Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 22/11/2017 15h22 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   54 

La question est donc : Que veut votre locataire ? le dernier mois ou toute la période ?

A titre personnel, j’envoie une quittance chaque mois à mes locataires une fois le loyer encaissé.

Setanta

Hors ligne

 

#52 22/11/2017 15h37 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

Les 2 sont donc possibles … Je l’ignorais. Au départ, il m’avait dit ne pas vouloir de quittance de loyers mais, à présent, il lui en faut une car il a besoin d’un justificatif de domicile (il me semblait que le bail ou certaines factures pouvaient faire office de, mais soit). Spontanément, je pensais lui faire une quittance pour le dernier mois acquitté mais j’ai douté.

Je vais lui demander directement.

Faites-vous d’office les quittances ou lorsque le locataire vous les demande? Je crois que je vais faire une quittance en systématique, après réception du loyer, pour les prochains locataires.

Hors ligne

 

#53 22/11/2017 17h02 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   54 

Je fais d’office, mais c’est plus par facilité pour ma part. Vous n’êtes pas tenu de lui faire une quittance mensuelle automatiquement.

Néanmoins, vous êtes tenu si votre locataire vous le demande de la lui fournir (la période est à sa demande du coup…)

Setanta

Hors ligne

 

#54 13/12/2017 10h34 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

Bonjour à tous,

Après avoir jeté un oeil au calendrier fiscal, il me semblait devoir payer la CFE (CET) cette année, or je n’ai reçu aucun avis d’imposition (hormis la TF -> payée et la TH -> réorientée vers le locataire suite à erreur du centre des impôts) et je n’ai rien dans mon espace pro sur impotsgouv …
J’ai rempli le p0i au démarrage de mon activité lmnp (août 2016) et suis en contact régulier avec les impôts …

Ai-je été oublié ou ai-je mal compris le fonctionnement de cette cotisation?

Cas 1: dois-je le signaler en recommandé aux impôts? Quels documents joindre?
Cas 2 : qu’ai je mal compris?

Il me semble que d’autres ont été dans ce cas mais, n’étant pas sur le pc actuellement, la recherche via le téléphone est laborieuse …

Bonne journée !

Hors ligne

 

[+1]    #55 13/12/2017 13h43 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   396 

La collecte de cet impôt est très aléatoire, dans les années de perception, dans l’application des textes etc selon le bon vouloir de chaque centre des impôts.
Il m’est arrivé la même chose que vous, en ayant fait correctement toutes déclarations, la première année due à 50% n’a pas été imposée, la seconde directement à 100% et la 3ème en changeant tout les modes de calcul… j’ai tenté un dialogue qui m’a été refusé (menaces) maintenant je ne dis plus rien considérant que si je paye trop pour certains biens, pas assez pour d’autres, globalement cela doit s’équilibrer (tout en regrettant cette manière de faire qui ne respecte pas les lois de la république).


"Cesse de croire, instruis toi"- André Gide

Hors ligne

 

#56 13/12/2017 13h58 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   31 

Idem pour ma part, avec un montant de CFE qui varie de manière très suspecte (à la baisse!) d’une année sur l’autre.

Cet impôt est très aléatoire et pas du tout transparent.

Hors ligne

 

#57 13/12/2017 14h37 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

@DDtee
J’ai lu que cet impôt manquait de transparence, à plusieurs reprises et à plusieurs endroits, et qu’il n’était pas toujours dû … Que cela dépend des communes, des années … C’est pour ça que je pensais attendre début 2018 et voir si j’avais un rappel … Je suis du genre plutôt carré donc ça me dérange mais, en ayant tout fait dans les clous et avec toutes les informations dont l’administration dispose, je ne conçois pas qu’elle puisse m’avoir "oublié" …
Cadeau de Noël? J’en doute.

@dalki
S’il baisse, c’est plutôt positif mais il est surprenant que les calculs puissent changer et, surtout, que ce manque de transparence ne suscite pas plus d’interrogation que cela!

J’actualiserai si je reçois un rappel …

Hors ligne

 

#58 17/01/2018 16h34 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

Bonjour,

En ce début d’année 2018, le premier changement de locataire se profile à l’horizon et je viens partager avec vous quelque chose qui m’a surpris …

Je demande toujours, au garant, de me fournir ses trois dernières fiches de paye et son dernier avis d’imposition (ou quelque autre pièce justificative de domicile). Jusqu’à présent, personne ne s’en est offusqué mais, la semaine dernière, j’ai reçu un étudiant qui m’a fourni les papiers nécessaires le concernant et dont la situation est tout à fait correcte. Je n’attendais plus que les documents de son garant (grand frère). J’ai eu un appel de ce monsieur qui ne comprenait pas du tout que je puisse réclamer lesdits documents … Le seul qu’il veuille bien me fournir étant le dernier avis d’imposition … Je lui ai expliqué que son avis d’imposition ne présume pas de ses revenus actuels puisqu’il est calculé sur les revenus passés mais il semble très réticent à me fournir les 3 dernières fiches de paye … Du coup, le presque futur locataire est embêté … Toutefois, il a les revenus suffisants pour couvrir le loyer et les charges lui-même.

Est-ce que cela vous est déjà arrivé ?
Ces documents ont toujours été fourni par mes garants, j’ai du mal à concevoir que cela puisse à ce point poser problème …

Bref, je voulais partager cette petite "anecdote" qui me surprend beaucoup.

Dernière modification par Lykkelig (17/01/2018 17h11)

Hors ligne

 

[+1]    #59 17/01/2018 21h12 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1296 

Il y a une liste limitative des documents que vous avez le droit de demander à un locataire et/ou à son garant. Il est interdit de demander d’autres documents.

Les justificatifs de ressources font bien partie des documents autorisés, et vous êtes tout à fait à fonder à en demander plusieurs (dans votre cas : avis d’imposition ET feuilles de paie).

Source : Accès à un logement privé : dossier du candidat | service-public.fr

Expliquez à votre locataire que vous êtes dans votre droit et que si son frère ne vous transmet pas les documents demandés, vous ne considérerez pas son frère comme un garant sûr et donc que vous le lui louerez pas le logement. Point final.

Vous avez tout à fait raison de vous méfier d’un garant qui ne veut pas transmettre ses feuilles de paie. Il peut avoir perdu son travail récemment.

Dernière modification par Bernard2K (17/01/2018 21h15)

Hors ligne

 

#60 17/01/2018 22h29 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

M.rci Bernard2K,

Je ne doutais pas être dans mon bon droit et l’ai renvoyé vers les documents officiels. Je lui ai bien expliqué le pourquoi du comment. N’ayant jamais eu à fournir un dossier aussi étayé, il était très suspicieux.
J’ai fini par lui dire simplement que j’avais d’autres candidats potentiels (ce qui est vrai) et qu’en cas de défaut de documents, je ne pourrai pas considérer son dossier.

Dernière modification par Lykkelig (17/01/2018 22h30)

Hors ligne

 

[+1]    #61 18/01/2018 12h16 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   47 

Lors des demandes de visite, je précise que si suite à la visite le logement plaît, le locataire peut déposer un dossier avec:
- une pièce d’identité (carte d’identité, passeport)
- un justificatif de situation
- un justificatif de logement
- un justificatif de ressources,
avec les même pièces pour le garant. Je demande systématiquement deux garants : les étudiants trouvent ça normal, avec papa-maman. Vu que je cible les étudiants, cela me convient parfaitement.

Quand ils me demandent quelles pièces prendre, j’envoie ce lien
LISTE DES PIÈCES JUSTIFICATIVES POUVANT ÊTRE EXIGÉES DE CHACUN DES CANDIDATS À LA LOCATION
et je dis qu’une seule par catégorie.

Quand ils n’ont qu’un garant, ou aucun, je dis que leur dossier sera étudié, mais que j’ai déjà des dossiers avec deux garants. Ils comprennent d’eux même que leur dossier a moins de poids.

Je leur dis que la décision sera prise dans les 3 jours, et le bail signé dans les 3 jours, avec la date de l’entrée dans les lieux. Je ne suis plus sur place, donc je dois savoir si je peux faire l’entrée ou pas.

Pour les personnes qui veulent louer pour le "mois prochain", je leur explique que j’ai des demandes, et que je ne souhaite pas garder le studio vide. ( Il y a que moi qui panique en me disant que certain visitent et après savent que le logement est vacant, et en plus fraichement meublé. Squat, cambriolage,… Bref, dès la visite, j’étudie les dossiers, j’appelle le locataire, confirme sa volonté de louer, prend le rdv pour l’entrée, rédige le bail, lui envoie pour lecture - et correction si besoin -, puis l’entrée dans les lieux à la date fixée, puis j’envoie le message aux autres visiteurs pour dire que le logement a trouvé preneur).

Je réponds systématiquement aux personnes qui m’ont laissé un dossier. La dernière fois, je me suis prise de sacrées remarques ( que je sois une fille ? que je sois jeune ? ), bref, après coup, j’étais contente de pas l’avoir choisi (alors que très bon dossier).

Si vous ne sentez pas le garant, alors prudence.

Hors ligne

 

#62 18/01/2018 18h29 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

Bonsoir amoilyon,

Dès le départ, je fais une annonce très complète. Ensuite, lorsque je commence à recevoir des mails et que je cale des visites, j’envoie un document PDF reprenant toutes les informations liées au bien, plus de photos que sur l’annonce et tous les documents que je demande pour le dossier. Suite à votre message, j’y ai ajouté le lien vers legifrance.

Me concernant, je ne demande qu’un garant par locataire et j’ai principalement des étudiants ou de jeunes couples comme intéressés.

Comme c’est mon premier changement de locataire, j’avais lancé la machine dès réception de la lettre de départ … Du coup, j’ai eu énormément de visites et, à quelques jours du switch, je pense que j’ai trouvé le remplaçant (qui ne sera malheureusement pas le jeune homme pré-cité). Effectivement, lorsque le dossier correspond à mes exigences, je fais confiance à mon feeling pour le choix final.

Comme vous, je réponds toujours aux personnes qui m’ont laissé un dossier.

Votre anecdote me fait penser aux premières visites que j’avais organisé: un jeune homme vient visiter, m’annonce d’emblée que son employeur peut l’envoyer n’importe où quasiment du jour au lendemain donc il cherche un meublé pour le côté pratique (dernier lieu de vie: 3 mois sur place). Ok, clairement pas le candidat idéal pour moi. Ensuite, tout au long de la visite, il rit seul … Il me pose quelques questions mais rien de fou. Il trouve le logement parfait. Il me faisait l’effet d’être un "touriste". Il me fournit un dossier complet suite à la visite et, alors que je m’apprêtais à prendre congé, il me demande s’il peut me poser une question … Je l’invite à en profiter tant que nous sommes encore dans l’appartement et il me sort "mais … c’est vraiment vous la proprio? Non parce que vous faites super jeune!" et il continue de rire … Oui, c’est toujours moi la proprio … Ajouté à d’autres éléments, j’ai préféré éliminer son dossier notamment pour cause de drôle de feeling wink.

Allez, il me faut maintenant me renseigner sur le bail unique en cas de colocation dans un meublé car c’est un couple qui va reprendre le logement!

Hors ligne

 

#63 18/01/2018 18h55 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   47 

Lykkelig a écrit :

Je l’invite à en profiter tant que nous sommes encore dans l’appartement et il me sort "mais … c’est vraiment vous la proprio? Non parce que vous faites super jeune!" et il continue de rire … Oui, c’est toujours moi la proprio … Ajouté à d’autres éléments, j’ai préféré éliminer son dossier notamment pour cause de drôle de feeling

Pareil, on est trop jeunes et jolies pour être des vils propriétaires mesquins, ça doit être ça. big_smile

Mon ’avantage" était que l’artisan finissait les travaux pendant les visites,  je n’ai pas eu de remarque ou de ricanement, vu que l’artisan répétait " Madame" dès qu’il me regardait.
Puis ensuite, vu qu’il y avait du monde qui visitait ( un créneau unique de visite, je ne suis pas sur place), les gens ont suivi par mimétisme le " Madame" de partout.

C’est dans les retours, quand j’ai annoncé qu’ils n’ont pas été choisis que j’ai eu des remarques. Tant pis, de toute façon ce n’est pas eux que j’ai choisi !

Je suis avec impatience votre file! Bonne continuation.

Et bonne idée le choix d’un couple, car, même en cas de séparation, souvent un des deux reste dans le logement par " commodité, habitude, flemme de chercher,…"

Hors ligne

 

#64 19/01/2018 15h30 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

@amoilyon: ce doit être ça! C’est bien le seul candidat qui se soit comporté de la sorte mais je pencherai pour un manque de maturité de sa part smile.

Eh bien! De mon côté, j’ai plutôt droit à des remerciements d’avoir prévenu que le dossier n’était pas retenu … Enfin, pour l’instant!

Oui, c’est un jeune couple qui m’a tout de suite annoncé qu’ils resteront probablement 1 an et demi mais pas plus car Madame a encore une telle durée pour boucler ses études. Cela me convient. Étant en période creuse, j’appréhendais de devoir relouer mon appartement mais, en 3 demies-journées, j’ai eu beaucoup de visites et quelques dossiers cohérents. De ce fait, je suis moins inquiète pour la suite, même s’ils devaient partir plus tôt que prévu.

Enfin, j’espère pouvoir ajouter un 2nd investissement immobilier au cours de l’année mais les recherches sont compliquées car je manquais de temps et viens seulement de retrouver un rythme professionnel normal.

Bonne continuation à vous aussi!

Hors ligne

 

[+1]    #65 21/01/2018 16h31 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

Bonjour,

Voilà, appartement re-loué sans vacance pour l’instant.

Dernière modification par Lykkelig (04/02/2018 16h12)

Hors ligne

 

#66 04/02/2018 16h12 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

Quelques problèmes, apparemment non constatés par le précédent locataire mais qui m’ont sauté aux yeux:

- un radiateur à inertie fluide qui fuit (apparemment suite à l’arrêt en prévision du départ du locataire) --> à remplacer rapidement mais rien de dramatique.

- un garde-corps à remplacer --> déjà plus embêtant car, comme je touche à la façade, je vais devoir attendre la réunion annuelle … en septembre.

- un velux qui fuit --> comme le bien est dans une région fortement touchées par les récentes intempéries, j’ai pu constater que le bois contient des traces d’eau et j’ai clairement vu le parcours de l’eau sur le rebord du mur --> comme pour le garde-corps, je dois attendre la réunion de copro de septembre pour pouvoir agir … En plus, d’après le règlement de copro, c’est assez compliqué car les fenêtres de toit sont considérées comme en partie privatives et en partie communes. Donc, s’il s’agit d’un joint ou d’un quelconque entretien courant, je devrai pouvoir me passer de l’avis des autres copropriétaires mais, si je dois changer la fenêtre, je vais devoir attendre ladite réunion. Bref, j’ai contacté le syndic en prévision d’une future déclaration de dégâts des eaux … Moi qui comptait ne pas perdre de temps et prendre contact avec des couvreurs pour avoir des devis, je vais devoir prendre mon mal en patience.

Si quelqu’un a déjà connu le cas d’une fuite de velux en copro, je veux bien qu’il me partage son expérience.

Bon dimanche à vous!

Hors ligne

 

#67 04/03/2018 14h41 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

Bonjour à tous,

Eh bien, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas … Je viens de signer pour le changement de Velux et … Aujourd’hui, appel paniqué de mes locataires: fuite des WC … Après tentatives de débouchage multiples (produits, eau chaud, ventouse), rien n’y fait … A chaque tirage de chasse, c’est l’inondation. Ce n’est pas non plus un problème de joint.
J’ai appelé plusieurs plombiers (dont les fameux 7/7, 24/24) et je n’ai eu de réponse que d’un seul, qui passera voir ce qu’il en est demain matin …

J’aurai 2 questions à vous soumettre:

1. Dois-je faire une déclaration de dégâts de eaux à mon assurance propriétaire non-occupant, au cas où quelque chose se produirait chez le voisin du dessous? Il me semble que c’est aux locataires de contacter leur assurance habitation …
A priori, les locataires ont épongé mais je me questionne quant à l’étanchéité au niveau des plinthes.

2. Comme l’ancien propriétaire est un marchand de biens et que j’ai acheté le logement il y a moins de 2 ans, dois-je envisager un recours pour vice caché?
Je voudrai éviter de perdre du temps et de l’argent mais je commence à m’inquiéter car, comme il a tout (plomberie, électricité, dalle, …) fait refaire avant que je n’achète, si j’ai déjà un problème de plomberie au bout d’un an et demi … J’appréhende un peu que d’autres n’apparaissent. Ce qui "favorise" aussi cette inquiétude est le fait que le voisin, qui a acheté dans les mêmes conditions que moi à l’époque, à déjà eu des soucis très rapidement après achat (parquet qui gondole, mauvaise isolation) et qu’il s’est arrangé avec l’ancien vendeur, à l’amiable.

Le point positif dans tout ça est que j’apprends … Et que je vais vraiment passer au réel vus les travaux que je vais avoir cette année.

Bon dimanche à vous!

Dernière modification par Lykkelig (04/03/2018 15h03)

Hors ligne

 

[+1]    #68 04/03/2018 15h39 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   196 

Le volume de la cuvette est suffisant pour contenir au moins celui de la chasse. Donc si on continue à tirer la chasse d’eau… forcément ça finit par deborder mais ça m’étonnerait qu un assureur couvre quoique ce soit chez vous.

Vous ne pouvez envisager de recours que si un expert constate une malfaçon. Est ce le cas?

Si vous souhaitez déboucher vous Même, mettez une grosse serpillière  dans le fond du wc et appuyez comme si vous appuyez sur un bouchon. C’est plus efficace qu’une ventouse. Repettez et si c’est un bouchon, il finira par bouger et s’evacuer. Si cela se reproduit, alors faites un curage haute pression.

J’ai parfois ce genre de souci. Les causes sont : lingettes, protections féminines, restes de cuisine…

Parfois, j’envie ceux qui vivent grâce à la bourse

Dernière modification par lachignolecorse (04/03/2018 15h51)


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#69 04/03/2018 15h49 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

@lachignolecorse: mer.ci pour l’astuce de la serpillère mais je ne suis malheureusement pas sur place (vacances, ou presque wink). Tout ce que j’ai pu faire de là où je suis, c’est appeler les plombiers. Si ce n’est qu’un bouchon, ce n’est pas "grave" mais comme les locataires m’ont dit qu’il aussi essayé avec un tuyau (?) et qu’ils n’ont pas réussi à aller bien loin car ils rencontrent un coude … Par ailleurs, toujours sur la base de leur description, le WC fuit au niveau d’un tuyau qui court au sol donc je suppose que c’est plus grave qu’un bouchon. En somme, à part attendre le retour du plombier demain, je ne peux rien faire …

Par rapport à la malfaçon, justement, j’y songeais au cas où le plombier me dirait que c’est un souci au niveau de la conception/réalisation du circuit de tuyauterie (oui, j’ai tendance envisager le pire depuis quelques temps).

PS: je comprends votre propos par rapport à ceux qui vivent de la bourse!

Dernière modification par Lykkelig (04/03/2018 15h49)

Hors ligne

 

#70 04/03/2018 17h57 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   39 

Le problème de WC bouché m’est déjà arrivé chez une locataire (elle venait d’emménager depuis 3 jours… à une semaine près c’était pour l’ancienne locataire).

Pour info : faire déboucher un WC est à la charge du locataire. Et un curage haute pression m’a couté 190€ (la locataire était là depuis 3 jours, j’ai pris l’intervention à ma charge) par une société d’assainissement  qui est intervenue dans les 4h en semaine.

Par contre la personne qui a débouché le WC a fait un contrôle caméra et a remarqué une mal-facon dans l’évacuation avec présence d’une contre pente avec une évacuation du voisin. Du coup, la facture a été divisée en 2, à l’amiable.

Bref, ne paniquez pas, ce sont des choses qui arrivent et ce n’est pas très grave.

Hors ligne

 

#71 04/03/2018 19h41 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

@Stinky: mes locataires sont arrivés il y a peu aussi … Et c’est leur premier logement.

Concernant le débouchage du WC, il me semblait bien que c’était à la charge du locataire (en référence au décret sur les charges locatives) mais comme j’ignore s’il s’agit d’un bouchon ou autre … Je n’ai jamais eu de soucis de WC bouchés en presque 10 années à être locataire, ce fût donc une surprise d’avoir cet appel.

Vous parlez d’une société d’assainissement … En cherchant une solution au problème, j’étais systématiquement renvoyée vers des plombiers … Est-ce une erreur? Aurai-je du contacter une société d’assainissement?

En tous cas, le coût de votre intervention me donne une notion et c’est déjà un peu moins flou.

Hors ligne

 

#72 04/03/2018 19h50 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   52 

Oui je pense que c’est à la charge du locataire. Ce dernier ne manque pas d’appeler le proprio pour l’informer ! De même si la cuve est pleine il appartient au locataire de la vider à ses frais.
J’ai eu ce type de soucis et mes locataires ont finis par avouer que leurs enfants avaient jeté des vêtements dans les toilettes. J’ai donné un " coup de main " pour résoudre le problème.

Votre ancien locataire ne vous aurait il pas laisser un vilain cadeau ?

Dans tous les cas, ce type de mésaventure nous permet de connaître parfaitement notre immeuble, dans ses moindres recoins!

Chtirentier

Hors ligne

 

#73 04/03/2018 20h02 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   196 

Lykkelig a écrit :

Vous parlez d’une société d’assainissement … En cherchant une solution au problème, j’étais systématiquement renvoyée vers des plombiers … Est-ce une erreur? Aurai-je du contacter une société d’assainissement?

En tous cas, le coût de votre intervention me donne une notion et c’est déjà un peu moins flou.

La société d’assainissement est équipée pour déboucher les tout à l’égout (diam 100) qui sont à peu près rectilignes. Par contre, ils s’arrêtent au premier coude à cause de la taille de leur "engin". Donc tout ce qui se trouve dans la maison est à faire entretenir par un plombier.

Le coût du passage d’une société d’assainissement est d’environ 150 à 200€, le même prix que pour le plombier de stinky.


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#74 05/03/2018 11h34 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Réputation :   13 

@Chtirentier: bonne question quant à l’ancien locataire mais il ne m’a jamais fait part de fuite à ce niveau donc … La question restera en suspens, je le crains.
Non seulement je commence à bien connaître l’immeuble mais, en plus, je me créer doucement un réseau de professionnels … Le positif dans le négatif wink

@lachignolecorse: okay! Donc le plombier est adapté à ma situation.

MAJ: le plombier est passé et pour lui c’est le WC qui est bouché … Il a du faire une ouverture dans le placo mais la présence du chauffe-eau l’empêche d’accéder correctement …

Deux solutions:
- ou la pompe permet de déboucher,
- ou il va devoir déplacer chauffe-eau + wc et ouvrir complètement le placo … Et là, c’est une autre histoire …

Bref … Je patiente. Il repasse dans l’après-midi.
Il propose potentiellement de faire passer ça sur un dégât des eaux … Mais ma conscience me titille … D’autant plus que je ne suis pas responsable d’un mauvais usage des wc …
A priori, pas de défaut dans le réseau de plomberie pour lui …

Hors ligne

 

#75 05/03/2018 11h46 → Lykkelig : étude de cas immobilier (1er investissement immobilier) (immobilier, lmnp (loueur en meublé non professionnel), rénovation ancien)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   644 

J’ai tendance à penser qu’un WC ne se bouche pas tout seul. A la lecture de votre premier message j’ai immédiatement pensé que les locataires n’étaient pas étrangers à ce problème. Demandez-leur ce qu’il s’est passé et expliquez-leur que le problème vient d’une mauvaise utilisation et que c’est à eux d’en endosser la responsabilité. C’est leur problème, vous pouvez les assister mais ce n’est pas à vous d’en supporter le coût. Leur faire passer ce message permettra plus facilement de les faire participer et, dans un élan de bonté, vous leur ferez un geste car après tout c’est aussi de l’expérience qui rentre.

En ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech