Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 15/10/2015 11h02

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2150  

Comme chacun sait, le contrepet est l’art de décaler les sons.

Art ancien, puisque Rabelais écrivait déjà "femme folle à la messe".

Y a-t-il des amateurs sur ce forum ?

Je vous livre quelques-unes de mes préférées, particulièrement difficiles à résoudre (les faciles, c’est moins drôle !) :
La philantropie de l’ouvrier charpentier.
On n’est jamais trop fort pour ce calcul.
Que de traits ce geek décoche en riant !
L’hôtesse s’étend, son pilote a l’Airbus.

Les deux dernières viennent du Canard Enchaîné d’hier (sur l’album de la comtesse : bien connu des amateurs). La dernière est particulièrement dure, j’ai cherché une demi-heure avant de trouver.

Sinon, à placer dans le conversation courante :
- quand on hésite sur le date d’une réunion ou d’un rendez-vous : "on le choix dans la date".
- quand on sert des tranches de rôti : "tu veux la fine ou l’épaisse ?".

Et pour finir, une contrepèterie belge : "il fait chaud et beau".

Message édité par l’équipe de modération (17/10/2015 17h12) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Mots-clés : contre pèterie, contrepet, contrepèterie


Qui sait de quoi le futur sera fait ?

Hors ligne Hors ligne

 

#2 15/10/2015 13h46

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   252  

Savez-vous que le titre même "Sur l’album de la Comtesse" est un contrepet (complexe et capillotracté) ?

quelques littéraires :

Paul et Virginie :
Virginie prend les bols.
Claudel :
Voilà une chose qui me fait prier.

Corneille :
Devine si t.u peux et choisis si t.u l’oses. (Héraclius, IV, 4)

… De vos civilités ma maîtresse est ravie,
Elle serait venue, elle en brûle d’envie. (La suite du Menteur, II, 6)

Racine :
Ces festons dans vos mains et ces fleurs sur vos têtes. (Athalie, scène III)
Percer le traître cœur qui m’a pu déceler. (Mithridate)

Boileau :
En quelqu’endroit que j’aille, il faut fendre la presse… (Les Embarras de Paris)

Alfred de Musset:
Autrefois ignoré, mais content de son sort … (Le Saule)
Mais l’amour de ton cœur s’appelle d’un beau nom…

Alfred de Vigny:
J’aime le son du cor le soir au fond des bois

Victor Hugo:
Ah, Peuple, t.e voilà acculé dans l’antre
Et la paille qui sert aux bêtes de litière …(La Légende des siècles)

ps: le robot anti tutoiement est énervant.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 15/10/2015 15h27

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   150  

Gaspode a écrit :

ps: le robot anti tutoiement est énervant.

C’est aussi une contrepèterie ?
smile


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 15/10/2015 19h07

Membre
Réputation :   19  

@Bernard2K, pour l’ouvrier charpentier il y a aussi:
L’ouvrier charpentier a posé ses roupies sur les tablettes

Hors ligne Hors ligne

 

#5 15/10/2015 20h34

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   141  

Gaspode, seriez vous assez gentil pour nous donner une piste "Sur l’Album de la Comtesse" ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 15/10/2015 21h29

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   252  

@sat
Il est totalement contraire à l’éthique de l’art du contrepet de donner des indices. Cependant vu la complexité de celui-ci, je ferai une exception wink

la solution commence par un B, et il y un nombre important de substitutions de lettres et syllabes.

@job.
Non, mais ça aurait été une belle idée.

Dans l’art de jouer sur les mots, un de mes préférés est la langue xyloglotte (langue de bois), ou comment utiliser une langue acrochrome, mais aussi intelligible que le discours d’un politicien orchidoclaste. Une recherche sur le pangéoréticule (page officielle de défense de la langue xyloglotte) vous évitera la céphalocaptation.

quelques contrepets alimentaires :

Pour bien dîner, il faut être peu.
Les nouilles cuisent au jus de cane.
J’aimerai une escalope avec une belle salade.
Ma chère votre menthe a goût de fiel.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 15/10/2015 21h57

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   2150  

Gaspode a écrit :

Pour bien dîner, il faut être peu.

Et pourtant : être roi permet d’atteindre le grand âtre !

Dernière modification par Bernard2K (15/10/2015 23h46)


Qui sait de quoi le futur sera fait ?

Hors ligne Hors ligne

 

#8 05/01/2016 20h45

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   607  

Quelques unes assez salaces sur Topito. Certaines sont doubles !


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne Hors ligne

 

#9 05/01/2016 21h09

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   218  

La contrepèterie belge :

Il fait beau et chaud.

A+
Zeb


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 05/02/2016 00h31

Membre
Réputation :   18  

Les plus sales que j’aime placer discrètement lors d’une réunion ou d’un diner soporifique pour allumer les regards complices de mes quelques collègues initiés :
- Jeter à la rue
- Il arrive à pied par la Chine
- Ces frites sont belles
- Chourer le bien du voisin
- Elle entend ceux qui veulent l’acculer
Et bien sûr le choix dans la date qui, j’ose le dire, garde pour moi une saveur particulière. Je l’avais placée dans un devoir de français en 3ème où le but était d’imaginer la suite d’un extrait de l’Ecume des Jours… 18/20 et lecture devant la classe par la prof qui ne l’avait pas vue, un grand moment.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 05/02/2016 04h21

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1030  

Si la prof l’a vue c’est peut-etre ce qui l’a poussee a lire cette prose en classe, l’air de rien. Vous ne le saurez jamais.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 03/02/2018 09h16

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   249  

Petite contribution de ma part afin de relancer ce fil, en voici quelques-unes parmi mes préférées.

- Parce qu’il avait une mère dodue trop collante, Martin n’a pas calculé en vain.
- De terribles tempêtes ont abîmé la vieille route.

Et deux bien salasses, comme on les aime bien :
- Elle revenait de la ferme pleine d’espoir jusqu’au Pont du Jura.
- La fermière vit aux champs car elle a la poule qui mue.

Dernière modification par valeurbourse (03/02/2018 09h20)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur