Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#201 15/07/2019 10h46 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Bonjour cat,

En plus des réponses apportées par Navarre, cela verrouille le taux de prélèvements sociaux que j’ai subi. Vu la trajectoire de ces taux depuis 20 ans, qu’est-ce qui nous garantit qu’ils ne progressent pas fortement d’ici 10 ou 15 ans ?

Bonjour Navarre,

La poche Permutations (anciennement appelée Arbitrages) est décrite ici : www.devenir-rentier.fr/p177101#p177101

Pour les 1,5% nets : sur le compte titres Interactive Brokers, j’utilise du levier. C’est à dire que j’investis plus que la valeur du compte titres (ex : valeur de 30 k€ au total, investi à hauteur de k$ 60). Je suis donc à découvert dessus (trésorerie négative). Or ce découvert coûte 1,5% annuellement. Donc en renflouant ce découvert, ce que j’y investis est rémunéré 1,5% net d’impôt (ou évite de perdre, ce qui revient au même).

Voici une capture d’écran d’une partie de l’interface (écran d’accueil). C’est paramétrable. Ce qui est très appréciable, c’est que passer un ordre limite en plusieurs jours n’est pas plus coûteux : vous payez des frais en pourcentage et non en euro.
upload.dinhosting.fr/b/h/A/Capture.PNG
Chaque compte a son propre IBAN

Hors ligne

 

[+1]    #202 17/07/2019 11h52 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Bonjour,

Tous les ordres limites du PEA nouvelle formule (Saxo) sont exécutés.
Voici les lignes ainsi que la variation de leur taille, et leur valorisation aujourd’hui :

http://upload.dinhosting.fr/l/7/u/pea.PNG

J’avais 3 lignes en buy-list : Sanofi, Ipsen et Devoteam. Devoteam ayant pris 10% depuis fin juin, j’ai préféré acheter les 2 premières, classées en Santé / Pharma par Bloomberg.
Sanofi, pour moi, en a fini avec ses années difficiles, et va reprendre le chemin d’une croissance rentable, avec un dividende correct et un comportement défensif.
Ipsen est moins défensive au niveau du cours, mais son business l’est. Ses acquisitions judicieuses, et la croissance organique, compenseront pour moi facilement la perte de CA d’un de leurs médicaments. Leur focus sur les niches me plait beaucoup.
Je serai plus patient avec Devoteam (sous 100 € idéalement)

En jaune le moment de l’achat de Sanofi qui n’a quasiment pas évolué cette année :
http://upload.dinhosting.fr/u/w/F/sanofi.PNG

Et Ipsen, bien loin de ses plus hauts de 2018 :
http://upload.dinhosting.fr/p/a/9/ipsen.PNG

Dernière modification par footeure (17/07/2019 11h54)

Hors ligne

 

#203 29/07/2019 16h59 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Bonjour,
Achats en fin de semaine dernière de 2 ETF qui prendront place dans la poche Rendement :
- PRAC : ETF d’Invesco d’actions préférentielles. Rendement brut théorique de 4,7%. Cet ETF est capitalisant
- ERNA : ETF d’iShares : OTF (= obligations à taux fixe corporate) à court terme. ETF capitalisant (rendement théorique de 2,4%)

Dernière modification par footeure (29/07/2019 17h02)

Hors ligne

 

[+1]    #204 02/08/2019 15h51 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Reporting au 31 juillet

Bonjour,
Juillet a été assez mouvementé pour mon portefeuille. Comme je l’ai expliqué plus haut, le PEA a été clôturé puis rouvert chez un autre courtier. Le PEA a été clôturé à 34 493 € avant taxes et impôts, et rouvert avec 32 000 €. En parallèle, 2 600 € ont été versés sur le compte-titres, puis 300 € comme d’habitude en fin de mois. Cela fait un apport net de 483 €, avec une pondération plus forte sur le compte titres.
Keyrus a été vendue dans l’opération, par chance, car elle a perdu 20% en quelques jours… Renault également a perdu beaucoup de terrain, enlisée par les résultats de Nissan.

J’ai été submergé par les publications, les résultats ont été globalement très bons. Fiat connaît des difficultés, comme la majorité du secteur auto.

http://upload.dinhosting.fr/Q/U/M/zptf.PNG

La qualité moyenne du portefeuille a progressé, et s’élève à 4,0 / 5, grâce aux achats de Sanofi (5) et Ipsen (4).
Le graphique ci-dessous montre l’évolution de ma stratégie, un changement progressif vers moins de binaire (biotechs notamment), et plus de sécurité.

http://upload.dinhosting.fr/E/w/b/zqual.PNG

Je remarque que plus le temps passe, et plus je suis attiré par les sociétés leader de leur marché (au moins localement). Pourquoi pas me focaliser sur des leaders de secteurs qui me semblent porteurs à long terme ? Ce serait un changement radical de stratégie depuis le portefeuille du premier post de cette file smile
J’en ai désormais de nombreux exemples en portefeuille, comme SES Imagotag, Amazon, Teleperformance, Dassault Systèmes, Alphabet, Walt Disney, Orpéa etc.
J’ai mis des années à me rendre compte (mieux vaut tard que jamais, surtout que j’ai encore de très nombreuses années de bourse devant moi) que l’effet "premium" est primordial sur les marchés : une société leader a tellement d’atouts que je ne peux les lister, et agit comme une avalanche dégringolant d’une montagne (il y a un point à surveiller : l’allocation du capital, avec de trop généreuses OPA éventuelles sur des cibles plus petites). Je souris, maintenant, quand j’entends, par exemple : "achetez Korian, il y a une décote de 20% par rapport à Orpéa". On n’entend jamais répondre : "il y a peut-être une raison, et cette décote peut durer très longtemps" smile

Malgré 0,2 à 0,3 points de performance perdus dans le transfert du PEA (entre les frais de courtage à l’achat, à la vente, la TTF et la variation des cours dans l’intervalle), le portefeuille a progressé un peu plus que le benchmark 50% CAC, 50% S&P 500. Je ne calcule plus l’effet des variations de devises, mais la hausse du dollar a bien aidé à la performance (1,1389 => 1,1069 !).

http://upload.dinhosting.fr/R/N/v/zbench.PNG

J’ai supprimé la case en bas à droite du tableau, le chiffre n’était pas du tout intuitif : en surperformant les indices de plus de 3 points, l’écart en points sur le benchmark depuis 2016 progressait !

Le S&P 500 est tellement dur à suivre… C’est un rouleau compresseur !

http://upload.dinhosting.fr/Y/V/a/zpeacto.PNG

Je suis satisfait de la performance du compte titres. Il est maintenant composé pour plus de 10% d’actifs de rendement (baby-bonds, préférentielles, MLP, trackers obligataires…) dont la performance est très loin de celle du S&P 500, et le levier du compte-titres est à un plus bas à 1,65 aujourd’hui. De plus, le compte titres n’est pas en mode kamizaze. Certes, la ligne Fiat est trop grosse (je vends régulièrement des calls pour alléger la ligne à bon compte, mais ils ne sont pas exercés pour l’instant). Mais il y a un minimum de répartition sectorielle (même si des valeurs placées en communication par Bloomberg ainsi qu’Amazon pourraient être considérées comme des Technologiques) :

http://upload.dinhosting.fr/U/4/X/zcto.PNG

Le PEA est un peu plus défensif avec son exposition à la Santé :

http://upload.dinhosting.fr/B/J/W/zpea.PNG

Je n’attends pas du tout une surperformance en marchés haussiers, mais plutôt une moindre dégringolade que les indices en marchés baissiers (hors levier). Etant donné que chaque jour nous rapproche d’une grosse correction, j’essaie de rendre le portefeuille assez costaud pour résister aux bourrasques. Les indicateurs manufacturiers commencent à sentir mauvais. Attention aux actions faisant beaucoup de business avec l’Allemagne. Les résultats des entreprises tiennent globalement encore le coup, j’espère que ça va durer.
Il y a un point noir dans cette réflexion, c’est la ligne pesant plus de 12%, Fiat, dont le cours est dépendant de l’humeur de l’occupant de la Maison Blanche. Comme mentionné plusieurs fois, je ne fais pas de vente sèche, je procède par vente de calls, ce qui est bien plus rentable, tant que l’action ne chute pas… C’est peut-être une erreur ?
A propos de Fiat, le nombre d’actions a augmenté "gratuitement" grâce au DRIP. Je pensais que ce réinvestissement automatique du dividende en actions, très populaire aux USA, était interdit pour les non résidents, mais j’ai coché la case dans mon espace client, et ça a fonctionné. Peut-être parce que c’est une entreprise européenne à la base ? En tout cas tant mieux, ça fera moins d’impôts à payer ce mois-ci smile

Je ne vous montre pas la performance par poche, ni par indice de qualité, car il y a eu trop de mouvements sur le PEA. Ce sera de retour le mois prochain.
Avec la disparition de la poche Permutations, et la poche Biotech qui ne contient plus que Cellectis, je vais recatégoriser le portefeuille avec de nouvelles poches. J’imagine que ce sera : rendement, croissance, GARP, "event", value.

Watch-list
Je n’ai pas beaucoup d’idées aux USA en ce moment, les sociétés qui m’attirent le plus sont clairement trop chères. Ce ne serait pas raisonnable d’en acheter tant que ma ligne Fiat est aussi imposante.
La prochaine fois que Genworth redescend vers les $3, je pense prendre quelques calls, voire tester les CFD.
En France, j’aurais aimé remplacer Keyrus par Devoteam, mais elle a grimpé juste avant que mon PEA ne soit ouvert.
Les hauts d’indice ne sont pas si chers, Airbus et LVMH sont attrayantes. Surtout Airbus, d’ailleurs, qui a une visibilité assez unique sur la cote. J’aime la diversification de LVMH (que l’on peut opposer à celle de Kering). Enfin Edenred me fait de l’oeil. C’est un business extrêmement défensif à mes yeux, aux marges élevées, et à la croissance intéressante.
J’ai 2 000 € de cash sur le PEA, je surveille ces 4 actions pour l’instant. Je ne pense pas faire d’autres apports conséquents cette année, j’ai des travaux à prévoir.

Hors ligne

 

[+1]    #205 02/08/2019 16h23 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   705 

Votre réflexion sur les entreprises leaders rejoint la thèse principale de Branko Milanovic (je ne cite pas de bouquins car c’est dans chacun de ses livres et plus les années 2010 avancent, plus il a eu raison avant l’heure) : dans un monde entièrement globalisé, les plus forts économiquement seront encore plus forts économiquement dans 10 ans. 

Dès les années 2000, il avait d’ailleurs appliqué sa théorie au… football européen et il avait prédit la disparition des petits clubs des derniers tours de la ligue des Champions (il y avait encore des surprises dans les années 1990 ou 2000, plus le cas maintenant). Quand une théorie acquiert un pouvoir de prédiction, c’est plutôt bon signe. C’est quand la dernière fois qu’un club serbe ou croate ou ukrainien est arrivé dans le dernier carré de la Ligue des Champions ?

Oui du foot et de l’économie, ce Serbo-Américain est fait pour vous M. Footeure big_smile


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

[+1]    #206 04/08/2019 17h46 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1127 

@Footeure : Ici en Afrique centrale, j’ai l’occasion de croiser parfois des experts de Sopra Steria, Devoteam, et Temenos (Suisse), qui effectuent des missions de conseil et de fourniture de solutions logicielles pour des banques locales. Je suis actionnaire des 3, et les voir chercher des marchés ici, dans un environnement compliqué pour les affaires mais avec un gros potentiel de long-terme, renforce mon opinion positive de ces 3 sociétés.

Devoteam, en particulier, me semble exceptionnelle dans la cote française, par son important potentiel de croissance. Et malgré une performance extraordinaire boursière extraordinaire ces 5 dernières années, elle ne semble pas si chère. (Mon screener France actualisé couvre désormais 75 actions, dont toutes celles du CAC 40. Taille des bulles = capitalisation boursière.)
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2019-08-04_devoteam_tr2.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12850_2019-08-04_devoteam_peg.jpg

Dernière modification par Scipion8 (04/08/2019 17h53)

En ligne

 

[+1]    #207 04/08/2019 20h36 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

@PoliticalAnimal
Intéressant, merci pour le nom de l’auteur ! Je vais parcourir sa bibliographie pour voir par quoi commencer wink
Oui c’est assez triste, et c’est pour cette raison que Platini s’est fait éjecter à mon avis. Il aimait le charme des petites équipes et leur donnait plus de poids dans les compétitions. Mais en 2024, ce sera fini pour de bon…

@Scipion8
Merci pour le retour terrain, je ne pensais pas qu’elle avait des activités dans cette région (cela reste une midcap pour moi). Son chiffre d’affaire a progressé plus vite qu’Eurofins, je n’aurais pas cru !
Mes 2 priorités sont à ce jour Devoteam pour son rapport rendement/risque très intéressant, et LVMH pour son club actionnaires smile
Je remarque que sur les 7 actions les plus à droite dans le deuxième graphique, j’en ai 3 et en veux 2 !

Hors ligne

 

#208 08/08/2019 20h09 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Bonjour,

J’ai profité des baisses de cours de Devoteam et LVMH pour en acquérir.
J’ai acheté une partie avec les 2000 € de cash qui me restaient, et une partie en vendant Pharmagest Interactive à 55€ suite à son T2 décevant (avec +10% depuis octobre 2018, ce qui est pas mal vu la période).
=> vente de Pharmagest Interactive
=> achat de 6 LVMH à 346 €
=> achat de 20 Devoteam à 101,8€

Je réfléchissais à un arbitrage entre mes lignes pour renforcer Ipsen qui a bien corrigé, mais le cours a remonté trop vite.

Hors ligne

 

#209 09/08/2019 12h25 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

J’ai oublié de préciser cette opération :
=> achat d’un call Paysign à $235 (strike $10 donc dans la monnaie, échéance 20/09). L’action ayant bien corrigé avec de bons résultats (les salariés avaient une fenêtre pour vendre leurs titres), et disposant déjà d’une petite ligne à long terme, j’ai opté pour l’achat d’un call ITM, qui permet d’obtenir du levier avec un risque moins binaire.
En 2 jours le call a progressé de 72%, l’action ayant repris 20%.

Hors ligne

 

[+1]    #210 14/08/2019 10h39 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Bonjour,
Un post sur l’évolution de la gestion du risque de mon portefeuille, sur deux aspects : la diversification en terme de pondération des lignes, et le levier du portefeuille (levier = (montant investi - cash) / montant investi ).

Diversification

Je me disais récemment que j’étais moins kamikaze et que j’avais moins de grosses lignes qu’il y a quelque temps. Pour vérifier cela, j’ai repris l’historique depuis fin 2017 et mesuré la pondération des 5 plus grosses lignes chaque mois du portefeuille, et des 10 plus grosses lignes (corrigée du levier, pour que la somme des lignes fasse 100).
Les courbes montrent bien cette tendance de diversification amorcée depuis l’été 2018 :

http://upload.dinhosting.fr/f/w/9/top_.PNG

Fin 2017, le top 10 pesait 71%, contre seulement 49% aujourd’hui. C’est toujours un peu élevé, par rapport aux différents fonds que j’ai regardés, mais :
- je n’ai que 38 lignes (en comptant la poche Rendement comme une seule ligne)
- je ne crois pas à l’équi-pondération. Je n’achète pas au pif les actions non plus, il y a des actions dans lesquelles j’ai plus confiance, qui sont plus solides, ou qui me permettent de suivre un minimum les indices
- dans mon top 10, il y a 8 valeurs de qualité 5/5 (Microsoft, Alphabet, Berkshire Hattaway, Canadian Railway, Safran, Teleperformance, Dassault Systèmes), 1 de qualité 4/5 (Amazon), et 1 de qualité 3/5 (Fiat Chrysler) qui est vouée à diminuer via la vente de calls.

Le maximum du top 5 a été atteint en mars 2018 à 56 %, ce qui est énorme. Surtout que le qualité moyenne pondérée de ce top 5 n’était que de 2/5 ! Le top 5 était composé de Genworth, Cellectis, Fiat Chrysler, Lannett et Alphabet.

En plus de la diversification ligne à ligne, je surveille désormais l’allocation sectorielle, en ayant la volonté de diminuer la part des secteurs les plus cycliques.

Levier

Le levier du portefeuille a connu un pic fin 2018 lié aux 2 corrections successives des marchés en octobre et en décembre 2018, mais aussi à plusieurs achats vers Noël. La courbe rouge est le levier du compte-titres, la bleue est celle du levier cumulant compte-titres et PEA. La gestion du risque se fait sur le levier d’IB, c’est là que des positions pourraient être liquidées par le courtier en cas de gros soucis. J’ai plusieurs fois titillé la limite de ma marge, début 2018, car j’avais des titres en portefeuille qui consommaient 100% de marge (au lieu de 25% pour les big caps). Fin 2018, contrairement aux apparences, j’avais encore du rab, malgré le pic à 245 % en décembre. J’avais alors décidé de mettre le "paquet" sur des big caps qui venaient de fortement corriger, pour près de $10 000 (achats ou renforcements) :
- Microsoft qui a fait + 44 % depuis
- Amazon + 34 %
- Blackrock + 20 %
- Alphabet + 20 %
- Berkshire Hattaway + 5 %

http://upload.dinhosting.fr/P/D/n/levier_.PNG

Le levier actuel global de 130% me convient très bien. A mon sens, un levier entre 120 et 140% est : 
- raisonnable en terme de risque, surtout avec les lignes décorrélées de la poche Rendement, qui pour certaines ont tendance à progresser pendant les corrections des marchés actions
- idéal pour supporter les corrections tout en augmentant le rendement des marchés actions
- assez prudent pour profiter des grosses baisses du marché : comme à fin décembre 2018, même si le levier était déjà plus élevé. Je pense que nous sommes aujourd’hui dans une configuration macro (grâce aux banques centrales), où il est très rentable d’acheter dans les creux (sans crainte que le marché s’écroule réellement).

Ceci se fait à coût raisonnable, 1,5% annuel, mais augmente mon risque de devise. Une remontée de l’euro ferait souffrir mon portefeuille.

Hors ligne

 

[+1]    #211 14/08/2019 16h09 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

footeure a écrit :

J’ai oublié de préciser cette opération :
=> achat d’un call Paysign à $235 (strike $10 donc dans la monnaie, échéance 20/09). L’action ayant bien corrigé avec de bons résultats (les salariés avaient une fenêtre pour vendre leurs titres), et disposant déjà d’une petite ligne à long terme, j’ai opté pour l’achat d’un call ITM, qui permet d’obtenir du levier avec un risque moins binaire.
En 2 jours le call a progressé de 72%, l’action ayant repris 20%.

Call Paysign revendu hier à $470 avec une performance de +100% en 4 jours

Hors ligne

 

#212 19/08/2019 17h29 → Portefeuille d'actions de Footeure (arbitrages, biotech, portefeuille)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   121 

Bonjour,
=> achat de 3 actions Public Storage pour la poche Rendement à $260.8.
Il s’agit de la REIT de stockage leader aux US. Le rendement n’est que de 3,08% brut, mais c’est d’après mes lectures le secteur de REIT le plus défensif qui soit. J’ai regardé toutes les préférentielles de PSA, mais leur YtC (rendement annualisé jusqu’au rachat) était quasiment le même, sans la possibilité de plus-value. C’est la 10ème ligne de cette poche Rendement, qui pèse aujourd’hui 9,5% du portefeuille.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech