Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Favoris 1    #226 02/01/2021 12h48

Membre (2012)
Top 20 Réputation
Top 5 Portefeuille
Top 10 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   934  

Bravo pour cet esprit d’entreprise et auriez-vous un bilan de votre année 2020 ? big_smile


Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe. Meduse Paris :)

Hors ligne Hors ligne

 

[+8]    #227 13/03/2021 16h23

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Salut les IH,

Depuis le temps, voici un petit récap de ma nouvelle aventure.
Je rappelle que je suis toujours salarié (responsable de service dans une COGIP pour 45h par semaine environ).
J’ai testé, testé et testé au cours des 12 derniers mois. Je me suis énormément formé, car j’aime avoir de bonnes connaissances avant de me lancer dans de nouveaux domaines. Je me suis formé à :
-    Dropshipping : vente un produit sans faire de stock, le fournisseur livrant directement le client
-    Wordpress et woocommerce
-    L’affiliation
-    Référencement naturel
-       L’édition de sites internet

Je commence enfin à avoir les idées claires sur les business models que je souhaite exercer :

=> Je fais du dropshipping depuis 1 an maintenant. D’abord sur ebay pendant le confinement, en faisant de l’import de produits depuis le UK. Puis en rachetant 2 sites en début de vie, conçus pour faire du ecommerce avec du trafic gratuit (provenant du référencement naturel). J’ai depuis revendu un site, et j’en conserve un. La gestion me prend trop de temps, j’ai donc trouvé un gérant qui s’occupe de tout, pour 7% du CA HT 😊 Le site que j’ai toujours m’a coûté 26 k€. Il m’a rapporté depuis 45 k€ net avant impôts depuis juillet dernier. Et il vaut aujourd’hui dans les 100 k€ grâce au travail que j’ai effectué dessus. Le ROI est donc de plus de 550% en 8 mois. La marge nette est de l’ordre de 35%. Le ROCE est de l’ordre de 12 à 20% mensuel.
Mauvaise surprise : je n’avais pas du tout anticipé que le chiffre d’affaire décollerait autant. J’ai malheureusement explosé le seuil de franchise de TVA. J’ai donc été assujetti rétroactivement au 1er décembre, soit 8 000 € de TVA due environ, ce qui explique que ma marge est plus faible depuis.

Etant donné que j’ai délégué la gestion du site, je cherche à diversifier mes sources de revenus, dans des activités les plus passives possibles. J’aimerais qu’aucun business model n’engendre plus de 50% des résultats de la société. Avec le cash auto-généré par l’activité, j’achète donc des business de taille petite ou moyenne, de 2 000 à 25 000 €. Pour chacun d’entre eux, le ROI visé est de 50% annuel minimum. En ce début d’année, plusieurs nouvelles activités :

=> La vente de liens. Clients : personnes ou agences souhaitant faire progresser le référencement de leur site web. J’ai ainsi acheté un site puissant, qui héberge des articles où sont placés des liens vers les sites des clients. Cela se monnaye 70 à 240 € pièce, selon la plate-forme par laquelle je passe. Cela me prend de 0 à 5 minutes pièce selon les cas… Temps passé : 1h par mois de capex. ROCE net en 1 mois : 12%. Marge nette supérieure à 95% (les frais correspondant au coût de la délégation de la rédaction d’articles).

=> L’affiliation : fait de faire le lien entre un client et une offre de bien ou de service. Une sorte de courtier. Ce sera lancé courant avril. La marge est de 100% sur cette activité, mais sur des volumes assez limités.

=> Le display (publicité) : fait d’attirer des visiteurs sur son site, et d’essayer de faire en sorte qu’ils cliquent sur des pubs.

Le capital investi pour les activités indiquées ci-dessus est de 56 400 € au total (en compte courant d’associé). Ces montants constituent des immobilisations à l’actif du bilan de ma SAS. Cela génère près de 1 000 € d’amortissement mensuel, ce qui limite mon imposition. À chaque achat d’immobilisation, cela utilise du cash et augmente ce « déficit fiscal » pour 5 ans.

Voici un récap chiffré des résultats nets avant impôt, par activité . Je  passe du temps à lancer des activités mais une fois en place, je passe moins de 3h par mois pour générer ces chiffres :


À votre dispo pour en discuter

Dernière modification par footeure (16/03/2021 16h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#228 15/03/2021 23h28

Membre (2012)
Top 100 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   299  

Bravo footeure pour votre aventure passionnante!

Je suis curieux d’avoir un peu plus de détails sur le Dropshipping (j’avais été également tenté d’acheter un site il y a quelques mois), d’autant que vous y avez investi une somme non négligeable!
Pouvez-vous nous en dire plus sur le processus de due diligence que vous avez utilisé? En effet, sur la base de mon expérience, beaucoup de sites affichent des performances extrêmement volatiles d’un mois à l’autre, j’imagine lié en grande partie au montant investi en publicité. Avez-vous également rencontré ce problème et comment vous êtes vous assuré de la pérennité du business avant achat? Je suppose également que celui-ci demande un investissement marketing important - avez-vous reçu des conseils du vendeurs, est y êtres-vous allé de manière progressive en faisant évoluer le montant dépensé en fonction des résultats?

Par ailleurs, avez-vous réussi à trouver un produit unique ou bien s’agit-il d’un des innombrables gadget Aliexpress?

Hâte de voir la suite - et bravo pour votre réussite!

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #229 16/03/2021 18h08

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour Sirconstance,
Merci !
La due diligence dans mon cas n’était pas compliquée. La valeur du site était principalement dans le classement des mots clé principaux (en pleine croissanceà) dans Google. Ce sont des données publiques et infalsifiables.
Puis dans le contenu du site, public lui aussi.
Puis dans les commandes générées à l’époque. Pour cela, j’ai eu accès au back-end pour vérifier l’existence des commandes.

Avec le référencement naturel, il y a assez peu de volatilité, plutôt de la saisonnalité. Car je "subis" le trafic. Il y a beaucoup plus de recherches dans ma thématique au Q4 par exemple (70 000 € de CA en 5 semaines !)
Je n’investis quasiment pas de pub (seulement si mon ROAS, alias ROI, est supérieur à 8), quasiment tout le trafic est gratuit.
La pérennité du business : j’ai vérifié la tendance sur google trends. Celle-ci est en forte hausse, sans être "de passage".
Pendant plusieurs mois, ma dépense marketing était de … 0€.

Il ne s’agit pas d’un produit mais de quasiment 200, dans la même thématique. J’ai vendu cette semaine des produits à 30€ comme à 1300 €.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+3]    #230 06/04/2021 15h06

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour,

Je vois que mon retour d’expérience vous plait et change un peu du cadre boursier, donc je continue

Point d’activité à fin mars

Le CA a progressé de 25% en mars, notamment grâce à la vente de quelques produits à prix élevé (1000 à 2500 €), et au blogging qui a très bien performé (2 fois plus qu’anticipé). Le résultat est assez stable (+6%) car les produits vendus cher margent moins que les autres.



•    Dropshipping
Mes prestataires m’ont coûté 22% des bénéfices, contre 12% en février. Mon prestataire emailing me coûte cher, et j’hésite à en changer. Mon gérant de boutique souhaiterait s’en occuper, à un tarif moindre. Le gérant s’occupe de développer la boutique, je m’en occupe le moins possible 😊

•    Blogging (édition, publicité, affiliation)
Jusqu’à présent j’étais en mode « je traie la vache sans trop la nourrir ». Dans les prochains mois, je vais investir dans du nouveau contenu sur mes blogs, afin de les valoriser et d’attirer plus de trafic (et donc plus de revenus de publicité), et dans le netlinking. Je n’ai pas encore défini quelle part des revenus je vais réinvestir, mais dans tous les cas, je ferai en sorte d’obtenir un free cash-flow positif. C’est simple à piloter car autant je « subis » les revenus, autant je connais les dépenses à l’avance, et je les choisis. La marge nette de la vente de liens va donc diminuer, à bon escient.
Le blogging est une activité très intéressante, un de ses points forts est la possibilité de piloter le revenu imposable.
Je passe donc du temps à trouver un rédacteur compétent, et le moins cher possible, afin de lui déléguer la rédaction de dizaines d’articles par mois. Le prix va du simple au décuple, voire plus, donc ce n’est pas chose facile et ça peut représenter un sacré budget… Je teste du offshore pour l’instant…
Du côté de l’affiliation, ça se met en place petit à petit. Un premier site devrait être terminé ce mois-ci.

Perspectives

Je suis en phase de digestion des blogs acquis récemment. Je vais me pencher également sur l’affiliation en avril : 1 site en cours de finalisation avec beaucoup de potentiel, dont la création a été déléguée à un prestataire (mon seul travail aura été de trouver le nom de domaine), et mon premier petit site d’affiliation Amazon que je dois finir. Pas d’autres nouveautés anticipées à ce jour !
Je me forme quasiment chaque soir, on trouve de belles pépites sur Udemy d’ailleurs 😊
Le CA et les résultats des 3 prochains mois devraient rester assez stables, avant une baisse au cours de l’été.

Bilan simplifié à fin mars de la société

Précisions : sites en valeur de marché, mais avec une vision prudente (forte dépréciation d’un blog qui performe moins que prévu). J’ai quelques milliers d’euro sur des plateformes, que je ne compte pas. La seule trésorerie ici est celle de ma banque Qonto et de Paypal.
Je ne suis pas un pro de la compta, mais l’ANR est pour moi la création de valeur de la société (supérieure à mon salaire) qui a 1 an, si je liquidais actifs et passifs.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+4]    #231 09/05/2021 00h39

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour,

Ce mois-ci, peu de temps passé sur la société en raison de l’activité salariale très prenante. La priorité est de faire face à mes échéances de dettes courant jusqu’à mi-mai, donc aucun business n’a été acheté en avril. Les dettes ont diminué de 9500 € en 1 mois. Le plus gros de la dette de la société est envers moi, comme une sorte d’avance de trésorerie à 0%, donc il n’y a pas de problème sur ce point, à partir du moment où je n’ai pas besoin de ce cash, côté familial/perso. Je n’ai donc pas d’objectif de désendettement, tant que je n’ai pas de grosse dépense personnelle prévue. Pourquoi rembourser une dette qui ne coûte rien, si le capital utilisé amène des bénéfices ?
Je digère tranquillement mes dernières grosses acquisitions et investis régulièrement pour les rendre encore plus rentables à l’avenir. À fin avril, j’ai toujours 1 site de e-commerce, 4 blogs et 2 sites d’affiliation (pas encore opérationnels).
Mon objectif est d’arriver à 120 000 € de free cash-flow annuel avant impôt d’ici fin 2025, hors dépenses d’investissement. Cet objectif est aujourd’hui atteint à 49,7%. Toutes les acquisitions effectuées font que les cash-flows générés sont en franchise d’impôt à hauteur de 2000 € par mois pendant 3 ans (grâce aux amortissements), ce qui facilite la composition des capitaux employés.

Dropshipping
Baisse du CA par rapport à mars de 20%. C’est dû en partie au fait que j’ai moins dépensé en pub car sa rentabilité est faible en cette période, et il n’y a pas eu de vente de produit très cher. La part du CA liée à la pub est devenue très faible, relativement à celle du référencement naturel.
La quasi-totalité des frais est variable, donc l’activité reste très rentable.

Blogging (édition, publicité)
Toujours déçu par un de mes blogs qui n’a pas encore le succès escompté. Et toujours positivement surpris par un autre, très performant. Je revois chaque mois leur valorisation (de façon prudente) pour essayer d’avoir la valeur de revente de mes actifs en temps réel.
J’ai eu un souci de tarification sur un blog sur la plateforme où je fais le plus de chiffre d’affaires. Sa qualité globale a progressé, donc il a franchi un palier tarifaire. Il est donc devenu trop cher et n’a plus fait de vente pendant 2 semaines. J’ai pu heureusement faire marche arrière. J’estime la perte occasionnée à au moins 600€.
J’ai investi beaucoup d’argent en rédaction en avril. J’ai acheté par opportunisme des lots de textes à des prix défiant toute concurrence, mais leur qualité est moyenne, et je paye des rédacteurs pour les retoucher. On ne peut pas tout avoir !

Affiliation
Un site d’affiliation devait être lancé en avril, mais c’est reporté à début mai. Il est réalisé par un prestataire qui s’occupe de tout. C’est dans l’univers du gambling. C’est un système très innovant et multicanal (Youtube, site web, Telegram, Twitch) qui a beaucoup de potentiel si ça prend.
J’espère gagner mes premiers euros en mai, avant une montée en charge rapide.

Chiffres
J’ai une vision non conventionnelle des résultats, et ce reporting est destiné à m’aider à piloter mes activités.
Les résultats présentés sont en vision cash-flow, pas en vision comptable ! Je prends en compte par exemple des ventes qui ne seront réellement encaissées que dans 1 mois, et idem pour les dépenses. La vision « pilotage » est à mon sens plus importante que la version comptable pure. A terme, les 2 visions se rejoignent.
Tous les chiffres sont nets de TVA (HT). Les « résultats » ne tiennent pas compte des impôts. Les taxes et impôts sont bien sûr pris en compte dans la trésorerie (si déjà réglés) ou dans les dettes fiscales (si à payer).
Les résultats par activité prennent en compte les charges correspondantes, sans les dépenses d’investissement et de progression de l’activité, qui sont choisies et distinguées dans le tableau R&D.
Le ROI est le retour mensuel sur les montants investis pour chaque activité.
Le ROCE est le retour mensuel sur les montants employés (avec une valeur actualisée pour chaque actif).
Le poids du Dropshipping dans les résultats de la SAS descend à 51%, mon objectif de descendre sous 50% se rapproche.



Hors ligne Hors ligne

 

#232 10/05/2021 18h27

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour,

J’avais oublié le bilan :



N’hésitez pas à poser des question
Bonne soirée

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #233 12/05/2021 10h48

Membre (2015)
Réputation :   93  

Bonjour footeure,

Merci pour votre retour d’expérience et félicitations pour votre succès !

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre auto-formation, les ressources/plateformes utilisées et celles qui vous ont semblé les plus pertinentes ?

Sur la partie gestion/RH, comment avez-vous recruté votre gérant ? Quel a été le process pour définir le "profil type" et trouver la bonne personne ?

footeure a écrit :

J’ai investi beaucoup d’argent en rédaction en avril. J’ai acheté par opportunisme des lots de textes à des prix défiant toute concurrence, mais leur qualité est moyenne, et je paye des rédacteurs pour les retoucher. On ne peut pas tout avoir !

Vous passez par des plateformes types fiverr/Upwork pour cela ?

Pour des acquisitions par croissance externe, j’étais tombé sur MicroAcquire il y a quelques temps qui me semblait intéressant.
Sinon il y a aussi Flippa qui est plus vieux.

Voir aussi MarketHire pour des freelances en marketing, ou encore FameSwap pour acheter des communautés sur les réseaux sociaux.

Sur un autre volet, concernant les sorties de fond de votre société si besoin, il serait possible de percevoir des intérêts sur votre compte courant non ? Ça limiterait l’imposition à la flat tax plutôt qu’au cumul IBS puis flat tax ?

A vous lire,

PP

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #234 03/06/2021 00h11

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonsoir PeterParker,

Merci !
A quel sujet pour les formations ? J’en ai acheté des dizaines sur différents sujets.

J’ai recruté le gérant dans un groupe Facebook privé d’une des formations que j’ai suivies. J’y ai présenté mon projet et mes besoins. Je cherchais un jeune qui avait suivi la formation (SEO + ecommerce), ce qui me garantissait des connaissances adéquates, et sans revenu si possible. Il est rémunéré par une part du CA net de la boutique.

Pour la rédaction, j’ai testé les plateformes (Textbroker, Scriber, Whitepage…), les groupes Facebook… Et je préfère finalement passer en direct, pour que ce soit les mêmes personnes qui rédigent. J’y gagne du temps car ils connaissent mes attentes. Je passe par 2 prestataires offshore.

Merci pour vos sites, je ne connaissais que Flippa. Je n’ai jamais acheté en dehors de France , les prix sont 2,5 fois plus chers aux US à métriques égales, donc ça a peu d’intérêt pour moi.
Jusqu’à présent je n’ai trouvé des vendeurs que sur Facebook et sur Vipseo .com
Dotmarket .eu est également très bien, avec audit par l’équipe.

Pour la rémunération du CCA, je n’ai pas creusé la question, les taux actuels me faisaient penser que l’impact était peu significatif. À l’époque, je ne pensais pas dépasser 30 000 € de CCA…

A bientôt pour un reporting mensuel très… mouvementé

Hors ligne Hors ligne

 

#235 04/06/2021 10h23

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour,

Petit point à fin mai [1/2]

Un business qui tourne
Le mois de mai démarrait très bien, avec des records de chiffre d’affaires (hors périodes de fêtes de fin d’année)… Et un bon début pour l’activité d’affiliation qui fait quelques centaines d’euro. Comme j’en parlais ici, côté site de drop, j’ai effectivement résilié mon contrat avec le prestataire d’emailing, c’est le gérant du site qui s’en occupera, pour un tarif 3 fois moindre ! Donc augmentation mécanique de la marge à prévoir. D’autant plus que j’ai pu sauter un intermédiaire de ma chaîne d’approvisionnement, contre un paiement unique de 500€, qui faisait le lien entre moi et l’agent Chinois sur place. J’économise là encore, à partir de mai, environ 8% sur le coût global des marchandises. Que de bonnes nouvelles donc.

ou pas
Quand le 24 mai, mon site de dropshipping est subitement hors ligne et inaccessible.
Stupeur, on regarde ça avec mon gérant, et là on voit que notre site réapparait en ligne, mais avec quelques différences visuelles. Là, on comprend qu’on s’est fait pirater et que le hacker a copié collé le contenu de notre site. Il s’est introduit dans la boîte mail du site 1 mois plus tôt, puis dans notre compte OVH où se situe le nom de domaine.
Dans la foulée, le hacker a lancé le transfert du nom de domaine vers un de ses comptes. Il faut bien comprendre que le nom de domaine est en réalité l’élément clé du site, il représente toute sa valeur… Ce petit truc en .fr qui vaut plus de 100 000 € pour moi ! On a passé des heures et des heures à analyser d’où ça pouvait venir (l’ancien propriétaire du site, un prestataire…), avec OVH également.
OVH et l’Afnic me répondent alors qu’ils ne peuvent arrêter ce transfert en cours de route, un transfert qui dure 1 semaine. Glaçant et désespérant, de savoir qu’une fois transféré, ce nom de domaine est définitivement perdu pour moi, tout comme la propriété et l’exploitation du site… 100 000 € partis en fumée !
Mon gérant est désabusé, il perd d’ailleurs là sa principale source de revenu…

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2   [+4]    #236 13/06/2021 00h50

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

[2/2]
Par miracle, le site web (équivalent d’OVH) où le hacker transférait le nom de domaine nous a envoyé un mail indiquant que le transfert était en cours de finalisation, et ce mail contenait le mail et le mot de passe du hacker… On s’est donc connectés dessus et en avons pris possession. Le nom de domaine a donc pu être récupéré !
Je m’en sors donc sans trop de casse (je dois livrer les gens ayant commandé sur le site du hacker sans avoir été payé, j’ai perdu également environ 10 jours de CA), soit peut-être 1000 à 1500 € de bénéfices en moins.
Inutile de préciser que j’ai poussé la sécurité de tous mes sites à fond !

Dropshipping
Malgré les jours non exploités, le CA a progressé de 2% par rapport à avril. La marge est en légère baisse. Le déconfinement et les très beaux jours ne devraient pas favoriser mon activité.

Blogging (édition, publicité)
ça tourne bien, 2000 à 2600€ par mois générés depuis mes débuts il y a 4 mois dans ce domaine que je ne connaissais même pas il y a 5 mois. J’investis de temps à autres dans des optimisations techniques de mes sites, ce qui permet d’augmenter leur trafic et donc les revenus.
Je pense diminuer progressivement les dépenses de rédaction sur ces sites.

Affiliation
J’ai acquis, ou plutôt délégué de A à Z la création, début mai, de 2 petites sites d’affiliation (bricolage + webmarketing). L’idée est qu’ils me rapportent au moins 100€ par mois en moyenne, de façon totalement passive, en 2022. Leur coût est de 800€ pièce.
J’ai également acquis un petit site d’affiliation dans l’univers de la crypto. Le but est de consolider des positions sur Google au fil du temps, et de vraiment profiter des périodes où les crypto sont en plein boom pour faire de l’argent (vendeur de pioches…).
J’avais parlé d’un petit site délégué à un prestataire, celui-ci est en place et en cours d’enrichissement au niveau du contenu. Il commence petit à petit à prendre (bientôt 1000 abonnés sur Telegram), et rapporte déjà 3€ par jour.

Perspectives
Dans un scénario central légèrement prudent, je vise les 5000 € de cash-flow mensuel de juin à octobre (juin sera peut-être légèrement moindre à cause des séquelles du hack). 10 000 € en Novembre, puis 20 000 € en Décembre.

Je pense à éditer un nouveau blog de toute pièce (ce serait une première) en y passant un minimum de temps, afin de voir ce que ça pourrait donner. ça coûtera cher en rédaction, 1500 € au départ puis 600€ par mois pendant 6 mois. Mais si ça marche, le site vaudra très probablement plus de 20 000€ au bout de 2 ans.

Chiffres
L’édition de blogs est l’activité qui génère, pour la première fois, la marge la plus importante.

L’ANR est devenu négatif pendant quelques jours avec le piratage de mon plus gros actif. Ce problème résolu, la valeur nette de la société a finalement fortement progressé, plus que le résultat. Je rappelle que je réévalue la valeur de tous mes actifs chaque mois. 2 sites ont d’ailleurs vu leur valeur baisser en mai.
Merci aux 2 principaux blogs dont la valeur augmente grâce aux revenus qu’ils génèrent !
J’espère que cela suivra dans l’activité d’affiliation, car chaque € gagné augmente la valeur de l’ANR de 24€ (valeur d’un site = 24 mois de CA, voire plus pour un site en croissance)





Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #237 23/07/2021 23h49

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour,

Reporting succinct et tardif en raison des vacances.

Dropshipping

Joli mois, avec amélioration de la marge : juin est le mois le plus rentable de l’année (juste avant les soldes pourtant). Le drop redevient l’activité la plus lucrative. Ma stratégie de référencement fonctionne à merveille, je suis en train de passer devant Amazon qui est le dernier site devant moi. J’ai un peu de stock en France (2 000 € de valeur d’achat).
La réforme de la TVA m’est indolore, étant donné que je faisais partie des rares dropshippers déclarés ET clean fiscalement. Au contraire c’est positif car les vendeurs hors UE sur les marketplaces doivent augmenter leurs prix…

Blogging (édition, publicité)

Un mois record. Je pense à une légère surchauffe des commandes, avant une petite pause pendant l’été.

Affiliation

ça met un peu de temps à démarrer, je n’y ai pas travaillé du tout… Ce qui fait que les sites vont mettre beaucoup de temps à progresser si ça continue

Perpectives

Les journées ne font que 24h malheureusement, et je fatigue dès minuit maintenant… Je réfléchis donc à la meilleure façon d’optimiser mon temps et mes ressources. J’ai la chance de recevoir du cash-flow tous les mois. Donc mes idées à l’heure actuelle sont soit de recruter un alternant, soit de travailler avec une société d’outsourcing offshore. Les 2 solutions ont leurs avantages et inconvénients… Scaling, investissement en formation, paperasse, capacité de travail etc

=> Je liste donc mes tâches sans valeur ajoutée, afin de les déléguer, quand je me serai décidé. Je souhaite à terme me concentrer sur les parties les plus intéressantes : idées de nouveaux sites/business, stratégie de référencement, rachats et ventes de sites, allocation des ressources.

Chiffres

La variation de l’ANR, sans mise à jour de la valeur des sites, est de 4 000 €







A bientôt pour un prochain reporting plein de surprises…

Hors ligne Hors ligne

 

#238 12/08/2021 11h56

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   2936  

Je suis impressionné par la rentabilité de vos ventes de liens.

Manifestement, c’est plus rentable de les vendre que d’en acheter !

J’avais hésité à le faire pour un de mes gros sites Web, qui a des métriques plébiscités par les acheteurs de liens (Trust flow, Domain Authority, âge, etc.).

Cependant, j’ai repéré un site qui n’a pas arrêté de vendre des liens sur différentes plateformes ces récentes années, et dont le trafic organique a fini par s’écrouler, et son propriétaire l’a "discrètement" mis en vente, en faisant valoir ses chiffres passés et son "potentiel".

Il n’a pas été clair pour moi si Google l’a pénalisé pour ses articles sponsorisés ou si c’est autre chose.

Dans le doute, j’ai préféré m’abstenir.

Pour Google, il semble facile de repérer un site qui vend des liens sponsorisés, il suffit d’analyser le nombre de domaines sortants divisé par le nombre d’articles. Si le ratio est élevé, c’est que le site pratique la vente d’articles/liens sponsos.

Hors ligne Hors ligne

 

#239 13/08/2021 18h03

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour IH,

Sympa d’avoir votre réaction

En réalité, la suite de votre post explique votre première phrase. J’ai acheté mon principal blog à quelqu’un qui ne s’en occupait plus, et ne faisait plus qu’y vendre du lien depuis 1 an.
Forcément, les articles sont peu qualitatifs, et n’attirent que des miettes de trafic. Les anciens articles qualitatifs s’érodent, et donc le trafic global du site s’érode. C’est ce que vous avez constaté.
Il peut y avoir des pénalités manuelles de la part de Google, mais ça se verrait sur la courbe de trafic, tellement ça aurait été brutal.
J’ai donc remis en selle le blog et il a très vite redécollé. Le trafic a doublé en quelques semaines (et on ne parle pas de 1000 visites mensuelles), tout comme les ventes.
J’ai eu la chance de tomber sur un vendeur génial, qui m’a formé…

Je ne suis pas vraiment d’accord avec votre dernier paragraphe. Si je prends l’exemple du blog ci-dessus, l’acheteur y avait publié des dizaines d’articles au départ. Ils étaient tous qualitatifs et contenaient tous des liens externes (non vendus). Et ce sont ces articles qui ont lancé le trafic du site.
Et beaucoup de blogs font des liens externes à chaque article, sans les vendre (ça se voit car ce sont des liens concurrents, ce qui est interdit en vente de liens).

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #240 14/08/2021 23h56

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonsoir,

Je comptais poster le reporting, mais le système m’en empêche :

Erreurs
Les erreurs suivantes doivent être corrigées pour que le message puisse être envoyé :

Merci d’ajouter des apostrophes pour améliorer la lisibilité de votre message ! Note : le système a détecté au moins une consonne isolée (jtlscdn), s’il s’agit d’une abréviation, entourez-là s’il vous plaît de balises et . Vous ne comprenez pas cette erreur ? Copiez-collez votre message dans Reverso pour vous aider à le corriger.

Tans pis

IH : envoyez-moi votre reporting, je vous dirai ce qui pose pb.

Hors ligne Hors ligne

 

[+5]    #241 23/08/2021 14h54

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Point à fin juillet

Bonjour,

Dropshipping

Dernier jour de vacances, j’étais en train de finaliser le rachat d’un deuxième site de dropshipping (aller, je le cite car j’ai annulé la transaction, et cela ne nuira en rien au nouveau propriétaire polonais : housse-deco.com). J’apprends alors par mail que j’allais perdre le nom de domaine de mon unique site de dropshipping (de loin le plus gros actif de tous ceux que je possède). En effet, une procédure a été lancée par un site concurrent auprès de l’Af_nic, qui est l’autorité des noms de domaines en .fr.
Ce concurrent s’est plaint que mon nom de domaine ressemblait trop au sien, sachant qu’il est une marque déposée depuis 2011. Je ne félicite pas l’INPI d’avoir enregistré une marque avec un nom si générique… Pour être plus clair, prenons un exemple : je vends des cages à lapins. Mon nom de domaine est cage-lapin.fr. Mon concurrent a le site lacagealapins.com, “la cage a lapins” étant déposé… Et donc la propriété de mon domaine cage-lapin.fr va être transférée au propriétaire de lacagealapins.com.

Je suis bien sûr responsable, de ne pas avoir fait une complète due diligence au moment du rachat du site. Jamais je n’aurais imaginé que des expressions si génériques pouvaient être déposées. Si c’était à refaire je le referais, étant donné que j’ai gagné des dizaines de milliers d’euros avec ce site.
En tout cas, si j’avais revendu ce site, j’aurais été dans de beaux draps.

J’évaluais ce site, dans l’actif net réévalué de ma SAS, de cette façon : 1 fois le chiffre d’affaires HT (uniquement en trafic organique, hors pub) des 12 derniers mois avec un abattement de 10% (pour risque d’illiquidité) , sans prendre en compte la moindre croissance (qui est de l’ordre de + 300-400% en YoY, mais qui allait se tasser en 2022 car je devenais leader dans ma niche), soit environ 114 000 €. Mais je pense que sa valeur sur le marché approchait plutôt les 150 000 € vu la croissance, le panier moyen et les marges affichées. Le taux de marge pour moi, en prenant en compte les coûts de délégation, est de 32%. Il serait de 37% si je gérais le site moi-même.

Le coup a été rude et j’ai donc réfléchi quelque temps à la suite à donner à cette activité-là de la SAS :
1) Ai-je des recours pour inverser la décision ?
J’ai contacté le meilleur spécialiste français des noms de domaine (D.C. pour les connaisseurs), ainsi qu’un avocat spécialisé. Ils m’ont tous les 2 répondu que je n’avais aucune chance…

2) Est-ce que je continue uniquement avec le blogging et l’affiliation, qui sont beaucoup plus stables et solides, mais sans adrénaline et avec une rentabilité plus mesurée ?
Si je veux atteindre mon objectif de 120 000 € de Free cash-flow (avant impôt) dans 4 ans, je ne vois pas comment procéder sans e-commerce, à part en injectant plus de 100 000 € dans la SAS (ce que je ne peux pas faire) ou en comptant sur la création réussie de nouveaux sites. Ou bien en testant le e-commerce avec Amazon FBA. Mais ça demande beaucoup de temps au démarrage, et actuellement ce n’est pas possible.
Le FCF généré par ma SAS sur les 12 derniers mois est de 80 000 €, dont 60 000 € pour le site de dropshipping… Certes, les autres activités sont plus récentes et leur part aurait de toute façon augmenté.
Le site de dropshipping est peu capitalistique et me permettait de dégager du cash pour racheter d’autres sites et accélérer le mouvement.
En déléguant la gestion de ce site, je récupère la majorité des bénéfices (je ne perds que 5 points de marge) et ne perds ni temps ni énergie à m’en occuper.
Donc j’ai décidé de continuer dans cette voie.
Autre avantage, ce genre de sites se vend à foison, il y a l’embarras du choix. Je fais partie de communautés privées grâce aux formations que j’ai achetées, où les propriétaires sont souvent jeunes, inexpérimentés, et pressés de vendre. Un joli cocktail pour faire de bonnes affaires ! Voilà un joli avantage concurrentiel pour moi smile

3) Combien ça me coûterait de refaire le même site en mieux ?
Toute la valeur du site est dans son positionnement sur Google. Objectivement, le site que je perds, est de qualité éditoriale moyenne, et me coûterait moins de 1 000 € à remonter si je devais faire réécrire tout le contenu, en plus de 2 500 € environ pour la partie netlinking, et 12 à 24 mois de patience. Mais avec ces avantages (si je recréais le site) :
- retrouver la possibilité de vendre le stock que j’ai en France de plus de 3 000 € en valeur d’achat (qui, sans site, n’a plus beaucoup de valeur), c’est-à-dire 4 à 6 000 € de marge brute
- la possibilité d’ajouter du branding (ce qui n’était pas possible avec l’ancienne URL)
- la possibilité de passer de Shopify à Wordpress, et donc d’économiser plus de 2 000 € par an
- la possibilité de changer sans état d’âme de gérant si nécessaire
Je commençais donc à relancer un site dans la même niche, en essayant de faire mieux, quand…

4) Est-il possible de contourner la sanction ?
Je discutais avec un développeur web d’un autre sujet, qui m’apprit qu’il était possible de rediriger le nom de domaine en instance d’être perdu, vers un nouveau nom de domaine, sur la même interface Shopify. L’ancien nom de domaine était toujours actif fin juillet, ce qui laissait la possibilité de transférer une partie de sa puissance de référencement au nouveau site… Une énorme alternative s’ouvrait alors pour la survie du site. On s’est précipités (avec le gérant) pour remodeler entièrement le site (logo, maillage interne, branding…) en 3 soirées / nuits de travail après la journée de boulot. L’ancien site a pu être redirigé quelques jours vers le nouveau, qui dispose d’une URL brandée (choisie dans la précipitation).
L’ancien site a ainsi pu donner de sa puissance au nouveau. Cela a fonctionné car mon nouveau site est présent sur Google, mais avec plusieurs places perdues… In fine, la casse n’est pas si catastrophique qu’envisagé au départ ! Grâce à une simple discussion destinée à aider une personne dans le blogging.
Le nouveau site va probablement moins bien marcher que l’ancien pendant quelque temps. Je vais essayer de redresser la barre d’ici octobre et le début de la grosse saison…
Au niveau de l’ANR, je n’ai pas modifié le calcul, n’ayant pas de visibilité.

Autres news

J’ai trouvé un accord avec une équipe offshore avec laquelle je travaille depuis des mois, pour gérer des futurs sites de dropshipping, pour 7% du CA net HT. Ce qui fait 3 points de marge gagnés par rapport à l’actuel gérant, avec la possibilité d’absorber les périodes les plus chargées sans problème.

Je reprends donc la veille d’acquisition de nouveaux sites, et cherche également de temps à autre de nouvelles idées de niches par moi-même.

Et justement, j’ai trouvé très récemment une autre niche intéressante. Beaucoup de demande, pas d’offre spécialisée, un panier moyen de plus de 50 €, une clientèle facile à identifier et cibler, un produit léger et incassable… Mais, je n’arrive pas à sourcer ce produit malheureusement… J’ai donc pris contact avec le propriétaire d’un des sites de la niche pour le racheter… Grâce au cash généré par le business. À suivre.

Blogging

J’écrivais le 13 juin a écrit :

Je pense à éditer un nouveau blog de toutes pièces (ce serait une première) en y passant un minimum de temps, afin de voir ce que ça pourrait donner. Ça coûtera cher en rédaction, 1500 € au départ puis 600 € par mois pendant 6 mois. Mais si ça marche, le site vaudra probablement plus de 20 000 € au bout de 2 ans.

À la recherche d’un nom de domaine expiré thématisé et qualitatif depuis plusieurs semaines afin de lancer un nouveau blog, j’ai enfin trouvé mon bonheur. Pour ceux qui ne connaissent pas les noms de domaine expirés, c’est équivalent à racheter un site existant qui n’a aucun contenu, mais avec son historique et ses liens retour. Je m’étais fixé 3 000 € comme budget, et ai dû lâcher 3 900 €… Je m’attache donc à trouver des idées d’articles, les faire rédiger, et les publier, afin de redonner vie au site. Je pense investir 1 000 à 2 000 € de rédaction dans un premier temps. L’objectif est à terme d’attirer du trafic pour générer des revenus de type “blogging” de 1 000 € par mois visés d’ici fin 2022. Si cette opération réussit, le ROI sera intéressant (6 000 € investis au lancement, pour 1 000 € de rente mensuelle moins de 2 ans plus tard, avec un petit budget de maintenance de 100 ou 200 € par mois).
Après quelques jours de mise en ligne et quelques articles publiés (avec des mots-clés bien sûr soigneusement choisis), le trafic a déjà presque retrouvé ses anciens records (quand le site appartenait à quelqu’un d’autre) :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2208_trafic.jpg

Le site n’est pas encore monétisé, j’attends quelques semaines. Le site est déprécié à hauteur de 75% dans mon calcul d’ANR, car il ne rapportera rien avant quelques mois. Cette opération fait donc baisser l’ANR de 3 000 € à ce jour, plus les dépenses liées à la rédaction.

Résumé


Ce post est difficile à suivre, donc voici un résumé :
- J’ai perdu mon site de dropshipping, mais j’ai pu en recréer un autre sur une nouvelle URL, qui a récupéré une partie de l’ancien trafic. Cependant la perte dans l’histoire ne sera pas négligeable sad l’ANR de la SAS sera peut-être revu à la baisse concernant ce site, dans les prochains mois
- Création d’un nouveau blog, via un nom de domaine expiré à près de 4 000 €
- Poursuite de la veille pour l’acquisition de nouveaux sites avec mise en délégation

Les chiffres
Suite à l’investissement dans le nouveau blog, la progression de la valeur de la société est de 7 400 € en 1 mois (elle aurait progressé de plus de 10 000 € sans cette opération). Cela inclut les variations de valeur sur un mois de tous mes sites.
Je dispose à fin juillet de 11 sites : 1 site de drop, 5 blogs et 5 sites d’affiliation.



Investissements :
J’ai beaucoup investi en rédaction pour nourrir notamment mon nouveau site. J’ai environ 100 articles de blog d’avance, déjà payés



Bilan :

Dernière modification par footeure (26/08/2021 11h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#242 23/08/2021 15h33

Membre (2014)
Réputation :   49  

Passionnant.
Ça semble être un moyen intéressant de se lancer dans l’entrepreneuriat.

En ligne En ligne

 

[+2]    #243 31/08/2021 12h14

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

jimbow, le 23/08/2021 a écrit :

Passionnant.
Ça semble être un moyen intéressant de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Bonjour, l’affiliation ou le blogging me semblent être le plus simple aujourd’hui, en partant de zéro wink

Acquisition site dropshipping 2
Je n’ai pas donné suite à une possibilité de rachat d’un site de dropshipping en juin, car le prix me semblait un peu élevé (moins de 50 % de ROI annuel en estimation prudente). J’ai été recontacté suite à une baisse importante du prix, et je viens de conclure le rachat de ce site, auto-financé. Il s’agit de mon 12ème site.

Caractéristiques :
- payé 1,2 fois les bénéfices des 12 derniers mois sans prise en compte de la croissance importante donc ROI >> 50%,
- à moins de 5 000 €,
- avec une délégation du site à mon équipe offshore à partir de demain,
- des produits légers et petits (très important depuis 1 an avec la hausse démentielle des coûts de livraison),
- avec une possibilité faible de perdre de l’argent,
- inconvénient : site avec grosse saisonnalité pendant les fêtes, comme mon 1er site.

Le rapport risque / prix / temps passé est intéressant. Ce sont ces critères que je cherche à optimiser. La probabilité de multiplier ma mise par 5 d’ici 2 ans est significative.
Je passerai sûrement un peu de temps dessus en septembre, histoire de le redynamiser et de le déléguer au mieux.
Bon, ce site ne va clairement pas changer la donne financièrement pour l’instant. J’attends un peu de cash-flow au Q4, pour un décollage plutôt l’année prochaine.
J’achète ici 4 000 € de marge nette sur les 12 derniers mois. Soit 3 300 € après le coût de la délégation.
J’espère en tirer 15 à 20 000 € de marge nette (toujours avant IS) en 2023.

Pourquoi pas poursuivre ce genre d’opération ! Je pourrais presque racheter 1 site de ce genre par mois en auto-financement.

Acquisition site dropshipping 3
J’avais parlé dernièrement d’un site dont j’ai contacté le propriétaire sur son formulaire de contact. J’ai pu finaliser l’acquisition ces derniers jours. Qui ne tente rien n’a rien smile
C’est mon 13ème site, le 3ème de ecommerce.
Je n’en attends rien cette année, c’est un site très récent. Je travaillerai dessus en octobre, histoire de pas trop me fouler en septembre.
Il m’a coûté 7 500 €. Financé à 1 tiers en fonds propres, et 2 tiers via CCA. Je pense l’avoir surpayé celui-là, mais il m’ouvre les portes d’une niche avec beaucoup d’avantages, et l’accès à des fournisseurs que je ne trouvais pas. De plus, le site est complètement en place. Son référencement prendra des mois. C’est un pari assez risqué…
Je le délèguerai probablement en novembre.

Je suis en discussion pour l’acquisition d’un autre site, dans la niche Animaux, mais le prix au PER < 1 gêne un peu le vendeur, pour l’instant… smile

Dernière modification par footeure (31/08/2021 12h16)

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #244 02/09/2021 07h05

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Monétaire
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   1219  

Bonjour footeure,

Merci pour le partage!

Comment se fait-il que des vendeurs soient prêt à vous vendre leur site si peu cher comme tenu de votre ROI très très rapide. Pourquoi vendent ils ? Je n’arrive pas à comprendre leur avantage.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#245 05/09/2021 17h05

Membre (2020)
Réputation :   3  

Bonjour footeure,

J’aurais une question à vous poser. Est-ce que le dropshipping est légal ? Si oui, dans quelles mesures il ne l’est pas ?

Je pose cette question simplement par curiosité, car j’ai toujours cru que cette pratique était vraiment borderline en termes de légalité, voire illégal.

Merci beaucoup pour vos éclairements smile


Sans échec, pas de succès. | Parrainage *  Fortuneo: 12993509 - Boursorama - Linxea: MP Moi !

Hors ligne Hors ligne

 

#246 05/09/2021 20h01

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

bibike, le 02/09/2021 a écrit :

Bonjour footeure,

Merci pour le partage!

Comment se fait-il que des vendeurs soient prêt à vous vendre leur site si peu cher comme tenu de votre ROI très très rapide. Pourquoi vendent ils ? Je n’arrive pas à comprendre leur avantage.

Bonjour bibike !

Je pense que c’est lié à l’âge (20-25 ans), à une méconnaissance totale de la valorisation d’un actif, et à l’urgence de vendre wink

Techio a écrit :

Bonjour footeure,

J’aurais une question à vous poser. Est-ce que le dropshipping est légal ? Si oui, dans quelles mesures il ne l’est pas ?

Je pose cette question simplement par curiosité, car j’ai toujours cru que cette pratique était vraiment borderline en termes de légalité, voire illégal.

Merci beaucoup pour vos éclairements smile

Bonjour Technio

Bien sûr que c’est légal. ça ne l’est pas si vous ne respectez pas le code de la consommation : pas de publicité mensongère (promo valable quelques heures, 3 pièces en stock…), non respect des 14 jours de rétractation, absence de politique de conf et de mentions légales etc
Des sites de renom pratiquent le dropshipping sans que vous le sachiez, en toute légalité. Par définition, ça veut simplement dire que vous ne détenez pas le stock.

Hors ligne Hors ligne

 

#247 05/09/2021 20h50

Membre (2015)
Réputation :   29  

Bravo pour votre transparence.
Sans donner d’info que vous ne voulez pas, comment trouvez vous ces différentes niches?
Surtout si elles sont sans rapports les unes avec les autres (vous parlez d’animaux (ou de matériel pour animaux) mais je doutes que tous vos sites soient dans ce domaine?).


Parrainage Boursorama, Mes placements, Bourse Direct & Binck sur demande [MP]

Hors ligne Hors ligne

 

#248 05/09/2021 23h14

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour blackfalcon,

En réalité je ne choisis pas les niches, je ne fais que surveiller les sites en vente. Puis j’applique de mutiples critères personnels et j’en tire une proposition de prix.
J’évite les produits pour enfants par exemple.

Acquisition d’un blog


J’ai racheté hier un petit blog thématisé dans la finance. Celui-ci est récent, mais le contenu est tellement bon qu’il attire déjà 10 000 personnes par mois sans aucune pub.
Ça m’a coûté 3 000 € et j’espère en tirer dans l’idéal 500 à 1 000 € par mois d’ici 1 à 2 ans.

Je ne peux plus, pour l’instant, acheter d’autres sites sans financement externe. Je consacre mon budget restant à faire progresser mes sites en portefeuille, en espérant un Q4 fructueux.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #249 18/09/2021 00h10

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour,

Point au 31 août

Le mois d’août a donc vu l’acquisition de 2 sites de drop.

Il y en a un qui tourne déjà (rythme en basse saison de 500 à 1000 € par mois pour l’instant) et dont la gestion vient d’être déléguée contre une part du chiffre d’affaires net. Cela m’a pris peut-être 3h à écrire des procédures (procédures qui me serviront pour de futures délégations !), et 1h avec le gérant pour la mise en place et la transmission de mes principes commerciaux. Je n’y passe donc plus du tout de temps pour sa gestion quotidienne, hormis si je veux le développer sur certains points.
Ce shop a pas mal de potentiel vu son référencement actuel. Il n’est en première page de Google sur aucun mot-clé important, la niche est plutôt facile et très volumineuse, je suis très content de l’avoir acheté. La niche est bien plus intéressante qu’un site que j’ai possédé début 2020 (acheté 400 € et revendu 6 000 € quelques mois plus tard) par exemple : horloge-design.com. Le volume de recherches était proche, le panier moyen plus haut, mais sujet à de trop nombreuses casses au cours des livraisons !
J’ai du mal à chiffrer le potentiel de mon nouveau site (et ça a peu d’importance au final vu que le prix d’achat a été calibré sur les chiffres passés). Le Q4 (quatrième trimestre) qui comprend le Black Friday et la période des fêtes devrait connaître une hausse des ventes (au moins le triple de la basse saison ?) grâce à une hausse de trafic et une intention d’achat plus élevée de la part des visiteurs.
Actuellement j’y consacre un peu de budget pub avec Google Ads, ce qui accélère le référencement. J’y consacre 17€ HT par jour.
Le deuxième site est en ligne mais est en stand-by, j’essaierai d’y consacrer du temps en octobre-novembre.

Drop
Mon site de drop principal souffre, avec 2 fois moins de chiffre d’affaires qu’avant le souci de nom de domaine. Il a perdu beaucoup de référencement à cause du changement d’URL. Comme je paye mon fournisseur principal avec 1 mois de décalage, j’ai donc réglé les commandes de juillet en août (c’était provisionné à fin juillet), et en août les recettes étaient plus faibles. De plus, j’ai dû rembourser en août 2 000 € de commandes encaissées en juillet ! Il en ressort un cash-flow négatif pour une fois, d’environ 2 000 €.
Je ne sais pas trop ce que tout ça va donner. J’ai investi un peu en netlinking pour booster le site.

Blogging
Les blogs ont mieux performé que ce que j’en attendais, avec 3 900 € de marge ! Sachant que j’ai 2 blogs importants supplémentaires qui devraient rapporter de l’argent en 2022 (celui acquis en juillet et celui de début septembre), l’avenir de cette activité s’annonce donc radieux.

Investissements
Encore 1 900 € d’investissement en rédaction en août… Je vais maintenant essayer de ralentir la cadence en termes de budget car j’ai du contenu d’avance.
Je continue d’ajouter plusieurs articles par semaine sur le blog expiré acquis en juillet, histoire de le faire décoller comme une fusée. La mariée sera fin prête pour être monétisée !
Je vais ajouter un peu de contenu sur le blog acquis début septembre : peut-être 2 articles par semaine, soit 250 à 300 € d’investissement par mois. Ce blog a besoin de moins de contenu car il a déjà quelques mois d’ancienneté, et a déjà les faveurs de Google.

Plusieurs opportunités de nouvelles acquisitions ces derniers jours. Surtout en drop. Mais en creusant bien les chiffres, ce n’était pas si intéressant que cela ! Je passe beaucoup plus de temps en veille d’acquisitions qu’en gestion "pure" de la société, qui tourne quasiment toute seule (15-20 min par jour en ce moment hors temps passé à développer l’activité qui est de 1h par jour ces temps-ci).

J’aimerais enrichir mon portefeuille cette année avec un dernier site de taille moyenne (5 000 à 30 000 €). Le cash-flow actuel que je dégage me sert à investir dans mes sites actuels. Avec la baisse d’activité de mon site de drop principal, le cash dégagé n’est pas suffisant pour investir dans de nouveaux sites. Je dois donc être encore plus sélectif pour cette éventuelle acquisition, car je vais devoir emprunter pour la réaliser (en ayant bien sûr, dans mes comptes perso, une somme rapidement disponible supérieure à l’emprunt, en cas de souci majeur !). Je vise donc un retour annuel d’au moins 50% pour ce futur site, avec le risque le plus faible possible de me planter (marge nette > 20%, combinée à d’autres critères). L’avantage est que, même si je me plante et que le site ne rapporte rien et que je doive payer une mensualité d’emprunt, je peux facilement diminuer mes investissements afin de compenser ça. Cela ne ferait que ralentir la progression de l’activité.

Le souci auprès des banques est le manque d’ancienneté de ma SAS (moins de 2 ans). J’ai 3 possibilités d’après mes recherches :
- un prêt personnel suivi d’un apport en compte courant dans la SAS
- un prêt d’une banque vers la SAS
- un prêt d’un particulier vers la SAS avec contrat de prêt (ce type d’opération doit être très ponctuel pour être toléré)
Je vais m’y pencher rapidement afin d’avoir les fonds rapidement accessibles, car les plus belles opportunités partent très vite !

Chiffres à suivre dès qu’ils sont dispo (en attente du comptable)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #250 03/10/2021 23h51

Membre (2012)
Top 150 Réputation
Top 20 Portefeuille
Réputation :   181  

Bonjour,

Point
Suite à des soucis de calculs de TVA (déclarations un peu trop élevées, avec remboursements à attendre), je n’aurai pas les chiffres à fin août. Il y aura des petites corrections rétroactives depuis janvier (rien de bien méchant). Ces micmacs concernent 2021 uniquement. Les chiffres au 30 septembre corrigeront tout cela.
Malgré mes mésaventures, le chiffre d’affaires global de 2020 est déjà dépassé (à TVA identique). Et dans le meilleur des mondes, ce chiffre doublerait après la période novembre-décembre.

Drop
Le site de drop principal (je l’appellerai numéro 1) continue à souffrir avec moins de 4 000 € de vente en septembre (et en août). J’ai beaucoup investi en netlinking pour préparer le référencement pour la fin d’année (près de 2 000 € investis en août-septembre, dont un article promotionnel sur le site d’un journal national très connu).
Je n’ai toujours pas de visibilité sur ce que je peux attendre au dernier trimestre : 20 000 € de CA ? 50 000 € ? Ou 100 000 € TTC comme l’année dernière ?

Le deuxième site performe déjà bien. Au moment de l’achat, mes prévisions étaient de 540 € de ventes en septembre, pour un réalisé de 1 020 € en septembre. J’ai fait seulement quelques optimisations visuelles pour convertir mieux, et le taux de conversion a triplé. C’est bon signe, car les optimisations concernant le référencement n’en sont qu’à leur début. C’est le gérant qui les fait, je ne touche plus au site ni à sa gestion.
Le CA TTC estimé lors de mes estimations à l’achat du site pour le dernier trimestre est de 11 300 €.

Blogging
Le référencement de mes blogs et leur trafic progressent bien, voire très bien. Les revenus publicitaires, qui y sont fortement corrélés, augmentent en parallèle et progressent à presque 900 € en septembre. J’aimerais viser 1 500 € mi 2022 pour que ça finance le coût de rédaction de ces blogs.

Les revenus de vente de lien étaient de 3 550 € en août et 3 400 € en septembre. Au-dessus de 3 000 €, je suis satisfait ! Sachant que le blog acquit très récemment, et le blog que je crée de zéro, ne sont pas encore mis ""sur le marché"".
Mon principal blog est déjà remboursé à hauteur de 75% en moins de 8 mois. Il devrait être remboursé totalement en moins d’un an.

943 € ont été payés à mes rédacteurs en septembre, comme un retour à la ""normale"" (après 1 800 € en moyenne les 2 mois précédents). Il faudrait que je calcule un budget mensuel par blog afin d’anticiper mes dépenses de rédaction, car j’avoue suivre ça au jour le jour !

Le Move d’octobre
Au début de l’été, j’ai appris que la personne qui m’a vendu mes 2 principaux blogs (en février-mars) avait lancé en mai un blog d’affiliation en langue étrangère. Extrêmement séduit, je suivais alors ses performances sur les outils de référencement, chaque semaine, et harcelais gentiment cette personne pour qu’il me vende ce site. Il a enfin craqué ces derniers jours ! Je n’en ai pas parlé ici car je ne pensais pas qu’il accepterait de vendre le site avant qu’il n’atteigne une taille et donc un prix trop importants pour mes petits moyens.

Sur la base d’un multiple des revenus de 2 ans en partant des 3 derniers mois, le prix convenu est de 50 k€ HT. Oui, ça peut vous choquer de se baser que sur 3 mois. Mais le site a 4 mois (mauvais point) et est en hypercroissance (très bon point)…
Vu la courbe du trafic, c’est prometteur :


On va dire que le prix est basé sur le revenu des 3 derniers mois multiplié par 4, pour être en base annuelle, et par 2 pour viser 2 ans de revenus. Les revenus actuels sont de 2 000 à 2 100 € par mois, et sont 100% passifs. Que veut dire ""passif"" ? Que si je ne touche pas au site pendant 1 mois, les revenus rentrent quand même sans action de ma part ou d’un gérant. En revanche, vous savez comment je suis attaché au futur de mes sites… Il y a donc un montant à investir chaque mois pour trouver des idées d’articles et les publier, pour à la fois augmenter le trafic du site et son référencement, mais aussi augmenter les revenus directs. Je poursuivrai avec l’ancien rédacteur du site, un natif comprenant le français. Le paradis, en somme !
Étant donné qu’on est ici sur de l’affiliation directe (+ un peu de pub, pour 5% du CA total), la marge est de 100%. Les frais fixes sont les mêmes que pour n’importe quel blog : hébergement, thème, applications, pour 60 à 200 € par an. Les dépenses d’investissement de l’ancien propriétaire étaient de 1 000 € par mois en rédaction. Je pense de mon côté tourner à 800-1000 € par mois afin d’obtenir un cash-flow net positif, tout en garantissant la poursuite de la croissance. Cet investissement en rédaction sera ajouté à celui des blogs français que je détiens déjà.
Mon job sera de trouver des idées d’articles de blog (grâce à mes outils) et de les confier au rédacteur qui s’occupe du reste. Ce job peut être estimé à 2-3 h par mois… On comprend là que les revenus sont passifs, mais la bonne santé et la poursuite de la croissance du site nécessite un peu de temps.

Le financement va se faire avec des fonds externes à la SAS : un apport en compte courant pour une moitié, et un emprunt amortissable sur 4 ans pour l’autre moitié. Le coût en capital moyen de l’achat du site est de 4% annuel. Le minimum de rentabilité annuelle attendu est de 50%.

Résumé de cette opération :
- 1er site non francophone dans un marché beaucoup moins concurrentiel qu’en France
- cela m’ouvre les portes de ce pays (j’ai des idées pour monter d’autres sites) avec un rédacteur de talent, au tarif très abordable. Je visais depuis des mois ce pays (et d’autres, comme les Pays-Bas, l’Allemagne…) mais la barrière à l’entrée consistant à dénicher un rédacteur natif de qualité me bloquait
- la plus grosse opération pour ma jeune SAS, avec 60 k€ TTC à sortir
- 1ère dette financière pour ma SAS avec plus de 5 k€ d’intérêts financiers sur l’ensemble de ce prêt (déductibles). L’apport en compte courant est différent car je ne compte pas me rembourser d’ici plusieurs années. Je considère ça comme un gros découvert
- si le ROIC visé (> 50% est atteint), le WACC (coût en capital pondéré) de 5% fait que la SAS va générer >45% par an sur de l’argent qu’elle ne détient pas
- l’endettement va fortement progresser, et je vais donc m’arrêter là pour l’instant. J’ai refusé de belles opportunités d’achats et mets en pause ma veille d’acquisition. Pour combien de temps… Si le dropshipping performe bien d’ici la fin de l’année, je reprendrai peut-être début 2022.
- si je compte bien (SIC) ce sera mon 15ème site. Je pense en vendre 2 ou 3 pour me revenir à un portefeuille plus concentré
- j’avais dit il me semble ne pas vouloir dépasser 100 000 € d’apport en compte courant, c’est raté !
- les 3 h par passer par mois sur le site vont être facilement compensées par l’arrêt de la veille d’acquisition.

@+ avec les chiffres

Dernière modification par footeure (03/10/2021 23h52)

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "portefeuille de sites internet de footeure"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur