Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :

Newsletter de l’IH #368

C’est la guerre !

Rejoignez nos 5700 lecteurs !

Inscrivez-vous gratuitement pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles de l’IH :

 


OBJECTIF DE LA NEWSLETTER DE L’IH

Cette newsletter gratuite partage mes idées et réflexions sur l’investissement dans des actions de sociétés cotées en bourse.

Ponctuellement, d’autres sujets sont abordés, autour de la gestion de patrimoine ou du développement personnel.

Toutes les newsletters envoyées depuis sa création en 2012 sont disponibles ici.


Rejoignez nos 5700 lecteurs !

Inscrivez-vous gratuitement pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles de l’IH :

 


 

2 commentaires

Commentaire
1) bibike
09/03/2022
Bonjour Philippe,
Merci pour ce nouvel édito !
Et oui, dur de passer à l'action quand tout va mal et qu'on a l'impression que cela va encore empirer. Si on s'arrête là dans la baisse, cela n'aura été qu'une forte correction, on verra bien.

Un moyen de ne pas avoir de regret c'est de ne pas avoir de cash, comme ça, pas de regret de ne pas avoir utilisé son cash au plus bas ^^...

Malheureusement ce type de sell off peut aussi faire mal aux portefeuilles leveragés et contraindre à des cessions. C'est le jeu.

Quand on a ni cash et/ou trop de levier, il nous reste la possibilité de l'arbitrage.

Souvent ce n'est pas le moment de s'aventurer sur des dossiers inconnus au prétexte qu'ils ont plus baissé que notre portefeuille, mais il peut faire sens d'arbitrer des positions maitrisées au sein de son portefeuille, si l'on juge que l'évolution du prix/valeur théorique a évolué très favorablement pour l'une au détriment d'une autre.

Bon point l'évolution de la parité EUR/USD, la claque aurait été plus brutale encore pour mes CTO sans cet avantage. Et avec Degiro on distingue la PV latente liée à la devise et à l'évolution du sous-jacent donc assez facile à voir.
Commentaire
2) InvestisseurHeureux
10/03/2022
Rapport à votre dernière phrase, c'est quand même assez récurrent.

Un temps, on avait moqué le fait que je touchais des dividendes en USD alors que je vivais dans des pays non USD, et donc ça n'avait pas de cohérence en terme de rente.

Sauf qu'en terme de diversification, cela a bien une cohérence, et on le voit une énième fois depuis le début de la guerre.

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.