Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 20/09/2012 10h40 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   85 

À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#27 15/07/2013 10h17 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Administrateur
Réputation :   1309 

Vive les mines d’or…

Ici l’évolution du tracker iShares MSCI Global Gold Miners (RING) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_gold-mines.gif

Hors ligne

 

#28 14/07/2015 17h22 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   132 

Bonjour à tous,

Voici une actualisation des deux graphiques :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5130_ishares.png

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5130_huigold.png

Je me pose la question de revenir sur les minières, notamment celles qui exploite l’or : ayant déjà investi sur GOLDCORP, je m’en étais sorti sans casse, et elle a continué de descendre.

Je me pose également la question de revenir sur Goldcorp ou une autre société.
J’ai notamment comparé Goldcorp avec Barrick Gold. Un article résume bien la situation :

Is Barrick Gold Corp. (USA) Or Goldcorp Inc. (USA) the Better Buy Today? | The Motley Fool Canada

Goldcorp est plus chère mais plus solide financièrement. D’un autre côté, Barrick Gold offre plus de potentiel en cas de reprise.

Et vous, où en êtes vous de vos investissements sur les minières or ?

Hors ligne

 

#29 15/07/2015 10h24 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   17 

Igorgonzola a écrit :

Et vous, où en êtes vous de vos investissements sur les minières or ?

Pour du Buy & Hold je surveille BHP mais j’attend les resultats d’aout pour connaitre le sort du dividende.

POur du speculatif je surveille Auplata, pour laquelle j’avais fait une très belle opération en 2009 (net d’impot car Peable)


Parrainage Binck, ING et assurancevie.com

Hors ligne

 

#30 15/07/2015 11h29 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   

Pour moi la meilleure est : Royal Gold, Inc USA (RGLD) car elle ne possède que des participations dans d’autre mines.
http://www.royalgold.com/property-portf … fault.aspx

Pas de frais ni de salaires à verser, elle touche une partie des revenues.
Elle investie au départ et touche des royalties en retour.

Très bonne société dans ce secteur.

Hors ligne

 

#31 15/07/2015 13h44 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Administrateur
Réputation :   1309 

A tout hasard :

Morningstar sur Barrick Gold a écrit :

Valuation 26/05/2015

Our fair value estimate is CAD 22 per share.
We forecast that Barrick’s attributable gold production will remain roughly flat from roughly 6.2 million ounces in 2014, reflecting the sale of mines, including Cowal and a 50% stake in Porgera. Higher production at Goldstrike, Lagunas Norte, and Acacia, largely offsets lower production from Veladero and the sale of noncore mines. Our fair value includes contributions from Jabal Sayid and Pascua-Lama. We include copper contribution from Jabal Sayid, following Barrick’s announcement of a partnership with Saudi Arabian Mining Company to operate the mine. Although Pascua-Lama is currently under care and maintenance as the company evaluates potential options for the property, we include an option value of roughly $1 per share in our fair value estimate. We assume Pascua-Lama could produce 800,000-850,000 ounces at very low production costs after an additional $5 billion in expansionary capital expenditures. We note that the additional value could be negatively affected by additional capital cost overruns that have been all too common for the project. Our model assumes a long-term gold price assumption of $1,283 per ounce in 2018, with gold price assumptions for 2015-17 pegged to the current spot price. We use a cost of equity assumption of 7.5%, and our terminal multiple is roughly 8.5 times enterprise value/EBITDA. Our valuation assumes an exchange rate of CAD 1.23 per $1 as of May 26.

Quand on voit ce qu’il est advenu des minières or alors qu’elles étaient encensées par les "goldeux fin du mondiste" en 2010 (hyper-inflation et patati et patata)…

Hors ligne

 

#32 15/07/2015 19h15 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   16 

L’achat d’actions dans les mines d’or est toujours assez risqué, une recherche sur analyse du cycle de vie d’une mine aidera a comprendre un peu plus.

Je suis tres investi dans mines Richmont , actuellement ils agrandissent leur propriété Island gold et ont les fonds necessaires pour mettre le projet en valeur, font des benefices (p/e de 13 , la norme est 17) et techniquement l’action se tient tres bien, le grand patron est Greg Chamandy  (Gildan) une personne avec un grand succés financier.

Dans les autres qui m’interesse il y a OR  (osisko gold royalties) qui a un plan d’affaire assez interessant

Plus simple est peut etre d’acheter simplement du XGD sur Toronto

Hors ligne

 

#33 17/07/2015 00h43 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Banni
Réputation :   -3 

Les actions du secteur des mines d’or n’ont historiquement pas été un bon investissement de long terme, c’est bien connu et c’était le cas déjà avant la chute de ces dernières années. Performance médiocre et volatilité élevée, c’est ce qu’on obtient avec ce secteur. Plutôt que de chercher à investir sur une sociéte particulière, il est plus facile de se tourner encore une fois vers un ETF (NYSE:GDX). Cependant le secteur et le métal semblent sur le point de tomber encore plus bas (voir mon sujet "prédictions").

Hors ligne

 

#34 11/10/2015 18h42 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

InvestisseurHeureux a écrit :

Quand on voit ce qu’il est advenu des minières or alors qu’elles étaient encensées par les "goldeux fin du mondiste" en 2010 (hyper-inflation et patati et patata)…

Cette perception est erronée car les « goldeux fin du mondiste » ne s’intéressent pas aux mines d’or qu’ils considèrent comme de l’or papier. Seul le physique compte pour eux. Par conséquent, les mines d’or sont plutôt le lot d’êtres hybrides mélange de « pur goldeux » et de boursicoteur (ou d’investisseur en bourse pour être « forumement correct »).

Pour le reste, on peut constater que ce secteur est sur les 3 à 4 dernières années l’un des pires en terme de performance. Depuis septembre 2012, le HUI est passé de 500 à 100 (133 actuellement)
http://i.imgur.com/NTmys4l.jpg . Le ratio HUI/gold est descendu jusqu’à 0,11 alors qu’il était à 0,22 au pire de 2008. Le niveau actuel du HUI correspond à celui de 2002 alors que l’once d’or cotait moins de 350 $ !

Mais lorsque les mines sous-performent le métal, la sempiternelle question (d’ailleurs posée un peu plus haut dans cette file) pointe : est-ce que les mines sont en retard sur les cours des métaux ou est-ce qu’elle anticipent la baisse des cours ? Bien malin qui peut y répondre…

Le tableau est donc particulièrement réjouissant avec un indice en chute libre, des entreprises qui sont pieds et poings liés avec des prix de vente qu’elles ne fixent pas, des prévisions de cours des métaux souvent fantaisistes, des risques importants liés à l’activité elle-même, pas de possibilité de délocaliser (et donc un risque pays), des financements difficiles à trouver, une volatilité extrême, des faillites récurrentes. Autrement dit il faut être un peu givré pour investir dans ce secteur et je ne le conseille à personne. Point favorables actuellement malgré tout, le coût de l’énergie qui a beaucoup baissé et la chute des devises des pays émergents qui favorisent les mines opérant dans ces pays.

Les minières sont diverses et variées. Par leur taille, mais aussi par le stade développement de leur projet. Les seniors font un peu de tout (exploration, développement, production). Mais je ne m’amuse quasi exclusivement qu’avec des compagnies juniors. Un aperçu de ce que je comprends des différentes catégories du secteur :

Explorateurs : Le risque est ici au maximum. Certains délimitent des réserves dans des zones où l’on sait qu’il y a de l’or (ou un autre métal) d’autres partent de presque rien (cas assez rares dans les sociétés cotés). L’explorateur peut être un générateur de projets qui va chercher un partenariat ou revendre la mine, éventuellement contre des royalties. Il peut à l’inverse avoir l’ambition d’explorer, de développer puis de produire.

Développement : étude économique, obtentions des permis, financement, les embûches sont nombreuses à ce stade. Plus on s’approche de la mise en production commerciale, plus les risques diminuent, même si de mauvaises nouvelles de dernière minute sont toujours possibles.

Producteurs : c’est le secteur ou les « cash costs » et autres AISC sont scrutés à la loupe. Sans oublier de garder un œil sur les réserves et sur le potentiel d’augmentation de la durée de vie de la mine.

Royalty et streaming : catégorie à la mode car les risques sont plus faibles.

Comme évoqué plus haut dans la file, plus les coûts de production sont élevés plus l’effet de levier (dans les 2 sens…) sur les cours du sous-jacent est important. Même réflexion par rapport au niveau de dettes.

Pour revenir à la question de départ : Mines d’or : quelles sont les meilleures minières or ?

Avec un peu plus d’expérience, je ne sais toujours pas répondre à cette question. Par contre, j’y vois un peu plus clair dans les stratégies possibles. Mon aversion au risque ayant augmentée et les conditions de financement étant devenues très difficiles sur ce marché j’ai un biais qui privilégie le cash.

Voici quelques sociétés que j’ai en portefeuille. Évidemment, il ne s’agit pas de conseil d’investissement. Et vu mes performances catastrophiques, il vaut mieux ne pas suivre…

Producteurs :

Nevsun Resources
Une mine d’or qui se transforme en mine de cuivre pour bientôt devenir aussi une mine de zinc.
450 Millions $ de cash – pas de dettes – capitalisation boursière 660 millions de $ – dividende de 4,8 %
Le risque principal est lié au pays, l’Erythrée (l’état possède d’ailleurs 40% de la mine)

Oceana Gold
Vive les Daubasses qui ont déniché ce producteur aux coûts de production faibles, voire… négatifs (en « cash cost » et grâce à la production de cuivre) sur une mine aux Phillipines : Investir en mines d’or et d’argent, c’est « value » ? + Bas les masques : Oceana Gold | Le Blog des Daubasses - Premier site francophone de l'investissement dans la valeur
Même pas peur l’équipe d’Oceana, avec en 2013 un coup de poker (absorbtion de Pacific Rim englué dans un litige au Salvador), en 2015 l’achat d’une mine Neo-zélandaise auprès de Newmont et aussi l’absorption de Romarco et de sa mine en construction.

Orvana Minerals
Magnifique parcours boursier que je ne résiste pas à montrer…
http://i.imgur.com/b5dx3fm.jpg
Point positif : du cash (au niveau de la capitalisation boursière) et plus de dettes (grâce à la vente d’un projet « cuivre »).
Point négatif : des coûts de production élevés (AISC supérieur aux cours actuels) et des réserves faiblardes (des explorations sont prévues pour trouver des réserves à coté des mines actuelles)

Developpement

Red Eagle Mining
Mine en construction en Colombie (financement bouclé). Les coûts de production devraient être faibles et donc les caisses devraient se remplir rapidement. Passionnante bataille en cours pour l’acquisition de CB Gold et de son projet Vetas également en Colombie.

True Gold
Profil un peu similaire à Red Eagle mais au Burkina Faso. Les troubles dans le pays ont entraîné des dommages et un arrêt temporaire de la construction de janvier 2015 à Mai 2015. Belle illustration du risque pays qui a eu un impact sur le cours de l’action.

Midway Gold
Ou comment tout perdre… Petit projet simple, rentable même à des cours bas (une partie de la production « hedgée » à 1200 $). Mais patatras, les teneurs sont plus faibles que prévues et nous voilà au chapitre 11 de l’histoire…

Explorateur

Strategic Metals
Générateur de projets, Strategic Metals prospecte puis revend éventuellement contre actions ou royalties, ce qui lui permet de rester exposé à ces dossiers. C’est aussi une « banque minerale » avec de nombreuses propriétés. La société a pour habitude de racheter ses propres actions lorsque son niveau de cash est supérieur au cours de bourse. Ce qui est le cas en ce moment…

Colorado Resources
Belle illustration de volatilité. Une belle découverte, le cours explose. Un nouveau forage ne confirme pas la nouvelle et le cours s’effondre…
http://i.imgur.com/nEtQ4Wd.jpg

Ne pas oublier que c’est parfois la chance qui donne les meilleurs résultats… Une fusion par exemple. Ou une descente aux enfers moyennés régulièrement sans conviction qui finit par faire une ligne gratuite (Claude Resources) plus importante que celles constituées avec mes « pépites » de 2007…

Deontologie : je suis actionnaire des sociétés mentionnées

Hors ligne

 

#35 11/10/2015 19h08 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   225 

Merci Okavongo de nous faire partager vos connaissances/expériences de ce secteur.

Est-ce encore de l’investissement pour vous ou plutôt de la collection? Il y a t’il un nom pour les collectionneurs de mines d’or ;-)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

En ligne

 

#36 11/10/2015 22h54 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

Une minière peut rencontrer tellement d’aléas qu’au départ c’était de la diversification. Mais comme j’ai transformé les baggers en lignes gratuites, comme j’ai conservé la plupart des catastrophes en attendant des jours meilleurs, comme je me suis "lâcher" lorsque j’ai enfin eu accès à Toronto et comme j’ai voulu avoir un portefeuiile d’explorateurs/tickets de loto, je suis effectivement tombé dans la collectionnite !

Heureusement, les fusions ou rachats me permettent de voir de temps en temps le nombre de lignes se réduire… un peu (car il y a aussi des spin-off). Et finalement, depuis fort longtemps, je n’ajoute quasiment plus de  nouvelles compagnies ayant déjà largement de quoi utiliser la poudre sèche avec les moyennes à la baisse.

Mais votre remarque est très pertinente car je pense m’être "attaché" à certaines mines, à leur histoire, les régions où elles opèrent, etc. Très mauvais si l’on veut devenir un investisseur au coeur froid mais le suivi des nouvelles sur plusieurs années aident certainement à se forger une opinion sur le management.

Hors ligne

 

#37 12/10/2015 14h42 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   80 

Des mines d’or, les vieux boursicoteurs en ont toujours quelques unes au fond de leur portefeuille au cas où….par exemple en cas de survenance d’une crise de la dette souveraine ou d’une guerre ou d’un je ne sais quoi qui mettra de la panique sur les marchés.

En d’autres temps j’ai possédé de l’anglogold, du battle moutain gold, du normandy poseidon, du newmont mining, du barrick gold….

Il y a aussi notre BRGM national qui s’était mis à spéculer avec succès dans ce secteur : il avait acquis les droits d’exploitation du gisement de Yanacocha au Pérou ; son président de l’époque, un certain Claude Allègre, avait revendu les droits à une compagnie australienne (normandy poseidon je crois) juste avant que les carottages ne révèlent la forte teneur en minerai aurifère de Yanacocha. Encore une bonne affaire patrimoniale pour le contribuable, mais n’est pas conquistador qui veut.

En ce moment je détiens 3 lignes :

- Newcrest : première mine d’or australienne, 16200 $ australiens ce jour
- Pan african resources (PEA) : mineur sud-africain détenant des actifs rachetés à Harmony gold, 1916£ ce jour
- Minas Buenaventura ; gisements au Pérou, 3164 US $ ce jour

Je suis en gain de 3000 Au $ sur Newcrest, mais je perds 400£ sur pan african et 1350$ sur buenaventura. Au final, ma position "mines d’or" doit être légèrement en gain. Je conserve sans trop de souci?

Hors ligne

 

#38 12/10/2015 19h50 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

Aucune des 3 ne fait partie de ma collection et je n’ai donc pas avis.

Pour les nostalgiques du BRGM, 3 de ses anciens ingénieurs sont aux manettes de Variscan Mines (coté en Australie) qui cherche de l’or (et d’autres métaux) en… France métropolitaine : Projets miniers en Bretagne : que recherche Variscan Mines ? . Comme indiqué dans l’article il s’agit d’un stade d’exploration très précoce.

Hors ligne

 

#39 13/10/2015 19h03 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   16 

Je cherche avant tout des minieres situées dans une région stables , productrices , avec certaines reserves prouvées et des reserves potentielles conséquentes  (les reserves géologiques je n’en tiens pas compte), des administrateurs compétents qui ont fait leur preuves ainsi que des rapports 43101 clairs et nets.

Un des problèmes rencontrés est que les minieres présentent les cash costs mais ont souvent tendance a oublier les AICC  (all in cash costs) qui eux représentent la réalité.

Une bonne reserve est de 8 a 10 ans, assez facile a determiner dans le cas d’un open pit, mais beaucoup plus compliqué dans le cas des galeries ou souvent dans ce cas les reserves sont de 2 ou 3 ans, les filons n’etant pas toujours continus.

Ne pas oublier que les reserves prouvées sont calculées sur les reserves rentables (donc dependent du prix de l’or), pour ce on prends la moyenne des 3 dernieres années).

On trouve généralement de l’or juste a coté des minieres existantes quand celles ci sont situées sur des failles.

Partir une mine coute cher, tres cher ce qui signifie que leurs reserves financieres doivent etre conséquentes, dans le cas des exploratrices moins d’une sur cent va réussir et quand on voit des petits financements  (100 000$) c’est juste pour faire la paye de la direction et non pour creuser..

Je ne touche plus aux exploratrices , j’ai perdu assez d’argent avec elles, pour que j’investisse il faut que la mine existe, produise et fasse des bénéfices de plus il doit y avoir des reserves potentielles pour une plus value a venir. J’evite la bourse de Vancouver et me limite a Toronto.

Les mines, c’est tres cyclique, ce n’est pas un investissement a tres long terme, regardez un graphique sur 10 ans et vous comprendrez; ainsi que le cycle de vie d’une mine.
The Global Speculator

Parmi mes favorites, on parle de RIC, KGI,AEM, OR (redevance)
Question impot, j’ai fait le ménage de beaucoup de juniors que je trainait depuis longtemps.
Je suis actuellement tres investi dans RIC (40% de mon portefeuille de trading)

Hors ligne

 

#40 17/11/2015 13h46 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

Interview intéressante (même si elle est "grand public") du patron d’Auplata : Le patron de la semaine : Jean-François Fourt, président d’Auplata

Déontologie : je ne suis pas actionnaire d’Auplata

Hors ligne

 

#41 16/12/2015 14h42 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

L’augmentation de capital est souvent un mal nécessaire pour les explorateurs. Le schéma classique est (ou était) : j’émets de nouvelles actions, je fore, j’augmente les réserves. Aussi le ratio réserves par action est (était) un critère majeur dans l’évaluation des exploratrices.
J’indique "était" entre parenthèse car vu la crise actuel de nombreuses compagnies ne peuvent plus suivre ce schéma à cause d’un cours de bourse en berne.

Par contre, je lis des communiqués de presse qui éveillent mon intérêt. Je ne sais pas si c’est un phénomène courant et ancien ou au contraire s’il est récent et révélateur de la situation actuelle de ce marché (des avis ?) ou bien encore le fait de situations particulières exceptionnelles. Je constate que certaines sociétés, y compris des minières au stade développement ou déjà en production, arrive à émettre des actions avec un premium par rapport à leur cours de bourse. Cela me semble un critère intéressant (et rassurant ?) à prendre en compte. J’imagine que vu les faibles capitalisations, le premium se justifie car il permet à de nouveaux entrants d’acheter leur part du gâteau ce qu’il ne pourrait pas faire en direct sur le marché. Etre dilué dans ses conditions me semble plutôt favorable et peut constituer un critère de choix pour s’y retrouver dans la longue liste des juniors. A noter que quelque fois sont aussi émis "en bonus" avec les actions des warrants, mais à des cours encore supérieurs.

Quelques exemples : Wesdome Gold (premium 27% ce mois-ci), Golrock Mines (92% premium en mars 2015), Almaden Minerals (39% premium en novembre 2015).

Déontologie : je suis actionnaire des sociétés citées

Hors ligne

 

#42 16/12/2015 22h18 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   16 

Je croirais que les juniors ne sont pas a la veille de decoller, normalement elles s’envolent aprés les producteurs, actuellement elles manquent de fonds , probablement que les producteurs actuels les analyse pour faire main basse dessus, le problème etant de trouver la bonne propriété avec des reserves interessantes

Tant que les OR , FNV de ce monde  ne léveront pas le nez, il va falloir attendre avant d’investir dans l’or, et la encore investir dans des minières qui ont les reins solides pour partir de nouveaux projets sans proceder a des financements  (grossir ou partir une mine coute cher et prends du temps) , être suivies par des analystes et avoir un  cashcost (AICC) interessant.

Les petites juniors montent en fin de cycle haussier de l’or….puis tout s’ecroule pour quelques années

Je n’ai pas trop etudié vos mines, mais goldrock a l’air d’un beau projet , wesdome j’aime moins  (surtout suite a leur exploitation de kiena en abitibi), almaden je ne la suis plus depuis 15 ans (ce qui ne veut rien dire de negatif)…

Je reste fidèle a RIC  (j’en ai) , OR, KGI..je me tiens surtout a des canadiennes, plus facile a suivre, je regrette de ne pas etre dans novagold, AEM pourrait etre tres interessant si le cuivre monte ce qui baisserait enormément leur cout de production de l’or.

Dernière modification par Silicon (16/12/2015 22h21)

Hors ligne

 

#43 16/12/2015 23h55 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

L’on assiste régulièrement à des rachats ou à des fusions. Toujours avec des premiums. Parfois ce sont des opérations entre juniors, mais les compagnies plus grosses ne rechignent pas à préparer le futur par ce biais. Il faut dire que les valorisations actuelles sont souvent très largement inférieures aux dépenses réalisées dans les projets. Ces croissances externes sont donc des opérations opportunistes qui peuvent se révéler très lucratives. A condition que le cours de l’or reprenne des couleurs…

Amusant que vous citiez Novagold et Almaden dans le même message. Car Almaden a annoncé en octobre dernier une opération comme je les aime. Ils vont racheter une ancienne usine de Novagold en Alaska. Cette unité n’a quasiment jamais tourné et a constitué un gouffre pour Novagold. Par contre, pour Almaden ça paraît très profitable. Ils vont racheter (les paiements importants interviendront en 2017 et 2018) pour 6,5 millions de $ une unité qui va leur permettre de diminuer le coût de construction de la mine de 70 millions de $ ! Pas mal pour une entreprise dont la capitalisation boursière est d’environ 40 millions de $. Bien sûr, il faut que le projet aille au bout avec tous les aléas que cela comporte. Mais avec ce genre d’opération c’est possible (surtout que le management d’Almaden a bonne réputation). Ça explique peut-être aussi le dernier placement d’actions avec premium. A noter que récemment Almaden a beaucoup changé en n’ayant plus que le projet Ixtaca en portefeuille. Le modèle de générateur de projets avec les autres explorations ainsi que les royalties a été logé dans un spin-out, Almadex.

Déontologie : je suis actionnaire des sociétés citées.

Dernière modification par okavongo (17/12/2015 09h59)

Hors ligne

 

#44 17/12/2015 09h24 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   34 

Bonjour,

J’ai vu que les Etats Unis venaient de permettre l’exploitation de métaux précieux dans l’espace.
exploitation minère de l’’espace

L’or n’est pas la principale ressource visée mais il y en a.
Tout cela semble utopique, mais au vu des méga sociétés qui sont intéressées cela pourrait quand même être envisageable à moyen terme.

Es-ce que cette nouvelle activité ne risque pas de bousculer l’ordre des choses actuel et obliger à sa placer dans une perspective uniquement à court terme pour des actions dans des minières classiques ?


Eldorado immobilier : Stratégie et marketing de la location saisonnière

Hors ligne

 

#45 17/12/2015 09h58 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

Grâce à la veille du forum Gold, j’avais lu cette info l’année dernière ici La Quotidienne de la Croissance | La mine du futur sera-t-elle dans l’espace ? et là La Quotidienne de la Croissance | La mine du futur sera-t-elle dans l’espace ?

La question principale est celle des coûts d’exploitation. J’imagine mal à court ou moyen terme que cela soit rentable à moins d’une explosion du cours des métaux (qui serait aussi profitable aux mines classiques).

Pour ceux qui aiment les projets "exotiques", Nautilus Minerals cherche à exploiter des mines sous-marines : Nautilus Minerals

Déontologie : je ne suis pas actionnaire de Nautilus Minerals

Dernière modification par okavongo (17/12/2015 10h00)

Hors ligne

 

#46 22/01/2016 12h38 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

La tendance long terme pour les mines est surement à la hausse des coûts d’extraction du fait notamment de la baisse des teneurs. Mais cette affirmation est tellement ancrée dans les mentalités qu’elle peut nous faire passer à coté de la tendance actuelle qui me semble à la baisse des coûts.

Les diverses réductions de coûts (optimisation des mines, du personnel, des sous-traitants, etc), la baisse des devises contre le dollar US et la chute des cours du pétrole (les mines sont très gourmandes en énergie) ont un impact direct positif sur les coûts de production (hors US pour l’effet monnaie). Les pessimistes y verront une nouvelle source de baisse des cours de l’or pour étrangler un peu plus les mines et la production. Les optimistes penseront que les mines, qui se retrouvent encore au fond du trou avec la baisse généralisée des marchés, devraient pouvoir (enfin) retrouver un peu de couleurs avec tous ces facteurs positifs pour leurs coûts.

Attention encore une fois, ce secteur est vraiment "pourri" et dénué parfois de toute logique. En 2008/2009 les mines ont plongées avec les marchés alors même que l’or se tenait plutôt bien… Et l’or en dollars US ne profite pas vraiment des turbulences actuelles des marchés…

Dernière modification par okavongo (22/01/2016 12h39)

Hors ligne

 

#47 08/02/2016 20h59 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   225 

Votre portefeuille doit être à la fête ses jours-ci Okavongo avec la remontée du cours de l’or!?

Pensez-vous à un nouveau cycle haussier long de l’or?


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

En ligne

 

#48 08/02/2016 21h28 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

Effectivement c’est la fête smile (mais je viens de tout en haut de la courbe et le chemin est encore long…)

Je ne sais absolument pas dire si nous sommes partis pour un cycle haussier long de l’or. Ce que je crois c’est que les fondamentaux des mines sont meilleurs que ces dernières années grâce aux cours du pétrole, à la dévaluation de nombre de monnaies et aux coupes massives dans les coûts. Cela me paraît donc logique que les mines en profitent. A condition évidemment que les sous-jacents, or et argent, tiennent le choc. Et ça je ne sais pas le dire.

Pour revenir aux mines, elles ont plongés mi-janvier avec les marchés et dans une moindre mesure l’or. On avait déjà observé ce genre de phénomène en 2008. Ensuite les choses étaient rentrées dans l’ordre, l’or et les mines évoluant ensuite en sens inverse des marchés actions. Nous verrons bien cette fois-ci comment cela tourne.

Attention toutefois, le HUI vient de reprendre 50% en 3 semaines. Il va falloir souffler à un moment donné. Mais ceux qui n’investissent que lors de "vraie reprise" pourront peut-être apporter leurs lumières (je ne sais acheter que lors des baisses). J’ai d’ailleurs alléger un peu ce jour et en fin de semaine dernière en profitant de retour à mon PR sur des lignes qui avaient été renforcées ou en profitant d’une situation spéciale avec le rachat de Lake Shore Gold par Tahoe Resources.

A cette occasion, j’ai découvert un blog qui me paraît particulièrement bien informé (et saignant aussi) : IKN
En résumé, l’auteur du blog lance une rumeur jeudi : Tahoe va racheter Lake Shore. Vendredi elle est reprise par de nombreux site. Le cours de Lake Shore grimpe puis est suspendu. Dans la foulée, communiqué de Lake Shore Gold qui apparemment dément sans démentir. Lundi Lake Shore sort un communiqué avec le résultat des ses derniers (bons) forages et un 2ème annonçant le rachat. CQFD. J’ai vendu la moitié de ma ligne et on verra pour le reste car un concurrent peut vouloir entrer dans la danse et surenchérir. Le monde des mines est tout sauf monotone wink

Hors ligne

 

#49 16/02/2016 20h44 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

La tactique de l’option, du call long-terme, du formidable levier des projets non rentables aux cours actuels est un « marronnier » du secteur minier. Il faut être conscient que ce jeu est dangereux et/ou être prêt à perdre sa mise. N’en déplaise à Rick Rule (president et CEO de Sprott Holdings US) dont l’interview est ici, je préfère maintenant essayer de trouver des options gratuites sur des petits projets que des options payantes sur d’énormes dossiers (même si j’ai encore ce type de gouffre dans ma collection). Je suis par contre d’accord sur un point, j’apprécie quand des prospecteurs aux poches remplis (si, si, il y en a) se mettent en sommeil, arrêtent de dépenser, de forer et attendent tranquillement des jours meilleurs.

Le match First Mining / Abitibi Royalties

Je me suis récemment retrouvé actionnaire de First Mining. Par chance, cette compagnie a racheté Gold Canyon, un explorateur que j’avais en portefeuille, et ce avec un premium de 204%. Vu la médiocre performance boursiere de First Majestic, dont le patron est aussi Keith Neumeyer, j’ai préféré profité de l’aubaine pour revendre pratiquement à mon PR. Il faut dire que le schéma de First Mining me laisse dubitatif : racheter en actions et avec de gros premiums (donc en diluant largement ses actionnaires) des projets non rentables aux cours actuels pour constituer une banque minérale. A l’inverse, j’ai réinvesti le produit de la vente dans Abitibi Royalties dont la stratégie me plait beaucoup.

Un mini-fonds de producteurs et une micro royalty à prix discount ?

Un nouveau président est arrivé chez Mc Ewen début janvier 2016. A cette occasion, je me suis demandé où était passé le jeune poulain de Rob, Ian Ball. En août 2014, il était devenu CEO d’Abitibi Royalties. En creusant le sujet, je m’aperçois que cette entreprise correspond bien à ce que je cherche en ce moment dans une compagnie minière : des finances robustes et des options de croissance.  Dans cette entreprise de royalties en construction, nous avons : un mini-fonds de producteurs (des actions Agnico-Eagle et Yamana pour 35 millions de cad $ aux cours actuels), du cash (1,7 millions de cad$), une redevance active de 2% NSR sur une partie (Gouldie zone) de la mine de Malartic (une des plus grandes mines d’or du Canada) et une redevance sur une autre partie de la mine (Barnat Extension et Jeffrey zone) qui n’est pas encore en production. Ces 2 redevances ont une valeur estimée par la compagnie entre 20 et 30 millions de cad $.

On trouve aussi un portefeuille de royalties en construction. Le projet « Royalty search » consiste à profiter des conditions de marché pour payer les redevances minières des explorateurs qui sont à court de cash. C’est malin wink . Les critères sont précis. Ils recherchent des projets de mines d’or principalement, proches d’une mine en activité (dans un rayon de 50 km maxi mais certaines sont à seulement 200 mètres) et avec une bonne géologie. Plutôt en Amérique, mais un projet en Turquie est déjà dans la corbeille. Avec un chouette site internet et une réponse annoncée sous 48 heures, ça décoiffe ! L’objectif est de construire un portefeuille de 25 à 30 propriétés et d’espérer que dans le lot 2 projets réussissent. Fin 2015, ils comptaient 70 soumissions. En septembre 2015, 7 projets ont été aidés pour un total investi de moins de 75 000 $.

D’autres aspects sont attractifs. Un peu dans l’esprit de Mc Ewen, le CEO est payé en actions. Au lieu de diluer largement et régulièrement les actionnaires comme souvent dans le secteur, Abitibi a un programme de rachat d’actions. J’aime bien le discours du management qui mélange prudence (« Rule number 1.  Don’t lose money. Rule number 2. Don’t forget rule number 1. »), opportunisme et citation de Justin Beiber… J’espère par contre qu’ils ne sont trop mégalos en annonçant vouloir construire « the best gold company »…

Pour revenir aux finances, ils s’attendent à avoir en 2016 un cash-flow de 2 à 2,5 millions de cad$ en provenance des royalties et des dividendes. Les dépenses opérationnelles ont été de moins de 350 000 $cad au 3ème trimestre 2015.

En résumé, nous avons grosso modo :

Pour une action à 3,40 $cad : 3,20 $ d’action Yamana et Agnico-Eagle, 0,15 $ cad de cash, les « redevances Malartic » (estimé de 1,9 à 2,8 $cad par action) ainsi quelques tickets de loterie (royalties sur des projets).

Coté fonctionnement, la compagnie ne brûle pas de cash puisque les royalties et dividendes couvrent les frais de fonctionnement.

Celui qui est prêt à detenir des actions Yamana et Agnico-Eagle (avec tous les risques associés aux actions aurifères) trouve dans la corbeille Abitibi des royalties pratiquement offertes.

Celui qui cherchent plutôt des royalties a en bonus des actions Yamana et Agnico-Eagle à prix super discount.

A chacun de se forger sa propre opinion et attention car cette analyse rapide peut comporter des erreurs. Je rappelle aussi que le secteur des mines de métaux précieux est un des plus volatils qui soit. Pour creuser le sujet voici une lettre et 2 interviews de celui qui sera peut-être un jour premier ministre du Canada :

Lettre aux actionnaire – Mai 2015

Northernminer-Août 2014

Palisade Radio – Dec 2015

Hors ligne

 

#50 04/03/2016 21h05 → Mines d'or : quelles sont les meilleures minières or ? (etf, extraction, mine d'or, mines, minière, or, sartoni, tracker)

Membre
Réputation :   71 

Le crowd funding au secours des exploratrices ?

En mal de financement, les exploratrices vont pouvoir se tourner vers une nouvelle plateforme de Crowd Funding : Klondike Strike (site web). Les multiples juniors du marché canadien ont déjà la réputation d’être des scams alors le crowd funding sur ce marché me fait craindre le pire… Car si les spécialistes ne croient pas à un projet, je ne vois pas comment des particuliers pourraient être capables d’en évaluer la géologie. L’appellation "ticket de loto" semble donc parfaitement justifiée pour ces opérations extrêmement risquée.

Ne nourrissez pas la bête, comme l’écrit l’auteur du blog Incakolanews.

A part ça, du coté des mines il se passe toujours quelque chose. La remontée des cours a permis des augmentations de capital dans des conditions un peu meilleures. On a aussi aujourd’hui en Afrique de l’Ouest une belle absorption puisque Endeavour Mining (dont La Mancha est maintenant l’actionnaire principal) continue sa croissance en achetant (en actions) True Gold (mentionné dans un post précédent) et sa mine qui va entrer en production au Burkina Faso.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech