Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 02/06/2015 19h28 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   

Comme évoqué les foncières cotées us et canadiennes c’est sympa coté rendement mensuel et trimestriel mais coté cours ça peut devenir sportif pour les nerfs.
La volatilité vient de la bonne ou mauvaise santé des marchés financiers , des taux et des changes donc ça peut tanguer  fort.
Pour ma part, je regarde mon portefeuille et/ou les cours une seule fois par semaine ça me permet de garder de la distance et éventuellement passer un ordre.
Quelqu’un a-t-il un truc pour rester le plus zen possible ?

Mots-clés : baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite

Hors ligne

 

#2 02/06/2015 20h03 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   85 

Warren Buffet a écrit :

« Lorsque je me suis levé ce matin, j’ai regardé l’évolution des marchés actions sur l’ordinateur et les négociations sur le marché de Londres. J’ai constaté que les flux étaient vendeurs et que les cours étaient en baisse. Je me suis senti bien… »

Je concède of course que c’est plus facile à dire qu’à faire.

Bonne soirée

Hors ligne

 

#3 02/06/2015 21h03 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   14 

Comme le dit Skywalker31, plus facile à dire qu’à faire, cependant : si une valeur est une affaire au cours d’achat (ce serait une drôle d’idée que d’acheter si ce n’en est pas une, mais passons) alors elle l’est encore plus si le cours baisse sans que les fondamentaux ne changent.

Avec un horizon de placement très long, constater le cours d’une valeur une fois par jour ou pire, plusieurs fois par jour, n’a pas vraiment d’intérêt autre que de céder éventuellement à la panique et de faire des erreurs.

Épargnez-vous cela, achetez si l’affaire est bonne et (essayez, je concède que cela n’est pas si simple) revenez aux prochaines publications de résultats !

Hors ligne

 

#4 03/06/2015 19h26 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   66 

"Pour ma part, je regarde mon portefeuille et/ou les cours une seule fois par semaine ça me permet de garder de la distance et éventuellement passer un ordre.
Quelqu’un a-t-il un truc pour rester le plus zen possible ?"


Bien que ce soit suggéré, il n’est pas facile de s’abstenir de regarder les cours. Pour moi être zen passe par :
- n’utiliser en bourse que des fonds dont je n’ai pas besoin avant 5 à 10 ans… très différent de "que j’accepte de perdre".
- regarder derrière soit les historiques et bien se rendre compte que les fluctuations sont inhérentes à la bourse… pas étonnant qu’il y en ait maintenant et dans le futur. C’est comme ça, comme les virages sur une routes, ou les mouvements désordonnés de molécules de gaz dont pourtant on peut analyser scientifiquement les mouvements de l’ensemble.
- si vous ne pouvez pas vous en empêcher :
     ==> divisez notre portefeuille en deux parts. Celui que vous ne touchez que tous les deux à trois mois (sauf accident) et celui sur lequel vous "passez vos nerfs"
     ==> vous pouvez pousser la séparation en ayant deux comptes, chacun dévolu à une de ces parts
     ==> au bout d’un long moment comparez les deux performances. Si la partie "excitée" est la meilleure, vous êtes un génie et vous lancez votre lettre boursière. Sinon vous vous calmez.

Dernière modification par bajb (03/06/2015 19h30)


Parasite assumé et partageur

Hors ligne

 

#5 03/06/2015 20h16 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   

Ma grande règle en la matière : bien identifier les raisons pour lesquelles j’achète. Si ces raisons sont toujours d’actualité lors d’une baisse, pas de problème, j’attends sereinement.

En revanche, si la baisse est provoquée par un évènement qui remet en cause ces mêmes raisons, c’est là qu’il faut s’inquiéter et ne pas chercher à se rassurer, en s’inventant de nouvelles raisons de conserver (comportement très classique en psychologie boursière). Il faut alors faire face à l’erreur et prendre la décision de couper (on a cependant le droit d’essayer d’optimiser les conditions de sortie, de se donner du temps, mais l’important est d’avoir pris la décision de manière irrévocable).

Par exemple, j’ai acheté Omega récemment, sur la qualité des perspectives de croissance du dividende, et un rendement attractif. Si la baisse actuelle s’explique par des craintes sur les taux, peu m’importe. En revanche, s’il s’avère que des mains "bien informées" anticipent une rupture dans la croissance et provoquent la baisse actuelle, et que cette rupture est un jour annoncée, il faudra alors en tirer les conséquences !

Hors ligne

 

#6 03/06/2015 20h32 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   

Il ne faut pas oublier ce pourquoi vous avez investis. Comme l’a dis All précédemment.

Avoir acheter Bidule à 10 $ avec un résultat net à 80 000 M et un cash flow de 900 M (vulgairement résumé), si le cours passe à 8 $ avec le même compte de résultat il est plutôt temps de racheter d’avantage de titres que de se désespérer à voir son portefeuille avec une moins valu latente.

Ce qui compte avant tout pour beaucoup d’entre nous ce sont les dividendes qui tombent en fin de mois. Le reste n’est que spéculation. Surtout sur à très court terme.

Par contre si vous avez besoin de votre argent à court terme je comprends que voir son portefeuille dans le rouge peut créer la panique mais à ce compte là valait il pas mieux le placer sur un plan épargne ?…

J’avoue par contre malgré tout ça que ce n’est jamais agréable de voir son portefeuille rouge vif.
Et je sais de quoi je parle toutes mes lignes y sont à ce jour affichant ainsi -10 % puisque 66% de mes placements sont des REIT.
Ma vie n’a pas changé pour autant wink

Hors ligne

 

#7 03/06/2015 21h13 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   110 

Il commence à y avoir du grabuge sur les foncières. Je pense que le marché sur-réagit à une possible hausse des taux qui devrait demeurer modeste.

Si l’EUR continue sa remontée, je pense qu’il va y avoir des opportunités à saisir pour nous, investisseurs LT en EUR, à condition d’être sélectif pour éviter le dividend cut.

Au Canada on a déjà Agellan REIT, Cominar, et Dream Office qui sont en bonne position sur ma watch-list.

Que faut-il en penser ?


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

Hors ligne

 

#8 03/06/2015 22h00 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   

Même sur les grosses foncières US réputées solides, le rendement sur dividendes devient interessant

Hors ligne

 

#9 04/06/2015 06h25 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   

lopazz a écrit :

Au Canada on a déjà Agellan REIT, Cominar, et Dream Office qui sont en bonne position sur ma watch-list.

Que faut-il en penser ?

Au canada et à mon avis , il faut peut-être penser à Cominar qui est bien diversifié et surtout peu exposé au pétrole albertain.
De plus le Quebec pourrait profiter de la baisse du dollar CAN.
Pour information, j’ai des actions Cominar.

Hors ligne

 

#10 04/06/2015 11h37 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   93 

Discussion d’actualité au vu de la chute actuelle des foncières avec l’ensemble des produits de taux !

Je suis comme vous, cette baisse ne me fait pas plaisir, mais je trouve qu’il est plus facile d’avoir la mentalité d’un investisseur "value" pour une foncière que pour n’importe quelle autre catégorie de la côte. Lorsque l’on achète une foncière, la première donnée qu’on regarde, c’est en général l’AFFO / action. Or, après une journée de massacre sur les marchés, il n’a pas bougé d’un centime : je sais que j’ai la même valeur de "flux" (je sais pas comment le dire autrement) que le jour précédent. On peut faire de même avec l’ANR.

Par contre, la baisse du dollar pour un "income investor" européen est plus difficile à avaler. Et j’en suis avec vous…

@lopazz Agellan REIT m’a l’air d’avoir des indicateurs très intéressants ! J’avais déjà repéré cette petite valeur sur le tableau de brookfieldfinancial (c’est la première ligne wink ). Mais ne connaissant rien, ou presque, au  marché immobilier de l’Ontario, je ne m’y risque pas. Avez vous des données supplémentaires sur cette valeur qui justifient votre intérêt ?

Hors ligne

 

#11 04/06/2015 23h33 → Foncières cotées et psychologie : comment supporter la volatilité des foncières ? (baisse des marchés, foncieres cotees, reit, volatilite)

Membre
Réputation :   110 

Il s’agit d’une REIT dont le siège est au Canada mais qui investit principalement aux USA. Le board a récemment approuvé la vente, en fonction des opportunités de marché, de l’intégralité des actifs immobiliers canadiens et le réinvestissement du produit des cessions aux USA.

Diversification intéressante en devises pour nous, investisseurs européens : détenir de l’immobilier américain via une société dont les actions sont cotées en CAD.

Ensuite, le dividende est mensuel, et le payout ratio est contenu : 82.8 % de l’AFFO, malgré un rendement élevé (8.7% aujourd’hui).

Au cours actuel, on achète sous la NAV : -19.3%

Le ratio Price/AFFO est raisonnable : 2015E = 9.9x

Les inconvénients :

- Le management est externalisé, en fait Agellan REIT (IPO 2013) est managé par Agellan Capital, fondée en 2003,
- Faible capitalisation (200M CAD), ce qui pourrait partiellement expliquer la décote sur actif net,
- Pas d’historique : IPO le 25/01/2013, ça a l’air de bien se passer pour l’instant, mais c’est un investissement à la limite du spéculatif étant donné le manque d’historique,

J’en ai un peu (1,3% de mon portif). Les voyants sont au vert mais je reste méfiant, toujours à cause du manque d’historique.

Les dernières infos & résultat 2015Q1 :
Agellan Commercial Real Estate Investment Trust Releases First Quarter 2015 Results  - Bloomberg

Article de Brad Thomas, bullish sur la valeur (Oct 2014) :
Agellan Commercial Shares Could ’Take Off’, Eh? - Agellan commercial reit (OTCMKTS:ACRVF) | Seeking Alpha

Dernière modification par lopazz (04/06/2015 23h39)


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech