Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3500 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 



Portefeuille Investisseur Heureux - Novembre 2015

01/11/2015 - 2830 € de dividendes bruts mensuels, 461 k€ de capital

Reporting d’octobre 2015 du portefeuille. 78e mois de reporting.

78e mois de reporting (plus de six ans de transparence et partage) : l’objectif est l’obtention d’une rente mensuelle pérenne de deux SMIC nets, soit 2250 € après impôts et prélèvements sociaux ou environ 2830 € avant impôts et prélèvements sociaux. La stratégie patrimoniale pour y parvenir a été explicitée en filigrane sur ce blog ou les forums, et est décrite en détail dans mon livre.

Dividendes d’actions cotées perçus

Après l’arrêt de mon activité principale en 2013 (Suis-je rentier ?), l’essentiel de mes revenus provient maintenant des dividendes de mes actions, dont sociétés immobilières cotées, et d’une TPE française dans laquelle je suis coactionnaire, dont l’actif principal est un site e-commerce.

Hors la TPE, le montant des dividendes reçus avant impôts et prélèvements sociaux, en base mensuelle, est d’environ 2830 € en octobre 2015.

Calendrier des dividendes :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Dépendance des dividendes :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

On notera une forte dépendance, assumée, aux sociétés immobilières Cominar, VEREIT et CYS.

Performance

Bien que ne m’en préoccupant guère (la rente est générée par les dividendes, non par les plus-values boursières), dans la continuité des précédents reportings, je poursuis le suivi de la performance.

Le portefeuille Patrimoine reprend 7,07% en octobre, mais reste éloigné de son plus haut d’avril 2015.

Evolution de la performance mensuelle sur les 78 mois de reporting :

Evolution de la valeur de la part :

Les dividendes sont intégrés nets d’imposition et prélèvements sociaux dans le calcul de la performance, quelque soit leur utilisation effective (consommation ou réinvestissement).

Le crédit d’impôt lié aux nombreuses actions étrangères détenues et l‘écart entre l’acompte éventuel vs l’imposition réelle (moins élevée) ne sont pas réintégrés, donc la performance effective est légèrement supérieure à celle indiquée.

Allocation stratégique

J’avais prévu d’arrêter mon activité principale à quarante ans, avec un capital de 600 k€.

Je l’ai stoppée à trente-quatre ans, avec un capital de “seulement” 450 k€ (aujourd’hui 461 k€), fruit de mon épargne et investissements (ni aide, ni héritage, je suis arrivé à Paris fin 1999 à vingt ans avec un BAC+2 et environ 1 k€ en poche – premier logement dans un foyer de jeunes travailleurs en banlieue, interminables transports en commun, travail acharné, reprise d‘études, etc.).

Aussi, l’allocation stratégique s‘écarte nettement de celle préconisée dans mon livre, en étant plus agressive (allocations obligataires et monétaires réduites à leur portion congrue) et plus concentrée (forte sensibilité aux devises étrangères et à l’immobilier canadien et américain) :

A ce capital s’ajoute ma participation dans une TPE française (cf. supra et infra) à la profitabilité modeste et pas nécessairement pérenne, compte tenu d’un environnement de plus en plus concurrentiel.

Livrets (≈0 k€)

La rentabilité des livrets est devenue extrêmement faible.

Ces 0 k€ correspondent à la trésorerie “boursière” en attente d’investissement, actuellement quasi nulle.

La trésorerie d’usage quotidien, disponible sur mes comptes courants, n’est pas comptabilisée dans ce reporting.

Fonds euros en assurance-vie (≈2 k€)

Mes fonds euros sont :

  • eurossima, détenu via un contrat d’assurance-vie Boursorama
  • Suravenir, détenu via un contrat d’assurance-vie Fortuneo

La seule chose qui m’empêche de tout liquider sont les montants minimaux requis pour ne pas avoir à clôturer l’assurance-vie et perdre les bénéfices liés à l’ancienneté.

Produits de taux (≈31 k€ d’une société de prêts hypothécaires)

Quoique cela soit discutable, mon investissement dans la société CYS peut être assimilé à un placement dans un fonds fermé obligataire avec effet de levier. En effet, CYS détient un portefeuille d’actifs constitué de prêts hypothécaires résidentiels titrisés garantis par l’Etat américain (cf. Sociétés de prêts hypothécaires).

Immobilier (≈270 k€ d’immobilier coté)

Mes investissements immobiliers le sont au travers de sociétés immobilières cotées en bourse (Real Estate Investment Trust), qui permettent une diversification géographique et typologique aisée (cf. Investir dans l’immobilier depuis chez soi) :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Dans le détail :

Ces foncières cotées sont détenues sur un compte-titres chez Binck.

Actions (≈459 k€ dont 270 k€ d’immobilier coté et 31 k€ d’une société de prêts hypothécaires)

Allocation sectorielle :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Allocation opérationnelle :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Ces actions sont détenues sur un compte-titres chez Binck.

Société non cotée

Je suis coactionnaire à 50% d’une TPE dont l’actif principal est un site e-commerce.

Cette participation n’est pas comptabilisée dans la performance ou l’allocation stratégique, mais relativise la surpondération patrimoniale en dollars américains et canadiens.

Commentaire de gestion

Rente mensuelle via les dividendes d’actions cotées

En base mensuelle, le montant des dividendes bruts perçu est d’approximativement 2830 €.

J’ai finalement soldé à perte (15 000 € tout de même) mon investissement dans le distributeur britannique Tesco. Le dividende était nul et la rentabilité de la société m’est finalement apparue définitivement entamée : le retour à 6% de marge opérationnelle me semble impossible compte tenu de la présence croissante des enseignes à bas coûts (Asda, Aldi et Lidl).

Tesco est certes le plus gros distributeur britannique, mais la différence n’est pas assez marquée avec ses concurrents pour qu’il bénéficie d‘économies d‘échelles significativement plus importantes, de nature à présenter un avantage compétitif sur ses concurrents.

Les 40 000 € liés à la cession des actions Tesco ont été réalloués sur le distributeur américain Walmart, l’informaticien américain IBM, le producteur de potasse canadien Potash Corp et la société de pipelines américaine Kinder Morgan : mécaniquement, la rente mensuelle a donc fortement augmenté ce mois-ci.

Plusieurs sociétés en portefeuille sont directement soumises aux aléas des prix des matières premières :

Par conséquent, si le cours de l’une ou l’autre de ses matières premières restait durablement “bas”, les profits et ipso facto, les dividendes, des sociétés en question seront nécessairement abaissés.

D’autres sociétés ont un taux de distribution relativement élevé qui supporterait mal une éventuelle réduction de leurs profits, même temporaire :

D’autres sociétés, au contraire, devraient voir leur dividende s’apprécier année après année :

Enfin, certaines sociétés ont naturellement des profits et un dividende volatile :

  • la société de prêt hypothécaire CYS

Dans leur ensemble, tout cela devrait plus ou moins se compenser et la rente devrait être relativement pérenne, quoique j’escompte continuer à diversifier celle-ci dans le futur.

Valorisation du capital

Les vicissitudes boursières ne me préoccupent guère, à long terme, seules la performance opérationnelle des sociétés et ipso facto, leur capacité à distribuer des dividendes, comptent.

Or, appréhendé dans son ensemble, j’ai peu d’inquiétude sur ce sujet compte tenus des sociétés présentes en portefeuille (cf. Caractéristiques des actions avec un dividende pérenne et supra).

Stratégie de gestion

Mon univers d’investissement est celui des grosses capitalisations boursières (au moins 10 Md€ pour les sociétés “classiques”, au moins 2 Md€ pour les foncières cotées), parmi les leaders sur leur marché, avec des avantages concurrentiels, profitables, et une politique de versement de dividendes attractive.

Comme indiqué dans un précédent reporting, puisque mon objectif de rente mensuelle de deux SMIC nets est atteint, je reviens progressivement à plus de diversification, afin de sécuriser ce revenu en évitant une dépendance trop forte à quelques sociétés et aux foncières cotées.

Après l’arbitrage de Tesco pour IBM, Walmart, Potash Corp et Kinder Morgan (cf. supra) ce mois-ci, le mois prochain je renforcerai probablement Potash Corp.

Réponses aux questions fréquentes

N’avez-vous pas peur de vivre en zone EUR tandis que votre “rente” est majoritairement en USD, CAD et GBP ?

Les dollars américains, canadiens ou la livre britannique ne sont pas le rouble russe, le réal brésilien ou je ne sais quelle devise d’un pays émergent.

Les Etats-Unis sont la première puissance économique et militaire du monde, le Canada est un pays bien géré avec des ressources pétrolières, Londres est la première place financière mondiale.

Si ces devises évoluent par rapport à l’euro, je ne m’attends pas à des variations extrêmes. Quand bien même elles auraient lieu, il n’est pas certain que cela soit en faveur de l’euro.

Votre rente mensuelle est bien faible, vous n‘êtes pas un vrai rentier !

Ma mère, après avoir travaillé près de quarante ans dans la fonction publique hospitalière touche 1730 € de retraite mensuelle, accompagné d’un mal de dos chronique d’avoir porté des malades pendant toutes ces années.

L’avenir des retraites en France me semble également bien incertain (incertitude sur la durée de cotisation, incertitude sur le montant des cotisations, incertitude sur le montant des pensions, incertitude sur la revalorisation des pensions…) et morose : cotiser toujours plus et toujours plus longtemps, pour toucher moins.

Aussi je trouve ma situation plutôt enviable : Suis-je rentier ?

La vie en Espagne (Valencia : super climat, bon marché et agréable à vivre), ou ailleurs, est aussi notoirement moins chère qu’en France.

N’avez-vous pas peur que les sociétés en portefeuille suppriment leurs dividendes ?

Mon portefeuille est essentiellement constitué de leaders mondiaux ou nationaux. Croyez-moi, si un jour la totalité des dividendes était coupée, c’est qu’il y aurait une telle crise économique mondialisée que nous aurions tous bien d’autres préoccupations.

Par contre, je m’efforce de réduire progressivement la dépendance aux sociétés immobilières Cominar, VEREIT et CYS.

N’avez-vous pas peur d’une hausse de la fiscalité ?

Si la fiscalité devenait insupportable, je peux m’expatrier définitivement au Portugal ou dans le pays approprié à ce moment-là.

Mais mes revenus sont modestes, et en réalité je suis nettement moins imposé maintenant que lorsque j’avais une activité à temps plein et payait environ 15 000 € d’impôts sur le revenu chaque année.

N’avez-vous pas peur ?..

Quand on réfléchit sereinement et avec recul, les risques apparaissent bien plus contenus qu’ils ne semblaient initialement. Cf. La peur de tout : Philippe, n’avez-vous pas peur que…

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

21 commentaires

1) stonga
01/11/2015
Bonjour Philippe, concernant vos nouveaux achats : pourquoi le choix de Potash et pas celui de Du Pont De Nemours ?

IBM ? les retardataires ont-t-ils raison ?

Bien à vous.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
02/11/2015
Bonjour,

Le rendement sur dividende de Du Pont De Nemours est trop faible pour que la société soit dans mon univers d'investissement.

Bien cordialement,

Philippe
3) misteronline
02/11/2015
Bonjour,
Dans quel secteur concurrentiel oeuvre votre TPE ?

Bien cordialement.
4) pasglop
02/11/2015
Bonjour Philippe,

Est il possible qu'à l’occasion d'une prochaine newsletter vous abordiez de nouveau la gestion de votre site e-commerce (à la manière de votre newsletter n°76) ?
5) gil
03/11/2015
Bonjour Philippe

L'affaire TESCO se solde par une perte en effet.
C'est un cas intéressant puisque présent dans le portefeuille passif de Sagrath.

Comment aborder une telle dérive sur une ligne dans le portefeuille passif ?


Cordialement
6) Jef56
08/11/2015
Bonjour Philippe,

Pourquoi n'arbitrez-vous pas un peu de VEREIT pour du Dream Office?
Les deux sont décotées et en moins-value dans votre portefeuille et le rendement de Dream Office est meilleur.

Jef
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
12/11/2015
@misteronline
Hélas, le secteur est déjà assez concurrentiel comme cela pour que j'en parle explicitement.

@pasglop
Peut-être à l'occasion, mais c'est difficile d'être à la fois intéressant et en même temps de ne pas trop en dire.

@Gil
Le portefeuille passif est suffisamment diversifié pour s’accommoder d'une société dont le retournement peut prendre quelques années et devenir peut-être une bonne surprise (pour mémoire, Apple était en quasi faillite en 1997).

@Jef56
Je préfère le couple rendement/risque de VEREIT et j'ai déjà "trop" de dividendes pour l'instant.
Cela dit, je n'explique pas les décotes sur Cominar ou Dream Office, de 20-30% l'actif net réévalué.
8) Laurent
13/11/2015
Bonjour,

Le choix de Potash Corp. me semble risqué dans une optique de rente car dépendant
du cours d'une unique MP (stocks énormes de potasse en Chine).

Dans la même famille, je lorgne depuis quelque temps sur Agrium (AGU) qui a un business plus diversifié, et un rendement certes moins élevé, mais toutefois décent.

Mais chacun voit midi à sa porte.

Laurent @nos_finances
9) Pinocchio
19/11/2015
bonjour
pour reprendre vos propres mots VEREIT est "un beau gachis"....je me suis fait virer de votre forum apres vous avoir mis en garde sur cette valeur....aujourd'hui malheureusemnt...je jubile...
sans rancune.....investissez plutot sur les petrolieres...le brent à 45$,c'est une opportunite seculair
bonne reraite...
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
21/11/2015
@Piniocchio

Vous vous êtes fait bannir du forum car votre réputation est tombée à -4, notamment car vos messages étaient peu factuels et souvent illisibles (abus massif de points suspensions en lieu et place d'une ponctuation normale, absence de majuscules, etc.).

Cela n'a strictement rien à voir avec une prétendue mise en garde contre ARCP/VEREIT.

Bon week-end
11) Pinocchio
22/11/2015
Vous etes risible,vos analyses "factuelles" étaient dénuées de toute objectivité,vous vous concentriez sur l'AFFO en négligeant les elements principaux du bilan,ARCP avit un bilan pourri et son activité était lourdement défiçitaire.
Vous repreniez beatement les achats d'insiders ou les avis des maisons de courtage .
L'emploi des ponts de suspension laisse l'intelligence compléter le raisonnement.
Je ne cherchais pas à etre apprécié du plus grand nombre,je vous mettais en garde et je pense a posteriori que nombre de vos "fidèles" ont subi une belle claque.
Maintenant je ne vends pas de bouquins ou de logiciels lambda pour siroter au soleil espagnol....la bourse est mon seul et unique métier...et hop trois points de suspension!
Votre pointillisme sur la forme est une posture propre à nombre de gens conformistes et de peu d'intéret.(point final et hop!)
12) Faguoren
24/11/2015
@pinocchio
Pourquoi venez-vous sur ce site?
Dans une communaute, il y a toujours des regles de fonctionnement. Si ces regles ne vous conviennent pas, libre a vous d'aller voir ailleurs, ou mieux encore monter votre propre site et montrer que vous pouvez faire mieux.
13) Pinocchio
24/11/2015
bonjour Faguoren
Je n"etas d'abord qu'un lecteur passif et amusé du forum.
Je me garde bien de donner des conseils d'investissement,activité très encacadrée juridiquement,alors quand j'observe un proselytisme forcené sur certaines REITS nord américaines j'interviens.
Je m"etais inscrit principalement pour faire contre-poids sur la file ARCP/VEREIT.
J'observe par exemple que la nouvelle direction de VEREIT semble bien ennuyée avec son casier de homards,philippe comprendra...
Maintenat je reitère que le confrmisme pointilleux fait preuve de peu d'originalté.
Pour finir,que vaudra l'immobilier américain en cas de tension sur les taux???certainement pas la valeur espérée par notre rentier franco-espagnol.
Je vous prie d'agreeer,Monsieur,et caetera....
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
24/11/2015
Pinochio,

Vous savez des messages condescendants comme le vôtre, j'en reçois depuis la création de ce site, et avec une régularité plus fréquente depuis que j'ai pris ma "semi-retraite" précoce.

Dans la vie il y a ceux qui critiquent, souvent mal d'ailleurs, et ceux qui font des choses et s'exposent à la critique.

A vous de voir dans quelle catégorie vous souhaitez vous trouver.

Concernant VEREIT, le temps tranchera. Mais, vous devez avoir mal lu les derniers éléments communiqués par le management, car les actifs de Red Lobster se sont appréciés sur la période (taux de capitalisation à 5-6% à l'unité contre un taux de capitalisation à l'achat en bloc à 7-8%).

Je note que le fond activiste Corvex Management a encore renforcé sa position en septembre et détient 9% du capital de la société.

Bonne journée
15) Piksou
25/11/2015
Un message de soutien pour Philippe, j'espère qu'il continuera longtemps à partager avec nous ses réflexions et choix d'investissements et de maintenir ce site de bonne qualité.
16) stonga
25/11/2015
@tous

J'hésitais à poster pour ne point polémiquer, mais la virulence et la syntaxe pointilleuse de notre ami Pinocchio m'oblige à lui signaler qu'il n'y a contrat de vente qu'avec un accord mutuel sur le prix et la chose ; que personne n'est obligé d'acheter ce que l'auteur du site propose.

Ce site gratuit permet une réflexion large et variée, bénéfique à beaucoup, loin des préoccupations mercantiles et de l'aigreur de notre critique avéré.

La vision générale de l'investissement de Philippe (investisseur LONG) tient largement la route (voir le bon sens de ses dernières newsletters boursières).

Moi-même, n'ayant effectué un travail personnel d'analyse sur les REITS, je m'abstiens d'y investir.

À bon entendeur et bonne continuation.

P.S. : à noter que les assureurs (EURO STOXX INSURANCE = + 2.84%) montent encore ce jour et que le group "NN group" récemment introduit en bourse suite à la séparation des activités d'assurances d'ING est au + haut!
17) Arnaud
02/12/2015
Bonjour Philippe,

Je me permets de vous demander quelles sont les raisons qui vous ont fait sélectionner VEREIT et IBM dans votre portefeuille ?

VEREIT a une rentabilité sur 5 ans de -5,3% par action.
IBM, le cours divisé par l'actif net est égal à 10.

Il y a vraisemblablement des éléments qui m'échappent.

Merci par avance.

Arnaud
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
03/12/2015
Bonjour Arnaud,

Je vous renvoie aux files de discussion correspondantes sur les forums :
- VEREIT
- IBM

Bien cordialement,

Philippe
19) zen
04/12/2015
Bonjour Philippe,
J’ai un compte boursorama et je viens de recevoir une offre d’achat « mini
Tender « à 23,30 USD pour les actions Kinder Morgan qui ont fortement
chutées ces derniers jours 19,96 USD actuellement.
Que pensez vous de cette proposition ainsi que de l’avenir de cette action ?
Comment se fait ‘il que sa cotation soit tellement plus basse que l’offre de
rachat et que cette offre ne fasse pas remonter le cours ?

En vous remerciant pour votre éclairage sur le sujet.

Cordialement
20) tellib
04/12/2015
Bonjour Philippe,

pas de mise jour du portefeuille à fin novembre ?
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
04/12/2015
@Zen
Cf. la file de discussion sur Kinder Morgan.

@Tellib
Je reviens de Barcelone et ai écrit cette nuit la newsletter de ce matin, laissez-moi le temps d'arriver ! ;-)

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.