Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 14/01/2017 12h37 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   

Sur quels sites vous retrouvez l’ensemble des options disponible sur des titres et surtout quels est votre méthode?
Plutot chercher des titres (entreprises) au plus bas/haut et susceptible d’avoir un événement qui change drastiquement leur cours et ensuite regarder les options disponible en rapport avec ce sous-jacent?
Ou à l’inverse vous cherchez des options tres mal pricés et ensuite vous regarder le sous-jacent (etc.)


Parrainage Boursorama & Bourse Direct sur demande [MP]

Hors ligne

 

#52 14/01/2017 12h53 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   331 

@Boris. Il faut faire rouler les call pour avoir les échéances identiques.  Courant 2017 j’échangerai mes janvier 2019 contre des janvier 2020, ça me coutera un peu mais surement pas la différence entre 4 et 0,31 $. A échéance identique, quand est-ce qu’on perd avec mon arbitrage ?

@blackfalcon. Je n’ai aucune méthode. Je suis les discussions du forum. Quand un prix me parait étrange alors qu’il y a un évènement en vue, je regarde.

Edit. Il y a un problème potentiel pratique. Les deux positions se couvrent l’une l’autre, surtout le call couvre la vente à découvert, mais le broker ne le sait pas. Donc, si le warrant augmente trop, les options risquent de ne pas être suffisantes pour faire couverture (réellement, elles le sont, mais le broker ne sait pas que les deux produits sont anticorrélés). Et donc soit on a une position pas trop importante, soit on risque l’appel de marge.

Dernière modification par JeromeLeivrek (14/01/2017 13h45)


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#53 14/01/2017 16h04 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   145 

Je ne parviens pas à savoir s’il est vraiment facile de faire rouler les calls. C’est un coup à se retrouver à deux fois plus d’options que prévu au moment où tout baisse…

Mais pour la partie théorique, en supposant que l’on puisse obtenir par roulement des calls de prix d’exercice 25 USD à fin 2019 (exactement comme le warrant), le pari est très intéressant. En fait, dans ce cas, le warrant et le call sont deux produits identiques dont les prix à l’échéance évoluent tous deux de manière affine. Et donc, à la parité (un call pour un warrant) la différence est constante (notamment indépendante du cours de SHLD) et correspond exactement au coût du short (frais de location à 2,7 USD contre vente du warrant à 3,6 USD), soit 0,9 USD.
Ainsi, à la parité, le gain est toujours de 0,9 USD, soit, pour un call payé 0,3 USD, 200% en trois ans.

Une rapide simulation sur Excel permet de voir que :
- si l’on achète deux calls pour un warrant, le gain minimal est de 50% (si le cours de SHLD reste sous les 25 USD), et le gain, illimité (x41 si SHLD vaut 50) ;
-si l’on achète trois calls pour un warrant, le gain minimal est de 0% (si le cours de SHLD reste sous les 25 USD), et le gain, illimité (x54 si SHLD vaut 50) ;

C’est très alléchant, mais ça reste de la théorie…

Hors ligne

 

#54 14/01/2017 16h15 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   331 

valeurbourse a écrit :

Ainsi, à la parité, le gain est toujours de 0,9 USD, soit, pour un call payé 0,3 USD, 200% en trois ans.

Précisons que ce calcul tient compte de frais de location de 25 % pendant 3 ans. Donc :
- si les frais varient, le gain aussi. S’ils augmentent beaucoup, ça peut être un problème.
- si l’arbitrage prend fin après-demain, par faillite ou par passage du cours au dessus de 25 $, le gain est bien plus grand (environ x10) car les frais de location auront été bien moindres.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#55 15/01/2017 09h03 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   145 

Remarque très pertinente car en effet, quand je disais que le gain était toujours de 0,9 USD, c’était bien sûr sous les hypothèses que les frais de location étaient fixes et qu’on gardait les calls jusqu’à la maturité.

Hors ligne

 

#56 15/01/2017 12h13 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Banni
Réputation :   378 

Valeurbourse a écrit :

Je ne parviens pas à savoir s’il est vraiment facile de faire rouler les calls.

Rien de sorcier là-dedans, oui c’est vraiment facile wink
"Rouler" n’est qu’un achat et une vente simultanés, rien de plus. Ici vendre le call janv 2019 pour acheter le call janv 2020. La problématique que vous n’avez pas pris en compte est qu’il y aura un surcoût: La vente rapportera moins que ce que ne coutera l’achat du call janv 2020, ou dit autrement, le call janv 2020 va dans tous les cas être plus cher que le call janv 2019 de même strike. De combien, ça dépendra de la volatilité et du cours du sous-jacent (SHLD) à ce moment. Il y a donc une partie inconnue de ce coté, mais ça, JL en est conscient.

JL, j’ai tenté de regarder un peu, et il semble y avoir plusieurs points un peu casse-gueule. Tout d’abord, je ne vous ai pas vu parler du coefficient multiplicateur de 1.11. J’ai d’ailleurs un peu de mal à déterminer de façon sûre dans quel sens marche ce coef: Est-ce un warrant qui donne droit à l’achat de 1.11 SHLD au prix d’exercice ? Ou au contraire il faut 1.11 warrant pour acheter 1 SHLD au prix d’exercice ? Il faudrait s’assurer de ça, et si c’est le premier cas, il faudrait acheter 11 options contre shorter 10 warrants, sinon vous aurez une différence de 0.11 de perte sur le short au-delà du prix d’exercice.

Ensuite, il y le problème du coût de location qui peut augmenter en terme de %, mais aussi qui va augmenter si le warrant augmente en valeur ! Parce que vous payez chaque jour x% du prix du warrant. Si SHLD grimpe (et donc SHLDW également), vous allez vite vous ruiner en frais de location.

En recherchant dans le prospectus, j’ai également trouvé une autre caractéristique du warrant qui peut faire qu’il soit plus cher: Il est possible de payer le prix d’exercice pour obtenir du sous-jacent, avec les obligations qui ont été émises avec le warrant (8% dec 2019) [est-ce que ce sont justes ces obligations qui sont concernées ou toutes obligations de Sears, je ne sais pas, c’est pas 100% clair. En tout cas, celles-là sûr, les autres, peut-être]:

SHLDW prospectus a écrit :

The exercise price may be paid in either (i) cash or (ii) Notes

Sachant qu’il est dit à propos des obligations: "The Notes will not be guaranteed, and will not be required to be guaranteed, by any of our subsidiaries."

Alors, c’est là plus alambiqué, mais existe-t-il des situations où Sears pourrait faire défaut sur les obligations et que ce soit bénéfique pour le prix de l’action ? A priori non, mais sans que je n’en sache plus, je me rapelle les histoires de "guarantor et non guarantor" dans la file Sears. Il faut juste garder en tête, que les warrants pourraient avoir une fonction de couverture des obligations si un défaut sur ces dernières n’était pas néfaste sur l’action, voire bénéfique.

Les obligs 8% 2019 cotent par exemple 90 actuellement, et elles permettent donc d’acheter pour 100 de SHLD au prix d’exercice du warrant. Ca n’est pas faisable actuellement vu qu’on est largment en-dessous, mais cette fonctionnalité vaut possiblement quelque chose, et donc peut gonfler le prix du warrant.

Ce qui amène à la dernière réflection: Etre short sur le warrant n’est sans doute pas "settleable". Si vous êtes short une option, vous livrez le sous-jacent, et tout est reglé. Ca n’est sans doute pas faisable ici avec le warrant (ou peut-être que ca peut s’arranger avec discussion, mais ça ne sera sans doute pas AUTOMATIQUEMENT faisable en tout cas). Vous ne pourrez surement pas livrer x tittres SHLD à un prix y à l’échéance, et c’est reglé. Justement parce que le prix est par exemple payable en obligation. Ce qui veut dire que vous devrez racheter le warrant, quel qu’en soit son prix, fusse-t-il délirant juste avant l’échéance. C’est un risque.

Dernière modification par Mevo (15/01/2017 12h17)

Hors ligne

 

#57 15/01/2017 12h45 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   145 

Mevo a écrit :

Valeurbourse a écrit :

Je ne parviens pas à savoir s’il est vraiment facile de faire rouler les calls.

Rien de sorcier là-dedans, oui c’est vraiment facile wink

Ce n’est pas le passage d’ordre que je trouve difficile, je pense pouvoir y arriver :-). Le problème réside précisément dans la différence de prix entre les options (comme vous le faites remarquer et que j’avais bien prise en compte, sans pour autant pouvoir la chiffrer) mais surtout leur disponibilité (ce que vous n’évoquez pas, mais qui me semble essentiel). Qui vous dit qu’il y aura les "bonnes" maturités à vendre ? Qui vous dit qu’il y aura la liquidité nécessaire ? Voilà pourquoi cela me semble "difficile".

Mevo a écrit :

il faudrait acheter 11 options contre shorter 10 warrants, sinon vous aurez une différence de 0.11 de perte sur le short au-delà du prix d’exercice.

Le ratio 1,11 dont vous parlez me semble négligeable à ce niveau, d’autant plus que le rapport 1 action / 1 warrant n’est pas optimal, comme je l’explique dans mon post.

Mevo a écrit :

Ensuite, il y le problème du coût de location qui peut augmenter en terme de %, mais aussi qui va augmenter si le warrant augmente en valeur ! Parce que vous payez chaque jour x% du prix du warrant. Si SHLD grimpe (et donc SHLDW également), vous allez vite vous ruiner en frais de location.

Exact, mais si le warrant remonte fort, le gain est important et la fin de l’opération est envisageable. C’est la raison pour laquelle je préfère un ration 1 warrant / 2 calls.

Je n’ai pas compris la suite de votre post concernant les obligations. Notamment, quel est le rapport avec les warrants, sachant que c’est bien l’exercice des warrants qui est censé rembourser les obligations ?

Hors ligne

 

#58 15/01/2017 14h11 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Banni
Réputation :   378 

Valeurbourse: Ok, je n’avais pas bien compris le sens de "facile" alors wink Pour les maturités, les options sont relativement standardisées, et ça ne devrait normalement pas être un problème. Quant à la liquidité, tant qu’il y a de l’intérêt pour les options sur ce sous-jacent, il y a des markets makers derrière. Je ne suis pas trop inquiet de ce coté, mais ce sont des risques qui existent effectivement.

Je suppose que le risque le plus important de ne plus trouver d’options serait que Sears devienne une "penny stock", mais ça ne serait alors plus trop un problème dans la situation discutée.

Il existe éventuellement un risque qu’il n’y ait plus de "LEAPS" sur Sears. Les "LEAPS" sont les options long terme à en général 2 ou 3 ans sur les actions. Il est vrai qu’elle n’existent que sur les actions les plus liquides. Sur les actions moins liquides, et/ou là où il y a moins d’intérêt sur les options, vous ne trouvez typiquement que des options à moins d’un an. Il serait possible que courant 2017, il soit décidé de stopper les LEAPS sur Sears, et ce serait effectivement un assez gros problème. Il faudrait attendre la quasi expiration de l’option et rouler, sans doute 2 fois, ce qui risquerait de couter cher en valeur temps, surtout si on s’approche du prix d’exercice du warrant.

Je n’avais pas du tout pensé à ca, bien vu !

Valeurbourse a écrit :

Le ratio 1,11 dont vous parlez me semble négligeable à ce niveau, d’autant plus que le rapport 1 action / 1 warrant n’est pas optimal, comme je l’explique dans mon post.

Si je reprend vos chiffres du message #53, vous partez sur 0,9 de "gain" pour 0,3 de call payé. En fait 0,6 de gain "net" (0,9 - 0,3). Sauf que là, vous laissez de coté le coût de rouler l’option, raison pour laquelle je disais que vous ne l’aviez pas "pris en compte". Peut-être l’aviez-vous en tête, mais il n’apparait pas dans les chiffres du message #53.

Sur du 2 CALLs / 1 warrant (voir 3 CALLs de façon assez certaine), ça risque fortement de ne pas passer avec ce coût ! Il faut que ça ne vous coûte moins de 0,3 pour rouler 2 CALLs, soit 0,15 par CALL, sachant qu’il y a déjà les frais de transactions (que vous avez déjà à l’origine également). Entre 1 et 2 cent de frais de transaction parait peu, mais proportionnellement là, c’est important. Je crains honnetement que 2 CALLs / 1 Warrant ne passe pas comme "arbitrage". Si vous pariez sur une remontée de SHLD et que vous êtes prêt à payer un peu pour ça, OK, mais autrement, sans doute que non.

Quant au 1.11 "négligeable" c’est une question de point de vue: Partons à nouveau sur vos chiffres pour 1 CALL / 1 Warrant. Gain net espéré = 0,6. Si SHLD monte au-delà de 31, vous êtes en perte. (Je prend 25 de prix d’exercice pour simplifier: Au-delà de 31, ça fait une différence supérieure à 6. Si je prend "0.1" pour simplifier, ça fait une perte supérieure à 0,6).

1.11 = une perte de 11% de la différence entre le cours atteint et le prix d’exercice au-delà du prix d’exercice. Etes-vous sûr que ce soit aussi négligeable que ça ??? Et tout ça, c’est toujours sans tenir compte de ce que va vous couter le fait de rouler les options. Alors biensur avec 2 CALLs / 1 Warrant, y’a pas de soucis de ce coté, sauf celui décrit plus haut. (mais encore faut-il savoir dans quel sens fonctionne ce coef de 1.11, ce dont je ne suis pas sûr)

Valeurbourse a écrit :

Je n’ai pas compris la suite de votre post concernant les obligations

D’après le prospectus, vous pouvez payer EN OBLIGATION lors de l’exercice du warrant. Les détenteurs de warrants ET d’obligation peuvent apporter l’obligation pour recevoir les titres SHLD. S’il devait y avoir des cas spéciaux où un défaut sur l’obligation était bénéfique pour l’action, les détenteurs d’obligation pourraient recevoir des actions contre leurs obligations.

Dernière modification par Mevo (15/01/2017 14h16)

Hors ligne

 

#59 16/01/2017 11h15 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   331 

Mevo a écrit :

JL, j’ai tenté de regarder un peu, et il semble y avoir plusieurs points un peu casse-gueule. Tout d’abord, je ne vous ai pas vu parler du coefficient multiplicateur de 1.11. J’ai d’ailleurs un peu de mal à déterminer de façon sûre dans quel sens marche ce coef: Est-ce un warrant qui donne droit à l’achat de 1.11 SHLD au prix d’exercice ? Ou au contraire il faut 1.11 warrant pour acheter 1 SHLD au prix d’exercice ?

La réponse détaillée se trouve en plusieurs endroits du forum ainsi que dans cet article au paragraphe "ajustement des droits" : en résumé, avec 1 warrant vous pourrez acheter 1,11 actions, et vous payerez chaque action au prix du strike divisé par 1,11, soit 25 $ et qq cents.

Dans le cas où le prix du warrant tombe à 0, il me semble que ce facteur 1,1 ne change rien. Dans le cas où le cours de l’action dépasse 25 $, le prix du warrant sera 11 % plus élevé que celui de l’option. Il faudrait donc acheter 11 % d’options en plus pour se couvrir contre la hausse du warrant. J’ai juste ?

Dernière modification par JeromeLeivrek (16/01/2017 11h23)


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#60 16/01/2017 12h09 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Banni
Réputation :   378 

JL, si c’est dans ce sens, alors absolument. Comme dit dans le message que vous citez:

Mevo a écrit :

si c’est le premier cas, il faudrait acheter 11 options contre shorter 10 warrants

(éventuellement vendre entre 5 et 10 warrants et acheter une option de plus, vous êtes mieux couvert en cas de hausse, et ca devrait coller financièrement parlant)

Et comme dit à Valeurbourse dans les messages plus haut: En utilisant ses chiffres si vous faites du 1 / 1, au-delà de $31, vous vous retrouvez en perte, de plus en plus importante plus le prix irait au-delà de $31.

En tout cas merci pour l’idée d’arbitrage JL, c’est tentant, et je suis toujours intéressé par regarder de nouveles opportunités, mais sur sur coup là, je passe. Trop d’inconnues qui risquent de faire dérailler l’arbitrage. Bonne chance si vous y allez.

Juste une précision sur vos précisions du message #54:

JL a écrit :

Si l’arbitrage prend fin après-demain, par faillite ou par passage du cours au dessus de 25 $

L’arbitrage ne prend PAS fin avec le passage au-dessus de $25, à moins d’un évènement exceptionnel (exercice anticipé du warrant si c’est possible, par exemple). Vous seriez tout de même obligé d’aller au bout. Si c’est franchement au-dessus de $25 et que vous avez la conviction que ca ne redescendra plus avant l’échéance, vous pouvez changer votre option pour des actions, mais si c’est proche de $25, c’est même assez mauvais, parce que c’est là que rouler votre option vous coutera le plus cher !

Dernière modification par Mevo (16/01/2017 12h18)

Hors ligne

 

#61 16/01/2017 13h30 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   331 

Il me semble que si on a acheté 1,1 call et vendu 1 warrant, et que le cours de SHLD est supérieur à 25 $, alors les deux produits auront sensiblement le même prix, qui sera la différence entre le cours de SHLD et le strike ; à une valeur temps près, mais qui sera faible si ça a lieu demain. Il n’y aura donc plus d’intérêt à garder ces lignes et au contraire il faudra les fermer, en empochant donc le prix de la vente à découvert moins le prix d’achat des calls.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#62 16/01/2017 14h30 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Banni
Réputation :   378 

Peut-être, mais je ne vois pas bien pourquoi la différence de prix qui existe aujourd’hui (call / warrant), disparaitrait simplement parce que SHLD passe au-dessus de $25.

Soit on peut considérer cette différence comme une anomalie pure et simple et elle peut disparaitre à tout moment (dont au passage de $25, bien que ca ne me paraisse pas plus logique à ce moment qu’à un autre). Ou alors on peut considérer qu’il y a des raisons logiques pour lesquelles cette différence existe (payement en obligation, difference de settlement, possibilité de location du warrant, etc …) et le plus logique serait alors que la convergence se fasse au fur à mesure du temps jusqu’à l’échéance.

Les valeurs du call et du warrant actuelles sont de la valeur temps. Celle-ci ne disparait pas lorsqu’ils se retrouvent dans la monnaie. Ces valeurs baissent progressivement avec le temps et ont tendance à augmenter plus on est proche de $25 (au-dessus ou en dessous). D’ailleurs si on passe au-dessus de $25, rien ne dit qu’on ne repassera pas à nouveau en-dessous avant l’échéance.

Hors ligne

 

#63 16/01/2017 15h23 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   331 

Vous avez raison. Mais je me disais qu’actuellement la valeur temps est délirante, au moins pour l’un des deux instruments (le warrant probablement). Plus on est au dessus de 25, et plus la valeur totale est déterminée par la différence sous-jacent moins strike plutot que la valeur temps. Enfin, c’est ce que je crois, mais je me trompe peut-être. D’un autre coté il est vrai que si c’est une véritable anomalie elle peut se refermer à tout moment, ce que j’avais omis de mentionner.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#64 16/01/2017 15h39 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Banni
Réputation :   378 

Vous avez également raison, si SHLD va demain à $200, la valeur temps sera proche de zero, et tout le prix sera de la valeur intrinsèque. Disons que pour que votre scénario tienne, il faut que le prix monte sensiblement au-delà de $25 (disons sans doute au moins au-delà de $50), et si possible que la probabilité que le cours ne repasse à nouveau en-dessous de $25 devienne faible.

En faisant très approximatif, à environ $15 en-dessous de $25 actuellement, la valeur temps est ce qu’elle est, on peut considérer que si demain matin, on monte à $15 au-dessus de $25 soit $40, la valeur temps devrait être très environ identique.

Elle ne comptera proportionnellement que pour une petite partie du prix, c’est vrai (la majorité sera effectivement de la valeur intrinsèque), mais vous aurez toujours la même différence (le spread) entre le call et le warrant (si vous êtes bien ajusté à 1.11), donc votre arbitrage n’aura pas évolué (hormis d’avoir 2 beaucoup plus gros chiffres, mais avec la même différence).

En chiffre, c’est par exemple: (0+2) - (0+1) = (15+2) - (15+1)
En fait les deux "15" (la valeur intrinsèque), quels qu’ils soient, s’annulent de toute façon.

Dernière modification par Mevo (16/01/2017 15h41)

Hors ligne

 

#65 16/01/2017 17h41 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   154 

JL, étant arrivé aux mêmes conclusions que vous il y a quelques jours (warrant SHLDW surcoté et n’ayant presque pas bougé avec la chute vertigineuse du sous-jacent SHLD, et call pas si chers que ça vu l’énorme volatilité du sous-jacent), j’ai vendu les warrants SHLDW qu’ils me restaient pour acheter des call Jan 19 strike 10.
J’y ai perdu un an de valeur temps, mais gagné 15 € de strike tout en récupérant un gain cash au passage.

Par rapport à votre opération d’arbitrage :
Avantage : pas de problématique de coût d’emprunts des SHLDW à shorter
Inconvénient : je reste exposé à SHLD^^
D’un autre côté, même si je suis rarement favorable à une exposition pure en option, dans le cas précis de SHLD, je me dis que vu les circonstances c’est sûrement mieux qu’en actions. Soit SHLD va au tapis et seule la prime sera perdue, soit le scénario imaginé par certains au départ finit par se réaliser et on ne restera pas à 9 €..
Les options sont d’autant + favorables vs. les actions que la probabilité du 1er scénario n’est bien sûr pas négligeable…

Bref c’est pas la même utilisation, mais on peut faire un parallèle avec votre idée d’arbitrage et ça part du même constat.

Le seul truc où j’ai un doute c’est que se passerait-il en cas de nouvelle opération structurelle type Seritage. Les warrants s’ajusteraient mais quid des call  ?

JeromeLeivrek a écrit :

Vous avez raison. Mais je me disais qu’actuellement la valeur temps est délirante, au moins pour l’un des deux instruments (le warrant probablement).

C’est sûr pour le warrant, mais je me demande si les calls ne sont pas sous-cotés aussi, et du coup on en profiterait des 2 cotés. En effet, la volatilité de SHLD, on la croise quand même rarement et les primes des call ne me paraissent pas énormes de tout. Je précise que je dis ça seulement à l’intuition, car je n’ai pas pris le temps de faire un B&S pour vérifier…

Dernière modification par julien (16/01/2017 17h49)

Hors ligne

 

#66 16/01/2017 18h20 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Banni
Réputation :   378 

julien a écrit :

Le seul truc où j’ai un doute c’est que se passerait-il en cas de nouvelle opération structurelle type Seritage. Les warrants s’ajusteraient mais quid des call  ?

Les options sont en général ajustées des opérations non prévues qui impactent le sous-jacent. Ca a d’ailleurs bien été le cas les denières fois sur SHLD: OCC: Information Memos

Je ne pense pas qu’il y ait trop à s’inquiéter de ce coté.

Hors ligne

 

#67 16/01/2017 18h38 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   331 

Julien, bien sûr, si on possède des SHLDW, le deal me semble évident et pour ma part l’échange warrants pour options est déjà réalisé depuis quelque temps (voir file Sears).

L’idée en plus, avec cet arbitrage, en vendant à découvert SHLDW, est de protéger son exposition longue à Sears (d’une faillite par exemple, ou d’une action qui resterait sous 25 $ d’ici fin 2019).


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#68 21/01/2017 00h57 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   119 

Bonsoir

Connaissez vous un site sur lequel on peut trouver les options sur les actions françaises, voire européennes ?
Car pour l’instant, je ne trouve rien.

Crdlt


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#69 21/01/2017 01h18 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Banni
Réputation :   378 

Le plus gros fournisseur d’options en Europe est Eurex et vous pouvez trouver la liste et les cotations des options proposées sur leur site:
Eurex Exchange - Equity Options

Sinon vous avez ce qui est proposé par les marchés nationaux, dont Euronext:
Stock Options | Derivatives
(Il y a par exemple l’équivalent sur les marchés nationaux en Italie ou Espagne)

Bon nombre de sites d’information boursière donnent les listes/cotations d’options, comme par exemple Boursorama:
Bourse : Options Monep - cours en direct - Boursorama

Sinon, peut-être le plus simple, votre broker si ce dernier donne accès aux options.

Hors ligne

 

#70 21/01/2017 13h11 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   119 

Bonjour

@Mevo

M.e.r.c.i pour les infos.
J’étais arrivé sur la page Euronext mais n’avais pas vu la page des cotations. Je n’avais pas trouvé non plus sur Boursorama.


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#71 26/01/2017 21h02 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Banni
Réputation :   378 

Suite à lecture d’un message de Chris76 sur la file du portefeuille de Footeure, il y a  un "merger" qui devrait se faire pour Genworth à $5.43, annoncé pour mi-2017. Il est largement possible d’acheter des CALLs pour profiter du deal, si celui-ce se fait bel et bien (pas de problème en cours de route, et les actionnaires votent "pour", ce que le board recommande de faire).

J’ai acheté quelques CALLs janvier 2018 strike $4 pour $0.60 (potentiel de 1.43 - 0.60, soit 0.83) et quelques spreads CALLs janvier 2018 strike +$4 / -$5 pour $0.38, ca permet d’acheter un billet de $1 à 38 cents si le deal va au bout.

Il y a des options sur juin et septembre 2017 si vous voulez payer moins cher, mais je préfère avoir un peu de temps supplémentaire pour d’éventuels imprévus, et sinon il y a du janvier 2019 si vous voulez être encore plus large.

Hors ligne

 

#72 26/01/2017 22h58 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   331 

Effectivement. J’en ai parlé dans mon reporting de décembre car j’avais acheté des options strike 4,5 $ échéance juin 2017 à 0,3 $. Avant-hier j’ai ajouté des strike 4 $ mais échéance janvier 2019 à 0,75 $.

A noter que l’acheteur est chinois donc incertain (parait-il). Mais d’un autre coté Genworth semble décoté. Cependant je concède que ma connaissance du dossier est très très faible.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#73 02/02/2017 18h55 → Event-driven investing : mettre des options sur des évènements proches ? (options, situations spéciales, évènements)

Membre
Réputation :   331 

JeromeLeivrek a écrit :

Une autre proposition, sur Sears Holdings.
    (1). Le warrant (SHLDW) strike environ 25 $ échéance décembre 2019 cote environ 4 $.
    (2). L’option call strike 25 $ échéance janvier 2019 cote 0,31 $.
Si on short (1) et qu’on est long sur (2), on risque quoi ? Je ne vois pas…

Visiblement certains ont exploité le filon. Depuis, le warrant a perdu 55 % en 2 semaines (bien plus que le sous-jacent). Grrrr, j’avais bien essayé de faire ce long/short mais pas moyen, je n’avais pas assez de marge chez Lynx.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech