Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Sondage 

Encore un krach sur les marchés actions…


L'occasion de renforcer sur les valeurs de qualité

56% - 342
J'attends le rebond, je revends tt et fini la bourse

3% - 21
Je suis liquide, je suis serein

12% - 76
BX4 depuis les 3800 sur le CAC, je suis riche

1% - 12
Je suis en vacances, je ne vois pas le crack

2% - 18
A fond sur les valeurs de Rdt, miam, miam

22% - 133
Nombre de votants : 681

#3126 14/06/2016 18h13 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   23 

GoodbyLenine a écrit :

gorn a écrit :

la discussion actuelle c’est le terrorisme et l’immigration, tres porteur pour le vote Leave.

Pouvez-vous clarifier un peu ce que l’appartenance (ou sa sortie) de UK à l’UE changerait au niveau du terrorisme ou de l’immigration ?

***Je signale que ce n’est pas forcement mon point de vue, de toute facon je ne peux pas voter pour le referendum. Pour le terrorisme, les anglais se plaignent de ne pas pouvoir expulser qui ils veulent en raison entre autre de jugement type cour europeene des droits de l’homme.
L’immigration est a un niveau annuel tres eleve au Royaume Uni, ca c’est un fait. A mon avis il faudrait une sortie de l’UE et du marche commun pour que le Royaume Uni puisse en profiter pour limiter l’immgration. Peu importe, le fait est que la thematique porte a fond le vote brexit. L’argument c’est il y a trop d’etrangers pour nos emplois, pour nos logements, pour notre NHS (secu anglaise) etc donc il faut moins d’immigres.

J’ai compris que, UK ne faisant pas partie de Schengen, et il faut déjà montrer son passeport (et son visa pour un grand nombre de nationalités), ou un document similaire (lorsque ça a été négocié entre UK et certains pays), pour rentrer au UK.

***La encore, il y a toute la polemique des vilains immigres qui viennent au royaume uni pour profiter des prestations sociales. d’ou le jugement ce jour meme.

J’ai compris que le terrorisme (en UK comme ailleurs) ne venait pas vraiment de l’UE, ni de citoyens étrangers, mais le plus fréquemment de citoyens du pays où se fait l’attentat, après lavage de leur cerveau par un des multiples moyens disponibles, internet inclus.
Le Brexit ne va pas restreindre les accès internet depuis le UK à ma connaissance ? Si ?

***Non ce n’est pas le sujet dans l’immediat bien que les brexiters vous diraient, sans l’ue, on verra ce qu’on veut y compris bloquer certains sites/acces internet. (sans avoir l’ue pour empecher ca)
Le Brexit ne va pas changer la situation de personnes qui ferait du prosélytisme pour des idées terroristes au UK ? Si ?

Par ailleurs, dans le cas du UK, la circulation de personnes disposant de la nationalité d’un pays du Commenwealth doit être facilitée (même si je ne connais pas ceci dans le détail). Or certains de ces pays sont relativement "chauds" en ce qui concerne le terrorisme. Et bien entendu un éventuel Brexit ne changerait rien à ce niveau.   

***Il y a les brexiters qui voudraient renouer avec plus de commonwealth en echange de moins d’europe et il y a ceux qui voudraient simplement moins de personnes de l’ue et du commonwealth.

Aurions-nous un nouvel exemple d’un peuple à priori éclairé (éduqué, civilisé, …) qui déterminerait son vote principalement  sur la base de thèmes complétement décorrélés de la question posée ?

***Il y a un mixte, d’arguments + ou - errones avec des constats / faits qui sont parfois pourtant justes. On retrouve un peu de le pen ou de trump dans le cote Brexit mais pas que. Un peu comme le vote contre la constitution europeene en france, ou le non representait un mix de beaucoup de choses.

Sinon la campagne cote remain est assez faible alors qu’en face Boris Johnson et Farage se donne a fond facon Trump.

Dernière modification par gorn (14/06/2016 18h18)

Hors ligne

 

#3127 14/06/2016 18h20 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   52 

le Bund allemand à 10 ans ne va pas faire -1% ou -2% annuel

Qu’est ce qui vous fait dire que le "bon sens" est de rigueur en ce moment? Le 10 allemand est négatif, il pourrait continuer à descendre encore.

Tout simplement parce que ça s’est jamais vu à ces niveaux. A moins de prévoir le cataclysme systémique, aucune raison de payer pour avoir de la dette. Les taux à court terme allemands sont passés en dessous des taux de la BCE, c’est pour cela que le 10 ans devient négatif.
Le bund à 10 ans peut diminuer peut-être d’un chouïa encore mais on est déjà dans l’aberration économique à l’heure actuelle.
Et si on arrive sur ces niveaux de 1-2%, je triple short avec plaisir même si c’est contre ma philosophie d’investissement.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#3128 14/06/2016 18h30 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   28 

Même BourseDirect prévient ! big_smile Peut être des soldes en perspectives ?! Miam miam miam

Attention ! Volatilité des marchés

A l’approche du référendum britannique qui sera organisé le 23 juin prochain sur la question du retrait
du Royaume-Uni de l’Union européenne, nous attirons votre attention sur la forte volatilité attendue
sur les marchés financiers durant cette période et en conséquence sur les risques de pertes potentielles liés.

Nous vous invitons donc à être vigilants.
Vos différents investissements doivent faire l’objet d’un suivi précis, en particulier ceux sur des instruments financiers
ou services présentant un effet de levier comme le SRD / ROR, les produits de bourse
tels que warrants, turbos, certificats, ETF, CFD, Forex… ou encore les marchés dérivés.


Un tu l'as vaut mieux que deux tu l'auras

Hors ligne

 

#3129 14/06/2016 19h18 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   10 

Petitportefeuille a écrit :

le Bund allemand à 10 ans ne va pas faire -1% ou -2% annuel

Qu’est ce qui vous fait dire que le "bon sens" est de rigueur en ce moment? Le 10 allemand est négatif, il pourrait continuer à descendre encore.

Tout simplement parce que ça s’est jamais vu à ces niveaux. A moins de prévoir le cataclysme systémique, aucune raison de payer pour avoir de la dette. Les taux à court terme allemands sont passés en dessous des taux de la BCE, c’est pour cela que le 10 ans devient négatif.
Le bund à 10 ans peut diminuer peut-être d’un chouïa encore mais on est déjà dans l’aberration économique à l’heure actuelle.
Et si on arrive sur ces niveaux de 1-2%, je triple short avec plaisir même si c’est contre ma philosophie d’investissement.

La seule raison concrète de payer le taux négatif pour acheter des bons, c’est en se disant que si l’euro pète, on sera remboursé en deutsche marks sonnants et trébuchants (modulo une éventuelle dévaluation du deutsche mark immédiatement après sa recréation), alors qu’avec une oblig X ou Y on serait remboursé dans la devise du cru (Néofranc, néolire…).  Le 10 ans négatif, pour mois, ça veut clairement dire que l’éclatement de l’euro est sur la table, comme au bon vieux temps de 2011.

Après à mon avis le Brexit ça sera juste de la volatilité temporaire. La vraie question c’est si ça sera suivi d’un détricotage progressif de l’Europe ou si au contraire on va pouvoir progresser dans l’intégration économique et politique. Vu qu’on aura soustrait le seul pays intrinsèquement eurosceptique…

Peut être que justement sans avoir en permanence une construction européenne à géométrie variable pour complaire aux britanniques, on pourra enfin avancer dans le sens d’une Europe moins techno et plus politique… une Europe qui ne soit pas l’épouvantail de tous les partis contestataires…

Hors ligne

 

#3130 14/06/2016 19h41 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   77 

Rossox : idem pour les brokers Forex.

Les leviers sur les paires en EUR et GBP sont dès à présent fortement réduits jusque fin juin.

Hors ligne

 

#3131 14/06/2016 19h58 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   162 

Mieux que les sondages, les paris pris par les bookmakers UK. Ici par exemple, à 9 jours du vote, les partisans du Brexit ont du souci à se faire …

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5522_britin.png

Hors ligne

 

#3132 14/06/2016 21h22 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   13 

Le dernier sondage donne 6 pt d’avances aux partisans de la sortie de l’UE, ce qui commence à rendre parfaitement crédible cette hypothèse. Surtout, les arguments des défenseurs du maintient dans l’UE sont une fois de plus indigents et populistes, du type de ceux évoqués lors du référendum concernant la constitution européenne en 2005. Les partisans du maintient jouent sur la peur et le catastrophisme, il n’y pas d’argument réellement positifs. De l’autre côté les arguments de M Farage, par exemple, sur les question de démocratie et de souveraineté ont semble t-il pleinement porté. Si une partie de la presse prend position comme le Sun, un Brexit devient un résultat plausible, sauf magouille électorale…
Pour ma part, je considérerait le Brexit comme un événement éminemment positif et une victoire de la démocratie. Quant aux "peurs" des marchés financiers, elles sont bien souvent irrationnelles mais permettront néanmoins des achats à bon compte.
Brexit? – RussEurope

Hors ligne

 

#3133 14/06/2016 22h11 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   36 

Le Oui est en effet bien loin d’être acquis. Le vote "raisonnable" est loin de toujours l’emporter. Nous sommes dans une séquence politique particulièrement difficile. L’actualité venant de Paris et d’Orlando joue évidemment dans le sens du Brexit.
Les travaillistes envoyés en première ligne face au risque croissant de Brexit, Europe
Au sujet des conséquences, je pense exactement le contraire de Juillet. Il faut s’attendre à un séisme qui ne doit pas être sous-estimé. Un bilan économique sur l’impact de Brexit ne pourra pas être fait avant longtemps, il faudra du recul. Ce sont donc les aspects politiques et émotionnels qui l’emporteront dans un premier temps et feront probablement de gros dégâts au sein d’opinion publique déjà très fragilisée. La capacité de rebond de l’UE est nul tant est dégradée la situation de ces pays et celle des opinions. Le plus probable sera donc une chute des marchés (c’est le signal suffisant pour que le CAC enfonce nettement les 4000 points), une chute de la livre et une recrudescence des mouvements anti européens dans tous les pays qui bénéficieront d’un précédent. Ceci dans un contexte de fracturation accrue de nos sociétés, de montée du terrorisme islamisme, de vagues migratoires, d’une faiblesse accrue des pouvoirs en place dans de nombreux pays européens et j’en passe. Il faut bien prendre conscience de la déliquescence en cours des sociétés européennes, de la montée continue des souverainistes et de l’affaiblissement continue des pouvoirs politiques partout en Europe. En d’autre terme, la situation est extrêmement fragile. Ouvrir de telles portes sur l’inconnue, fragiliser ainsi la construction européenne est prendre un bien grand risque à un tel moment de notre histoire.

Dernière modification par nik66 (14/06/2016 22h12)

Hors ligne

 

#3134 14/06/2016 22h36 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   162 

Juillet a écrit :

https://russeurope.hypotheses.org/5022

Pour réparer un oubli certainement involontaire de Juillet, le lien qu’il donne est celui du blog de Jacques Sapir, qui si j’en crois wikipedia a milité contre la constitution européenne, on n’en doute pas avec les arguments éclairés, honnêtes et jamais opportunistes ou populistes à l’image de son camp. Je ne le connais pas vraiment mais il me semble que son parcours est proche des routes de montagne, avec beaucoup de virages.

Hors ligne

 

#3135 15/06/2016 09h12 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   121 

De nouveau plus de 3 messages par jour sur cette file. Mon indicateur maison me dit donc de commencer à réinvestir mes liquidités qui trainaient. wink

Hors ligne

 

#3136 15/06/2016 10h32 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   88 

Julien,

Il y a aussi l’indicateur Lopazzien :-)

Hors ligne

 

#3137 15/06/2016 10h42 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   13 

la montée continue des souverainistes et de l’affaiblissement continue des pouvoirs politiques partout en Europe

La deliquescence des pouvoirs politiques est précisément due à la perte des souverainetés politiques nationales au profit de l’UE. Le souverainisme consiste précisément dans le retour des états nations et de leurs prérogatives politiques et économiques, dont la  première est monétaire. Il ne me semble pas que la Suisse ou la Norvège qui ne sont pas membres de l’UE, soient en pleine deliquescence politique, au contraire de la Grèce ou de l’Espagne…
Concernant Jacques Sapir, c’est de mon point de vue, l’un de nos meilleurs analystes macro, je vous invite à  suivre ses interventions sur BFM Business ou son blog. Vous verrez qu’on est loin d’analyses "populistes", qui n’auraient du reste aucun sens du point de vue macro économique ou sectoriel…

Hors ligne

 

#3138 15/06/2016 11h41 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   29 

Juillet a écrit :

Il ne me semble pas que la Suisse ou la Norvège qui ne sont pas membres de l’UE, soient en pleine deliquescence politique, au contraire de la Grèce ou de l’Espagne…

Il ne me semble pas que le Danemark ou la Tchèquie,  qui sont membres de l’UE, soient en pleine déliquescence politique,  au contraire de la Moldavie ou du Monténégro.

Moi aussi,  je sais argumenter par l’exemple :-)

Hors ligne

 

#3139 15/06/2016 12h18 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   110 

coyote a écrit :

Julien,

Il y a aussi l’indicateur Lopazzien :-)

Hahaha smile

Effectivement j’ai acheté hier, ETF Europe et une louche de Rubis wink


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

Hors ligne

 

#3140 15/06/2016 13h11 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   103 

GillesDeNantes a écrit :

Juillet a écrit :

Il ne me semble pas que la Suisse ou la Norvège qui ne sont pas membres de l’UE, soient en pleine deliquescence politique, au contraire de la Grèce ou de l’Espagne…

Il ne me semble pas que le Danemark ou la Tchèquie,  qui sont membres de l’UE, soient en pleine déliquescence politique,  au contraire de la Moldavie ou du Monténégro.

Moi aussi,  je sais argumenter par l’exemple :-)

Le Danemark et la Tchèquie ont gardé leurs devises nationales contrairement à la  Grèce ou l’Espagne , c’est une différence majeure .

Je ne pense pas que la Grèce par exemple aurait pu s’endetter autant (pour acheter du matériel militaire allemand par exemple : http://www.bruxelles2.eu/2011/09/08/les … -le-monde/ ) si elle avait gardé le Drachme comme monnaie nationale car elle aurait été puni par le taux de change flottant rétablissant ainsi sa compétitivité et limitant les fermetures d’usines ,le chômage etc etc .

Comment appliquer une politique monétaire qui convienne à l’Allemagne et à la Grèce ? Comment  faire un accord de libre échange entre L’UE et les Etats-unis en satisfaisant tout les pays européens aux économies totalement différentes ?

Dernière modification par vbvaleur (15/06/2016 13h26)

Hors ligne

 

#3141 15/06/2016 13h18 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   13 

l ne me semble pas que le Danemark ou la Tchèquie,  qui sont membres de l’UE, soient en pleine déliquescence politique,  au contraire de la Moldavie ou du Monténégro.

Moi aussi,  je sais argumenter par l’exemple :-)

Bravo à vous. Le tout étant de choisir des exemples pertinents… Le Danemark se dirige selon toute probabilité vers un référendum de sortie de l’UE.
Le dernier en date, sur un renforcement de la coopération en matière de sécurité, a vu la victoire des eurosceptiques, deuxième force politique du pays…
Les Danois disent non à plus d’Europe - L’Express
Au Danemark, la percée historique du parti populiste emmène la droite au pouvoir
Sur le sujet de l’euro et du maintient dans l’union monétaire, vous pouvez consulter les analyses de Charles Gave, qui dirige l’institut des libertés et qu’on ne peut soupçonner de "gauchisme" :
Dossier sur l’euro | Institut Des Libertés

Hors ligne

 

#3142 16/06/2016 00h28 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   36 

Juillet a écrit :

La deliquescence des pouvoirs politiques est précisément due à la perte des souverainetés politiques nationales au profit de l’UE. Le souverainisme consiste précisément dans le retour des états nations et de leurs prérogatives politiques et économiques, dont la  première est monétaire. Il ne me semble pas que la Suisse ou la Norvège qui ne sont pas membres de l’UE, soient en pleine deliquescence politique, au contraire de la Grèce ou de l’Espagne…

Je suis en désaccord avec vous et je crois que vous faites des contresens. La bonne santé de la Norvège et de la Suisse et la mauvaise santé de la Grèce et de l’Espagne ont peu à voir avec l’appartenance à l’UE, ce sont les fondamentaux économiques, financiers (et pétroliers pour la Norvège) de très long terme qui sont à l’oeuvre.
Jacques Sapir souhaite la fin de l’euro et encourage le détricotage de l’UE depuis longtemps, pour lui le Brexit sera un signal positif pour le début de la fin de l’euro et de l’UE. Avec le soit disant espoir de redonner du pouvoir aux peuples. Cet historique repli sur soi serait un signe de bonne santé politique et  démocratique. On peut rêver. Croyez vous sérieusement que les poussées nationalistes et anti européennes soient un signe de vitalité démocratique des peuples qui s’expriment ainsi ? C’est tout le contraire, malheureusement. Regardez de plus près qui sont les partis et groupes qui portent politiquement de tels projets. La défiance envers les autres Européens (pour ne pas dire plus quand on voit la xénophobie des Anglais pro-Brexit à l’encontre des Polonais), la démagogie et la haine des élites est bien davantage le moteur de tout cela. Je doute que l’on construise bcp de choses positives avec de tels ingrédients. Nous pourrions argumenter longtemps sur cet aspect des choses, l’actualité alimentant hélas abondamment le sujet.
En finir avec l’euro ? Vieux et vaste débat… Donc la France revient au franc ? Avec une monnaie et des taux d’intérêt reposant uniquement sur notre vaillante économie française ? Vous croyez sérieusement à une telle option ? Sapir défend l’idée pour la Grèce car ce serait le retour à sa souveraineté monétaire et donc en fait l’effondrement de sa monnaie serait le seul moyen pour elle de retrouver quelques marges en matière de compétitivité. Pour la Grèce, c’est possible, vu l’état de son économie. Est-cela qu’il faut  souhaiter pour la France ? Croyez vous un instant que la France pourrait maintenir le pouvoir d’achat de sa monnaie et donc de sa population avec un retour au franc, une monnaie qui n’a fait que s’affaisser face à nos voisins suisses et allemands depuis la création du nouveau franc en 1958 ? Peut-on imaginer un instant les niveaux de taux d’intérêt que l’on servirait à un pays comme la France avec ses niveaux de dette, de déficit et ses problèmes sociaux ? La création d’une monnaie commune et unique a été le résultat d’un long processus entre pays européens qui avaient mesuré pendant des décennies tous les problèmes et les faiblesses d’avoir des monnaies différentes tant leurs sorts étaient liés. Sapir imagine-t-il sérieusement une seconde ce que pourrait donner dans la tête des gens la fin de l’euro ? Tout le monde retourne à ses monnaies nationales ? Quel échec, quel recul ! L’euro est avec l’ouverture un des seuls symboles très forts et visibles au quotidien d’une cohésion européenne encore en construction. Croit-on sérieusement que l’on maintiendrait le moindre sentiment européen après un tel fiasco ? L’UE en mourrait à coup sûr. Toutes les politiques communes y passeraient. Dans le meilleur des cas il ne resterait qu’un grand marché et une concurrence généralisée avec l’obstacle des changes en plus. Tout ce que l’on a cherché à éviter depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Vu son état, pour faire face à cette concurrence accrue tous azimuts la France n’aurait d’autres choix qu’un fort recul de son niveau de vie et de son niveau de protection sociale qu’on ne pourrait plus financer. Quand je vois l’état des opinions publiques en Europe et tout spécialement en France, le retour à plus de nationalisme et de repli sur soi ne peut que fortement inquiéter.
Ceci sans parler du plus important : les aspects politiques. Vive le Brexit ? Vive la fin de l’euro ? Les plus optimistes des fédéralistes européens comme Guy Verhofstadt croient que le départ de la GB sera une occasion en or d’approfondir les liens entre membres restants. Je n’ai pas ce sentiment. Pour moi, c’est un signal politique négatif extrêmement fort qui va rendre très difficile au contraire le maintien de la cohésion européenne. Car le timing est très mauvais : le contexte actuel met à mal les solidarités, les dirigeants  sont souvent faibles et les opinions publiques de plus en plus hostiles à l’UE : elles imputent toutes leurs difficultés à l’UE, encouragées qu’elles sont par leurs dirigeants de plus en plus populistes et démagogues. Quel encouragement pour les anti Européens en cas de Brexit. Si je serais d’accord pour souligner les manques et problèmes de l’UE, prendre le risque de tout mettre par terre ne me semble pas être la bonne solution.
Dans tous les cas l’affaire est mal partie et Cameron a été un lamentable apprenti sorcier : quel que soit le résultat l’UE a bien des chances de sortir plus faible. Car même si la GB reste, cela justifiera les concessions faites à Cameron qui pourra parader, les autres pays risquant alors de demander aussi des exceptions et dérogations : même l’Allemagne a déjà demandé (et obtenu) de moins contribuer au chèque britannique. Le vers est dans le fruit.

Dernière modification par nik66 (16/06/2016 08h00)

Hors ligne

 

#3143 16/06/2016 13h54 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   51 

De manière générale, on oublie très facilement (ou on refuse de s’y intéresser) que le principal intérêt de l’euro (je parle de la monnaie) est la résistance aux attaques spéculatives et le très faible taux d’intéret pour les emprunts d’état (et donc pour les prêts à la banque). Donc, tous les propriétaires qui ont emprunté ne peuvent pas être contre l’euro, soit ils sont ignorant, soit ils sont stupides.

Moi je suis pour le Brexit, ça permettra de faire le ménage de l’angleterre qui ne joue pas le jeu, qui impose un droit de regard sur les décisions européenne sans vraiment en faire parti, et ça permettra de récupérer l’Ecosse et sans doute le Pays de Galle qui feront à coup sûr secession. La république Tcheque également demandera à sortir, bon débarras.

Hors ligne

 

#3144 16/06/2016 14h06 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   52 

C’est amusant, je trouve ces 2 écrits successifs intéressants et complémentaires ; j’adhère globalement et j’ai envie d’ajouter Stibbons que l’on devrait penser également à demander aux peuples membres de se prononcer vis à vis de l’attitude de la GB : pour l’instant la "démocratie" du référendum ne fonctionne que dans un sens et en tant que citoyen je me sens effectivement limite victime ce qui fait le terreau des partisans de la fin de l’euro.
Si ces référendums étaient seulement "possiblement envisagés" peut être aurions nous beaucoup moins de cinéma !?

Hors ligne

 

#3145 16/06/2016 14h58 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   23 

Stibbons a écrit :

De manière générale, on oublie très facilement (ou on refuse de s’y intéresser) que le principal intérêt de l’euro (je parle de la monnaie) est la résistance aux attaques spéculatives et le très faible taux d’intéret pour les emprunts d’état (et donc pour les prêts à la banque). Donc, tous les propriétaires qui ont emprunté ne peuvent pas être contre l’euro, soit ils sont ignorant, soit ils sont stupides.

Moi je suis pour le Brexit, ça permettra de faire le ménage de l’angleterre qui ne joue pas le jeu, qui impose un droit de regard sur les décisions européenne sans vraiment en faire parti, et ça permettra de récupérer l’Ecosse et sans doute le Pays de Galle qui feront à coup sûr secession. La république Tcheque également demandera à sortir, bon débarras.

En cas de Brexit, il est sur que le pays de galle restera au Royaume Uni, d’ailleurs les sondages sont favorables au Brexit en Angleterre et au Pays de Galle. Pour l’Ecosse, c’est plus complique car ils viennent de voter pour rester donc difficile d’avoir un referendum tous les ans. De plus avec les cours de petrole au niveau actuel, bonne chance pour etablir un budget ecossais qui tienne la route.

Le brexit aurait des consequences politiques importantes dans toute l’Europe, par exemple en France, le FN aura beau jeu de dire pour les elections de 2017, regardez ils l’ont fait, a notre tour. Dans le climat actuel si on fait le meme referendum en France, je ne serai pas etonne d’un vote puor la sortie egalement. Bien que ce serait extremement plus dangereux economiquement a faire pour la France, les arguments quitteront vite le rationnel encore une fois.

Hors ligne

 

#3146 16/06/2016 14h58 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   30 

Stibbons a écrit :

Donc, tous les propriétaires qui ont emprunté ne peuvent pas être contre l’euro, soit ils sont ignorant, soit ils sont stupides.

Au contraire, une sortie de l’euro signifie une remontée des taux mais aussi un retour de l’inflation, avec à terme, pour compenser cette inflation, une hausse des salaires et des loyers et une revalorisation "mécanique" de l’immobilier.

Donc, pour les propriétaires actuels, lourdement endettés, cela veut dire un nouveau cycle haussier inespéré et une baisse mécanique du poids du crédit en cours si l’emprunt a été contracté à taux fixe.

C’est tout bénef ! wink


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

#3147 16/06/2016 15h49 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   74 

WhiteTiger a écrit :

Donc, pour les propriétaires actuels, lourdement endettés, cela veut dire un nouveau cycle haussier inespéré et une baisse mécanique du poids du crédit en cours si l’emprunt a été contracté à taux fixe.

C’est tout bénef ! wink

Que nenni. Le franc baissera vis a vis de l’euro et donc les emprunts en EUROS exploseront une fois converti en francs.
Je ne sais pas si vous avez connu la periode 2000-2001
Les prix ont augmentés et les salaires non.
Ensuite comme la dette francais est libere en euro, le taux et le montant vont explosé : en deux on connaitera enfin l’austérité et la misere grecque

Hors ligne

 

#3148 16/06/2016 16h32 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   30 

Si la France sort de l’ euro, il n’y a plus d’euro (l’ euro n’existe que grâce au bloc franco-germanique). Et, tout sera reconverti dans la nouvelle monnaie… comme cela a déjà été le cas lors du passage à l’euro.

Et, il ne faut pas mélanger avec la dette étatique qui n’a rien à voir avec les crédits immobiliers.

Dernière modification par WhiteTiger (16/06/2016 16h37)


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

#3149 16/06/2016 16h38 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   103 

francoisolivier , c’est ça le problème de s’endetter dans une monnaie étrangère qu’on ne contrôle pas tel que l’euros , au sujet des comptes dans les banques Françaises on peut se dire qu’ils seront rapidement convertis car il s’agit de créances sur la banque de France mais pour les crédits c’est plus compliqué car les banques commerciales s’endettent au prés de la BCE pour fournir les liquidités des crédits donc je ne sais pas si ils seront convertis ou resteront en euros tout dépend de la gravité de la situation …

Dans tout les cas c’est un désastre pour nos banques qui prêtent à taux fixe à long terme et s’endettent à très court terme (plus de 800 MDS de crédits immobiliers majoritairement à taux fixe en France)   … 

Si c’est un désastre pour nos banques c’est aussi un désastre pour le marché immobilier car si elles sont en difficulté , elles arrêteront de prêter et les opportunités immobilières foisonneront ..

Si la France sort de l’ euro, il n’y a plus d’euro (l’ euro n’existe que grâce au bloc franco-germanique). Et, tout sera reconverti dans la nouvelle monnaie… comme cela a déjà été le cas lors du passage à l’euro.

C’est plus compliqué dans l’autre sens ^^

Convertir les prêts aux institutions de crédit Françaises c’est mettre une pastille à la BCE et mettre une pastille aussi importante à la BCE  c’est la fin de l’euro pour tout le monde car ça m’étonnerait  que les pays restants accepteront de payer pour les autres .

Dernière modification par vbvaleur (16/06/2016 16h49)

Hors ligne

 

#3150 16/06/2016 16h44 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   30 

Cela fait longtemps que les banques commerciales créent de la monnaie ex-nihilo pour prêter au particulier….


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech