Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #226 19/05/2018 17h54 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Je fais un bilan sur mon portefeuille de bonus cappés sur les 5 premiers mois de l’année. Un bilan que je trouve riche d’enseignements car il y a des gains et des pertes, ce qui me permet de tirer certaines conclusions sur cette méthode d’investissements. L’année dernière, c’était trop beau avec zéro pertes.

J’ai effectué 48 achats/ventes (quelques uns de ces achats datent en fait du T4 2017).
44 gains et 4 pertes sur barrières touchées. Vu comme ça, c’est bien mais il faut voir que le gain moyen est de 4,8% et que la perte moyenne est elle de 29% puisque ce sont des barrières touchées.
Les pertes sont les suivantes :
Suez : -28% et Air France : -23%, -27% et -38% (la dernière est le bonus à juin que je n’ai pas encore vendu mais c’est tout comme). Et c’est pas encore gagné pour Casino.

La performance du portefeuille (gains rapportés au montant du portefeuille) est de seulement 2,2%.
Si j’avais évité Air France, le gain serait de 4,2% et si j’avais aussi évité Suez, le gain serait de 5,4% (soit un gain voisin de celui de Neo45 qui a bien réussi à éviter les obstacles avec zéro barrière touchée).
Chaque perte coute donc environ 1% de performance, ce qui est beaucoup sur 5 mois.
Il faut environ 6 gains pour compenser une perte.

Enseignement n°1 : la priorité doit être d’éviter la moindre perte car chacune se paie chère.
Enseignement n°2 : mes pertes ont eu lieu sur des valeurs hors CAC 40.
Nous avons en effet l’habitude de ranger les sous-jacents sur bonus en deux catégories  : les sures et les spéculatives (AF, Casino, Vallourec par exemple).
Suez n’est pas à ranger dans la catégorie spéculative mais c’est une valeur hors-CAC.

Si on regarde les plus grosses pertes du CAC et du SBF120 :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1843_compa.gif
Sodexo n’a  pas de bonus, aucune des suivantes n’a chuté car elle sont bien résilientes du fait de leur taille. Pourtant, il y a eu de brusques baisses sur Valeo (10%), SG(6%), Axa(12%), Sanofi mais aucune barrière n’aurait été touchée sur des bonus sécuritaires. Seule Carrefour a occasionnée des pertes sur bonus.
Sur le SBF, des barrières ont été touchées sur AF, Casino, Nexans, Suez, TF1
En évitant ces valeurs, on passe à coté de belles performances ponctuelles mais on évite aussi la moindre perte.

Ma nouvelle règle d’or sera donc : n’acheter des bonus que sur des valeurs du CAC40. Point barre. (Pfuuhhh je vais m’ennuyer…)
Règle toujours associée à celle de n’acheter que des barrières supérieures à 25%, quitte à ne tabler que sur un gain annuel moyen d’environ 5%.
Etant donné ce faible gain potentiel, je vais m’interroger sur la pertinence de continuer durablement l’investissement en bonus cappés. Ou du moins allouer plus d’argent vers le PEA tant que je travaille encore.

Hors ligne

 

#227 19/05/2018 18h01 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   77 

Bonjour Ostal,

Par rapport à votre interrogation sur l’avenir de vos investissements en bonus cappé, pourquoi ne faîtes-vous pas comme j’ai pu faire au vu de vos capitaux élevés (c’est à dire, investir dans des actions à dividendes et investir dans les bonus cappé QUE vos dividendes) ?

De cette manière, si perte il y a, cela n’impacte pas vos capitaux à la base.

Dernière modification par Jeff33 (19/05/2018 18h16)


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#228 19/05/2018 18h40 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415 

Bonsoir Ostal,

Quel dommage d’envisager délaisser les bonus cappés.

Peut-être n’est-il pas totalement nécessaire d’exclure la totalité des sous-jacents du SBF 120 :

. Une solution serait peut-être d’éviter l’achat lorsque le sous-jacent à connu une hausse fulgurante, laquelle risque diriger vers une baisse tout aussi forte (cf. AIR FRANCE, qui avait pris 189% (!) en 11 mois entre debut février 2017 et début janvier 2018. Une baisse ensuite de 50% (ce qui fait toujours une hausse de 45% sur 15 mois) n’a rien de forcément exceptionnel sur un sous-jacent aussi volatile.
Bien sûr il est tellement plus facile de donner un avis à posteriori…
Néanmoins éviter ces sous-jacents sur des plus hauts (presque) historiques est peut-être une piste à étudier afin de gagner en sécurité.

. Une autre solution serait de prendre ses gains plus rapidement sur les sous-jacents volatiles. Y compris si la borne basse est encore très éloignée et même si le rendement à réaliser est encore important. Sur du volatile, il y a fort à parier qu’il y aura de nouveau des occasions de se positionner même quelques temps plus tard.

. Sur les positions plus à risques (AIR FRANCE, VALLOUREC, CASINO, …) il serait peut-être envisageable de prendre de plus petites positions que sur des sous-jacents plus "solides". Peut-être fonctionnez-vous déjà comme cela ?
Personnellement lorsque je prends une position sur VALLOUREC par exemple, c’est une position qui, en valeur, ne représente même pas la moitié (en général je même plutôt sur du 1/3) de ce que je pourrais allouer à des sous-jacents bien moins volatiles. Comme ça, en cas de borne basse touchée, la perte financière a un impact moins important sur ma performance globale.

. Lorsque qu’un bonus cappé s’approche trop près de sa borne basse, revendre avant qu’elle ne soit touchée. Cela permet "facilement" de reduire la perte potentielle de 4 ou 5 points. Comme nous étions près à le faire sur CASINO il y a quelques semaines. Quitte à rouler la position sur un bonus cappé à borne basse plus eloignée, voir même directement sur le sous-jacent si confiance il y a.

Sinon, afin de pouvoir faire une comparaison fiable entre votre performance et la mienne (un même type de produit mais deux stratégies différentes), voici celle que j’enregistre à ce jour (même date que vous) pour ce qui est de ma poche dérivés :
. +4,62%
. +5,16% (en prenant en compte mon remboursement à venir de frais de courtage)

Néanmoins, pour ce qui de votre performance, 2,2% en cinq mois et demi sur des produits (bonus cappés) à vocation defensive, cela fait presque du 5% annuel.
Certes actuellement le marché fait bien mieux, mais il ne faut pas omettre qu’en période haussière les bonus cappés sont censés faire moins bien.
D’ailleurs, avez-vous effectué des versements sur votre CTO ? Si oui, sur quelle base avez-vous calculé votre performance ? Sur la valorisation actuelle ?

Edit : mot manquant, argumentation supplémentaire, et encore argumentation supplémentaire

Dernière modification par Neo45 (19/05/2018 19h22)


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#229 21/05/2018 15h36 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Non, je ne souhaite pas arrêter l’utilisation des bonus cappés. J’ai juste souhaiter faire le point et montrer, cette fois-ci avec un cas pratique, l’effet important sur la performance globale de toucher une et même plusieurs barrières basses.
Ce qui va m’inciter à plus de prudence à l’avenir.

Sur Air France, il pouvait en effet sembler "évident" de faire attention suite à la forte hausse du titre en 2017. J’ai accompagné cette hausse sur plusieurs mois en roulant petit à petit les positions jusqu’à obtenir un gain global de 20%.
Lorsque l’action était à 13€, j’ai roulé sur du 8,5 € puis sur du 7,5€, ce qui me semblait tout à fait sécurisé puisque ça allait de mieux en mieux pour la compagnie aérienne et que les bornes basses étaient à 30%.
J’ai peut être un peu oublié que AF faisait partie de la catégorie spéculative et je pense avoir été trop gourmand.
D’où mon idée de me recentrer sur les valeurs CAC40 car quelques belles perfs obtenues rapidement seront annulées de toute façon par une seule gamelle.

En comparant nos performances, si j’enlève mes barrières touchées, j’obtiens à peu près la même chose que vous (pas d’ajout de capital sur le CTO). Ce qui laisserait à penser que faire des reventes rapides ou laisser murir ses bonus à au moins mi-parcours revient au même. Expérience à prolonger…

Pour me redonner le moral, j’ai effectué quelques belles ventes : Suez à +7% sur 10 possibles, Valeo +6% sur 9.5
Le niveau de liquidité remonte à 40% et je pense temporiser un peu sur les achats après 8 semaines consécutives de hausses pour le CAC.

@Jeff33 : j’ai tenté pendant 18 mois l’expérience d’un portefeuille orienté dividendes. C’était très formateur mais je ne trouve pas ce type de portefeuille pertinent tant que l’on a pas besoin d’une rente. Le dividende est mangé par la baisse de l’action, sans parler des impôts.

Hors ligne

 

#230 21/05/2018 16h41 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415 

Ostal a écrit :

En comparant nos performances, si j’enlève mes barrières touchées, j’obtiens à peu près la même chose que vous (pas d’ajout de capital sur le CTO). Ce qui laisserait à penser que faire des reventes rapides ou laisser murir ses bonus à au moins mi-parcours revient au même. Expérience à prolonger…

À prolonger en effet. Mais si les chiffres le disent, c’est qu’ils ont raison smile

Je pense également (enfin non, j’en suis certain) que je suis sur-impacté par les frais de courtage. De nombreuses opérations d’achat / vente entraînent tout autant de frais.
D’autant plus que jusqu’à il y a peu de temps, mes ordres étaient plutôt faibles en valeur.
Le courtage en était d’autant plus "douloureux". 0,99€ sur un ordre de 500€, ce n’est pas pareil (en %) que 3,80€ sur un ordre de 4000€

Actuellement (depuis un mois et demi) et pendant encore un peu plus de deux mois, Bourse Direct rembourse le courtage sur les produits CITI (mon principal fournisseur actuel de bonus cappés).
Cela me permettra de rééquilibrer un peu l’impact du courtage sur la performance globale.
J’estime que depuis le début de l’année le courtage m’a coûté environ 0,7 points de performance sur la poche dérivés.


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#231 29/05/2018 13h28 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Je viens d’acheter ce matin dans la tempête le bonus WB84B émis par BNP.
C’est un bonus sur la BNP d’échéance juin, de barrière basse à 4% ce qui est très peu et de rendement à plus de 40%, ce qui est beaucoup pour une échéance à 12 jours.
Et surtout, la prime est négative, ce qui est rarissime avec une échéance très proche !
Bien sur, le risque de toucher la barrière est non négligeable mais je trouve le couple rendement/risque disproportionné dans le bon sens du terme.
Ca me semble être une très belle opportunité.

Hors ligne

 

[+2]    #232 29/05/2018 13h38 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour Ostal,
Sauf erreur de ma part, le prochain détachement de dividende aura lieu demain pour 3,02€. Si le cours chute de 3,02€ il se retrouvera alors sous la borne basse du bonus (54,22€ pour une barrière à 55€). Le risque me semble donc, au contraire, très important… À moins que j’ai raté quelque chose ?

Hors ligne

 

#233 29/05/2018 15h51 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

C’était donc trop beau pour être vrai. Je vais revendre tout de suite.

Hors ligne

 

#234 29/05/2018 17h29 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   29 

Looping vous a évité la chute.

Hors ligne

 

#235 29/05/2018 19h10 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415 

Bonsoir Ostal,

Après cette petite erreur su BNP, qu’envisagez-vous sur le 580LZ (CASINO) ?
La borne basse n’est plus qu’à 5,50% ce soir. Le marché étant négatif, je me tâte à sortir prochainement. J’ai encore espoir (si cela ne tenait qu’à CASINO, que les 35€ soient "sauvegardés", mais l’orientation générale à la baisse me laisse assez perplexe…


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#236 29/05/2018 21h13 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Sur Casino, le plus raisonnable serait de vendre à -25% avant de se prendre 10% de baisse de plus avec l’effet barrière. Le marché, on ne sait pas ce qu’il va faire mais Casino me semble elle assez baissière dans l’ensemble.
Donc je ne sais pas quoi vous répondre car je ne sais pas non plus trop quoi faire.
Ah si, j’ai une bonne méthode pour faire remonter Casino : acheter un gros paquet de turbo put avec un bel effet de levier demain matin. Avec la chance que j’ai en ce moment, ça va remonter aussi sec smile

Hors ligne

 

#237 30/05/2018 09h29 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   

Et c’est fait pour le bonus BNP WB84B (FRBNPP00D304) : ouverture du titre BNP à 54,57€ ce matin, la borne basse (55€) est donc touchée et le bonus désactivé…Même si le site de l’émetteur affiche encore "borne touchée ? NON" (et, juste au dessus, une distance à la borne basse négative : -0.45%…).
J’espère que vous avez réussi à revendre hier sans trop de perte.

Hors ligne

 

#238 30/05/2018 10h20 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Oui, j’ai pu revendre à zéro, grâce à votre intervention. Finalement, au niveau de l’Agence Tout Risque, vous auriez du prendre le pseudo de Futé plutôt que Looping.

Hors ligne

 

#239 05/06/2018 14h15 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

J’ai jeté l’éponge ce matin sur le bonus Casino 580 LZ. "Content" de l’avoir fait à l’ouverture car la baisse s’accentue en matinée et le bouns file droit vers sa barrière. La perte est de -25%.
J’ai aussi vendu le bonus Air France WB56B qui avait touché sa barrière il y a quelques semaines. Vendu vendredi, dommage de ne pas avoir attendu hier… La perte est de -40%.
Heureusement, les positions étaient comme d’habitude de valeur moitié moindre que sur les sous-jacents solides.
Vente aussi du bonus STMicro 587BZ sur un gain de 5% sur 7 possibles.

La performance globale reste positive de 2% depuis le début de l’année. C’est pas si mal car j’en suis déjà à 4 barrières touchées.

Hors ligne

 

#240 20/06/2018 15h44 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Plusieurs achats de fond de portefeuille réalisés hier : des semis en vue d’une récolte l’année prochaine :
Bouygues :
- A172Z d’échéance juin 2019, barrière à 27% et rendement potentiel à 8%
- 960UZ d’échéance septembre 2019, barrière à 24% et rendement 14%.
Bouygues s’effritte depuis plusieurs mois alors que l’entrepriseest en bonne santé sur l’ensemble de ses métiers donc les barrières à 30 et à 27,5 euros me semblent solides.
Saint Gobain : je fais le même constat que sur Bouygues. Je renforce donc mes positions avec le 967FZ de longue échéance à décembre 2019. Barrière très éloignée de 29% au moment de l’achat et rendement de 13% à 18 mois donc.
Renault : j’essaie aussi de profiter d’un cours bas pour renforcer mes positions sur le constructeur via  le bonus 6655C d’échéance courte à décembre 2018. Barrière à 24% et rendement à 6,5%

Deux ventes :
Atos 34BOB sur un gain de 6% en un mois sur 10 possibles
Peugeot 6552C sur un gain de 3% en deux mois sur 5 possibles
Je garde 15% de cash.

Ci-dessous mon portefeuille en ce moment : deux positions incorfortables sur BNP et SG que je sens végéter donc à la merci de la moindre baisse des marchés.
On voit bien les positions majoritaires sur Bouygues, St Gobain et Renault.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1843_bonus2006.gif

Hors ligne

 

#241 21/06/2018 10h46 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   

Bonjour Ostal
Comment faites vous un tableau de suivi comme ça ? L’évolution du cours est saisi manuellement ou ça va chercher directement sur le net ?

Hors ligne

 

#242 21/06/2018 11h21 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Je fais les saisies à la main : cours du bonus+ cours du sous-jacent. Pas tous les jours, c’est inutile. Une fois ou deux par semaine. Ca prend 5 minutes et ça me permet d’avoir mon portefeuille bien en tête.

Hors ligne

 

#243 12/07/2018 15h16 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Deux prises de pertes sur le portefeuille de bonus ces jours-ci.
- Bonus BNP 5564C. Acheté le 23 janvier 2018 avec comme caractéristiques une barrière à 26%, un rendement de 9% à décembre et une prime de 3%.
La BNP ayant baissée tout l’été (et même plus), je me retrouve fort dépourvu en juillet  avec une barrière à seulement 5% et une perte de 15%. Si la barrière venait à être touchée, la perte du bonus atteindrait 11+3=14% supplémentaires. J’ai donc préféré couper et prendre ma perte car les bancaires sont fragiles en ce moment.
Le 23 janvier, BNP valait 67€. Si j’avais acheté l’action plutôt que le bonus, ma perte serait de 28%, ce qui veut dire qu’en 6 mois, la valeur temps sur le bonus fait que la perte est de seulement 15%, ce qui est un point très positif des bonus.
On pourrait dire que si j’avais acheté l’action, je pourrai la garder en attendant une remontée alors que là, je vends le bonus mais rien ne m’empêche d’acheter des actions BNP avec le cash récupéré. Mais je l’ai pas envie d’acheter de la bancaire en ce moment.
- Bonus Carrefour 580DZ. Pour une fois, le market timing est bon, enfin moins mauvais…, car j’ai décidé de solder il y a trois jours, la position avec une très faible perte de 1%. L’action s’est bien écroulée depuis et se rapproche de la barrière des 12 euros. Là encore, ce sont les trois mois de valeur temps gagnés qui me permettent de sortir sans dommage alors qu’entre temps l’action a perdu 18%.
Toujours au chapitre des mauvaises nouvelles, la prochaine tôle sur la liste semble être Saint Gobain qui, malgré de belles qualités d’entreprise, continue à s’effriter sur un plus bas à 37€. Ma barrière basse la plus proche est à 35€ soit 5,4%. Il va falloir là aussi songer à vendre même si j’ai confiance en l’entreprise. Il se pourrait bien que, pour compenser, je rentre avec un turbo call levier 3, soit une nouvelle barrière à 30% car il est raisonnable de penser que St Gobain va bien finir par remonter sans descendre beaucoup plus bas. Ce que j’appelle de la spéculation raisonnée car faite sur une belle entreprise.

D’une manière générale sur les bonus en baisse, je me demande s’il faut se donner comme règle stricte de vendre systématiquement lorsque l’on se retrouve à 5 ou 4% environ de la barrière basse, afin de minimiser la perte. Si ça devient une règle, cela veut dire qu’il faut en tenir compte au moment de l’achat en considérant alors une barrière avec 5% de décalage. Par exemple, se dire qu’une barrière à 25% est en fait à 20% et baser son choix d’y aller ou pas sur ce chiffre. Ce faisant, ça risque de limiter le choix de bonus vers une prise de risque encore plus faible. Qu’en pensez vous ?

Sinon, quelques bonnes nouvelles tout de même, la stagnation dans le temps des cours d’Air France et Vallourec profite bien à mes 5 bonus à échéance septembre. Je vais les laisser murir tout l’été en espérant récolter de beaux et juteux rendements après les vacances d’aout.

Hors ligne

 

#244 12/07/2018 15h58 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415 

Bonjour Ostal,

Nous sommes dans le même bateau pour ce qui est de SAINT-GOBAIN. La barrière n’est plus qu’à 5%, et ça se rapproche un peu plus chaque jour.
Étonnement je suis quand même bien plus serein sur celui-ci que du le RENAULT revendu il y a quelques temps.
Mais il est clair qu’il va falloir penser à revendre prochainement (si ça ne remonte pas) afin de ne pas subir la perte de la partie bonus.

Pour ce qui est de la prise en compte de ces 5% lors de l’achat, c’est une solution. Effectivement cela réduirait encore le choix de bonus disponibles.
Peut-être faudrait-il prendre en compte, en plus, le niveau du sous-jacent lors de l’achat. Si celui-ci a déjà perdu 20/30% par rapport à ses plus hauts (style SANOFI il y a quelques semaines), on pourrait considérer qu’un bonus à 25% de marge (20% si on considère une sortie aux environs des 5%) serait une bonne chose.
Inversement, sur un sous-jacent au plus haut, peut-être que viser une marge à l’achat de 30% (soit 25% en "réel") serait un minimum ?


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#245 14/08/2018 15h41 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Je n’ai regardé aucun cours de bourse ces trois dernières semaines de vacances. Ca fait du bien et je n’ai rien raté puisque quasiment toutes mes positions ont végété.
Plusieurs ventes dans le vert sur les échéances septembre : deux bonus Air France et deux bonus Vallourec pour des gains d’environ 5.5% chacune. Pour une fois, j’ai attendu presque l’échéance donc les gains sont quasiment au maximum, ça fait plaisir.
Ces quatre gains ont aussitôt été  rayés par la vente en perte de 20% du bonus Saint Gobain 586RZ, revendu à 3% de la barrière avant l’éventuel plongeon final qui amènerait une baisse supplémentaire d’au moins 12%. Pas de regret d’avoir acheté ce sous-jacent mais de la déception de voir que malgré de bons résultats et un secteur porteur, la valeur n’a fait que baisser depuis plusieurs mois.
Ca me questionne sur la pertinence des investissements tels que nous les pratiquons sur les bonus : le choix de barrière à environ 25-30% pour un gain moyen de 5-8% sur des entreprises non spéculatives fait que s’il y a une erreur sur 5 positions, le gain est nul.
L’exemple Saint Gobain (ce pourrait être Renault, voir Bouygues par exemple) montre que même avec une belle entreprise et une marge confortable, contre toute logique, sauf celle du Marché, on peut se planter et annuler les gains obtenus ailleurs. Et une fois sur 5, ca sera finalement relativement fréquent dans un marché un peu volatile.
Aller sur des bonus équilibrés, comme le fait Investir dans sa rubrique quotidienne sur les dérivés pourrait être une solution (barrière à 15% et rendement à 15%) car statistiquement, il suffit d’un gain sur deux pour équilibrer même si le risque est plus important. Le souci, dont s’affranchit allègrement Investir, c’est que pour des barrières à 15%, la prime est souvent élevée donc le risque de perte est en fait trop important.
D’un autre coté, en comparant par exemple sur ces trois valeurs (St Gobain, Renault et Bouyugues), la mauvaise tenue des actions donne une triple contre performance moyenne au 1er janvier d’environ 15% alors qu’au niveau bonus, Renault et Bouygues tiennent encore. Donc avec deux gains sur trois à fin d’année, ce serait bien mieux pour les bonus. Même certainement avec un gain sur trois car je ne suis pas très optimiste sur Renault cer derniers jours, les barrières à 65 vont être difficiles à tenir…

J’ai eu de la chance sur Atos, revendu avec un gain de 6% au début de l’été et qui, ces derniers jours, est allé toucher sa barrière basse à 90€. Malgré les qualités de l’entreprise, elle est finalement à catégoriser dans les spéculatives donc je l’oublie au niveau des bonus.

Deux achats ce jour sur des valeurs très stables :
- Orange : 124BC d’échéance Juin. Barrière à 23% et rendement max de 6%.
- Unibail : 814GC d’échéance Septembre. Barrière à 27% et rendement max de 7%. Pour faire suite à la discussion entre Neo et Arnvald, j’ai choisi le septembre car le delta de rendement annualisé n’est que de 0.5% par rapport au décembre. De plus, après juin, il faudra vivre avec le détachement du dividende de 5% donc autant minimiser les risques aussi de ce coté là.

Enfin, je vais procéder à une réallocation d’actifs (c’est beau comme terme) entre mes portefeuilles. Je diminue la voilure sur la partie CTO donc sur la partie Bonus pour blinder mon PEA et enfin commencer à utiliser mon PEAPME qui attend dans un coin depuis quatre ans.
Cette année, je paye les impôts sur les beaux gains de l’année dernière sur le CTO et chaque mois, ouille ça pique donc autant utiliser à fond les enveloppes défiscalisées.
Il s’agit d’utiliser le PEAPME pour les valeurs moyennes recommandées par les cadors du jeu TheBull + quelques valeurs faisant consensus sur le forum et d’étoffer mon PEA avec de belles entreprises  sur lesquelles il me semble opportun et intéressant de rentrer progressivement (par exemple en ce moment Rubis, Altran, Atos, Bouygues, Saint Gobain, BNP, Valeo, Kering).

Hors ligne

 

#246 14/08/2018 16h02 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415 

Bonjour Ostal,

Je me tâte (finalement) moi aussi à réduire mon allocation sur les bonus cappés (CTO) afin de replacer sur les actions en direct (PEA). Les alertes ces derniers temps sur les belles sociétés que vous avez cité (auxquelles je rajouterai MICHELIN -qui est quand même remontée depuis-) ne me laissent pas de marbre.

/Sauf sur BOUYGUES, sur laquelle j’ai eu plus de chance. Je suis parvenu à baisser mes bornes basses au fur et à mesure que je prenais de petites PV. Je n’ai donc plus qu’une seule position (borne basse à 27,50€ et marge de 26%) sur ce sous-jacent. Ca reste confortable dans l’état actuel des choses.\

Je suis loin d’être en panique, mais je dois avouer une certaine remise en questions. Pour mon cas, un rééquilibrage actions en direct / bonus cappés va sûrement être nécessaire. Soit par retraits du CTO, soit par alimentation exclusive du PEA durant quelques temps.

J’ai hâte de suivre vos décisions futures


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

[+2]    #247 20/09/2018 16h55 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Concernant l’actualité du portefeuille de bonus, c’est assez calme en ce moment puisque les marchés végètent.
A l’usure, j’ai pu vendre le bonus Vallourec ZZ92B échéance décembre avec un gain de 5.5% sur 7.5 possibles.
J’ai aussi décidé de vendre le bonus Société Générale 7108C. Lorsque je l’ai acheté en janvier 2018, la barrière basse était à 27% et le gain potentiel était de 7. Suite à la forte baisse des bancaires cette année, il a passé beaucoup de temps dans le rouge dans mon portefeuille et il est laborieusement revenu à l’équilibre grâce à la valeur temps. La barrière basse n’est que à 10% et même s’il ne reste que 2 mois à tenir, je préfère vendre par prudence.
Ci-dessous ce qu’il me reste en rayon.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1843_bonus2009.gif

Ceci étant dit, j’ai réfléchi à ma stratégie et des choses vont changer. L’année 2018 (les trois premiers trimestres) est très instructive sur le plan des bonus. La performance brute n’est que de +1,6% alors que le but des bonus, c’est de surperformer dans un marché atone.
La faute est, en première lecture, attribuable à des prises de positions sur des sous-jacents spéculatifs comme Air France ou Casino qui ont engendré de belles moins-values.

Mais si je calcule le résultat de mes investissements sur uniquement des valeurs du CAC40 donc hors les spéculatives, je n’obtiens qu’un gain de 3%. En décortiquant, j’obtiens :
- 37 achats/vente gagnants représentant un gain de 6,5% (le gain moyen par position est de 4,3% mais comme une somme a pu être utilisée une seconde fois la même année, j’arrive à 6,5%)
- seulement trois achats/ventes perdants mais qui représentent 3,5% de pertes (St Gobain -20%, Suez -28%, BNP -16%).
Cela confirme ce que l’on supposait déjà, à savoir qu’une perte a un poids 5-6 fois supérieur à un gain lorsque l’on investit sur des bonus sécurisés (25-30% de barrière basse et 5-7% de gain potentiel) et sur de bons sous-jacents. C’est un ratio trop risqué.

Quels sont alors les changements possibles pour accroitre la performance avec les bonus ?
- rester sur les mêmes caractéristiques mais n’investir que sur quelques sous-jacents parmi les plus stables/qualitatifs (Unibail, Bouygues, Orange par exemple). Cela me semble être un risque trop grand car pas assez de diversification.
- passer sur des caractéristiques plus équilibrées en baissant la barrière et augmentant le rendement, par exemple, barrière à 15%, gain à 15% et surtout il est possible de trouver des bonus sans prime. Exemple : Airbus 791PC de barrière 17%, gain de 16% à échéance 1 an, prime à 0%.
Avec de telles caractéristiques, l’équilibre est atteint avec 1 gain et 1 perte. 2 gains sur 3 donne + 5% de perf, 3 gains sur 4 donnent +10%… C’est le principe retenu par Investir dans sa rubrique quotidienne sur les dérivés. Pourquoi pas ?
- n’investir que sur les indices, soit des bonus sur le CAC ou mieux sur l’EuroStoxx : on s’affranchit du risque de mauvais choix d’un sous-jacent, avantage énorme. On ne s’expose plus qu’au risque de baisse importante des marchés. La contrepartie de cette sécurité, c’est un rendement qui plafonnera à 5-7% annuel même si les marchés montent beaucoup. Exemple, le 977CZ de barrière à 23% et de rendement 7% à fin 2019.

Je ne suis pas encore décidé mais l’investissement en bonus EuroStoxx me semble être le plus pertinent dans ma stratégie car j’ai sorti de l’argent du CTO pour blinder le PEA et commencer à utiliser le PEA-PME. Des bonus plus sécurisés contrebalanceront bien le risque plus important pris sur les autres poches qui ont vocation à accueillir plutôt des valeurs moyennes.

Hors ligne

 

#248 20/09/2018 20h54 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   415 

Bonsoir Ostal,

Je ne comprends pas en quoi votre première présente un gros risque ? Certes en n’investissent plus que sur les sous-jacents a priori les plus solides, vous réduiriez votre diversification sur les bonus cappés. Mais cela n’empêcherait absolument pas votre portefeuille global de rester, lui, parfaitement diversifié.

Votre deuxième option pourrait peut-être s’appliquer à des sous-jacents ayant déjà fortement baissé. Style Renault qui passe de 100 à 70 ou Saint-Gobain de 45 à 35. Vous pourriez ainsi estimer que le gros de la baisse a déjà eu lieu, et donc réduire le niveau de marge que vous acceptez. Il faudra par contre prendre en compte le fait que vous rendrez (si vous poursuivez tel qu’aujourd’hui) avant de toucher la borne basse. Une marge de 15% serait en réalité plutôt de 10 à 12%.

Sur votre troisième option, il est clair que celle-ci permet de s’affranchir des variations liées à seulement un titre. Rien que pour cela elle mérite d’être envisagée. À voir ce pendant les marges et les rendements offerts.


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#249 21/09/2018 08h35 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   452 

Portefeuille bien équilibré du point de vue des échéances, avec 5 échéances de 12/2018 à 12/2019.

Par contre concentré du point de vue des sous-jacents, avec certains qui ont plusieurs bonus cappés (Bouygues 4, Renault 3, Orange et Saint-Gobain 2).
Quand un sous-jacent commence à baisser, je ne pense pas que c’est un bon plan de renforcer avec de nouveaux bonus cappés, tant que la borne basse du premier n’est pas en danger.

Pas convaincu par l’approche "équilibrée" d’Investir.
Il revient au même qu’avoir 50 % de risque de perdre 1 € que 20 % de perdre 5 €.

L’EuroStoxx50 est un sous-jacent intéressant, soumis uniquement au risque du marché, mais moins rentable.
977CZ  est bien.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#250 21/09/2018 09h31 → Portefeuille d'actions d'Ostal (bonus, portefeuille, spéculatif)

Membre
Réputation :   29 

ArnvaldIngofson a écrit :

Il revient au même qu’avoir 50 % de risque de perdre 1 € que 20 % de perdre 5 €..

Pas tout a fait. En terme d’ "expected value" oui, mais pas en terme de volatilité, de lissage des gains/pertes.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech