Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 

Newsletter boursière #59

Le ratio Price to book est-il pertinent ?

Rejoignez nos 4016 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 



Rejoignez nos 4016 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


 

3 commentaires

Commentaire
1) Audacesfortunajuvat
03/03/2013
Et du coup lorsque les foncières cotées de prêts hypothécaires ne décotent plus faut il vendre ?
Car que cela soit Capstead ou Annaly leurs dividendes diminuent actuellement de trimestre en trimestre.
Commentaire
2) marquise
04/03/2013
Dans l'article je lis :
"Assez intuitivement, nous comprenons que l'achat d'un immeuble ou d'une usine augmente l'actif d'une entreprise."

Heuuu non justement. Si avec ses liquidités l'entreprise achète un immeuble alors les actifs restent exactement les memes (en tout cas la premiere année, avant depreciation) : des actifs liquides sont juste devenus immobilisés. Si l'entreprise emprunte pour acheter, alors oui les actifs augmentent mais les dettes augmentent d'autant donc les actifs net sont constants et c'est ça qui compte.

Qu'as tu voulu dire ?

Fred
Réponse de Philippe
Philippe
04/03/2013
@Audacesfortunajuvat
Un prix "correct" pour les foncières cotées de prêts hypothécaires est autour de 1,05 fois les fonds propres. Avous de voir quand vous voulez vendre.
Le dividende fluctue en fonction de l'écart entre les taux obligataires long terme et court terme, il ne faut pas s'en préoccuper, juste retenir qu'il est variable.

@Marquise
Vous avez bien compris, implicitement j'évoquais un mode de financement par endettement.

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.