Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 

Newsletter de l’IH #327

La bourse est le temple des regrets : je hais la bourse !

Rejoignez nos 5658 lecteurs !

Inscrivez-vous gratuitement pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles de l’IH :

 


OBJECTIF DE LA NEWSLETTER DE L’IH

Cette newsletter gratuite partage mes idées et réflexions sur l’investissement dans des actions de sociétés cotées en bourse.

Ponctuellement, d’autres sujets sont abordés, autour de la gestion de patrimoine ou du développement personnel.

Toutes les newsletters envoyées depuis sa création en 2012 sont disponibles ici.


Rejoignez nos 5658 lecteurs !

Inscrivez-vous gratuitement pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles de l’IH :

 


 

39 commentaires

Commentaire
1) JP1331
26/04/2020
Excellent votre édito!
Je m’inquiétais de ne pas recevoir de vos nouvelles et suis donc rassuré: je vous suis (avec beaucoup d’intérêt) depuis de nombreuses années.
Vous avez raison de dénoncer ces formations « bidons » qui fleurissent en cette période exceptionnelle: c’est de l’escroquerie!
Je suis convaincu que, dans le temps, la méthode que vous vous imposez et que vous proposez, sera gagnante!
Bon dimanche
J-Paul
Commentaire
2) Scpi rentier
26/04/2020
Bonjour Philippe.

C était imprévisible cette histoire de pangolin ne te reproches rien.
Ça va être dur pour les resto, hôtels... car même si ça réouvre les gens vont plutôt rester chez eux tant qu il n y aura pas de vaccin efficace.
Moi j'ai emprunté pour investir en SCPI , c est un coup dur !
Commentaire
3) HM
26/04/2020
Pourquoi n'avez-vous pas proposé d'agir comme les Pichu ? oubien que conseillez-vous : jouer en bourse ou au Loto ?
Commentaire
4) Zhole
26/04/2020
Ouais , investir, c'est prévoir aussi ...
Reprenons le raisonnement de Mme Michus:
- Un peu d'or (ok c un peu tard ... mais qd meme) ca peut servir dans les périodes qui s'annoncent ...
- Un peu de BTC ... halving de mai arrive ...

Et un petit "sous portefeuille" de GAFAM, ca fait pas de mal à coté des "bonnes valeurs" ...

On diversifie sur les valeurs, il faut aussi diversifier sur les stratégies ...
Commentaire
5) Vkyng
26/04/2020
Et si c'était la meilleure manière de trouver des investissements ?

Pourquoi ne pas investir dans les entreprises qui nous font vibrer, il y a de forte chance pour qu'il y ait d'autres personnes qui se passionnent pour les produits de ces entreprises.

N'est-ce pas la un bon pilier d'investissement, que d'investir dans les choses que l'on apprécie et que l'on peut utiliser tout les jours. Je pense que dans les cas des "startup" il s'agit d'une méthode bien sous-estimée. Mais ce qui est sûr c'est qu'il faut avoir les mêmes goûts ou imaginer le bienfait que ces marques apportent aux gens. Si vous pensez que Facebook ne sert à rien, il est clair qu'il ne faut pas que vous y mettiez les pieds, parce que 2,5 milliards de personne trouve que cela sert à quelque chose.
Commentaire
6) Eric
26/04/2020
Trop bien, cet édito!
Commentaire
7) Maurice
26/04/2020
C'est impressionnant de se dire qu'avec un simple ETF world (capitalisant) votre portefeuille serait à +200% encore aujourd'hui (et+300% au plus haut) contre +25% aujourd'hui.
Vous m'en voyez vraiment navré pour vous.
Mais c'est une sacrée leçon pour nous tous, qui fait sacrément réfléchir quant à l'opportunité du temps passé en recherche et sélection de titres (sans oublier le stress qui va avec).

J'espère que votre portefeuille retrouvera vite des couleurs et je vous remercie encore pour l'ensemble de vos partages et votre transparence.
Commentaire
8) Petrus
26/04/2020
Les michus n'ont jamais fait que suivre votre recommandation : n'achetez que des sociétés dont vous serez fiers d'être propriétaire dans 10 ans
Commentaire
9) Krusty the Clown
26/04/2020
La bourse est un pari sur l'anticipation des profits. Ca n'a pas tant de rapport avec les performances à l'instant T de l'économie réelle (qui appartient déjà au passé).

Savoir analyser les tendances de consommation et la solidité des avantages concurrentielles permet de se constituer un PTF cohérent.
Les analyses fondamentales sont sympathiques mais ne disent rien des potentiels relais de croissance disponibles... C'est pourtant LE critère numéro 1. Le second, étant la diversification sectorielle et géographique.

Donc ne pas être investi sur les GAFAM, en particulier AMZN et MSFT étant donné leur moat respectifs, est quand même une sacrée conviction.
A contratio, je ne comprendrais jamais IBM dans un PTF en 2020 alors même qu'ils se font laminer par les deux sus-cités + GOOG sur leurs cœurs de métier (cloud + AI).
Commentaire
10) Fs
26/04/2020
Merci, mille fois merci cher Philippe pour vos éditos !
Votre flegme quasi britannique force le respect.

Je me permets quelques réflexions complémentaires :

1- Le pb de la bourse est sa cotation quotidienne. Ça donne envie d'aller voir, ça donne envie de trader... Finalement, seul le broker s'enrichit...

1bis - buy and hold +rendements me paraît le plus résilient (peut-être via ETF ?)...

2- Une expérience a démontré que des singes qui achetaient des actions au hasard, étaient finalement plus performants que d'honnêtes traders pro...

3- Si il y avait une cotation au jour le jour des biens immobiliers, il y aurait beaucoup de suicides...

4- Le cygne noir existe partout, tout le temps :
J'ai un portefeuille d'actions qui vient de côter (je ne dis pas perdre, puisque je suis "hold") -30% à cause du virus...
J'ai un parc immobilier LMNP qui se voit recalifié LMP (professionnel) de facto suite à un petit décret voté en douce le 28/12/2019... Pas les mêmes impôts, cotisations SSI, plus-values professionnelles, etc, à cause de Macron...
J'ai une Assurance Vie en fond Euros qui tombe à un rendement moindre que l'inflation, à cause des taux d'intérêts négatifs...
J'ai un Livret A à "0%" à cause de Lemaire...
J'avais planté des jolis petits plants de légumes pour cet été, qui ont disparu en une nuit à cause des limaces...
J'avais un boulot en or, indépendant, je gagnais beaucoup, je n'étais jamais malade... Mais un accident de la route est arrivé... je suis en invalidité, je touche 500 euros par mois, je n'ai droit à rien d'autre (ancien indépendant...), je suis une personne fragile vs covid-19, je suis "super confiné"... à cause d'un pauvre con qui téléphonait en conduisant sans se rendre compte qu'il était en sens inverse sur une nationale... boum !

Alors ceux qui refont le passé ont toujours raison, ceux qui prédisent l'avenir se rassurent eux-même sur leurs actions présentes.
Il faut faire ce que l'on a envie de faire au moment où on en a envie.
Il faut se former ou au moins s'informer pour ne pas se faire détrousser.
Il y a toujours un aléas qui vient modifier ses plans, le plus judicieux n'étant pas de résister, mais de s'adapter et avancer.

Portez-vous bien.
Commentaire
11) Steph
26/04/2020
Merci pour votre suivi et votre transparence. Nous apprenons bien plus de nos erreurs et de celles des autres que des personnalités à succès à la Warren Buffett & co, qui sont inimitables. Si tout le monde avait l'humilité de présenter ses ratés, nous gagnerions tous un temps précieux.
Commentaire
12) Vincent
26/04/2020
Merci beaucoup pour cet édito qui donne matière à réfléchir (comme souvent) sous couvert d'une note d'humour qui fait du bien. Vous avez néanmoins omis un détail : je pense que Mr et Mme Michu auraient probablement participé à l'IPO de la Française des Jeux ;o)
Portez-vous bien également, bon Dimanche et merci encore pour votre transparence et votre pédagogie, bonne continuation !
Commentaire
13) DDtee
26/04/2020
Excellent édito qui -c'est bien sa pertinence- au delà de l'humour nous pose questionnement.
Finalement, n'est pas Michu qui veut...
Si la recherche de la connaissance a la prétention de nous éclairer le chemin, elle peut sans doute aussi empêcher de voir l'évidence ? Encourager le biais historique ?
Il faut espérer pour suivre l'adage que la bourse qui se rétrécit nous élargisse la conscience ;)
Commentaire
14) dangarcia
26/04/2020
C'est fou ce qu'on peut faire en bourse avec des "si" :lol:

Plus sérieusement qu'est-ce que cela vous inspire par rapport à vos choix de gestion futurs (car les choix passés on ne peut pas les changer) ?
Commentaire
15) Surin
26/04/2020
Super edito merci ! Peut-on mettre +1 pour un edito ?

En vous lisant je me demande comment avez-vous vécu le tutoiement chez Mc Donald's ?
Etes-vous devenu allergique à cela ensuite ou c'est une simple gageure de bonne tenue ?
Commentaire
16) ohpinez
26/04/2020
Pour moi, tout le fond de votre ressentiment vient du fait que d'une manière dogmatique une grande partie des investisseurs heureux supposent comme ils travaillent dur et se forment que c'est forcément le meilleur moyen de réussir.

Il suffit de voir les réponses à la file "comme les gens sont paresseux". Ils n'empèche que les Michus qui étaient paresseux ont plus gagnés.

Alors en bourse on cherche des pépites, des biens sécurisés, avec des murs physiques et des très bons rendements. On est énervé car les paresseux gagnent plus même avec un tracker qui sur-représente les sociétés qui ne gagnaient pas un dollar il y a dix ans.

Le véritable problème c'est que monsieur le marché a forcément raison, même s'il a tord. Et que ça, même en travaillant très dur, on n'y peut rien.
Commentaire
17) Franck059
26/04/2020
Je me permets de rectifier quelques informations erronées sur le Msci World.
Au 1er avril 2020, libellé en €, et en net return :
L'indice progresse sur 10 ans de 133 % soit +8,83 % par an
Mais sur 20 ans, il ne progresse que de 64,36 % SEULEMENT soit + 2,51 % par an.
Avec les frais annuels, ce serait sans doute un peu moins pour un etf suivant cet indice.
Mais sur 20 ans, on traverse trois crises (celles-ci sont à l'évidence de plus en plus fréquentes)
Commentaire
18) Maurice
26/04/2020
Excusez-moi Franck059 mais je m'interroge sur la source des pourcentages que vous évoquez.

Je confirme la performance de 300 et 200% évoquez plus haut, sur la base de l'ETF CW8 à partir de juin 2009 (notre hôte mesure à partir de mai 2009 mais ce mois n'est pas disponible).
Vous pouvez vérifier ici :
https://www.justetf.com/de-en/etf-profile.html?query=LU1681043599&groupField=index&from=search&isin=LU1681043599&tab=chart
Commentaire
19) Jerome Leivrek
26/04/2020
Excellent édito.
Et au diable ceux qui nous répètent que "si vous aviez pris un ETF monde vous seriez plus riche". On pourrait tout aussi bien dire que si le 16 mars vous aviez mis toutes vos économies dans un call à échéance un mois sur Total, vous seriez rentier et vous pourriez meme arrêter la bourse. Et alors, à quoi nous sert cette information pour l'avenir ?
Bref, continuez à faire vos éditos.
Commentaire
20) MaximusDM
26/04/2020
Vos exemples peuvent amener chacun de nous à se poser la question de l'humilité en investissement.
Beaucoup d'investisseurs vont se former auprès de maîtres (l'école Graham, buffett, etc...) pour qui l'esprit contrarian est l'une des conditions nécessaires pour battre le marché.
Et cette notion fait souvent son chemin dans l'esprit de l'investisseur particulier. Sauf qu'elle peut-être dangereuse : on cherche instinctivement la perle decotee, une anomalie que le marché n'aurait pas vu. Et la le pourcentage d'erreur est souvent énorme alors que les locomotives continuent à avancer... sans l'investisseur particulier qui s'entête à croire qu'il est plus malin que monsieur tout le monde et que monsieur le marché.
Il faut parfois être plus basique, avoir le bon sens paysan dans ses choix d'investissement plutôt que de vouloir pisser contre le vent. Étudier les 25 derniers rapports annuels d'une société peut donner l'illusion que l'on connaît bien le dossier et que l'on a un avantage sur le reste du monde. Mais c'est une illusion.
Commentaire
21) Vibe
26/04/2020
Merci pour cet édito.

Un point tout de même concernant la pertinence de l'indice de comparaison : pendant des années (les premières, celles où les actions ont le plus monté), le portefeuille était très équilibré (quelque chose comme 65 % actions/30 % fonds euros/5 % cash, je ne me souviens plus exactement). Un ETF 100 % actions comme le MSCI World n'est donc pas forcément pertinent, il le serait, mais uniquement pour la poche actions. Un fonds flexible est plus pertinent lorsque l'on considère le patrimoine total (d'où la comparaison avec Carmignac Patrimoine au début).
Commentaire
22) Canis
26/04/2020
Bien d'accord avec MaximusDM.
Pour obtenir des résultats honorables, des stratégies basiques -comme celle décrite par IH- ont pu se montrer aussi efficaces que celles qui reposent sur des heures et des heures de lectures et d'analyses. C'est le paradoxe de la bourse. Les plus cultivés et les plus bûcheurs ne sont pas forcément les mieux récompensés. "Je préfère avoir vaguement raison que précisément tort", disait Warren Buffett.
Commentaire
23) lo
27/04/2020
Félicitations pour votre courage d'évoquer la réalité. Beaucoup de ne le font pas dès qu'ils perdent...

Cela étant dit, certains pourrait penser que vous avez été, vous aussi, une mme michu.

En effet, vous avez réalisé des opérations gagnantes dans un environnement gagnant (post2009) puis vous vous êtes dit pourquoi je ne ferait pas une site internet puis des bouquins, etc...

Merci en tout cas pour votre franchise !
Commentaire
24) Franck059
27/04/2020
@Maurice

Il est vrai que j'ai omis de citer ma source.

Elle est pourtant simple (puisqu'il s'agit de l'indice msci World) :

www.msci.com
Commentaire
25) FrugalisteHeureux
27/04/2020
Merci pour cette newsletter pleine d'humour. Il semble toutefois que vous riez jaune ... Pareil pour moi en comparant les performances de mon portefeuille à des indices, S&P500; notamment. Il est vrai que ce dernier est maintenu à flots par les "valeurs Michu". Après les BRICS, les GAFAM, etc. avez vous pensé à déposer cette marque ?
Réponse de Philippe
Philippe
27/04/2020
L'exemple de Michu est évidemment volontairement excessif : Michu aurait aussi pu acheter Renault car il a une Renault, Crédit Agricole car il est au Crédit Agricole et Iliad car il est chez Free. Et sa performance boursière aurait été plus modeste !

C'était surtout une manière de montrer que les investissements "Growth" avaient fait bien mieux que les investissements "Value" ces dernières années, et que comble du comble, ils surperformaient encore avec le confinement.

On peut l'expliquer par des taux d'intérêt faibles, par la logique du "winner takes all" avec les nouvelles technologies, ou par le fait que la mutation technologique en cours est un changement de paradigme. Mais à la limite, peu importe les causes, les faits sont là.

Pour répondre à Dangarcia, j'en tire deux propositions :
1) soit je passe à des ETF complètement diversifiés,
2 soit je dois inclure des actions "growth" en portefeuille, même en l'absence de dividende, ou avec un dividende riquiqui (puisque le payout ratio est faible et la valorisation élevée).

J'avais déjà entamé le 2), je vais poursuivre. Pour rester dans la logique d'un portefeuille d'actions dont l'objectif premier sont les dividendes croissants, chaque mois je ferai deux achats/renforcements : un achat "growth", et un achat "rendement".

Après, sur le fait de rechercher la "meilleure" action, avec le "meilleur" couple rendement/risque quel que soit le risque, j'ai définitivement abandonné vers fin 2018, mais n'ai pas liquidé ces positions "historiques" (CBL, WPG, INTU, LB...).
Commentaire
27) Thomas Aurlant
27/04/2020
Tout d'abord bravo pour cet édito, qui certes manie de l'humour noir, tout en gardant un certain recul.
Ensuite bravo pour la transparence et enfin bravo pour la persévérance.
Tout cela forme la base d'un bon investisseur.

Le plus dur pour l'investisseur à long terme, est de rester fidèle à une stratégie.
Je n'ai jamais pu le faire, mais j'ai trouvé la parade: diversifier les stratégies en gardant l'essentiel: rester investisseur à long terme.
Je pense toutefois que le buy&hold; a fait son temps dans un monde où tout va très vite... Ou alors il ne faut regarder le très long terme, comme le fait Buffet. Ce qui laisse encore de la marge pour revenir très haut...
Commentaire
28) dangarcia
27/04/2020
Merci pour votre réponse.

Inclure des actions "growth" est une bonne option mais demande encore plus de travail, (bon courage !) cela dit liquider un portefeuille patiemment construit ligne à ligne pour passer sur des ETF diversifiés est frustrant.
Et se pose alors le problème, le moment venu, de devoir vendre des parts pour consommer.

Pour ma part, mon portefeuille ayant atteint une taille critique j'ai trouvé une solution "lazy" pour diversifier sans remettre en cause la stratégie initiale, c'est de réinvestir les dividendes dans un ETF World. Cela permet de discriminer capital et revenus du capital, voire de protéger cette poche en cas de besoin.
Commentaire
29) Pélican31
27/04/2020
Oh oui Philippe, il y a de quoi haïr la Bourse, même en n'étant pas anti-capitaliste !
Le lissage dans le temps et la diversification dans des MOAT restent pour moi les clés de votre stratégie long terme.
Et j'aime vos exemples de Mme Michu qui sont bien choisis dans les deux sens !
S'agissant du Value, je ne serais pas si négatif et faire un choix 50/50 avec le Growth est une piste que vous envisagez désormais et que je relève avec intérêt.
Il y a des boîtes comme par exemple Air Liquide, Johnson & Johnson, Coca Cola, Elia Group pour ne citer qu'elles, qui représentent 4 secteurs d'activité (matériaux, santé, consommation de base, utilities) et qui tiennent bien cette crise pour le moment.
Il y a aussi un écueil avec les sociétés qui versent un fort dividende, et je pense préférable de les éviter. Dassault Systémes ou Berkshire Hathaway n'en versent que très peu, et représentent deux autres secteurs (tech et finance). Pour remplacer le dividende, il faudrait alors en vendre un peu de temps à autre.
Le recours aux ETF est une option que vous évoquez aussi dans votre livre, mais est-ce qu'il n'y a pas là aussi des modes communs de pure finance qui masquent une vraie diversification. Par ailleurs, cela conduit à participer, certes très modestement, à des entreprises non conformes à ses valeurs.
Commentaire
30) Gassinvest
27/04/2020
Merci Philippe pour votre suivi et pour votre transparence. Je trouve vraiment très intéressant de vous suivre depuis toutes ces années, vous êtes inspirant. Il y a une chose que je ne comprend pas dans votre approche c'est pourquoi est ce que vous tenez absolument à rester tout le temps investi et buy & hold. Est ce parce qu'une approche plus active vous prendrez plus de temps et que vous ne voulez pas penser plus que ça à la bourse ? En effet si vous regardez les marchés il y a toujours des phases haussières suivie de phases baissières et ainsi de suite. Même s'il n'est pas possible d'acheter au plus bas et vendre au plus haut il est tout de même possible de profiter favorablement de ces mouvements du marché pour améliorer la performance.

Concernant les GAFAM et plus généralement le digital j'ai été très étonné de ne pas vous voir investir d'avantage dans ce secteur surtout qu'il me semble que de par votre ancien métier (et aussi vos activités e-commerce et le site de l'investisseur heureux) vous êtes bien renseigné sur les révolutions que nous vivons actuellement et les grandes transformations sociétales qui sont favorables à toutes les entreprises technologiques.

Certes les valorisations sont élevés mais quand on voit comme tout a changé rapidement ces dernières années et comment la société et l'économie sont en train de se transformer et qu'on se projette à 10 ans (ou même à 3 ans) j'ai du mal à comprendre qu'on ne veuille pas faire partie de l'aventure surtout que beaucoup de ces sociétés maintenant gagnent de l'argent pas comme en l'an 2000. De mon côté ce que je me dis pour me motiver à acheter des sociétés technologiques sur valorisé c'est : si ça baisse tant mieux tu pourras renforcer ta ligne à bon compte (approche que vous m'avez entre autre inspiré avec la citation en début de vos newsletters : "Achetez seulement des actions dont vous serez heureux si le cours baisse de 50% [afin de renforcer à vil prix].") et si ça continu à monter au moins tu seras dans le train. Aujourd'hui les actions que je serai le plus heureux de voir baisser de 50% pour pouvoir les renforcer sont à n'en pas douter les acteurs de la transformation digitale.
Réponse de Philippe
Philippe
28/04/2020
@Gassinvest

En fait je suis ambivalent sur les GAFA, car à la fois je les aime en tant qu'utilisateur (Google, Amazon), à la fois je les déteste. Par contre j'étais actionnaire de Microsoft...

Sur le Buy & Hold, c'est un vrai sujet, puisque plusieurs de mes "nanars" étaient positifs au départ (CBL, WPG...).

Et Boeing que j'avais vendu parce que le cours était monté "trop" vite, et on voit où on en est aujourd'hui.
Commentaire
32) Harricana
29/04/2020
Excellent Edito !

Merci Philippe pour cette newsletter, tous les outils, le forum, xls portfolio et surtout pour le livre qui m'a vraiment permis d'investir en bourse avec de bons principes et de bons résultats.
TRI annuel moyen de 9% depuis 2012; 8% après COVID.

1) Je n'applique que le LIVRE, Rien que le LIVRE, Tout le LIVRE avec comme tout le monde quelques coups de coeur "Michus". Principalement,
Diversification des secteurs
Diversification des devises
Entreprises leaders ou presque dans leur secteur
Growth ou Dividende peu importe

2) Par rapport à ces principes
Vous vous en êtes éloignés en ce qui concerne les secteurs, mais ça vous le savez déjà.
Vous n'avez pas de CHF, sans doute à cause des 35% de retenue, mais il y a de magnifiques entreprises Suisses qui ne déçoivent que très rarement.

Sur l'alternative Growth ou Dividende:
Si vous avez besoin de revenus réguliers, il n'y a pas de grosse différence fiscale ente soutirer du cash provenant de dividende ou vendre des actions "growth" pour récupérer une plus-value partielle. Ni sur un compte titre, ni sur un PEA, ni sur une AV Titres vifs

3) Sur les GAFA's, je les compte comme une catégorie à part et en plus des techno. En effet elles sont tellement puissantes et universelles qu'elles ne sont pas que "techno" et sont au-delà des secteurs traditionnels. Ca vaudrait presque le coup d'ajouter un secteur "GAFA" sur xls portfolio

C'est ma modeste contribution, encore UN GRAND MERCI pour ce forum, les outils et le livre.
Commentaire
33) Palliel78
01/05/2020
Merci IH pour cette excellent edito et la qualité de votre suivi.

Suite au spin off de United Technologies, comment avez-vous recalculez le PRU de Raytheon et Otis ? En quelle proportion ? En vous remerciant.
Commentaire
34) Tanuky
01/05/2020
Bonjour Philippe,

Votre portefeuille a principalement subit l'écart de performance de la Value vs Growth sur ces 10 dernières années.

On le voit très bien sur le graphique 17 de la présentation*
L'écart progressif qui s'est matérialisé depuis 2009 - exactement le démarrage de votre portefeuille boursier !

*https://www.yardeni.com/pub/stockmktperatio.pdf

Dommage, toujours plus facile après coup...

Cependant, il est également tout à fait possible que le cycle s'inverse et que la Value reprenne du terrain sur cette nouvelle décennie comme cela a été le cas entre 2000 et 2009 ! N'abonnez pas votre stratégie qui finira bien par payer dès que le cycle sera plus favorable pour la Value,

Au plaisir,
Commentaire
35) Cromod
01/05/2020
Excellent édito ! J’ai l’impression qu’il a été repris/copié dans la dernière vidéo de la chaîne « Zone Bourse » sur YouTube : « Faut-il être intelligent pour gagner en bourse ? ».
Réponse de Philippe
Philippe
01/05/2020
@Palliel78

Je me base simplement sur les éléments donnés par Binck, en divisant le montant investi par le nombre de titres, et ça me donne le PRU.

Avec cette méthode, les PRU donnés par Binck pour OTIS, CARR et RTX m'ont semblé cohérent.

@Tanuky

Il est difficile de savoir si cette différence va continuer ou non sur la prochaine décennie.

Mais à l'heure actuelle, cela continue encore : le NASDAQ est proche de son record, tandis que les bancaires et l'énergie sont à la cave.

@Cromod

Possible !
Commentaire
37) jean
02/05/2020
Cher IH

Alors que tous vos titres sont chez Binck, pensez vous changer ou ajouter un autre courtier , alors que des augmentations de tarifs sont prevues et pour diversifier les risques?

Toujours autant de plaisir a vous suivre et vous lire depuis plusieurs années.

cordialement
Commentaire
38) Wisdom88
02/05/2020
Bonjour,

allez vous vous réorienter vers une stratégie lazy avec des ETFs qui vous auraient fait gagné plus d'argent tout en y consacrant moins de temps ?
Commentaire
39) Pelican31
06/05/2020
@Jean : je partage votre même questionnement. Dans une optique de diversification, il semble opportun de ne pas avoir tous ses avoirs dans le même établissement.
Le Particulier du mois de mai (je cite mes sources, je ne fais pas de pub !) analyse la protection de l'épargne et rappelle que la garantie des titres du FGDR (Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution) se limite à 70 000 euros par client et par établissement. Les avoirs concernés sont les actions, obligations, parts de FPC, ... La garantie ne se déclenche qu'à condition que les titres aient disparu, et que le teneur de compte soit en cessation de paiements et ne puisse restituer ces titres, ni les rembourser.
Pour les PEA, on n'a pas le choix puisqu'on ne peut en avoir qu'un, mais pour les comptes titres, inutile de se priver, et donc ouvrir plusieurs comptes dans des établissements différents offre une protection complémentaire dès lors que les montants avoisinent ce plafond.

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.