Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 26/01/2017 13h10 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

J’ai roulé encore une fois ma position sur Peugeot sur une échéance décembre en achetant le bonus PN07B (barrière 35%, rdt 10%) mais le niveau bonus est déjà atteint. N’ayant pas d’autre possibilité sur Peugeot, je le conserve désormais en laissant la valeur temps s’accroitre car il me semble intéressant de resté exposé au secteur automobile.

Etant très confiant sur Bouygues, j’ai doublé mon exposition en achetant le bonus RM35B qui possède à peu près les mêmes caractéristiques que le premier acheté soit un rendement de 10% pour une barrière éloignée de 29%. Il faudrait que le cours de Bouygues descende à 25 euros pour toucher la barrière.

Achat plus offensif sur Arcelor (PM58B) mais pas si offensif que ça puisque la barrière est à 41% pour un rendement attendu de 11%.

La stratégie EDF a démarré en trombe puisqu’en une semaine EDF a pris 8% ce qui a vite éloigné le bonus de la barrière basse. A l’inverse, le turbo a fort logiquement bien baissé.  Le bonus est monté un peu moins rapidement que l’action donc la stratégie est pour l’instant légèrement perdante.

En ce moment, plus de bonus intéressant chez Commerzbank car les marchés ont bien montés et leurs émissions sont un peu anciennes. Par contre chez BNP, beaucoup d’émissions récentes mais uniquement que l’échéance décembre. Cela donne un choix important de couple risque/rendement sur de nombreuses valeurs.
De plus, jusqu’à fin mars, BNP rembourse les frais de courtage sur l’achat de ce bonus/turbos si vous êtes chez Binck. L’offre est peut être valable chez d’autres courtiers.

Hors ligne

 

#77 06/02/2017 10h31 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Je continue à diversifier mon portefeuille de bonus. A défaut de pouvoir diversifier les échéances car seule la décembre 2017 est intéressante chez BNP, j’étoffe les valeurs.
D’autant plus que la clôture de ma bonne vieille assurance vie La Poste GMO me permet de consacrer 30 000 euros supplémentaires aux bonus et actions mid caps.

La semaine dernière, achat du bonus Casino PM03B, barrière à 34%, rendement 11%. Casino reste la star des bonus en terme de couple rendement risque alors que la volatilité de l’acquisition a bien diminuée depuis 18 mois. La barrière basse à 33 euros n’a jamais été touchée ces dix dernières années.
J’aurai pu être plus offensif mais j’en reste à mon objectif cette année de faire du zéro défaut sur les bonus.

Achat ce jour du bonus Orange RM64B. Barrière à 24%, rendement à 11%. Belle entreprise dans un secteur porteur. La barrière basse à 11 euros n’a plus été atteinte depuis 3 ans.

En comparant les bonus sur bancaires, je remarque que la prime de risque intéressante sur Natixis a désormais disparue. Les couples rendement/risque sont équivalents à ceux de BNP ou Crédit Agricole alors que ces deux dernières ont de meilleures perspectives fondamentales.

Hors ligne

 

#78 06/02/2017 10h54 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   122 

Que dire, sinon que je ne peux que partager vos avis sur CASINO et sur ORANGE.

J’ai fait l’acquisition du PM03B il y a près d’un mois, et je suis entré sur un bonus ORANGE (IU87B) il y a une dizaine de jours. Par contre sur ce dernier j’ai opté pour barrière légèrement plus éloignée que vous, puisque située à 10,80€.


https://petitactionnaire.wordpress.com/ - ma stratégie et informations débutants // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#79 06/02/2017 13h59 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Vous n’auriez peut être pas du prendre le IU87B car il y a 10% d’écart entre le prix du bonus et la valeur d’Orange. Si la barrière basse située à 25% est atteinte, vous aurez alors 35% de perte au lieu de 25 au moment du franchissement et ensuite toujours ces 10% de retard jusqu’à l’échéance.
Son rendement est certes un peu plus attractif de 4%.
L’avez vous choisi en toute connaissance de cause ?

Hors ligne

 

#80 06/02/2017 14h47 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   122 

Oui c’était volontaire. Je voulais une barrière sous les 11€ avec un rendement >10%.
Je suis confiant sur le fait que le SJ ne touche pas la barrière, et j’ai donc jugé ce risque comme étant acceptable.


https://petitactionnaire.wordpress.com/ - ma stratégie et informations débutants // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#81 08/02/2017 16h35 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

J’utilise à nouveau la stratégie Bonus + Turbo put, cette fois-ci sur Technip.
Suite à la baisse continue de l’action depuis la fusion, je voulais opter pour un bonus classique à barrière bien éloignée mais finalement, j’opte pour cette combinaison.
Le bonus utilisé est le 4N51Z, de barrière à 5% et de gain potentiel de 30% à échéance assez proche puisque juin 2017.
Souhaitant en acheter pour 4000 euros, si la barrière basse est atteinte, la perte sera de 5%, soit 200 euros.
Pour les couvrir, j’opte pour le turbo put 127GZ dont la barrière désactivante est éloignée de 24%.
L’effet de levier donné est de 4 mais je constate dans les faits qu’il est de 8 en moyenne sur les 5 dernière séances. Je ne comprends pas pourquoi. Est ce du à la parité ?
Pour couvrir les 5% de baisse avec un effet de levier de 8, je prends donc pour 500 euros de ce turbo.

Si la barrière basse du bonus est touchée, opération blanche, il sera alors temps d’acheter du vrai bonus Technip.
Si Technip prend 24% d’ici juin, c’est le bonus qui sera désactivé donc une perte de 500 euros. Le bonus prendra alors 30% de 4000 soit 1200 euros. Le gain global sera de 700 euros sur 4500 engagés soit 11% en 4 mois.
Si Technip évolue entre ces deux bornes, le gain au final sera supérieur à 11% puisque le turbo vaudra encore quelque chose.

Je me demande toujours où est le loup sur cette stratégie quasiment sans risque et très rémunératrice.

Hors ligne

 

#82 08/02/2017 17h20 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   246 

Gain potentiel de 30% à échéance assez proche puisque juin : impressionnant !

Pour le calcul de la couverture, personnellement je trouve plus simple d’utiliser les parités,
même si dans le cas de TechnipFMC (ex Technip) elles sont un peu "bizarres".
Le bonus cappé a une parité 1:2,
1 bonus cappé pour 2 actions,
on le voit sur le cours : environ 59 € pour l’action à 29 €.
Le turbo put a une parité 10:1,
on le voit sur le cours : 0,67 € pour une barrière dans les 36 € et l’action à 29 €.
Donc 1 action correspond à 0,5 bonus cappé et 10 turbo put,
finalement 1 bonus cappé est couvert par 20 turbo put.

Votre couverture est-elle partielle ou totale (1:20) ?


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#83 08/02/2017 18h43 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour Ostal, bonjour ArnvaldIngofson,

J’ai repris le calcul de la façon suivante avec les cours à la clôture : bonus 58,67 euros / put 0,70 euros.
Prenons une hypothèse défavorable : chute rapide (qq séances) de Technip vers les 27.5, ce qui amènerait le put vers les 84 centimes. On aurait donc une perte de 3,02 euros par bonus et un gain de 14 centimes par put. J’en déduis donc, comme ArnvaldIngofson que j’ai besoin de 21 put pour couvrir 1 bonus (à l’approximation près de la fourchette achat/vente).
Ce qui, en prenant les ordres de grandeur donnés par Ostal, donne environ 1000 euros à investir sur le put pour 4000 sur le bonus.
Vu la volatilité du sous-jacent, je trouve cet exemple moins attirant que la stratégie sur EDF : je ne suis pas très confiant que Technip n’aille pas visiter les 27.5 euros.
Le loup serait pour moi que d’ici juin, Technip monte à 35 euros (désactivant le put) puis re-baisse sous les 27,5 : la stratégie dans ce cas peut être assez couteuse…

Aurélien


C'est le clou qui dépasse qui se fait taper dessus…

Hors ligne

 

#84 23/02/2017 16h58 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Je profite du trou d’air ce jour sur Vallourec pour procéder à la mise en place d’un couple bonus + turbo put.
Bonus RM57B de barrière proche à 5,5% et gain potentiel de 50% à décembre.
Le risque élevé de toucher la barrière est annulé par l’achat du turbo put RP86B de levier x3.
Ce turbo a une barrière désactivante éloignée de 30% ce qui laisse une belle marge de progression pour le couple.

Hors ligne

 

#85 24/02/2017 11h34 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

La stratégie mise en place sur Vallourec n’aura pas fait long feu puisque la baisse continue aujourd’hui sur le titre. La barrière basse du bonus RM57B a donc été touchée.
La perte du bonus a été bien compensée par la hausse du turbo put. L’opération est donc blanche (gain symbolique de 25 euros qui me permet d’emmener ma femme à la crêperie ce midi smile).
En plus, les frais sur dérivés BNP sont offerts donc rien à débourser de ce coté non plus.

Je remets immédiatement en route la même stratégie, cette fois-ci sur le bonus RM58B qui offre les mêmes caractéristiques que l’autre hier suite à la baisse de 7% de Vallourec ce jour.
Si Vallourec continue à baisser dans les jours prochains, la conclusion sera la même.
La stratégie Bonus/Turbo peut donc aussi être roulée dans le temps, surtout avec un support aussi volatile que Vallourec.

Hors ligne

 

#86 24/02/2017 18h20 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   246 

C’était chaud avec un plus bas à 5,04 € !

J’ai fait l’inverse aujourd’hui :
. vendre RM58B (barrière basse 5,00 €),
. acheter PM17B (barrière basse 4,00 €).
En effet, n’étant pas toujours devant mon écran à suivre le cours,
je préfère garder une marge de sécurité par rapport à la barrière basse
correspondant à la variation maximale quotidienne envisagée
(pour Vallourec 10 % comme hier).

Ayant des frais de transaction (8, 6 ou 4 € selon montant)
et n’ayant pas pris une couverture totale,
pour moi la stratégie est actuellement perdante d’environ 2 %.
Pas grave, le potentiel de gain est bien supérieur.
Rien à voir avec les -20 % en 3 jours subis par les actionnaires.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#87 24/02/2017 19h28 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Finalement, je n’ai pas conservé le RM58B de BNP du fait de son échéance lointaine à décembre.
J’ai opté pour le Commerzbank 9N52Z de même barrière à 5 euros. Son rendement max n’est que de 35% (déjà bien !) mais surtout son échéance est à juin ce qui augmente fortement l’effet de la valeur temps si Vallourec veut bien se mettre à remonter.

Hors ligne

 

#88 04/03/2017 12h03 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Je sépare désormais bien dans mon reporting la stratégie bonus et celle consistant à unir bonus + turbo lorsque l’occasion se présente.
J’ai ajouté un petit code couleur en dernière colonne (vert, jaune, orange, rouge) en fonction de la proximité de la barrière basse. Ca m’apaise la verdure…
Une couleur également comme sur Peugeot pour signifier que le niveau bonus est atteint.
Et le gain/perte en euros sur la stratégie bonus/turbo pour bien voir l’effet de l’un par rapport à l’autre.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1843_bonus0403.gif

Sur la partie bonus, j’ai roulé ma position sur Bouygues car je suis particulièrement confiant sur cette entreprise : vente du bonus 9N38Z dont le niveau bonus est atteint. Gain de 6% et achat du bonus PM08B. Ce faisant, la barrière monte de 24 à 26 euros soit une distance encore confortable de 30% d’ici la fin de l’année.
Le gain potentiel passe de 6 à 9% d’ici la fin de l’année.

Afin de mesurer l’intérêt de rouler la position, je compare les performance sur Peugeot : si j’avais conservé simplement le bonus de départ, le 7L55Z, mon gain serait actuellement de 11,5%. En ayant roulé deux fois la position, le gain atteint 16% car les bonus sont plus réactifs à la montée du cours que le premier sur lequel seul la valeur temps agit désormais car le niveau bonus est largement dépassé.
Le risque a un peu augmenté puisque la barrière basse est de 11 au lieu de 10. Ca vaut le coup sur de belles entreprises.

J’ai également profité hier d’un comportement étonnant que je constate sur les quatre bancaires (BNP, SG, CA, Natixis) : les bonus à échéance juin 2017 ont une valeur quasi identique au sous-jacent alors qu’étant donné la proximité de l’échéance, ils devraient être plus chers. Je ne sais pas expliquer ce comportement que je n’ai pas retrouvé ailleurs.
Je rentre donc sur celle qui me semble offrir le meilleur couple rendement/risque à savoir BNP via la bonus 3N38Z. La barrière est éloignée de 24% et le gain de 6,7% n’est pas négligeable pour une échéance à trois mois.
Ca met aussi un peu de pep’s dans un portefeuille uniquement basé sur une même échéance à décembre.

Du suspens, il y en a sur les trois stratégies bonus+turbo. Vallourec reste fragile, la barrière basse reste proche pour une valeur aussi volatile. Technip a bien pris le coche, le bonus est bien réactif avec une échéance à trois mois.
Pour EDF, malgré la belle hausse du cours, je suis toujours en négatif car l’échéance du bonus est éloigné donc le turbo baisse plus vite que ne monte le bonus. Dans ce cas, peut être faut il accepter le risque de ne pas se couvrir à 100%.

Hors ligne

 

#89 04/03/2017 13h04 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   246 

Le "comportement étonnant" s’explique peut-être par le détachement avant l’échéance d’un gros dividende.

Sur la stratégie bonus+turbo, on commence à avoir un retour d’expérience …


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#90 10/03/2017 11h30 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Vente du bonus cappé Peugeot suite à la récente hausse. Intéressant de comparer la performance entre bonus et action dans ce cas particulier d’un titre qui affiche une très belle performance.
J’ai acheté le premier bonus Peugeot le 10 novembre, puis roulé deux fois vers d’autres bonus pour accompagner la hausse. Ceci m’a permis d’afficher un gain de 16% sur cette stratégie bonus en 4 mois. C’est beaucoup moins que l’évolution de l’action en direct puisque Peugeot a gagné 42% sur la même période.
Cette "moins bonne" performance est la contrepartie de la grande sécurité offerte par les bonus. Durant toute cette période, les bonus choisis, particulièrement sécurisants, sont toujours restés à plus de 30% de la barrière basse.

Il n’y a plus de bonus Peugeot intéressant à mes yeux pour le moment. J’arbitre vers Renault et le bonus PM37B, offrant un rendement de 10% à décembre si l’action ne descend pas de 30% d’ici là.

Hors ligne

 

#91 16/03/2017 14h41 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

A propos de la stratégie Bonus + Turbo sur EDF, l’action a touché hier la barrière basse ce qui invalide la perspective de rendement sur le bonus. Le principe est donc de déboucler la stratégie en vendant le bonus et le turbo put.
Le bonus a été vendu avec une moins value de 16,6%, compensée par une plus value sur le turbo put de 19%. Le poids du bonus étant plus élevé que celui du turbo, il reste une moins-value globale de 3%. Le parachute a donc bien fonctionné même si les deux ne sont sont pas compensés tout à fait. Ceci est du au fait que le calcul a été fait avec un levier 3 sur le turbo mais à la fin, le levier n’était plus que de 2 puisque le turbo s’est éloigné de sa barrière.
Ce point est à prendre en compte pour calculer la bonne quantité de turbo à acheter si l’on veut être sur de ne rien perdre en cas d’invalidation par le bas.
Une question pour Arnvald : vous calculez la quantité de turbo à acheter uniquement avec l’information de la parité mais celle-ci est fixe alors que le levier qui est fluctuant me semble une information nécessaire pour se couvrir à un instant t.

Par ailleurs, les échéances courtes sont à privilégier lorsqu’elles existent afin que le bonus soit bien réactif à la hausse car dans cette stratégie, c’est la valeur temps qui va faire se valoriser le bonus vers son rendement maximum, quelle que soit l’évolution du sous-jacent et donc du turbo.
Je le vois sur mes deux stratégie Vallourec et Technip, avec une échéance à juin, le bonus réagit bien mieux à la hausse.

Sur EDF, la forte baisse a rendu un autre bonus intéressant, il s’agit du 204PZ nouvellement émis par Commerzbank, à échéance septembre. Je retente donc le coup, en l’associant avec le turbo 212NZ.
Achat hier pour 4000 € du bonus EDF 204PZ, barrière à 5,5%, rendement de 45% à échéance. Le risque de baisse est couvert par le turbo 212NZ. Son levier est de 3,7. Je le considère à 3 pour être sur de ne pas perdre de billes en cas de baisse, ce qui me fait un achat de 1300 euros sur le turbo. La stratégie sera pleinement gagnante si EDF se maintient au dessus de la barrière basse sans exploser à la hausse non plus d’ici septembre car dans ce cas, la baisse du turbo mange une partie plus ou moins grande de la performance.

Au final, sur une échéance à 6 mois, c’est une stratégie assez aléatoire qui mobilise des moyens mais le risque de perte est très faible et peut être fortement gagnante. Il me semble donc pertinent de la répéter autant que possible lorsqu’une occasion se présente puisqu’un seul gain apportera un bon rendement à lui tout seul. Il faut essayer de les mener à leur terme pour maximiser le gain.

Hors ligne

 

#92 16/03/2017 14h55 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   122 

Sur votre nouvel achat bonus cappé / turbo, dans le cas où le cours du SJ "exploserait" à la hausse, éloignant sensiblement le SJ de la barrière, peut-être serait-il possible de couper une partie des pertes en vendant une partie de la couverture en turbos ?

(seulement en cas de forte hausse du SJ, et d’échéance du bonus assez proche afin de limiter au maximum les risques).


https://petitactionnaire.wordpress.com/ - ma stratégie et informations débutants // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#93 16/03/2017 17h51 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Au pire, si le turbo arrive à 0 (dans 20%), je perds 1300 euros soit la totalité de l’engagement. Ensuite, il suffit de laisser dérouler jusqu’à l’échéance pour toucher les 45% du bonus soit 1800 euros.
La grosse gamelle serait si EDF montait de 20% pour tuer le turbo et repartirait ensuite sur une baisse de 25% pour aller sur la barrière basse du bonus. Le tout d’ici septembre.
Cette évolution en V inversé me semble très improbable.

Par rapport à votre question, il faudrait effectivement couper le turbo avant la fin de quelques %. Tout dépend à quel moment cela arriverait par rapport à l’échéance.
M’enfin, voir EDF monter de 20%…

Dernière modification par ostal (16/03/2017 17h53)

Hors ligne

 

#94 16/03/2017 20h19 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   246 

ostal a écrit :

Une question pour Arnvald : vous calculez la quantité de turbo à acheter uniquement avec l’information de la parité mais celle-ci est fixe alors que le levier qui est fluctuant me semble une information nécessaire pour se couvrir à un instant t.

C’est une façon de faire que je trouve simple, faisant référence au sous-jacent, mais qui n’est exacte qu’à l’échéance.

La difficulté est d’estimer les variations du bonus cappé.
On sait que si on s’approche du niveau bonus, il plafonne donc ne suit plus que peu la hausse du sous-jacent.
On constate aussi souvent que tant qu’on reste à bonne distance de la barrière basse, le bonus cappé amortit la baisse du sous-jacent.

Je vois ça par exemple sur le bonus cappé PM37B sur Renault.
Il végétait tranquillement dans les 82-83 €, avec Renault dans les 85-86 €.
Depuis 2 jours Renault est impliqué dans un "dieselGate" et perd 3,5 % par jour.
On constate que :
. hier le bonus cappé a été peu impacté
. aujourd’hui il a suivi
et globalement sur 2 jours il ne prend qu’une grosse moitié de la baisse du sous-jacent
(il était 3 € en dessous du sous-jacent, maintenant il est au même niveau).
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/9981_dr_0316c.jpg

Le comportement du bonus cappé est parfois difficile à prévoir pour des variations importantes du sous-jacent : contrairement au turbo put qui ne dépend que du cours du sous-jacent, le bonus cappé dépend aussi de ses barrières basse et haute, du temps, de la volatilité.
La couverture d’un bonus cappé est donc un art difficile …

ostal a écrit :

A propos de la stratégie Bonus + Turbo sur EDF, l’action a touché hier la barrière basse ce qui invalide la perspective de rendement sur le bonus. Le principe est donc de déboucler la stratégie en vendant le bonus et le turbo put.

En fait, vous auriez pu garder le turbo plutôt que d’en acheter un autre après.
Vous économiseriez des frais.
Par contre la stratégie n’est pas débouclée, il y a un 2ème épisode
(sur Vallourec j’en suis au 3ème).


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#95 28/03/2017 13h57 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Suite à l’achat d’un bonus BNP à échéance Juin qui me semblait avoir une anomalie d’absence d’écart entre son cours et celui du sous-jacent malgré une échéance proche, je récidive sur la Société Générale avec le bonus 7N49Z qui propose un rendement intéressant de 8% pour une barrière distante de 23%, le tout pour une échéance à mi-juin, ce qui rend à mes yeux ce bonus très intéressant en terme de couple rendement/risque.

Achat également du bonus RM79B sur Saint Gobain. Echéance Décembre, barrière à 26%, rendement à 10% sur cette belle valeur.

Hors ligne

 

#96 30/03/2017 10h54 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour Ostal

Je suis tombé sur ce sujet et je reconnais apprécier le côté pédagogique.

je suis allé chercher les prospectus de Commerzbank et Bnp pour des infos sur les bonus cappés et il y a une question qui je pense n’est pas bien explicite sur ce sujet.  (Je pars du principe qu’il est important de se documenter et ne pas attendre le travail des autres)

Donc
Si le certificat passe la borne basse, le remboursement se fera au cours du sous jacent donc si  par exemple le delta (exemple TRÈS schématisé je le répète) est énorme entre le certificat et le sous jacent initialement, le cours du sous jacent peut très bien remonter fortement et pourtant faire perdre de l’argent aux possesseurs du certificat?

Ex:  action (donc sous jacent) à 5€  et certificat à 20 € (dans l’exemple nous avons acheté à ce cours) avec borne basse à 16€ et borne haute à 25€ (je ne parle pas de la maturité car en règle générale le delta est évidement moindre)
donc en résumé le sous jacent ne doit pas perdre plus de 20%

Si dans l’exemple celui ci perd 21% (donc sous jacent à moins de 4€) le certificat va aller sous les 16€ donc borne basse touchée
Puis le sous jacent remonte fortement à 10€…. comme le certificat s’ajuste au prix de l’action sous jacente, nous avons une action qui se valorise et un certificat qui aura perdu 50%  du coût d’acquisition?   

Ai je tord ou compris le vrai risque de cet instrument?

Désolé d’avoir été long mais les prospectus ne sont pas explicites sur ce concept car tous partent du postulat que le certificat  = cours du sous jacent or Ostal a bien montré qu’en règle générale il existe un différentiel à prendre en compte.

Bonne journée à tous

Hors ligne

 

#97 30/03/2017 13h13 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Votre exemple est vraiment extrême, je n’ai jamais vu un bonus dont le cours est 4x supérieur au prix de l’action.
Sur votre exemple, si la borne basse du bonus est à 16 et que l’action vaut 5, c’est que la borne a été largement touchée, le bonus est donc désactivé donc le cours du bonus sera forcément au dessous de 5 euros.
Si justement, vous avez acheté votre bonus avec un faible delta, vous n’ajouterez pas à votre perte potentielle l’écart du delta au moment de l’achat.

D’où l’importance d’essayer d’acheter des bonus peu éloignés de leur sous-jacent, qui en règle générale sont donc assez éloignés de l’échéance (au moins 6 mois généralement). Plus l’échéance approche, plus le bonus est "cher".

Hors ligne

 

#98 30/03/2017 14h31 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous

Oui le côté extrême était pour l’exemple

Ce qui m’étonne c’est que dans toutes les brochures que je viens de lire (commerzbank, bnp et Sg) Il n’est pas fait mention explicite d’un exemple avec un delta entre sous jacent et certificat. (même minime bien entendu)  Et je me disais qu’entre les frais de transactions et un delta conséquent, on pouvait voir son potentiel gain bien entamé.

Je continu donc a potasser ce sujet qui au final est très intéressant.

Bonne journée à toutes et à tous

Hors ligne

 

#99 30/03/2017 17h30 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Une brochure qui ne dit pas tout, ça c’est étonnant smile
Effectivement, ce point n’est pas précisé, nous l’avons découvert comme beaucoup d’autres en faisant les premiers investissements.

J’ai soldé ce jour ma position mixte Bonus + Turbo Put sur Vallourec, échéance Juin.
Suite à la forte hausse de Vallourec ces derniers jours, le bonus a progressé et donc le turbo put a baissé. Ce dernier n’est plus qu’à 10% de son KO et en se rapprochant, l’effet de levier augmente de plus en plus. Une poussée de 10% est tout à fait possible sur Vallourec, valeur très volatile.
Dans ce cas, la perte sur le turbo ne serait compensée que par l’arrivée à échéance du bonus, ce qui donnerait une opération blanche.

La solution peut être de vendre une partie des Turbos afin d’alléger leur effet. Le risque est alors de voir Vallourec repartir en sens inverse, la barrière basse étant désormais distante de 18%. Comme tout est possible avec Vallourec, j’ai préféré vendre la stratégie sur un petit gain de 3%.

J’ai actuellement la même stratégie sur Technip qui est beaucoup plus stable pour le moment du fait notamment de la moindre volatilité de cette valeur. Le gain actuel est de 5%. La stratégie sera gagnante si Technip reste dans un couloir -10% (barrière basse bonus) à +20% (KO du turbo) et d’autant plus gagnante si Technip reste vers le -10% plutôt que le +20% d’ici mi-juin. Ceci afin de minimiser la perte liée au turbo alors que le gain attendu du bonus est de 30%.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1843_bonus3003.gif

Hors ligne

 

#100 11/04/2017 19h03 → Portefeuille d'actions de Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   69 

Je continue à investir doucement sur de nouveaux bonus.
Achat ce jour d’un second bonus Arcelor, le PM57B, échéance décembre, barrière à 34% et rendement à 10%. J’ai suivi l’idée du jour d’Investir mais comme d’habitude, en sélectionnant un bonus beaucoup plus prudent que eux.
Premier achat sur 2018, un bonus Bouygues, ma valeur préférée, le 203QZ, barrière à 30%, rdt à 10% à mars 2018.

J’ai également renforcé ce qui me semble une très belle opportunité de court terme, à savoir le bonus BNP 3N38Z d’échéance juin, dont le rendement est de 6,5% pour une barrière à 24% et surtout un faible écart inédit avec le sous-jacent.
La seule chose qui pourrait faire chuter ce bonus, et celui de la SG (7N49Z), ce serait une finale Mélanchon-Le Pen. C’est d’ailleurs cette crainte qui fait en ce moment baisser lentement mais surement les valeurs bancaires. Si la finale est autre, alors ce sera certainement gagné pour ces bonus car les bancaires remonteront alors assez fort me semble t’il. La valeur temps fera le reste sur mai.
J’attends de voir ce que vont donner les sondages dans les derniers jours avant le premier tour pour éventuellement mettre le paquet sur ces deux bonus.
Et le paquet peut faire gros puisque suite à la vente d’un appartement locatif le mois dernier, je dispose de 180 000 euros de cash sur mon CTO. Tout cet argent placé à 4-5% sur deux petits mois sans grand risque me plairait bien !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech