Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 31/05/2017 00h16 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   41 

InvestisseurHeureux a écrit :

Je m’intéresse à la valeur.

Les fondamentaux [passés] sont excellents :

Comme Eutelsat, SES est fortement (trop ?) présent dans la vidéo, mais l’acquisition complète d’O3b Networks devrait contribuer à diversifier un peu.

Vu l’historique, le cours actuel est plutôt raisonnable, un discount cash flow rapide me donne du 26 € par action, avant l’acquisition du solde O3b Networks.

Bonsoir,

Petit update un an après ce post de notre hôte qui m’avait interpellé car à l’époque SES et EUTELSAT étaient toutes les deux attaquées en bourse.

Le parcours boursier des 2 valeurs est un peu divergent depuis

SES: +5%
EUTELSAT: 40%

Dernière modification par corsaire00 (31/05/2017 16h26)


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#52 31/05/2017 12h03 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1712 

Effectivement, les trois derniers mois ont boosté le cours d’Eutelsat vs SES alors que l’évolution avait été corrélée les neufs mois précédents :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ses-eutelsat20170531.gif

Sur cinq ans, nous avons un joli retour à la moyenne :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ses-eutelsat20170531bis.gif

Hors ligne

 

#53 31/05/2017 14h34 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Banni
Réputation :   575 

@IH: Pas de regret d’avoir acheté SES plutôt qu’Eutelsat? Est-ce votre préjugé anti-valeurs cotées françaises qui a joué?

Pour rappel, le "rentier" résident français non imposable paie juste sur un CTO la CSG-CRDS sur le gros dividende d’Eutelsat, alors qu’il paie en plus les 15% de retenue à la source sur le gros dividende de SES.

Et s’il est imposable, ce sera la même situation s’il utilise le PEA (le paiement de la CSG-CRDS étant juste différé dans le temps). En fait, SES n’est même pas éligible eu PEA.

ET s’il est imposable et hors PEA, il profitera de l’abattement de 40% sur le  dividende Eutelsat (donc imposition moindre) mais pas d’abattement sur le dividende SES.

Dernière modification par parisien (31/05/2017 16h50)

Hors ligne

 

#54 31/05/2017 18h13 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1712 

parisien a écrit :

@IH: Pas de regret d’avoir acheté SES plutôt qu’Eutelsat?

Voyez que je ne me plains pas en tout cas.

Parisien a écrit :

Pour rappel, le "rentier" résident français non imposable paie juste sur un CTO la CSG-CRDS sur le gros dividende d’Eutelsat, alors qu’il paie en plus les 15% de retenue à la source sur le gros dividende de SES.

Parisien a écrit :

ET s’il est imposable et hors PEA, il profitera de l’abattement de 40% sur le  dividende Eutelsat (donc imposition moindre) mais pas d’abattement sur le dividende SES.

Les 15% de prélèvements à la source luxembourgeois (voir capture) devraient être récupérés sous forme de crédit d’impôts et le Luxembourg ayant signé une convention fiscale avec la France, son dividende devrait également relever de l’abattement de 40%.

Des actionnaires plus anciens de SES pourront peut-être le confirmer.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_binck-20170531.gif

Hors ligne

 

#55 31/05/2017 19h47 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   14 

InvestisseurHeureux a écrit :

Les 15% de prélèvements à la source luxembourgeois (voir capture) devraient être récupérés sous forme de crédit d’impôts et le Luxembourg ayant signé une convention fiscale avec la France, son dividende devrait également relever de l’abattement de 40%.

D’après mon relevé coupons Boursorama du mois d’Avril 2017, il semble effectivement qu’on puisse bénéficier d’un crédit d’impôt pour compenser la retenue à la source de 15% prélevée par le Luxembourg. Par contre, mon relevé présente l’opération dans la catégorie "Revenu d’actions étrangères sans abattement", j’en déduis que le montant n’est pas éligible à l’abattement de 40%. J’ignore de quelle manière est gérée l’opération par les autres courtiers, mais ce problème n’est pas nouveau et le traitement peut être aussi +/- différent en fonction des intermédiaires financiers (Fortuneo, Binck…) ! Vous pouvez consulter cette discussion qui date de 2010 sur le forum SESG de Boursorama :

Forum SES GLOBAL FDR

Je n’ai malheureusement pas réussi à retrouver le document d’introduction des FDR SES Global sur Euronext Paris en 2004. Ce document, mentionné dans la discussion ci-dessus, aurait pu nous apporter quelques précisions au sujet de la fiscalité des dividendes. Le rapport annuel 2004 est cependant toujours disponible (et en français) via le lien ci-dessous. Je l’ai rapidement survolé mais je n’ai rien vu au sujet de la fiscalité.

Rapports financiers annuels

Globalement, je retiens que la nature très particulière de ces titres (certificats de dépôts fiduciaires) implique un statut / traitement fiscal un peu différent. Il me semble toutefois utile et intéressant de partager nos expériences chez différents courtiers.

Dernière modification par delta (31/05/2017 19h50)

Hors ligne

 

#56 25/08/2017 13h59 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   11 

Trahcoh a écrit :

SES n’est pas logeable dans mon PEA chez Boursorama, bien que basée au Luxembourg.

L’entreprise est toujours très bien valorisée, même après 30 % de baisse (P/E de 18).

Autant de raisons pour moi de ne pas acheter cette action actuellement.

Est-ce normal qu’elle soit pas éligible au PEA?
Luxembourg fait partie de EU.
Connaissez-vous en autre moyen pour l’acheter dans le cadre d’un PEA?

Merci d’avance.

Hors ligne

 

#57 25/08/2017 15h57 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   29 

Bonjour,

Si vous aviez lu les 3 pages de la file vous auriez la réponse.

SESG n’est pas une "action" c’est un certificats de dépôt fiduciaire (Fiduciary Depositary Receipt, FDR, en anglais)


Parrainage Binck, ING, HelloBank et assurancevie.com

Hors ligne

 

#58 09/10/2017 20h42 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   

Suis rentré à 19.63 € en Mars 2017.
Quelle dégringolade, 17.67 € ce soir.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#59 09/10/2017 22h14 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   

Un conseil : si vous n’êtes pas prêts à accepter une baisse de 10%, arrêtez la bourse.
Cordialement

Hors ligne

 

#60 09/10/2017 22h23 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   

Un autre conseil si vous souhaitez continuer la bourse: une "dégringolade" de 10% d’une action dont vous avez la conviction de sa qualité est une opportunité de renforcer sa ligne.
Si vous n’avez pas la conviction de sa qualité, il ne fallait pas l’acheter ou il aurait déjà fallu revendre.

Capital

Hors ligne

 

#61 10/10/2017 10h51 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1712 

Sur la période, un dividende conséquent a également été versé.

Le message de moinsdewatt est de nouveau révélateur de ce que j’observe depuis plusieurs mois : le "retour" à une vision très court-termiste de la bourse, avec les gains "faciles" sur les bourses européennes liés au QE.

Je pense que quand les smalls caps vont revenir sur des niveaux de valorisation plus raisonnables, bcp vont déchanter, car ils ne sont pas du tout préparés à la volatilité "normale" des marchés boursiers et perdent de vue le sous-jacent (l’entreprise).

Hors ligne

 

#62 27/10/2017 13h16 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   48 

Publication ce jour des trimestriels et forte correction boursière :

Q3 FR

Après une rapide analyse, je dirais que la société fait face à des difficultés soit passagère (AMC-9 en carafe), soit lié au dollar.

Concernant la video, je pense qu’il y a encore de l’avenir et le dernier contrat germain en témoigne. Pour la data mobile, cela ne fait aucun doute.

Pour le segment gouvernement, je dirais que c’est plutôt un business stable.

Le titre est sanctionné depuis plusieurs semaines maintenant et la nouvelle baisse du jour est pour moi une opportunité de re-rentrer (SES que j’avais déjà en portefeuille il y a quelques mois).

En attendant que le marché se reprenne, le rendement est devenu sympathique.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mestra (27/10/2017 13h33)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#63 27/10/2017 13h43 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   

Mestra, avez-vous un estimé de juste valeur à partager?
Comment l’avez-vous calculé?

Hors ligne

 

#64 27/10/2017 13h58 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   11 

Mestra a écrit :

Publication ce jour des trimestriels et forte correction boursière :

Q3 FR

Après une rapide analyse, je dirais que la société fait face à des difficultés soit passagère (AMC-9 en carafe), soit lié au dollar.

Concernant la video, je pense qu’il y a encore de l’avenir et le dernier contrat germain en témoigne. Pour la data mobile, cela ne fait aucun doute.

Pour le segment gouvernement, je dirais que c’est plutôt un business stable.

Le titre est sanctionné depuis plusieurs semaines maintenant et la nouvelle baisse du jour est pour moi une opportunité de re-rentrer (SES que j’avais déjà en portefeuille il y a quelques mois).

En attendant que le marché se reprenne, le rendement est devenu sympathique.

Votre message me rassure psychologiquement 
Je vais re-analyser la valeur, mais en lisant le communiqué je ne vois rien de tellement grave, permettant de justifier un décrochage de telle ampleur…..
Oui en effet période difficile, mais RIEN n’indique une malaise profonde de l’entreprise.
Pourtant en étant -16% déjà il est difficile de se renforcer sur une valeur que je considérais comme valeur de fond de portefeuille.
Vraiment je ne comprends pas la réaction du marché….. on dirait PagesJaunes……

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#65 27/10/2017 17h47 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   386 

Comme je ne comprends pas cette forte baisse … j’ai renforce a 14 … Simple calcul de maths et probabilité de rebond … et un bon divi ( en espérant qu’il reste tel quel!)
mais si quelqu’un peut expliquer ce des-amour de cette cie… suis intéressée!

Eutelsat a baisse de presque 10% aussi! Secteur en défaveur ?

Dernière modification par sissi (27/10/2017 18h18)

Hors ligne

 

#66 27/10/2017 20h02 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   20 

Hors ligne

 

#67 27/10/2017 20h04 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   135 

Bonsoir

C’est désolant de constater qu’il y a encore des membres de ce forum qui se font avoir avec ce type de valeur. A la longue, on se lasse et on perd l’envie d’aider.

Voila une action qui est en tendance baissière de long terme depuis mars 2015 (le graphe est en mois), alors que les marchés sont haussiers.
Il doit bien y avoir une raison, non ?

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2814_ses_mois_27102017_b.gif

Des résultats assez irréguliers qui n’invite pas à la confiance et ne sont pas le signe d’une activité en croissance régulière, et surtout, qui ne justifient pas un cours de 34 €. Ajoutez une book value d’environ 9,60 €, et surtout, une tangible book value de 0,70 €.
Le cours chute, et bien malin celui qui pourrait dire à combien il va s’arrêter.

Bien sûr, 14 €, ça semble pas cher. Mais en achetant maintenant, c’est un pari que vous faites, pas un investissement. Comment pouvez vous savoir que le cours va se redresser, ou que les dividendes vont être maintenus, alors que la direction de l’entreprise n’arrive pas encore à enrayer la baisse du cours ?
Qui vous dit que l’on ne descendra pas jusqu’à 8 ou 9, avant de peut-être remonter dans un an ?

Je vous souhaite de ne pas y laisser des plumes.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne

 

#68 27/10/2017 20h12 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   114 

Bouh qu’il est pas beau ce graphe !

Durun, j’étais tentée par SES mais là, votre message a calmé mes ardeurs !

Hors ligne

 

#69 27/10/2017 20h43 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   

Petit rappel que le passé ne prévoit pas l’avenir, et que les anomalies de marché existent. Je ne dis pas que c’est le cas ici. Neanmois, justifier un achat sur base de l’évolution d’un cours ne me paraît pas être une bonne approche. Sinon, un all in sur Netflix et Blueprism vous attend wink

Hors ligne

 

#70 27/10/2017 20h55 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   10 

Chacun ses critères.

De mon côté, j’essaierai de rentrer lundi car je n’étais pas disponible aujourd’hui. Comme d’autres la partie graphique me parle peu. Il existe sur tout actif des excès à la hausse ou à la baisse, à nous de savoir en profiter si l’on pense que c’est adéquat.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7528_sesg.png

PS: je suis conscient que la comparaison avec Air Liquide n’est pas pertinente car le domaine d’activité n’a rien à voir mais j’aime comparer ce que j’achète avec cette valeur.

Dernière modification par zeboulon (27/10/2017 20h56)

Hors ligne

 

#71 27/10/2017 22h08 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   386 

langoisse a écrit :

@sissi
news SES du 27/10

Cet article est nettement plus négatif que je celui que j’ai lu sur les résultats ce matin (sur IB…..) - qui lui ne mentionnait pas "d’avertissement" - ce qui peut sous-entendre coupe éventuelle du divi.
Mais si le divi n’est pas coupe il y aura remontee d’ici mai possiblement

Anyway … on verra bien - j’ai acheté plusieurs actions a leur bas - actions bien mal aimées - ex europcar, cofacé, eurotunnel et meme EDF …et la remontee fut superbe…

Edit: voici l’original de SES chez IB que j’ai lu: pour moi résultats médiocres mais rien d’affolant et un ton positif pour l’avenir… mais a vous de juger !
SES S.A. : Résultats au titre des neuf premiers mois et du trimestre clos le 30 septembre 2017 | Business Wire

Durun: je comprends bien ce que vous dites! Si on regarde la charte - mais il n’y a pas que la charte … il y a le secteur et la placement de SES dans ce secteur…
D’autant plus que comme vous je cherche du potentiel de P-V ( Aegon ou Aroundtown)
Sauf que il faut bien prendre des chances (des risques) pour avoir un portefeuille tres diversifie - un must pour moi et avec bons divis. Si ça prend 6 mois ça me va - sinon je ferai un vendu-achete.
Chacun sa stratégie mais quand je vois le vilain petit canard qu’est EDF - achète a 7.50 et vendu en tranches vers 10 , puis près de 11… car je ne pensais pas qu’il passerait 11! et voila qu’un "analyste" nous annonce 15 comme target !!!
Tout ça pour dire que votre vision "d’investir versus spéculer" est louable mais idéaliste.
Ca fait depuis 87 que j’ai accepte que la bourse c’est comme le casino. On fait de notre mieux mais comme "on ne nous dit pas tout" … on fait un pari sur une action comme sur un cheval
dont on espère qu’il a toutes les qualités pour gagner comme il en a l’air - Ce pourquoi je trade les CEFs ou je peux faire des allers-retours et capter la distribution ou pas.. sans avoir a attendre les résultats, les analyser… et me tromper dans la réaction que le marche va avoir !

Dernière modification par sissi (27/10/2017 23h30)

Hors ligne

 

#72 27/10/2017 23h49 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   484 

La chute de SES s’explique par la publication des résultats ce matin.

- CA à périmètre constant : - 4%
- Ebitda 994,6 M€ au lieu de 1060,9 M€
- Marge d’Ebitda en baisse (65,1% au lieu de 66,4%)
- ROP 448,4 M€ au lieu de 610,4 M€
- RN 394,5 M€ au lieu de 824 M€
- ratio d’endettement de 3.29 (au lieu de 3.09 fin 2016)
- baisse du carnet de commandes : 7,5 Mds € au lieu de 8,0 Mds au 30.09.2016

Avec des prévisions financières (p. 9) pas très encourageantes.


Parrain : WeSave - Yomoni - LINXEA - Bourse Direct - BINCK - Fortuneo - Boursorama - MAIL BLOG

Hors ligne

 

#73 28/10/2017 05h20 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   48 

Maxicool a écrit :

- ratio d’endettement de 3.29 (au lieu de 3.09 fin 2016)

Le Net debt/EBITDA est de 3.29 au lieu de 3.30 fin 2016 "Si on comptabilise les obligations hybrides de SES pour moitié en instruments de dette et pour l’autre moitié en instruments de fonds propres"

Concernant le carnet de commande, la baisse est liée au taux de change EUR/USD, hors cet élément, il est stable (conf. rapport financier).

Concernant le RN, les 824M€ de 2016 incluait un produit exceptionnel de 495.2 M€.

@Capital : Je n’ai pas de valorisation, je ne sais pas la calculer. Tout ce que je sais, c’est que les résultats ne sont pas catastrophiques et que le marché est bien excité.

@Durun : Si ca monte, ca montera. Si ca baisse, ca baissera… Malheureusement ou heureusement, le marché change souvent d’avis comme les exemples de Sissi ou d’autres comme Hertz, Valeant, Destination Maternity, etc…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Mestra (28/10/2017 05h40)


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#74 28/10/2017 07h46 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   69 

Comme je l’avais écrit pour Eutelsat il y a un moment, le secteur est pour moi très risqué car le risque de rupture technologique est élevé.
C’est une entreprise dont le principal de l’activité dépend de la video mais le développement massif de l’internet mobile et de la fibre devraient rabattre les cartes durablement même si ça ne va pas s’effondrer du jour au lendemain.

Je pense que faire un investissement value dans ce secteur peut se transformer en value trap.
Autant investir dans les telcos traditionnelles comme Orange qui se paient à des tarifs raisonnables actuellement.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#75 28/10/2017 12h51 → SES : une entreprise extraordinaire ? (dividend aristocrat, investir, risqué)

Membre
Réputation :   14 

La réaction du marché me paraît vraiment exagérée. J’ai relu le communiqué et parcouru la présentation des résultats du T3 2017. Il me semble important de replacer certains chiffres dans leur contexte. Quelques éléments clés pour nuancer les points soulevés dans les messages précédents :

SES Global a écrit :

A périmètre comparable, le chiffre d’affaires du Groupe a diminué de 64,4 millions d’euros (ou de 4,0 %), dont 33,7 millions d’euros (soit plus de la moitié) au titre du poste « Autres revenus », qui, en 2016 comprenait un montant des transactions périodiques supérieur (non attribuable à une verticale en particulier) au montant normalisé. Ce montant « Autres revenus », est revenu à son niveau normalisé en 2017.

La marge d’exploitation du Groupe s’inscrit à 29,4 %. Hors charge exceptionnelle de dépréciation au titre du satellite AMC-9, constatée au deuxième trimestre 2017, la marge d’exploitation s’établit à 31,9 % (commentaire personnel : 32,1 % au T3 2016).

Les résultats au titre des neuf premiers mois de 2016 comprenaient une plus-value de cession présumée d’une participation de 495,2 millions d’euros, qui a été comptabilisée directement avant la consolidation d’O3b (le 1er août 2016) et qui, par conséquent, n’a pas été de nouveau constatée en 2017.

Le résultat net part du Groupe a augmenté à 394,5 millions d’euros, contre 824,0 millions d’euros pour la même période de l’exercice précédent ou 328,8 millions d’euros, après déduction de 495,2 millions d’euros au titre de la plus-value de cession présumée d’une participation (commentaire personnel : 375,5 millions au q3 2015).

SES Vidéos a écrit :

SES Vidéos (68 % du CA du groupe) : "L’activité reste dynamique, portée par les contrats à long terme et un carnet de commandes robuste…"

-- l’évolution de l’état de santé du satellite AMC-9 (annoncé en juillet 2017)
-- diminution des recettes périodiques par rapport à la même période de l’exercice précédent.

L’effet conjugué de ces 2 éléments s’élève à 11 millions d’euros.

-- Non-renouvellement de contrats de la filiale MX1 (environ 7 millions d’euros)

+ Important contrat de renouvellement de capacité avec Sky Deutschland, portant sur sept répéteurs
+ QVC a signé un contrat d’une durée de 10 ans, portant sur des capacités supplémentaires
+ Globecast a doublé sa capacité sur les satellites SES, passant de deux à quatre répéteurs
+ SES Vidéo a continué à saisir des opportunités sur les marchés en développement (ViaSat Ukraine, Ouzbékistan)

SES Networks a écrit :

SES Networks (32 % du CA du groupe) :

-- Services de données fixes en repli de 5,2 %, la croissance sous-jacente des services gérés ayant été compensée par les problèmes liés à l’état de santé du satellite AMC-9 et la baisse du chiffre d’affaires généré par la vente de capacités en gros.

Cette évolution défavorable à court terme devrait s’inverser dans les prochains trimestres, sous l’effet conjugué de la mise en œuvre des nouveaux contrats remportés et de l’expansion récente des contrats par des clients existants.

+ Augmentation de 22,3 % du chiffre d’affaires des services de mobilité, grâce à l’expansion continue des solutions aéronautiques et maritimes, ainsi que de la poursuite de la stabilisation des services aux administrations publiques

Au cours du troisième trimestre, SES Networks a annoncé la signature de plusieurs contrats importants, qui commenceront à apporter une contribution au chiffre d’affaires vers la fin du quatrième trimestre 2017 ou au début de 2018, après déploiement intégral des services :

+ Dans les solutions maritimes, SES Networks a signé un contrat avec Carnival Corporation
+ Acquisition par le Département américain de la Défense (DoD), d’importantes capacités satellitaires supplémentaires d’O3b
+ Consolidation des relations avec Gilat Telecom en République démocratique du Congo
+ Signature de plusieurs contrats d’envergure avec de grands opérateurs de réseaux de téléphonie fixe et mobile en Afrique, dont Orange en République centrafricaine
+ Important contrat avec Compudyne portant sur l’aide au déploiement d’un réseau haut débit mobile en Malaisie occidentale pour l’opérateur Digi

Évolution du carnet de commande sur les 5 dernières années en Millards d’euros (au T3 20xx) :

7,5 (T3 2017)
8.0 (T3 2016)
7,1 (T3 2015)
7,3 (T3 2014)
7,4 (T3 2013)
7,2 (T3 2012)

Le carnet de commande accuse certes une baisse de 0,5 Mds d’euros par rapport à l’année dernière mais il reste dans la moyenne des 5 dernières années.

Calendrier de lancements :

T1 2018 : SES-12, SES-14 et SES-16 / Govsat-1 (+ 4/6 mois de délai de mise en orbite et tests) -> Mise en service pendant le T3 2018, T4 2018 au plus tard.

Prévisions financières :

Sauf erreur de ma part, je n’ai pas vu d’indication de coupure ou de diminution du dividende. Il n’a pas encore été confirmé (comme dans le communiqué des résultats du T3 2016 de l’année dernière). Pour rappel, le dividende 2016 versé le 26 avril dernier était de 1,34 euros (en croissance continue depuis 2003). Au cours actuel, le rendement approche des 9,5 %.

Déontologie :

J’ai profité de cette baisse pour renforcer ma position (820 SES Global FDR @ 17,84 €).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par delta (28/10/2017 13h23)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech