Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

S'enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires

Rejoignez nos 3501 lecteurs hebdomadaires !

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir gratuitement notre newsletter boursière et le livre “S’enrichir en bourse avec les entreprises extraordinaires” :

 



Portefeuille Investisseur Heureux - Juin 2014

01/06/2014 - 2624 € de dividendes bruts en base mensuelle

Reporting de mai 2014 du portefeuille. 61e mois de reporting.

61e mois de reporting (plus de cinq ans !) : l’objectif est l’obtention d’une rente mensuelle de deux SMIC nets, soit 2250 € après impôts et prélèvements sociaux ou 2830 € avant impôts et prélèvements sociaux. La stratégie patrimoniale pour y parvenir a été explicitée en filigrane sur ce blog ou les forums, et est décrite en détail dans mon livre.

Dividendes perçus

Après l’arrêt de mon activité principale en 2013, l’essentiel de mes revenus provient maintenant de mon site eCommerce et des dividendes de mes actions (dont sociétés immobilières cotées).

Le montant des dividendes reçus avant impôts et prélèvements sociaux, en base mensuelle est d’environ 2624 € en mai 2014 :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

On notera une forte dépendance aux sociétés immobilières Cominar et ARCP, et à la société de prêts hypothécaires immobiliers CYS, assumée.

Performance

Si cela n’est plus ma priorité, dans la continuité des précédents reportings, je continue le suivi de la performance.

Ainsi, le portefeuille Patrimoine progresse de 2,56% en mai 2014 et atteint un nouveau plus haut.

Evolution de la performance mensuelle sur les 61 mois de reporting :

Evolution de la valeur de la part :

Dans le calcul de la part, les dividendes sont réinvestis après prélèvements sociaux et acompte de 21% pour impôt sur le revenu.

Le crédit d’impôt lié aux nombreuses actions étrangères détenues sur le portefeuille d’actions et l‘écart entre l’acompte vs l’imposition réelle (moins élevée) ne sont pas réintégrés, donc la performance effective est légèrement supérieure à celle indiquée.

Allocation stratégique

Attendu que le capital disponible est moins important et de l’arrêt de mon activité principale à 34 et non 40 ans, l’allocation stratégique s‘écarte nettement de celle préconisée dans mon livre, en étant plus agressive (allocations obligataires et monétaires réduites à leur portion congrue) et plus concentrée (forte sensibilité aux devises étrangères et à l’immobilier canadien et américain) :

Fonds euros en assurance-vie (≈8 000 €)

Mes fonds euros sont :

  • eurossima, détenu via un contrat d’assurance-vie Boursorama
  • APICIL euro Garantie, détenu via un contrat d’assurance-vie Apicil
  • Suravenir, détenu via un contrat d’assurance-vie Fortuneo

Ce mois-ci, j’ai encore réduit cette poche dont la faible rentabilité pénalisait ma “rente” mensuelle.

Livrets (≈6 000 €)

L’essentiel de la somme est investi sur un livret A, chez Boursorama et sert de filet de sécurité, en plus de la trésorerie disponible sur mes comptes courants (non comptabilisée dans ce reporting).

Immobilier (≈331 000 €)

Mes investissements immobiliers le sont au travers de sociétés immobilières cotées en bourse, qui permettent une diversification géographique et typologique aisée :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Dans le détail :

Ces actions sont détenues sur des comptes titres chez Binck et Saxo Banque.

Actions (≈446 000 € dont 331 000 € d’immobilier coté)

Allocation sectorielle :


(graphique généré par l’application xlsPortfolio)

Allocation opérationnelle :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Ces titres sont détenus sur des comptes titres chez Binck et Saxo Banque.

Société non cotée

Je détiens également 50% d’un site eCommerce dont l’actif net comptable est d’environ 60 000 €.

Cette participation n’est pas comptabilisée dans la performance ou l’allocation stratégique, mais contribue à diminuer la pondération à l’USD et au CAD.

Commentaire de gestion

Ce mois-ci a été un des mois les plus mouvementés depuis la création de ce portefeuille.

Il m’est apparu que la foncière cotée américaine de murs de magasin ARCP répondait parfaitement à mes besoins de “rentier” : un rendement sur dividendes élevé couvert par les profits, des dividendes mensuels, une décote sur ses actifs, des perspectives d’augmentation du dividende et une équipe de direction impliquée.

ARCP est plus risquée que Cominar, car son management a une stratégie de développement agressive, jamais vue jusqu’ici chez les foncières cotées. Mais autant le dividende de Cominar a peu de perspectives d‘évolution, autant celui d’ARCP peut continuer à augmenter si le management atteint ses objectifs.

A partir de là, je me suis demandé où trouver l’argent nécessaire à l’acquisition d’une ligne significative d’ARCP.

Après quelques hésitations, j’ai finalement soldé de nombreux titres détenus en portefeuille depuis plusieurs années : voir le détail des mouvements. Il s’agissait en général de sociétés très rentables, mais bien valorisées, donc je n’ai pas de regret, sauf peut-être pour Hewlett Packard (plus-value de 100% mais je pense que la société peut encore progresser sous la conduite de Meg Whitman). Quant à Kellogg, dont j’ai maintes et maintes fois parlée, sa valorisation était excessive, sur des rumeurs de rachat possible par Warren Buffett. Je n’avais pas d’implications émotives sur les autres titres (j’ai toujours en portefeuille une autre de mes sociétés préférées, la foncière allemande Gagfah).

J’ai également soldé encore un peu plus mes fonds euros et livrets, partant du principe que ma rente mensuelle devenait maintenant suffisamment significative, pour ne pas avoir à garder énormément de liquidités. Au pire, si j’ai un besoin important d’argent imprévu, comme l’achat d’un appartement (ce qui n’est pas du tout à l’ordre du jour) je pourrai toujours céder une partie de mes actions.

En début de mois, j’ai également renforcé Tesco, en réinvestissant une partie des dividendes 2013 de mon site eCommerce. Investir dans Tesco c’est acheter les nombreux actifs immobiliers détenus en propre par la société et obtenir gratuitement le distributeur et la banque.

Mon patrimoine est maintenant très concentré et statistiquement plus à risque qu’il ne l‘était auparavant.

Si mes anticipations se réalisent : baisse de l’EUR sur l’USD, recovery de Tesco, croissance d’ARCP, ma rente mensuelle et mon patrimoine devraient significativement augmentés, sans que je ne fasse rien.

Si j’ai tord, je ne vois pas non plus de catastrophes, car Tesco et d’ARCP sont dans des secteurs d’activités relativement acycliques et sans grande surprise. Donc au pire ma rente mensuelle végétera, mais mon patrimoine ne devrait pas être affecté à moyen et long terme.

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

8 commentaires

1) simplicitaire
02/06/2014
Merci pour le reporting.
Attention, une petite erreur s'est glissée dans le titre 60 -> 61 "Reporting de Mai 2014 du portefeuille. 60e mois de reporting"
2) Eric
02/06/2014
Bonjour Philippe,
Puisque vous avez décidé de concentrer votre portefeuille, pourquoi garder les actions BP, BSkyB, Centrica, DK et GSK ainsi que les fonds euros?
Vous êtes quasi arrivé à votre objectif de rente (félicitations!).
Dans quel état d'esprit êtes-vous ?
Quelles sont vos prochaines étapes ?
Merci de votre reporting.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
04/06/2014
Bonjour Eric,

Les autres valeurs en portefeuille assurent encore une diversification a minima et je dois également surveiller mon stock de +Value imposable...

Mon état d'esprit : je ne regrette rien. Ni d'avoir travaillé comme un dingue pendant 7 ans, car cela m'a permis d'être où je suis, ni d'avoir stoppé mon activité principale il y a 6 mois déjà.

La suite : probablement encore des voyages... :-)

Bonne journée,
4) galerien
04/06/2014
IH ,

Je vous tire mon chapeau !

Non seulement, je pense qu'il faut avoir une certaine audace pour décider que ce qui a été acquis pendant ces 7ans de labeur était suffisant. (*)
Mais en plus, à titre privé, il faut trouver quelqu'un qui partage ces idéaux et soit en phase avec l'esprit rentier tel qu'évoquer sur le site. Combien aurait préféré la belle maison en région parisienne au lieu de 2ke de revenus ?

Cela n'a rien d'évident. Et encore un fois, félicitations (même si le voyage ne fait que commencer).

(*) : Pour être un peu plus clair, j'entends par "suffisant" l'ensemble "acquis" et "manière utilisé pour obtenir cet acquis". Évidemment, en tant qu'investisseur, on en veut toujours plus. Seule la méthode change.
5) François
11/06/2014
> actions BP, BSkyB, Centrica, DK et GSK ainsi que les fonds euros?

Les actions centrica et GSK peuvent se justifer dans la mesure que cela rapport 5% et+ , très légèrement sous valorisée et rachat d'action quand c'est opportun.
Bref 2 actions entrant dans la stratégie du livre
6) dbland
17/06/2014
Bravo Philippe pour vos résultats, j'aimerais bien faire pareil et j'ai pris des actions cominar chez Binck. J'attends avec impatience le versement de mon 1er dividende cominar.
7) PP
17/06/2014
Bonjour Philippe,

Votre stratégie résidant majoritairement sur de l'immobilier US & Canada est très intéressante.

Est-ce que vous avez un hedge concernant les risques de change? (Je pense a un scenario où la croissance de la dette américaine deviendrait telle que les fonds souverains asiatiques se retireraient du dollar, precipitant la chute de la devise.)

Merci d'avance pour votre réponse, ca m'intéresse de connaitre votre point de vue sur le sujet.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
17/06/2014
Bonjour PP,

Je n'hedge pas, je considère qu'une diversification dans la devise est importante et de toute façon le $ est d'après moi sous-évalué.

Bien cordialement,

Philippe

Commenter

Commenting is not available in this weblog entry.