Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Rejoignez nos 3455 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


Portefeuille Patrimoine - Avril 2012

02/04/2012 - L’effet boule de neige

Reporting de mars 2012 du portefeuille de l’investisseur heureux.

35e mois de reporting : rappelons que l’objectif est l’obtention d’un patrimoine de 600 k€. La stratégie patrimoniale pour y parvenir a été explicitée en filigrane sur ce blog ou les forums, et est décrite en détail dans mon livre. Le montant des encours géré a été donné dans le reporting d’Avril 2011.

Le mois de Mars 2012 a été bon avec un gain de +1,83% et un portefeuille Patrimoine toujours plus haut (à 132,8). En milieu de mois la performance était même de +2,78% (à 134,1).

Depuis le 1er Décembre, le portefeuille Patrimoine affiche une performance de près de 7%. Le chiffre ne paraît pas énorme en soit, mais si j’y ajoute mon épargne, en valeur absolue, je n’ai jamais gagné autant d’argent en si peu de temps. C’est que je commence à voir l’effet boule de neige !

Au final, ce mois-ci, si j’inclus ma trésorerie de réserve, j’ai atteint et dépassé la moitié de mon objectif de capital (donc avec presque trois ans d’avance). C’est assez fou comme tout s’est accéléré.

En 1997, quand je travaillais au McDonald’s en job d‘été, je gagnais 6,01 € / heure. Et c‘était sans compter les horaires très pénalisants, du style : 12h00-14h00, 16-18h00. Au final, ça faisait six heures de présence payées quatre heures et mon vrai taux horaire était donc plus proche de 4 € / heure (allez, un peu plus si on compte le repas – offert – en avantage en nature).

Quand j’ai commencé comme informaticien salarié fin 1999, je gagnais 20,5 k€ brut annuel. Six mois plus tard, j‘étais à 23 k€, puis en 2001 à 27,4 k€. Ensuite, je suis monté jusqu‘à 40 k€ annuel brut en 2005 puis cela s’est mis à plafonné. C’est à partir de mi-2007, quand je suis passé freelance, que mes revenus ont vraiment augmenté. Depuis, je facture mes prestations informatiques en moyenne à 400 € HT / jour (le chiffre est en ligne avec le marché et n’a rien d’extraordinaire en soit). Il est difficile de faire une comparaison directe avec le salariat car la roue peut vite tourner si je ne trouve pas de mission, mais en cinq ans, je n’ai jamais eu une seule journée non facturée (hors “vacances”).

Depuis toujours, j’ai épargné (pas jusqu‘à la radinerie, mais avec un taux de dépense très inférieur à mes revenus, mes besoins sont peu couteux hormis mon loyer, le chauffage au fuel et la santé de mon chien !) et me voici aujourd’hui avec une boule de neige qui commence à croître “significativement” d’elle-même. C’est assez grisant puisque j’ai attendu ce moment un certain nombre d’années et ma démarche et mes explications sur les intérêts composés, faisaient sourire quand je les évoquais.

Aujourd’hui, je touche environ 535 € de dividendes bruts mensuels (sans compter les livrets, fonds euros qui capitalisent et les +Value latentes de mon portefeuille boursier) :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio – nouveauté de la v1.14)

Cependant, le seuil que je me suis fixé n‘étant pas encore atteint, je continue patiemment, tel un ascète, ma démarche : travail et épargne/investissement.

Cet auto satisfecit effectué, revenons à nos moutons !

Les marchés boursiers actions ont continué à bien performer ce mois-ci et mon achat de conviction sur Gagfah a enfin porté ses fruits. Je suis passé de -10% à +35% sur cette ligne à la faveur d’une fin favorable au litige qui opposait la ville de Dresde à Gagfah (une fois de plus, notez que j’ai suivi entièrement le dossier – aussi bien les mauvaises nouvelles que les bonnes ! – sur le forum ; contrairement à d’autres auteurs où les annonces de mouvements sont faits a posteriori avec des performances mirobolantes mais aussi crédibles que les promesses des candidats à la Présidentiel). Il ne reste donc plus que l’incertitude sur le roulement de la dette à lever et Gagfah devrait retrouver une décote plus “normale” pour une foncière cotée de sa taille et avec son portefeuille, ce qui devrait amener le cours vers 9 €.

A la faveur de la hausse des foncières cotées, j’ai revendu Unibail-Rodamco pour le utility Enel. Ceci me permet de diversifier un peu plus mon portefeuille d’actions (je n’avais qu’un seul utility, Centrica) et de me débarrasser de cette SIIC, détenue sur un CTO, dont la fiscalité est maintenant pénalisée.

Comme cela arrive souvent, Enel a continué à baisser après mon achat et fait donc partie des quelques valeurs en perte latente dans mon portefeuille d’actions (notez que mon PRU sur Enel est “artificiellement” élevé du fais d’une mauvaise anticipation sur les frais de courtage chez Fortuneo – les frais de courtage gratuits ne s’appliquant pas sur la Borsa Italiana) :


(reporting généré par l’application xlsPortfolio)

Pour le reste, rien d’intéressant, sinon l’anecdotique +Value sur Philip Morris International qui se rapproche du seuil de 100%.

Au mois de Mars, l’essentiel de mon épargne est allé sur mon PEL. Je lorgne sur Telefonica, Enel (renforcement) ou éventuellement Repsol et Total (renforcement) pour le mois d’Avril 2012.

02/04/2012

Allocation stratégique :

Allocation sectorielle hors fonds euros et livrets (graphique généré par l’application xlsPortfolio) :

Allocation sectorielle foncières cotées (graphique généré par l’application xlsPortfolio) :

Allocation opérationnelle hors fonds euros et livrets (reporting généré par l’application xlsPortfolio) :

Evolution de la valeur de la part

Cette performance doit se comparer avec un fonds mixte international équilibré. Tous les dividendes sont réinvestis après prélèvements sociaux.



Le 91% de prédictibilité correspond au coefficient de détermination. Plus le chiffre est élevé, plus la valeur de la part suit une ligne droite.

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

9 commentaires

1) Phil
02/04/2012
Bonjour,

J'ai particulièrement apprécié la partie de l'article qui parle de vos débuts et de votre ascension.
C'est motivant :)

Cordialement,
2) Champflo
29/04/2012
Bonjour,
Je mets en place une stratégie d'optimisation de ma trésorerie basée sur cette expérience. Après la lecture de votre excellent livre plein de bon sens.
Si je m'en réfaire au graphe ci-dessus, on est à 32 % sur 3 ans, mieux de 10 % par an : super. Même si il y a bcp de plus value latente dans tout cela. Je suis un peu surpris des dividendes qui me paraissent faibles : 6145 / 216000 (avril 2011) = 2.97 %
?
Cela va à l'encontre des choix évoquées dans le livre non ?

L'allocation stratégique que je compte utilisée est la suivante :
- Action: 50 %
- Monétaire : 10 %
- Immo : 20 %
- Obligation : 20 %
Me basant sur vos chiffres le rendement attendu devrait de l'ordre de 8 %. Exact ??

Comme je ne veux pas faire de trading, (trop gourmand en temps, j'ai déjà donné..) : buy &hold;. J'ai ouvert un compte PEA chez Binck, pour leur frais faible. Je n'avais pas encore de PEA : erreur.
Cela m'oblige donc à garder les actions au moins 5 ans (et mieux 8 bien sur).
Mon problème aujourd'hui est donc d'avoir des entrées au mieux : bon prix d'entrée et rendement assuré.
Choix des actions sur des grosses capit., avec des rendements récursifs. CE qui va m'intéresser c'est les dividendes bien sur.
Capital à investir : ~80.000 €, à faire progressivement au gré des opportunités sur 1-2 ans.

Je suis actuellement Total, qui devrait présenter une opportunité avec la baisse en cours.

Ai-je tout compris à la démarche ?
Cordialement.

Ps : encore bravo pour la mine d'info de ce site.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
29/04/2012
"Je suis un peu surpris des dividendes qui me paraissent faibles"
Les dividendes indiqués ne concernent que la partie actions (dont foncières cotées) du portefeuille qui elle-même ne représente que 55% du total. Pour les livrets je touche des intérêts chaque année au moins de janvier mais je ne les ai pas mentionnés et les fonds euros de mes assurance-vies progressent un peu tous les jours, mais ne produisent pas de "coupon" au sens strict, ils sont purement capitalisants.

"Me basant sur vos chiffres le rendement attendu devrait de l’ordre de 8 %. Exact ??"
C'est un rdt avant impôt basé sur les stats historiques mais l'histoire est capricieuse en ce moment et les impôts élevés, hélas ! Donc actuellement ce sera bien moins, mais on peut espérer que sur 10-20 ans on converge vers cette moyenne.

"Mon problème aujourd’hui est donc d’avoir des entrées au mieux : bon prix d’entrée et rendement assuré."
En effet, c'est pour ça qu'il faut prendre son temps.

"Capital à investir : ~80.000 €, à faire progressivement au gré des opportunités sur 1-2 ans."
Très bien !

"Je suis actuellement Total, qui devrait présenter une opportunité avec la baisse en cours."
Oui !

"Ai-je tout compris à la démarche ?"
Absolument !
4) Champflo
30/04/2012
“Je suis un peu surpris des dividendes qui me paraissent faibles”
"Les dividendes indiqués ne concernent que la partie actions (dont foncières cotées) du portefeuille qui elle-même ne représente que 55% du total. "
Justement si on ne prends que des grosses capit., avec des rendements élevés (comme évoqué dans le livre et/ou forum) on peut s'attendre à un rendement meilleur.
Total que j'évoquais fait actuellement > 6 %, les Dividend aristocrats sont en général à des taux + élevés
Ne pourrait on espérer mieux que ce "petit" 3 %
D'autant plus que ce ne sont pas les obligations et ou monétaires au taux actuel qui vont nous aider actuellement.
Merci d'éclairer ma lanterne à ce sujet.
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
30/04/2012
Admettons.

Mais si demain François Hollande décide de supprimer l'abbatement sur les dividendes, d'augmenter les prélèvements sociaux à 20% et d'augmenter la taxe sur les +Values à 45%.

Vous faîtes quoi à ce moment-là ?
6) Champflo
30/04/2012
Je ne comprends pas le sens de cette remarque.
La partie Action (selon l'allocation stratégique) est prépondérante (50 % environ). Si sur cette partie la on se "contente" de 3 % de Rdt, comment peux t on espérer faire 6 sur l'ensemble ?
Ou alors il faut jouer sur les plus-values (avec les aléas inhérents), et la on est plus dans l'objectif de rente décrite.
Il y a quelque chose qui m'échappe
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
30/04/2012
Sur la composante actions de mon portefeuille je suis un peu en-dessous de 5% de rendement sur dividende brut.

Mes fonds euros capitalisent à 3,5% et mes livrets donnent du 2%.

Ce sont des rendement historiquement bas, mais pour le moment il faut faire avec.

Pour les actions ont peut aller chercher des actions qui génèrent un dividende de + de 6% mais je préfère viser moins haut et avoir un portefeuille plus qualitatif et des dividendes qui s'apprécient dans le temps avec en bonus de la +Value.

La +Value est soumise à un aléa mais participe néanmoins à la performance globale, il ne faut pas la négliger.
8) Champflo
30/04/2012
Effectivement la + value est tjrs bonne à prendre
Je comprends la démarche, qui n'est cependant pas complètement celle développez dans le livre, il me semble ?
9) thomz
17/05/2012
Philippe, vous êtes le meilleur!

Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :