Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Sondage 

Encore un krach sur les marchés actions…


L'occasion de renforcer sur les valeurs de qualité

56% - 341
J'attends le rebond, je revends tt et fini la bourse

3% - 21
Je suis liquide, je suis serein

12% - 76
BX4 depuis les 3800 sur le CAC, je suis riche

2% - 12
Je suis en vacances, je ne vois pas le crack

3% - 18
A fond sur les valeurs de Rdt, miam, miam

22% - 132
Nombre de votants : 678

#3501 13/08/2016 12h53 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   225 

Vous avez raison vdvaleur mais l’inflation sera la conséquence, pas la cause.

Concentrons-nous sur les causes et conservons une Europe unie et en paix plutôt que de crier au loup.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#3502 13/08/2016 13h13 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   13 

Pour l’instant les liquidités des banques centrales ont uniquement alimenté le secteur financier. Via les facilités de refinancement des banques, puis des entreprises, programme de rachat d’obligations corporate de la BCE qui se traduit par un écrasement des rendements obligataires corporate qui permet de comprimer la dette financière et de booster les rachats d’actions, également via les rachats d’ETF, par exemple de la part de la BOJ. Il y a donc belle et bien un effet inflationniste, via l’effet richesse sur les marchés financiers, par exemple le SP. D’ailleurs les banques centrales ne s’en cachent pas, la création artificielle de cet effet richesse étant censée relancer l’investissement et la consommation.ça ne marche tout simplement pas car les détenteurs de capital sont dans une optique de rente financière, il n’y a donc aucune raison pour que cette augmentation du capital financier se traduise dans la consommation ou l’investissement. On pourra parer d’inflation à proprement parler, hausse des prix du panier de calcul, lorsque les banques centrales passeront à des politiques type "helicopter money". Pour l’instant, il n’y a que des bulles…
Toute remontée des taux serait catastrophique vu les niveaux d’endettement privés et publics, crach obligataire, faillites souveraines, hausse des coups financiers des entreprises et extinction de leur politique de rachats d’actions.
Personnellement je ne vois pas comment les banques centrales peuvent sortir de leur politique actuelle à part en allant plus loin dans les taux négatifs et vers l’helicopter money…

Hors ligne

 

#3503 13/08/2016 13h43 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   74 

Ah ! je suis à contre courant.
Je pense que les marchés vont stagner quelques mois.

Hors ligne

 

#3504 13/08/2016 15h34 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   72 

Bonjour

@Jef56
Il me semble déceler dans vos propos un zeste d’exagération (ou d’obsession)   :-) …
Même aujourd’hui vous connaissez l’inflation, mais elle est moindre, c’est tout.

Comme vous le savez, l’inflation a 3 origines.

1) L’excès de création monétaire.
Même si la BCE injecte des sommes importantes, cela reste relativement modéré au vu du PIB de la Zone Euro (environ € 10.600 Mrds - Milliards). On est loin de l’Allemagne des années 20. Et puis, comme vous le constater, cet argent se cantonne dans les marchés financiers et à du mal à se répandre dans la sphère économique, ce qui est bien le problème de la BCE (à noter quand même la baisse des taux sur les crédits immobiliers, ce qui a un impact bien réel sur les revenus des acheteurs, et aussi sur les marges bancaires d’ailleurs). De plus, vous remarquerez que l’on injecte d’un côté, et que l’on pompe de l’autre, puisque les taux d’emprunt de plusieurs Etats deviennent négatifs, ce qui revient à spolier en douceur les épargnants.

2) L’inflation importée.
Elle résulte principalement de la hausse des prix des matières premières et de l’énergie. C’est ce que la France a connu sous Giscard avec des taux de 13 - 14 % d’inflation par an. Et comme les taux de change étaient fluctuants, le Franc Français n’a cessé de dévisser. Bien qu’il n’y ait pas de communistes au pouvoir, cette inflation fut plus importante que durant les années 80. Aujourd’hui, ces prix sont très bas, mais ça ne va pas durer. L’Arabie Saoudite vient d’annoncer qu’elle était prête à limiter sa production pour favoriser la remontée du prix du baril, ce qu’elle refusait auparavant (mais depuis, nombre d’exportateurs de pétrole dont l’Arabie Saoudite ont des budgets déficitaires, ce qu’ils n’aiment pas). Nous allons probablement connaître cette inflation d’ici quelques années.

3) L’inflation par les salaires.
C’est celle qui fait le plus peur aux gouvernants car elle est difficile à maîtriser. C’est vrai qu’elle est plus forte sous les gouvernements de gauche, car ils ont tendance à préconiser des politiques de relance, donc d’augmentation des salaires. Mais actuellement, ce risque est faible, la conjoncture ne s’y prête pas. Cependant, même aujourd’hui, les entreprises augmentent un peu les salaires, qu’elle que soit la couleur des gouvernements, car il y a pression des salariés pour récupérer au minimum le pouvoir d’achat grignoté par les hausses sans fin des impôts locaux et étatiques. Mais c’est vrai, elle est moindre aujourd’hui.

Quant à dire si l’inflation est une cause ou une conséquence, à mon avis, c’est impossible, car elle est les deux à la fois. Si l’inflation importée s’accroît (ce qui est une cause pour nous), elle impacte le pouvoir d’achat, d’ou des hausses de salaires (c’est la conséquence). Poule ou oeuf,  …

Pour en revenir aux marchés, j’attire votre attention sur un point souvent ignoré. C’est vrai qu’aujourd’hui nous traversons sur le CAC 40 un rebond haussier et marquons des sommets. Mais le volume moyen journalier des titres échangés sur les 40 valeurs composant l’indice est peu élevé, en août, de l’ordre de 2 à 2,5 Mls (millions) par jour. En novembre 2015, au début de la baisse, on était entre 2,7 et 5 Mls, et en février, au plus fort de la baisse, entre 3,5 et 5,5 Mls. Un mouvement avec de forts volumes a toujours plus d’importance qu’un mouvement sans. De mon point de vue, c’est l’une des raisons qui explique pourquoi il est si difficile de savoir ce que va faire le CAC 40 au cours des trois prochains mois. Mais si le rebond est confirmé début septembre, alors oui, la question d’un nouveau départ à la hausse du marché sera tout à fait légitime.

Cordialement

Dernière modification par Durun (13/08/2016 15h35)

Hors ligne

 

#3505 15/08/2016 10h36 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   225 

Bon finalement je ne m’abstiens plus et je trouve au contraire de lopazz que la plupart des articles sont bearish et non pas bullish.
D’ailleurs ce matin Thomas Veillet du site investir.ch est aussi de cet avis.
La route pour nulle part

Beaucoup de monde prédit une baisse alors que les marchés enchaînent records sur records.
Sell in may and go away et reviens en octobre n’était pour l’instant pas une bonne stratégie. Avec ou à cause du Brexit, l’été a été très favorable aux marchés actions dans leur ensemble (sauf peut-être l’Europe, et encore).

Actuellement c’est le cours du brut qui se reprend sur des rumeurs d’entente de l’OPEP pour limiter la production. La réunion aura lieu en septembre, est-ce que les cours vont grimper sans discontinuer jusque la réunion? Cela ferait un sacré rally et le seuil des 50$ pour le brut WTI sera alors enfoncé. Ou avec le retour des vacances tout le monde va se réveiller avec une gueule de bois?

Car aujourd’hui les volumes d’échange sont si faibles que les variations n’ont pas vraiment de signification, mais en ont-elles en temps normal sur le court terme?
La volatilité est à son plus bas (dommage que je ne puisse pas en profiter pour me positionner) et il y a de fortes chances qu’elle remonte avec le retour des volumes et des échéances de la rentrée (réunion FED de septembre qui verra peut-être enfin une remontée des taux et peut-être aussi le krach que beaucoup attendent? Le risque est réel, je ne voudrais pas être à la place de Yellen, mais j’augmenterais quand même les taux).
L’élection présidentielle US semble de moins en moins un sujet, l’élection de Clinton étant de plus en plus probable, Trump enchaînant provocations sur provocations, refusant la transparence (très très mal vu outre Atlantique) et maintenant soupçonné d’être financé par Poutine via le président ukrainien (je pense que cela sera le coup de grâce pour lui: manque de transparence + soupçon de financement par l’ennemi historique = l’électeur ne prend pas le risque et vote Clinton).

En attendant ceux qui n’ont pas vidé leur portefeuille pour les vacances en tirent bénéfice.

La météo de MQ de l’état de l’économie mondiale (et surtout US) est toujours très bien orientée.
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_meteo_mq_1508.jpg


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#3506 15/08/2016 11h21 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   

Bonjour jef56,

Un article de presse catastrophique sera plus vendeur et vendu qu’un article joyeux.
;-)

Hors ligne

 

#3507 15/08/2016 17h41 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   83 

Petite data intéressante à mon avis, il semblerait qu’une réforme des fonds monétaires américain entraîne une hausse du coût du dollar non sécurisé.

En gros, au lieu de prêter aux entreprises, les institutions (grosses entreprises, gestionnaires d’actifs) préfèrent se placer sur des prêts (courts termes, on parle de 3 mois) à l’état américain. La ressources de dollars court terme pour les entreprises se réduit donc (zone bleu sur le graphique ci-dessous).

La courbe LIBOR-OIS indique le surcoût d’emprunter sans collatéral. Il est sur des niveaux 2011.

https://staticseekingalpha.a.ssl.fastly.net/uploads/2016/8/9/47439673-14707858954133122.png

Le LIBOR $ 1 semaine (graphique sur 1 an ci-dessous) montre bien qu’il y a eu une augmentation depuis Juin. Le 3 mois (2e graphique sur 1 an aussi), semble indiquer que la hausse continue… La première hausse était du à la hausse des taux de la Fed donc normal. La seconde ne semble pas l’être.

http://www.global-rates.com/images/charts/gr-libor-chart-5-17.jpg
http://www.global-rates.com/images/charts/gr-libor-chart-5-21.jpg

Cela impacte notamment les banques non USA qui travaillent aux USA (Japonaise et Européenne) car elles n’ont pas de dépôt de clientèle retail en $ et donc doivent en trouver via les marchés. Cela va les pénaliser sensiblement au USA. A priori par contre, ils pourront toujours en trouver à leur banque centrale respective si besoin (via des opérations de swap mise en place entre les banques centrales depuis la crise). Mais cela fera une mauvaise presse.

Cela a aussi un impact sur tous les prêts à taux variables indexé sur le LIBOR $ 3M, soit un gros volume.

Bref, un signe potentiel de debut de crise. Ou pas, à vous de juger.

En ligne

 

#3508 16/08/2016 16h11 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   162 

Si je comprends bien JI sur ce coup vous êtes le disciple de Soros ? Voici ce que titrait le Wall Street Journal :

Soros Doubles His Bet Against S&P 500 Index
By MARIA ARMENTAL
Aug. 15, 2016 8:30 p.m. ET

Billionaire investor George Soros, who rose to fame and fortune by betting against sterling in 1992, on Monday showed his latest hand: nearly doubling down on his bearish bet against the market.

L’article se base sur le 13F form d’hier.

On peut remarquer que s’il est short S&P, il ne réédite pas l’exploit qui a fait sa fortune voilà un quart de siècle.

Dernière modification par sat (16/08/2016 18h26)

Hors ligne

 

#3509 16/08/2016 17h14 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   16 

Les signaux actuels sont souvent trés contradictoires, sur le SP500 le pourcentage des  short interest est au plus bas des 3 dernières années (environ 2%, il etait a 2.8-2.9% en 2008-2009), les gros  shorters étant habituellement des gens qui savent ou ils s’en vont. D’un autre coté on a souvent un manque de volume sur de nouveaux hauts et l’or s’en tire assez bien sur le marché actuel.

Je continue donc mon ménage de portefeuille, la liquidation de pétrole et telecom est terminée reste les financières et Reits ces deux dernières donnant un air de vouloir repartir.

En ligne

 

#3510 16/08/2016 17h42 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   83 

@sat : Je n’irais pas jusque là quoiqu’en fait j’y travaille. Je suis sous-pondéré depuis longtemps sur les USA et on ne peut pas dire que cela ai joué en ma faveur. Mais globalement les USA commencent à être vraiment trop bien pricé et je pourrais le shorter pour me couvrir tout en espérant une sur-performance de mon portefeuille.

Un article récent d’ailleurs incite à shorter les banques japonaises (série d’article sur la construction d’un portefeuille Japonais, pourrait vous intéresser).

Je trouve cependant intéressant d’analyser ces phénomènes financiers car c’est 1/ très intéressant intellectuellement car complexe et 2/ on ne sait jamais un jour cela pourra être profitable.

En ligne

 

#3511 16/08/2016 17h56 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   

Silicon a écrit :

Je continue donc mon ménage de portefeuille, la liquidation de pétrole et telecom est terminée reste les financières et Reits ces deux dernières donnant un air de vouloir repartir.

Bonjour Silicon,

Quand a eu lieu votre "ménage" sur les valeurs pétrolières et télécoms et quel a été votre raisonnement pour décider de les vendre ?

François,


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne

 

#3512 16/08/2016 18h31 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   13 

Soros a nettement réduit son exposition à l’or, il n’est donc peut-être pas aussi bearish que cela, ou alors il possède certains éléments sur l’évolution du cours de l’or…
En tout cas, il vient de virer le CIO de son hedge fund, Scott Bessent,qui avait pris ses récents paris bear…
Soros’ S&P Puts Soar Near Record High As Percentage Of AUM | Zero Hedge

Hors ligne

 

#3513 16/08/2016 18h45 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   16 

Le ménage des pétrolieres (SU,PSK,FRU,GEI)et Telecom (BCE) a eu lieu hier, le tout est uniquement basé sur l’analyse technique et mes trades sont sur le marché Canadien  (Toronto) Il me reste un pipeline ENF que je n’ai pas vendu. L’analyse est uniquement faite sur du court terme  (daily)

J’ai essayé de me faire un portefeuille moyen long terme mais j’ai bien de la difficulté a rester passif et encaisser des dividendes devant les mouvements des actions et retourne donc au court terme (+- une semaine de détention) …in/out en swing trading avec les gros titres.

Si je trade 1000 actions a 30$ et que le mouvement est de 50 cts ça représente 500$ et mon cout par opération est de 9.99$ quel que soit le montant de la transaction et je passe a la seconde prés d’ou l’interet du swing trading.

Ma plus grosse position qui etait une mine d’or (mines Richmont) a été vendue a 50% en mai et depuis a continué de monter de 30% ( preuve que mon analyse technique  est loin d’être efficace a 100%) et représente aujourd’hui 38% du portefeuille , cette position je suis assez coincé avec surtout pour une question d’ impot sinon je la traderais comme les autres.

En ligne

 

#3514 16/08/2016 21h46 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   

Ah ok, je comprend mieux. Je pensais en effet que vous étiez un investisseur sur du moyen - long terme comme la majorité des gens sur le forum.

Du coup, je ne comprenais pas pourquoi vendre les entreprises pétrolières à un tel moment mis à part si vous aviez investit dans le creux de janvier-février pour acter les plus values.

Etant donné que vous êtes court terme, peut être qu’effectivement c’est intéressant de vendre actuellement ce secteur.  (Personnellement, je n’y connais rien en analyse technique)


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne

 

#3515 30/08/2016 23h11 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   

Certains, même bien renseignés comme on dit, sont pour le moins alarmistes, exemple :

"Approvisionnez-vous de conserves avant le krach boursier. Averti, Damian McBride, ancien conseiller du 1er Ministre anglais Gordon Brown.

Un ancien conseiller de Gordon Brown a exhorté les gens à stocker des boîtes de conserve et des bouteilles d’eau pour se préparer à ce qu’il croit être une crise boursière pire que 2008, à 20 fois l’échelle du désastre, croit-il.
Damian McBride a suggéré que le plongeon du marché boursier pourrait conduire à des troubles civils ou à d’autres situations où il sera déraisonnable pour quelqu’un de quitter sa maison.
D’autres analystes et experts croient que nous nous dirigeons vers une crise boursière mondiale et que les conséquences seront désastreuses. Récemment 9 experts financiers avertissaient de l’imminence d’une grande crise financière.

Les indices ne valorisent absolument pas les innombrables problèmes économiques passés et actuels ( grâce aux milliers de milliards déversés depuis plus de 4 ans sur les marchés financiers par les banques centrales. Autant dire de la monnaie de singe puisque tout repose sur la confiance) or de nombreux signes montrent l’imminence probable d’un Krach financier mondial.

Concernant la fameuse reprise américaine, elle ne tient pas la route une seule seconde ! Son économie va bien plus mal qu’elle n’allait au pire moment de la dernière récession. 13 points clés montrent que la situation s’est aggravée sous la présidence Obama."

Source: independent.co.uk (repris sur businessbourse.com)

Cela vous inspire quoi ce type de cris d’alarme ? sad

Hors ligne

 

#3516 30/08/2016 23h32 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   17 

Bonsoir,
Cela m’inspire 2 citations:
Anonyme: "les économistes ont prévu 9 des 5 dernières récessions."
J. Chirac: "Cela m’en touche une sans bouger l’autre"

Plus sérieusement, il est relativement aisé de prédire une crise lorsque la bourse US est à son plus haut. Mais personne ne sait quand et comment cela arrivera.

Hors ligne

 

#3517 31/08/2016 05h54 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   83 

Je rejoins complètement FastHand (et Chirac).


Parrain de mon adorable filleule

Hors ligne

 

#3518 31/08/2016 19h08 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   21 

Je me demandais si le fameux Big One, le grand tremblement de terre dont la probabilité qu’il arrive dans les 26 ans à venir est de 62% (d’après les sismologues), pourrait avoir un effet dévastateur aussi sur les cours de Bourse.

Probablement que les sociétés dont le siège est dans la région L.A. / San Francisco pourraient en pâtir, ainsi (et surtout) que celles qui y ont de nombreux intérêts financiers ou immobiliers.

Même si je suppose que toutes les sociétés y sont probablement déjà préparées en ayant prévu tout un plan de sauvegarde.

L’économie américaine souffrirait, mais je n’ai aucune idée dans quelle proportion (San Francisco n’est pas New-York).


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#3519 31/08/2016 19h20 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   57 

Pensez aussi au contre-coup pour le Japon…


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#3520 31/08/2016 21h21 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   104 

philippe77 a écrit :

Je me demandais si le fameux Big One, le grand tremblement de terre dont la probabilité qu’il arrive dans les 26 ans à venir est de 62% (d’après les sismologues), pourrait avoir un effet dévastateur aussi sur les cours de Bourse.

Probablement que les sociétés dont le siège est dans la région L.A. / San Francisco pourraient en pâtir, ainsi (et surtout) que celles qui y ont de nombreux intérêts financiers ou immobiliers.

Même si je suppose que toutes les sociétés y sont probablement déjà préparées en ayant prévu tout un plan de sauvegarde.

L’économie américaine souffrirait, mais je n’ai aucune idée dans quelle proportion (San Francisco n’est pas New-York).

De mon point de vue, la Californie serait dévastée. Hors si l’état de Californie était un pays, ce serait la 7eme ou 8eme puissance économique mondiale.
A partir de la, tout est dit sur l’impact économique mondial et sur les cours de bourse.

Ensuite, si il y a 15 ans on pouvait imaginer que certaines entreprises se préparaient à de tels événements, aujourd’hui, ce n’est plus le cas. La gestion de ce type de risque coute cher, pour une probabilité de réalisation considérée comme faible par les entreprises. Donc ces entreprises considèrent que de toute manière si elles survivent au séisme, elle ne survivront pas au cataclysme économique.
De plus la culture de la plupart des entreprises américaines (et ailleurs) s’est résolument tournée vers le profit à court terme et l’enrichissement de leurs classe dirigeante à ultra court terme.
Donc pensez bien, que se préoccuper de tels risques, ils s’en foutent royalement.

J’ai travaillé pendant plus de 10 ans dans les risques informatiques et les plans de secours, et j’ai vraiment vu évoluer les préoccupations des entreprises pour ces sujets : "Elles n’en ont rien à foutre car cela coute de l’argent et cela n’en rapporte rien". il n’y aucun chiffre à mettre dans le tableau excel en face des profits générés par cet investissement. Si ces boites doivent mourir elles préfèrent mourir avec les poches de leur dirigeants un peu plus pleine.

Ces entreprises rassurent leurs actionnaires en racontant qu’elles utilisent le Cloud, les redondances multi site pour leur informatique, mais en fait, il n’y a rien autours. Toute la partie fonctionnelle coté terrain n’est pas traitée. Donc les applications informatiques seront peut être opérationnelles, mais il n’y aura personne ou pas de possibilité d’alimenter ces systèmes informatiques, faute de client, fournisseurs, salariés, camion, entrepôts, bureaux, réseau entre les agences, routes, moyens de communication …..

Bien sur il y a toujours des exceptions, mais la tendance est à la stratégie de l’autruche. Les fesses en l’air, ces entreprises espèrent pondre de plus gros oeufs.

On me rétorquera que certaines entreprises sont soumises à des réglementation qui les obligent à se protéger. Oui, mais quid du scenario de sinistre envisagée ? Le Big One ou une panne d’électricité du bâtiment ? Comment envisager tous les problèmes que peuvent engendrer le Big One ? Comment s’en prémunir sans dépenser tout son CA que pour cela ?

Bref, un sujet très complexe …. et pour lequel il n’y a pas de réponse.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (31/08/2016 21h43)

Hors ligne

 

#3521 31/08/2016 21h56 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   51 

Evidement que, les entreprises comme Facebook, Airbnb et surtout Amazon redondent leur données sur plusieurs sites, et s’il y a plusieurs équipes qui pourraient prendre le "relai" opérationnel. Pour les développement futur oui ce serait catastrophique, et il y a des risques que cela donne l’emergence d’une nouvelle silicon Valey ailleurs.

Lisez les documents techniques sur DynamoDB ou sur la sauvegarde chez Facebook.

Souvent les redondances sont tel qu’ils pourraient encaisser 2 catastrophes naturels sur 2 noeud sur 3. Mais la probabilité qu’il y ait une destruction totale sur la cote est et une sur la cote ouest est minime. Et énormément d’entreprise repose entièrement sur Amazon (dropbox, heroku, Apple meme).

Par contre, pour constater le nombre d’innovation dans l’informatique qui provienne directement ou indirectement de cet endroit du monde, on perdrait les meilleurs cerveaux qui ralentirait beaucoup le développement de l’informatique. Quant aux investisseurs, évidement qu’il surreagirait et ca serait le debut d’un cycle baissier fort jusqu’à ce que le monde reparte, amputé de ses meilleurs jeunes pousses (ou ex-jeunes pousses).

Hors ligne

 

#3522 01/09/2016 09h23 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   57 

Cet affaiblissement temporaire pourrait aussi être l’occasion pour des petites nations de dévoiler un appétit territoriale refréné pour le moment. Je pense alors qu’Israël aurait probablement fort à faire.
Et n’oublions pas non plus les éventuels réfugiés climatiques que pourrait entrainer un tel tremblement de terre. Rien ne nous prépare à cela (d’excellents roman sont parus à ce sujet).
Bref, le plus tard possible sera le mieux.

Dernière modification par Geoges (01/09/2016 09h33)


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#3523 01/09/2016 13h09 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   83 

Vous pouvez vous référer au séisme de 1906. Certes San Francisco était bien moins peuplé qu’actuellement. Cela a quand même pas mal joué dans la crise de 1907 en créant de la tension monétaire (l’or des banques étant enseveli sous les décombres et la demande de monnaie pour réparer la ville).

En ligne

 

#3524 01/09/2016 13h22 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   21 

Je ne pense pas que les sociétés purement informatiques seraient en péril (les serveurs sont mondiaux et éparpillés un peu partout, notamment dans les pays froids du Nord de l’Europe pour profiter de la clim’ locale gratuite, d’après ce que j’ai vu dans un reportage récent dans le JT sur Facebook il me semble). Du moins pour les mastodontes du secteur.

Par contre, si je devais investir dans une société immobilière américaine, je regarderais attentivement quelle est la proportion de leurs investissements sur la côte ouest, ainsi que les dates de construction des immeubles concernés (normes anti-sismiques ?)

Ce n’est pas le seul mais sans doute l’un des secteurs qui souffrirait le plus localement (même si des assurances sont derrière).

Du coup, il serait sans doute intéressant aussi de savoir quelles sont les assureurs les plus exposés à San Francisco et L.A., car à eux aussi (et surtout), ça leur coûterait la peau du fion !


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#3525 01/09/2016 19h22 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   104 

Je ne partage votre stratégie de faire des analyses micro sur une entreprise, un secteur (les services Web) etc …

Si le Big One se produit, l’économie est tellement globale, systémique, que l’effondrement de la 7ème ou 8ème puissance économique mondiale mettra par terre l’ensemble de l’économie mondiale.

FaceBook aura l’air bien malin avec ses applications disponibles, alors que des millions de réfugiés seront sur les routes et que les émeutes et pillages ravageront une partie du pays tandis que les personnes qui auront perdu leur job a l’autre bout de la terre auront pour priorité de pouvoir s’acheter de la nourriture.

Même si certaines entreprises s’en sortent, l’écosystème économique dans lequel elles vivent sera dans un tel état, qu’elles ne seront pas en mesure de faire du business.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (01/09/2016 20h23)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech