Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 14/09/2017 13h17 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   93 

@Martin,

J’avais bien compris le principe d’un réajustement généralisé, mais cela heurte mes réflexions pratiques.
Mon message précédent n’étant sans doute pas assez clair, je vais prendre un exemple.

Toto achète ajourd’hui 5 certificat à bonus cappé, avec une barrière (strike) à 95 €, et un prix d’exercice (bonus) à 110 € ; il paye chaque certificats 108 €, donc un total de 540 €

Une fois la distribution d’actions gratuites faite, on peut avoir plusieurs cas :

1) réajustement (division par 1,1) de tous les éléments : barrière à 86,36 ; bonus à 100 € ; cours à 98,18 €.   Mais cela signifie que son investissement ne vaudra plus que 5 x 98,18 = 491 €  donc une perte de 49 €

2) tout est réajusté sauf le cours. Dans ce cas, le cours sera supérieur au bonus, et donc le cours va s’effondrer (au moins jusqu’au bonus). Dons perte probable de capital et perte certaine du rendement espéré.

3) rien n’est réajusté, mais on applique une parité fractionnaire ( 10/11 ) à tous les éléments (sauf le cours).

Le cas 3) me semble le plus juste, mais pas forcément simple à mettre en place et surtout à expliquer.

Il y aurait aussi le cas 1) avec un réajustement du nombre de certificats détenus. Mais il n’est pas possible d’avoir une quantité fractionnaire de certificats.

Dernière modification par M07 (14/09/2017 13h18)


M07

Hors ligne

 

#152 14/09/2017 16h02 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   123 

Dans le cas de versement de dividende, les caractéristiques "stables" (borne basse et niveau bonus)  d’un bonus cappé ne varient pas. Le cours de ce dernier non plus. Par contre, le sous-jacent se retrouve de lui même rapproché de sa borne basse. D’où l’intérêt, lors de l’achat d’un bonus cappé, de s’assurer du montant du / des prochain(s) dividende(s) que versera le sous-jacent.

La politique d’actions gratuites d’AIR LIQUIDE étant connue de tous (dans la sphère boursière), il me semblerait étonnant que cette donnée ne fusse pas prise en compte lors de l’élaboration des bonus cappés, comme le sont justement les dividendes.

Pour moi, et je peux parfaitement me tromper, ceux possédant un / des bonus cappé(s) AIR LIQUIDE avec une borne basse proche (<10%) devraient s’inquiéter que celle-ci puisse être touchée du fait de l’ajustement à la baisse du cours du sous-jacent qui résultera de la distribution des actions gratuites.

Bien sûr ce n’est là que mon avis personnel qui vaut ce qu’il vaut (donc pas grand chose) et non pas un conseil quelconque d’achat ou de vente.

Dernière modification par Neo45 (14/09/2017 16h04)


https://petitactionnaire.wordpress.com/ - ma stratégie et informations débutants // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#153 14/09/2017 17h06 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   100 

Bonjour,

Même combat pour ceux qui ont vendu des put air liquide autour des 96-98.

Hors ligne

 

#154 14/09/2017 21h24 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   43 

Copié depuis une page de commerzbank:

https://www.bourse.commerzbank.com/formation/vos-questions/produits-de-bourse a écrit :

Quel est l’impact des opérations sur titres sur le cours d’un produit de Bourse ?
Les opérations sur titres n’ont aucun impact sur le cours des produits de Bourse. La parité et le prix d’exercice des produits de Bourse sont ajustés en fonction des termes de l’opération considérée, de façon à ce que son incidence soit nulle. Dans le cas d’un « split » de l’action (division de son nominal par 2, 3 ou plus, ayant pour but d’accroître la liquidité sur le titre), le prix d’exercice et la parité seront divisés du même montant. Dans le cas d’une distribution d’actions gratuites ou de certificats de valeur garantie, la parité et le prix d’exercice des produits de Bourse subiront un ajustement plus complexe car identique à celui effectué sur les options du marché de référence du support. Par contre, les spéculations sur les opérations elles-mêmes provoquent nécessairement des fluctuations sur le cours des titres concernés, qui se répercutent cette fois sur le cours des produits de Bourse correspondants.

Pour une option, l’idée est que le strike soit ajusté par le facteur (1/1.1), et la quotité de telle sorte que quotité x strike soit invariant. Donc la quotité devient 110.

Je m’attendrais donc, bien que ne connaissant pas ces produits, à ce que les bornes, qui sont des strikes, soient divisées par 1.1 et la quotité multipliée par 1.1.

Dernière modification par martin (14/09/2017 21h31)

Hors ligne

 

#155 14/09/2017 21h48 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   

Neo45 a écrit :

Dans le cas de versement de dividende, les caractéristiques "stables" (borne basse et niveau bonus)  d’un bonus cappé ne varient pas. Le cours de ce dernier non plus. Par contre, le sous-jacent se retrouve de lui même rapproché de sa borne basse. D’où l’intérêt, lors de l’achat d’un bonus cappé, de s’assurer du montant du / des prochain(s) dividende(s) que versera le sous-jacent.

Bonjour,

L’incidence du versement de dividende ne se ressent pas sur les turbo et bonus cappé, puisque le delta est ajusté en fonction.

Sources Commerzbank et citi

Hors ligne

 

#156 19/09/2017 18h52 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Achat ce jour d’un bonus sur la Société Générale, recommandée par Investir ce week-end du fait de sa sous-valorisation sur les autres bancaires françaises et parce que toutes les mauvaises affaires de ces dernières années sont désormais soldées. Les chiffres dans la banque de détail et de la banque d’investissements sont de bonne qualité sur les derniers trimestres.
D’un point de vue général, les banques devraient profiter des futures hausses de taux à venir. Et pour mon portefeuille, je voulais une seconde banque en plus de la BNP sur laquelle je suis positionné via un bonus Juin et pour laquelle je souhaite aussi acquérir un bonus à septembre.
Achat donc du bonus 5033C de barrière à 27,5%, rendement à 9,5% soit 13% annualisé. Seul bémol, un écart de 6% avec le cours du sous-jacent qui serait préjudiciable si la barrière venait à être touchée.
Jusqu’à maintenant, je privilégiais des bonus avec une barrière à 30% minimum. J’abaisse mon seuil à 25% sur des valeurs de qualité afin d’accroitre les opportunités d’achat.

Par ailleurs, j’ai décidé au bout d’un an de pratique de laisser tomber les stratégie bonus proches de l’échéance + turbo put.
Sur 11 test, 7 ont touché la barrière basse. Le problème dans ce cas est qu’il reste toujours une perte d’environ 3% car après le KO, le bonus a tendance à valoir moins que le sous-jacent. Il faudrait en toute rigueur attendre l’échéance pour éviter ce décalage mais c’est de l’argent immobilisé pour pas grand chose.
De plus, cette stratégie ne vaut la peine que sur des valeurs à forte volatilité pour avoir un bon rendement potentiel à échéance, ce qui accroit les risques de KO (EDF, Vallourec et autres Technip).
Sur Valeo, j’ai tenté d’éviter le risque du -3% en achetant un peu plus de turbo. Malgré une bonne progression de la valeur, le gain et la perte se compensent donc pas grand chose à y gagner au final. De plus la stratégie est moins efficace sur une valeur de bonne qualité.
Sur Natixis, le gain reste également limité alors que le bonus se rapproche de son niveau haut et que l’échéance reste lointaine.
C’était intéressant à essayer de toute façon même si ce n’est pas la solution miracle pour gagner à tous les coups. Dommage !
Le bilan :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1843_bonus1909.gif

Hors ligne

 

#157 02/10/2017 23h57 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   93 

Bonsoir !

À propos du comportement des Bonus cappés suite à distribution d’actions gratuites, je vins de regarder ce qu’avait donné les Bonus sur Air liquide.
Finalement, c’est assez simple : le seul changement est la parité, qui est multipliée par  10/11e

Mais, du coup, il devient difficile de suivre le Bonus, car il faut multiplier beaucoup de choses par 0,9091 ; mais à partir d’aujourd’hui seulement.

@+
--


M07

Hors ligne

 

#158 04/10/2017 16h20 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Pas mal de ventes de ces derniers jours du fait de la hausse des marchés :
St Gobain RM78B (+3,5%), Air France 1055C (+5,5%) sur décembre
Bouygues 4773C (+3,5%) sur mars et Natixis WC58B (+6%), sur juin, déjà !
Ce sont des petits gains mais en ce moment, difficile de trouver de bons rendements. Ces gains s’accumulent tout de même quasiment sans risque, c’est l’essentiel.
Plus qu’un bonus sur Vallourec pour clôturer l’année 2017, sauf si forte baisse des marchés qui procurerait de nouvelles opportunités

Quelques achats pas très rémunérateurs mais que je fais tout de même car sinon mon niveau de liquidité remonte à quasiment 50%, ce qui est trop.
Engie 4958C : nouvelle recrue dont les chiffres sont en amélioration et qui ne possède donc pas trop de potentiel de baisse sur les trimestres à venir. Le rendement du bonus est de 6% pour une barrière à 27% a échéance juin.
Valeo 21F0Z pour jouer une seconde fois cette belle valeur. Barrière très éloignée à 37% donc faible rendement de 4,5% à échéance juin.
J’aimerai en acheter d’autres mais là, je sèche sur des bonus intéressants. A moins d’aller vers des barrières à 25% et rendement à 5% mais ça fait peu comme rendement.

Hors ligne

 

#159 13/10/2017 16h13 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Quelques achats cette semaine :
BNP 4759C sur juin : 27%-7,5%-6%. J’anticipe la future vente de mon autre bonus BNP à cette échéance qui devrait avoir lieu rapidement. C’est la banque la moins volatile et la plus solide donc achat serein
AXA 4736C à échéance septembre 18 : 27%-8%-3%. Mon premier achat sur ce sous-jacent toujours décoté, en bonne santé et qui pourrait profiter d’une hausse des taux.
Shneider 5032C à échéance septembre 18 : 25,5%-9,5%-3%. Egalement un premier achat avec une barrière basse plus faible que d’habitude. Belle entreprise qui ne déçoit plus depuis longtemps.
Vallourec ZZ92B 12/18 :37%-14%-2%. J’hésitais dessus depuis quelques jours et quand j’ai vu l’achat d’Arnvald, j’ai dit Go ! Plus fondamentalement, Vallourec profite du retour des US sur le schiste et la patron  a annoncé un carnet de commande qui repart. La borne basse est assez éloignée et il faut aller sur une échéance lointaine pour ne pas payer les bonus Vallourec trop chers.

Etat des emplettes sur 2018. Je suis satisfait, le portefeuille commence à bien se garnir tout en restant sécurisé et encore pas mal de liquidités. Les ventes déjà effectuées seront comptabilisées sur la performance 2017.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1843_bonus1310.gif

Hors ligne

 

#160 Hier 10h51 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Commerzbank a étoffé sa liste de bonus, à échéance décembre 2018 mais aussi à échéance septembre. Ce sont tous ceux dont le code commence par 5.
J’ai donc réalisé les opérations suivantes avec dans l’optique d’acheter des bonus sur des sous-jacents surs avec une barrière d’au moins 25% et un rendement autour de 10%. Ma définition d’un sous-jacent sur, c’est que si la barrière devait être atteinte, ce ne serait pas  du fait de mauvais résultats de l’entreprise (un cygne noir est toujours possible) mais plutôt d’un krach généralisé sur les marchés.
Bouygues : vente du 4763C avec un gain de 8,5% sur 12 possibles. Je n’attends pas car l’échéance est à juin, la vitesse de hausse est donc faible désormais. Gain obtenu en 4 mois. Je roule la position sur le 4778C d’échéance septembre. La barrière basse passe de 27 à 28,5 ce qui laisse une très grande sécurité de 29% pour un gain potentiel de 8%.
Bouygues reste mon sous-jacent préféré car visibilité très bonne sur tous les métiers du groupe. Je pense en reprendre rapidement sur l’échéance décembre.
BNP : vente du 203JZ avec un gain de 6,5% sur 9 possibles en 5 mois. Position roulée sur le bonus 4760C à septembre. Barrière à 28% pour un gain potentiel de 9%. La banque la moins volatile et la plus fiable des quatre proposant des bonus.
Vinci : achat du bonus 582MZ à échéance septembre. Barrière à 25% pour un rendement de 8%. Très belle visibilité sur cette valeur d’ailleurs peu volatile.
Orange : je complète par position sur septembre par un second bonus sur décembre, le 581RZ offrant un gain potentiel de 9% pour une barrière éloignée de 28%. La valeur la moins volatile du CAC, belle visibilité et emballement toujours possible en cas de réorganisation du marché des mobiles.
Casino : achat du 580JZ à septembre. Barrière à 29.5% et rendement à 10%. Position un peu plus spéculative mais l’entreprise arrive à conserver ses parts de marchés chaque trimestre et la volatilité s’est bien calmée depuis un an.
Ces achats me permettent de réduire ma part de liquidité à 20% sur mon CTO dédié aux bonus. Je compte la garder stable à ce niveau dans l’éventualité d’une prochaine baisse à laquelle je ne crois pas trop par ailleurs. Mais qui devrait bien finir par arriver, au moins sous la forme d’une correction, d’ici 12 mois, échéance moyenne de mes bonus désormais.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech