Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Newsletter boursière #255

Newsletter de l’IH #255

Rejoignez nos 3602 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 



Rejoignez nos 3602 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


 

3 commentaires

1) Arnaud
05/05/2017
Bonjour Philippe
Les prix du pétrole ne sont pas élastiques.
D'autre part, les "nouveaux" pétroles, pour résumer, ne permettent pas un réel accroissement de la production qui commence à plafonner partout ou est en décroissance. D'ailleurs les faibles peux du pétrole sont un frein au développement de nouvelles productions donc on peut raisonnablement penser que des prix bas stables plusieurs années entraîneront un sous investissement à moyen terme et donc une baisse de la production.
D'accord avec l'analyse sur les tendances. La mobilité individuelle automobile est néanmoins en décroissance en Europe, je ne sais pas pour les USA, mais il y a fort à parier que les gouvernements tenteront de sauver la liberté de déplacement individuel (la bagnole) compte tenu de son importance dans l'opinion. Ce sujet est je pense très lié à la question des centres commerciaux et de leurs localisations.
2) AJE
05/05/2017
Il existe encore pas mal d'endroit à exploiter rentable avec un pétrole sous les 30 usd.

Bien qu'il faille construire des infrastructures midstream, les gaz et pétrole de schiste nord américain on de grosse réserve de capacité de production. Aux alentours de 50usd, la plupart de ces champs sont devenus rentables avec les nouvelles technologies.

Difficile de prédire l'évolution à moyen terme des prix du pétrole.
3) Silicon
05/05/2017
Le pétrole a une grande qualité , il rapporte enormément de taxes , Par devant le gouvernement peut avoir l'air contre sauf qu'il est heureux de passer a la caisse des taxes.

Il n'est qu'a voir le coté nord américain et sa faible organisation des transports communs vers les banlieues (la majorité voyage en voiture plutot qu'en bus ou train) ainsi que la faiblesse de l'antique réseau ferroviaire qui n'est même pas electrifié en plus d'être lent.

Le pétrole a encore beaucoup de belles années devant lui .

Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :