Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :

Newsletter de l’IH #339

2 trouvailles boursières, pas que pour les riches !

Rejoignez nos 6020 lecteurs !

Inscrivez-vous gratuitement pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles de l’IH :

 


OBJECTIF DE LA NEWSLETTER DE L’IH

Cette newsletter gratuite partage mes idées et réflexions sur l’investissement dans des actions de sociétés cotées en bourse.

Ponctuellement, d’autres sujets sont abordés, autour de la gestion de patrimoine ou du développement personnel.

Toutes les newsletters envoyées depuis sa création en 2012 sont disponibles ici.


Rejoignez nos 6020 lecteurs !

Inscrivez-vous gratuitement pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles de l’IH :

 


 

11 commentaires

Commentaire
1) Raf
13/12/2020
Bonjour Philippe.

Autant je connaissais Prosus, autant je découvre PSH, belle découverte, merci.

Par contre avec mon courtier Bourse Direct j'ai ce message sur PSH "Valeur interdite à la négociation (groupe)" [alors que l'image que vous montrez dans la newsletter (avec le nom, l'ISIN, etc.) est identique à celle que j'ai sous Bourse Direct, mais votre courtier n'est pas Bourse Direct, bizarre].

Une idée du souci ?
Réponse de Philippe
Philippe
13/12/2020
Bonjour,

Peut-être parce que PSH est un trust immatriculé à Guernesey.

J'ai pu l'acheter avec Binck/Saxo Banque.

Bon dimanche,

P
Commentaire
3) Bastien43
13/12/2020
Bonjour,

Merci pour cette nouvelle Newsletter. Super intéressant de vous suivre et vous lire. Merci pour cette "découverte", je ne connaissais pas PSH.
J'ai une question svp : pourquoi ne vous êtes vous pas placé sur Prosus, seulement car il est impossible de trouver une estimation de la NAV ?

Merci par avance,
Cordialement
Bastien
Réponse de Philippe
Philippe
13/12/2020
Prosus est sur ma shortlist, mais je suis aussi curieux d'avoir les avis des lecteurs sur le sujet.
Commentaire
5) MaunaKea
13/12/2020
Bonjour Philippe,

interessé par Bill Ackman depuis l'affaire Herbalife et surtout son gros coup pre COVID, apprecié aussi ses rachats en mars avril, ca m'a personnellement encouragé

mais quelques problèmes quand même sur PSH:

- sur la perf, votre graphique me semble trompeur, d’après tipranks, on est plutôt à +46% depuis 2012 contre +200% pour le sp500... LE MOJO ?

https://www.tipranks.com/hedge-funds/bill-ackman

- d’après SAXOBANK on est à 3,16% de frais sur ce fonds... c'est très cher par rapport à un bon vieux tracker à 0,60% de type core...

bref pour ma part
Commentaire
6) Piksou
13/12/2020
Bonjour Philippe,
Pour une fois je suis étonné que vous découvriez maintenant Prosus, c'est un des rares poids lourds de l'internet coté en Europe.
Patrick a écrit un article sur son excellent blog Ratio Rating Ranking il y a un an:
http://ratioratingranking.blogspot.com/2019/10/prosus-la-plus-grande-entreprise.html
Commentaire
7) cat
13/12/2020
Bonjour Philippe,

merci pour la newsletter et pour le partage d'idées.

Pour revenir à l'idée de Prosus, j'avoue ne pas bien savoir où l'on situe la limite entre capital-risque et capital-investissement mais si l'on parle de capital-investissement il y a également quelques holdings cotées sur la place parisienne qui permettent d'investir sur ce créneau.

Elles n'ont bien entendu pas la taille de Prosus, la plus grosse étant probablement Eurazeo, qui avec ces 4Mds de capitalisation est un nain à côté de Prosus. Néanmoins ces sociétés donnent également un accès indirect aux actifs non-cotés, à n'importe quel particulier.

Bien à vous,
cat
Réponse de Philippe
Philippe
14/12/2020
@Cat

Tout à fait, mais l'historique de performance d'Eurazeo ou Wendel n'est pas terrible.
Commentaire
9) julien
14/12/2020
Merci pour cette Newsletter.

Je joue la décote sur Tencent depuis Naspers avant le spin-off de Prosus...Mais j'avais loupé que Prosus était éligible au PEA.

J'aurais dû faire l' arbitrage fiscal entre PEA et CTO juste après le spin-off, j'ai loupé une occasion d'optimiser ma fiscalité. Mais ça reste toutefois bon à avoir en tête pour d'éventuels renforcements ! Mieux vaut tard que jamais

Et c'est vrai que Pershing Square est tentant...
Commentaire
10) Palliel78
26/12/2020
Bonjour Philippe,

Encore une fois, merci pour la qualité de vos postes et pour vos livres qui ont grandement fait avancé ma culture financière.
Le PEA est un produit fiscalement très intéressant puisque après 5 années de détention les revenus, produits et plus-values ne sont plus imposables à l’impôt sur le revenu.
Il est donc clairement incontournable pour les actions française détenus en portefeuille (Dassault, L'Oréal, Legrand...).
Je suis en revanche beaucoup moins convaincu de l’intérêt de loger des actions étrangères dans un PEA (unilever, prosus). Les prélèvements à la source sur les dividendes d’actions étrangères sont perdus, puisqu’ils ne sont compensés par aucun crédit d’impôt.
Bien que Prosus soit éligible au PEA, avez-vous fait le choix de le loger dans votre PEA ? Si oui, quelles sont les raisons qui vous ont orienté à faire ce choix ?
En vous remerciant.
Réponse de Philippe
Philippe
26/12/2020
Bonsoir Palliel78,

Le "risque" avec Prosus dans le PEA est un dividende exceptionnel lié à une cession d'actions Tencent. Mais pour l'heure, Prosus réinvestit tout son argent dans de nouvelles participations, donc c'est une société plutôt capitalisante que distribuante. Ainsi, c'est parfait pour le PEA ! Il n'est pas non plus à exclure que le prélèvement à la source sur les actions hollandaises se réduise : si l'Angleterre devient un paradis fiscal, les Pays-bas pourraient bien suivre...

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.