Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Rejoignez nos 3455 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


Portefeuille Patrimoine - Février 2011

01/02/2011 - Il y a des mois qu’il est préférable d’oublier

Reporting de janvier 2011 du portefeuille de l’investisseur heureux.

Ce mois-ci le portefeuille Patrimoine perd 2,43%. C’est le plus mauvais mois depuis mai 2009 que je publie l’intégralité de mes transactions et performances.

Et la performance serait encore moins bonne si je n’avais touché les intérêts des livrets et le reste de la performance 2010 sur mes fonds euros !

Pire : ce mois de Janvier 2011 a été le meilleur pour le S&P 500 depuis 14 ans (+2,3%).

Plusieurs grosses lignes du portefeuille, du secteur de la santé, ont évolué en contre-tendance, comme Baxter International (-6,3% en devise locale), Abbott laboratories (-5,5% en devise locale) ou GlaxoSmithKline (-11% en devise locale). Ces mauvaises performances ont aussi été largement accentuées par la hausse de l‘€ sur le $ ou la £.

Jusqu’ici la diversification en devise contribuait largement à diminuer la volatilité du portefeuille, car généralement le $ (dont le portefeuille est surpondéré) baisse quand les marchés actions montent et monte quand les marchés actions baissent. C’est bien ce qui s’est produit encore ce mois-ci, sauf que cette fois, mes actions se sont décorrélées dans le mauvais sens du marché.

En terme d‘épargne, j’ai continué à placer sur mes fonds euros et sur des livrets. Pas de prévision de placements pour l‘épargne de ce mois-ci.

01/02/2011

Allocation stratégique :

Allocation sectorielle hors fonds euros et livrets (graphique généré par l’application xlsPortfolio) :

Allocation sectorielle foncières cotées (graphique généré par l’application xlsPortfolio) :

Allocation opérationnelle hors fonds euros et livrets (reporting généré par l’application xlsPortfolio) :

Evolution de la valeur de la part

Cette performance doit se comparer avec un fonds mixte international équilibré. Tous les dividendes sont réinvestis après prélèvements sociaux.



Le 95% de prédictibilité correspond au coefficient de détermination. Cela veut dire que jusqu’ici, le portefeuille a eu une évolution proche de la linéarité (en ligne droite).

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

6 commentaires

1) Florent
01/02/2011
Bonjour Philippe,

Je m'interroge sur la variation très contrastée sur janvier entre d'une part les marchés actions (CAC = +7 %) dans un contexte très euphorique et d'autre part les stratégies 50/50, comme ton portefeuille (-2,4 %) ou Carmignac Patrimoine (-1.7%). J'ai beaucoup de mal à comprendre cette divergence. Les fonds étant de nouveau plutôt bullish et revenus en actions (je crois d'ailleurs personnellement à un tel scénario pendant encore 2-3 mois avant de se revenir à la dure réalité dettes/inflation qui pourrait remettre le marché actions sur un trend plus baissier).

As-tu des idées là-dessus ?
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
02/02/2011
Je ne sais pas pour Carmignac, mais dans mon cas comme je l'ai expliqué je me prends la remonté de l'€ sur le $ et une chute sur le secteur pharmaceutique, or le portefeuille est bien investi en $ et en pharmacie.

Je n'ai pas tout détaillé mais les foncières ont aussi été attaquées sur janvier.

Pour le CAC40, Total et les bancaires (dont le CAC est surpondéré) se sont envolées.

Mais il faut relativiser : la hausse du CAC en janvier suit une année 2010 nulle et mon portefeuille n'avait quasiment cessé de monter depuis août 2010.

Je vois plus une sorte de retour à la moyenne qu'un éventuel changement de trend, mais les anticipations, c'est pas trop mon truc. :-)
3) jean
06/02/2011
Bonjour
Certes vous vous comparez avec le CAC 40 mais votre portfeuille est beaucoup plus internationalisé, en comparaison de plus avec un cac concentré en terme de secteur (Total + banques)
Cela dit, pouvez nous expliquer les raisons de votre forte pondération de l'industrie du tabac? (13% du portefeuille)
(deux valeurs libellée en Livres et une en dollar).
Entendez vous vous alléger?
Sur le forum, j'ai simplement lu que vous ne vous refusiez pas à y investir sur le principe
4) jean
06/02/2011
petit ajout:
"D'après plusieurs articles anglo-saxons de presse qui citent une étude menée par des analystes de Citigroup, la cigarette pourrait disparaître d'ici une cinquantaine, voire même une trentaine d'années en Grande-Bretagne et plus généralement dans les pays développés. Les analystes du Groupe bancaire indiquent en effet que le pourcentage de fumeurs décline actuellement dans les pays développés. Selon eux, si ces tendances se poursuivent, la plupart des marchés du tabac seront égaux à zéro en 2050. Les analystes de Citi ont ainsi décidé de dégrader leurs recommandations sur certains cigarettiers, de "acheter" à "conserver", tels qu'Imperial Tobacco, Philip Morris et British American Tobacco."
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
06/02/2011
Bonjour,

Le secteur du tabac est résilient quelque soit l'économie et j'ai pu acquérir certaines valeurs à bon prix.

Sur le forum, j'évoque le cas de British American Tobacco, qui a rapporté 26% / an en dix ans, pour ceux qui on acheté dans le creux de 2000, à l'époque des procès et où on annonçait déjà la fin du tabac.

Rapport à votre copié-collé, je peux vous sortir des anticipations d'experts qui annonçait des sous-capacités importantes en raffinage pétrolier en 2007. 2 ans plus tard, tous les gros groupes pétroliers ont fermés des raffineries pour surcapacité. :-)

D'ailleurs, Imperial Tobacco a pris 6% en une séance la semaine dernière (après plusieurs semaines de sous-performance il est vrai) suite à des résultats très satisfaisants (cad : stabilisation dans les marchés développés et croissance dans les émergents).

Si je puis vous donner un conseil, c'est de ne pas trop prêter attention aux discours publics des prévisionnistes ou analystes.

Je me souviendrais tjs de Titus Interactive, que plusieurs analystes recommandaient avec un objectif de cours à 36 (alors qu'elle cotait 15) et qui a été mon premier achat boursier. La société a fait faillite un an plus tard. J'ai perdu la totalité de ma mise.

Bref, concernant le secteur du tabac, je n'hésiterais pas à renforcer encore si les cours s'y prêtent.
6) jean
06/02/2011
Merci pour cet avis clair et motivé.
apres tout j'ai longtemps suivi les conseils des journaleux de la presse financière, avant de me rendre compte que tout à chacun pouvait écrire leurs avis, après 3 mois d'apprentissage boursier.
donc je considère votre avis comme "autorisé"..
sinon, comme vous le savez je suis un peu affectif dans mes investissements , je vais surement en acheter un peu du tabac...en raison de vos analyse et puis, la famille de mon amie en a cultivé pendant des années ...c'était pas les 35h mais ca eu payé, semble-il...
Tout comme j'ai beaucoup de valeurs de distribution alimentaire, en "hommage" à mes gd parents agriculteurs, pressés par ces gens la...
en fait j' apprécie encore plus le dividende qui tombe chaque année à sa juste valeur...
la rancoeur, motivation d'un investissement...
Jean

Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :