Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 26/11/2015 22h03 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   162 

OK Sissi, j’avais mal compris. Pourquoi parlez vous de février ? Une date limite liée à Abengoa ? Ou craignez vous que ça devienne trop chaud au bout des quatre mois de grâce du "concurso" ?

Je me faisais la réflexion qu’on est passé sans transition, en tout cas moi, de l’espoir d’un gain rapide à l’espoir que le haircut ne dépasse pas 50% … Les mamelles de la bourse, fear and greed !

Sans oublier que la cause première de nos maux est Abengoa, je trouve qu’on n’accable pas assez Gonvarri. Si j’avais mauvais esprit, je pourrais penser que l’offre de Gonvarri il y a bientôt trois semaines a été une opération d’initiés visant à gonfler temporairement et sans raison les cours d’Abengoa pour permettre ensuite de faire retomber le soufflé complètement puisqu’il ne semble plus être question d’augmentation de capital. Parmi les éléments à charge, l’intervention très tardive de Gonvarri dans l’affaire, les demandes apparemment bouffones qu’il a faites aux banques créancières, le rôle assez obscur de Santander comme intermédiaire …

Hors ligne

 

#102 26/11/2015 22h30 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   26 

Betcour a écrit :

La fin du texte souligne qu’en cas de liquidation brutale, les dettes senior seront servies après les dettes garanties ce qui donnerait seulement 10-20% de remboursement…

Le cours actuel valorise "au pire", donc pas de raison de vendre effectivement, sauf si on est pressé d’en finir et de passer à autre chose. A mon avis une liquidation est improbable : trop d’emplois, trop de créditeurs aux poches profondes et le business n’est pas fondamentalement mauvais, donc j’imagine plus un hair-cut / conversion en equity.

Edition: Je suis rentré sur la 2020 à ~16%. C’est un ticket de Loto mais avec, à mon sens, une espérance de gain positive.

Dans les cas d’entreprises "too big to disappear", les recovery n’ont pas été extraordinaires et souvent au bout de plusieurs années (Worldcom, Parmalat). Et dans le cas d’abengoa la situation est encore plus compliquée avec differents niveaux de seniorité et des actifs déjà engagés comme collatéral. A 16%, les probabilités sont intéressantes mais il faudra probablement être patient.

Hors ligne

 

#103 27/11/2015 03h12 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   35 

En cas de liquidation pure et simple il est clair qu’il n’y aura pas grand chose à en tirer pour les détenteurs seniors et que ça prendra du temps à se démêler (mais Worldcom, Parmalat : c’était des scandales comptables, situation un peu différente avec un gros aspect judiciaire). Dans ce cas effectivement même à 16% il y un risque de perte.

Mais une étude citée plus haut souligne que le niveau d’endettement n’est lui même pas délirant, simplement qu’il y a un problème de liquidités. Dans ces conditions une liquidation parait une solution particulièrement brutale et contre productive pour un business qui n’à "que" un soucis de financement mal organisé, et je ne vois personne qui ait intérêt à en arriver là (même pour les créditeurs "secured", un démantèlement prendra du temps et ils ne sont pas sûr de revoir tout leur argent malgré tout)

Wait & see.

Hors ligne

 

#104 27/11/2015 12h00 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   100 

sat a écrit :

Vu ce que je disais hier (silence encourageant!) mon avis sur Abengoa ne fera désormais pas vraiment autorité…

Bonjour Sat,
Vous avez raison, mais on peut vous decerner un prix symbolique pour votre sens de l’humour et la derision smile
Plus serieusement, je compatis avec tous les bonistas qui sont sur le dossier.
S.T.

Edit
PS - la strategie evoquee par votre serviteur au msg 60 (1 EUR Long Equity, 2 EUR Short Senior Bond) aurait vraiment bien fonctionne sur ce dossier. En effet, la senior 2016 et l’action ont degringole en synchrone, environ -70% chacune. Ce qui illustre le fait qu’ il y a bel et bien un element de risque "equity" lorsque l’on investit en obligs high yield.

Dernière modification par SerialTrader (28/11/2015 04h45)

Hors ligne

 

#105 27/11/2015 12h53 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   162 

Oui ST j’y pensais aussi, votre stratégie (1 long stock x 2 short bonds) aurait été payante et parfaitement avisée sur ce dossier sulfureux. En attendant c’est gentil de mettre un peu de baume sur nos plaies et de me décerner un prix, et même si subtilité et forum ne sont pas toujours compatibles, j’essaierai de continuer de le mériter.

PS : J’oubliais de dire que Interactive Brokers (chez qui je suis) n’offre ni Credit Default Swaps / CDS ni Repos (sorte prêt sur gage) et, comme je l’avais déjà dit, ne permet pas non plus de shorter des obligations. Aussi je n’aurais pas pu mettre cette protection en place chez mon courtier. Une question à ceux qui sont dans des banques privées (ou non), ont-ils accès à ces produits ?

Dernière modification par sat (27/11/2015 15h24)

Hors ligne

 

#106 28/11/2015 12h51 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   162 

Il y a en ce moment une très large couverture presse sur la faillite entre parenthèses d’Abengoa avec les estimations les plus diverses sur ce que pourront peut-être récupérer les bonistas/obligataires de cette société, les plus basses autour de 10% et les plus élevées autour de 50%. Dans les prochains mois on pourrait même arriver à 0, mais par contre il est peu probable qu’on retourne à la parité (100) pour les obligations du groupe. Il faudrait pour cela un nouveau chevalier blanc (mirlo blanco ou merle blanc en espagnol) et je comprends qu’ils ne se pressent pas au portillon. L’État et la communauté autonome d’Andalousie, également créanciers de la société, pourraient difficilement être les seuls sauveurs.

Pourtant il y a un événement important en Espagne dans un peu moins d’un mois, ce sont les élections générales (législatives) qui se tiendront le 20 décembre. Le pays est en pleine campagne électorale et l’impact d’une liquidation prochaine de la société serait mauvais pour le Partido Popular en place avec Mariano Rajoy. L’opposition dont la composante essentielle est le Partido Socialista Obrero Español / PSOE en profite naturellement, et même au sein de l’actuelle majorité il y a des dissensions, puisque tel ministre disait qu’il n’était pas question d’aider la société privée Abengoa, alors que tel ou tel autre parlait de plan de sauvetage. Jusqu’au 20 décembre donc le contexte est plutôt favorable aux bonistas.

Au cœur du problème il y a la nature de la dette d’Abengoa. Comme chacun sait, les créances ont des rangs différents et en cas de redressement ou de liquidation, certaines sont remboursées avant d’autres. On ne connaît pas aujourd’hui la nature de toutes les dettes qu’Abengoa a contractées et par là même leur rang. L’étendue des dettes peut aussi varier selon les produits et couvertures qu’a pu contracter la société. Quant à la créance des bonistas, près de 4Mds d’euro, elle ne serait pas la mieux placée en cas de liquidation (dans 4 mois ou même avant même si c’est peu probable). C’est l’hypothèse des 10% ou moins pour eux.

Par contre, même si c’est du droit des sûretés espagnol que je ne connais pas, cette créance est plutôt bien placée dans la négociation que doit ouvrir dès ce lundi 30 novembre l’ensemble des gros créanciers en obligations parmi lesquels de grandes banques. En cas de négociation réussie dans la phase de redressement, on sera dans l’hypothèse des 50% (ou plus) à récupérer.

Hors ligne

 

#107 28/11/2015 14h43 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   77 

Bonjour

Il semble que le journal espagnol El Confidencial soit assez bien informé sur cette affaire, et malheureusement, les nouvelles ne sont pas très bonnes?

Deux articles qui devraient intéresser les détenteurs d’obligations Abengoa.
D’abord sur le refus des banques de remettre au pot:
Botín, Fainé y Oliu rechazan la petición del Gobierno para entrar en el capital de Abengoa. Noticias de Empresas
Ensuite, un second expliquant que les grands détenteurs d’obligations ont fait appel au meilleur liquidateur pour défendre leurs intérêts, la société Houlihan Lockey:
Los bonistas de Abengoa contratan al mayor liquidador del mundo por impago inminente . Noticias de Empresas
(Les liens ont été réduits car beaucoup trop longs).

Hors ligne

 

#108 28/11/2015 19h44 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

Durun avez vous des actions ou obligations abengoa?

C’est un dossier complexe.
Les journaux disent tout et son contraire donc en fait a ce stade ci… aussi bien ignorer…

Ce qui compte c’est que les "gros" détenteurs negotient une restructuration qui ait du sens pour nous mais aussi pour la boite. Idem les banques. C’est dans l’intérêt de tous que la boite survive…

Abengoa Yield cherche un nouveau partenaire pour les 47% approx détenus par Abengoa.
Abengoa doit vendre des morceaux comme prevu(1.2 b.)… et rapetisser…

Wait and see…

Les actions et les obligations remontent un peu. Ca devrait continuer la semaine prochaine…

Dernière modification par sissi (28/11/2015 19h46)

Hors ligne

 

#109 29/11/2015 00h30 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   77 

Bonsoir

@Sissi

Non, je n’ai pas d’actions ni d’obligations Abengoa, d’autant plus que je n’investis pas sur le marché espagnol. Mais j’ai des amis espagnols qui ont des actions et m’ont demandé d’étudier le dossier pour les aider à décider de ce qu’ils doivent faire. C’est pourquoi je suis cette affaire.

C’est effectivement un dossier complexe, avec semble-t-il beaucoup d’implications politiques. D’une part parce que l’entreprise tire une part de ses recettes de contrats avec la Province d’Andalousie (mais aussi d’autres provinces), et d’autre part parce que les relations personnelles et affaires ont l’air d’être bien entremêlées, y compris avec la famille royale.
D’après ce que je comprends, il semble que l’entreprise a trop investi, s’est trop endettée, et qu’elle doive envisager de revendre une partie de ses actifs. Mais qui pour reprendre des actifs dont les tarifs sont souvent contrôlés par les pouvoirs publics, et avec l’incertitude quand au renouvellement des contrats passés ?
Il y a des choses vraiment hallucinantes. Entre autres, comment une entreprise peut elle accumuler des dettes financières équivalentes à 7 fois ses capitaux propres, sans que la direction soit remise en cause avant d’en arriver là ? Manifestement, beaucoup de responsables politiques et de banquiers ont fermé les yeux durant de nombreuses années.

Je crois aussi, comme vous, que l’entreprise va repartir. Mais après un sévère élagage.
Beaucoup vont y laisser leur chemise, à commencer, comme d’habitude, par les petits porteurs qui ont fait confiance à une réputation.
Je reconnais que cela m’énerve quelque peu de devoir étudier les comptes d’une entreprise coulée par son dirigeant, mais qui la quitte avec un chèque de 25 millions d’euros. C’est franchement honteux.
Par contre, je ne partage pas votre réserve concernant la presse. Certains médias sont très bien informés (c’est à mon avis le cas de El Confidencial), et je crois que ce serait une erreur que d’ignorer leurs analyses.
Mais je reconnais que ce n’est pas évident de rester coi quand une partie de son épargne est sur le point de partir en fumée.

Hors ligne

 

#110 29/11/2015 09h34 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

Durun bon matin!

J’aurais du dire "ne pas les commenter" au lieu d’ignorer. Bien sur je les lis mais je ne veux pas polluer cette file avec ces articles contradictoires… qui pleuvent a chaque jour.
Et oui Benjumea et sa "prime" de départ …ça ecoeure.
Faut pas oublier quee toutes les subventions accordées a ce secteur "chéri"  ont été rabotées en Europe et aux USA ces derniers temps. On voit l’impact maintenant avec le chiffre énorme de chômeurs de ce secteur
Anyway la cie a deja commence a fermer toutes les divisions qui ne s’autofinancent pas. En Amerique latine 4200 emplois en jeu…
Abengoa cerrará sus filiales americanas en Brasil, Chile y México con 4.200 empleados · Andalucía Información
Il me semble qu’on aimerait sauver les quelques 7000 emplois en Espagne - ailleurs … c’est pas du tout leur priorité -
Quant aux obligations … elles se transigent dans les 17 en moyenne sauf la 2016 dans les 22, prix de liquidation …si restructuration dans les 30 a 50 d’après les agences de notation ??? who knows?
Les banques ayant énormément a perdre … un plan de sauvetage en restructurant est probable … et souhaitable !
Quant aux dettes d’Abengoa 50% de la dette (des 20 000 cites) c’est du "project finance" qui doit se repayer avec les cashflows des projets - voici un récapitulatif Los acreedores de Abengoa: Estados Unidos, Santander y 200 entidades más

Dernière modification par sissi (29/11/2015 10h01)

Hors ligne

 

#111 29/11/2015 14h15 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   162 

Des conseils pleins de sagesse Sissi mais comme vous le savez nous sommes tous humains, trop humains et ne résistons pas de temps en temps à propager les bêtises des autres. A ce jour, en dehors des devins, il est impossible de dire ce qui va se passer dans les prochains mois. Par contre chacun veut faire valoir sa solution, et les journaux reflètent ces différentes positions. On remarquera que les profiteurs sont déjà là, avec ceux qui de toute façon gagneront grâce à l’événement comme Houlihan Lokey. Tant qu’ils arrivent à limiter les dégâts et contribuent à une solution efficace, cela ne me dérange d’ailleurs pas qu’ils se servent au passage. Sans oublier ceux qui l’ont déjà fait. Les 25M, c’est un maximum selon l’article cité par Durun et cet autre d’El Confidencial à la fois pour Sanchez Ortega, qui a quitté la société en mai dernier, et Felipe Benjumea. Cela a été voté en mars dernier sans même en informer la CNMV / Comisión Nacional del Mercado de Valores (la SEC locale) au mépris des normes. Cela veut dire qu’il y a déjà des mois les rats s’apprêtaient à quitter le navire et on aurait aurait mieux fait de s’en alerter. Felipe Benjumea devrait lui recevoir la modeste somme de 11,5M, selon un autre article d’El Confidencial.

C’est vrai que c’est un journal un peu propagandiste, ou pour le dire plus modérément, qui voit toujours le verre à moitié vide. Pour moi c’est la voix des banques étrangères, qui sont malheureuses de s’être laissées embarquer dans cette affaire et veulent à tout prix en sortir en tapant sur Abengoa, comme si elles n’avaient pas aussi leur part de responsabilité.

Sissi vous disiez plus haut que vous attendrez peut-être jusqu’en février pour vous décider. Une raison particulière au choix de cette date ?

Hors ligne

 

#112 29/11/2015 15h24 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   77 

Bonjour

@sat
Je ne crois pas que El Confidencial soit un journal propagandiste. Mais il est d’accès gratuit, et pour sortir du lot des médias, il faut frapper fort. Et c’est ce qu’ils font, y compris en politique.
Le journal est fondé sur 3 piliers qui semblent plaire aux espagnols: l’actualité politique et économique, le foot et l’actualité people (petits potins). Concernant le politique et l’économique, je les trouve bien informés, et régulièrement il y a des articles approfondis d’intervenants extérieurs qui apportent un éclairage très intéressant. Je le parcours régulièrement.
Autre particularité pour moi qui vit en France: je trouve souvent des informations concernant l’actualité française qui ne paraissent que le lendemain dans les médias français (idem d’ailleurs pour le Financial Time). La presse française est tellement subventionnée qu’ils leur faut bien 24 heures pour réfléchir à la manière dont ils vont présenter l’info …

Hors ligne

 

#113 02/12/2015 10h11 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

L’action Abengoa encore en forte hausse ce matin
Abengoa SA: BME:ABG quotes & news - Google Finance

Est ce parce que les banques considèrent 800 millions de liquidités pour Abengoa ??
La banca sopesa dar 800 millones de liquidez a Abengoa hasta 2016 | Empresas | Cinco Días

"L’injection est envisagé est d’environ 800 millions de d’euros, dans le but de qui va maintenir l’activité de l’entreprise en 2016,"

"Abengoa prépare également sa bataille avec l’un des meilleurs des sociétés spécialisées dans la restructuration dans le monde entier: Alvarez & Marsal."

Abengoa comme cas test de la nouvelle loi espagnole
Caso Abengoa: la verdadera prueba de fuego de la nueva Ley Concursal - elEconomista.es

Dernière modification par sissi (02/12/2015 10h17)

Hors ligne

 

#114 03/12/2015 16h54 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   

Bonjour.

Quelqu’un peut-il m’indiquer comment consulter le cours de l’obligation ABENGOA mars 2016 ?

Hors ligne

 

#115 03/12/2015 17h15 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   

Voici le code code Isin XS0498817542 pour ABENG16VRN.

Perso je regarde sur Boursorama

Cordialement

Dernière modification par longway20 (03/12/2015 17h15)

Hors ligne

 

#116 05/12/2015 14h23 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

Negotiations en cours …
Abengoa presents new viability plan, needs 450 mln euros -source
| Reuters

http://finance.yahoo.com/news/abengoa-p … 46334.html

Ce matin …on parle de 60% de haircut sur la dette dans les articles cites plus bas (souhait d’Abengoa)
Mais c’est loin d’être clair ou d’être fait! Haircut sur les obligations ??? plutôt qu’echange en actions???
Ou combinaison haircut et ??? Echange dette bancaire contre actions pour prendre le contrôle - comme a été fait dans d’autres cas en Espagne?

Il semble qu’Abenga refusait aux banques de convertir une partie de la dette en actions jusqu’a hier. La famille voulait garder le contrôle??

Abengoa recortará empleo y proyectos a cambio de una quita del 60% en su deuda
La banca prepara el canje de deuda por acciones para rescatar Abengoa | Empresas | Cinco Días

Il y a 4 jours on parlait de 50% dans cet article

The legal protection Abengoa now shelters under allows the company 4 months to resolve its liquidity crisis, either through fresh funding or through an agreement with creditors, i.e. a debt haircut. The haircut would have to be enormous: approximately 50% of the outstandings would have to be written off to allow the company to continue to operate.

http://www.fdbetancor.com/2015/12/01/ab … h-economy/

Donc 50% de recovery au mieux? A voir si les obligations vont remonter …

Dernière modification par sissi (05/12/2015 16h00)

Hors ligne

 

#117 07/12/2015 11h55 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

De tous les articles ce matin je retiens celui de Cincodias : les banques prêteraient a Abengoa avec conditions et avec garantie par des actions d’Abengoa Yield
La banca solicita que Abengoa use a Yield de garantía | Empresas | Cinco Días

A suivre …

Edit: aujourd’hui a midi: les banques considèrent accorder 300m de liquidité versus les 425 a 450 demandes par Abengoa
Economía.- (Ampl.) La banca acreedora rebaja a 300 millones la necesidad de liquidez de Abengoa y le exige garantías - elEconomista.es

Dernière modification par sissi (07/12/2015 13h34)

Hors ligne

 

#118 08/12/2015 23h42 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   26 

Cas intéressant  : abengoa est considéré comme en faillite pour les CDS qui suivent les regles de 2003 alors qu’il n’y a pas d’événement de défaut pour les CDS établis selon la documentation datant de 2014.

Hors ligne

 

#119 12/12/2015 12h51 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

Abengoa gagne du temps pour éviter la faillite et sauver leur division d’affaires traditionnel (de l’ingénierie et de la construction). Séville est engagé aux banques multinationales à rechercher à court terme l’entrée de fonds d’investissement qui sont prêts à injecter des liquidités de l’entreprise a besoin immédiatement pour couvrir leurs besoins les plus urgents, tels que le paiement des salaires.

L’entreprise dirigée par José Domínguez Abascal gagne un mois pour préparer un plan de faisabilité détaillée pour relancer ses activités d’ingénierie et de construction. Cette nouvelle feuille de route doit être remplie et soumise avant le 15 Janvier.
Et si ces fonds ne le font pas les banques  "pourraient fournir, après tout, environ 100 millions d’euros (études de l’OIC et à coopérer dans ce déboursement)."
Traduction pas géniale…désolée…
Brookfield y Macquaire estudian inyectar liquidez en Abengoa

Brookfield et Macquarie sont specialises en infrastructure … s’ils s’impliquent ça devrait aider
FT explique que la nouvelle loi de la faillite espagnole devrait encourager a investir dans Abengoa…
«FT» asegura que la nueva ley concursal española puede animar a invertir en Abengoa

Un pas en avant? Faut espérer!

Dernière modification par sissi (12/12/2015 13h11)

Hors ligne

 

#120 13/12/2015 17h06 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   26 

A cause du non-remboursement d’une souche de 2.25m EUR de CP, un événement de défaut a été déclaré pour le CDS documentation 2014. La recovery pricée par le marché reste basse.

Hors ligne

 

#121 13/12/2015 17h15 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

Abengoa ne peut PAS rembourser des obligations ou payer des coupons depuis le 25 novembre (meme s’ils avaient les sous) - ce serait illégal d’avantager ces créditeurs versus les banques et les détenteurs d’obligations…. donc au fur et a mesure les CDS vont être déclenches

Aujourd’hui le 13 dec un article plus "rationnel" dette 9 + 3 de fournisseurs. Solutions envisagées..

Abengoa diseña una estrategia para llegar a un pacto con los acreedores

Dernière modification par sissi (13/12/2015 17h22)

Hors ligne

 

#122 16/12/2015 08h55 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

Ce matin nouvelles: ICO mettra 15 a 20 millions d’euros et les banques impliquées 100 millions pour décembre jusqu’au plan de restructuration qui est du en  mi-janvier
El ICO supedita su ayuda a Abengoa a que la banca abra el grifo | Mercados | Cinco Días

Dernière modification par sissi (16/12/2015 08h57)

Hors ligne

 

#123 18/12/2015 13h52 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

Il est clair que 113 millions ont ete accordes a Abengoa pour salaires et factures urgentes. Rendez-Vous le 18 janvier pour LE plan dont certains éléments sont evoques dans l’article du journal Expansion.

Aujourd’hui annonce de vente ou désinvestissement de 3000 millions en cours:
Abengoa pone en marcha un plan de desinversión de hasta 3.000 millones de euros

"Le sauvetage Abengoa et ses banques créancières sont conçus pour éviter la faillite de l’entreprise dépend d’un plan agressif et accéléré les cessions d’entre 2.500 millions et 3.000 millions, et une réduction des coûts draconienne de près de 40%, ce qui pourrait signifier réduction de jusqu’à 15% du modèle à l’Espagne.
Les créanciers financiers ont supposé que doivent également négocier une réduction de la dette de la dette plus ou moins importante, la capitalisation de la même, ou une combinaison des deux."
"Tout autre que le génie et la construction va être en vente, y compris les bijoux trop gros, comme Abengoa Solar, Abengoa Bioenergy et, surtout, Abengoa Yieldco."

Il me semble que l’objectif est de faire survivre un petit Abengoa concentre sur l’ingenierie et la construction… et limiter la perte d’emplois en Espagne a 10-15 %!
On parle de haircut sur les obligations bien sur …
A suivre…

Desolee pour la traduction de google !

P.S. Il y a de la pression de l’administration d’Obama sur la banque Santander pour sauver Abengoa - a qui les USA ont prête le financement des 10 millions de project finance - qui se remboursent par les fruits des projets
Ceci je vous le rappelle n’est pas bien compris par les journalistes!

Dernière modification par sissi (18/12/2015 14h29)

Hors ligne

 

#124 26/12/2015 02h35 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   246 

Un petit cadeau de Noel ? Kpmg en date du 23 dec 2015 :

"Le trou… dans Abengoa est moins que prévu initialement. Une grande partie de la dette est dans les filiales Yieldco."
KPMG estime que le chiffre global de la dette est de 18 600 millions soit bien inférieur aux 24 ou 25 millions evoques.
Sur ce, l’essentiel est dans Abengoa SA, la société mère, et Abengoa Finances, avec 7,735 millions, et Abengoa Yieldco, avec 6.503.000.
Así es el mapa de la deuda de Abengoa

En plus d’accorder 106 millions de liquidité immédiate… les institutions financieres ont autorise le groupe Abengoa a vendre immediatement 300 millions d’euros pour avoir la liquidité nécessaire …jusqu’en mars
La banca autoriza a Abengoa para que venda activos por 300 millones | Economía | EL PAÍS

Dernière modification par sissi (26/12/2015 02h51)

Hors ligne

 

#125 26/12/2015 11h39 → Obligations Abengoa : bientôt le dénouement ?

Membre
Réputation :   229 

Je ne suis pas investi sur Abengoa et j’ai relu la file en ayant un intérêt plus fort étant donné que j’ai participé à un échange de dette avec haircut sur Chesapeake.

Je me demandais en relisant Abengoa pourquoi sur ce dossier on est parti directement sur une AK avec apports de liquidités par les actionnaires et non sur un haircut (payé par les obligataires) comme pour Chesapeake?

Est-ce seulement une question de rapport de force entre les actionnaires et les banques qui détiennent la dette?
Quels sont les critères qui déterminent plutôt l’une ou l’autre des situations (du rapport de force)?

Un autre exemple, Transocean où Icahn est aussi (comme Chesapeake) investi.
Doit-on plutôt s’attendre aussi à un haircut (je ne suis pas investi pour le moment) ou une AK / rachat par un plus gros?

La présence au capital d’un investisseur activiste est-elle plutôt positive pour toutes les parties dans une situation de recovery ou seulement pour ceux qui sont du même côté (actionnaires) que l’activiste? Cela dépend-il simplement de l’activiste? (sur Sears par exemple il semble que pour l’instant personne n’ait été lésé plus qu’un autre).


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech