Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#226 24/06/2018 13h30 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Réputation :   45 

Quoiqu’il en soit, juger d’un univers d’investissement (small caps) sur la base de l’évolution du cours d’une seule entreprise, sans mentionner les fondamentaux ou des chiffres pertinents, me semble un peu précipité comme jugement…

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#227 24/06/2018 17h46 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   216 

Je suis d’accord avec ce qui a été dit. Difficile de dire qu’Akwel est significatif d’une éventuelle tendance sur les smalls caps.

Peut être que les perspectives de croissances sont un poil plus molles qu’avant et qu’elle a un peu moins les faveurs des gérants de fonds small caps (qui on bcp d’influence sur les cours). 5 fonds comme I&D, ID, moneta small caps ou autre qui rentrent ou sortent d’une valeur ca fait forcément bouger le cours. A la hausse comme à la baisse.

Concernant le PER, difficile de dire si un PER de 8.5 est plutôt "élevé" ou plutôt "faible" dans un secteur cyclique avec une entreprise qui a de belles perceptives de croissance et qui n’a pas de dette.

Si on doit retraiter Akwell en enlevant les perspectives de croissances et en ajoutant du levier (dette) on aurait un PER entre 3 et 4.

Pour la dette on pourrait imaginer qu’akwell s’endette à hauteur de 50% pour racheter la moitié Akwell bis. Le tout ne serait endetté alors qu’à 33% et aurait un PER de 5.5/5.8 environ (suivant le cout de la dette). Si on maintien de la croissance la dessus à 10%, dans 5 ans on aurait un PER inférieur à 2.8 avec une dette relativement faible au alentour de 17%.

Enfin on peut aussi imaginer que cette croissance ne se fasse pas avec 100% des fonds propres. On a déjà un dividende à 1%.  Si on retraite du dividende réinvesti, on a alors un PER futur à 2.5 dans 5 ans.

A cet instant on peu imaginer le rachat de 33% d’Akwell ter, le PER serait alors en dessous de 2.

Bien sûr tout ceci est reste très théorique. Mais au final un PER à 8.5 peut être comparable, voire parfois même mieux qu’un PER à 4 (avec dette et sans perspective de croissance +/- du capex de maintenance caché qui rendrait le fcf peu distribuable).

Dernière modification par AleaJactaEst (24/06/2018 18h11)

Hors ligne

 

#228 24/06/2018 20h40 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Réputation :   

Pour moi, le PER de 8 (=12,5% de rentabilité finanicère !) n’est pas justifié. Il ne reflète ni la croissance, ni le faible niveau d’endettement, ni les marges confortables.

On trouve sur le marché des entreprises aux situations bien moins intéressantes avec des PER bien plus élevés. D’ailleurs, on trouve peu de PER autour de 8 et dans la plupart des cas, cela reflète un changement conséquent dans l’environnement de l’entreprise, ce qui ne me semble pas le cas ici.

Je penche plus pour un changement du type d’actionnaire avec la croissance qui se tarit (sans être nulle pour autant) : il faut que les investisseurs "growth" laissent place aux "values".

Hors ligne

 

#229 27/06/2018 10h37 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   709 

InvestisseurHeureux a écrit :

Je ne suis pas sûr que le PER soit complètement pertinent dans le cas d’un secteur cyclique comme les pièces détachées d’automobiles : habituellement, le PER est bas en haut de cycle et haut en bas de cycle.

Bonjour IH, de mémoire cette conclusion vient de Peter Lynch et j’avoue avoir mal compris sa logique.

En gros le PER est bas en haut de cycle car les bénéfices sont hauts et la capitalisation grimpe moins vite que les bénéfices. En bas de cycle les bénéfices sont hyper faibles voir inexistants d’où un PER astronomique (effet mécanique simplement).

C’est ainsi que j’ai compris sa conclusion, mais ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi les investisseurs n’attribueraient pas le même multiple de PER quelque soit la phase du cycle ?

En écrivant cette phrase je me dis que peut-être le PER (donc la valo) se réduit en même temps que la croissance ralentit.

Le PER tient toujours compte implicitement de la croissance, donc si le PER TTM se réduit, c’est que la croissance attendue ralentit (ce qui est bien le cas ici), et ce ralentissement est peut-être le signe d’un retournement.

PS : je n’en sais rien, j’essaie d’imaginer et de comprendre, je n’ai pas assez d’expérience pour avoir connu plusieurs des cycles économiques.

A l’époque de Peter, il faisait le lien avec la durée des crédits autos aux USA pour mesurer le cycle du secteur auto, mais aujourd’hui la mondialisation a fortement changé la donne et les marchés sont moins locaux qu’à l’époque de Peter.

Qu’en pensez-vous vous autres ?
De mémoire Stanny avait posté un lien vers un site spécialiste auto qui suivait l’évolution des ventes mondiales.

Ci-dessous l’évolution du PER d’Akwel, pour le cycle tout dépendra je pense de la confirmation de la croissance attendue en 2019.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/11791_per_akw.jpg

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#230 14/07/2018 08h05 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   234 

bibike a écrit :

En gros le PER est bas en haut de cycle car les bénéfices sont hauts et la capitalisation grimpe moins vite que les bénéfices. En bas de cycle les bénéfices sont hyper faibles voir inexistants d’où un PER astronomique (effet mécanique simplement).

C’est ainsi que j’ai compris sa conclusion, mais ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi les investisseurs n’attribueraient pas le même multiple de PER quelque soit la phase du cycle ?

Pour ne pas se faire avoir. Pourquoi les investisseurs attribueraient le même PER en haut de cycle alors qu’ils savent que c’est un haut de cycle ? Vous seriez prêt à mettre un haut PER à un fabricant automobile aujourd’hui ? Si tel est le cas faites-vous plaisir, le secteur n’est pas cher en ce moment !

Mettons valeur intrinsèque = 100, profit en haut de cycle 20 et les investisseurs ont à peu près le nez creux, ils estiment la valeur à 120, prix = 120 => PER = 6

2 ans plus tard, la valeur intrinsèque a un peu augmenté = 140, profit en bas de cycle 5 et les investisseurs, un peu plus déprimés , mais toujours avec un nez à peu près creux, nous pricent l’entreprise toujours à 120 (après tout la valeur ne change pas beaucoup) => PER = 24

Ils intègrent les cycles dans leur valorisation, ce qui est semble sensé.

Dernière modification par Wawawoum (14/07/2018 08h12)

Hors ligne

 

#231 14/07/2018 10h43 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   125 

Bonjour,

c’est la raison pour laquelle il peut être interessant de pondérer avec différentes méthodes les valorisations.

Pour ma part, j’utilise plusieurs méthodes (relatives et intrinsèques) que je pondère pour avoir un estimé moyen.

1/ valorisation en fonction du dividende (pondération entre 0 et 15 % de la valorisation globale moyenne en fonction du rendement)

2/ valorisation par les CF à N+1 (pondération entre 0 et 20 % de la valorisation globale moyenne)

3/ valorisation par le PER à n+1 (pondération entre 0 et 25 % de la valorisation globale moyenne. Pour le calcul je prends le PER moyen de la société sur 5 ans et différents comparables)

4/ valorisation par l’EBIT à n+1 (pondération entre 0 et 30 % de la valorisation globale moyenne. Pour ce calcul je prends l’EBIT pondéré de la société sur 5 ans, l’EBIT actuel du secteur et l’EBIT moyen du secteur à 5 ans)

5/ valorisation par l’EBITDA à n+1 (pondération entre 20 et 35 % de la valorisation globale moyenne. Pour ce calcul je prends l’EBITDA pondéré de la société sur 5 ans, l’EBITDA actuel du secteur et l’EBITDA moyen du secteur à 5 ans)

- Pour les méthodes 4 et 5, si l’EBITDA (ou l’EBIT) moyen de la société sur 5 ans est inférieur à celui du secteur, je garde par conservatisme l’EBITDA (EBIT) moyen de la société.
- Pour l’ensemble des méthodes, j’applique une pondération de 0 si j’obtiens des résultats négatifs.

Pour la valorisation globale j’effectue le calcul suivant :
v% x valorisation en fonction du dividende + w% x valorisation par les CF à N+1 + x% valorisation par le PER + y% x valorisation par l’EBIT + z% x valorisation par l’EBITDA = valeur estimée (= cours cible).

Dernière modification par Investir75 (14/07/2018 23h27)

Hors ligne

 

[+1]    #232 14/07/2018 14h59 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   709 

Bonjour Wawawoum,

Wawawoum a écrit :

bibike a écrit :

En gros le PER est bas en haut de cycle car les bénéfices sont hauts et la capitalisation grimpe moins vite que les bénéfices. En bas de cycle les bénéfices sont hyper faibles voir inexistants d’où un PER astronomique (effet mécanique simplement).

C’est ainsi que j’ai compris sa conclusion, mais ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi les investisseurs n’attribueraient pas le même multiple de PER quelque soit la phase du cycle ?

Pour ne pas se faire avoir. Pourquoi les investisseurs attribueraient le même PER en haut de cycle alors qu’ils savent que c’est un haut de cycle ? Vous seriez prêt à mettre un haut PER à un fabricant automobile aujourd’hui ? Si tel est le cas faites-vous plaisir, le secteur n’est pas cher en ce moment !

Je me suis auto-répondu juste en dessous de cette question avec une hypothèse sur le dynamisme de la croissance, j’ai bien compris le principe mécanique et le sens du raisonnement, ça pas de souci.

Ce que je ne comprends pas c’est comment les investisseurs qui pricent les titres aujourd’hui, savent-ils qu’on est en haut de cycle et donc qu’il faut réduire le multiple de PER.

Je répète haut de cycle parce que je le lis comme explication à la chute du titre, mais je n’en sais rien du tout et j’aimerais en être convaincu avec une mesure quantifiable (autre chose que : la reprise a débuté depuis x années on est plus proche de la fin que du début).

Peter Lynch faisait le lien entre durée du cycle et durée des crédits autos aux USA. Mais aujourd’hui la mondialisation a fortement changé la donne et les marchés sont moins locaux qu’à l’époque de Peter.

Comment vous mesurez la phase du cycle dans laquelle nous sommes ? Comment vous déterminez un retournement du cycle ?

Bonjour Investir75 : qu’est-ce que donne votre méthode point par point avec Akwel ? L’inconvénient des 5 ans que vous citez est qu’il semble que cela soit plus court que la durée d’un cycle. Pas simple tout ça.


Parrain Ing Direct - Binck - Bourse Direct - Boursorama - DeGiro - Fortuneo 12470190 eBuyClub Poulpeo iGraal

Hors ligne

 

#233 14/07/2018 15h10 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   234 

bibike a écrit :

Ce que je ne comprends pas c’est comment les investisseurs qui pricent les titres aujourd’hui, savent-ils qu’on est en haut de cycle et donc qu’il faut réduire le multiple de PER.

En regardant les ventes de voitures qui font des vagues :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/4769_screen_shot_2018-07-14_at_30833_pm.jpg

Mais effectivement ce n’est pas si facile. Il semble y avoir des vagues de 7-8 ans et des tendances long-terme. Ce n’est pas une science exacte.

Dernière modification par Wawawoum (14/07/2018 15h13)

Hors ligne

 

#234 14/07/2018 15h10 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   125 

Pour Akwel, je suis à une valorisation moyenne de 30 euros. C’est la methode par les CF qui plombe la moyenne. Par l’Ebit, l’Ebitda et le PER, j’ai une valorisation comprise entre 34 et 38€.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

[+1]    #235 14/07/2018 17h43 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1554 

Bibike a écrit :

Comment vous mesurez la phase du cycle dans laquelle nous sommes ? Comment vous déterminez un retournement du cycle ?

Je vous réponds sur le cycle économique général, pas spécifiquement sur le secteur automobile - mais les 2 sont fortement corrélés.

Il s’agit d’identifier des indicateurs avancés du cycle, car les marchés anticipent toujours, donc si on se contente des indicateurs évidents (souvent avec effet retard), comme la croissance du PIB ou le taux de chômage, on réagira trop tard en bourse.

- En général, les économistes utilisent des indicateurs avancés pour analyser le cycle, notamment des indicateurs de "sentiment" des entreprises : en Europe, les plus suivis sont les indices PMI (manufacturiers et non-manufacturiers), disponibles pour plusieurs pays, et en Allemagne (la "locomotive" de l’Europe), les indices IFO et ZEW. Aux USA, les indices ISM, Philadelphia Fed… (il y a des effets de modes : les indicateurs les plus suivis changent au fil du temps.)

- Perso, j’essaie de réfléchir de façon microéconomique en complément de ces indicateurs macros : le cycle se retourne quand les TRI des projets d’investissement des entreprises baissent : leurs investissements commencent à rapporter moins que prévu (moins de demande du consommateur), ce qui conduit les entreprises d’abord à réviser leur estimations de TRI, puis à abandonner certains projets, puis à réduire les budgets d’investissements, puis à ne plus embaucher voire à licencier, ce qui conduit à une baisse de la consommation etc. : c’est ça concrètement, le cycle économique.

Comment suivre ce cycle économique au niveau micro :

- Une méthode éprouvée consiste à regarder de très près les résultats des banques : les banques prêtent à une multitude d’entreprises avec des profits de risques variés, donc quand le cycle économique se retourne elles sont immédiatement impactées par des retards de paiement, voire des défauts sur leurs clients les plus vulnérables. Donc bien suivre l’évolution des créances en souffrance des banques est une bonne idée (cela dit, les bilans bancaires publiés ne sont pas toujours d’une transparence et d’une facilité d’interprétation parfaites).

- Une méthode perso expérimentale que je suis en train de mettre en place pour avoir la même information que les banques, sans attendre la publication de leurs résultats (et sans dépendre de leurs éventuels biais de communication) : le crowdlending : j’ai investi 2k€ en micro-crédit, sur des entreprises de profils et de secteurs variés (à raison de 20€ minimum par prêt, ça fait un échantillon représentatif de 100 prêts, sans doute insuffisant). Les entreprises qui recourent au crowdlending ont un profil intéressant car elles ont a priori un profil plutôt risqué (si elles avaient accès au crédit bancaire à des taux bas, elles le feraient). Donc mon hypothèse c’est que le taux de défaut sur mon portefeuille de crowdlending doit être assez sensible au cycle économique. Idéalement, j’espère monter à un échantillon plus représentatif de 500 prêts (10k€) pour obtenir un signal plus fiable et couvrir plus de secteurs économiques.

Donc un portefeuille de crowdlending de 5k€ ou 10k€ me servirait de "baromètre" pour guider éventuellement la gestion d’un portefeuille boursier beaucoup plus conséquent : si je vois le taux de défaut sur mon portefeuille de crowdlending décoller, j’abaisserai le beta de mon portefeuille boursier et/ou j’augmenterai la part de liquidités.

[Cela dit, on peut sans doute même éviter d’investir, et juste regarder les taux de défaut publiés par les différentes plateformes de crowdlending, ou certains fans de cette classe d’actifs.]

Cela dit, ça reste une idée expérimentale, dont on connaîtra la validité éventuelle à la prochaine récession ;-)

Dernière modification par Scipion8 (14/07/2018 17h45)

Hors ligne

 

[+1]    #236 27/07/2018 10h41 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   113 

Le C.A du premier semestre est tombé. Je trouve que ca reste bon.

Akwel :      CHIFFRE D’AFFAIRES DU 1ER SEMESTRE 2018 EN CROISSANCE DE 4,6 % À 559,3 M EUR | Zone bourse

C’est plutôt positif avec une accélération sur le 2ème trimestre.
H1 à +4,6%, soit +10,7% hors effet de change
T2 à +12% hors effet de change

On souffre toujours d’un effet devise (Dollar et Livre Turque).
Moin positif : on fera attention à la dette qui continue de grimper  (+17Me vs fin 2017, à comparer avec +5Me vs fin 2017 après le premier trimestre) sous le coup d’investissements importants alors que le management avait annoncé une année 2018 bcp plus faible que 2017 en ce qui concerne cette métrique.

Portzamprac vient de réduire fortement son obj, à 23.6€ contre 36.8 auparavant.
"Nous saluons cette belle publication du CA mais restons prudents quant aux incertitudes pesant sur le secteur qui souffre d’un environnement incertain (effet Trump, Diesel…) et de vents contraires (hausse du prix des matières premières…)"

Akwel : Portzamparc n’est plus à l’achat | Zone bourse

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#237 27/07/2018 10h51 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   584 

Les marges resteront le vrai critère d’évaluation, rdv en septembre. Effectivement l’endettement ne s’est pas réduit malgré les annonces d’une stabilisation/diminution des investissements en 2018.

Portzamparc fait comme d’habitude la girouette et suit le sens du vent, pour rappel leur dernière reco était le 14/05 après le T1, soit il y a deux mois, avec achat à 36.4€. Certains analystes sont intéressants, j’ai depuis longtemps rangé Portzamparc dans l’autre case.

Dernière modification par simouss (27/07/2018 10h52)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#238 27/07/2018 13h34 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Réputation :   37 

tcheco a écrit :

Portzamprac vient de réduire fortement son obj, à 23.6€ contre 36.8 auparavant.

Aucune crédibilité ces gens. Comment leur estimation de valeur peut varier autant sans changement fondamental du business?

Hors ligne

 

#239 27/07/2018 14h11 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   312 

Hélas, ce malheureux et incompréhensible revirement de Portzamparc a eu un effet délétère sur le cours.
Akwel était enfin verte ce matin (ça faisait longtemps qu’on n’avait pas assisté à une telle vertitude, j’en étais rose de bonheur dites donc) et Porzy s’y est mis et paf, la voilà rouge.

Je les aimais bien chez Portzamparc mais là, je les aime plus.

Non, sans blague, le titre n’avait pas besoin de ça. J’avoue que là, j’ai l’espoir au fond des chaussettes.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (27/07/2018 14h12)

Hors ligne

 

#240 27/07/2018 14h21 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Réputation :   27 

Je compatis avec vous Isild ….encore plus que je suis actionnaire de cette société….en plus de Casino (ouille ouille hier)…et Valéo (ouille ouille ouille hier).

(Quelle idée de porter des chaussettes avec cette chaleur aussi !)

Dernière modification par titoux (27/07/2018 14h22)

Hors ligne

 

#241 27/07/2018 14h29 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   312 

Cela ne va pas vous consoler mais moi aussi, je suis actionnaire de Casino et Valeo, sinon ce ne serait pas l’éclate ! Encore que, contrairement à "Roswell", le dividende de ces deux là est convenable et permet de patienter et d’attendre des jours meilleurs.

Quand mes titres prennent de telles raclées, je me dis que je suis décidément dans tous les mauvais coups. Alors pour me remonter le moral, je regarde les sociétés que j’aurais pu avoir mais que je n’ai pas et qui ont pris cher ces derniers jours comme Coface, Altran, Sopra Steria,  etc…
Ce n’est pas très charitable de dire ça mais les autres aussi souffrent ! big_smile

@Titoux : ah, je vais enlever les chaussettes pour voir si le cours de Maxwell qualité filtre remonte !

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (27/07/2018 16h40)

Hors ligne

 

#242 27/07/2018 15h40 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   252 

Vous auriez pu avoir du Facebook en plus !

Cela dit, malgré une petite faiblesse en fin de matinée , Akwel réagit pas trop mal, -0.2% à 15H30, donc comme disait Chirac, "ça m’en touche une sans faire bouger l’autre".

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne

 

#243 27/07/2018 16h09 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   312 

Bonjour Gaspode,

J’aime beaucoup votre citation Chiraquienne mais je ne peux pas me l’appliquer et de toute façon, ma zénitude prend l’eau. Cette petite baisse est la goutte qui fait déborder tous les fluides de cette chose prénommée Akwel.

Vous avez raison, j’aurais pu avoir du Facebook mais comme je n’ai qu’un PEA, ça limite le champ de mes bêtises possibles.

Tiens c’est curieux, habituellement PVL et Akwel évoluent de conserve, main dans la main : l’une baisse, l’autre aussi. L’une monte, l’autre, également (mouais, mauvais exemple vu qu’elles ne grimpent jamais ces deux feignantes).
Or aujourd’hui, y’a comme qui dirait sécession : Akwel baisse et PVL nous sort le grand jeu. Y’aurait-il une bonne news dans l’air ? Une future publication d’enfer façon Peugeot ?

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Isild (27/07/2018 23h12)

Hors ligne

 

[+1]    #244 27/07/2018 17h16 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   798 

Isild a écrit :

Tiens c’est curieux, habituellement PVL et Akwel évoluent de conserve, main dans la main : l’une baisse, l’autre aussi. L’une monte, l’autre, également (mouais, mauvais exemple vu qu’elles ne grimpent jamais ces deux feignantes).

Chère Isild, en effet, Akwel travaille beaucoup l’aluminium et souvent en tubes, mais de là à évoluer de conservewink


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

[+1]    #245 27/07/2018 17h19 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   325 

Hors ligne

 

#246 27/07/2018 17h35 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   312 

Et bien si, c’est très moche mais ça existe !
C’est d’ailleurs parce que ça sonne mal que j’adore l’utiliser ! wink
Et puis ça sied tellement bien à Akwel… (j’arrête parce que ça va finir par se voir que je ne l’aime pas).

Mon cher PoliticalAnimal, votre mission, si vous l’acceptez, sera de caser cette expression au boulot, dans les jours prochains !

Déontologie : oui, je suis actionnaire d’Akwel et j’en ai marre !

Hors ligne

 

#247 27/07/2018 17h37 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   325 

Isild, si cela vous irrite au plus haut point, en 2-3 clics lundi matin, l’affaire akwel peut être réglée.

Hors ligne

 

#248 27/07/2018 17h41 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   312 

C’est une option mais la perte pécunière qui va en résulter risque de m’ irriter encore plus !

Hors ligne

 

[+1]    #249 27/07/2018 17h48 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   325 

Vous avez sans doute raison.
Il me semble que les résultats de la société sont plutôt solides et le vent finira bien par tourner un jour. A ce moment là vous vous féliciterez d’avoir gardé ces quelques actions ;-).

Dernière modification par cat (27/07/2018 18h04)

Hors ligne

 

#250 27/07/2018 17h57 → Akwel (ex MGI Coutier) : équipementier automobile spécialiste des fluides (automobile, midcap, équipementier)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   118 

Alors qu’en fait on a peut-ëtre de belles opportunitès d’achat!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech