Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#151 12/07/2018 10h40 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2261 

Juillet a écrit :

Comment peut-on en moins de six mois doubler son objectif de cours ? Les analystes font-ils une évaluation des fondamentaux ou se contentent t-ils de suivre le marché, portés par le vent ? Comment est-il possible de doubler l’objectif de valorisation d’une société tout d’un coup en l’absence de news majeure ?

Contrairement à Bifidus je pense clairement que la majorité des analystes suivent le marché et bricolent leurs analyses pour coller à celui-ci.

J’ai des tonnes d’exemples en tête, SES Global en est un, mais il y en a d’autres, particulièrement sur les foncières cotées.

Après, il y a peut-être aussi que SES Global est en partenariat avec Intelsat sur une histoire de fréquence aux USA dans le cadre du passage à la 5G.

J’avoue ne pas avoir complètement compris de quoi il retournait, mais le cours d’Intelsat a explosé.

Il y a une décision qui sera rendue aujourd’hui sur le sujet. Si la décision est en faveur d’Intelsat et SES Global, cela voudrait dire (si j’ai bien compris) que les deux sociétés auraient un genre de monopole sur ces fréquences.

Intelsat and SES, the world’s two largest satellite operators, are anticipating a positive decision from the FCC on July 12th to their proposal (with Intel) on the re-shaping of their C-band frequencies over the US.

July 12th will see the FCC commissioners vote on a potential four-step plan that would see the freeing of some C-band frequencies for use by the USA’s 5G cellular telco operators.

What Intelsat and SES want is for the FCC to approve their ‘Transition Facilitator’ scheme, and which would see the satellite operators negotiate and sell their spectrum to the highest bidders.

Some reports suggest the pair could benefit by “billions of dollars” in extra revenues as a result of a decision in their favour.

However, the plan is not wholly supported by the satellite industry. Eutelsat, which has around 5 per cent of the USA’s spectrum through its ownership of the former ‘SatMex’ satellites (now called Eutelsat Americas) is in favour, but Canada-based Telesat has expressed reservations over participating in a consortium led by – and dominated by – Intelsat and SES.

Moving their existing C-band clients onto other slices of satellite spectrum will not be easy or inexpensive. Clients, at the very least, would have to realign their receiving dishes, and that takes time and money.

Nevertheless, Intelsat is enjoying a near-spectacular rise in its good fortunes from investors anticipating the financial windfall likely to follow a positive FCC ruling. July 6th saw its share price rise another 4 per cent, to $17.88. This time last year it was a mere $3.14.

The satellite consortium is also under pressure to release more than a planned 100 MHz of bandwidth (plus a 40-60 MHz protective ‘guard band’). The operators are – in effect – saying to the FCC to start with the 100 MHz scheme and in 36 months or less the cellular players could be using that spectrum, prior to any other re-use being contemplated.

The FCC’s July 12th decision will be watched with some anxiety by other satellite operators around the world, particularly those operating in the Asian and Far Eastern markets, where C-band is the normal transmission method (because of its robustness when dealing with heavy tropical monsoons), and fearful that the FCC’s decision in favour of the SES and Intelsat plan would be the start of a move which places their bandwidth under threat.

Source : Intelsat and SES await C-band decision |

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#152 12/07/2018 11h03 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   44 

Au temps pour moi, je n’avais pas suivi le newsflow sur SES. Il semble qu’il s’agisse d’une nouvelle importante qui se chiffre en milliards de revenus supplémentaires.
Cependant, sur cette société comme sur d’autres, j’ai constaté comme vous à maintes reprises que de nombreux analystes réajustaient constamment leurs cours pour coller au marché, au lieu de proposer des objectifs basés sur de l’analyse fondamentale comme on serait en droit de s’y attendre… Par conséquent, ils sont souvent à la remorque des cours. Ce qui m’étonne encore c’est le poids et l’influence de certaines révisions et recommandations sur l’évolution des cours lorsqu’on a intégré le premier point. Il y a vraiment un effet de renforcement du feedback, win to win (ou loose to loose) et d’amplification des mouvements de marché…

Hors ligne

 

#153 12/07/2018 16h19 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   28 

Les analystes ne font que confirmer la tendance du marché. Dans le cas de SES les risques liés au futur de l’industrie ne peuvent pas servir d’un argument suffisant pour une telle « révision » d’objectif du cours.
Les contrats de SES se renouvellent un après l’autre et sont des contrats long terme (souvent 10 ans). Il y a donc de la visibilité, à moins que les analystes d’Exane sont de très long terme (LOL).

Personnellement je regarde les analyses pour avoir les dernières actualités sur l’entreprise. Si l’action baisse ils vont mettre en avance les mauvaises nouvelles, si au contraire elle monte – les bonnes. Mais les deux sont intéressantes à savoir.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#154 12/07/2018 18h00 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   

Juillet a écrit :

Certaines évaluations d’analystes sont vraiment incompréhensibles :

SES  SESFg.LU  SESFd.PA  - Exane BNP Paribas relève sa recommandation à "surperformance" contre "sous-performance" et revoit son objectif de cours à 22 euros contre 10 euros.

Comment peut-on en moins de six mois doubler son objectif de cours ? Les analystes font-ils une évaluation des fondamentaux ou se contentent t-ils de suivre le marché, portés par le vent ? Comment est-il possible de doubler l’objectif de valorisation d’une société tout d’un coup en l’absence de news majeure ?

Je crois que vous donnez la réponse à votre question. Les analyses sérieuses se font rares de nos jours. Il vaut mieux avoir sa propre grille d’interprétation, basée sur l’expérience et des données objectives, et ne pas trop écouter le bruit des médias/analystes/banques.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#155 13/07/2018 08h38 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2261 

InvestisseurHeureux a écrit :

Après, il y a peut-être aussi que SES Global est en partenariat avec Intelsat sur une histoire de fréquence aux USA dans le cadre du passage à la 5G.

J’avoue ne pas avoir complètement compris de quoi il retournait, mais le cours d’Intelsat a explosé.

Il y a une décision qui sera rendue aujourd’hui sur le sujet. Si la décision est en faveur d’Intelsat et SES Global, cela voudrait dire (si j’ai bien compris) que les deux sociétés auraient un genre de monopole sur ces fréquences.

C’est en bonne voie :

SeekingAlpha a écrit :

Intelsat (NYSE:I) shares rose to a four-year high -- and its bonds were jumping -- after the FCC voted 4-0 to advance a proposal considering opening up mid-band spectrum for use by wireless providers.

That’s key to a proposal from Intelsat and SES (OTCPK:SGBAF) and Intel (NASDAQ:INTC) to share that spectrum between satellite firms and wireless carriers to accelerate 5G development.

Intelsat closed up 12.5% on the NYSE; it’s now up 387% since April 4.

Source : seekingalpha.com/news/3369832-intelsat- … d-proposal

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#156 26/07/2018 20h40 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   20 

Tandis que le cours d’Intelsat reste sur ses plus hauts, celui de Ses Global est quant à lui retombé comme un soufflet !

J’avoue ne plus trop savoir quoi penser de ce dossier…Les publications de demain seront déterminantes.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#157 27/07/2018 01h08 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

Je me risque à quelques commentaires.

En ce qui concerne la division SES Video (~70% du chiffre d’affaire du groupe), la base de comparaison (S1 2017: environ 700 M€ dont 353 M€ pour Q1 2017 et 346 M€ pour Q2 2017) me semble assez élevée, et la dynamique actuelle est "difficile". Pour rappel, le Q1 2018 est de 324 M€. On devrait tout de même avoir quelques éléments exceptionnels (la diffusion de la Coupe du Monde de Football FIFA, et la diffusion du mariage royal à Windsor le 19 Mai 2018 : 756 heures de diffusion pour être exact) pour "gonfler" un peu les revenus de cette division. Je m’attends à une amélioration seulement en fin d’année avec la mise en service de SES-14 prévue pour Septembre 2018 (SES-14). L’évolution du nombre total de chaînes de TV diffusées, le développement de la diffusion de chaînes HD et Ultra HD, ainsi que l’état du carnet de commande sont à mon avis les principaux indicateurs à surveiller, même si Monsieur Le Marché ne retiendra que la marge d’EBITDA qui est attendu entre 64% et 64,5%.

En ce qui concerne la division SES Networks (~30% du chiffre d’affaire du groupe), le S1 2017 est de 343 M€ (dont 181,7 M€ sur Q1 2017 et 161,8 M€ sur Q2 2017). Pour rappel, le Q1 2018 est de 153 M€. La mise en service des satellites SES-15 en Janvier (SES-15), SES-16 / GovSat-1 en Mai (GovSat-1), et des 4 derniers satellites de la constellation O3b au début du mois de Juin (O3b MEO Constellation) devraient soutenir en partie l’activité de cette division sur Q2 mais avec un effet plus marqué à partir de Q3.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par delta (27/07/2018 01h10)

Hors ligne

 

[+2]    #158 27/07/2018 08h50 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   28 

Boursorama a écrit :

SES publie un résultat net part du groupe de 227,7 millions d’euros au titre du premier semestre 2018, contre 275,5 millions un an auparavant, et une marge d’EBITDA en retrait de 2,2 points à 63,3% (64,1% en excluant les charges de restructuration).

Le chiffre d’affaires de l’opérateur de satellites ressort à 981,4 millions d’euros, en baisse de 0,5% à taux à taux de change constants, avec une croissance à deux chiffres de SES Networks générant un retour à la croissance du chiffre d’affaires récurrent du groupe.

Les prévisions pour 2018 sont réaffirmées, avec un chiffre d’affaires devant se situer dans la portion haute de la fourchette de revenus, ce qui supporte le montant induit d’EBITDA des prévisions au-delà de 1.270 millions, quoiqu’avec un profil de marge d’EBITDA réduit.

On se prépare à une nouvelle claque aujourd’hui….. La reprise du titre peut malhereusement être cassée.
Marge d’EBIDTA est particulièrement suivie pour SES, vu qu’elle aussi est en baisse - cela peut faire mal malgré les prévisions réaffirmées.

** Après l’ouverture **
Je vais être honnête et ne pas éffacer mon message complétement à coté de la plaque smile
+10% à l’ouverture, mais je ne comprends rien. L’année dernière baisse de la marge d’EBIDTA a fait -20% à l’ouverture. Visiblement je suis complétement incompétenent, mais cette fois ça fait plaisir !

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par PavelK (27/07/2018 09h03)

Hors ligne

 

#159 27/07/2018 10h41 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2261 

PavelK a écrit :

Je vais être honnête et ne pas éffacer mon message complétement à coté de la plaque smile
+10% à l’ouverture, mais je ne comprends rien. L’année dernière baisse de la marge d’EBIDTA a fait -20% à l’ouverture. Visiblement je suis complétement incompétenent, mais cette fois ça fait plaisir !

Ne vous inquiétez pas, moi-non plus très souvent je ne comprends rien à la réaction des marchés suite à une publication trimestrielle.

Et d’ailleurs, cela vaut pour les commentateur de marché également. L’explication la plus alambiquée que j’ai lue suite à une baisse malgré d’excellents chiffres ressemblait à ça : "la société a dépassé les prévisions des analystes et confirmée ses prévisions de croissance, mais le marché a l’habitude qu’elle dépasse encore plus les prévisions et est déçu."

Dans le cas présent, je pense que ce qui plaît est ceci :

Les prévisions pour 2018 sont réaffirmées, avec un chiffre d’affaires devant se situer dans la portion haute de la fourchette de revenus, ce qui supporte le montant induit d’EBITDA des prévisions au-delà de 1.270 millions, quoiqu’avec un profil de marge d’EBITDA réduit.

Une prévision confirmée signifie que le "bateau" est sous contrôle, ce dont le "marché" doutait peut-être après les avertissements sur résultats passés.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#160 27/07/2018 10h58 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   28 

InvestisseurHeureux a écrit :

Et d’ailleurs, cela vaut pour les commentateur de marché également. L’explication la plus alambiquée que j’ai lue suite à une baisse malgré d’excellents chiffres ressemblait à ça : "la société a dépassé les prévisions des analystes et confirmée ses prévisions de croissance, mais le marché a l’habitude qu’elle dépasse encore plus les prévisions et est déçu."

Je vais faire un avocat de diable (dans mes posts je me moque souvent des analystes avec leur forecasts).
Cette explication tient la route pour les sociétés comme Facebook, Amazon, Netflix, Apple (en moindre mesure désormais) ou les attentes sont démesurées. Evidemment pas pour SES.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #161 01/10/2018 16h47 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2261 

Quelle différence cinq mois peuvent faire !

SES Global dépasse à nouveau les 19 € l’action vs un plus bas sous les 11 € en avril.

En avril 2018, plus personnes n’en voulait : les satellites c’était fini, tout le monde regarderait la TV avec Netflix en ADSL.

Cinq mois plus tard (tout de même 150 jours ou 3600 heures, excusez du peu !), le cours a quasi-retrouvé le niveau d’il y a dix mois.

Le consensus d’objectif de cours des analystes a également été systématiquement en retard :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ses-global-20181001.gif

N’empêche, je comprends que le particulier puisse être écœuré de la bourse. Quand on voit une société avec une visibilité opérationnelle sur huit ans, dont le cours perd 50% en quatre mois et les reprend les cinq mois suivants…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#162 01/10/2018 18h26 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   23 

Je ne sais plus qui a dit : "C’est irrationnel de penser que la bourse est rationnelle" !

Hors ligne

 

#163 01/10/2018 19h38 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2261 

Le pire c’est Intelsat : plus bas de l’année à $2,44 ; cours actuel à $31 (vous avez bien lu, le cours a été multiplié par 12).

Toujours cette histoire de fréquence 5G aux USA :

SeekingAlpha a écrit :

European satellite operators are higher today in U.S. trading after establishing a clearinghouse to help redistribute mid-band spectrum for 5G use.

Intelsat (I +1.4%), Eutelsat (OTCPK:EUTLY), SES (SGBAF +2.7%) and Telesat (principal shareholder LORL is up 2.4%) have formed the C-Band Alliance, the latest in a series of moves that look to exploit those satellite frequencies for use in the wide deployment of 5G without hurting existing use cases.

The CBA’s intended to act as a facilitator, a role described in recent FCC proceedings around mid-band redeployment.

It’s planned to implement market-based transactions to clear the spectrum from 3.7 GHz to 4.2 GHz.

Kerrisdale Capital a un "bull case" lié à la monétisation des fréquences 5G :

Kerrisdale Capital a écrit :

Though lacking in fireworks, 2Q18 earnings for SES and Intelsat were important events in that the core businesses for both exhibited steady to improving underlying trends. With these results now in the rear-view mirror, investors are free to refocus their attention on the path to C-band monetization and the enormous upside it offers – not in some far-off future but, we believe, within months.

Source : Kerrisdale Capital Commentary Archive - Kerrisdale Capital

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#164 01/10/2018 22h06 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   45 

Oui, finalement le récent succes boursier de ces noms vient d’une raison qui était absente des theses d’investissement de départ.

Hors ligne

 

#165 02/10/2018 09h57 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2261 

Il n’est pas bien clair si la remontée est due à la future monétisation des fréquences 5G aux USA ou aux récents trimestriels de SES, mais vous avez peut-être raison.

Kerrisdale Capital a rendu sa thèse publique fin juin 2018, dans un article de 52 pages sur SeekingAlpha : seekingalpha.com/article/4184057-intels … cles_title

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#166 02/10/2018 13h46 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   134 

Seuls Intelsat et SES sont remontées largement car elles possèdent les fréquences utiles pour la 5G.
Le reste du secteur patine en comparaison.
Intelsat est en négative equity donc la remontée fulgurante est logique. Voir la baisse auparavant.
On verra ce qu’il en sera, on a vu les promesses HD, 4K, etc auparavant.

Hors ligne

 

#167 03/10/2018 22h50 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

Le journal Investir serait repassé à l’achat sur cette valeur (si un membre du forum peut éventuellement partager l’article en question sur cette file ?). Une compilation des avis d’analystes est disponible sur cette page.

Les resultats du T3 seront publiés le 26 Octobre 2018. La mise en service progressive des satellites lancés depuis le début de l’année devrait permettre à la société d’atteindre les objectifs annoncés. Le dernier satellite, SES-14, a notamment été mis en service début septembre. Il me semble que la base de comparaison devrait également être plus favorable. L’année dernière, la perte du satellite AMC-9 en juin 2017 et les dysfonctionnements rencontrés sur NSS-806 (perte de 12 transpondeurs) en juillet 2017 avaient pesé sur les comptes.

A moyen terme (2019 - 2020), les perspectives de monétisation d’une partie des fréquences dans la bande 5G aux Etats-Unis peuvent sérieusement dynamiser le cours de l’action. Parallèlement, la réduction du spectre alloué à la diffusion vidéo au profit de la 5G pourrait aussi diminuer la pression exercée par les diffuseurs lors de la renégociation des contrats.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par delta (04/10/2018 17h40)

Hors ligne

 

#168 04/10/2018 18h48 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   47 

Pour alimenter le débat.

Exemple typique du secteur décrié il y a 6 mois et présenté aujourd’hui comme un eldorado …

Un article sur l’impact des enchères télécoms à venir aux US ici

Actionnaire Eutelsat.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #169 04/10/2018 18h54 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   711 

(si un membre du forum peut éventuellement partager l’article en question sur cette file)

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/4246_ses2.jpg

LIEN

Dernière modification par maxicool (04/10/2018 18h54)


Parrain BourseDirect  Yomoni  Linxea  Binck  Boursorama  Fortuneo  ENI  DirectEnergie  Igraal eBuyClub BLOG

Hors ligne

 

#170 05/10/2018 16h25 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

@Maxicool : M/erci

Magnifique retourné de veste exécuté par Goldman Sachs aujourd’hui : Goldman Sachs a relevé sa recommandation de Vendre à Neutre et son objectif de cours de 10,8 euros à 19 euros sur SES dans le cadre d’une études sur le secteur des opérateurs de satellites.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#171 25/10/2018 19h21 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2261 

RBC après la bataille :

SeekingAlpha a écrit :

RBC Capital has raised price targets on the satellite-company members of the C-Band Alliance after the group’s news that it would look to redeploy 200 MHz of spectrum for use in developing 5G, more than its previous amount.

The analysts raised their target on preferred play Intelsat (I -3.1%) to a Street-high $66 from $30, implying 107% upside from a current $31.87.

Meanwhile, RBC has just a Sector Perform rating on SES (SGBAF -1.9%), but raised its target to €26 from €17.5 (implying 31% upside). There’s further upside on SES due to the C-band airwaves, "but the underlying business remains sluggish with its exposure to structural decline in high ARPU European Video transponders," RBC says. (h/t Bloomberg)

And the firm remains Underperform-rated on alliance member Eutelsat (OTCPK:EUTLY) while raising its price target to €19.5 from €18, implying 11.7% downside.

Source : seekingalpha.com/news/3401179-rbc-raise … trum-value

Kerrisdale Capital avait vu juste bien avant les autres.

Hors ligne

 

#172 25/10/2018 19h57 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

Petite compilation des derniers avis d’analystes :

+ 16/10/2018 : JP Morgan revalorise SES de 10,70 à 21 EUR en passant de souspondérer à neutre.
+ 15/10/2018 : Berenberg revalorise SES de 14,80 à 20 EUR en restant à conserver.
+ 12/10/2018 : Morgan Stanley revalorise SES de 19 à 27 EUR en restant à surpondérer.
+ 05/10/2018 : Goldman Sachs passe de vendre à neutre sur SES, revalorisé de 10,80 à 19 EUR.

+ 14/08/2018 : Crédit Suisse revalorise SES de 17 à 20 EUR en restant à surperformance.
+ 31/07/2018 : Barclays relève de 16 à 19 EUR son objectif sur SES, mais reste à pondération en ligne.
+ 30/07/2018 : Citi passe de neutre à acheter sur SES en visant 19,50 EUR.
+ 24/07/2018 : Morgan Stanley passe de pondération en ligne à surpondérer sur SES, revalorisé de 15,50 à 19 EUR.
+ 12/07/2018 : Exane BNP Paribas passe de sousperformance à surperformance sur SES avec un objectif de cours porté de 10 à 22 EUR.

+ 12/06/2018 : Barclays passe de souspondérer à pondération en ligne sur SES, avec un objectif relevé à 15,30 EUR.
+ 08/06/2018 : UBS passe de neutre à achat sur SES, revalorisé de 13,60 à 19,50 EUR.
+ 29/05/2018 : Morgan Stanley rehausse SES de souspondérer à pondération en ligne en visant 15,50 EUR contre 13 EUR précédemment.

Source : SES : Actualités

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#173 25/11/2018 19h59 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   

Pour animer ce topic, je partage un lien que j’ai trouvé intéressant en provenance du site internet de la société qui rappel le potentiel de croissance sur le marché de la connectivité en Afrique :

Accelerating a Pan-Africa Broadband Revolution | SES

Ce que j’en retiens et qui a pu déjà être évoqué  :

- les perspectives de SES network sont structurellement énormes en Afrique : une population de 1.3 milliards d’individus sur un territoire aussi vaste que les États-Unis continentaux, la Chine, le Mexique, l’Inde, l’Europe occidentale et le Japon réunis.

- SES network est le premier et unique fournisseur de services par satellite à obtenir la certification MEF Carrier Ethernet (CE) 2.0, qui garantit les mêmes performances que les services de fibre terrestre. c’est quand même un sacré argument de vente face à la concurrence.

- SES est membre fondateur du LFN (Linux Foundation Networking Fund) qui travail notamment sur le projet ONAP (Open Network Automation Platform) pour l’automatisation de réseau. J’apprécie que SES agisse en leader.

- le satellite est complémentaire à la fibre et au sans fil en prenant le relais lors d’incident technique avec la fibre optique. SES indique avoir utilisé au cours des 18 derniers mois ses satellites O3B pour rétablir la connectivité au Madagascar, au Congo Brazzaville et en Somalie.

Si seulement SES versait ses dividendes trimestriellement !

NB : J’ai des actions SES que je garde bien au chaud.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#174 26/02/2019 22h50 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

Les résultats annuels 2018 seront publiés demain matin avant l’ouverture de la bourse. J’espère bien que nous n’aurons pas de mauvaises surprises cette année. D’après la dernière présentation Investisseurs du mois de Novembre 2018, environ 97% des revenus 2018 étaient "contracted". Le chiffre d’affaire attendu est d’environ 2,010 Milliards d’euros, l’EBITDA attendu supérieur à 1,280 Millards d’euros, le ratio dette nette / EBITDA attendu inférieur à 3,30 et les CAPEX 2018 en baisse à environ 380 millions d’euros. Au T3 2018, le carnet de commande était de 7 milliards d’euros. Le dividende 2017 (versé en 2018) était de 0,80 euros, ce qui correspond à un montant total distribué de 368,2 Millions d’euros (page 107 du dernier Rapport Annuel). J’anticipe au moins un dividende stable pour les résultats 2018.

Prochain lancement : les 4 satellites O3b 17-20 seront lancés le 26 Mars 2019 par une fusée Soyuz depuis Kourou. En l’état actuel du calendrier, les lancements suivants n’auront pas lieu avant le premier semestre 2021 !

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par delta (27/02/2019 00h32)

Hors ligne

 

#175 27/02/2019 08h21 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

La publication des résultats annuels 2018 est disponible ici. Une présentation est également disponible ici. J’ai survolé le document, globalement les résultats semblent conformes aux attentes mais la dynamique dans le segment SES Vidéos reste négative et difficile. La division SES Networks est en forte croissance. La marge d’EBITDA continue à se dégrader. Le dividende est maintenu à 0,80 euros mais ne semble plus couvert par le FCF (à revérifier).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par delta (27/02/2019 08h27)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech