Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#76 28/10/2017 19h05 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   100 

Petitportefeuille a écrit :

Comme je l’avais écrit pour Eutelsat il y a un moment, le secteur est pour moi très risqué car le risque de rupture technologique est élevé.
C’est une entreprise dont le principal de l’activité dépend de la video mais le développement massif de l’internet mobile et de la fibre devraient rabattre les cartes durablement même si ça ne va pas s’effondrer du jour au lendemain.

Je ne suis pas entièrement de cet avis car :
- La fibre et l’internet mobile nécessitent également des investissements énormes;
-  Le marché de la connectivité en vol se développe rapidement au bénéfice des opérateurs comme Eutelsat et autre;
- Les coûts du secteur sont orientés à la baisse (coût de financement, coûts de lancements grâce à la concurrence accrue et coût des satellites via standardisation/modularité).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #77 29/10/2017 10h32 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   28 

Suite à déception de vendredi, j’ai re-lu le communiqué en essayant de trouver la raison de cette chute en Bourse. Peut être je suis aveugle mais les "mauvaises nouvelles" il y a pas beaucoup et toutes sont à relativiser.

Pour moi les seules vraiment mauvaises nouvelles sont (je ne vois pas de catastrophe pourtant, loin de là):

SES a écrit :

Le chiffre d’affaires ressort à 1 527,2 millions d’euros, en hausse de 2,5 % par rapport à la même période de l’exercice précédent (en repli de 4,0 % à périmètre comparable)

Le chiffre d’affaires SES Vidéo accuse une baisse de 3,8% (à périmètre comparable) avec une amélioration du chiffre d’affaire récurrent au troisième trimestre maintenant à -0,9%

Une mauvaise nouvelle (à relativisé) et c’est elle, et si j’ai bien compris, est considérée comme Profit Warning:

SES a écrit :

La marge d’EBITDA s’élève à 65,1 % et la marge d’exploitation à 29,4 % (66,4 % et 32,1 %, respectivement, pour la même période de 20161)

Je suis intéressé si quelqu’un pourrait clarifier pourquoi la baisse de marge EBITDA de 1% cause une telle réaction boursière? Pour moi vu la différence minuscule on peut difficilement parler de PW……

Tout le reste presque que des BONNES nouvelles et le management plutôt optimiste. Carnet des commandes solide, renouvellement des contrats long terme, total des chênes progresse, nouveaux marchés s’ouvrent etc.

J’essaye d’être objectif car évidemment en ayant le titre dans le portefeuille je suis déçu et j’essaie de me convaincre que c’était un bon choix. Mais là j’ai l’impression nous sommes devant une évidente inefficience des marchés vis à vis la société en bonne santé.

Encore je ne comprends pas (j’ignore les arguments des graphistes car les examples ou les cours de Bourse ne représentaient pas la réalité sont tellements nombreux que c’est même pas la peine de re-ouvrir le débat) pourquoi certains parlent de SES et Eutelsat comme des industries sans avenir et MEME comparent avec des télécoms? Rien dans leur rapport financier n’indique imminence d’une telle perspective. Les carnets de commandes sont pleins, les partenariats avec des société top à la mode. Puis je ne dis pas qu’il ait pas besoin de transformation du business model à plus long terme, mais aujourd’hui il y a pas de signe de crise de l’industrie.
Tandis que les télécom (désolé j’était surpris pas la comparison) ne sont pas du tout dans la même situation, avec les la concurrence énorme, les marges en berne les clients volatiles (changement des forfait est tellement simple aujourd’hui) etc…..

Donc ici je voudrais citer le slogan de notre hôte:

IH a écrit :

"Achetez seulement des actions dont vous serez heureux si le cours baisse de50% [afin de renforcer à vil prix]."

Hors ligne

 

#78 29/10/2017 19h18 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2269 

Personnellement, si je n’ai aucune doute sur les facultés d’adaptation des mega-caps que j’ai en portefeuille, je suis plus réservé sur une mid-cap comme SES Global.

Comme Petitportefeuille, j’ai du mal à voir ce que sera SES ou EutelSat dans par exemple dix ans, quels challenges la société devra résoudre et quelle marge de manœuvre elle aura pour le faire.

La flexibilité financière est assez faible, avec une dette élevée et un EBITDA qui semble vacillant ou poussif depuis trois ans.

Le dividende pourrait bien être coupé, mais en même temps, c’est pour celui-ci que la plupart des investisseurs sont actionnaires de la société.

Du coup, c’est une société que je ne regrette pas d’avoir en portefeuille, mais à petite dose seulement.

Hors ligne

 

#79 29/10/2017 21h05 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

En ce qui concerne le carnet de commande, je viens de retrouver dans le texte de la conférence téléphonique (disponible sur SeekingAlpha) le commentaire associé :

Padraig McCarthy - CFO a écrit :

The contract backlog remains strong at 7.5 billion. 400 million of the reduction from the end of last year is due to the US dollar FX development. This means that the backlog on a constant FX basis has remained broadly stable as newly signed long-term contracts replaced the roll off from revenue recognized in the period. The contract backlog represents 3.7 times annual revenue with an average contract length of 8 years.

Une analyste de la Deutsche Bank, Laurie Davison, a également évoqué le sujet du dividende 2017. Le consensus FactSet est de 1,37 € par action. La réponse de Padraig McCarthy :

Padraig McCarthy - CFO a écrit :

So, the board’s ambition here to deliver a consistent and deliver progressive dividend policy over the longer term. The allocation of annual profits we do that annually is done by the board in February. And we said many times, the decision takes into account a number of criteria and these are I think well known. It looks at what the dividend cover, what’s the payout ratio, what’s the leverage and what’s the alternative use of cash. And so that’s the policy we are applying, and we will continue to update you on that in next February.

On en saura plus en Février 2018…

Hors ligne

 

[+2]    #80 07/11/2017 00h07 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

En attendant la publication des résultats annuels 2017 qui aura lieu fin Février 2018, plusieurs dirigeants ont réalisé récemment des transactions :

> Karim Michel Sabbagh (President and CEO) : Achat de 10740 FDR
> John Purvis (Chief Legal Officer) : Achat de 1350 FDR
> Christophe De Hauwer (Chief Strategy and Development Officer) : Achat de 3500 FDR
> Steve Collar (CEO, SES Networks) : Achat de 12700 FDR

Sources : SES: Notification et publication des transactions effectuées par les personnes exerçant des responsabilités dirigeantes et les personnes qui leur sont étroitement liées

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par delta (07/11/2017 00h09)

Hors ligne

 

#81 07/11/2017 22h26 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   167 

Bonsoir

Un élément qu’il ne faut pas oublier dans ce dossier, et qui fausse un peu les calculs si on n’en tient pas compte, c’est le nombre d’actions en circulation.
Si on prend le nombre d’actions diluées, on constate qu’il y en avait 416 Millions au 30/06/2016, 454 millions au 31/12/2016, et 569 millions au 30 juin 2017. En un an, quasiment 37 % de plus.
C’est la distribution des pains …
Ce qui explique aussi en partie l’évolution actuelle.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#82 07/11/2017 22h58 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   23 

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3727_ses_share.png
Sauf erreur de ma part… la hausse du nombre d’actions n’est pas si forte
Et pour moi je ne crois pas qu’il ai augmenté depuis… Je me trompe ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#83 08/11/2017 01h10 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

Quelques chose m’échappe, je ne retrouve pas les mêmes chiffres que vous. Voici l’évolution du nombre total d’actions sur les 3 dernières années (voir Note 21 - Capitaux propres dans les rapports annuels) :

31/12/2014 : 506,4 Millions
31/12/2015 : 515,4 Millions
31/12/2016 : 575,2 Millions*

11/10/2017 : 575,2 Millions*

* : 575 186 400 Actions pour être exact !

Les 60 millions de titres supplémentaires en 2016 proviennent de l’augmentation de capital réalisée le 26 Mai 2016 :

SES : chute de 14% après son augmentation de capital

SES COMPLETES EUR 908.8 MILLION CAPITAL RAISING

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#84 08/11/2017 23h15 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   

Bonjour,
Info sur Galileo et Eutelsat parue ce jour dans la tribune
Galileo : après avoir perdu, Eutelsat joue la gagne sur le terrain juridique

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#85 09/11/2017 12h40 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   111 

Je reprend mon intervention précédente car une erreur s’était glissée concernant l’endettement. Maxicool avait bien raison sur sa hausse. Toutes mes excuses.

Les graphiques sont parfois un peu "tricky"

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7376_ses.jpg

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mestra (09/11/2017 12h45)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#86 10/11/2017 20h50 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   72 

Une petite transaction du Directeur Financier à signaler :

> Padraig McCarthy (Chief Financial Officer, Member of the Executive Committee) : Achat de 5000 FDR @ 12,915 euros, le 8 novembre 2017.

Source : SES: Notification et publication des transactions effectuées par les personnes exerçant des responsabilités dirigeantes…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#87 11/01/2018 10h07 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   230 

Hello,

Je me pose la question d’un achat sur SES étant donné la sanction du titre qui intègre beaucoup de risques. Le cours actuel, même avec une diminution des Cash Flow permet de verser ou générer un dividende qui reste intéressant et couvert.

D’autre part je ne crois pas (comme les malls classe A) qu’on puisse se passer des satellites, ne serait ce déjà que pour de nouveaux axes de croissance comme la communication en vol ou la localisation d’avions.

Hors ligne

 

#88 11/01/2018 15h17 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2269 

roudoudou a écrit :

D’autre part je ne crois pas (comme les malls classe A) qu’on puisse se passer des satellites

Justement, je cherchais des informations sur ce sujet et peine à en trouver.

Quand on lit la dernière présentation d’Eutelsat en tout cas, on voit que pour la transmission de vidéos via satellites, le marché est stable en Europe et en croissance dans le monde :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_europe-satellite.gif

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_monde-satellite.gif

La dernière présentation de SES Global confirme la croissance des besoins, aussi bien par rapport aux personnes desservies, que par l’augmentation de la définition des vidéos :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_monde-satellite2.gif

Quant aux autres activités de SES Global, elles sont porteuses également :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ses-global-croissance.gif

Aussi, hormis l’avertissement sur résultats de 2017, tout de même à relativiser dans son ampleur, je ne comprends pas comment SES Global et Eutelsat sont passés de stars de la côte (avec une forte visibilité des revenus sur des secteurs en croissance et des barrières à l’entrée) à "parias".

Après, l’activité est capitalistique et rappelle un peu le modèle d’affaire d’une foncière : à la place de construire des immeubles, on envoi des satellites dans l’espace et ensuite on loue les ressources de ces satellites.

Hors ligne

 

#89 11/01/2018 17h03 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   26 

Quelques idées de réponse:
- le prix de lancement baisse significativement et le prix des satellites également: cela signifie me semble-t-il que le coût de location de canaux est la baisse, la croissance des volumes est-elle suffisante pour compenser?
- par rapport à un modèle immobilier, l’actif doit réellement être amorti, ce qui n’est pas le cas pour une part importante de l’immobilier, et ce dans un contexte de baisse de valeur de l’actif.
A ce stade, pour moi le rendement d’Eutelsat n’est pas suffisant au regard du risque si je me place dans un modèle de type immobilier, même en tenant compte qu’il s’agit d’un rendement éligible au PEA.

Dernière modification par bet (11/01/2018 18h04)

Hors ligne

 

#90 11/01/2018 17h26 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   230 

2 remarques :

- La durée de vie d’un satellite approche maintenant les 15 ans
- Au contraire si le coût d’un envoi diminue, cela fait plus de marge (ou moins d’investissement) pour l’opérateur satellitaire. Cela peut diminuer la barrière à l’entrée, éventuellement. Les opérateurs ont un fort pricing power le marché n’est pas très concurrentiel.

Pour ma part je trouve que le rendement commence à être intéressant (10% dans une société type télécoms avec CF réguliers), si le dividende est maintenu ou ne diminue pas trop bien évidemment.

Hors ligne

 

#91 11/01/2018 17h42 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   28 

A mon avis la communication du Février prochain sera essentielle. Si SES confirme le dividende, alors le marché va le prendre très positivement car ceci confirmera que la société est très sous-évalue (l’opinion que je partage). Aujourd’hui le marché essaye de pricer une baisse du dividende mais sans raison fondamentale, apparent juste parce que 10% - c’est énorme.
Les derniers news confirment la résilience du marché et SES comme un acteur majeur.
Donc pour moi il y un bon rapport rentabilité/risque car en cas de bonne nouvelle (dividende maintenu) l’action peut tout simplement doubler.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par PavelK (11/01/2018 17h42)

Hors ligne

 

#92 11/01/2018 18h25 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   36 

bet a écrit :

Quelques idées de réponse:
- - par rapport à un modèle immobilier, l’actif doit réellement être amorti, ce qui n’est pas le cas pour une part importante de l’immobilier, et ce dans un contexte de baisse de valeur de l’actif.
A ce stade, pour moi le rendement d’Eutelsat n’est pas suffisant au regard du risque si je me place dans un modèle de type immobilier, même en tenant compte qu’il s’agit d’un rendement éligible au PEA.

Bet,

SES n’est pas éligible au PEA, ce qui réduit fortement son intérét pour moi…

Cordialement

Hors ligne

 

#93 11/01/2018 18h48 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   26 

Oui, je parlais d’Eutelsat, par erreur, du fait du message précédent

Hors ligne

 

#94 23/01/2018 15h18 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   111 

J’écris actuellement ce post depuis un TGV allant à Bordeaux connecté en Wifi, service désormais inclus dans le prix du ticket, c’est agréable de pouvoir surfer ou lire ses mails dans de bonnes conditions en rejoignant sa destination à plus de 300kmh.

Alors j’ai cherché à en savoir un peu plus sur cette connexion à grande vitesse, est-ce par satellite?

Précédemment oui, mais ce n’est plus le cas. Après une 1ere version par satellite sur le TGV EST en 2007, la SNCF installe désormais des bornes 4G le long des voix de façon très rapprochées (un TGV accroche une nouvelle borne toutes les minutes).

Concernant un autre moyen de transport, j’ai pu m’apercevoir en voyageant sur un A380 la nuit dernière que la connexion en avion gagnait également du terrain avec des offres de plus en plus accessibles (mais encore trop chères).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7376_screenshot_20180123-121734-432x7681.jpg

Pour moi, il ne fait aucun doute que dans un futur proche, plus personne n’acceptera de voyager en long-courrier sans connexion incluse dans le billet ou très abordable (c’est peut-être déjà le cas en Business ou First).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mestra (23/01/2018 15h37)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#95 23/01/2018 15h26 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   138 

dans ce cas achetez du Inmarsat, ils sont en avance dans le Wifi par satellite.

Hors ligne

 

[+1]    #96 23/01/2018 16h22 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   

Vu le prix que paient les airlines pour envoyer les données par Satcom (quelques MB par vols) , avant que les passagers accedent à des tarifs compétitifs, nous seront tous rentiers big_smile

Hors ligne

 

#97 29/01/2018 11h50 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   28 

Rupture technologique n’est pas pour demain. Je trouve toujours cette valeur largement sous-évaluée. Il y a quelques année ce secteur était considéré comme défensif et aujourd’hui est très mal-aimé en Bourse.
Et argument en plus - Le Revenu conseille à Vendre 

AOF a écrit :

SES s’apprête à étendre sa flotte O3b avec l’arrivée de quatre satellites MEO à Kourou pour leur lancement en mars prochain. Les nouveaux satellites permettront à SES Networks de répondre à la demande exponentielle de connectivité comparable à la fibre partout à travers le monde. Les quatre satellites O3b en orbite terrestre moyenne (MEO) seront placés en orbite à près de 8 000 kilomètres de la Terre, soit quatre fois plus près de la planète que les satellites géostationnaires.

Conçus par Thales Alenia Space, les satellites en bande Ka offriront une connectivité à faible temps de latence et comparable à la fibre aux personnes et entreprises des marchés croissants de la mobilité, des données fixes et gouvernementaux.

Le lancement des nouveaux satellites augmentera la flotte actuelle de 12 satellites O3b de SES, également conçus par Thales Alenia Space. Les quatre nouveaux satellites ont des capacités de connectivité améliorées et une performance accrue, et s’intégreront harmonieusement à la constellation O3b existante. L’ensemble permettra à SES Networks d’offrir davantage de capacité, une couverture plus étendue, des gains d’efficacité ainsi qu’une plus grande fiabilité tout en fournissant des services de classe opérateur, y compris les services certifiés MEF Carrier Ethernet 2.0, destinés aux opérateurs de télécommunication et de réseaux mobiles (MNO), entreprises, fournisseurs de services Internet (ISP) et clients gouvernementaux.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par PavelK (29/01/2018 11h51)

Hors ligne

 

#98 29/01/2018 12h18 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   230 

Ce que je trouve fun c’est la capacité de certains bureaux "d’analystes" à retourner leur veste, quand on regarde leurs arguments d’une année sur l’autre ca frise le ridicule.

Hors ligne

 

#99 29/01/2018 12h21 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   44 

Un économiste c’est un expert qui vous expliquera demain pourquoi ce qu’il a prédit hier ne s’est pas réalisé aujourd’hui. CQFD

Message édité par l’équipe de modération (29/01/2018 13h03) :
- suppression de la citation du message immédiatement précédent

Hors ligne

 

#100 29/01/2018 13h04 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   28 

roudoudou a écrit :

Ce que je trouve fun c’est la capacité de certains bureaux "d’analystes" à retourner leur veste, quand on regarde leurs arguments d’une année sur l’autre ca frise le ridicule.

Je suis d’accord, j’ai un "hobby" d’écouter les discours des analystes d’il y a 1 an. Mais c’est pas vraiment le sujet de cette discussion.
Intéressant que le consensus est contre SES, ce qu’est vraiement surprenant vu que la société ne fait que renouveller les contrats (de très long terme) et confirmer ces ambitions.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech