Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 09/10/2015 11h09

Membre
Réputation :   12  

Bonjour à tous,

j’aurais une question très pratique, très logistique :

dans le cadre d’une démarche d’investissement paresseuse, aussi appelée Lazy investment je crois, et par exemple dans le cadre d’un permanent portfolio de trackers ou ETFs, quand passez-vous vos ordres d’achat/vente ?

Imaginons que j’ai un portefeuille de 4 lignes (ex. ETFs) avec une cible de ’poids’ de 25% chacune, avec épargne/rééquilibrage mensuel prévu. A la fin du mois je regarde les performances et investis mon épargne mensuelle dans le ou les trackers ayant le moins bien performés afin de me rapprocher, voire d’atteindre, la cible des 25% chacun.

Très conrètement, est-il mieux de faire ce rééquilibrage et de passer les ordres d’achat :
- le 1er du mois
- le 15 du mois
- le 31 du mois


Bref, y a-t-il des "effets de bord" avec, par exemple, des clôtures ou publications de bilan de manière récurrente ? (1er janvier, 1er Lundi de Septembre, etc…)

Ou alors non, cela ne change pas grand chose ?

Merci.

PS : Quelques sources sur Lazy et/ou Trackers et/ou Permanent : ce fil, ce fil, ce fil, ce fil, ce fil.

Mots-clés : achat, date, heure, jour, lazy, ordre, permanent, stratégie

Hors ligne Hors ligne

 

#2 09/10/2015 11h22

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   512  

Bonjour amateur de PP wink

Une petite remarque pour débuter:

Christof a écrit :

Imaginons que j’ai un portefeuille de 4 lignes (ex. ETFs) avec une cible de ’poids’ de 25% chacune, avec épargne/rééquilibrage mensuel prévu. A la fin du mois je regarde les performances et investis mon épargne mensuelle dans le ou les trackers ayant le moins bien performés afin de me rapprocher, voire d’atteindre, la cible des 25% chacun.

Pour les renforcements mensuels d’un PP, j’appliquais la même technique que vous. Mais après réflexion, ça m’a semblé contraire au principe du PP (altère les seuils de rééquilibrages, notamment)

Le but d’un PP est en bonne partie la sécurité et le "peu importe le moment où on investit". A ce titre, chaque renforcement devrait être investit à 25/25/25/25, à mon avis.

Bref, y a-t-il des "effets de bord" avec, par exemple, des clôtures ou publications de bilan de manière récurrente ? (1er janvier, 1er Lundi de Septembre, etc…)

Ou alors non, cela ne change pas grand chose ?

Dans le doute, je renforce en cours de mois. Mais un PP est un portefeuille long terme pour lesquelles ces petites variations n’ont pas à être prises en compte.
Dans l’idéal, effectuez vos renforcements sans régularité parfaite, ce sera suffisant !

En bref: un PP est fait pour se simplifier la vie… alors ne vous la compliquez pas en réfléchissant trop wink


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#3 09/10/2015 11h52

Membre
Réputation :   12  

Faith a écrit :

Le but d’un PP est en bonne partie la sécurité et le "peu importe le moment où on investit". A ce titre, chaque renforcement devrait être investit à 25/25/25/25, à mon avis.

Ma compréhension était que le rééquilibrage devait être plus faible sur les lignes ayant les plus monté et plus fort sur les lignes ayant le plus baissé, dans le but de rattraper un poids de 25% chacun (dans mon exemple, pas en général).

Pour être sûr : êtes vous en train de dire que si j’ai 400 € à investir, il faudrait que je mette 100 € sur chaque ligne, donc investir dans chaque ligne à hauteur du poids voulu, sans compensation pour les variations ?

Auriez-vous une ou des sources qui vont dans le sens de votre vision (si je l’ai bien comprise) ?

Merci.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 09/10/2015 13h30

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   512  

Attention, ce qui suit n’est que ma compréhension (et mon utilisation) du PP. Ca reste un concept, que chacun adapte à sa façon (je me demande s’il existe 2 PP identiques !)

Pour moi donc, un PP, c’est une somme qu’on investit d’un coup et qu’on laisse fructifier avec un rééquilibrage par an (et éventuellement un rééquilibrage quand les supports se sont trop écartés de l’équilibre). Il n’est pas conçu à la base pour être renforcé.

Ce que vous considérez comme un renforcement, je le considère comme un nouveau PP, donc à répartir équitablement (100€ sur chaque support pour un renforcement de 400€)

J’ai peur qu’un rééquilibrage mensuel vous prive d’un fort mouvement haussier de l’un des supports.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#5 09/10/2015 13h41

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   162  

J’avais compris que dans un PP, en faisant l’hypothèse 0€ frais de transaction, l’idéal serait d’être à tout moment sur la répartition cible - mais je n’ai peut être pas tout compris.

En prenant en compte les frais, si on prend un smartportfolio sans apport, par exemple, faut il le rééquilibrer chaque mois ou chaque année ?

Hors ligne Hors ligne

 

#6 09/10/2015 13h49

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   614  

A mon sens, y compris avec un apport le portefeuille doit être le plus prêt possible de l’allocation cible (y compris apports).

Pour savoir à quelle fréquence rebalancer, cela dépend complètement de vos frais de transactions. Il y a le choix entre un rebalancing réguliers (mensuels/trimestriels/annuel) ou quand cela dépasse certains seuils (par exemple, si les émergents passent de 20% d’allocation cible à 15% on rebalance, que ça fasse 6 mois ou 3 ans). C’est cette dernière option que je préfère.
Sinon, je pense qu’un rebalancing mensuel est vraiment exagéré ! Trimestriel est la limite basse.

Dernière modification par Fructif (09/10/2015 13h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 09/10/2015 13h57

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   162  

Merci Fructif,

effectivement, déclencher un rebalancing dès lors qu’on s’éloigne trop de la répartition cible paraît intéressant et semble (sans aucun calcul chiffré de ma part) à peu prêt équivalente en frais à un rebalancing mensuel.

Pour répondre à la question de Christof, vous semblez dire par

A mon sens, y compris avec un apport le portefeuille doit être le plus prêt possible de l’allocation cible (y compris apports).

que lors d’un apport, vous recalibrez le portefeuille pour coller le plus possible à la répartition cible (contrairement à ce semble faire Faith)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 09/10/2015 14h04

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   614  

Oui "contrairement à ce qu’a dit Faith" (je ne l’ai pas écrit comme ça, car ce n’est pas trop mon style de m’opposer aux gens …)

Mais franchement c’est un peu du pinaillage. Enfin surtout entre zones géographiques, mais moins entre obligations (fonds €) et actions.

Par ailleurs, passer ses ordre le 1er ou 15, le lundi ou le mercredi … j’ai plein de statistiques là dessus … mais franchement si on lisse ça ne sert pas trop de se casser la têtes.

En revanche, il vaut mieux passer des ordres à limite, ni à l’ouverture ni à la clôture, ni dans les horaires de clôture de la bourse cible (l’après midi pour un tracker US par exemple).

Dernière modification par Fructif (09/10/2015 14h09)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 09/10/2015 16h55

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   162  

Fuctif,

Notez que j’ai écrit "contrairement à ce semble faire Faith" et pas "contrairement à ce qu’a dit Faith" ;-)

Loin de moi l’idée de vous opposer et comme l’a souligné Faith plus haut, chacun reste maître de sa façon de gérer son PP ;-) (sans vouloir offusquer PP d’ailleurs)

oui pour les ordres à limites j’ai déjà failli me faire avoir. Certains trackers ne sont pas hyper liquides et çà pourrait surprendre de laisser trainer des ordres au marché !

Hors ligne Hors ligne

 

#10 09/10/2015 17h23

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   614  

Je disais ça sur le ton de la blague (difficile à faire passer par écrit)

Sinon, oui les ordres limites, même aux US il y a eu un flash crash sur les ETF !

Hors ligne Hors ligne

 

#11 14/03/2016 07h18

Membre
Réputation :   3  

Bonjour,

Etant en phase de constitution d’un portefeuille lazy, je m’interroge sur ce même sujet.

Je pense intuitivement qu’il peut être souhaitable d’éviter les périodes correspondant aux annonces de la BCE et de la FED afin d’éviter la volatilité induite par ces périodes.

Pourriez-vous nous en dire plus sur les statistiques dont vous disposez ?

Par ailleurs, vous recommandez le passage d’ordres à limite afin d’éviter les surprises.

Existe-t’il d’autres recommandations sur ce thème ?

Edit: J’ai depuis retrouvé cette réponse dans une autre file :

A titre personnel :
- Je ne trade pas à l’ouverture et à la cloture
- J’essaye de trader à l’heure d’ouverture du sous-jacent
- Je vérifie toujours le carnet d’ordre
- Je passe un ordre à cours limite

Je reste preneur de toute information complémentaire.

Merci d’avance.

Dernière modification par yc (14/03/2016 07h32)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 14/03/2016 08h49

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   102  

Personnellement, je passe mes ordres aux marchés, dés que j’ai reçu ma paie, tout simplement… (donc généralement le 2-3 du mois). Peut importe la volatilité ou les discours de la BCE ou FED, vu que j’investis chaque mois, ça lisse le prix tout seul..


Youtube : Julien destruction nuisibles - Parrainage : Bourse Direct / Binck

Hors ligne Hors ligne

 

#13 14/03/2016 08h55

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   614  

Bonjour,

Peut être que cet article peut vous donner quelques éléments.

Mais franchement, dans une optique Lazy le spread n’est pas vraiment un sujet (si on prend des ETF "mainstream"). Ce sera amorti sur 10 à 30 ans.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 14/03/2016 09h00

Banni
Réputation :   116  

Il y a quelques effets de bord qui sont :
- cloture de mois boursier (pour les srd) ainsi que les clotures trimestrielles (les fameuses sorcieres)
- le premier jour du mois boursier
- evidemment debut et fin de sceance.

Mais si je peux m’exprimer, le but d’un portefeuille lazy est de ne pas se soucier de ces 1-2% qui seront un jour en plus pour vous et d’autres en moins.
Enfin je pense que si la marge de securité est ces 1-2 ou 4%, c’est qu’il y a un probleme dans le choix de la valeur

Dernière modification par francoisolivier (14/03/2016 14h32)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #15 07/06/2020 19h59

Membre
Réputation :   6  

Fructif, le 09/10/2015 a écrit :

A mon sens, y compris avec un apport le portefeuille doit être le plus prêt possible de l’allocation cible (y compris apports).

Pour savoir à quelle fréquence rebalancer, cela dépend complètement de vos frais de transactions. Il y a le choix entre un rebalancing réguliers (mensuels/trimestriels/annuel) ou quand cela dépasse certains seuils (par exemple, si les émergents passent de 20% d’allocation cible à 15% on rebalance, que ça fasse 6 mois ou 3 ans). C’est cette dernière option que je préfère.
Sinon, je pense qu’un rebalancing mensuel est vraiment exagéré ! Trimestriel est la limite basse.

Concernant la frequence de rebalancing et le type de rebalancing, reguliers ou a seuil, voici une etude d’AQR assez interessante sur le sujet:
Portfolio-Rebalancing-Part-1-Strategic-Asset-Allocation

Le rebalancing regulier annuel ou biannuel serait le plus performant car profitant a la fois du momentum a court terme et du retour a la moyenne a long terme.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/20087_capture_de769cran_2020-06-07_a768_195617.png

Concernant le rebalancing a seuil:

Trigger-based processes appear not to enjoy the same advantage. For example, the +/–20% threshold triggers roughly one full rebalance per year on average, and achieves tighter allocation ranges than a fixed annual process, for similar turnover.13 However, it underperforms the latter, probably because it tends to trigger rebalances during trend events (see appendix). A fixed annual schedule that is indifferent to within-year market moves is more likely to allow trends to play out.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 07/06/2020 23h55

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   129  

Étude très intéressante (qui ne prend pas en considération l’impact du DCA je crois, mais j’ai survolé rapidement l’article).

Il semble en effet que re balancer tous les ans semble un bon compromis, mais je me demande si on ne pourrait pas affiner en distinguant les rebalancements de la poche action à la hausse de ceux à la baisse. En effet, les marchés baissiers sont souvent (toujours ?) plus brefs que les marchés haussiers. Aussi, il me semble plus intéressant de vendre moins souvent les actions en cas de hausse (une fois par an donc) que de les racheter en cas de baisse.

Pour ma part, je me fixe un rebalancement annuel (à la baisse) de la poche actions, mais je m’autorise à renforcer celle-ci presqu’en temps réel en cas de krach (par paliers, mettons de 5 points d’écart par rapport à l’allocation cible).

Dernière modification par Vibe (07/06/2020 23h56)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur