Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 15/12/2016 15h49 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   46 

kc44 a écrit :

Vos intentions sont très louables et se comprennent. Sur l’investissement avez-vous une idée de ce que vous pourriez faire? Attention à ce que cela ne soit pas seulement pour vous rassurer et tenter de contribuer activement au patrimoine comme le fait votre mari. Trouvez quelque-chose qui corresponde aussi à votre savoir-faire et compétences.

Je recherche depuis plusieurs mois ( et au fils des mois, c’est en année maintenant) un appartement sur Lyon (1,2,3,4,6,7), répondant aux critères du logement décent, disposant de sanitaires privatives, pour un budget de 60 kE. Visiblement, au fil des recherches et des visites, ce type de bien est extrêmement prisé, et nombreux sont les autres investisseurs.

Depuis la création de la SCI dont je fais partie, gérée par mon compagnon, j’ai intensifié mes recherches, et j’ai trouvé un local commercial, que nous achetons à 50/50. La vente devra se signer début de l’année. Je suis très heureuse et fière d’avoir pu trouver ce bien, mais je sais que la gestion reviendra à mon compagnon.

Je ne cherche pas à me rassurer, même s’il est vrai que je suis de nature économe, et que je préfère nous savoir à l’abri.
Je pourrais mieux contribuer au patrimoine si je décide de reprendre une activité à temps plein, et plus encore avec des gardes de nuit et week ends.

La fibre de l’immobilier était déjà là au moment de ma rencontre avec mon compagnon, il n’a fait qu’allumer la mèche pour que le feu prenne.
Au contraire de la bourse, où même s’il a un porte feuille garni, s’il me parle de ses décisions, je reste totalement indifférente.

Dans tous les témoignages lus dans cette file, j’ai vu que peu d’exemple où les deux membres du couple sont aussi passionnés par l’immobilier (eldoradoimmobilier?)

M a bien d’autres intérêts dans la vie : voiture, sport mécanique, mobilier industriel, lampe de Murano,… et je n’y suis pas sensible.

kc44 a écrit :

Vous êtes sévère avec vous-même en vous imposant ce calcul à 50/50, c’est du moins mon point de vue.

Je suis effectivement assez sévère, autant avec moi qu’avec les autres. C’est autant un défaut qu’une qualité. Je l’ai été dans mes études, et je pense que c’est grâce à cela que j’ai été diplômée. J’ai bien du mal à ne pas penser que je profite de sa bonne situation professionnelle s’il contribue plus aux dépenses communes.
Par contre, je ne pense pas sacrifier ma vie professionnelle, je suis dans le métier que j’aime, au contact de gens agréables, en suivant des spécialisations. Je n’ai juste pas la rémunération d’un temps plein.

Hors ligne

 

[+1]    #52 15/12/2016 19h22 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1612 

@amoilyon : Si j’ai bien compris votre situation (en union libre avec des revenus imposables très différents des 2 conjoints), vous devriez pouvoir faire de sérieuses économies sur l’IR en vous PACSant.

Je suis un peu surpris de votre rigidité à vouloir financer 50% des dépenses communes (alors que vous êtes plus que des "colocataires" pour lesquels un 50/50 est logique). De toute évidence vous contribuez déjà bien plus que votre part, ne serait-ce que par le temps que vous consacrez au petit, qui ne vaut pas "rien", et qui permet d’ailleurs au couple de réaliser des économies. Mon bon sens (tout comme la loi dans le cas d’un couple marié) indique que chacun devrait contribuer "en fonction de ses capacités" (donc si l’un gagne 3x plus que l’autre après impôts, il est assez logique qu’il contribue 3x plus que l’autre, ou tout du moins entre 1x et 3x plus que l’autre). Ça semble vous convenir, mais n’est-ce pas un peu du à un excès d’amour-propre ?

Pour le local commercial acquis à 50/50, pourquoi donc "la gestion reviendra à mon compagnon" ? Ça me semble une très bonne opportunité pour que la gestion vous en revienne, et que votre compagnon se contente d’un rôle de conseil et de mentor… Ainsi vous apprendrez aussi plein de choses dans ce domaine qui vous passionne.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne

 

[+1]    #53 15/12/2016 19h50 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   384 

GoodbyLenine a écrit :

De toute évidence vous contribuez déjà bien plus que votre part, ne serait-ce que par le temps que vous consacrez au petit, qui ne vaut pas "rien"

Certains parents, moi le premier, vous diraient que consacrer pouvoir profiter de son temps avec le petit est déjà une rémunération en soi.
De mon point de vue, la personne obligée de travailler le plus dans le couple perd beaucoup. Un salaire élevé est une compensation pas forcément suffisante.

Bref, je ne pense pas que savoir qui s’occupe des enfants ait quoique ce soit à voir avec le budget du couple. Amoilyon, votre choix se respecte et se comprend.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

[+3]    #54 16/12/2016 13h12 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   46 

GoodbyLenine a écrit :

Ça semble vous convenir, mais n’est-ce pas un peu du à un excès d’amour-propre ?

Je plaide coupable.
Je tiens à mon "indépendance" financière. Certaines paroles peuvent être blessantes. Comme lors de l’annonce de notre couple, où le frère de M a répondu par un " elle est avec toi pour ton argent". C’est profondément humiliant. Même si maintenant, j’ose espérer que sa famille a compris qu’il ne s’agit pas de cela, je mets un point d’honneur à ne pas "être entretenue", et, comme on peut l’entendre "passer mon temps libre à dépenser l’argent qu’il gagne durement".

Faith a écrit :

Certains parents, moi le premier, vous diraient que consacrer pouvoir profiter de son temps avec le petit est déjà une rémunération en soi.
De mon point de vue, la personne obligée de travailler le plus dans le couple perd beaucoup. Un salaire élevé est une compensation pas forcément suffisante.

Bref, je ne pense pas que savoir qui s’occupe des enfants ait quoique ce soit à voir avec le budget du couple. Amoilyon, votre choix se respecte et se comprend.

Effectivement, la richesse n’est pas que financière. Je suis épanouie et heureuse de pouvoir cuisiner des légumes de saison, locaux, à mon petit depuis sa naissance, d’aller à la bibliothèque avec lui toutes les semaines, de suivre des séances de langue des signes pour bébé ( et maintenant avec ses 10 signes, on évite bien des colères de frustration!). M me répète souvent que j’ai la chance de le voir grandir, de suivre ses progrès au jour le jour.

Par contre, celui qui garde les enfants ne peut pas être en même temps au travail, et de ce fait, n’a pas le même salaire. Du coup, dans le cadre d’une répartition 50/50, comme dans mon cas, cela modifie le budget du couple.

GoodbyLenine a écrit :

Pour le local commercial acquis à 50/50, pourquoi donc "la gestion reviendra à mon compagnon" ? Ça me semble une très bonne opportunité pour que la gestion vous en revienne, et que votre compagnon se contente d’un rôle de conseil et de mentor… Ainsi vous apprendrez aussi plein de choses dans ce domaine qui vous passionne.

C’était effectivement ma volonté, ainsi que celle de mon compagnon.
J’ai cherché de long mois un bien répondant à l’ensemble de mes critères, et j’ai pris contact avec l’agent immobilier dès de la parution de l’annonce. J’ai fais l’offre d’achat.
J’ai également monté un solide dossier pour les banques, regroupant tout mon patrimoine financier, et tous les renseignements du local, avec plan et photographies à l’appui. J’ai ensuite sollicité deux banques:
- ma banque initiale, avec ma conseillère, qui me suit depuis mes 18ans. M avait fais le prêt des locaux de la SCI via cette banque. Je lui ai donc expliqué le projet, envoyé le dossier. Elle a répondu uniquement sur le mail de M, en finissant son mail par un " salutations à Mme". Comme si mon opinion importait peu… Elle ne m’aura même pas transféré le mail.
- une autre banque. Le même dossier. Sur l’ébauche que la conseillère a envoyé, encore une fois, uniquement sur le mail de M, il est noté, dans la rubrique " emprunteurs":
" M. XXX xxx et
Numéro de rue
Code postal VILLE "
Je n’apparais même pas … Mon nom n’est même pas cité.

J’aimerais bien pouvoir avoir la gestion de ce local, mais, pour l’heure, je constate, avec déception, les faits.

C’est usant d’être "la femme de ". Ce forum est à grande majorité masculine. Dans certaines des réponses de cette file, il est noté " Mme me laisse gérer les finances, elle ne s’y intéresse pas". Finalement, elles ont peut être raison.
Lorsqu’on a visité notre maison, pour en être locataire, le propriétaire s’est adressé uniquement à M, pour avoir ses 3 dernières fiches de paie. Quand je lui ai dis que j’allais lui fournir les miennes également, il a rigolé et m’a dis que ce n’était pas la peine.
Oui, effectivement, on a un bon dossier. Mais mon salaire n’est pas de l’argent de poche. Je souhaite contribuer à part égale, au moins pour mon honneur.

Peut être que je vais devoir modifier cette ligne le jour de l’achat de la RP.
Si on se base sur mon salaire, et ma capacité d’emprunt, nous aurions un appartement de 40/50m², sans garage, sans extérieur.
Si on se base sur sa capacité d’emprunt, nous aurions une maison, avec plusieurs chambres, un jardin, et un garage, dans un village choisi.

Hors ligne

 

#55 16/12/2016 15h25 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   54 

Je trouve tout de même que vous exagérez un poil.

Ici, Mme est gérante de sa SARL, elle gagne bien moins que M et pourtant en règle générale tout ce qui touche la SCI est par défaut envoyé à Mme et pas M, malgré qu’elle n’a pas envie de se prendre la tête avec les comptes perso ou la SCI. Et vice versa, M reçoit régulièrement les mails de l’expert comptable vis à vis de certains sujet de la SARL avec Mme en copie, pourtant M n’est pas gérant du tout de la SARL…

Bref, les banques (ou les autres) ont un contact en premier dans la liste.

Ce qui compte, ce n’est pas si M reçoit le mail d’abord, c’est qu’il vous le transfère si c’est vous la gérante. Idem, ce qui compte ce n’est pas ce qu’untel ou untel possède comme préjugé dans sa tête…

Setanta

Dernière modification par Setanta (16/12/2016 15h27)

Hors ligne

 

[+1]    #56 16/12/2016 22h17 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   117 

amoilyon, je voulais simplement vous dire que votre démarche est tout à fait compréhensible et saine. Beaucoup d’hommes ici aimeraient avoir une femme qui, comme vous, se préoccupe des finances, a une vision long terme, veut avoir sa vie en main et est prête à donner de son énergie pour atteindre son indépendance.

Si j’avais un enfant, et que sa mère agissait comme vous, je dormirais mieux, sachant que si malheur m’arrivait, le patrimoine serait entre de bonnes mains.

« Nous » aussi, les hommes (les généralités… bref), sommes parfois usés, d’avoir à faire à des demoiselles larguées dès qu’on sort du livret A, que ça n’intéresse pas, qui ne font aucun effort.

Quant au sexisme ordinaire que vous rencontrez, je ne peux que compatir. Sachez toutefois que rien ne changera tant que vous ne mettrez pas les gens face à leurs erreurs. Ainsi, lorsqu’un banquier/assureur/autre envoie à Monsieur alors que c’est vous que cela concerne, Monsieur, au lieu de faire suivre, n’a qu’à faire retour à l’envoyeur : « Bonjour, ces documents concernant XXX, merci de les adresser à Madame dont voici le courriel XXX »…

Continuez, ne désespérez pas, c’est vous qui avez raison, c’est votre avenir.

Hors ligne

 

#57 17/12/2016 10h51 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   46 

Setanta a écrit :

Je trouve tout de même que vous exagérez un poil.

Bref, les banques (ou les autres) ont un contact en premier dans la liste.

Ce qui compte, ce n’est pas si M reçoit le mail d’abord, c’est qu’il vous le transfère si c’est vous la gérante. Idem, ce qui compte ce n’est pas ce qu’untel ou untel possède comme préjugé dans sa tête…

J’espère que c’est juste ma paranoîa! big_smile
Peut être qu’effectivement, c’est par facilité et habitude qu’ils lui envoient les documents.

Gog a écrit :

amoilyon, je voulais simplement vous dire que votre démarche est tout à fait compréhensible et saine. Beaucoup d’hommes ici aimeraient avoir une femme qui, comme vous, se préoccupe des finances, a une vision long terme, veut avoir sa vie en main et est prête à donner de son énergie pour atteindre son indépendance.

Je ne dois pas être la seule dans ce cas, même s’il est vrai, comme le dit Setanta, que j’exagère un poil. La femme parfaite n’existe pas, j’ai juste d’autres défauts.
En plus, sur ce forum, forcément il y a un biais de sélection. Les gens viennent par choix/intérêt/passion.

Gog a écrit :

Continuez, ne désespérez pas, c’est vous qui avez raison, c’est votre avenir.

pour l’heure, je continue comme cela.
Maintenant, la question se reposera pour l’achat de la RP. Peut être que d’ici là, à l’entrée à l’école du petit, j’aurais repris un temps plein, et la question ne se posera plus.

Hors ligne

 

#58 17/12/2016 13h53 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   175 

@amoilyon

lors de la lecture de vos posts, vous semblez "obnubilée" (ce n’est pas péjoratif) par la contribution financière. A mon sens, dans un couple, les contributions peuvent être de nature très différentes et pas équilibrées à 50/50 dans tout. Du coup, il peut y avoir des déséquilibres sur un point sans que cela ne soit catastrophique, si c’est compensé par ailleurs et que chacun y trouve son compte.

Je vais prendre mon exemple personnel: lorsque j’ai rencontré mon conjoint, nous avions des salaires plus ou moins équivalents, par contre nous vivions à 400km de distance.
Nous étions chacun propriétaires de notre RP.
J’ai changé de métier pour des raisons d’affinités personnelles et car cela facilitait le rapprochement.
C’est moi qui ai déménagé (et ça me va très bien). Du coup, aujourd’hui nos salaires sont très différents, mon homme gagne environ 2 fois mon salaire.
Nous participons financièrement aux dépenses du compte joint en fonction de nos revenus de salaire soit environ 40/60 (il a quelques prélèvements directs sur son salaire en plus type mutuelle).
On recalcule chaque année en fonction des évolutions salariales et des dépenses.
Et ça ne pose pas vraiment de problème.
Par contre, j’assure un certain nombre de choses pour le couple que lui ne gère pas du tout: je fais tout ce qui est administratif (déclaration d’impôts, choix mutuelle, démarches diverses et variées, même quand ça concerne le bien qui lui appartient en propre). Ca n’a aucune valeur pécuniaire, par contre, ça l’arrange bien. Je gère aussi majoritairement l’intendance de la maison (courses, ménages….). Lui de son coté gère les travaux et les extérieurs de la maison (tonte…..).
On est pas à égalité parfaite sur tout, notamment sur la partie financière, pourtant je n’ai absolument pas le sentiment de profiter de son argent même si financièrement il participe plus que moi.

Après peut être que certains pensent que notre fonctionnement n’est pas équilibré…. mais en même temps, on s’en fout! Du moment que nous sommes à l’aise dans notre fonctionnement à nous, cela est le principal.

Dans votre discours, vous semblez avoir été pas mal heurtée par le regard des autres (famille de votre conjoint, banquier…). Au final, je crois qu’il serait peut être utile de faire abstraction de tout cela, de trouver un fonctionnement qui vous convienne à vous et votre conjoint (il n’y  a aucune vérité en la matière!) et au diable le "qu’en dira-t-on"!  De toutes façons, il faut bien vous dire que vous pourrez faire tous les efforts du monde, si quelqu’un a dans l’idée que "vous profitez de votre conjoint", il changera difficilement d’avis. Le principal, à mon sens, c’est que vous trouviez l’équilibre dans votre couple. Quitte à rappeler à l’ordre les banquiers ou autres partenaires qui se trompent en pensant que c’est monsieur qui gère tout alors que c’est vous sur certains points.

Bon courage dans vos projets immobiliers ou autres!


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne

 

#59 17/12/2016 16h58 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   51 

Bonjour Amoilyon,

Je rejoins Élodie sur le fait que vous semblez avoir un manque de confiance, en affichant la volonté de faire vos preuves de votre côté.

C’est tant mieux, mais ce n’est pas un mal si dans votre projet 50/50, votre mari a plus de credit auprès des banques.

Enfin, ma moitié a la même volonté d’indépendance que vous, mais à la différence près qu’elle ne s’intéresse pas du tout aux finances.
Ainsi, nous avons un compte joint pour les dépenses communes, financé à peu près à 50/50, sauf l’emprunt RP sur nos parts respectives ; le principe étant qu’elle aurait le méme niveau de dépenses si elle était seule. Hors de question pour elle de vouloir vivre à "à mes crochets" et j’avoue que je ne supporterai pas la pression de n’avoir qu’un seul salaire.
Je renfloue régulièrement le compte avec mon épargne, sachant que je gagne 3x plus qu’elle maintenant (6k€ vs 2k€)
Nous avons acheté un premier locatif à 50/50, ce qui contribue à l’augmentation de son patrimoine sachant que je suis me suis occupé du financement et de la gestion du bien.
Évidemment, nos patrimoines respectifs sont déséquilibrés (rapport de 1 à 20 sans l’immo) mais final notre épargne perso progresse en fonction de nos revenus, et nos 2 achats Immo sont un gros plus pour elle.

Hors ligne

 

#60 19/12/2016 15h50 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   127 

amoilyon a écrit :

C’est usant d’être "la femme de ". Ce forum est à grande majorité masculine. Dans certaines des réponses de cette file, il est noté " Mme me laisse gérer les finances, elle ne s’y intéresse pas". Finalement, elles ont peut être raison.

En ce moment, c’est madame qui gère les locations, car elle est à mi-temps à 2km des immeubles.
Mois à temps plein à 2h de trajet de la maison, donc je la laisse gérer.
Après, chaque couple a ses habitudes, son fonctionnement, …

Mais envisagez que vous n’êtes pas juste la femme de car vous n’avez pas un revenu équivalent me semble plus un travail sur vous-même qu’une réalité.
(tout comme un homme ne serait pas "l’homme de" si sa femme gagnait plus)

Hors ligne

 

#61 21/12/2016 13h43 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   46 

Elodie01 a écrit :

Après peut être que certains pensent que notre fonctionnement n’est pas équilibré…. mais en même temps, on s’en fout! Du moment que nous sommes à l’aise dans notre fonctionnement à nous, cela est le principal.

J’approuve totalement.
Je prenais part à cette discussion intéressante pour donner notre exemple de fonctionnement. Peut être qu’il n’est pas majoritaire dans les autres couples, et que beaucoup le changerait, mais c’est le notre, et nous sommes à l’aise avec.

Elodie01 a écrit :

Dans votre discours, vous semblez avoir été pas mal heurtée par le regard des autres (famille de votre conjoint, banquier…). Au final, je crois qu’il serait peut être utile de faire abstraction de tout cela, de trouver un fonctionnement qui vous convienne à vous et votre conjoint (il n’y  a aucune vérité en la matière!) et au diable le "qu’en dira-t-on"!  De toutes façons, il faut bien vous dire que vous pourrez faire tous les efforts du monde, si quelqu’un a dans l’idée que "vous profitez de votre conjoint", il changera difficilement d’avis. Le principal, à mon sens, c’est que vous trouviez l’équilibre dans votre couple. Quitte à rappeler à l’ordre les banquiers ou autres partenaires qui se trompent en pensant que c’est monsieur qui gère tout alors que c’est vous sur certains points.

C’est effectivement ce à quoi je vais m’atteler !

Elodie01 a écrit :

Bon courage dans vos projets immobiliers ou autres!

C’est en cours. Il y a eu une contre visite ce week end. Presque 4 ans que j’attendais ma jolie pépite lyonnaise, et, sans aucun compromis sur tous mes critères de recherche, j’ai trouvé !( oui, ça a mis un peu de temps, mais il faut savoir ce que l’on veut, et ce à quoi on est pret à renoncer) Bientôt la suite des aventures.
Un bien en nom propre, à mon nom.

FastHand a écrit :

Ainsi, nous avons un compte joint pour les dépenses communes, financé à peu près à 50/50, sauf l’emprunt RP sur nos parts respectives ; le principe étant qu’elle aurait le méme niveau de dépenses si elle était seule. Hors de question pour elle de vouloir vivre à "à mes crochets" et j’avoue que je ne supporterai pas la pression de n’avoir qu’un seul salaire.

Je trouve votre concept très bien conçu.

gunday a écrit :

Mais envisagez que vous n’êtes pas juste la femme de car vous n’avez pas un revenu équivalent me semble plus un travail sur vous-même qu’une réalité.
(tout comme un homme ne serait pas "l’homme de" si sa femme gagnait plus)

Une séance de psychothérapie? tongue Me serais je trompée de forum?…

Depuis notre rencontre, j’ai eu plus d’une dizaine d’employeurs, certains en temps plein, d’autres en temps partiel, certains en CDD, d’autres en CDI… Mon salaire a énormément fluctué. Certains mois il était égal au sien.
Le vrai changement, et donc baisse de salaire, est à l’arrivée de notre enfant, où j’ai conservé un seul employeur, en temps partiel.
Je ne me vois pas inférieure à lui car je gagne moins. Si je le souhaitais, je pourrais reprendre des gardes de nuit et avoir un gros salaire. Il n’a pas changé son regard sur moi, ni notre relation, en fonction de mes salaires ( et heureusement!…)
C’est juste le regard des intervenants extérieurs lors de la recherche d’un bien immobilier qui me donnent l’impression d’être transparente. Je vais reprendre les intervenants quand ils expédient à mon compagnon, et profiter de son bon dossier, comme un bonus.

Hors ligne

 

#62 23/12/2016 13h08 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   185 

Pour en revenir au sujet de départ,  je suis en couple (ni pacse ni marie) depuis 4 ans et toutes nos finances sont totalement séparées bien entendu. Ma compagne est salariée avec un revenu très confortable (tranche d’imposition maximale). J’étais salarié jusqu’à il y a 2 ans, je suis passé consultant  (autoentrepreneur) et lmnp (non imposable pour les 2/3 ans à venir). Nous n’habitons pas ensemble car nos lieux de travail sont distants de 600 km… Ce qui n’est pas un obstacle.

Nous sommes tous les deux divorces et avons été plus ou moins dépouillés par nos ex. Ma compagne est entrain de terminer son divorce après. .. 7 années de procédure.  Ces expériences nous ont rendus prudents limite paranoiaques vis à vis du pacs et du mariage ce qui ne nous empêche pas, après quelques années de réflexion à envisager un mariage l’an prochain. Les considérations de gain d’impôts n’ont aucun intérêt à nos yeux. Si certains veulent se marier pour réduire leurs impôts, ils depenseront bien plus en divorcant s’ils ont choisi une personne qui est devenue procéduriere…

Pour en revenir au je/nous. Chacun investit selon ses envies. Par contre, il y a systématiquement discussion et la décision est toujours unanime. Depuis 3 ans, les projets décidés ont été assez importants puisqu’ils représentent environ 900 000 € au total. 300 000 pour nos résidences principales et 600 000 pour mon lmnp.

Nous avons décidé de calmer nos investissements tant que notre projet de mariage n’a pas abouti.

La complicité pour investir est essentielle. Il y a 20 ans déjà, je voulais déjà investir en lmnp ce que mon épouse de l’époque a refuse car elle préférait améliorer son standing plutôt que de se serrer la ceinture quelques années.  Avec elle,  jamais je n’aurai pu réaliser ce changement de vie opéré il y a 2 ans.

Côté patrimoine, j’ai une longueur d’avance sur ma compagne. Cet avantage durera encore de tres nombreuses années. Nous commençons à nous préparer aussi aux difficultés de santé de nos parents qui vont engendrer de grands changements dans quelques années à cause de patrimoines divers et variés qu’il faudra intégrer et gérer, sachant que nos familles sont aux deux extrémités de la France…

Côtés dépenses, nous avons mis une clef de répartition pour les dépenses des vacances puisque nous sommes avec nos enfants mais cela reste anecdotique en comparaison des autres dépenses du couple. Parler d’argent est important dans un couple. Il ne doit pas y avoir de non-dit.


Pour vivre heureux, vivons cachés

Hors ligne

 

#63 09/01/2018 17h27 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   30 

En couple pacsé avec enfant, nous nous sommes pendant longtemps astreint à une stricte répartition à 50/50 des dépenses.

Néanmoins, madame gagnant sensiblement plus que moi tout en étant au moins aussi économe, elle s’est forcement constitué une épargne plus conséquente au fil des années.

Aussi, lors de l’acquisition de notre dernière résidence principale, nous avons fait notre première entorse à ce principe, afin que le moindre niveau de mes revenus ne l’empêche (et ne nous empêche tous) pas d’accéder à un bien de meilleure qualité. Elle a donc contribué de manière supérieure à l’apport et nous avons acheté à 60/40 notre résidence principale.

Hors ligne

 

#64 10/01/2018 00h38 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   

Couple en union libre depuis 9 ans.

Nos finances sont totalement séparées pour plusieurs raisons :
- Mr. est sous curatelle et il est hors de question que sa curatelle s’immisce dans mes finances (ce qui serait le cas,si nous étions mariés ou pacsés).
- Mon (petit) patrimoine me vient d’un héritage, Mr. n’est donc pas concerné.

Tout est à mon nom (appartement, factures) mais il m’en rembourse la moitié quand il peut. Il est intérimaire et tout son salaire ou presque y passe mais il est hors de question que je l’entretienne.

Nous avons un rapport à l’argent très différent : pour lui, l’argent sert à être dépensé tandis que j’ai tendance à assurer mes arrières par peur de manquer.

Voilà, j’ai bien conscience de dénoter par rapport à la majorité des membres de ce forum…

Hors ligne

 

#65 10/01/2018 02h42 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   195 

Belyviel a écrit :

Voilà, j’ai bien conscience de dénoter par rapport à la majorité des membres de ce forum…

Personne ne dénote.

Le forum permet d’échanger y compris sur ces aspects (gestion financière par rapport à son conjoint comme ici par exemple, mais aussi héritage ou autre…) qui ont bien sûr certains angles financiers, fiscaux ou juridiques mais heureusement il y a la composante humaine qui fait que chacun gère à sa façon (et s’il y a une chose de bien personnelle, la relation y compris "financière" avec son conjoint en fait bien partie).

Crown

Hors ligne

 

#66 20/01/2019 09h11 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   

bonjour

pour ma part :
- Situation de famille : union libre, 2 enfants
- Age : 43 ( 43)
- Revenus : Moi 2500 net  ma compagne 2300 net mais beaucoup de primes .
- Mode de fonctionnement : Chacun son compte jusqu’il y a peu. Jamais eu de souci pour savoir qui paye quoi. Nous nous sommes crée un compte joint pour le dernier bien locatif que nous avons acheté ensemble
- Raisons de ce choix : Nous sommes tous les 2 sur la même longueur d’onde sur la gestion, et pourtant nous sommes issus de 2 familles totalement différentes dan leur approche niveau gestion de l’argent.

Mes parents, citoyens modèles…"je gagne peu mais correct quand même, je n’ai pas d’ambition, je suis le troupeau, je m’endette à fond, tout ce que je gagne, je le claque , parfois n’importe comment, les huissiers viennent, surendettement ( alors qu’il n’y a eu aucune interruption de travail pour aucun des 2)" et moi ça m’a traumatisé, j’ai payé mes études moi même, mangeant des patates ( le soir car le midi je ne mangeais pas toujours) alors que mes parents étaient fiers de m’annoncer qu’ils s’étaient acheté ( à crédit) une nouvelle télé.

Mes beaux parents: le beau père gagne correctement sa vie, la belle  mère infirmière dans une association ( donc pratiquement rien),  Et eux sont des épargnants à fond, mais aucun loisir autre que celui de s’occuper de leur vignes les week-end.Donc finalement, je pense que mes parents gagnaient un peu plus.

mon modèle évidemment est carrément orienté "beaux parents", et ma compagne aussi, et le rejet total du modèle de mes parents. Ma compagne, exactement pareil.

Au début , nous épargnions un peu "bêtement", mais le premier choix commun, c’est l’achat de notre RP cash en vidant 95% de l’épargne. Ensuite, je me suis formé, et j’ai pris la main sur la gestion du couple. J’ai réussi à convaincre ma compagne sur la gestion de son PEE, des GFF, de l’achat locatif alors qu’elle était réticente à tout. Mais bon, bien expliqué…Et les résultats surtout!

Maintenant elle est à fond dedans. Nous parlons souvent argent entre nous, et avec les enfants ( 10 et 15 ans), le sujet n’est pas tabou.

J’avais vu sur un autre sujet du forum sur les "moitiés". Alors moi, c’est net, une femme qui claque, c’est totalement rédhibitoire, je ne pourrais pas.

Hors ligne

 

#67 20/01/2019 10h06 → Gérer son patrimoine en couple pour devenir rentier : quelles conciliations ? (couple, famille, rendement, rente, risque)

Membre
Réputation :   

Mon épouse et moi étions mariés sous le régime de la communauté (on s’est marié assez jeune, et nous avions grosso modo le même salaire et peu de patrimoine personnel quand on s’est marié). Nous étions tous les deux intéressés par l’idée de devenir rentiers et nous étions financièrement sur la meme longueur d’onde. L’ensemble de nos revenus étaient versés sur un compte joint. Mais mon épouse n’avait aucun intérêt pour la gestion de notre patrimoine et c’est moi qui gérait l’ensemble de nos avoirs. Nous avons construit, ensemble, un très beau patrimoine qui fut par la suite divisé 50/50 au moment du divorce.

Je n’ai pas l’intention de me remarier. Et si je me remets en couple, je compte bien conserver une stricte séparation et gestion des mes biens. Mais je reste ouvert a l’idée d’un compte joint pour payer les dépenses communes (alimenté au pro-rata de nos revenus)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech