Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Rejoignez nos 3455 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


Portefeuille Investisseur Heureux - Août 2014

01/08/2014 - 2788 € de dividendes bruts en base mensuelle

Reporting de juillet 2014 du portefeuille de l’investisseur heureux. 63e mois de reporting.

63e mois de reporting (plus de cinq ans !) : l’objectif est l’obtention d’une rente mensuelle de deux SMIC nets, soit 2250 € après impôts et prélèvements sociaux ou 2830 € avant impôts et prélèvements sociaux. La stratégie patrimoniale pour y parvenir a été explicitée en filigrane sur ce blog ou les forums, et est décrite en détail dans mon livre.

Dividendes perçus

Après l’arrêt de mon activité principale en 2013, l’essentiel de mes revenus provient maintenant de mon site eCommerce et des dividendes de mes actions (dont sociétés immobilières cotées).

Le montant des dividendes reçus avant impôts et prélèvements sociaux, en base mensuelle est d’environ 2788 € en juillet 2014 :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

On notera une forte dépendance aux sociétés immobilières Cominar, ARCP, CYS et au distributeur britannique Tesco, assumée.

Performance

Si cela n’est plus ma priorité, dans la continuité des précédents reportings, je continue le suivi de la performance.

Ainsi, le portefeuille Patrimoine progresse de 2,45% en juillet 2014 pour atteindre un nouveau plus haut.

Evolution de la performance mensuelle sur les 63 mois de reporting :

Evolution de la valeur de la part :

Dans le calcul de la part, les dividendes sont réinvestis après prélèvements sociaux et acompte de 21% pour impôt sur le revenu.

Le crédit d’impôt lié aux nombreuses actions étrangères détenues sur le portefeuille d’actions et l‘écart entre l’acompte vs l’imposition réelle (moins élevée) ne sont pas réintégrés, donc la performance effective est légèrement supérieure à celle indiquée.

Allocation stratégique

Attendu que le capital disponible est moins important et de l’arrêt de mon activité principale à 34 et non 40 ans, l’allocation stratégique s‘écarte nettement de celle préconisée dans mon livre, en étant plus agressive (allocations obligataires et monétaires réduites à leur portion congrue) et plus concentrée (forte sensibilité aux devises étrangères et à l’immobilier canadien et américain) :

Fonds euros en assurance-vie (≈2 000 €)

Mes fonds euros sont :

  • eurossima, détenu via un contrat d’assurance-vie Boursorama
  • Suravenir, détenu via un contrat d’assurance-vie Fortuneo

La seule chose qui m’empêche de tout liquider sont les montants minimaux requis pour ne pas avoir à clôturer l’assurance-vie et perdre les bénéfices liés à l’ancienneté.

Livrets (≈0 €)

Les rendements des livrets sont devenus ridicules.

Je conserve la trésorerie disponible sur mes comptes courants, non comptabilisée dans ce reporting.

Immobilier (≈360 000 €)

Mes investissements immobiliers le sont au travers de sociétés immobilières cotées en bourse, qui permettent une diversification géographique et typologique aisée (cf. Investir dans l’immobilier depuis chez soi) :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Dans le détail :

Ces foncières cotées sont détenues sur des comptes titres chez Binck et Saxo Banque.

Actions (≈471 000 € dont 360 000 € d’immobilier coté)

Allocation sectorielle :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Allocation opérationnelle :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Ces actions sont détenues sur des comptes titres chez Binck et Saxo Banque.

Société non cotée

Je détiens également 50% d’un site eCommerce dont l’actif net comptable est d’environ 80 000 €.

Cette participation n’est pas comptabilisée dans la performance ou l’allocation stratégique, mais contribue à diminuer la pondération à l’USD et au CAD.

Commentaire de gestion

J’ai soldé ma position sur l’opérateur de télévision par satellite British Sky Broadcasting Group pour renforcer le distributeur britannique Tesco et le producteur d‘électricité Centrica.

Pour rappel, tous les mouvements sont indiqués ici.

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

15 commentaires

1) tellib
01/08/2014
Bonjour,

une petite question : comment passez-vous de 2830 de dividendes bruts à 2250 euros de dividendes nets ?

(sachant qu'il y a déjà 15.5% de prélèvements sociaux, ça me parait faible comme imposition)

Merci
2) stonga
01/08/2014
À l'heure où les bourses occidentales commencent à corriger sèchement, votre valeur de part est plus haut !

Bravo pour ces convictions, assumées dans la transparence.

À noter que le dollar/euro commence sérieusement à prendre de la vigueur.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
04/08/2014
@tellib

En tenant compte de l'abattement de 40% sur les dividendes et considérant que je n'ai plus aucune source de revenu, l'imposition est faible en effet.

@stonga
Merci !
4) stonga
09/08/2014
Voici un lien instructif sur les returns des différentes classes d'actifs:
http://novelinvestor.com/asset-class-returns/

On peut y apprécier les returns " REITs"
5) stonga
13/08/2014
Et aussi ce lien d'un article récent (070814) sur le même sujet (REITs)

http://novelinvestor.com/investing/reits-performed-great-since-2000/
6) Francis75
23/08/2014
Bonjour Philippe,
J'ai une remarque concernant la composition du portefeuille d'actions et notamment de la part de l'immobilier (76%)
Ce que j'ai retenu à la lecture du livre "devenir rentier ..." ne semble pas correspondre à votre portefeuille actuel.
Y-aurait-il un changement de stratégie ayant pour effet une part beaucoup plus importante des investissements immobiliers ?
Merci pour votre éclairage
Bien amicalement
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
23/08/2014
Bonjour Francis,

Comme indiqué :

"Attendu que le capital disponible est moins important et de l’arrêt de mon activité principale à 34 et non 40 ans, l’allocation stratégique s‘écarte nettement de celle préconisée dans mon livre, en étant plus agressive (allocations obligataires et monétaires réduites à leur portion congrue) et plus concentrée (forte sensibilité aux devises étrangères et à l’immobilier canadien et américain) "

Bon week-end !
8) Francis75
24/08/2014
Merci pour cette précision.
Bien amicalement
9) Sbarret73
24/08/2014
Bonjour Philippe,

Ayant terminé les lectures estivales dont notamment Devenir rentier (dont je souhaite vous féliciter pour sa clarté et simplicité de lecture) et les placements de l'épargne a long terme, je rejoins le commentaire de Francis et l'importance de la diversité d'avoir des allocations diversifiées et peu corélées afin de maximiser sa performance dans des marchés imprévisibles.

Comment pensez vous donc pouvoir gérer le nouveau risque de votre allocation agressive ? Pourquoi n'intégrerez vous pas des Scpi (qui me semblent moins corélées que les REIT) pour la part immobilière ?
10) stonga
25/08/2014
Bonjour @ Sbarret73 & @Philippe

J'ai la même interrogation et me demandais si, délibérément, vous êtes prêt à encaisser une longue moins-value "passagère" sur vos positions immobilières en vous contentant d'encaisser les dividendes. Il est question ici d'un cycle long de plusieurs années.

La baisse des Reits en 2007 était un précurseur de la crise à venir.

A part çà, le USD/eur continue de monter ; tout bon.
11) lesson1
25/08/2014
Bonjour,

Pour les SCPI, ces sujets ont été évoqué dans les newsletter #57 et #113. Les principales raisons (Philippe pourra compléter) sont le niveau de frais, la liquidité et la gouvernance
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
26/08/2014
Bonjour,

Pour les SCPI, je leur reconnais bien volontiers un pouvoir de diversification plus grand en 2009.

Mais je pense que c'est moins vrai aujourd'hui et que les frais sont vraiment prohibitifs pour une gouvernance médiocre. cf. Investir dans l'immobilier depuis chez soi.

Mon portefeuille est concentré, mais mon objectif de dividende (2 smics nets mensuels) a été atteint ce mois-ci et je vais progressivement le rediversifier.

Néanmoins j'ai toute confiance en celui-ci, à l'exception peut-être de Tesco. Une nouvelle détérioration de la situation du distributeur britannique n'est pas à exclure ainsi qu'une coupe du dividende.

On notera que la surpondération volontaire du $ porte ses fruits. La remontée récente du $ profite aux dividendes versés, puisque je les touche en €.

Philippe
13) stonga
26/08/2014
Bonjour,

votre réponse me semble être la bonne stratégie ; rester en gestion active en remaniant opportunément le portefeuille.

=> rendez-vous dans 2 ou 3 ans pour voir quelle sera la part des reits!

Pour le Dollar US, c'est en très bonne voie et il est intéressant de constater le repli concomitant, après une longue hausse, de l' EURAUD.

À noter que - le simple placement du cash Euros - en Dollar US depuis son plus bas récent est une très bonne opération, par simple effet de change en rachetant les euros dans quelques mois. (espoir d'arriver vers 1.25 eurusd)

Une remarque concernant les plus haut des bourses : la belle performance annuelle glissante et YTD (year to date) des valeurs pharmaceutiques, "dites défensives".
Elles sont en 2 ième position sur les bourses US. (voir le site finviz.com, onglet "groups")
14) Sbarret73
28/08/2014
Bonjour,

Merci pour les retours.

Je rejoins Stonga sur, selon moi, l'importance de rester plus actif que la gestion "mécanique" décrite (il me semble que vous ayez maintenant plus de temps) dans votre ouvrage devenir rentier. Le bilan pourra être fait dans quelques années.

PS : Je me suis empressé de commander votre second ouvrage.
15) stonga
30/08/2014
@Sbarret73
gestion"active" oui, mais avec parcimonie ;
le basculement vers les Reits par IH dans le cadre de ses objectifs a été judicieusement effectué et même "timé".

Quand on joue les dividendes, c'est du 5 ou 10 ans minimum.

Un secteur long terme à envisager : les composants électroniques ; quand on voit la performance récente d'Intel (il faut jouer les gros, vu les investissements nécessaires dans ce secteur.

Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :