Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#976 27/02/2020 18h32

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   319  

Oups 7 % excusez moi wink


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

#977 27/02/2020 18h36

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   483  

Le rendement à un moment donné ne signifie absolument rien. Pour Total (l’entreprise), que le rendement soit de 7%car le cours est à 40€ ou bien qu’il soit de 5,5% parce que le cours est à 50€, c’est kif kif, ça n’a pas la moindre importance. Il ne faut surtout pas se focaliser là dessus

Dernière modification par Neo45 (27/02/2020 18h37)


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#978 27/02/2020 18h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   319  

Aïe je ne vous suis pas ne m’en veuillez pas je ne suis sans doute pas assez féru de bourse wink ; si vous étiez l’entreprise, si en raison du cours du pétrole vous aviez de moins en moins à redistribuer, il me semble que le versement du dividende serait problématique. Car le cours de Total suit le cours du pétrole (ce qui conditionne le bénéfice et à termes le versement du dividende, sauf erreur).

InvestisseurHeureux a écrit :

…le marché réagit très simplement : si le cours du pétrole baisse, le cours de Total baisse, et vice-versa. Ensuite, les publications trimestrielles et surtout les prévisions annuelles (de Total comme des autres acteurs du secteur) vont corriger les "anticipations".

Impossible en revanche de retrouver de la donnée sur la corrélation bénéfice/dividende/cous du pétrole mini dans le cas de Total (de mémoire c’est le PDG de Total qui avait abordé le sujet dans un article ?).

Dans le cas d’une entreprise à forte croissance potentielle qui ne verse pas un gros dividende je suis d’accord avec votre raisonnement en revanche (on réfléchira en total return en priorité).

Dernière modification par Iqce (27/02/2020 18h52)


"Quand tu vas commencer à mesurer le fond de la mer, fais bien attention de ne pas trop te pencher, et de ne pas tomber par dessus bord et là où ça sera trop profond, laisse un peu mesurer les autres".

Hors ligne Hors ligne

 

#979 27/02/2020 19h17

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   483  

Oui, bien sûr que le cours du pétrole est la principale variable impactant les bénéfices de la société. Mais les majors ont les moyens de faire des économies (en milliards de $) en rabotant sur les dépenses d’investissements dans le cas où les cours baisseraient de trop.

De plus, en 2003/2004 lorsque les cours du baril étaient sous les 35€, les dividendes ont continué d’augmenter. Certes, un telle situation n’est probablement pas tenable plusieurs exercices de suite. Mais je ne pense pas que nous y soyons pour le moment.
En outre, depuis une quinzaine d’années la société a régulièrement communiqué sur une baisse de son point mort. On peut donc supposer qu’un baril bas de nos jours aurait moins d’impact que ce qui a été le cas il y a 10 / 15 ans.


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#980 27/02/2020 20h03

Membre
Réputation :   14  

Bonjour

Et TOTAL avait aussi proposé le paiement du dividende en actions lors de la dernière baisse du pétrole afin de soulager la trésorerie du groupe.

Cordialement


Together we stand, divided we fall

Hors ligne Hors ligne

 

#981 27/02/2020 20h46

Membre
Réputation :   19  

Bonjour,

Comme le suggère Neo45, le lien entre le cours du titre et le montant du dividende est aléatoire, du moins à court et à moyen terme.

Le dividende représente en général une partie du bénéfice de l’entreprise. Son montant dépend donc du bénéfice réalisé et de la façon dont l’entreprise a décidé de répartir ce bénéfice.

Le cours en bourse, lui, dépend d’autres facteurs : la spéculation sur l’avenir, la vente à découvert, l’entrée et la sortie de l’entreprise dans les différents indices, les rumeurs, les virus….

L’assemblée générale de l’entreprise décide du montant absolu du dividende (ou du rapport « dividende/ BNA »), jamais du rapport « dividende/cours de bourse ».

À ce propos, je suis toujours étonné d’entendre certains dire que l’on ne s’enrichit pas en percevant des dividendes (ou des actions gratuites), sous-entendu que le montant du dividende est soustrait du cours le jour du détachement. En réalité, cette soustraction est artificielle. Le matin même, le titre est remis dans les mains du marché et il continue d’être exposé aux spéculations du marché, indépendamment du montant du dividende.

Hors ligne Hors ligne

 

#982 27/02/2020 21h08

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   483  

Bonjour Rucipe,

Et non, un dividende n’enrichit pas l’actionnaire puisque comme vous le dites vous-même, le montant de celui-ci est déduit du cours le jour du détachement. Que le cours continu de varier n’y change rien. Le montant du dividende est bien déduit du cours. De plus, si vous y ajoutez le facteur "imposition", le dividende fait même perdre de la valeur pour les actionnaires wink

Dernière modification par Neo45 (27/02/2020 21h08)


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#983 01/03/2020 16h48

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   483  

Point mensuel à fin février (50ème mois du portefeuille)

au 29 février après clôture

la performance mensuelle est la suivante
. Portefeuille global : -7,80%
. CAC 40 NR : -8,54%

la performance annuelle est la suivante
. Portefeuille global : -10,71%
. CAC 40 NR : -11,07%

Dividendes (bruts) mensuels
. RàS

Analyse
C’est un mois de février particulièrement rouge qui vient de se terminer. Le portefeuille fait à peine mieux que le CAC 40 NR. La couverture partielle du portefeuille, que j’ai peut-être débloqué un peu trop tôt me permet de limiter les dégâts. Le portefeuille continu de croître (en nombre de lignes et d’actions détenues).
La baisse actuelle des marchés ne me fait ni chaud ni froid. Je continue de toujours aussi bien dormir, et n’éprouve aucune inquiétude quant à mes investissements. J’irais même jusqu’à dire que je n’espère qu’une chose… que le marché ne remonte pas dans l’immédiat (voir même, qu’il continue de baisser) afin de renforcer des belles sociétés à moindre coût.

Je viens dès lors de passer le test psychologique "correction soudaine et brutale des marchés" avec succès. Je n’en espérais pas moins. Prochaine étape, qui, à priori, ne m’inquiète guère plus : le test "krach boursier" ! C’est le niveau supérieur, mais j’ai confiance en moi smile

Il est donc évident que ma stratégie d’investissement reste inchangée. Elle me convient parfaitement.

Dernière modification par Neo45 (01/03/2020 18h25)


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #984 09/03/2020 15h02

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   483  

Ce jour…

Situation
Nous y sommes… la deuxième démarque est lancée ! Y en aura-t-il une troisième ou pas, je n’en ai pas la moindre idée. Affaire à suivre dans les jours / semaines / mois à venir.

Achats
. Renforcement de ma ligne Rubis, via l’achat de deux actions supplémentaires. Soit l’équivalent de 9% de ma ligne déjà existante. PRU en baisse à 49,30€ et rendement sur dividende de 3,22%. Cet achat a été effectué sur mon CTO.
.. Rubis est actif sur des marchés de niche et profite d’une certaine capacité à adapter ses tarifs à ses clients. De plus, la qualité certaine du management du groupe m’incite à penser que la société saura faire face à cette crise économico-sanitaire. J’ai fortement hésité avec un renforcement de Total, mais ayant déjà franchi le pas ces dernières semaines, j’ai favorisé une autre valeur.

. Renforcement de ma ligne Danone, via l’achat d’une action supplémentaire. Soit l’équivalent de 5% de ma ligne déjà existante. PRU en baisse à 64,90€ et rendement sur dividende de 3,23%. Cet achat a été effectué sur mon CTO.
.. Bien que le groupe agro-alimentaire et dors et déjà annoncé qu’il serait impacté par la crise actuelle, il ne fait aucun doute qu’il demeurera nécessaire, pour l’ensemble de la population, de se nourrir. Aussi, je renforce cette valeur à caractère défensif.

Dans les jours / semaines qui viennent…
A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Je n’exclue pas d’engager en bourse une partie de mon épargne de secours (jusqu’à la moitié de celle-ci). Ceci pourrait se faire dans les jours / semaines qui viennent, selon l’évolution à venir des marchés.

D’un point de vue psychologique, car une telle baisse n’est absolument pas courante, je vis très bien de voir mon portefeuille en rouge vif. J’ai “perdu” plus de 4k€ de valorisation depuis les plus hauts récents, mais tout va bien. Je n’ai qu’un seul tout petit regret… avoir liquidé ma couverture beaucoup trop tôt. Mais franchement, et pour parler jeune : je kiffe grave cette correction !

Sinon, je retrouve un peu l’état d’esprit global à mes débuts en bourse il y a quatre ans… au plus bas de la correction de 2015 / 2016. Le pétrole et les marchés s’enfoncent magistralement. Certains paniquent, d’autres sont attentistes, et d’autres encore (dont je fais partie) sont "contents" de la baisse.
Une magnifique chute de 23% en moins de trois semaines, même si ce n’est pas encore un krach (ou alors un petit "kracounet"), je reste parfaitement serein. Même pas inquiet de voir du -35% ou du -45% sur certaines lignes (les foncières de centres commerciaux) du portefeuille. Les marchés se vautrent royalement, c’est parfait… tout va bien !

État de ma stratégie
Ce renforcement mensuel me permet, après mon renforcement mensuel du 27 février dernier, de voir le niveau de mes dividendes annuels augmenter.
Pour rappel, je me suis fixé comme second palier à atteindre, 1210€ de rendement annuel brut. Celui-ci devrait me permettre de réduire un peu plus encore mon temps de travail afin de plus profiter de ma famille.
Je suis donc aujourd’hui à un niveau de rendement annuel brut de 1020€. Ce rendement est actuellement assuré par 21 sociétés de la cote parisienne.


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#985 09/03/2020 15h28

Membre
Réputation :   29  

Attendez de voir si toutes vos actions maintiennent leur dividende…

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #986 09/03/2020 15h31

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   483  

La grande majorité de mes lignes ont passé la crise de 2008 sans toucher à leur dividende.


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#987 09/03/2020 18h04

Membre
Réputation :   13  

Neo45 a écrit :

Mais franchement, et pour parler jeune : je kiffe grave cette correction !

Jeune des années 80 alors ! wink

Hors ligne Hors ligne

 

#988 09/03/2020 19h12

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   483  

Oui, c’est possible. Dans ce cas ce serait donc du "vieux jeune" lol


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #989 12/03/2020 15h36

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   483  

Alors qu’il ne fait guère plus de doute que nous sommes désormais en présence d’un krach boursier et que le CAC 40 dévisse encore de plus de 8%, aujourd’hui, j’ai décidé de faire un choix crucial pour ce qui est de mon portefeuille d’actions orienté dividendes. Il s’agit de mouvements exceptionnels de portefeuille.

J’ai liquidé mes deux lignes de foncières commerciales, que sont Unibail Rodamco Westfield et Mercialys. Outre une large moins-value de l’ordre de 40 à 50% (hors dividendes perçus), ces ventes amputent mes dividendes perçus d’environ 25%. Autant dire que ce sont là deux opérations à fortes conséquences pour l’ensemble de mon portefeuille !

Comme à mon habitude, je n’ai pas conservé les liquidités issues de ces cessions. J’ai réinvesti le tout sur plusieurs lignes du portefeuille, compensant ainsi une partie (moins de la moitié) des dividendes “perdus”. Néanmoins, ne croyez pas que je sois entré en “phase de panique”. Pas du tout. Sans quoi je n’aurais pas réinvesti dans la foulée.

Pourquoi ces ventes d’Unibail et de Mercialys ?

Lorsque j’achète des sociétés, je le fais dans une optique de (très) long terme. Il n’est donc pas dans ma stratégie de liquider une ligne fusse-t-elle en moins-value. D’ailleurs, comme je l’ai toujours dit, je ne pense pas que le e-commerce soit une menace pour les foncières de centres commerciaux. Mon discours à ce niveau là n’a pas changé, et ne changera pas. Depuis de nombreux mois les cours de ces sociétés accusait une baisse très importante. Je restais malgré tout confiant. Ils auraient pu baisser encore plus que j’aurais conservé mes positions.
Ce qui a changé ces jours-ci…

Pourtant, il y a quelque semaines est apparu ce fameux “coronavirus”. Là encore, je ne suis pas spécialement inquiet en ce qui le concerne. Pourtant, après réflexion j’ai fait le choix de liquider mes deux lignes sus mentionnées. ..

Pourquoi ? Tout simplement parce que je crains que ces sociétés ne soient des victimes collatérales de la cris économico-sanitaire que nous vivions actuellement. En effet, les foncières de centres commerciaux dépendent grandement des galeries commerciales qu’elles gèrent. Galeries qui sont occupées par des multitudes d’enseignes plus ou moins importantes.

Ces mêmes enseignes dépendent, elles, directement, des flux de consommateurs qui arpentent les allées des centres commerciaux. Aussi, avec le covid-19, je crains (d’un point de vue économique) que des mesures encore plus strictes de contrôle des déplacements ne soient prise. Mesures qui auraient pour conséquences de réduire drastiquement les allées et venues “loisirs” des gens. Partant de là, il n’est pas à exclure que les enseignes de ventes connaissent d’importantes difficultés financières, lesquelles auraient un impact significatif sur les foncières elles-mêmes.

J’ai donc sacrifié 15% de mes dividendes (25% de perdus, et seulement 10% de compensés par mes achats du jour) afin de protéger mon portefeuille sur le long terme. Peut-être reviendrais-je sur ces valeurs de centres commerciaux, mais pas avant que les choses ne se soient grandement décantées. En d’autres mots, une baisse sensible des dividendes versés par ces sociétés ne serait pas pour m’étonner à l’occasion de l’exercice 2020.

Achats du jour

Malgré le krach en cours, je ne cherche toujours pas à faire du market timing. Je ne m’estime pas assez compétent pour m’essayer à cet exercice. Je poursuis mes achats dès lors que j’ai des liquidités disponibles, y compris aujourd’hui avec ces mouvements exceptionnels de portefeuille.
Nouvelle ligne

. Air Liquide. Achat de 3 actions à, un PRU de 106,85€. Le rendement sur dividende est de 2,52%. Achat effectué sur le CTO.
.. Leader mondial dans son domaine, le groupe Air Liquide est un incontournable de tout portefeuille boursier orienté long terme. J’ai décidé, suite au krach, d’en initier une petite ligne. Celle-ci devrait fort logiquement croître dans les semaines et mois à venir.
Renforcements de positions

. Rothschild & Co (renforcement). Achat de 12 actions supplémentaires, soit 25% de ma ligne pré-existante. PRU en baisse à 23,67€ et rendement sur dividende de 3,59%. Achat effectué sur le CTO.
.. Suite aux résultats 2019 publiés il y a quelques jours, j’estime que le groupe Rothschild and Co représente un moins grand risque que les grands groupes bancaires. Je fais donc le choix de renforcer cette ligne.

. Rubis (renforcement). Achat de 5 actions supplémentaires, soit 20% de ma ligne pré-existante. PRU en baisse à 47,39€ et rendement sur dividende de 3,35%. Achat effectué sur le CTO.
.. Après avoir déjà renforcé ma ligne il y a trois jours, j’ai décidé d’en remettre une petite louche. Je conserve une grande confiance dans le management et dans la résilience de cette très belle société. Il s’agit d’une ligne que je n’hésiterai pas à renforcer à l’avenir. A noter que le groupe publiera ses résultats annuels 2019 ce soir.

. Thales (renforcement). Achat de 5 actions supplémentaires, soit 55% de ma ligne pré-existante. PRU en baisse à 47,39€ et rendement sur dividende de 3,35%. Achat effectué sur le CTO.
.. Je considère que le secteur de la défense et l’aérospatial se doit d’être renforcé. On ne sait jamais ce que nous réserve l’avenir. De plus, les résultats récemment publiés sont bons et encourageants. Nul doute que la crise actuelle aura un impact, mais je pense que le groupe est en mesure d’y faire face.

. Total (renforcement). Achat de 20 actions supplémentaires, représentant 46% de ma ligne pré-existante. PRU en baisse à 47,39€ et rendement sur dividende de 3,35%. Achat effectué sur le CTO.
.. J’ai renforcé cette à de multiples reprises ces derniers temps. Je considère que la chute du cours provoquée par la “gueguerre” en l’Arabie Saoudite et la Russie ne sera que provisoire. Cumulée aux conséquences économiques du coronavirus, cela entraîne une chute sans précédent du secteur pétrolier dans son ensemble. L’occasion rêvée pour moi d’acheter Total à bon compte (enfin je l’espère).

. Vinci (renforcement). Achat de 3 actions supplémentaires, soit 18% de ma ligne pré-existante. PRU en baisse à 80,52€ et rendement sur dividende de 3,78%. Achat effectué sur le CTO.
.. Après une chute de 30% du cours en seulement quelques jours, je trouve là l’occasion de renforcer Vinci. J’hésitais à le faire il y peu de temps autour des 100€… à 70€ c’est encore mieux !

Dividende Score

Le Dividende Score des sociétés achetées ce jour est le suivant. Je me dirige clairement vers la qualité. fusse-t-il nécessaire d’organiser des mouvements exceptionnels de portefeuille.
Aucune des sociétés achetées ce jour ayant un Dividende Score inférieur à la moyenne. Inversement, les deux vendues (Unibail et Mercialys) étaient beaucoup moins bien notées.

    Air Liquide : 6,3
    Rothschild and Co : **
    Rubis : **
    Thales : 8,7
    Total : 5,9
    Vinci : 6,5

État de ma stratégie

Alors mes derniers achats m’avaient permit de franchir la barre symbolique des 1k€ bruts perçus annuellement, mes mouvements exceptionnels du jour me font plonger (un peu comme le CAC 40). C’est ainsi que de 1021€ /an je passe à “seulement” 871€. La qualité n’a pas de prix… Même pas celui des dividendes !

Dernière modification par Neo45 (12/03/2020 15h38)


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#990 12/03/2020 15h47

Membre
Réputation :   17  

La baisse de la fréquentation dans les centres commerciaux ne fait sans doute pas de doute…de là à mettre durablement en difficulté les enseignes et par ricochet URW …
Vous aviez pourtant totalement confiance en URW et même si vous dites ne pas paniquer je trouve que vous réagissez assez vite en vendant la totalité de votre ligne avec une telle MV.

Hors ligne Hors ligne

 

#991 12/03/2020 15h49

Membre
Réputation :   10  

Sans paniquer, les krachs provoquent des occasions très particulières d’investissement, par conséquent revoir partiellement sa stratégie d’investissement me semble logique afin d’essayer de profiter au mieux du retournement futur des marchés boursiers

Hors ligne Hors ligne

 

#992 12/03/2020 16h07

Membre
Réputation :   26  

Stv44 a écrit :

La baisse de la fréquentation dans les centres commerciaux ne fait sans doute pas de doute…de là à mettre durablement en difficulté les enseignes et par ricochet URW …
Vous aviez pourtant totalement confiance en URW et même si vous dites ne pas paniquer je trouve que vous réagissez assez vite en vendant la totalité de votre ligne avec une telle MV.

Je rejoins l’analyse, c’était déjà le cas avec CBO Territoria, ce n’est pas un reproche mais j’ai l’impression d’un décalage entre ce que vous écrivez et ce que j’interprète de vos arbitrages. Après la tranquillité n’a pas de prix !

Hors ligne Hors ligne

 

#993 12/03/2020 16h11

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   483  

Stv44 a écrit :

La baisse de la fréquentation dans les centres commerciaux ne fait sans doute pas de doute…de là à mettre durablement en difficulté les enseignes et par ricochet URW …
Vous aviez pourtant totalement confiance en URW et même si vous dites ne pas paniquer je trouve que vous réagissez assez vite en vendant la totalité de votre ligne avec une telle MV.

Bonjour Stv44,
Dans le fond, j’ai toujours confiance en Unibail et Mercialys en tant que telles. Par contre, ma confiance envers les enseignes qui peuplent les centres commerciaux est toute autre. Les foncières (commerciales) dépendent de la santé de leurs locataires. Si ceux-ci se retrouvent en difficultés (on parle de confinement, d’interdiction des regroupements de personnes, de chômage technique, …), cela aura forcément une répercussion sur les bailleurs.
Des faillites pourraient entraîner des vacations dans les cellules commerciales. Moins de clients entraînerait une impossibilité de faire augmenter les loyers…

Tout dépend du temps qui passe. Et le temps joue contre toutes ces enseignes. Je pense déjà à tout ce qui est agences de voyages, restauration, loisirs en lieux confinés, … Si la crise économico-sanitaire devait durer et/ou s’accentuer, les foncières seraient immanquablement impactées. Plus le temps passe, plus ce sera difficile pourleurs locataires et donc pour elles.

Le propre de l’investisseur n’est-il pas de réagir rapidement en cas de besoin ? Dites-vous bien que je paniquais, je n’aurais par ré-investis mes liquidités dans la foulée. D’ailleurs, si je paniquais, ce ne sont pas deux lignes que j’aurais revendu, mais bien les 21 qui constituaient alors mon portefeuille wink

@Vladrix,
Tout à fait. Par contre, je ne garantie en rien que mes choix soient les meilleurs qui soient. Disons juste que ce sont ceux qui me conviennent.

@PSG02000,
Si j’ai bon souvenir, j’ai revenud CBo Territoria suites aux informations comme quoi la société était sous enquête judiciaire. C’est clairement le genre de chose que je ne pouvais pas (à mon modeste niveau) anticiper avant que l’information ne soit rendue publique. J’ai donc réagit à celle-ci. Idem pour ce qui est du coronavirus. Difficile, il y a encore peu de temps, d’imaginer les implications économiques qui risquaient d’en découdre.

Dernière modification par Neo45 (12/03/2020 16h14)


Dividende Score - Outil d'aide à la décision pour investissement dans les dividendes (CAC 40 et SBF 120)

Hors ligne Hors ligne

 

#994 12/03/2020 16h23

Membre
Réputation :   65  

Bonjour Néo,

Les mesures de confinement, une fois mises en oeuvre, semblent être efficaces contre le virus.
A priori on parle donc de quelques semaines sans activité pour les enseignes, avec (probablement) des dispositifs exceptionnels de soutien mis en oeuvre par les états, peut être un report du paiement des loyers… Après encore quelques semaines avant que le public reprenne confiance et réinvestisse les lieux ? Disons un gros impact sur un trimestre ? Est ce que fondamentalement cela change la valeur d’un URW ?

Bien sûr si l’on croît au scénario de type apocalypse zombie, c’est une autre histoire !

Autant je suis plutôt en accord avec les valeurs que vous avez achetées, autant je trouve la vente un peu précipitée (vous m’avez dit de poster si je n’étais pas d’accord avec vos choix, donc je m’exécute…). Après, n’ayant pas de foncière en portefeuille, c’est facile à dire ;-)

Bonne journée

Hors ligne Hors ligne

 

#995 12/03/2020 16h35

Membre
Réputation :   43  

Bonjour NEO45,

je me pose la meme question avec 15K en AV sur URW, KLEPIERRE et MERCIALYS. j’ai déja perdu 6K avec une baisse de 42%.

Je me demande si les garder a du sens car aucune idée si le dividende sera encore assuré et pour revenir à leur point d’achat il faudrait environ 100% de hausse. De plus elle peuvent encore perdre beaucoup.

D’un autre coté cela me fait mal de dire que je jette 6k en les vendant. En plus meme si je passe l’ordre maintenant elles ne seront pas vendues avant Lundi. Et d’ici là il peut encore s’en passer des choses hélas.

C’est dans ces moments là que je me rend compte des points faibles de ma stratégie. Auriez vous une piste ou des arguments ?


PARRAINAGE : BINCK, DEGIRO, ING, BOURSORAMA, MES-PLACEMENTS.FR - MESSAGE

Hors ligne Hors ligne

 

#996 12/03/2020 16h40

Membre
Réputation :   17  

Bonjour à tous
NEO il me semble voir une coquille dans vos calculs Thales et Total  (même PRU même Div)

Pour ce qui est de votre raisonnement il se tient même si je n’ai pas la même approche, en tout cas vous assumez ce que vous faites, c’est très bien ainsi.

Bonne fin de semaine à tous et à toutes

Hors ligne Hors ligne

 

#997 12/03/2020 16h41

Membre
Réputation :   91  

Bonjour,

Néo, je ne comprends pas votre arbitrage. En tout cas, si vous vous sentez mieux en faisant cet arbitrage, c’est le principal.

Vous raisonnez court-termiste sur un investissement long terme. Je veux dire par là que vous argumentez sur le coronavirus (qui cela dit en passant ne vous inquiète pas) qui ne "serait que passager" en vous inquiétant des potentielles faillites pour le futur.
S’il est évident que le coronavirus impacte l’économie et paralyse même certains secteurs d’activités (je pense qu’il est inutile de nier la situation actuelle), ce ne sera pas éternellement le cas (si c’est vraiment le cas, je pense que nos portefeuilles d’actions deviendront le cadet de nos soucis, puisque nous nous inquiéterons de nos soucis de santé, de celles de nos proches, voir nous ne seront même plus de ce monde).

Néo45 a écrit :

Dans le fond, j’ai toujours confiance en Unibail et Mercialys en tant que telles. Par contre, ma confiance envers les enseignes qui peuplent les centres commerciaux est toute autre.

Vous dîtes avoir confiance en Unibail Rodamco, mais que vous vous inquiétez de ces locataires. C’est… un peu contradictoire.

Vous dîtes aussi que cet arbitrage vous permet d’aller vers plus de qualité. Si Mercialys est discutable (pourtant, elle a de bons résultats), Unibail reste l’une des foncière de référence en terme de qualité (bon après il y a le débat sur l’achat de westfield, le fait qu’elle ait fait exploser son endettement, le fait qu’il faille qu’elle désendette à la va vite, le fait qu’il n’y ait pas de rachat d’actions à un cours qui est ridiculement bas….).

Votre choix et votre raisonnement surprennent, car, ou est l’opportunité de cet arbitrage ? En plein mouvement de panique sur les marchés…ça étonne un peu.

Mais comme je vous l’ai dis en préambule de mon roman, si vous vous sentez mieux, pourquoi pas…


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne Hors ligne

 

#998 12/03/2020 16h43

Membre
Réputation :   17  

Gandolfi, vous dîtes avoir perdu 7k mais vous n’avez rien vendu donc rien perdu…
Si vous vendez maintenant par contre oui donc à bien réfléchir mais personne ici ne peut vous dire quel est le bon choix.

Hors ligne Hors ligne

 

#999 12/03/2020 16h43

Membre
Réputation :   10  

Nemesis a écrit :

Bonjour Néo,

Les mesures de confinement, une fois mises en oeuvre, semblent être efficaces contre le virus.
A priori on parle donc de quelques semaines sans activité pour les enseignes, avec (probablement) des dispositifs exceptionnels de soutien mis en oeuvre par les états, peut être un report du paiement des loyers… Après encore quelques semaines avant que le public reprenne confiance et réinvestisse les lieux ? Disons un gros impact sur un trimestre ? Est ce que fondamentalement cela change la valeur d’un URW ?

Bien sûr si l’on croît au scénario de type apocalypse zombie, c’est une autre histoire !

Autant je suis plutôt en accord avec les valeurs que vous avez achetées, autant je trouve la vente un peu précipitée (vous m’avez dit de poster si je n’étais pas d’accord avec vos choix, donc je m’exécute…). Après, n’ayant pas de foncière en portefeuille, c’est facile à dire ;-)

Bonne journée

La semaine dernière j’étais sur cette optique mais à la vue des confinements réalisés de plus en plus importants et des mesures prises par les gouvernements, on est dans un autre scénario pour moi maintenant. Le krach des bourses mondiales est acté, le retour à la normale est incertain (pas pour demain ni dans quelques semaines), la contagion à l’économie réelle est en train de se faire. On risque d’avoir une récession à juguler, on s’inquiétait pour des grèves mais si on confine un pays entier et donc on bloque toute une économie il y aura des répercussions.

Qui a les meilleures marges, des situations de trésorerie suffisantes? Je ne suis pas certain en effet que les magasins de zones commerciales soient les mieux placés pour supporter ce genre de choc et repartir plein gaz.

Hors ligne Hors ligne

 

#1000 12/03/2020 16h44

Membre
Réputation :   13  

Bonjour,

Belles cibles !

Pourquoi persister à alimenter votre CTO alors que beaucoup de vos titres acquis sont éligibles au PEA ?

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille d'actions de neo45"

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur