Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Rejoignez nos 3455 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


Portefeuille Patrimoine - Février 2010

01/02/2010 - Le portefeuille résiste aux intempéries hivernales

Reporting de février 2010 du portefeuille de l’investisseur heureux.

Malgré la baisse des marchés, le portefeuille affiche une performance positive en Janvier. Les raisons sont les suivantes :

  • la trésorerie placée sur des livrets a livré ces intérêts au cours du mois de Janvier,
  • certaines valeurs ont fait mieux que résister, comme Novartis (NOVN),
  • l’exposition au $ qui a remonté en Janvier a “hedgé” une partie du portefeuille.

Pour l’heure, je continue toujours à renforcer la poche obligataire (en fait un simple fonds euro, dont le reporting indique 90% d’obligations) afin de ramener la composante actions à 50% du total. Cela devrait prendre encore plusieurs mois.

01/02/2010

Voici l’allocation stratégique, opérationnelle et sectorielle actuelle :

Suite à une fausse manipulation, ces images ont été écrasées.

A titre de curiosité, voici les plus-values latentes sur les différentes lignes :

10/02/2010 et 11/02/2010

Je voudrais me positionner sur un utility européen, car ils ont bien baissé et ce secteur manque à mon portefeuille. Cela fait un moment que je surveille Scottish and Southern Energy (SSE), qui est bien géré et diversifié, offre un dividende confortable et présente un gros flottant. Avec un EV/EBITDA de 8,19 il est cher par rapport à ses pairs mais est proche de ses plus-bas. Il est aussi totalement exposé au Royaume-Uni, mais la parité GBP/EUR n’est pas défavorable à l’achat. Comme je ne souhaite pas remettre au pot, j’arbitre Nordic American Tankers, mon canard boiteux.

Evolution de la valeur de la part

Cette performance doit se comparer avec un fonds mixte international équilibré. Tous les dividendes sont réinvestis après prélèvements sociaux.

Suite à une fausse manipulation, cette image a été écrasée.

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

3 commentaires

1) gigi75
07/02/2010
15 sociétés en portefeuilles, c'est bien. Il ne faut pas accumuler trop de titres sous peine de rendre son portefeuille trop proche des indices et donc trop diluer la performance possible...

Vu l'objectif de "rente" dans 10ans, je ne comprends pas bien la poche obligataire, ni même les liquidités qui toutes 2 vont brider les performances. Pourquoi ne pas être 100% actions ?
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
08/02/2010
Bonjour,

100% actions quand on prévoit de sortir dans dix ans, c'est trop risqué.

Par ailleurs mentalement il faut gérer la volatilité. C'est "facile" avec un portif de 40 k€, une baisse de 20% ne fait "que" 8 k€. Mais sur un portif de 150 k€, 20% de baisse, ça fait 30 k€, soit le salaire annuel net d'un jeune cadre...

D'autre part une poche de liquidité permet de saisir des opportunités.

Enfin, les statistiques historiques montrent qu'avec 50% actions 50% oblig, on a une légère baisse de performance mais une forte diminution de la volatilité et du max drawdown.
3) gigi75
08/02/2010
20% de baisse, c'est toujours 20%... Je déduis que tu as un portefeuille de 40k€ de ce que tu dis 8-;
Ceci étant, plus le montant est élevé, plus la perte en valeur est élevé, c'est sûr, mais de toutes façons tu y arriveras: si ton objectif, c'est 500k€, avec une répartition 50/50, ça fait 250k€ d'actions... A mon avis, il vaut mieux avoir plus d'actions au début, prendre plus de risque avec moins, pour ensuite sécuriser les gain au fur et à mesure que l'échéance arrive, si tu as une échéance fixe.

Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :