Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #301 20/07/2020 15h14

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   167  

Le 22 juin, mon assurance vie boursorama a fêté ses 8 ans, ce qui veut dire que je peux sortir de l’argent vers mes comptes Binck.
Sur 98 k€,jJ’ai donc basculé 20 kE vers Binck pour continuer mes achats. L’objectif est d’en basculer 20 autres durant l’été. Je m’arrêterai là ensuite pour conserver à l’abri 60 k€ soit 3 ans de dépenses.
Sur le portefeuille rendement donc :
Achats :
Vicat et ALD sur des recommandations d’Investir. Ces achats permettent de diversifier le portefeuille. Le dividende a été maintenu cette année par ces deux entreprises.
Coté américain, je prends de petites positions dans deux mREITS, à savoir AGNC et Annaly Capital.
Un petit booster que je ne compte pas dans le portefeuille : bonus cappé sur Unibail, de borne basse à 30 euros et de rendement 25% si cette borne n’est pas touchée d’ici la fin de l’année. Le pari me semble raisonnablement sur.
Renforcements par petites touches :
AT&T, Scor, Axa, Orange, ABC, GTT, Covivio
Sortie :
Wells Fargo qui a coupé son dividende de 80% et qui perd de l’argent là où ses consoeurs en gagne. Je ne me pose pas plus de questions.

L’objectif est toujours d’arriver à 20 k€ de rente nette annuelle. C’esttoujours faisable une fois que le portefeuille sera entièrement constitué et si les entreprises veulent bien remonter leur dividende dans les mois à venir. J’attends notamment les valeurs des entreprises françaises qui les ont mis à zéro plus par obligation que par nécessité : les banques, Bouygues, Saint Gobain. En montants pré-Covid, la rente est déjà atteinte. En situation actuelle, elle est de 15500 nets par mois. La vérité sur 2021 va surement se situer entre les deux.

Les renforcemenrs deviennent de plus en plus difficiles à trouver car sur le PEA je ne vois pas vraiment d’autre choix que de faire grossir encore et encore les locomotives comme Total, Bouygues, Axa, Orange, BNP, Nexity. Idem sur le PEA-PME avec ABC, CBO, Kaufman. Ce sont toutes des entreprises que je considère de bonne qualité et dans lesquelles il me plaît d’investir sur le long terme mais j’aimerai bien un peu de diversification.
Beaucoup plus de possibilités bien sur sur le CTO avec les américaines. Tout en gardant à l’esprit que si je ne paye pas d’impôt, les 15% de taxe américaine vont me passer sous le nez. Sur les foncières, j’estime avoir atteint le maximum pour le moment car elles représentent 25% du portefeuille.

Je suis satisfait d’être diversifié également sur l’Investir 10 Valeurs Moyennes, cela amène un peu de variété au portefeuille global, tout en espérant une plus value annuelle de 5%. Entrée de Soitec et de Française des Jeux ce mois-ci à la place de Teleperformance et Biomérieux qui ont bien surperformer. L’investir 10VM perd 9% depuis le début de l’année soit 6% de moins que son indice de référence.

Coté passage à rentier, je temporise un peu. Le travail est très cool en ce moment, moins de charge avec les budgets qui sautent, un ou deux jours de télétravail en plus du 3/5 ème. Bref, je ne suis pas souvent au bureau et travailler à la maison, c’est agréable. Sans compter que je me suis remis assidument à la pétanque dans le cadre magnifique du Jardin du Luxembourg, de quoi se sentir en vacance tous les jours !

Hors ligne Hors ligne

 

#302 11/09/2020 21h18

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   167  

Mise à jour de mon portefeuille orienté Dividendes.
Mon objectif est d’atteindre 20 000 € nets à partir d’un portefeuille de 400 000 €, soit un rendement net de CSG de 5%.
J’y suis en théorie puisque le rendement actuel atteint 19200 et il me reste 30 000 de liquidités.
Les mouvements du mois :
Ventes :
- CNP Assurances : j’avais par chance réussi à l’acheter au fond du trou en mars. N’ayant pas de perspectives sur le futur dividende, j’ai préféré vendre sur un gain symbolique de 100% Ceci afin de profiter de la plus-value et la réinvestir sur Sanofi. Avoir sorti une belle plus-value permet de réinvestir sur une entreprise solide à plus faible rendement sans y perdre.
- Suez : je profite de la nouvelle du projet d’OPA pour sortir. Souhaitant vivre des dividendes du portefeuille, je préfère réinvestir sur des entreprises avec un futur à peu près balisé.
- Société américaines : entre la remontée de l’euro et les 15% de taxes américaines que je ne vais peut être pas récupérer, le rendement de certaines entreprises que j’ai acheté lors de la crise en mars/avril tombe autour des 2.5% nets, ce qui est trop peu. C’est un dilemne pour moi de vendre des entreprises de qualité, résilientes avec un dividende quasi assuré et achetées dans de bonnes conditions en avril mais dont le yield devient faible et soumis à l’incertitude de la parité. Je me suis donc séparé de Foot Locker, Coca et Cisco. Je réfléchis pour Emerson et 3M.
Achats :
- Aperam : entreprise industrielle de fabrication d’aciers spéciaux qui a maintenu son dividende et traverse correctement la crise actuelle.
Renforcements :
Total (j’en ai trop !), Bouygues, Orange, ALD, Sanofi, GTT, CBO, Convivio
BlackRock et Apollo pour avoir un peu de haut rendement (mais pas trop)

Pas de mouvement au niveau de l’Investir 10 VM qui est revenu à son niveau de début d’année, avec 12% d’avance sur l’indice MidCac.

Perspectives : il me reste 30K à investir mais je suis très hésitant, ce sont les plus difficiles à lacher. Je pense que je vais attendre un peu car je ne suis pas pressé de les mettre. Sur un portefeuille de rendement, le point d’entrée est déterminant. Je vais avoir du mal à être investi à 100%. De plus, la période est encore incertaine et une baisse des marchés ne m’étonnerai pas avec la reprise et l’agravation possible de l’épidémie.

Au niveau des dividendes 2021, il y a pas mal d’incertitudes : les banques vont recommencer à distribuer. Je pars globalement sur une hypothèse de 50% des anciens montants. Idem pour Saint Gobain.
Le dividende es foncières de commerce va baisser, j’espère qu’il sera mintenu à son niveau de cette année pour les autres. Je ne sais pas ce que cela va donner pour les promoteurs comme Kaufman par exemple.



Hors ligne Hors ligne

 

#303 12/09/2020 09h12

Membre
Réputation :   62  

Bonjour Ostal

Je me pose aussi des questions sur les dividendes 2021.

On a d’un côté les entreprises qui ont réduit ou annulé les dividendes 2020 (relatifs à l’exercice 2019) pour préserver leurs liquidités. Entreprises qui devraient reprendre les versements.

De l’autre côté on a aussi les sinistrées (comme Vinci) dont les résultats 2020 seront en forte baisse. Il y aura donc à mon avis pas mal de sociétés qui réduiront les versements l’année prochaine.

Au final, difficile d’anticiper. Je n’attend pas de miracles. Il faudra patienter jusqu’en 2022 pour retrouver un niveau presque normal.

Hors ligne Hors ligne

 

#304 02/11/2020 12h20

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   167  

Le mois dernier j’ai vendu plusieurs entreprises dont le rendement sur PRU était inférieur à 3%, une fois déduite la CSG et aussi les 15% de taxe américaine.
Cela appauvrit la diversité de mon portefeuille, surtout sur de solides entreprises américaines que j’avais acheté à un niveau intéressant en avril mais en contrepartie cela renforce le niveau des dividendes. Tout en restant sur des entrerpises plutôt freançaises que je considère de qualité même si j’ai conscience d’augmenter ainsi le risque global du portefeuille.
J’ai aussi profité du retour de Unibail sur 40 euros pour m’en débarrasser.

Ventes : 3M, Michelin, Pfizer, Emerson, Saint Gobain, Vinci, Veolia, Unibail.
Achats : aucun. Danone en surveillance
Renforcements : Orange, Axa, BNP, Total, Vicat, Sanofi
J’ai par ailleurs augmenté la part de portefeuille Investir 10 Valeurs Moyennes de 50 à 60 k€.

Le rendement net de CSG du portefeuille atteint 5,6% pour 345000 euros investis. Il me reste 25 k€ de liquidités. L’objectif des 20 k€de rente est presque atteint.
Est elle pérenne sur 2021 ? Plusieurs entreprises ont annoncé le maintien du dividende, comme Orange ou Total. D’autres ont annoncé des résultats encourageants comme les promoteurs, les foncières de bureaux, GTT. Les américaines tiennent bien aussi.
L’incertitude majeure, c’est l’autorisation ou non de la reprise des versements dans le secteur banque et assurances. Je pense qu’elle sera donnée, faut que le business se fasse.
Concernant le contexte global, je pense que la situation économique va être difficile sur la fin d’année et le premier trimestre mis c’est rassurant de voir la résilience globale des entreprises en ce moment. On peut par ailleurs avoir bon espoir pour la sortie d’un vaccin en début 2021 étant donné le nombre d’entreprises de talent qui travaillent sur le sujet. Cela sortira les indices du marasme.
Je me demande donc si je dois finir d’investir mes liquidités maintenant pour profiter de cours encore attrayants ou bien attendre pour profiter de plus de visibilité. Certainement moitié-moitié.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+2]    #305 02/01/2021 12h12

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   167  

Le bilan 2020 : le portefeuille a complètement été remanié durant les mois de mars à juin. Ayant l’optique de passer rentier dès que possible, j’ai calculé au plus fort de la crise ce que donnerai un portefeuille orienté rendement si les achats se faisaient fin mars et en supposant que les rendements allaient rester vers ce qu’ils étaient à l’époque donc avant les coupes.
J’ai constaté qu’il m’était à ce moment là facile d’atteindre mes objectifs de rente de 20 000 k€ avec 400 k€.

J’ai donc décidé une réorientation massive de mon portefeuille composé de mid-small caps vers fin mars. J’ai vendu avec de belles pertes, puis acheté des actions entre la fin mars et la fin juin en réallouant donc ma poche Actions mais aussi et surtout en utilisant les nombreuses liquidités que j’avais sur mon CTO et sur mon AV en euros.
Evidemment si j’avais tout acheté fin mars, ça aurait été l’idéal mais c’était plus dans les bonnes pratiques de lisser sur quelques mois.
Le fait d’avoir pu investir des liquidités et la belle hausse de novembre me font terminer l’année sur un gain de 5%. Mais surtout, je pense avoir désormais un portefeuille de rendement assez solide composé d’entreprises françaises (75%) et américaines (25%) et surtout diversifié en terme de secteurs.
Le rendement global me semble pérenne et les entreprises parmi les meilleures de leur secteur.

Résultat à fin d’année, mon patrimoine mobilier est le suivant :
Actions : 430 k€ dont 30 de liquidités
AV fonds Euro : 70 k€
Epargne disponible : 10 k€

Le portefeuille ne devrait plus trop bouger désormais puisque l’essentiel des fonds a été investi même si je garde quelques liquidités.
La poche Rendement de 360 k€ procure un rendement net de CSG et taxe américaine de 5,7%, ce qui me semble très satisfaisant et grâce doc à des achats effectués durant la crise.
LA poche Investir 10VM est à 60k€. JE compte sur un gain annuel de 5% mais cette année, du fait de renforcements effectués durant la crise, j’ai pu sortir 20% soit 12k€ qui ne vont pas être réinvestis mais sortir du portefeuille, comme si j’étais déjà rentier.
L’objectif des 20 k€par an va donc déjà largement atteint en 2021 grâce à la belle performance de cette poche midcaps.

Comme il me reste du rab, je consacre 10k€ à répliquer les achats/ventes du site Investir/LesEchos en turbo call. Il faut bien s’amuser un peu et ils sont bons à cet exercice.

Corncernant mon projet de passer de semi-rentier actuel à rentier complet, ça pourrait se concrétiser assez vite, j’en parlerai le moment venu.

Voici le portefeuille à fin d’année


Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #306 03/03/2021 11h59

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   167  

Reporting à début Mars :
Sur le PEA PME, vente de la ligne Graines Voltz qui a coupé son dividende. Plus value de 250% en trois ans, merci PoliticAnimal ! J’ai réinvesti dans ABC, CBO, Kaufman et ajouté une ligne Bassac, rendement net de 4,3%.
J’ai vendu la moitié de ma ligne Convivio Hotel et acheté Engie à titre de diversification. J’ai aussi pris position sur Metropole Television que je souhaite renforcer et sur le fond américain Ares Capital.

Sur l’investir 10 VM, Elis a remplacé Seb.

La rente annuelle nette dépasse désormais mon objectif de 20 000 euros ! Et il me reste 36 000 euros de liquidités que je conserve pour le moment en attente d’opportunités.
La valorisation du portefeuille progresse bien, un peu mieux que l’EuroStoxx, ce qui est très bien pour un portefeuille de valeurs à dividende.

Hors ligne Hors ligne

 

#307 03/03/2021 15h30

Membre
Réputation :   112  

Bonjour Ostal,

Je suis aussi sur Scor et Axa, n’êtes-vous pas tenté de diversifier sur Amundi/Euronext/Deutsche Boerse maintenant que les assureurs sont quasiment revenus sur leur plus haut et que ces trois valeurs seraient plus à même d’augmenter leurs dividendes au cours du temps ?
(Même si la tentative d’OPA sur Scor est un bon souvenir)

Hors ligne Hors ligne

 

#308 03/03/2021 20h34

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   167  

Je pense effectivement à entrer sur Amundi un de ces jours même si je trouve mon allocation banque/assurance un peu haute.
Les deux autres ont un trop faible rendement qui va de plus être mangé par la taxe étrangère.

Hors ligne Hors ligne

 

#309 06/05/2021 16h18

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   167  

Pas beaucoup de mouvements depuis deux mois.
Dans le cadre de la réplication de l’investir 10 VM, j’ai vendu Albioma dans mon PEA PME et acheté FFPeugeot dans mon PEA.
Je me suis donc retrouvé avec trop de cash sur le PEAPME. Je n’ai pas voulu encore renforcer mes valeurs de rendement. J’ai par contre constitué un début de ligne sur ADL Partner, spécialiste de la distribution de la presse. Rendement net à 3,8%, c’est moins que d’habitude mais ça diversifie.

J’avais aussi envie d’avoir un pipelline gazier américain. Mon coté collectionneur…J’ai jeté mon dévolu sur Antero Midsteeam Compagny après la lecture des articles sur Seeking Alpha. Petite ligne mais joli rendement net de 5,8%.

Même si ce n’est pas le but, je suis satisfait de constater que mon portefeuille de rendement fait jeu égal avec l’eurostoxx50 depuis le début de l’année. Les deux e tiennent, aussi bien à la hausse qu’à la baisse.

La rente net plafonne à 21 000 euros, cappée par la parité euro/dollar malgré ces quelques investissements.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions d'ostal"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur