Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Rejoignez nos 3585 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


Portefeuille Investisseur Heureux - Février 2015

01/02/2015 - Nouveau plus haut ever : 500 k€ atteints

Reporting de janvier 2015 du portefeuille de l’investisseur heureux. 69e mois de reporting.

69e mois de reporting (bientôt six ans de transparence et partage) : l’objectif est l’obtention d’une rente mensuelle pérenne de deux SMIC nets, soit 2250 € après impôts et prélèvements sociaux ou environ 2830 € avant impôts et prélèvements sociaux. La stratégie patrimoniale pour y parvenir a été explicitée en filigrane sur ce blog ou les forums, et est décrite en détail dans mon livre.

Dividendes perçus

Après l’arrêt de mon activité principale en 2013, l’essentiel de mes revenus provient maintenant de mon site eCommerce et des dividendes de mes actions, dont sociétés immobilières cotées.

Le montant des dividendes reçus avant impôts et prélèvements sociaux, en base mensuelle, est d’environ 2811 € en janvier 2015.

Calendrier des dividendes :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Dépendance des dividendes :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

On notera une forte dépendance, assumée, aux sociétés immobilières Cominar, American Realty Capital Properties et CYS.

Performance

Si cela n’est plus ma priorité, dans la continuité des précédents reportings, je continue le suivi de la performance.

Ainsi, le portefeuille Patrimoine progresse de 9,98% en janvier 2015, dépassant son plus haut ever de septembre 2014.

Evolution de la performance mensuelle sur les 69 mois de reporting :

Evolution de la valeur de la part :

Dans le calcul de la part, les dividendes sont réinvestis après prélèvements sociaux et acompte de 21% pour impôt sur le revenu.

Le crédit d’impôt lié aux nombreuses actions étrangères détenues sur le portefeuille d’actions et l‘écart entre l’acompte vs l’imposition réelle (moins élevée) ne sont pas réintégrés, donc la performance effective est légèrement supérieure à celle indiquée.

Allocation stratégique

J’avais prévu d’arrêter mon activité principale à 40 ans, avec un capital de 600 k€. Finalement, je l’ai arrêté à 34 ans, avec un capital de “seulement” 450 k€.

Aussi, l’allocation stratégique s‘écarte nettement de celle préconisée dans mon livre, en étant plus agressive (allocations obligataires et monétaires réduites à leur portion congrue) et plus concentrée (forte sensibilité aux devises étrangères et à l’immobilier canadien et américain) :

Fonds euros en assurance-vie (≈2 k€)

Mes fonds euros sont :

  • eurossima, détenu via un contrat d’assurance-vie Boursorama
  • Suravenir, détenu via un contrat d’assurance-vie Fortuneo

La seule chose qui m’empêche de tout liquider sont les montants minimaux requis pour ne pas avoir à clôturer l’assurance-vie et perdre les bénéfices liés à l’ancienneté.

Livrets (≈4 k€)

Les rendements des livrets sont devenus ridicules.

Les 4 k€ correspondent à la trésorerie “boursière” en attente d’investissement.

Je conserve la trésorerie disponible sur mes comptes courants, non comptabilisée dans ce reporting.

Immobilier (≈344 k€)

Mes investissements immobiliers le sont au travers de sociétés immobilières cotées en bourse, qui permettent une diversification géographique et typologique aisée (cf. Investir dans l’immobilier depuis chez soi) :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Dans le détail :

Ces foncières cotées sont détenues sur un compte-titres chez Binck.

Actions (≈501 k€ dont 344 k€ d’immobilier coté)

Allocation sectorielle :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Allocation opérationnelle :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Ces actions sont détenues sur un compte-titres chez Binck.

Société non cotée

Je détiens également 50% d’un site eCommerce dont l’actif net comptable est d’environ 100 k€.

Cette participation n’est pas comptabilisée dans la performance ou l’allocation stratégique, mais contribue à diminuer la pondération à l’USD et au CAD.

Commentaire de gestion

Rente mensuelle via les dividendes

En base mensuelle, le montant des dividendes bruts perçu est d’approximativement 2811 €.

Le dividende mensuel de la foncière cotée américaine American Realty Capital Properties a été récemment coupé. J’ai considéré qu’il reviendrait d’ici mars 2015 avec une diminution de 20%, à 0,8$ par action.

Le dividende 2015 du distributeur britannique Tesco a été, comme anticipé, supprimé.

Valorisation du capital

Porté par un puissant effet devise et la hausse des marchés actions en général, mon portefeuille dépasse son plus haut ever et est maintenant valorisé plus de 500 k€.

En l’absence de newsflow d’entreprises, cette progression reste toutefois artificielle et volatile.

Stratégie de gestion

Comme indiqué dans un précédent reporting, puisque mon objectif de rente de deux SMIC nets mensuel est maintenant atteint, je reviens progressivement à plus de diversification, afin de sécuriser la rente en évitant une dépendance trop forte à quelques sociétés et aux foncières cotées.

Ce mois-ci, j’ai donc initié une position sur la société de forage en mer Ensco et sur la banque britannique Standard Chartered.

Notez qu’individuellement, les dividendes de ces deux sociétés ne sont pas forcément pérennes, mais participent de la pérennité de la rente prise en globalité.

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

7 commentaires

1) JPA
10/02/2015
Bonjour,

Vous faites le choix de conserver le dividende d'ARCP dans votre tableau prévisionnel en attendant d'y voir plus clair ou est-ce que votre calendrier reste basé sur 2014?
Je passe toujours sur votre site assez épisodiquement, mais cela reste toujours très intéressant.
2) placementapapa31
12/02/2015
Il faut reconnaître que votre travail impose le respect.

Travail, tant au niveau du résultat obtenu, que du volume de travail nécessaire pour construire l'ensemble de votre projet : 1 forum à construire et animer, 3 livres à écrire, 1 portefeuille à gérer, 1 newsletter à produire, 1 activité principale à assurer et maintenant 1 activité de ecommerce, et tout cela en quelques années...

Mais comment faites-vous??

(vous faites concurrence à Tony Stark, qui est à la fois : Industriel redoutable, Inventeur génial, Play boy international, Iron Man, et en plus membre des Vengeurs dans ses moments creux - ah oui j'ai oublié : il est cardiaque, en plus)
3) pouicpouic
19/02/2015
TESCO ARCP et aujourd'hui CENTRICA...........je vous admire dans votre capacité à detecter les bonnes affaires.....!!!
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
20/02/2015
Bonsoir Pouipouic,

Vous savez, si vous voulez des sociétés qui ne coupent pas leurs dividendes, c'est facile : vous achetez Coca Cola, Pepsi, L'Oréal, etc. Vous aurez du 3% de rendement sur dividendes.

Sur du 6-8% de rendement sur dividendes, nécessairement vous êtes sur du second choix, avec ces incertitudes.

L'important est que sur l'ensemble du portefeuille, les bons choix compensent les mauvais choix.

Bien à vous,

PP
5) parisien
20/02/2015
Cher IH,
La remarque de Pouipouic est stupide, car sous-tendue par aucun argumentaire solide. Et vous lui avez très bien répondu.

Il n'empêche que je suis frappé par votre capacité à vous attirer la poisse: sur les 5 fois où vous avez pris des paris / positions élevées par rapport à la taille de votre portefeuille (ARCP, CYS, Cominar, et pour des montants moindres TESCO et Centrica), vous avez connu 4 effondrements de cours, à l'exception notable de Cominar.
ET même quand le rebond se produit plus tard, comme ARCP, cela n'a rien de glorieux car sur la période considérée, les autres REIT US ont surperformé ARCP de 25 points en moyenne, ce qui est énorme. Quelle énorme perte d'opportunité pour vous.

D'où ma question: est-ce la faute à pas de chance, ou est-ce vos critères de sélection (du type choisir les valeurs qui sont à un plus de 52 semaines) qui statistiquement ramènent dans vos filets des "anti-pépites", en apparence attractives mais en réalités souvent vouées à décliner encore plus?
6) Rolando33
21/02/2015
Attention Parisien, sur les 4 effondrements que vous citez, 2 étaient impossibles à prévoir, sauf si vous connaissez les entreprises qui fraudent.

Votre question reste tout de même légitime, les filtres peuvent toujours être améliorés.
7) pouicpouic
26/02/2015
cher philippe
L'Oreal c'est meme pas 2 %...........aucun interet
Coca c'est 20 fois les benefices: le moindre faux pas sera sanglant !.......aucun intéret
cependant selectionner des 6/8 % de rendement aujourd'hui c'est prendre des risques enormes!
il existe nombre de belles societes à 3.5/4.5% de rendement,à croissance modérée mais reguliere.....et meme sur le marché français que vous semblez totalement ignorer!
enfin il existe encore une ligne tres dangereuse dans votre portefeuille:BP.......que vaudra sa participation dans Rosfnet si le conflit s"etend en europe de l'est ?.....reponse zero.
cher parisien, pour la stupidité ,vous pouvez vous regarder dans un miroir quoique j'approuve votre reflexion:le filtre d'IH est mal conçu à mon avis car trop axé sur le rendement.

Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :