Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Rejoignez nos 3463 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


La prévision est un exercice difficile

08/06/2010 - De l’inutilité complète de lire des documents prospectifs

Les prévisionnistes sont incapables de prédire avec justesse l’avenir, même à court terme et dans un secteur d’activité restreint.

S’il y a une chose qui a changé au fil de ma “carrière d’investisseur”, c’est que je passe de moins en moins de temps à lire des analyses économiques ou prospectives.

On se croit savant et préparé lorsque l’on en lit, mais au final, cela ne nous prépare à rien du tout et nous fait perdre beaucoup de temps, temps qui aurait pu être consacré à développer du business ou à notre famille.

Aujourd’hui, je cherchais des informations sur les activités de raffinage des majors pétrolières et suis tombé là-dessus :

Les grandes tendances de l’industrie du raffinage, Institut Français du Pétrole
Une croissance économique soutenue en 2006 et encore marquée en 2007, une demande pétrolière qui demeure forte (notamment dans les pays émergents) et le maintien de marges de raffinage élevées sont autant d‘éléments qui ont favorisé la relance des investissements en 2007 et l’annonce de nombreux projets (distillation et conversion) susceptibles d’aboutir à une phase d’industrialisation. Malgré cet environnement favorable, les tensions sur le raffinage subsistent et de nouveaux efforts sur une longue période sont nécessaires pour récupérer le retard accumulé en terme de capacité de raffinage.

Ce document a été publié en 2008.

Vous connaissez la suite ?

Je vous aide, en vous montrant l‘évolution du cours de Valero Energy (VLO), la plus grosse société américaine spécialisée dans le raffinage :


Non pas 15 ans ou 20 ans plus tard, mais 1 à 2 ans plus tard à peine la publication de cette étude, Shell (RDS), Valero, Exxon (XOM) et consœurs sont toutes en train de fermer des raffineries !

Comme on peut lire dans Wikipedia :

In 2009 through 2010, as revenue streams in the oil business dried up and profitability of oil refineries fell due to lower demand for product and high reserves of supply preceding the economic recession, oil companies began to close or sell refineries. Due to EPA regulations, the costs associated with closing a refinery are very high, meaning that many former refineries are repurposed.

Donc en 2008, il y a avait un manque de capacité de raffinage et en 2009-2010, des raffineries sont fermées ou vendues !

Et les exemples comme ça sont innombrables, mais vraiment. Celui-ci est particulièrement savoureux, puisqu’il concerne une tendance lourde industrielle, qu’on aurait pu penser plus “prédictible” que les chiffres du chômage ou de l’inflation.

Et bien même pas !

Aujourd’hui les mêmes qui annonçaient la mort du dollar américain annoncent la mort de l’euro. Encore les mêmes qui prédisaient le baril à $200 quand il était à $130 et à $20 quand il était à $40…

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett


Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :