Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#226 30/01/2018 23h04 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   86 

J’avoue ne pas y avoir réfléchi dans le détail, mais cela pourrait être quelque chose comme :

100% UC jusqu’aux 10 ans, puis augmentation de la part de fond euros de 10% chaque année jusqu’aux 18 ans. Ce qui permet d’arriver à une répartition 20% UC / 80% fond euros aux 18 ans.

Je ne vois pas non plus l’intérêt de passer sur du 100% fond euros et notamment dans les toutes premières années. Sur des durées de conservation très longues, l’espérance de gain des UC est quand même nettement supérieure à celle des fonds euros.

Hors ligne

 

#227 31/01/2018 02h09 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   644 

"L’espérance", c’est scientifique, du doigt mouillé, un ressenti, une impression ?
Si encore vous nous le montriez par des chiffres mais là c’est une sorte d’affirmation, enfin on (je du moins) ne sait pas trop.
Personnellement je pense l’inverse, les UC sont chargées en frais, c’est une certitude. Le fonds euro permet de sécuriser l’épargne et la faire fructifier tranquillement avec pour principal objectif de ne rien perdre face à l’inflation. Aller sur les marchés boursiers c’est tenter mieux, en risquant plus et en perdant les frais. Il faut voir le rapport gain potentiel face à la perte potentielle, en fonction aussi du point d’entrée.

Si on veut lisser les investissements, alors il faut le faire disons sur 3 ou 5 ans, arriver à une phase où le capital est exposé aux marchés boursiers puis 5 ou 8 ans après commencer à revenir sur le fonds euro pour sécuriser avant la majorité de l’enfant. Il faudrait donc commencer tôt et espérer que les marchés ne soient pas trop agités durant la phase où le plus gros du capital est investi en actions car ensuite il sera trop tard et il faudra en sortir. Ca se défend je ne dis pas qu’il ne faut pas le faire mais laisser penser que c’est l’évidence que c’est mieux est une erreur, il faut bien y réfléchir et être conscient des avantages/inconvénients.

Tenir compte aussi des "accidents de la vie", séparations, franchement fréquentes quand je vois tous les parents des petits camarades de mes enfants qui se séparent etc…
J’avoue rester très dubitatif sur l’orientation que prend cette discussion du "Meilleur placement pour ses enfants".

En ligne

 

[+4]    #228 31/01/2018 08h28 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   549 

Prenons des chiffres alors : investissement (progressif ou non) sur 15 ans aux Etats-Unis (qui a eu une performance boursière très bonne, mais aussi une performance obligataire très bonne). En prenant en compte l’inflation bien sûr.
- 15 ans me semble une bonne durée pour notre discussion (3 ans à 18 ans)
- Je ne compte aucun frais pour les actions
- On peut assimiler les obligations à des fonds en euros. Mais j’ai récemment montré dans cet article sur mon blog, que les fonds en euros avaient sous-performé de 2% par an un investissement dans un emprunt d’Etat (OAT 10 ans).
- La colonne livret c’est en fait le T-Bills 3 mois, ça me paraît aussi être une approximation correcte.
- Le graphique s’arrête en 2003, car on calcule 2003 plus 15 ans, donc jusqu’en 2017.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/598_actions-obligations.jpg

Chacun choisira en connaissance de cause.
Mais on voit clairement que les obligations ont eu plus de chance d’avoir eu une performance négative sur la durée. Et comme les fonds en euros sous performent les obligations on doit en tirer les conclusions qui vont bien.
Investir sur des obligations court terme est aussi assez risqué. Alors on peut dire que théoriquement le livret A est concu pour faire inflation plus X%, mais ce n’a pas été vrai historiquement, et pas vrai non plus en 2017.

Dernière modification par Fructif (31/01/2018 08h52)

Hors ligne

 

#229 31/01/2018 08h38 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   196 

Mon expérience : j’ai souscrit un pel à la naissance de mon fils il y a 23 ans avec un abondement de 50€/mois. Lorsque j’ai divorce (conflictuel), le pel à été cassé et la somme à été répartie avec sa mère. J’ai placé sur un contrat afer (50% uc, 50% sfer, avec un abondement annuel) à mon nom pour en garder la gestion et éviter les dépenses irréfléchies des premières années de la majorité. Globalement assez satisfait du résultat mais les taux du pel et de l’av ont changé la donne.

Je crois que sur une période de 20 ans, il ne faut pas hésiter à aller en bourse. L’idée de GBL est excellente.

Dernière modification par lachignolecorse (31/01/2018 08h38)


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#230 31/01/2018 09h31 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   86 

@kc44 : Je ne sais pas si vous vous faites l’avocat du diable, ou si vous avez réellement besoins d’être convaincu que, sous réserve de conserver l’actif sur de longues durées (> 8 ans), un placement en actions (UC / fonds / trackers ou titres vifs) a une plus grande espérance de gain qu’un placement en obligations ? Placez-vous réellement votre épargne long terme (par exemple en vue de la retraite) uniquement sur du fond euros ? Certes les performances passées ne préjugent pas des performances futures, mais au vu par exemple des statistiques de Fructif, ne voyez-vous pas une nette tendance ?

Concernant l’investissement progressif et la nécessité de sécuriser les gains en repassant progressivement en fonds euros au fur et à mesure que l’on s’approche des 18 ans de l’enfant, il se trouve que je ne dis pas le contraire.

Enfin, concernant l’objectif principal de ne rien perdre face à l’inflation, c’est actuellement bien le cas pour une grande partie des fonds euros sur la base des rendements de l’année dernière. Seuls les meilleurs sont encore un peu au dessus.

Hors ligne

 

[+1]    #231 31/01/2018 10h14 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   205 

Je n’ai pas lu toute cette longue file mais juste le tout début et la toute fin et je ne comprends pas vraiment le pourquoi ?

Que l’on s’interroge sur où placer la somme reçue par nos enfants de la part des grands parents (et que par respect pour eux on ne veut pas voir dilapider tout de suite) ou qu’on ait envie à titre exceptionnel de leur acheter 100 actions air liquide (ca fait une belle petite somme quand même), comme la fait GBL, je comprends.

Mais quel est l’objectif vraiment concret de permettre à des enfants d’avoir à 18 ans une assurance vie avec dessus possiblement 10 ou 15000 € ?

Le fait de transmettre via une enveloppe qui sera pour eux peu fiscalisée si ils l’utilisent alors qu’ils n’ont pas de revenus (ok si on place 100 € pendant 18 ans, car les PV peuvent commencées à être conséquentes, mais sinon ..) ? Leur permettre (ou leur demander) de se payer le début de leurs études, ou leur permis de conduire puis une voiture d’occasion, faire intégralement ce qu’ils veulent, les faire se poser des questions sur l’éducation financière, … ?

Je suis convaincu qu’il faut économiser pour se préparer aux coûts exponentiels qui sont générés par
exemple pour la scolarité des enfants mais le faire sous la forme d’une assurance vie au nom des enfants, via des versements réguliers (à la place, en plus d’un peu d’argent de poche ?) me laisse un peu dubitatif.

Crown

Hors ligne

 

#232 31/01/2018 10h21 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   397 

Crown a écrit :

Je suis convaincu qu’il faut économiser pour se préparer aux coûts exponentiels qui sont générés par
exemple pour la scolarité des enfants mais le faire sous la forme d’une assurance vie au nom des enfants, via des versements réguliers (à la place, en plus d’un peu d’argent de poche ?) me laisse un peu dubitatif.

Quelques dizaines de milliers d’euros en début de vie sont une aide fantastique pour un jeune.
J’aimais à croire que seuls ma frugalité et mes placements m’avaient permis d’en arriver où je suis, mais j’ai fait les calculs et ils sont sans appels: si je n’avais pas eu quelques dizaines de milliers d’euros à ma sortie de l’école, je serais très loin d’en être où je suis (revenus du patrimoine supérieurs à mes dépenses)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#233 31/01/2018 10h31 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   24 

A partir du moment où c’est de l’argent destiné à mes enfants , je n’investirais pas sur de la bourse même si celle ci est censé rapporter + sur le Long terme et je rechercherais avant tout la sécurisation du capital par principe .
Prendre date assurance vie ok.
Et si versements futurs suite à des donations ponctuels des grands parents max fonds euros et une Uc flexible.
Libre à eux ensuite de gérer à leur manière à la majorité.

Hors ligne

 

#234 31/01/2018 11h56 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   205 

A mon sens on est en grande partie dans du psychologique. Se donner l’impression que nos enfants ont du patrimoine, un "quelque chose" à leur nom et qui leur sera utile s’il nous arrive un pépin. Tout en sachant que s’il nous arrive un pépin, sauf cas particuliers, certains éléments patrimoniaux vont leur être transmis.

Faith a écrit :

Quelques dizaines de milliers d’euros en début de vie sont une aide fantastique pour un jeune.
J’aimais à croire que seuls ma frugalité et mes placements m’avaient permis d’en arriver où je suis, mais j’ai fait les calculs et ils sont sans appels: si je n’avais pas eu quelques dizaines de milliers d’euros à ma sortie de l’école, je serais très loin d’en être où je suis (revenus du patrimoine supérieurs à mes dépenses)

C’est bien sûr certain et respectable mais, ceci, avec notre regard de "grands" adultes ou pour de jeunes adultes avec une certaine maturité (comme il y en a sur le forum et qui dès la vingtaine se posent des questions sur les placements).

Concernant le "gamin lambda" de 18 ans, avoir 10 ou 20 000 € et en avoir la maitrise en réalité seul, je suis réellement dubitatif.

Je n’ai jamais pris le temps d’investir au nom de mes enfants que ce soit assurance vie ou autre, mais j’ai profité du bac, des 18 ans, etc… pour effectuer des "présents d’usage".  Résultat disparâtre en fonction des enfants qui ont pourtant reçus la même éducation : Compte bancaire rapidement à 0 pour l’une, compte bancaire positif pour l’autre.

Bien sûr si votre enfant sait ce qu’il veut faire ou à une vraie passion etc… le capital qu’il aura à 18 ans constituera un levier majeur, mais si comme d’autres il se cherche (quelles études ? pourquoi ? est ce la bonne direction ?), je crains que ce capital ne changera pas grand chose (au delà du fiscal sur une somme généralement quand même modérée) et qu’il vous faudra essayer d’encadrer les dépenses de diverses explications alors qu’il s’agit de son argent qui lui appartient en propre.

En résumé mon sentiment est que par rapport aux enfants, l’essentiel reste l’éducation, leur inculquer que l’argent reçu des grands parents ou de nous a été "gagné" suite à un travail et non tombé du ciel, … Quand au côté placements pour eux dont il seront pleinement propriétaire à 18ans, ca peut être une aide, voire parfois un vrai levier mais que dans la majorité des cas, ca ne changera pas grand chose à l’accompagnement que l’on doit faire auprès d’eux, qu’ils soient mineurs ou majeurs (surtout que bien souvent quand ils ont 18 ans ils sont bien loin, notamment en terme d’années, de l’autonomie financière qu’on ait ouvert ou pas une assurance vie lors de leurs 3ans).

Crown

Dernière modification par Crown (31/01/2018 11h57)

Hors ligne

 

#235 31/01/2018 12h25 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   549 

Bike69,
avez vous vu que sur 15 ans vous auriez eu historiquement plus de chance de faire perdre de l’argent à vos enfants en investissant en obligations ou en livret?

Hors ligne

 

#236 31/01/2018 17h49 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   

@Fructif: Je n’ai pas compris quelle était la conclusion de votre message #225

J’ai l’impression que le but était de confirmer les dires de perecastor, mais je n’en suis pas sûr

Hors ligne

 

#237 31/01/2018 18h58 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   240 

gounfoulg, je confirme votre impression : les chiffres de Fructif confirment bien les dires de perecastor.

@ Crown

Crown a écrit :

En résumé mon sentiment est que par rapport aux enfants, l’essentiel reste l’éducation, leur inculquer que l’argent reçu des grands parents ou de nous a été "gagné" suite à un travail et non tombé du ciel, … Quand au côté placements pour eux dont il seront pleinement propriétaire à 18ans, ca peut être une aide, voire parfois un vrai levier mais que dans la majorité des cas, ca ne changera pas grand chose à l’accompagnement que l’on doit faire auprès d’eux, qu’ils soient mineurs ou majeurs (surtout que bien souvent quand ils ont 18 ans ils sont bien loin, notamment en terme d’années, de l’autonomie financière qu’on ait ouvert ou pas une assurance vie lors de leurs 3ans).

Je pense que personne ne remet en cause votre affirmation : l’éducation est nettement prioritaire.

Néanmoins, quand les grands-parents vous remettent de l’argent pour leurs petits-enfants, il faut bien les placer quelque part (et les endosser aux noms des parents est quand même relativement malvenu).

Hors ligne

 

#238 31/01/2018 19h37 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   205 

Bonsoir Cat,

100% d’accord, c’est du reste ce que je formulais dans un message précédent

Crown a écrit :

Que l’on s’interroge sur où placer la somme reçue par nos enfants de la part des grands parents (et que par respect pour eux on ne veut pas voir dilapider tout de suite) …, je comprends.

C’est plus ouvrir spécifiquement une assurance vie au nom de ses enfants pour mettre en place des versements (venant de la poche des parents) afin de constituer un petit "pécule" aux 18 ans (dont ils seront en droit, dans les faits, d’en faire ce qu’ils veulent) qui m’interroge un peu. Cela me parait plus du domaine de se rassurer que d’avoir un vrai impact (sauf généreux donateurs bien sur smile).

Je raisonne peut être comme cela car mes enfants n’ont jamais eu d’argent de manière "significative" de la part des grands parents ou autres et que ce qu’ils ont reçu a fini en divers vêtements, chaussures (réelle passion pour certains/certaines), jeux vidéo, bouquins, voyages avec des potes pour aller à des festivals,  (bref, à mon avis des choses de leur âge)… et sachant que donner aux enfants, si on le souhaite est assez facile avec les occasions comme le bac, les 18 ans, etc…même si cela reste globalement des "petites sommes".

Crown

Dernière modification par Crown (31/01/2018 19h40)

Hors ligne

 

#239 31/01/2018 19h47 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   240 

En même temps, mettre 30 ou 50 euros / mois sur un placement pour ses enfants n’a pas forcément un impact majeur non plus sur le patrimoine des parents.

Et si finalement tout ce pécule disparaît dès la majorité, cela n’aura rien de dramatique et permettra aux parents de donner ensuite une leçon d’épargne aux enfants quand ils reviendront leur réclamer de l’argent.

Bien à vous,
cat

PS : ma fille a 5 ans et ma vision changera peut-être d’ici quelques années ;-).

Dernière modification par cat (31/01/2018 19h48)

Hors ligne

 

#240 31/01/2018 20h06 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   196 

50€ est accessible à la plupart des familles. Mais à 18 ans, vous aurez 15 000€. Si votre fille dépense sans compter cette somme en quelques mois (rassurez-vous, elle peut y arriver facilement), quelle sera votre réaction?
- pas grave, c’était 50€
- ça lui servira de formation
- quelle c…..!
- si j’avais su… j’aurai gardé les 50€ et je me serai acheté une belle voiture pour ses 18 ans

Derrière cet abondement sur nos têtes blondes, nous avons l’espoir de leur apprendre  la notion de la gestion l’argent et/ou  les aider pour leurs études et/ou un coup de pouce au démarrage de leur vie professionnelle.

Pour moi, cet epargne est dissocié de l’argent de poche.

Dernière modification par lachignolecorse (31/01/2018 20h09)


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#241 01/02/2018 01h55 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   644 

Que ce soit clair, les chiffres de Fructif ne confirment rien du tout.
C’est bien la preuve que l’on peut bien faire dire ce que l’on veut aux chiffres.
Prendre une courbe de 1928 à 2002 pour en déduire que la performance des obligations est souvent négative sans même tenir compte des performances des obligations depuis cette période soit les 15 dernières années ne mérite pas de commentaire.
De même que conclure que les livrets rapportent moins que l’inflation d’après ce graphique et les seuls chiffres de 2017 est notamment partial.
Venant de vous Fructif cela m’étonne, vous nous avez habitué à mieux.

En ligne

 

[+3]    #242 01/02/2018 07h04 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   549 

kc44,

Vous savez, ce n’est pas en écrivant des "c’est faux", en utilisant du gras et je ne sais quelle tournure non argumentée que vous allez changer les chiffres.
Franchement, quand je vous lis, et pas seulement sur ce point, je comprends que certaines personnes vous aient pris en grippe. J’espère sincèrement que vous n’êtes pas comme ça dans la vraie vie.

1/ Expliquez moi comment je peux avoir des périodes d’analyse de 15 ans après 2002 ? 2002 +15 = 2017. Si vous connaissez la perf des actifs sur 21018 à 2032, tant mieux pour vous. Mais ce n’est pas mon cas.
2/ J’attends vos chiffres démontrant le contraire. Ou si vous considérez que les chiffres ne servent à rien au moins une argumentation.

Après, vous pouvez dire que les chiffres historiques sur longue période ne prouvent rien, n’indiquent rien, ne sont pas un bon point de départ … et qu’il vaut mieux partir de rien … ce n’est pas mon cas. Mais je pense qu’il faut prendre ses distances par rapport aux chiffres. Moi je présente les chiffres, chacun en tire les conclusions qu’il veut. Les gens peuvent avoir d’autres chiffres aussi.

Pour les obligations, je peux vous dire que si j’avais pris d’autres pays que les Etats-Unis ça aurait été bien pire. Les obligations ont eu des très longues périodes de mauvaise performance. Et l’excellente performance des obligations ne date pas de quinze ans, mais plutôt des 40 dernières années.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/598_oblig-us-1900-.jpg
Entre 1940 et 1981, les obligations ont fait perdre du pouvoir d’achat. Division par 2,6 … Quelqu’un qui aurait investi en 1940 aurait retrouvé son pouvoir d’achat en … 1991 !
On verra ce que donnent les 15 prochaines.

Pour les livrets, pour information, il n’y a pas que les livrets réglementés dans la vie. Et la colonne que j’avais mise donne quelques indications quand même.
Pour le Livret A, il est tout de même possible d’avoir l’historique :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/598_livreta-inflation.png
Sur cette période le livret A a rapporté 3,5% brut d’inflation et l’inflation a été de 6,9%. On a sacrément perdu en pouvoir d’achat.
Et regardez même dans les années 60,70 et 80 … le livret A rapportait moins que l’inflation.

Dernière modification par Fructif (01/02/2018 07h39)

Hors ligne

 

#243 01/02/2018 07h45 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1004 

Perso je trouve les graphiques et éléments chiffrés de Fructif intéressants - comme d’habitude. Bien sûr qu’il faut ensuite bien les comprendre et essayer de les interpréter au mieux. Et bien sûr que des observations passées n’ont qu’une utilité indirecte / limitée pour prévoir l’avenir : mais ce sont les seuls éléments vraiment objectifs et factuels qu’on a, et ne pas en tenir compte c’est se contenter d’une analyse superficielle.

[Franchement, Kc44, je vous aime bien et j’apprécie beaucoup vos apports, mais il ne faut pas décourager ceux qui, comme Fructif (un exemple en la matière), apportent des éléments factuels qui enrichissent l’analyse et la compréhension de tous - ce n’est pas ok qu’il reçoive une réponse formulée comme la vôtre après un message comme le sien. Il faut se calmer, on parle d’investissement, pas de quoi se fâcher. Bien sûr souligner les précautions à prendre pour interpréter ces données serait totalement pertinent.]

Sur le fond, je pense qu’il y a juste une incompréhension sur le graphique du message de Fructif : les dates en abscisses correspondent à la date de début de la période d’observation de 15 ans. C’est pour cela que ça s’arrête en 2002 : ce qui veut dire que la donnée 2002 de ce graphique couvre bien la période 2002-2017.

Ma conclusion (personnelle / subjective) des données de Fructif c’est qu’il fait sens d’avoir au minimum une partie en actions pour constituer à long terme un patrimoine pour ses enfants (peut-être 100% actions diversifiées, ou bien 50% actions / 50% fonds € pour atténuer les effets du cycle).

Personnellement, je mets en place un portefeuille de foncières (j’en suis à 55k€ sur une taille cible de 200k€) pour générer une rente d’environ 8k€ / an, qui servirait de "bourse d’études" à mes 4 neveux à leurs 18 ans (il me reste 8 ans), puis à mes (éventuels) enfants. Peut-être me faudrait-il diversifier ce portefeuille (avec du Air Liquide, comme mentionné par GBL, ou des actions de ce genre), pour ne pas trop l’exposer au risque immobilier.

Sur les perspectives à long terme des rendements obligataires en France, je pense qu’il faut tenir compte (1) du niveau de dette publique, plus élevé que par le passé, et (2) du niveau de croissance potentielle, moins élevé que par le passé (vieillissement de la population etc.). Ces deux éléments devraient peser sur les rendements obligataires, ce qui, à mon sens, conforte le message issu des données de Fructif (avertissement : oui, évidemment, il s’agit d’un jugement incertain et en partie subjectif).

Dernière modification par Scipion8 (01/02/2018 08h07)

Hors ligne

 

#244 01/02/2018 08h45 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Réputation :   24 

Fructif a écrit :

Bike69,
avez vous vu que sur 15 ans vous auriez eu historiquement plus de chance de faire perdre de l’argent à vos enfants en investissant en obligations ou en livret?

J’ai du mal à comprendre comment je peux faire perdre de l’argent à mes enfants en leur ouvrant une assurance vie en ligne dont le fonds euros rapportent 2,5% en moyenne sur l’hypothèse 70% suravenir opportunité/30% suravenir rendement encore cette année.
Une simulation d’épargne sur 8 ans montre qu’un fonds euros à 2,5% moy annualisé rapporte plus sur cette durée que 100% UC qui gagneraient 7% par an sur 7 ans mais qui subirait une chute de 22% la 8ème si une forte chute des marchés intervenait (j’ai rajouté volontairement  0,6% Frais de gestion assurance vie pour les UC). Donc si cette 8ème année tombe au moment où l’enfant veut récupérer son capital, je me vois pas leur expliquer d’attendre que ça remonte car leur compte vient de perdre 22% car j’ai placé le capital donné par leur grands parents sur 100% UC. C’est plus une question de morale.

De toute manière je ne suis pas là pour spéculer sur l’argent destiné à mes enfants même si l’option 100% actions a montré sur le passé que cela était plus intéressant sur une longue période mais comme on dit "les performances passées ne préjugent pas des performances futures" . L’essentiel est pour moi de prendre date avec le minimum pour qu’il puisse ce servir de ce support plus tard et je recherche avant tout la sécurisation du capital quand on me confie de l’argent qui est leur destiné et qui ne m’appartient pas.

Hors ligne

 

#245 01/02/2018 08h51 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   100 

Fructif a écrit :

1/ Expliquez moi comment je peux avoir des périodes d’analyse de 15 ans après 2002 ? 2002 +15 = 2017. Si vous connaissez la perf des actifs sur 21018 à 2032, tant mieux pour vous. Mais ce n’est pas mon cas.

Les obligations sont valorisées en valeur de marché, leurs performances sont connus. Comme pour les actions, au 31.12.2017 vous pouvez vendre votre obligation pour en calculer une performance de marché.

Hors ligne

 

#246 01/02/2018 08h57 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   549 

bike76
si l’inflation est plus forte que la performance des fonds en euros.
Historiquement la performance des obligations, dont son composés les fonds en euros, a souvent été inférieure à celle des obligations.

Niceday
La performance des actions et des obligations est intégrée dans le calcul, mais pas la performance 2018-2032 …

Dernière modification par Fructif (01/02/2018 08h59)

Hors ligne

 

#247 01/02/2018 09h50 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   397 

Bike69 a écrit :

Une simulation d’épargne sur 8 ans montre qu’un fonds euros à 2,5% moy annualisé rapporte plus sur cette durée que 100% UC qui gagneraient 7% par an sur 7 ans mais qui subirait une chute de 22% la 8ème si une forte chute des marchés intervenait

7% est une mauvaise performance positive pour les marchés action.
Ces 30 dernières années, 4 baisses de plus de 20% pour le CAC-NR, 11 hausses de plus de 20%.

Votre calcul ne me semble donc pas trop coller aux valeurs historiques.

Donc si cette 8ème année tombe au moment où l’enfant veut récupérer son capital, je me vois pas leur expliquer d’attendre que ça remonte car leur compte vient de perdre 22% car j’ai placé le capital donné par leur grands parents sur 100% UC. C’est plus une question de morale.

Cependant, je vous rejoins sur ce point.
C’est pourquoi j’ai placé l’argent de mon fils 100% en actions, mais que je m’engage à compenser une éventuelle perte avec mes fonds personnels.

De toute manière je ne suis pas là pour spéculer sur l’argent destiné à mes enfants

Eduquer son enfant à l’investissement peut s’avérer très utile tout de même.
J’ai grandi avec un livret A rapportant beaucoup (sans évoquer la question de l’inflation), et ça m’a fait comprendre l’intérêt de placer de l’argent. Si j’avais grandi avec les taux faméliques actuels, je ne me serais probablement jamais intéressé à la gestion de patrimoine.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#248 01/02/2018 09h54 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   240 

lachignolecorse a écrit :

50€ est accessible à la plupart des familles. Mais à 18 ans, vous aurez 15 000€. Si votre fille dépense sans compter cette somme en quelques mois (rassurez-vous, elle peut y arriver facilement), quelle sera votre réaction?
- pas grave, c’était 50€
- ça lui servira de formation
- quelle c…..!
- si j’avais su… j’aurai gardé les 50€ et je me serai acheté une belle voiture pour ses 18 ans

Honnêtement vu que ce sera son argent, je ne vois pas vraiment de raison valable de m’opposer à ce qu’elle le dépense. Donc ma réaction sera vraisemblablement :
1/ pas grave, c’était 50€.
2/ je l’inviterai à reconstituer elle-même cette épargne si rapidement dépensée.

@ kc44
Heureusement pour vous que Fructif est plutôt de bonne composition.
Pour ma part, je ne vois dans vos messages aucun élément tangible qui indiquerait que pendant 15 ans il vaudrait mieux laisser l’argent dormir sur un livret d’épargne ou un fonds euro plutôt que d’investir (au moins partiellement) sur un support actions. Je n’y vois que votre intime conviction.
Les éléments chiffrés apportés par Fructif tendent plutôt à indiquer le contraire.

Hors ligne

 

#249 01/02/2018 16h05 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   644 

Ok, je ne pensais pas faire autant réagir, bien négativement qui plus est. Alors désolé pour la période de 15 ans qui forcément s’arrêtait en 2002, j’ai mal interprété le graphique d’autant plus que Fructif avait bien précisé ce point.
Je reste sceptique sur l’intérêt de la période avant 1980 et je ne dis pas cela parce qu’elle est défavorable, je ne rentre pas dans le détail, même avant l’euro je me demande si c’est bien pertinent, d’un autre côté puisqu’on prend une période longue, il faut bien remonter en arrière…

Il manque à mon sens des mises en garde, ok pour conclure que l’investissement en actions - en moyenne - a rapporté davantage ces dernières années et même les 80 dernières mais encore faut-il ne pas tomber sur le mauvais numéro. Donc veiller à choisir une allocation qui ne se départira pas trop de la tendance générale de la bourse, càd un panier d’action assez diversifié ou un ETF qui sera plus facile pour garder cette tendance en ligne de mire.

Mes remarques n’ont rien à voir avec une méfiance quelconque de la bourse, c’est vraiment dans le cadre "pour les enfants" que je trouve la tournure de la discussion étrange. Quand je vois de jeunes investisseurs ravis d’ouvrir un contrat Yomoni ou autre pour leur enfants, je ne peux m’empêcher de penser qu’il prennent certainement un risque dont ils n’ont pas conscience. Loin de moi l’idée de vouloir pour autant ne jurer que par le fonds euro ou les livrets mais cela reste ce que je recommande aux investisseurs peu expérimentés, majoritaires même sur ce site.

Dernier point Fructif - et sans rancune j’espère - mais si vous pouviez inclure la part des frais sur UC dans un de vos graphiques peut-être cela aidera à finir de me convaincre. Je pense à priori que vos courbes n’en tiennent pas compte, maintenant je n’ai aucune idée de l’importance que cela aurait si on les incluait car il semble que dans cette discussion on parle surtout d’investissement en bourse via AV, à moins (encore une fois sad ) que je ne me trompe.

Edit: orthographe

Dernière modification par kc44 (01/02/2018 17h26)

En ligne

 

#250 01/02/2018 16h24 → Meilleur placement pour ses enfants ?

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   525 

Cela deviendrait peut-être un peu compliqué de faire des comparaisons en tenant compte des frais de gestion de l’enveloppe (qui varie suivant l’intermédiaire) et éventuellement de l’UC. Sachant que ces éléments varieront probablement sur 15 ans, tout comme la fiscalité d’ailleurs.

kc44 a écrit :

Donc veiller à choisir une allocation qui ne se départira pas trop de la tendance générale de la bourse

Et oui il suffit d’acheter le marché pour approcher sa performance et je ne pense pas que ce soit ce cher Fructif qui dise le contraire ;-) D’ailleurs combinez des ETF à faible coût (0.30% ?) au courtage gratuit sur la sélection Degiro et c’est plutôt indolore (et moins cher que les frais de gestion d’un fonds euros).

C’est assez logique que les actions surperforment les obligations à long terme, de par la nature même de ces actifs.

Une obligation n’est qu’un prêt entre deux acteurs économiques et ne génère qu’un intérêt déterminé en général à l’émission (fixe). Il n’y a pas de création de valeur. Et l’inflation fait des ravages sur les taux fixes.

Une action est un titre de propriété d’une entreprise qui elle, a pour vocation principale de créer de la valeur. En plus, elle répercute, d’une manière générale, l’inflation sur son chiffre d’affaires et donc en est nettement moins affectée qu’une obligation, surtout à long terme.

Personnellement je suis également en train de réfléchir à ce type de placement pour mon fils, il me reste 16 ans avant sa majorité et j’ai totalement confiance dans les principes généraux de la bourse pour constituer le placement le plus rentable pour lui.

Le Dollar Cost Averaging, ou l’investissement mensuel programmé sera là pour atténuer les effets de krachs qui ne manqueront pas d’arriver, et comme Faith je suis prêt à compenser l’éventuelle perte à terme.

Chacun a son propre niveau d’aversion au risque…


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech