Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher

Rejoignez nos 3455 lecteurs !

Inscrivez-vous maintenant pour ne manquer aucune des newsletters bimensuelles :

 


Portefeuille Patrimoine - Août 2009

05/08/2009 - Le portefeuille est en vacances

Reporting d’Août 2009 du portefeuille de l’investisseur heureux.

04/08/2009

Vente de Merck & Co (MRK). Le solde a été mis pour moitié en trésorerie et l’autre moitié en renforcement d’Abbot Laboratories (ABT). Cette vente a été essentiellement motivée par le fait que MRK a pris plus de 30% en devise locale depuis mon achat. D’autre part, cela ramène le secteur pharmaceutique sous les 25% de la composante actions du portefeuille Patrimoine. J’ai renforcé ABT car c’est une des seules pharmaceutiques américaines à ne pas avoir réellement rebondie depuis ses plus-bas.



28/08/2009

Je profite que Reed Elsevier (REN) ait repris un peu de vigueur pour m’en débarrasser, au profit d’Imperial Tobacco (IMP). REN s‘était révélé plus cyclique que prévu. J’ai payé relativement cher IMP (EV/EBITDA 2010 à 8,84), ça n’aurait pas été un arbitrage, je n’en aurai pas acheté.

Evolution de la valeur de la part

Cette performance doit se comparer avec un fonds mixte international équilibré. Tous les dividendes sont réinvestis après prélèvements sociaux.

  • Valeur de la part au 04/05/2009 : 100 €
  • Valeur de la part au 02/06/2009 : 99,76 €
  • Valeur de la part au 06/07/2009 : 98,67 €
  • Valeur de la part au 04/08/2009 : 101,78 €

Les secteurs pharmaceutique et téléphonie sur lesquels j’avais “misés” ont très bien rebondi pour le premier et commence à rebondir pour le second. PepsiCo (PEP) et Kraft Food (KFT) font un beau parcours en devise locale depuis mes achats en Mars (ça ne se voit pas dans la valeur de la part que j’ai établi à 100 en mai et non en Mars), mais atténué par la remonté de l‘€ sur le $. C’est le risque d’investir à l‘étranger sans couverture de change. C’est pour diminuer ce risque que mes investissements étrangers sont plafonnés et réservés à des firmes internationales.

La performance du portefeuille est en fait légèrement supérieure, car Boursorama met des semaines à me verser mes coupons étrangers, alors qu’ils sont déjà détachés des cours des actions.

Cela ne reste pas transcendant au regard du rebond récent, même si le portefeuille peut être qualifié de défensif.

---------

"Nous n’avons pas besoin d’être plus intelligents que les autres, nous avons juste besoin d’être plus disciplinés que les autres" – Warren Buffett

 

5 commentaires

1) jmcornet
05/08/2009
Je vois que nous avons THEP en commun. Les résultats du S1 ne sont pas très convainquants. Après avoir bien résisté en début de crise, le CA baisse sensiblement. Or le consensus affiche encore une prévision de CA et de dividende en hausse pour 2009, ce dont je doute fort.
Aussi, pour votre info, j'ai cédé le titre pour me repositionner sur des caisses du crédit agricole assez rémunératrices. Je vais aussi arbitrer UL (que j'aime beaucoup mais sur lequel j'ai maintenant une bonne PV) pour du AURS qui semble prometteur sur un marché peu sensible à la crise.
Sans oser conseiller, je réaffirme mon attachement à ABCA qui est encore une très bonne affaire à mon avis à 6.20 en ce moment et plus pour longtemps. Je pense que le dividende de 2009 sera de 0.70 ce qui représente un bon rendement, qui devrait, en plus, reprendre le chemin de la hausse les prochaines années. Pour info, je ne cesse de me renforcer sur ce titre qui représente maintenant 39% de mon portefeuille.
Bonnes vacances, bons trades.
JM
L'investisseur heureux : devenir rentier
Philippe
07/08/2009
Bonjour Jean-Marc !

Pour THEP, j'ai trouvé les résultats plutôt bons vu le contexte ! Pour les petites valeurs, le consensus Bourso est souvent faux, je ne le regarde même pas !

Bifidus sur les forums Boursorama et aussi très frillants des caisses régionnales du CA !

39% sur ABC Arbitrage !!! Vous y allez fort !!! Ok le titre est complètement décorrélé du marché et les derniers résultats cartonnent.

Mais est-ce que leur activités d'arbitragistes ne dépendent pas un peu de la volatilité des marchés ? Auquel cas, avec la baisse de la volatilité, est-ce que les opportunités d'ABC ne risquent-elles pas de baisser aussi et son RN 2009 du même coup ; ce qui en tant que pure valeur de rendement risquerait de faire mal ?
3) jmcornet
13/08/2009
ABCA profite effectivement de la volatilité. Celle-ci est encore à un niveau élevé même si ça s'est bien calmé par rapport à fin 2008. Mais ABCA utilise aussi ses fonds propres comme carburant, or ceux-ci ont fortement augmenté, d'une part du fait de la part non distribuée du résultat 2008, d'autre part du fait du paiement en actions retenu par 78% des actionnaires. Comme plusieurs personnes qui suivent de près cette valeur, j'ai mon petit tableau Excel qui vaut ce qu'il vaut, et mes simulations prudentes pour 2009 (en tenant compte notamment d'une moindre volatilité) m'indique que le dividende ne devrait pas être inférieur à 0.65, avec un pronostic à 0.70. Quant à 2009 (payé en 2010), il est très tôt pour en parler mais l'on peut déjà pronostiquer le montant des fonds propres et 0.80 est à portée de main à mon avis.

Mais tout ceci est sans engagement !!
4) Franck
18/08/2009
JMcornet,

Personnellement j'apprécie aussi ABC Arbitrage, mais je suis beaucoup moins optimsite que vous sur la prévision de dividende. 2008 a été une année exceptionnelle en tout point de vue et je serai étonné de voir encore une progression importante des résultats 2009.

Autre point qui me gêne un peu : depuis des semaines, le management et l'actionnaire principal vendent leurs titres à gogo.

Avez-vous des explications ?

CDLT,
Franck
5) Executieve Office Branleur
26/08/2009
"sur le long terme, quasiment aucun gérant professionnel n’arrive à battre les indices".

C'est une demi érésie.

Il est mathématiquement indiscutable que la moyenne pondéré en montant de tous les portefeuilles boursiers est égal à l'évolution de l'indice (lui même pondéré par les montants des capitalisation, comme le cac et non le dow 30).

Bref grosso modo la moitié des gérants de portif fait mieux que l'indice et l'autre moitié moins bien.


Mais :

- Si on prend on compte les frais de gestion (2% par an, énorme !!)
- Si on prend en compte les frais d'achat-vente (secret banquaire !!)
- Si on prend en compte la dilution des liquidités obligatoire

Alors oui .



Et la quasi totalité des indices ne prennent pas en compte les dividendes...

Alors oui

Commenter





Merci de recopier le mot ci-dessous :