Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 29/05/2015 11h19 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   12 

Si la Grande-Bretagne sort de l’UE, quel sera le traitement des actions logées dans un PEA, même question pour la Grèce mais bon, je n’ai encore jamais entendu parler de portefeuille avec des actions grecques.

Les actions déjà dedans le reste ou seront-elles transférées sur un CT/vendues.

La question peut paraître très en anticipation et le Brexit hypothétique, mais dans un portefeuille buy and hold, ne sait-on jamais…

Dernière modification par Mestra (29/05/2015 11h20)

Mots-clés : actions grande-bretagne, brexit


"Ce qui est risqué? C'est de ne jamais prendre de risque"

Hors ligne

 

#2 29/05/2015 11h55 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   73 

Je doute que vous trouviez une réponse définitive à cette question à ce stade du processus anglais.

Vous avez la responsabilité de l’éligibilité des titres au PEA (légèrement partagée avec votre broker parce qu’il a un devoir de conseil)

En cas de changement d’éligibilité en cours de route due à une raison extérieure, il peut y avoir une tolérance de l’administration mais cela reste toujours des zones grises.

L’éligibilité est définie ici :
Code monétaire et financier - Article L221-31 | Legifrance

c) De parts ou actions d’organismes de placement collectif en valeurs mobilières établis dans d’autres Etats membres de l’Union européenne ou dans un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ayant conclu avec la France une convention d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude et l’évasion fiscales, qui bénéficient de la procédure de reconnaissance mutuelle des agréments prévue par la directive 85/611/ CE du Conseil du 20 décembre 1985 portant coordination des dispositions législatives, réglementaires et administratives concernant certains organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) et qui emploient plus de 75 % de leurs actifs en titres et droits mentionnés aux a, b et c du 1° ;

L’angleterre finirait sans doute dans la partie en gras quoi que tant qu’à faire ils refuseraient peut-être de signer un accord sur la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale.

Dernière modification par tikou (29/05/2015 11h56)

Hors ligne

 

#3 29/05/2015 11h57 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   16 

Peut être la même solution que les foncières qui sont devenues inéligibles au PEA…celles acquises avant sont conservées, peuvent être vendues mais on ne peut en acquérir de nouvelles…? Investir dans des sociétés cotées en pounds ou dollar et éligibles PEA peut être aussi un moyen de se protéger contre la chute de l ’euro - si l’on croit à ce scénario….

Hors ligne

 

#4 29/05/2015 12h23 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   10 

chris76 a écrit :

Peut être la même solution que les foncières qui sont devenues inéligibles au PEA

Je pense aussi à ce scénario : j’ai toujours une grosse ligne Unibail-Rodamco dans mon PEA.

Mais Brexit et Grexit ne recouvrent pas les mêmes réalités :

- la Grèce pourrait sortir de la zone euro mais resterait dans l’UE (pas d’incidence sur l’éligibilité au PEA)

- le processus britannique est plus problématique, puisque c’est bien l’appartenance à l’UE qui se joue. De même, les écossais semblaient favorables à une adhésion à l’UE : au vu des dernières élections législatives, une décision britannique de sortie de l’UE pourrait relancer les velléités d’indépendance.

De toute manière, si Brexit et Grexit se confirment, je doute que détenir des actions grecques et britanniques soit un choix payant : la nouvelle drachme sera fortement dévaluée et la Grande-Bretagne a beaucoup à perdre d’une sortie de l’UE.

Cordialement,

doug

Hors ligne

 

#5 29/02/2016 11h08 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   10 

Bonjour

La question sera de plus en plus présente à mesure que nous approcherons du 23 juin il me semble opportun de revenir sur la question objet de cette file.

Effectivement BREXIT et GREXIT ne recouvrent pas la même réalité. Au passage il nous faut noter que le cas de la GRECE est peu sous les feux de l’actualité.

En ce qui concerne le BREXIT s’il se produit effectivement les actions britannique ne serait plus éligibles au PEA. Dans ce cas je pense que la procédure qui nous sera(ait) proposée sera(ait) la suivante transfert des titres vers le CTO et obligation d’alimenter en liquidités le PEA d’un montant équivalent à la valorisation des titres sorties.

Pragmatisme oblige, tout comme les écossais viennent de le faire récemment, je pense que les anglais resterons dans l’europe. Pour le moment ce que je regarde est la spéculation qui va, sans nul doute, aller en croissant à mesure que le 23 juin approchera. Un retour de la livre à parité avec l’euro est évoquée. Cette parité était encore récemment évoquée pour le dollar et semble s’éloigner alors quid pour la livre ?

Point de vue de chez SAXO ce jour

Le point macroéconomique de Saxo Banque :


Partagez :            

En résumé :

"“Vendre la rumeur, acheter la nouvelle”, c’est ainsi qu’on pourrait résumer les mouvements observés ces dernières séances sur la livre sterling dans la foulée de l’annonce du référendum à propos du maintien du Royaume-Uni dans l’UE. La devise britannique a affiché sa pire performance hebdomadaire depuis mai 2010 sur le Forex. Dans le détail, seules trois devises (sur un total de 155) ont chuté la semaine passée face au GBP. Le mouvement vendeur est donc massif et entretenu par les fonds spéculatifs qui se positionnent en amont avant l’échéance du 23 juin. Comme ce fut le cas avec le référendum en Ecosse en 2014, il est probable que les scénarios catastrophes évoqués ne se réalisent pas. On pourrait donc avoir, fin juin, un retour de balancier en faveur de la livre sterling qui serait, au demeurant, justifié au regard des fondamentaux économiques britanniques plutôt bons."

Hors ligne

 

#6 29/02/2016 11h14 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   80 

thegambler a écrit :

En ce qui concerne le BREXIT s’il se produit effectivement les actions britannique ne serait plus éligibles au PEA. Dans ce cas je pense que la procédure qui nous sera(ait) proposée sera(ait) la suivante transfert des titres vers le CTO et obligation d’alimenter en liquidités le PEA d’un montant équivalent à la valorisation des titres sorties.

Si c’est cela, ce pourrait être saignant pour les titulaires d’un PEA au plafond entièrement investi en actions britanniques ; où trouveraient-ils les liquidités pour le réalimenter ? Mon avis est que l’on s’orienterait plutôt vers une la solution trouvée pour les foncières.

thegambler a écrit :

Pragmatisme oblige, tout comme les écossais viennent de le faire récemment, je pense que les anglais resterons dans l’europe.

Je pense la même chose. Je n’aime pas beaucoup les "tories", mais il est quand même dommage que nous n’ayons pas nous aussi des dirigeants qui aillent à Bruxelles taper du poing sur la table et menacer de quitter la maison commune ; quand on se pointe à la Commission en venant expliquer tous penauds que nous sommes de mauvais élèves du déficit mais que nous allons faire pénitence ; quand on clame à tout va que la seule solution aux difficultés qui nous assaillent, c’est "encore plus d’Europe"…quand on tient ce discours de faiblesse, on récolte ce que l’on mérite : des coups de trique !

Dernière modification par stokes (29/02/2016 11h20)

Hors ligne

 

#7 29/02/2016 11h32 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   10 

Bonjour STOKES

Alimenter le PEA ne s’entend que si vous sortez les titres du PEA afin de les conserver. Vous pouvez également les vendre dans votre PEA mais si les titres ont toujours un intérêt pour vous il vous faudra bien trouver les liquidités pour les acheter sur le CTO.
Le cas des titres LAFARGE, suite à l’OPA de HOLCIM, est un modèle du genre de notre capacité à imaginer des solutions très simples pour les investisseurs.
Je n’imagine pas un seul instant notre administration fiscale à adopter la même solution que pour les foncières dont l’inéligibilité au PEA n’est pas fondée pour les même raisons. Le cas du titre SES coté sur euronext est encore un autre exemple.

Hors ligne

 

#8 29/02/2016 11h41 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   80 

Vous citez là des opérations sur un unique titre : SES, Lafarge-Holcim.

Mais si un marché entier était exclu du PEA, on est quand même en situation de penser que l’administration ferait preuve d’un peu de pragmatisme.

Enfin, on verra bien.

Hors ligne

 

#9 29/02/2016 11h50 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   10 

Il faut se souvenir qu’au début le PEA était exclusivement réservé aux titres français, son ouverture aux titres européens ne s’est pas faite sur une initiative de la FRANCE -)))) mais sous la contrainte de l’EUROPE

Hors ligne

 

#10 29/02/2016 12h38 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   103 

Franchement si un GREXIT se produisait , la zone Euros éclaterait car la Banque de Grèce à une ardoise tellement énorme qu’elle est impossible à payer et cela se traduirait par des pertes conséquentes dans toutes les autres banques centrales (un vrai château de carte).
Actuellement beaucoup de comptes en banque dans les pays du sud (Italie,Espagne Grèce) sont transférés dans les pays du nord (Allemagne,Pays bas,Luxembourg) parce que les plus malins savent bien que lorsque la zone euro éclatera ,il vaut mieux se retrouver avec des créances de la Bundesbank allemande plutôt que d’avoir des créances de la banque de Grèce car la différence par exemple entre le Mark  et le Drachme va se creuser immensément .
Le problème actuellement pour la Bundesbank allemande  (causé par ces transferts d’argent important)  c’est qu’elle accumule les créances des banques centrales faibles  et doit garantir en bonne monnaie ces nouveaux comptes allemand .
La Bundesbank ne va pas supporter cette situation longtemps car elle sait que dèsques la zone euro va éclater toutes ces créances vont être transformer en monnaies faibles ou en créances douteuses car certaines banques centrales ne pourront pas payer leurs dettes en monnaie étrangères .. ceci occasionnera des pertes pour la Bundesbank combler par un endettement supplémentaire de l’Allemagne.

Car l’euro  c’est juste une dette envers une banque centrale  et le système actuellement n’a pas supprimer les banques centrales nationales , le système actuel oblige juste les banques à ne pas limiter les transferts d’argent entre les états et aussi de bloquer le taux de change des anciennes monnaies entres elles .

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/8922_03.png

Toutes les monnaies communes du passé ont systématiquement éclatées  car une monnaie c’est un peuple et plus elle comporte d’états différents n’ayant pas les mêmes intérêts moins le système est viable .
Ex:
Le REAL ESPAGNOL de l’empire colonial espagnol Réal espagnol ? Wikipédia
Le KURUS de l’empire ottoman  Kuru? - Wikipedia, the free encyclopedia
La COURONNE de l’empire austro-hongrois Couronne austro-hongroise ? Wikipédia
La Piastre indochinoise de  Indochine française Piastre indochinoise ? Wikipédia
Le Dinar yougoslave des Slaves du sud  Dinar yougoslave ? Wikipédia
Le Rouble soviétique de L’URSS  Rouble soviétique ? Wikipédia
Etc etc etc

Elles ont toutes été remplacés par de multiples monnaies nationales , car une monnaie c’est un peuple  et une économie à besoin de sa monnaie pour rester compétitive et défendre ses propres intérêts.

Le Dollar américain est viable pour les états unis  car les états les plus faibles sont subventionnés par les états les plus forts car le peuple se considère américain plus que californien par exemple et je me considère français plus qu’iserois
.Par contre le peuple Allemand ne se considère pas Grecque ni plus Européen qu’Allemand et il n’acceptera jamais de payer pour les autres .Une fois que la démocratie sera respectée l’euro disparaîtra . Aux Etats unis dans les Etats les plus faibles les gens déménagent pour avoir des perspectives d’avenir et cela est possible car ils parlent tous la même langue et ils ont une culture assez ressemblante . En Europe lorsque les Roumains déménagent en France par l’exemple l’insertion n’est pas la même comme vous pouvez le constater dans le journal de 20h(Langue,culture etc) .

Pour en revenir au sujet bien que pour moi c’est tout  lié , inutile de s’inquiéter pour l’éligibilité du PEA alors que le système entier (UE et Euro)pourrait disparaître du jour au lendemain et tout sera remis en question , actuellement la Grande-Bretagne essaye juste d’obtenir des concessions et des rabais  rendant les charges un peu plus importantes pour les pays sans souveraineté tel que la France .

Dernière modification par vbvaleur (29/02/2016 13h36)

Hors ligne

 

#11 13/05/2016 20h51 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   52 

Le 23 juin prochain, le Royaume-Uni votera pour savoir s’il reste ou non dans l’Union Européenne.
Pour le moment, les sondages indiquent des résultats très serrés.
Il est très probable qu’en cas de Brexit, la bourse londonienne connaisse une belle chute.
Là où ça peut devenir très intéressant pour l’investisseur français, c’est que cette chute serait amplifiée par une chute importante de la livre sterling vis-à-vis de l’euro. (on observe déjà une baisse progressive de la livre depuis quelques mois). Et last but not the least, ces actions peuvent rentrer en PEA sans fiscalité sur les dividendes.

Si acheter des valeurs dépendant du marché intérieur anglais peut se révéler spéculatif, acheter une des multinationales (dépendant peu de la GB) cotées à Londres pourrait être une belle affaire avec le probable double effet kisscool.

Je pense notamment à de belles entreprises qui font la plupart de leurs bénéfices à l’étranger comme :
- Unilever
- Diageo
- Sabmiller
- Glaxosmith
- Astrazeneca

On peut rajouter les entreprises de tabac type British American Tobacco, Vodafone et d’autres.

Des avis sur le sujet, de potentielles visées sur certaines actions en particulier?


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#12 13/05/2016 23h44 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   16 

Je ne vois pas les valeurs citées "décrocher" en cas de Brexit, Glaxo ne fait par exemple que 4% de CA en Grande Bretagne…si la livre décroche, ces valeurs multinationales s’ajusteront rapidement à la hausse…avec peut être un court moment pour exécuter vos ordres ? En revanche, je pense que certaines des valeurs sont déjà sous pression et que en cas de non Brexit, elles pourraient remonter un peu, si le marché n’ est pas trop négatif par ailleurs…Pour l’instant les sites de paris donnent gagnants les partisans du stay…

Hors ligne

 

#13 14/05/2016 00h11 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   

Article intéressant du FT avant-hier:
Brexit trades: anticipating the markets if Britain votes to leave
Un des points qu’on a peut-être tendance à oublier c’est que si Brexit il y a, la livre va en prendre un coup mais l’euro certainement aussi.
Donc pour quelqu’un qui souhaite ’parier’ sur un Brexit aujourd’hui, il serait peut-être judicieux de regarder des actions côtés en $ avant le vote

Hors ligne

 

#14 14/05/2016 07h26 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   104 

Une valeur à ajouter ARM holding que je viens d’acheter hier, design de micro-processeur, leur technologie est présente dans une bonne partie des tablettes et smartphones.

- Reckitt Benckiser

Si le non l’emporte, la bourse montera dans son ensemble ainsi que la livre sterling.

Hors ligne

 

#15 07/06/2016 14h41 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   -3 

Bonjour,

Avez vous des idées de valeurs UK qui pourraient monter en cas de victoire du Non au référendum ? 
J’ai pensé à l’action LSE. Mais on est déjà sur 8 bonnes années de hausse continue avec un rendement très médiocre actuellement.

Ou bien les bancaires anglaises qui affichent -20% depuis début janvier La livre se démarquerai de l’euro qui dégringole.

Et je n’ai pas d’autre idée… Et vous ?

Dernière modification par azorgues (07/06/2016 14h42)

Hors ligne

 

#16 07/06/2016 14h44 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Administrateur
Réputation :   1309 

Probablement les foncières, qui décotent actuellement…

Hors ligne

 

#17 07/06/2016 15h33 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   -3 

Le soucis, c’est que j’ai des liquidités en PEA à écouler parce que j’ai été induit en erreur par Boursorama. Et que malgré l’indication d’éligibilité  de boursorama sur British Land en PEA (lien : BR.LAND Cours Action BLND, Cotation Bourse LSE - Boursorama) ; BourseDirect me refuse la possibilité d’investir dessus. J’avais ciblé Hammerson que je connais personnellement et Intu Properties après votre newsletter mais là ; même sur Boursorama , c’est impossible en PEA.

Bref, j’ai des liquidités en PEA mais aucune possibilité à l’heure actuelle,

Dernière modification par azorgues (07/06/2016 15h42)

Hors ligne

 

#18 07/06/2016 16h23 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   23 

Pour etre a Londres, je pense qu’il faut attendre le resultat du referendum et non pas prendre de position totalement aleatoire.

Je ne peux pas voter pour le referendum mais apres avoir pense qu’on etait a 50-50, j’ai l’impression que ca a de plus en plus de chance de pousser vers le brexit. Sans compter que beaucoup d’incident, attentat, nouvelle sur l’immigration pourraient encore plus faire pencher la balance alors que le camp du remain ne sort pas vraiment de nouveaux arguments pertinents.

En cas de brexit par contre, il peut y avoir beaucoup de volatilite donc bonne occasion de se positionner sur des titres de qualites a prix reduit. Car meme s’il y a brexit, ce ne sera pas l’apocalypse que certains predisent.

Hors ligne

 

#19 07/06/2016 17h51 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   52 

Personnellement, j’ai des liquidités mais je ne fais rien jusqu’au 23.
Je préfère louper un bon investissement que réussir un mauvais.
Et si Brexit il y a, ce sera investi uniquement sur des multinationales peu impactées par les UK.

Je pense aussi que les titres britanniques pourront rester sur le PEA, au même titre que les titre norvégiens ou suisses qui sont hors UE.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#20 07/06/2016 18h12 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   66 

Pour la Norvège vous avez raison pour le PEA mais pas du tout pour la Suisse (hélas !)


Parasite assumé et partageur

Hors ligne

 

#21 07/06/2016 18h29 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   31 

…..Vu le niveau la witholding tax suisse, ce n’est peut-être pas si dommage que ça. … wink

Dernière modification par garprenti (07/06/2016 18h30)

Hors ligne

 

#22 07/06/2016 19h11 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   52 

Au temps pour moi, je me suis trompé. Cela se limite donc à l’espace économique européen.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#23 07/06/2016 20h47 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   

Par contre certains ETF éligibles PEA ont des valeurs suisses dans leur composition. Comme le Vanguard Developed Europ. A hauteur de 14% actuellement.

Hors ligne

 

#24 09/06/2016 08h23 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   225 

Je ne retrouve pas la file où on parlait Brexit, probablement sur Encore un krach sur les marchés actions mais je pense qu’on peut en parler ici aussi.

Tout d’abord je me mets dans la situation où il y a un Brexit. Et j’essaie de me mettre en configuration pour éviter les conséquences les plus fâcheuses et aussi spéculer sur l’évènement.

Pour éviter les conséquences fâcheuses, je n’ai plus de livre sterling en portefeuille ni d’euros, quasiment que de l’US dollar et un peu de AUD et CAD.
J’ai aussi vendu l’essentiel des émergents et j’ai baissé le levier à 1,2. Si le titre Apple m’en donne la possibilité je vendrai pour être cash de 30% environ du portefeuille. Je suis aujourd’hui très concentré sur Apple (plus de la moitié du portefeuille).
Cela donc pour éviter les baisses en cas de Brexit.

Pour auss spéculer sur la baisse en cas de Brexit, je m’interroge sur la meilleure façon de faire. J’ai lu que les financières locales (pas Standard Chartered ou HSBC qui sont internationales), avec le secteur de l’équipement de la maison voire la distribution allaient être défavorablement impactés. Je me disais aussi que probablement le London Stock Exchange (LSE) devrait être défavorablement impacté mais peut être que je me trompe car les volumes d’activité vont augmenter dans un premier temps et cela sera peut être favorable à court terme?

Comme financières locales (banques et assurance) j’ai du mal à les identifier. Je pense que la LLOYD’S doit qualifier comme banque locale (et assurance).
Koldoun avait suggéré comme stratégie de placer des ordres en dehors de la monnaie pour pouvoir saisir une hausse ou une baisse. Par exemple pour LLOY qui cote environ 65BGp aujourd’hui, je place un ordre de vente à découvert à 55 par exemple. Si pas de Brexit le titre va continuer à croître, si Brexit il va baisser et descendre au-dessous de 55 ce qui me donnera un gain sur ma VAD. Tout cela est gratuit, je gagne à coup sûr (si je fais la même chose à la hausse). J’avoue que j’ai un gros doute sur le fait de pouvoir acheter à 55 si par un effet de panique le cours descend très vite et plus bas. Je serai alors dans la situation désagréable d’avoir anticiper et de penser faire un coup et de me retrouver bredouille.
Je privilégie donc une autre piste avec les options, qui a un coût mais qui a une meilleure certitude d’exécution en cas de réalisation du scénario.
Je vais essayer d’acheter un put très en dehors de la monnaie pour payer une prime minimale. Bien sûr la prime même en dehors de la monnaie va refléter les anticipations du marché et si nous sommes beaucoup à parier sur un Brexit, elle sera moins intéressante. J’aurai peut être du mal à acheter mon put au bon prix. Je pense quand même mettre 500€ sur la table pour jouer sur la possibilité du Brexit qui malgré les sondages est à mon avis une réelle possibilité (les gens ont peur en Europe, on le voit aussi en France et au-delà de toute considération et logique, lorsqu’on a peur on se replie sur soi-même. Le risque est réel aujourd’hui).

Que feriez-vous pour spéculer sur le Brexit? Quels supports privilégierez vous?

Je ne compte pas parier sur la baisse de la livre car je ne maitrise pas les outils de spéculation sur le Forex et je trouve que les mouvements de devises sont vraiment trop aléatoires à court terme. Par exemple récemment, le dollar se renforçait fin mai à l’idée d’une hausse des taux US suite aux bons indicateurs économiques. 3 jours plus tard suite à un mauvais indicateur de l’emploi US, le dollar est reparti à la baisse très rapidement…


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#25 09/06/2016 10h08 → Brexit, Grexit et PEA : qu'arrivera-t-il aux actions anglaises dans le PEA ? (actions grande-bretagne, brexit)

Membre
Réputation :   246 

Jeff

Perso j’ai identifie un etf  a acheter et des actions - mais je tire sur marge = je ne fais pas le change … par contre si Brexit et que la livre baisse fortement je peux choisir d’acheter de la livre
iShares ETFs - Investment Ideas and Strategies | iShares UK

Par ailleurs si on a un portefeuille avec des montants pas mal similaires dans 5 ou 6 devises ça impacte moins je crois et on peut arbitrer le temps venu …

Who knows ??? Meme sur les forums d’expats anglais … ça se chamaille!

NB un copain allemand dit que si le gbp baisse il va simplement acheter l’action BP - simple!

Dernière modification par sissi (09/06/2016 10h21)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech