391 

Gwen11 a écrit :

Bonjour à tous,
Ma fille est arrivée plus vite que prévue et je vais lui ouvrir un PEL dans l’urgence puisque le taux baisse au 1er août…

Je ne comprends pas l’intérêt de vous précipiter pour lui ouvrir un PEL avant le 1er aout….
Pour son rendement ? Probablement pas vu qu’il y a mieux et plus flexible sur les AV.
Pour le taux du prêt ? Non plus vu qu’il sera plus bas après le 1er aout.

Dernière modification par Geronimo (20/07/2016 19h30)

Hors ligne

 

#179 26/07/2016 21h16 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   17 

Merci pour vos réponses.  Ma fille est née prématurée et je suis à l’hôpital tous les jours.

L’idée d’ouvrir le PEL rapidement est effectivement lié au rendement mais aussi car ce compte sera géré par ses 2 parents. Elle a déjà reçu de l’argent côté paternel.

L’assurance-vie est prévue par la suite (avant son 1er anniversaire) mais le compte sera à mon nom et géré exclusivement par moi. En l’état actuel des choses, je me vois mal demander au père de virer l’argent reçu sur un compte à mon nom (même si la puce en est bénéficiaire).

Entre temps j’ai réussi à avoir mon banquier (banque traditionnelle mais 100% en ligne). Je l’avais contacté par mail.
J’ai appris que le compte courant d’un mineur n’est pas soumis à des frais de gestion (nous sommes obligés de faire partir les virements vers un PEL d’un compte courant au nom de l’enfant).

Hors ligne

 

#180 26/07/2016 21h33 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1627 

Ouvrir un PEL me semble, disons, inapproprié. Après 15 ans, un tel produit est à présent clôturé d’office.


J'écris comme "membre" du forum, sauf si je précise que c'est à titre de "modérateur".

Hors ligne

 

#181 27/07/2016 09h02 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   17 

Merci GbL, au départ je ne voulais pas lui ouvrir avant ses 10 ans. Mais je doute que le taux du livret A augmente ces prochaines années. Le PEL est pour moi une solution de secours pour le compte géré en commun. Il sera toujours temps de lui transférer son argent sur un autre support dans 15 ans de toute façon (voir un autre PEL si ce compte existe toujours).

Je me voyais plus lui ouvrir un CEL car la gestion est plus souple et il n’y a pas de fermeture programmée… mais avec un taux de 0,5%, ça pique. Le livret A à 0,75% ne m’attire pas non plus. Je n’ai pas beaucoup de choix pour ce compte.

Hors ligne

 

#182 31/07/2016 09h58 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   17 

J’ai voulu éditer mon dernier message puisque je suis le dernier post mais j’ai eu cette remarque :
"Vous ne pouvez plus modifier ce message : le délai est dépassé ou la discussion est fermée."

Le PEL est ouvert avec un prélèvement automatique de mon compte courant (la reponse n’est donc pas la même suivant l’interlocuteur).
J’avais contacté des assureurs en ligne en même temps que mon banquier pour obtenir quelques réponses avant validation definitive du PEL mais j’attends encore qu’on me rappelle.  Je vais continuer de me renseigner et l’AV arrivera donc avant ses 1 an.

Hors ligne

 

#183 31/07/2016 12h45 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   229 

gwen a écrit :

L’assurance-vie est prévue par la suite (avant son 1er anniversaire) mais le compte sera à mon nom et géré exclusivement par moi. En l’état actuel des choses, je me vois mal demander au père de virer l’argent reçu sur un compte à mon nom (même si la puce en est bénéficiaire).

Donc techniquement vous voulez ouvrir une AV à votre nom, qui vous appartiendra pour à terme donner le capital de cette AV à votre enfant ? Cela constituera alors à terme une donation, avec les conséquences juridiques.

Pourquoi ne pas ouvrir directement une AV à votre enfant ? L’alimentation d’une telle AV ne sera pas une donation, les versements étant des dons d’usage tant que les montants sont raisonnables (idem pour les versements que vous faites sur le PEL)

Hors ligne

 

#184 12/09/2016 09h12 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

J’ai rendez-vous cette semaine à la banque afin d’ouvrir un compte bancaire pour mon fils âgé de 2 mois. Quels livrets d’épargne me conseilleriez-vous  d’ouvrir ?
Livret A : Minimum vital.

Est-il judicieux d’ouvrir un PEL et CEL avec les taux de rémunération actuel ?

Est-il judicieux de lui ouvrir une assurance vie pour « prendre date » ? Si oui, quelle sont les points de vigilance à avoir sur les produits proposés ?

En vous remerciant à l’avance

jbapdif

Hors ligne

 

#185 12/09/2016 11h11 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   263 

Ma fille n’a pas encore un an. J’ai ouvert un livret basique à mon nom dans ma banque. C’était plus rapide à ouvrir que si je l’avait créé à son nom. Le but était de pouvoir déposer les quelques liquidités qui lui avaient été offertes à l’occasion de sa naissance, sans les mélanger avec nos comptes à ma femme et moi.

Par contre je lui ai ouvert un CTO, à son nom à elle. C’est moi qui le gère jusqu’à da majorité, mais il lui appartient "officiellement".

Pour en venir au livret A (ou LDD) je pense qu’il peut être intéressant pour préparer une petite épargne, mais que c’est là sa seule utilité.
Le coupler avec un AV ou un CTO étant (selon moi) une option plus pertinente.

Dernière modification par Neo45 (12/09/2016 11h27)


http://petit-actionnaire.fr - Stratégie d'investissement et éducation financière // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#186 12/09/2016 11h16 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   113 

Pour moi, c’est la prise de date sur contrat d’assurance-vie ONLINE qui est le minimum syndical. Le livret A ou livret Baby n’est qu’un accessoire à 0.75%, peu utile et peu rémunérateur, si ce n’est si vous avez besoin des fonds rapidement.

Le bon complément : un compte-titres ordinaire (ONLINE également) si vous êtes appétent aux titres.


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

[+2]    #187 13/01/2017 16h46 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   

Bonjour

Je viens d’avoir une fille, et cette file de discussion est devenue très intéressante tout d’un coup.

Suite à la lecture de ces 8 pages (et de quelques autres sur internet), voici la stratégie que j’envisage de suivre :

1 - Ouvrir un livret A au nom de mon enfant
   * Afin d’avoir un compte séparé pouvant réceptionner l’argent donné à mon enfant
   * Le livret A est net de frais et net d’impôts, il n’y a donc aucun impact à sa possession pour l’enfant, les parents, et le foyer fiscal
   * Le livret A possède un RIB, et peut donc être destinataire de virements et en émettre
   * La rémunération du livret est plus ou moins indexée sur l’inflation, c’est bien mais pas top (en tout cas mieux qu’un compte courant, et sans frais)

2 - Mettre en place un approvisionnement faible mais permanent sur le livret A (quelques dizaines d’euros par mois, histoire de prendre l’habitude et de lui constituer une épargne sans douleur)

3 - M’inscrire à Capital Koala, ou éventuellement à un autre système de cashback mais celui-là est bien adapté à la gestion de fratries (je n’ai aucun lien avec la plateforme au moment ou je fais le post, le lien n’est pas parrainé // je n’utilise pas de système de cashback actuellement)
   * Ce système permet d’avoir un petit bonus intéressant sur les comptes des enfants sans beaucoup réfléchir
   * On peut embrigader les quelques parents qui savent se servir d’internet pour augmenter les bonus

4 - Utiliser l’argent du livret A pour ouvrir une AV ou un CTO au nom de l’enfant (après avoir constitué un début de cagnotte correcte dans le livret A, je dirai un bon millier d’euros minimum)
J’ai du mal à choisir entre les deux alternatives, mais idéalement il faudrait que j’en choisisse une et que je m’y tienne (afin de limiter mon investissement-temps sur cette problématique).

Par rapport à l’AV :
* Avantages : Simplicité et tranquillité d’esprit (à partir du moment ou le support a été choisi et la stratégie figée)
* Inconvénients : Je ne sais pas comment choisir cette AV, les frais de gestion grèvent tous les ans la performance, une fois choisi on est bloqué sur le support pendant au moins 8 ans pour limiter les frais en sortie (imposition), montants minimums à l’ouverture et éventuellement à l’approvisionnement (selon le fournisseur)
* Fournisseur : afin de ne pas avoir de problème je prendrai Fortunéo, ou un autre fournisseur qui me permettra une gestion sans paperasse

Par rapport au CTO :
* Avantages : Liberté complète sur le choix des supports d’investissement, possibilité de passer les liquidités vers le livret A si il rémunère mieux à un moment (peu probable mais qui sait), avec un CTO internet il n’y aura des frais que quand il y aura des ordres passés
* Inconvénients : Temps de gestion (mutualisable avec le temps de gestion de mon PEA), compétence du gestionnaire (moi-même)

Que pensez-vous de cette stratégie? Quelles modifications vous lui apporteriez?

Pencheriez-vous personnellement pour un CTO ou une AV dans le cas de cette stratégie? Pourquoi?

Hors ligne

 

#188 13/01/2017 17h09 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   376 

eemxsa a écrit :

* Le livret A possède un RIB, et peut donc être destinataire de virements et en émettre

A vérifier selon les banques, la SG m’a refusé ça.
Quand l’enfant a 12 ans, le livret Jeune devient + intéressant.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#189 13/01/2017 17h18 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   263 

Je trouve votre stratégie plutôt pertinente. C’est peu ou prou ce que j’ai mis en place pour ma fille.

1. Ouverture d’un compte sur lequel placer

un peu d’épargne.
Le rendement est limite ridicule, mais là n’est pas l’important concernant ce compte.

2. Essayer de faire des versements (mêmes faibles) de façon assez régulière.

3. Ouverture d’un CTO chez le même broker que mes PEA et CTO personnels (avec bénéfice du programme de parrainage).

Depuis j’alimente (avec ma femme, même si je n’utilise que la 1ère personne du singulier) le compte de ma fille de petites sommes régulières, et le CTO lorsqu’elle a de plis grosses sommes (anniversaire, noël, …).

J’ai choisi le CTO plutôt que l’AV car je car je le trouve plus complet et plus flexible.

Par contre je ne connais pas "Capital Koala". Il faudrait que j’y jette un coup d’oeil pour voir ce dont il s’agit.


http://petit-actionnaire.fr - Stratégie d'investissement et éducation financière // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#190 16/01/2017 09h46 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   

@ArnvaldIngofson :
J’ai eu la même expérience que vous. Il est difficile de trouver une banque qui accepte d’ouvrir un livret A "brut de décoffrage" sans compte courant associé. A ma connaissance Monabanq permet de faire ça, je suis en train de voir si d’autres banques en ligne le permettent. Je vous ferai un retour si je trouve.
Concernant le problème de la réception d’un virement sur un livret "sans RIB", vous pouvez tenter de calculer la clé RIB du compte, puis essayer d’émettre un virement dessus. Personnellement je n’ai jamais été déçu du résultat (ça fonctionne et ça simplifie la gestion des virements entre comptes de banques différentes en limitant les virements en cascade).
Concernant les comptes jeunes, l’intérêt (dans les deux sens du mot) dépends des banques. Ayant été à l’époque titulaire d’un tel compte, je compte bien en ouvrir un à ma petite en temps et en heure, mais ce sera son compte à elle, un premier pas dans la gestion de son argent donc. Savez-vous si l’ouverture d’un compte jeune est limitée un peu comme celle du livret A ou pas (1 livret A par personne physique) ?

En continuant à me renseigner sur internet, j’ai trouvé cette page qui est pas mal pour préciser la position du législateur sur les sous de nos têtes blondes.

@Neo45 :
Merci pour ce retour d’expérience, je n’avais même pas pensé à la parrainer chez mon broker!

Sinon en phase 4 ou 5 il me semble intéressant d’investir dans une tontine : la non disponibilité de l’argent est indolore, voire recherchée si le capital disponible est important et qu’on a peur que la dilapidation de l’épargne dès 18 ans et 1 jour. Je verrai bien la souscription d’une tontine vers les 10 ans du gamin avec une échéance à 15 ans, en me disant qu’à 25 ans non seulement on a un peu plus de plomb dans la cervelle mais en plus le capital sera utile pour s’installer dans la vraie vie.
Je n’arrive par contre pas à trouver un autre fournisseur de tontines que celui mentionné dans ce sujet. Personne n’a d’autres prestataires intéressants à proposer pour ce type de produit? La souscription d’une tontine à cet âge est-elle intéressante par rapport à la répartition du capital entre les survivants à la fin de vie du produit?

Hors ligne

 

#191 16/01/2017 10h33 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   263 

Je viens de regarder rapidement le sujet sur les tontines. Je ne suis pas trop emballé par le concept. Perte du capital en cas de décès, pas de concurrence pour la fourniture de ce "support", frais d’assurance décès (facultative) qui plombe le rendement, …
Si je conviens que bloquer une partie de l’argent jusqu’à un certain âge peut avoir un intérêt afin d’éviter une mauvaise utilisation dès la majorité, je préfère malgré tout passer par une certaine éducation financière à partir de l’adolescence.

À partir de 14/15 ans, commencer à intéresser l’enfant (qui n’en est alors plus vraiment un) à la gestion de son AV et/ou CTO. Le fonctionnement de ces placements, l’explication de la stratégie mise en place depuis plusieurs années par les parents, les risques existant, … jusqu’à arriver petit à petit à associer l’adolescent au passage d’ordre / choix des actifs.
Je pense que si tout ceci est amené petit à petit et que l’enfant / ado est intéressé à la gestion de son argent, il y a peu de risques qu’il dilapide tout dès sa majorité acquise.
Et puis certains adultes de 25 ans sont bien moins mûres que des ados de 17 ans.

Dernière modification par Neo45 (16/01/2017 10h33)


http://petit-actionnaire.fr - Stratégie d'investissement et éducation financière // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#192 16/01/2017 11h53 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   229 

Pour la non disponibilité jusqu’à 25 ans : AV + pacte adjoint.

Sur la tontine du Conservateur, beaucoup de choses ont déjà été dite, mais pour rappel :
- le rendement annoncé est valide sur un profil de souscripteur, et ne donne pas la performance "pour n’importe quel souscripteur". En général, le rendement annoncé correspond à une personne plutôt agée à la sortie … et qui bénéficie d’un rendement plus important que ce que pourrait obtenir un mineur.
- le rendement est toujours annoncé sans prendre en compte la souscripteur de l’assurance décès. Pour comparer avec une AV, il faut soit se placer des deux côtés sans assurance décès (donc avec risque de perte totale pour la tontine), soit considérer cette assurance décès qui peut être prise aussi avec une AV (mais dans ce cas, on a d’un côté le versement du capital décès, et de l’autre le cumul avec le capital placé sur l’AV)
- le rendement est lié aussi au fait qu’en sortie de tontine, certains souscripteurs ne seront plus de ce monde, leurs fonds étant répartis sur les survivants. C’est mécanique. Si 100 souscripteurs versent 1 chacun, et que 25 décèdent, même en laissant l’argent dormir les 75 survivants obtiennent 100 / 75 chacun, soit +33% sur la durée !

- l’argument de l’ISF … Juste pour mémoire, l’ISF ne concerne pas tout le monde. Chercher à tout prix une solution évitant un impôt dont on n’est pas redevable est …. contreproductif. En plus, la tontine est souvent présentée avec un "rendement intéressant pour un apport mensuel faible". Sauf que l’argument ISF tient si le capital exclut de l’ISF est important. Si vous minorez votre patrimoine de 2000 euros par an, ca ne va pas vous changer beaucoup la vie côté ISF ! Et pour des diminutions de patrimoine net importante, il y a des solutions plus efficaces il me semble.

Reste le blocage des fonds. Pour un mineur, on peut le faire avec un pacte adjoint sans passer par un mécanisme qui verrouille ce mineur pour 15 ou 20 ans. Pour un majeur, juste se rappeler que la vie peut impliquer des accidents. Et qu’on voit régulièrement sur les forums des souscripteurs qui demandent comment récupérer leurs fonds parce qu’ils vivent l’un de ces accidents et qu’ils ont besoin de cet argent rapidement …

Hors ligne

 

#193 24/01/2017 14h54 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   

@Neo45 : Je suis tout à fait d’accord avec vos remarques. J’espère seulement avoir la pédagogie nécessaire pour être capable d’amener mes têtes blondes à une bonne culture financière sans prise de tête. Ce n’est pas gagné mais j’ai le temps de me préparer. En attendant, je dois continuer à améliorer mes process!

@xazh : L’AV + pacte joint peut-elle être mise en oeuvre dans le cas ou je place l’argent de mon enfant depuis compte à son nom sur une AV? Je n’en suis pas certain si je veux rester dans le cadre de la loi (cf. lien légifrance du poste précédent). De plus, de quelle manière s’y prend-on pour signifier ce pacte joint à l’assureur? Et de quelle manière avons nous l’assurance que le pacte est respecté? Enfin, ce fonctionnement ne risque-t’il pas de ralentir les demandes de rachat? Y a-t’il une personne sur le forum ayant fait l’expérience de cet outil?

Par rapport à la tontine, j’avais oublié qu’il y avait une variation du rendement liée à l’âge. Il semble même qu’il soit impossible de souscrire avant 20 ans à ce type de produit. Par contre je n’étais pas gêné de la perte de capital en cas de décès : c’est tout de même la base du produit. Je rappelle que cet argent appartient à mon enfant, et je crois que personne ne compte sur l’héritage de son enfant si il lui arrivait malheur (ce serait bien glauque). Après des recherches sur internet qui m’ont fait perdre un peu de temps, je conclus pour ma part que le produit est trop opaque pour présenter un intérêt : il n’y a aucune notice qui permette d’avoir un discours plus technique que commercial pour ce que j’ai pu trouver.
L’argument de l’ISF n’en est pas un pour moi : je n’y suis pas assujetti. Par contre les caractéristiques de base du produit me semblaient intéressantes dans le cas que je citais (bloquer des fonds un peu plus longtemps que les 18 ans de l’enfant, en espérant que le temps lui apprenne à être raisonnable avec son argent).

Hors ligne

 

#194 02/02/2017 19h32 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   57 

Bonjour à tous,

En parcourant cette discussio, le message #21 a retenu mon attention.

BearBullCarpeDiem a écrit :

Qui est le bénéficiaire du contrat d’assurance vie ?

[…]

L’assurance vie présente à cet égard un grand avantage. En effet, elle permet d’empêcher l’assuré de disposer de ses fonds dès 18 ans révolus, si ses parents l’estiment nécessaire ou souhaitable. Il suffit pour cela que les bénéficiaires du contrat (donc les parents de l’enfant) acceptent ce bénéfice. De la sorte, même devenu majeur, l’enfant ne pourra pas retirer de capitaux sans l’accord de ses parents."

Ainsi j’ai recherché des informations sur l’acceptation du bénéficiaire.

J’ai notamment trouvé cet article : Assurance-vie : acceptation du bénéficiaire - Publié le 06 mai 2015

L’acceptation peut être réalisée […] par un avenant au contrat d’assurance-vie, signé par le souscripteur, par l’assureur ou l’établissement bancaire et le bénéficiaire acceptant

Le bénéficiaire : les héritiers… les ascendants (les parents). La clause des bénéficiaires n’est pas nominative. Légalement,  seule la clause « à mes héritiers » est acceptée. Ainsi, le nom des bénéficiaires ne sera connu qu’au moment du décès.

Le souscripteur : les représentants légaux (les parents), n’est-ce pas ?

Est-ce bien faisable ?
En bref, qqn a-t-il essayé d’utiliser cette notion d’acceptation par le bénéficiaire pour conserver un droit de regard sur le devenir des sommes versées sur un contrat d’AV enfant ?

Hors ligne

 

#195 02/02/2017 20h26 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   125 

PierreP a écrit :

Le bénéficiaire : les héritiers… les ascendants (les parents). La clause des bénéficiaires n’est pas nominative. Légalement,  seule la clause « à mes héritiers » est acceptée. Ainsi, le nom des bénéficiaires ne sera connu qu’au moment du décès.

Je ne comprend pas ce que vous essayez de dire par la. Dans un contrat d’AV rien n’empêche de mettre une clause bénéficiaire nominative, pour quel raisons seul la clause "à mes héritiers" serait acceptée ?


Stay away from negative people. They have a problem for every solution.

Hors ligne

 

[+1]    #196 02/02/2017 20h49 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   57 

Pour un contrat d’assurance vie, souscrit par les représentants légaux au nom d’un enfant de moins de 16 ans, la clause bénéficiaire « à mes héritiers » est imposée.

Sources :
Souscrire une assurance vie pour un enfant mineur (Décembre 2012)
Ouvrir un contrat d’assurance vie à un enfant mineur

Hors ligne

 

#197 03/02/2017 16h42 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   54 

Etant dans la même réflexion pour mes enfants, je penche sérieusement pour l’ouverture d’une AV.
En résumé, je vois 2 approches :

* Ouverture d’une AV au nom du parent, avec l’enfant en bénéficiaire désigné, et donation à l’enfant une fois l’age de raison atteint
- Avantage : controle des capitaux, arbitrage et gestion facile en ligne.
- Désavantage : pas de contrat au nom de l’enfant donc pas d’acquisition d’antériorité fiscale

* Ouverture d’une AV au nom de l’enfant avec éventuellement clause empêchant à l’enfant de faire n’importe quoi avant un age défini.
- Avantage : Antériorité fiscale acquise pour l’enfant.
- Désavantage : Contrat au nom de l’enfant, donc sauf exception, formalisme papier obligatoire pour tout acte de gestion sur le contrat, avec signature des 2 parents. Certaines banques en ligne autorisent une gestion sans papiers mais les frais de gestion UC sont généralement parmi les plus élevés. Typiquement Fortunéo à 0.75% contre 0.5% pour les meilleurs contrats en ligne chez Spirica (Linxea Spirit et Mes Placements Liberté)

Une 3e voie qui n’a pas été évoquée je pense pourrait être un contrat de capitalisation ouvert aux noms des parents. Ce contrat est très proche d’une AV dans le fonctionnement mais offre quelques grands avantages dans ce cas précis de souhait de transmission . Il offre en effet la possibilité du démembrement (usufruit-nue propriété) ou donation sans perte d’antériorité fiscale.
En revanche, il ne bénéficie pas du régime fiscal avantageux d’éxonérations des droits de succession propres à l’AV.

Hors ligne

 

#198 03/02/2017 18h53 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   17 

@yademo: et pourquoi pas les 2 approches ensemble,
mais avec le minimum sur l’AV au nom de l’enfant: uniquement pour prendre date ..!

Hors ligne

 

#199 03/02/2017 19h39 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   229 

"Ouverture d’une AV au nom du parent"

Dans ce cas, c’est une AV du parent, avec toutes les conséquences possibles. La donation à terme "mange" les droits à donation, et induit des frais. Par ailleurs, la donation au 18 ans de l’enfant, par exemple, du montant de l’AV peut induire une rupture d’égalité avec le second enfant, plus jeune … Autre détail : si les parents sont sous régime communautaire, en cas de divorce, alors que l’AV ouverte au nom de l’enfant est un propre de l’enfant, l’AV d’un parent alimentée par des revenus par essence commun ouvre droit à récompense sur la valeur de rachat induite par les fonds communs et leurs fruits … (le célèbre arrêt Praslicka de mars 92)

Encore un détail, si Papa possède sa propre AV + une ouverture pour l’enfant mais à son nom, et que Papa décède, l’enfant reçoit en bénéfice, potentiellement, les 2 AV, donc potentiellement avec des droits si le cumul des deux est important.

A contrario, une av au nom de l’enfant, alimenté raisonnablement, passe outre les critères de donation, évite le problème de la récompense à la communauté, et élimine la rupture de donation dans une fratrie (l’argent de poche alimentant une AV, sous réserve que cela reste des montants raisonnables par rapport au niveau de vie, n’impute pas sur la qd)

Hors ligne

 

#200 08/02/2017 22h55 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   54 

Je m’autocorrige, après vérification auprès de MesPlacements, le contrat Mes Placements Liberté (Spirica) semble offrir la gestion en ligne possible même pour une AV ouverte au nom d’un mineur. Pour cela, il faut que les 2 parents renvoient un mandat réciproque incluant l’utilisation des services internet.
A 0,5% de FG UC + le fonds ALT2, de nombreux ETF et tous les fonds Sextant disponibles, cela me semble être un bon compromis.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech