Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #901 11/01/2019 09h33 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   563 

En attendant faudrait identifier les boites MLPs qui changent de statut en 2019 comme Teekay LNG partners.
Perso si vraiment on a 37% de retenue pour 2018 je vais plutot arbitrer avant le prochain ex-dividende et éviter les MLPs - il y a assez d’autres choix avec coupon identique soumis a zero ou 15% de retenue.
D’apres Quantumonline en MLPs listes USA il y aurait GLP aussi en plus de NGL et NS, CODI - et Landmark, DCP Midstream

D’autres MLPS ont leur preferentielles listées en MHY ou BMG : DLNG, DSX, GLOP, HMLP
Please Register with QuantumOnline

Dernière modification par sissi (11/01/2019 10h37)

Hors ligne

 

#902 11/01/2019 13h21 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   352 

Bonjour !

@ZeBonder, pourriez-vous expliquer comment (où) vous avez vu ce changement de taxation ?

Sissi parle de Teekay, or j’ai des TGP.prB et des TOO.prB  et les seuls messages d’IB que j’ai reçus concernent les annonces de dividendes.  Mais ces titres sont aux Bermudes.

Bref, je me sens un peu perdu dans tout ça…


M07

Hors ligne

 

#903 11/01/2019 13h55 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

Les titres basés aux Bermudes, Iles Marshall, Monaco … ne sont pas impactés.

Il s’agit des titres MLP basés aux états-unis qui avaient été taxés à 15% l’année dernière et ce matin je vois qu’IB a remboursé les 15% pour les remplacer par un prélèvement de 37%

Par exemple le 30/07 j’ai reçu des dividendes de CODI PRB(US20451Q3020), taxés à 15% le jour même.

Quelques mois plus tard, je vends ces actions, jusqu’ici tout va bien.

Ce matin, je lis mon rapport d’activité IB reçu par email et je vois deux écritures :
- remboursement des 15% payés le 30/07
- prélèvement de 37% des dividendes reçus le 30/07

Je l’ai vu de suite, parce que je ne détiens plus ces actions depuis des mois !

Dernière modification par ZeBonder (11/01/2019 13h57)

Hors ligne

 

#904 11/01/2019 15h00 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   563 

M07

Suis allee voir ce matin le rapport depuis le 1.1.2019 et j’ai trouve les memes changements de retenues 2018 pour les MLPs que Zebonder: NGL, NS + Landmark et GPL.
Rien pour Teekay LNG : je m’attendais a la meme chose pour 2018 car MLP en 2018, statut change en corporation ordinaire seulement en 2019 mais NON car listee MYH donc pas concernée.

Conclusion: n’avoir que des preferred a zero ou 15% de retenue - donc vendre les preferred de MLPS qui sont listees aux USA.

Mais comme j’arbitrais souvent avant/apres ex-dividende les dégâts sont minimes : autour de 100 USD.

Dernière modification par sissi (11/01/2019 15h23)

Hors ligne

 

#905 11/01/2019 15h05 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

Teekay n’est pas basée aux états-unis donc ça ne devrait pas changer.

Pour information, le "redressement" d’IB portait sur :

NGL PRB(US62913M2061)
CODI PRB(US20451Q3020)
NS PRA(US67058H2013)

Hors ligne

 

[+1]    #906 11/01/2019 15h16 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   563 

"Redressement" IB aussi de GPL.PRA  US37946R2085
et les diverses preferred de Landmark:  LMRKO, LMRKN, LMRKP

Hors ligne

 

#907 11/01/2019 15h23 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

Ouch, j’avais eu du LMRKP et LMRKO donc un redressement IB ne saurait tarder sad

Hors ligne

 

#908 11/01/2019 16h12 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   214 

Vous pensez qu’on peut attendre un redressement sur binck aussi ? pour l’instant j’ai rien

En ligne

 

#909 11/01/2019 16h31 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

Quel taux avez-vous eu chez binck et pour quelle valeur ?

Si c’est le code ISIN commence par MH ou BM, pas de correction, ça restera à zéro.
Pour tout ce qui commence par US et qui a la forme d’un MLP, il y a un risque de correction de la taxation à 37% au lieu de 15%.

Hors ligne

 

#910 11/01/2019 20h40 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Réputation :   46 

Finalement, après ces corrections, les retenues d’IB sont similaire à ceux de DeGiro.
Les investisseurs non US sont malheureusement privés de pas mal de MLP (midstream surtout, dommage j’aime bien les pipelines pourtant). Reste les partnerships basés aux Bermudes ou Monaco (des propriétaires de bateaux surtout).

Hors ligne

 

#911 12/01/2019 12h22 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   352 

Bonjour !

Merci, ZeBonder et Sissi, pour l’indication du rapport d’activité 2019 comme source d’information.

Toutefois, j’ai lu :

sissi a écrit :

"Redressement" IB aussi de GPL.PRA  US37946R2085

or, j’ai quelques GPL.prA, pour laquelle j’ai touché des dividendes en novembre 2018, et pourtant je n’ai eu aucune régularisation de retenue d’impôt correspondante.

À noter que j’utilise IB en passant par LYNX-broker, qui réalise automatiquement les déclarations de nationalité étrangère auprès d’IB. Peut-être est-ce l’explication ?

Dernière modification par M07 (12/01/2019 12h22)


M07

Hors ligne

 

[+1]    #912 12/01/2019 19h14 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

sissi message #561 a écrit :

On a eu cette discussion avec Mevo il n’y pas longtemps.
Il y a confusion!
Nous n’achetons pas le stock de la MLP ou les investisseurs participent au profit de la boite mais juste leur preferred qui est cappee au coupon reçu.
D’apres la convention si on a bien rempli le WBN c’est 15% max de retenue.

Oui, et cette histoire de rectification des retenues maintenant, me fait réaliser que je suis parti en vrille à un moment dans cette discussion et que nous (surtout moi) avons en fait, je crois, dit des bêtises plus haut dans la file.

L’histoire est que les MLPs sont des sociétés transparentes taxées au niveau des actionnaires en non de la société. Et l’histoire de la retenue à près de 40%, c’est pour "inciter" (ou plutôt essayer de forcer) les étrangers (non résidents US) à faire une déclaration de revenus aux US, ce qu’ils sont sensés faire, parce que la société a une activité sur le sol US, qui fait que ces bénéfices taxés au niveau de l’actionnaire sont taxables aux US. Ca c’était clair, et ca avait été bon en début de discussion. (Ca avait aussi été expliqué il y a quelques temps dans cette file: (2/3) Master Limited Partnership (MLP) et sociétés de pipelines ou midsteam et messages suivants)

Mais ensuite, je me suis laissé convaincre par Sissi (sans aucunement la blamer ou rejeter la faute sur elle) qu’en fait oui pour les common, mais PAS pour les prefs, parce que c’est un montant fixé d’avance. Là, j’ai sans doute mal raisonné à un moment, en me disant que ca paraissait logique pour une question de MONTANT (l’investisseur n’aurait plus besoin de déclarer les bénéfices générés par le partnership qui sont communiqués par "K-1", vu que les versements sur les prefs étaient tout de suite du bon montant et auraient subi la retenue sur ce montant), mais je n’ai pas pensé au TAUX !

Les versements sur les prefs doivent logiquement être taxés à l’impôt sur le revenu US en fonction de la situation de l’investisseur, et pas à un taux fixe comme c’est le cas avec la retenue sur les dividendes (provenant de revenus taxés à l’IS en amont au niveau de la société).

Donc, la "grosse" retenue (provisoire) avec nécessité de remplir une déclaration US parait tout de même logique. Et IB ne faisait sans doute pas correctement les choses avant, en traitant cela comme un revenu soumis à retenue de 15% (ou 30% sans convention, ou 10% avec certaines conventions).

Dernière modification par Mevo (12/01/2019 19h18)

Hors ligne

 

#913 14/01/2019 19h06 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Réputation :   

Bonsoir à tous,

Voici la réponse de BINCK sur l’imposition des dividendes des Preferred :

Conformément à la convention fiscale entre la France et les USA une retenue à la source de 15% est appliquée aux dividendes distribués par les sociétés Américaine. Nous vous confirmons que ce taux est appliqué également au dividende distribué pour des actions préférentielles.
Nous vous informons également qu’un taux de 12.8% qui correspond au taux de prélèvements sociaux sera appliqué au montant du dividende après retenue à la source de 15%.
Nous vous rappelons que l’acompte sur IR de 17.2 % est également calculé sur le montant du dividende après application de la retenue à la source de 15%.

Conclusion : imposition totale de 45%.

De recherches en ligne il ressort pourtant :

1. qu’un abattement de 40% pourrait être appliqué sur le montant des dividendes perçus

2. que le prélèvement US de 15% donnerait lieu à crédit d’impôt en année N+1.

Je me renseigne auprès de BINCK et reviens vers vous.

Hors ligne

 

[+2]    #914 14/01/2019 19h29 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   352 

Bonjour !

@JulienIH, je note quelques petites confusions ou manque de précisions.

JulienIH a écrit :

USA une retenue à la source de 15% est appliquée aux dividendes distribués par les sociétés Américaines

C’est souvent vrai, mais c’est différent s’il s’agit d’une MLP (Master Limited Partner). Voir le message de Mevo, du 12/01 à 19h14.
À noter aussi que des sociétés non américaines sont cotées à NYSE (New-York), et ne sont alors pas soumises au prélèvement US de 15 %. Exemples : TNP.prE (Grèce) ; TOO.prB (Bermudes) ; SSW.prH (Hong-Kong) …

JulienIH a écrit :

acompte sur IR de 17.2 %

En fait, il s’agit des Prélèvements Sociaux (CSG, CRDS, etc.) et non d’IR.

JulienIH a écrit :

abattement de 40% pourrait être appliqué sur le montant des dividendes perçus

C’est toujours le cas si, au moment de votre déclaration de revenus, vous optez pour le barème progressif, plutôt que pour le PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique) ; dans ce cas, les 30 % prélevés par Binck.fr seront considérés comme un acompte. Notez aussi que cette option vous permettra de déduire, des revenus imposables de l’année N+1, une partie de la CSG (les 6,80 %).

JulienIH a écrit :

prélèvement US de 15% donnerait lieu à crédit d’impôt en année N+1

Le crédit d’impôt s’appliquera à l’impôt sur les revenus de l’année où l’impôt US a été prélevé, qui seront déclarés effectivement au printemps de l’année N+1, et récupérés à l’automne N+1. Attention : c’est limité au montant des impôts dus (le choix PFU peut changer la donne).

JulienIH a écrit :

Je me renseigne auprès de BINCK et reviens vers vous.

J’ai un compte chez Binck, et je confirme ce que j’ai écrit ci-dessus.

Dernière modification par M07 (06/03/2019 08h09)


M07

Hors ligne

 

[+1]    #915 14/01/2019 20h10 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   563 

A MEVO

OUI on a ete induit en erreur par IB pour les preferred de MLPs émises aux USA.

Du coup… mea culpa.
Et ca ne me tente pas de dealer avec le fisc américain.

Simple pour moi: je vends celles-la d’ici l’ex-dividende et rachete apres …ou je remplace par celles de MLPs listees hors USA ou des preferred avec retenues a 15%.
Un clic au bon moment. Avant le 31 janvier pour NS et GLP.

Mais ca semble bien moins simple pour les residents français…

Dernière modification par sissi (14/01/2019 20h17)

Hors ligne

 

#916 17/01/2019 10h24 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

ZeBonder a écrit :

Teekay n’est pas basée aux états-unis donc ça ne devrait pas changer.

Pour information, le "redressement" d’IB portait sur :

NGL PRB(US62913M2061)
CODI PRB(US20451Q3020)
NS PRA(US67058H2013)

Allez hop, IB prélève désormais 37% sur les dividendes de :

NGLS PRA(US87611X2045)

Hors ligne

 

#917 17/01/2019 10h47 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   352 

Bonjour !

Merci ZeBonder, pour cette confirmation que, nous autres français, il faut fuir les MLP américaines ; à moins d’accepter la partie taxée de 22 % non récupérable (car 22 % = 37 % - 15 %, et sachant que, sur ces 22 % il faudra payer IR + PS, ou PFU).

Heureusement qu’il reste quelques pays plus gentils : BM, HK, GR, MC, etc.

Dernière modification par M07 (17/01/2019 10h49)


M07

Hors ligne

 

#918 17/01/2019 18h05 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

M07, les "37%" n’ont normalement jamais vocation à être un payment "final" (contrairement aux 15% de retenue). Il FAUT normalement déclarer les revenus aux US. Et là, plus de "problème", en fait (hormis devoir faire la déclaration). Donc, tout non-US devrait rester éloigné des MLP ou autres sociétés transparentes US taxable aux US, s’il ne souhaite pas faire la déclaration. Sinon, il peut y aller.

Je vous invite à lire l’autre file que j’avais linké au-dessus (mais dont le lien semble avoir eu un problème sad ) :
(2/3) Master Limited Partnership (MLP) et sociétés de pipelines ou midsteam

Dernière modification par Mevo (17/01/2019 18h08)

Hors ligne

 

#919 17/01/2019 22h55 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

Et si on fait une déclaration fiscale US, on devient du coup "US person" donc soumis à FATCA ?

Hors ligne

 

#920 18/01/2019 00h27 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   563 

NON puisqu’on fait une demande de remboursement comme NR de la difference entre le % de la convention et le 37%

Un article sur Tsakos Navigation et ses preferentielles:
-  la B et la C sont au-dessus du pair car elles vont etre callees vu les pénalités sinon
- mais pas les 3 autres D, E et F

As of 4/12/2018 the Tsakos family owned approximately 53 million shares or 62% of TNP. They also owned approximately 864,000 shares of preferred stock. See page #113 of the 2017 annual report for details of their complex ownership structure. TNP is essentially a family company. It’s very comforting for preferred stock investors to see such heavy insider ownership.

seekingalpha.com/article/4234057-compar … r-rebounds

Attention aux dates ex-dividendes qui different de quelques jours, commençant avec la F et B,C le 24 janvier…et la D et E le 21 février
www.preferredstockchannel.com/quotes/?a … NE57474243

Dernière modification par sissi (18/01/2019 01h17)

Hors ligne

 

[+1]    #921 18/01/2019 01h40 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

ZeBonder a écrit :

Et si on fait une déclaration fiscale US, on devient du coup "US person" donc soumis à FATCA ?

Non, il s’agit de déclarer des revenus taxables aux US en tant que NON RESIDENT. Le simple fait de déclarer ne fait pas devenir résident (et aucunement une "US Person"). Il ne s’agit que de déclarer ces dits revenus, pas le reste (sauf peut-être pour justifier de faibles revenus pour entrer dans une tranche d’imposition plus basse).

Sissi a écrit :

NON puisqu’on fait une demande de remboursement comme NR de la difference entre le % de la convention et le 37%

Ce que vous entendez par "la convention" est généralement le taux de retenue sur dividende, qui ne s’applique pas ici. Les MLP, ce n’est pas du "dividende" au sens où on l’entend généralement. D’après ce que j’en comprends, les revenus de MLP avec activité sur le sol US seront taxés à l’impôt sur le revenu US, au taux progressif de l’impôt sur le revenu US (je ne connais pas les détails de s’ils tiennent compte des autres revenus pour la tranche, ou de s’il y a un "taux minimum" pour les non résidents, ou de comment ca fonctionne).

C’est comme les non résidents qui ont de l’immobilier locatif en France qu’ils déclarent en France, si vous voulez.

Hors ligne

 

#922 18/01/2019 01h55 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   563 

Mevo

Il me semble avoir lu quelque part que c’était bien la difference entre 15 et 37% qui est remboursée pour un NR… mais je n’ai pas le lien en memoire… mais merci pour votre feedback.
De toute facon c’est ch…. donc autant éviter la paperasse… et le stress associe pour récupérer des peanuts (dans mon cas a peine 100 USD)

Anyway le plus simple: on vend et on remplace - assez facile en ce moment ou les décotes sont encore la - donc  avec revenu net similaire ou meilleur.
Ou vendre er racheter plus bas - si la fiscalité s’y prête.

D’apres le forum italien voici les brackets de revenus aux USA

In the United States a single investor who earns less than $ 38,600 or a couple earning less than $ 77,200 will not pay any tax on qualified dividends of a preferred, on interest paid by a bond the same investor pays 23%. With an income between $ 38,600 and $ 425,800 pay a rate of [b]15% on[/b] qualified dividends. Besides the $ 425.801 the tax rate is 20%.

Donc c’est bien 15% si la taxation des revenus MLPs est liée a notre revenu annuel pour la plupart d’entre nous…
Pas étonnant que les expats vivant aux USA soient satisfaits de leur fiscalité : la tranche de 38k a 425k a seulement 15% si on compare avec la France!

Dernière modification par sissi (18/01/2019 11h36)

Hors ligne

 

#923 18/01/2019 12h24 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

Sissi, il faut bien faire la différence entre "dividende" (=provenant d’une société qui a été taxée à l’IS) et distribution d’une société transparente. Les résidents US ont une taxation assez sympathique des dividendes, effectivement (s’ils sont "qualified": Les dividendes de REITs ou de BDCs ne le sont par exemple pas, puisque ces sociétés bénéficient d’un régime fiscal particulier). Ce que vous citez (les 15% "forfaitaires" sur les dividendes pour les résidents US), n’est à mon sens pas applicable aux MLPs, dont les revenus seront taxables aux taux progressifs. Sachant que c’est un tout petit peu compliqué pour les MLPs au niveau des montants taxables, mais disons que ca n’est pas le soucis qui nous intéresse directement ici, vu que c’est surtout pour les commons. Pour les prefs (le sujet de la file), à priori le montant taxable est connu: C’est celui qui est versé (c’est de la supposition de ma part, mais c’est d’ailleurs vous qui m’aviez fait arriver à cette conclusion, qui me paraîtrait logique).

Sissi a écrit :

Il me semble avoir lu quelque part que c’était bien la difference entre 15 et 37% qui est remboursée pour un NR

Là on en revient à la problématique précédente: Sur les prefs où le montant taxable est a priori connu, si c’était effectivement le cas, pourquoi diable prélever 37% aux NR plutôt que de leur prélever directement les 15% ? Ca n’aurait pas de sens (à moins de considérer que IB faisait correctement avant, et fait erreur maintenant, mais je ne crois pas).

NOTE: 37% correspond d’ailleurs à la tranche d’imposition US la plus élevée. Pas de déclaration = Vous payez au taux "max".

Dernière modification par Mevo (18/01/2019 12h29)

Hors ligne

 

#924 18/01/2019 13h48 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   411 

Ok mais ça donne quoi en pratique ? Comment remplir le K1, où l’envoyer, quand … ?
Quelqu’un a déjà essayé ?

Hors ligne

 

[+1]    #925 18/01/2019 16h52 → Actions préférentielles US : une alternative aux obligations (obligation préférentielle, obligation à dividende prioritaire, obligation)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   491 

Pour le contexte, quelqu’un que je connais bien (et à qui j’ai filé un coup de main) a eu des commons d’un partnership il y a plusieurs années (2012 ou 2013 ?). C’était plus une mégarde qu’autre chose, et un montant franchement ridicule. Il s’agissait d’un "LP" simple (Limited Partnership) et non d’un "MLP" (Master Limited Partnership) si je me souviens bien. C’est ce qui m’avait fait rechercher le sujet, et comprendre que c’était à déclarer aux US, ce qui n’avait d’ailleurs pas été fait au final, parce que le montant était franchement insignifiant.

Donc tout ce que je raconte découle de ces recherches. J’espère que tout ce que j’ai écrit sur le sujet est à peu près juste.

Si je ne dis pas de bêtises, le "K1" est le document que l’investisseur reçoit du partnership, pas quelque chose qu’il doit remplir. Ca contient les informations pour remplir la déclaration US (le "form 1040" si mon souvenir est bon). Donc K1 = une sorte "d’IFU" tel que l’appellent les Français. Il faut déclarer auprès de l’IRS, après avoir demandé un numéro d’identification "ITIN" (Individual Taxpayer Identification Number) qui est une sorte d’équivalent au numéro de sécurité social Américain pour les étrangers (mais qui ne sert que pour identification, bien entendu). Le délai est celui du dépôt de la déclaration de revenu US. A peu près toutes les infos, le form 1040 vierge, la demande d’ITIN, etc., tout peut se faire sur le site de l’IRS, il n’y a qu’à chercher. Il y a aussi un tas de logiciel (dont des sites en ligne) qui permettent de pondre un form 1040. Il se dit que c’est pas forcément des plus simple (reste la solution du recours à un comptable, sinon).

Enfin, c’est traiter avec une administration fiscale, quoi.

Concernant le K1, on le reçoit automatiquement en début d’année si on a détenu un partnership durant l’année précédente. Point important, qui m’est revenu il y a peu de temps en pensant à Sissi: Les plus et moins values sur un partnership sont également taxables aux US (pour un partnership avec activité aux US, évidemment) ! Alors que ca n’est pas le cas des sociétés classiques (il n’y a que la retenue sur les dividendes comme taxation US pour un étranger). Le K1 reprend d’ailleurs les achats/ventes avec les PRU pour déterminer les plus et moins values.

Après, ca c’est la théorie générale pour toutes les sociétés transparentes (qui doit être globalement juste et qui est ce que j’avais recherché). Les "MLPs" sont un partnership avec un status fiscal un peu spécial encore en plus. La différence étant qu’une grosse portion des revenus doit être reversée (un peu comme les REITs) et que les distributions sont forcément traitées comme des retours de capital, je crois (les spécificités des MLPs sont à prendre avec des pincettes, je ne suis pas certain d’avoir tout bien compris) (EDIT: Voir message #931). Les distributions n’entraîneraient pas de taxation (ni les profits du partnership !? EDIT: Si !), mais diminuent le prix de revient, et donc augmentent ensuite potentiellement la plus-value à la revente. Sachant, qu’en ayant rapidement regardé à l’instant, la plus-value sera a priori traitée comme un gain en capital à un taux intéressant si c’est un "long term capital gain", mais au taux progressif de l’impôt sur le revenu si c’est un "short term capital gain".

Et tout ca, MLPs compris, c’est effectivement pour les COMMONs ! Reste la question du traitement exact des prefs de LP/MLP, et ca, je n’ai pas recherché le sujet (et pas foncièrement envie de le faire), mais j’avais juste déduit de mes recherches passées sur les commons et de ce qui s’est dit ici …

Est-ce que les plus ou moins-values sur les prefs de MLPs se retrouveraient aussi taxables aux US !? Je ne sais pas. Est-ce que quelqu’un a eu des prefs de LP/MLP en 2017 ou auparavant ? A-t-il recu un K1 ? Si quelqu’un en a eu en 2018, ca peu venir dans les mois qui viennent (mais je ne sais absolument pas s’il y a un K1 pour les prefs ou pas !)

Pas compliqué tout ca ! wink

Dernière modification par Mevo (20/01/2019 11h30)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech